Résultats premier semestre au 20 septembre 2013

1 075 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 075
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
437
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Résultats premier semestre au 20 septembre 2013

  1. 1. Au terme de premier semestre, le groupe HOLCIM Maroc a publié des indicateurs financiers en baisse par rapport à la même période de l’année précédente. En effet, le chiffre d’affaires consolidé HOLCIM s’est affiché à 1 594 MDH contre 1 960 MDH en juin 2012, soit une baisse de 18,7%. Cette régression est liée principalement au recul de volume des ventes. Impacté par la baisse du chiffre d’affaires, l’Excédent Brut d’Exploitation a enregistré une baisse de 21,2% à 695,5 MDH, soit une marge d’EBITDA de 43,7% contre 45,1% à l’exercice précédent. Suivant la même tendance, l’EBIT enregistre une baisse de 35,5% à 450 MDH contre 697 MDH à fin juin 2012. la marge d’EBIT s’affiche ainsi, à 28,2% (vs. 35,6% à juin 2012). Notons que les dotations d’exploitation ont enregistré une régression de 30,5% par rapport à juin 2012. La baisse du résultat d’exploitation reflète l’effet combiné du recul des produits d’exploitation ( -22%), atténué par la minimisation des charges qui ont baissé que de 14,9% pour ressortir un résultat de 449,9 MDH en baisse de 35,5% par rapport au premier semestre 2012. Pour sa part, le résultat financier s’est affiché en baisse à -37,4 MDH contre –1,9 MDH en juin 2012. le résultat non courant s’est soldé par un déficit net de –16,9 MDH (vs +27.3 MDH l’année dernière). In fine, le résultat net consolidé s’est affiché à 269,7 MDH vs. 490,8 MDH en juin 2012, soit une baisse de 45,1% . Le résultat net part du groupe enregistre également une baisse significative de 42,8% ( 229,5 MDH en juin 2013 vs. 400.9 MDH un an auparavant.) Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com Publications du jour HOLCIM CA Juin 2013 REX Juin 2013 RNPG Juin 2013 1 594 MDH  18,7% 449,9 MDH  35,5% 229,5 MDH  42,8% Dans un marché de crédit caractérisé par un recul de 2% de la production des crédits des sociétés de financement par rapport en premier semestre 2012,SALAFIN enregistre une baisse de 13% de sa production globale à 560 MDH. Le Produit Net Bancaire (PNB) a enregistré une baisse de 3,1% (105,6 MDH en juin 2013 vs 108,9 MDH en juin 2012). Cette baisse a été atténué par l’amélioration de l’activité FEE BUSINESS qui a généré un profit de 32 MDH à +23% vs. 16% à fin juin 2012. Ainsi, le résultat brut d’exploitation affiche une hausse de 3,4% à 91,1 MDH contre 88,8 MDH l’année précédente. In fine, le Résultat net reste stable par rapport à l’exercice précédent et s’est affiché à 43,6 MDH contre 43,2 MDH en juin 2012 (+0,8%). SALAFIN PNB Juin 2013 RBE Juin 2013 RN Juin 2013 105,6 MDH  –3,1% 91,1 MDH  3,4% 43,6 MDH  0,8%
  2. 2. Le groupe AUTO HALL a publié au terme du premier semestre 2013 des indicateurs financiers en hausse, profitant d’une part de la performance commerciale des véhicules utilitaires légers et des tracteurs et d’autres part de la baisse du cours du Yen. Par segment d’activité, les parts de marché du groupe s’inscrivent en hausse (+35% dans le marché du véhicule utilitaire léger, +14% pour les voitures particulières et +8% dans le marché des véhicules industriels). Tenant compte de ces éléments, Le chiffre d’affaires consolidé s’est bonifié de 9,3% pour atteindre 1 840 MDH contre 1 684 MDH à juin 2012. Le résultat net consolidé enregistre, quant à lui, une hausse de 8,8% passent de 114 MDH à juin 2012 à 124 MDH à juin 2013. Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com AUTO HALL CA Juin 2013 RN Juin 2013 1 840 MDH  9,3% 124 MDH 8,8% MICRODATA CA Juin 2013 REX Juin 2013 RN Juin 2013 178,7 MDH  14,5% 22,3 MDH  53,2% 13,5 MDH 73,1% Au cours du premier semestre 2013, la société MICRODATA a publié des résultats en forte amélioration en dépit d’un contexte économique difficile. Le chiffre d’affaires de MICRODATA s’est bonifié de 14,5% à 204.7 MDH. cette progression est portée essentiellement par l’amélioration des ventes de marchandises (+15,2%). Profitant d’une bonne maitrise des charges, Le résultat d’exploitation enregistre une hausse significative de 53,2% passant de 13,5 MDH en juin 2012 à 23,4 MDH en juin 2013. Le résultat financier réduit son déficit à -1,1 MDH, contre -3,0 MDH l’exercice précédent, grâce à l’amélioration des pertes de change (-50,9%). In fine, le résultat net a enregistré une hausse de 73.1% à 23.4 MDH, soit une marge nette de 11,4%. MAGHREB OXYGENE CA Juin 2013 REX Juin 2013 RN Juin 2013 100 MDH  1,0% 5,4 MDH  45,4% 4,6 MDH  14,8% Dans le premier semestre 2013, la société MAGHREB OXYGENE (membre de AKWA GOUP) affiche un chiffre d’affaires en légère hausse par rapport à la même période de l’exercice précédent à 100 MDH vs. 99 MDH en juin 2012. Impacté par la baisse des prix de ventes et la baisse des marges, le résultat d’exploitation s’est affiché à 5,4 MDH en chute par rapport à l’exercice précédent (9,9 MDH), soit une régression de 45,4%. Pour sa part, le résultat net s’est dégradé de 14,8% à 4,6 MDH contre 5,4 MDH une année auparavant.
  3. 3. Au terme du premier semestre 2013, LAFARGE a affiché un chiffre d’affaires consolidé en baisse de 5,5% par rapport à la même période de l’exercice précédent à 2 619 MDH contre 2 770 MDH à fin juin 2012. Le résultat d’exploitation suit la même tendance du chiffre d’affaires et enregistre une régression de 3,5% (1 134 MDH vs. 1 175 MDH en juin 2012). Le résultat net quant à lui, a baissé de 2,8% à 754 MDH contre 776 MDH un an auparavant. LAFARGE prévoit au terme du second semestre, le ralentissement de la demande nationale du ciment pour les chantiers, le secteur du bâtiment et pour le marché des travaux publics. Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com LAFARGE CA Juin 2013 REX Juin 2013 RN Juin 2013 2 619 MDH  5,5% 1 134 MDH  3,5% 754 MDH  2,8% TASLIF PNB Juin 2013 RN Juin 2013 46,9 MDH  9,1% 13.1 MDH  15,8% Dans le sillage des résultats de 2012 et malgré un contexte sectoriel marqué par la baisse de l’activité, l’encours brut des crédits distribués est ressorti à 1,6 MMDH en quasi stagnation par rapport à fin 2012. Le produit net bancaire s’est délesté de –9,1% à 46,9 MDH à juin 2013 contre 51,6 MDH à juin 2012. Cette baisse est due à la dégradation de la marge sur commissions (-5,4%) et la marge d’intérêts (-10,5%). Par ailleurs, le résultat brut d’exploitation ressort à 24,5 MDH, en baisse de 14,9% par rapport à juin 2012. Le coût du risque s’est amélioré au terme du premier semestre, grâce à une bonne gestion des risques et aux efforts soutenus du département de recouvrement. Les dotations aux provisions ont enregistré une baisse significative de 29% à 11 MDH contre 15 MDH une année auparavant. In fine, le résultat net de l’établissement s’est affiché à 13.1 MDH en juin 2013, en nette amélioration de +15,8% par rapport à l’exercice précédent (11,3 MDH).
  4. 4. Pour le premier semestre 2013, le groupe MANAGEM a publié des indicateurs financiers dans le rouge principalement à cause de la baisse des cours des matières premières ( -14% pour l’argent, -8% pour l’or et -17% pour la fluorine) En effet, malgré la légère hausse du chiffre d’affaires consolidé qui a atteint 1 878 MDH contre 1 838 MDH en juin 2012, ( soit une hausse de +2,2%.) le résultat d’exploitation a régressé de 11% à 387 MDH contre 463 MDH un an auparavant , impacté par la hausse des amortissements suite aux démarrage des nouveaux projets et à la chute des cours de vente. In fine, le résultat net part du groupe s’est délesté de 18,7% par rapport à la même période de l’année précédente à 213 MDH (vs 262 MDH à juin 2012) . Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com MANAGEM CA Juin 2013 REX Juin 2013 RNPG Juin 2013 1 878 MDH  2,2% 387 MDH  11% 213 MDH  18,7% SOCIETE METALLURGIQUE CA Juin 2013 REX Juin 2013 RN Juin 2013 DIMITER 570,9 MDH  4,9% 242,7 MDH  22,2% 229 MDH  7,4% Au terme du premier semestre 2013, La société Métallurgique D’Imiter (SMI) a affiché un chiffre d’affaires en baisse de 4,9% ( 570,9 MDH vs. 600,5 MDH à juin 2012). Cette baisse est due essentiellement à l’instabilité de l’environnement économique mondiale qui a impacté négativement le cours de l’argent (-14%). La régression du chiffre d’affaires est expliqué également par la baisse de des volumes de ventes à –3%. Impacté par la hausse du Cash-cost, la résultat d’exploitation de la SMI s’est rétracté de 22,2% à 242,7 MDH contre 311,9 MDH une année auparavant. Malgré l’amélioration du résultat non courant (+34,7 MDH) et le résultat financier, Le résultat net a enregistré une baisse de 7,4% à 229 MDH. Pour le deuxième semestre de l’année, la société prévoit l’élargissement de l’accentuation de ses efforts de recherche et développement sur l’exploration de nouvelles réserves. SOTHEMA CA Juin 2013 REX Juin 2013 RN Juin 2013 542 MDH  9,5% 87 MDH  38% 59 MDH  59% La société SOTHEMA spécialisé dans l’industrie pharmaceutique, a publié de bons résultats pour le premier semestre 2013 qui se présentent comme suit : : - Une hausse de 9,5% chiffre d’affaires à 542MDH. - Un résultat d’exploitation en progression de 38% à 87 MDH. Et un e résultat net en appréciation de 59,5% à 59 MDH contre 37 MDH à fin juin 2012.
  5. 5. Au terme du premier semestre, la Centrale laitière affiche des indicateurs financiers en baisse malgré la progression de 2,7% du chiffre d’affaires consolidé (3 320 MDH vs. 3 232 MDH à juin 2012). Le chiffre d’affaires a enregistré une hausse de 2.7% à 3 320 MDH tiré par le produit fromage (+3.9%) et le produit Lait (+3%). L’excédent Brut d’exploitation a enregistré une baisse de –19,7% à 460 MDH contre 573 MDH un an auparavant. Cette dégradation est dû essentiellement à la hausse imprévue des coûts de transport ainsi que les investissements appliqués par le groupe afin de consolider la croissance de ses marques. La régression de l’excédent brut d’exploitation consolidé a fortement impacté le résultat net part du groupe qui a chuté de –82,3% par rapport à la même période de l’année précédente à 47 MDH (vs 262 MDH à juin 2012) . Cette baisse s’explique également par la distribution d’une prime exceptionnelle aux employés de la société suite au changement de l’actionnariat. Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com Centrale Laitière CA Juin 2013 EBE Juin 2013 RNPG Juin 2013 3 320 MDH  2,7% 460 MDH  19,7% 47 MDH  82,3% CREDIT IMMOBILIER PNB Juin 2013 RBE Juin 2013 RNPG Juin 2013 ET HOTELIER 867 MDH  14,2% 306 MDH  35,8% 245 MDH  33,5% En dépit d’une conjoncture économique défavorable, le crédit immobilier et hôtelier (CIH) a réalisé des performances commerciales importantes en ligne avec les prévisions. En effet, le Produit net bancaire s’est hissé de 14,2% passant de 760,1 MDH à juin 2012 à 867,7 MDH à fin juin 2013. Cette progression du PNB a largement profité de l’augmentation des marges d’intérêts de +8,9 % ( 723,9 MDH à juin 2013 vs. 664,7 MDH à juin 2012). Le PNB social est en quasi stagnation par rapport à l’année précédente (+0,9%). Dans un secteur marqué par l’essoufflement des dépôts bancaires, les dépôts à vue et les dépôts clientèle ont respectivement progressé de 7,7 % (à 14 462 MDH) et de 8,7% (à 19 421 MDH). Les résultats semestriels de 2013 confirment par ailleurs, la progression des crédits distribués par la CIH malgré le ralentissement de la croissance sur le marché. En effet, l’encours de ces derniers a augmenté de +2,6% porté essentiellement par les crédits par décaissements (+19,4%), les crédits immobiliers aux particuliers ( +4%) et les crédits à la promotion immobilière (+3,4%). Profitant d’une hausse maîtrisée des charges d’exploitation, le coefficient d’exploitation s’améliore et s’établit à 52,1%, contre 29,7% en juin 2012. Le coût du risque s’est établi à 3,2 MDH contre 14,5 MDH en juin 2012, soit une amélioration de 77,8%. Le résultat net part du groupe a enregistré un bond de +33,5% par rapport à juin 2012 pour atteindre 245 MDH. Le résultat net consolidé suit la même tendance et s’affiche à 237,6 MDH contre 185,8 l’exercice précédent, soit une hausse significative de +27,9%.
  6. 6. En dépit d’une conjoncture économique difficile, le groupe BCP termine le semestre avec des agrégats financiers en amélioration. Le produit net bancaire s’est situé à 6 483 MDH, en hausse de 16,7% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette performance est attribuée d’une part au bon comportement de l’activité commerciale. En effet, le groupe a collecté 3 600 MDH de dépôts sur le marché national (42% de l’additionnel du secteur bancaire), soit un gain de 19 points de base par rapport à juin 2012. D’autre part, la croissance du PNB résulte de la contribution du groupe Ivoirien ″ ABI″ , ainsi que l’amélioration positive de la marge d’intérêts (+7% à 4 577 MDH à fin juin 2013). Le PNB social, quant à lui, a augmenté de 6,7% à 2 202 MDH contre 2 063 MDH à juin 2012. Au niveau des crédits consentis à la clientèle Corporate, l’encours s’est élevé à 36 200 MDH, en progression de 41% par rapport aux trois derniers exercices. Suivant la même tendance, le résultat des activités de marché s’est hissé de 45% pour atteindre 864 MDH. Le résultat brut d’exploitation s’établit à 3 380 MDH, soit une hausse de +9,2 % grâce notamment à une gestion maîtrisé des charges. Le coefficient d’exploitation est de 42,2% contre 39,5% un an auparavant. En dépit de la hausse du cout du risque, le résultat net consolidé a enregistré une hausse de +5,7% à 1 667 MDH contre 1 577 MDH à l’exercice précédent. Le résultat net part du groupe à également enregistré une progression de +1,3% passent de 989 MDH à juin 2012 à 1 003 MDH à fin juin 2013. Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com BANQUE CENTRALE PNB Juin 2013 RN Juin 2013 RNPG Juin 2013 POPULAIRE 6 483 MDH  16,7% 1 667 MDH  5,7% 1 003 MDH  1,3%
  7. 7. En dépit d’un contexte économique défavorable marqué par la forte concurrence sur le marché, l’expansion du secteur informel et le manque de liquidité, la société LESIEUR CRISTAL a pu enregistrer de bonnes performances sur ses résultats semestriels. En effet, le chiffre d’affaires consolidé a progressé de 1,8% passant de 2 013 MDH en juin 2012 à 2 049 MDH en juin 2013 . Cette hausse est dûe principalement au lancement de la nouvelle gamme d’huile d’olives, ainsi que le développement d’export des produits « savon » et ce malgré la baisse des prix de ventes des huiles . Impacté par la hausse des charges d’exploitation, le résultat d’exploitation a baissé de -25,4% par rapport à la même période de 2012 ( 88MDH en juin 2013 vs 118 MDH en juin 2012). Le résultat net part du groupe s’est apprécié de 7,7% passant de 39 MDH à fin juin 2012 à 42 MDH en juin 2013. Côté perspectives, LESIEUR CRISTAL compte 1. poursuivre sa stratégie de développement sur le marché international, 2. Exploiter les synergies avec le groupe 3. renforcer la sécurité au travail de ses collaborateurs. Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com LESIEUR CRISTAL CA Juin 2013 REX Juin 2013 RNPG Juin 2013 2 049 MDH  1,8% 88 MDH  25,4% 42 MDH  7,7% LYDEC CA Juin 2013 EBE Juin 2013 RN Juin 2013 2 969 MDH  1,8% 405 MDH  2,4% 135 MDH  6,4% Au titre du premier semestre 2013, le chiffre d’affaires de LYDEC a enregistré une augmentation de 1,8% par rapport à la même période de l’exercice précédent (2 915 MDH) pour atteindre 2 969 MDH. Cette augmentation s’explique principalement par le lancement d’une station d’épuration des eaux usées de Médiouna. Le chiffre d’affaires par produits montre que la consommation de l’eau s’accapare la part du lion avec une augmentation de 1,7% de la consommation par rapport à la même période l’année précédente. Le recul de la consommation d’électricité est impacté principalement par le ralentissement de la demande industrielle et la conjoncture économique difficile. L’excédent brut d’exploitation ,quant à lui, s’est rétracté de 2,4% à 405 MDH. In fine, le résultat net a augmenté de 6,4% pour atteindre 135 MDH en amélioration de 6.4% par rapport à S1 2012.
  8. 8. Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com RISMA CA Juin 2013 REX Juin 2013 RNPG Juin 2013 744 MDH  16,2% 106 MDH  381,8% 3 MDH Au titre du premier semestre 2013, la société RISMA (membre du groupe ACCOR) affiche une nette progression de ses agrégats financiers. Dans un contexte marqué par une timide reprise de l’activité touristique, Risma voit son chiffre d’affaires progresser de +16,2% à fin juin pour se hisser à 744MDH. Cette progression s’explique essentiellement par la bonne performance du segment Sofitel qui représente 59,8% du chiffre d’affaires à fin juin 2013, suivi par le segment Ibis et Ibis Budget ( 21,1% du CA) et le segment milieu de gamme avec 19,1% du chiffre d’affaires. Le Gross Operating Profit (GOP) s’est apprécié de +51% à 331 MDH à fin juin 2013 vs 110 MDH sur la même période de 2012. Cette progression vient essentiellement du segment milieu de gamme (+152%). l’excédent brut d’exploitation s’élève à 211 MDH, en hausse significative de 91% par rapport à la même période de l’année précédente. Ainsi, la marge brute opérationnelle est de 28,4% contre 17,2%. Dans ce sillage, RISMA affiche un taux d’occupation de 65% contre 57% un an auparavant. Le groupe a gagné +22 points face au marché. Le résultat d’exploitation quant à lui a nettement amélioré à 106 MDH contre 22 MDH à fin juin 2012 grâce à une bonne maîtrise des charges de loyers, taxes et les frais financiers. Le résultat net part du groupe a enregistré une hausse de plus de 69MDH pour atteindre 3 MDH à fin juin 2013 vs –66 416 MDH à juin 2012. Ce résultat est réparti sur cinq principaux axes:  L’exploitation des parcs arrivés à la phase de la maturité (24 unités);  Une Baisse sur l’exploitation des six hôtels à cause des frais d’ouvertures et les frais financiers;  Une plus-value dégagée suite à la cession d’ IBIS Essaouira ;  Une perte de 21 MDH qui provient de la participation de RISMA à hauteur de 40% dans le capital dans de la société SAEMOG;  Une perte de 10 MDH de coûts de structure stables par rapport à la même période de 2012. Côté perspectives, La société Risma prévoit l’ouverture de deux nouveaux IBIS Budget à Rabat et Fès, d’un Ibis à Casablanca, et d’un So Lounge à Rabat.
  9. 9. Septembre 2013 Résultats semestriels S1-2013Départementrecherchesetétudes Membre de INTEGRA PARTNERS Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com Attijariwafa Bank PNB Juin 2013 RN Juin 2013 RNPG Juin 2013 9 097 MDH  4,7% 2 669 MDH  1,9% 2 221 MDH  4,8% Dans un marché bancaire marqué par le ralentissement économique et la régression du secteur financier au Maroc, le groupe ATTIJARIWAFA BANK affiche de bonnes réalisations au terme du premier semestre 2013.En effet, le PNB consolidé du groupe s’est apprécié de 4,7% pour atteindre 9 097 MDH profitant de la progression de la marge d’intérêt (+1,6%) et de la marge sur commissions (+14,2%). Le PNB social quant à lui a connu une amélioration significative passant de 5 130 MDH à juin 2012 à 5 615 MDH à fin juin 2013, soit une hausse de 9,5%. Dans les six premiers mois de 2013, les crédits distribués ont progressé de 1,6 % à 253.6 MRDH dont 81,8% distribués au Maroc. Ainsi, l’encours des actifs en conservation a atteint 444,8 MRDH, soit une part de marché de 28,3% . En ce qui concerne l’épargne, le groupe a enregistré une performance de +5,1% pour atteindre 316,4 MRDH dont 82,0% collectée au Maroc. Le résultat brut d’exploitation s’établit à 5 112 MDH. Soit une hausse de +4,6 % grâce notamment à une croissance maîtrisée des charges d’exploitation (+4,9 %, +3,6 % hors impact de l'augmentation de capital réservée aux salariés réalisée en 2012). Le coefficient d’exploitation est en quasi stagnation à 39,7% contre 39,0% fin juin 2012. Le coût du risque s’est nettement déprécié de 63,7% à 971,6 MDH. Cette dégradation résulte essentiellement de :  La montée du risque du marché financier;  L’augmentation des dotations aux provisions pour dépréciation des prêts et créances (+44,1% à 1,2 MRDH);  La constatation d’une perte sur prêts et créances irrécouvrables provisionnées de 253,3 MDH contre 83,3 MDH sur la même période de 2012. In fine, le résultat net part du groupe s’est établi à 2 221 MDH, soit une baisse de 4,8% par rapport à juin 2012. Le résultat net consolidé suit la même tendance et enregistre une baisse de 1,9%. Cette baisse du résultat net part du groupe et du résultat net consolidé est expliquée principalement par l’augmentation du coût de risque.

×