Upline monthly fevrier 2012. Analyse MASI MANAGEM ET CMT

1 270 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 270
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Upline monthly fevrier 2012. Analyse MASI MANAGEM ET CMT

  1. 1. UPLINE MONTHLY EQUITYFévrier 2012 Research
  2. 2. Monthly Février 2012 Sommaire Revue macro-économique.……………………..……………………………….3 Monde : Zone Euro en récession………………....………..……..……………………… 4 Economie marocaine en 2012 : prémices d’une année difficile.…………………….5 Baromètres de l’économie nationale.……………...…………………………………….. 6 Analyse du Marché Boursier…………………...……………………………….7 Une tendance de fonds globalement haussière ..…………………………….………...8 Un flux d’affaires dopé par une opération stratégique …….………………………….9 Un gain net de la capitalisation de l’ordre de 6,6 MMDhs .………..……………... 11 Plus de valeurs Bullish pour le mois de Février ………......………………...……….11 Les BTP : Une performance en béton …………………………………………….…….12 Analyse technique…………………...……………………...………….……..…13 MASI : Une pression acheteuse qui s’effrite…....………………….…………...……..14 MANAGEM : Une figure de retournement à surveiller .………………..…………….15 CMT : Un potentiel de hausse non consommé.………………………………….....…16 Recueil de l’actualité de Février 2012.……………………………………..17 ANNEXES……………………………………………………………………………..22 Emissions obligataires à fin Février 2012...……….....………………………………..23 Tableau des réalisations 2011 (actualisé à fin février 2012).…………………….…24 Tableau de bord boursier au 29/02/2012..……….....………………………………..25 2
  3. 3. Monthly Février 2012 Revue Macro-économique 3
  4. 4. Monthly Février 2012 Revue macro-économique Monde : Zone Euro en récession Au cours de l’exercice 2012, l’économie mondiale devrait connaître un freinage significatif. Dans la zone euro, au meilleur des cas, l’activité sera placée sous le signe de la stagnation. Les politiques de consolidation budgétaire continuent de peser sur l’activité. La crise des dettes souveraines et la montée du taux de chômage ont eu pour effet une chute de la confiance ; favorisant par là même le maintien à un niveau élevé de l’épargne de précaution. Par ailleurs, la perspective d’une évolution modérée du taux d’inflation couplée au recul attendu de l’activité pourraient ouvrir la voie à une nouvelle diminution du taux directeur. Pour rappel, le taux refinancement de la BCE est maintenu à 1% depuis le 14 décembre 2011. Aux Etats-Unis, les efforts d’assainissement budgétaire constitueront un frein au développement de la demande interne, le chômage restera à un niveau élevé et l’inflation devrait emprunter une tendance baissière. Dans ce con- texte, la politique monétaire restera très accommodante et un retour vers des mesures non conventionnelles n’est pas exclu au cas où un risque de ralentissement de l’activité se concrétiserait. La taux directeur de la FED se situe, rappelons le, dans une fourchette de 0% - 0,25%. S’agissant des chiffres récents, ils font état d’une décélération de la croissance du PIB de la zone OCDE à 0,1% au 4ème trimestre de 2011 comparativement au trimestre précédent (0,6% au 3ème trimestre). Cette évolution occulte toutefois des divergences d’évolution par pays. Aux États-Unis, la croissance du PIB a bondi de 0,7% au 4ème trimestre de 2011 (0,5 % au 3ème trimestre), tandis que dans la zone euro, la croissance s’est repliée de -0,3% (+0,1% un trimestre auparavant). Au sein de la zone euro, le PIB de l’Italie s’est contracté pour le deuxième trimestre consécutif de -0,7% (-0,2% au 3ème trimestre). La croissance du PIB de l’Allemagne s’est situé pour la première fois en territoire négatif, soit -0,2% (0,6% au 3ème trimestre), le PIB de la France a ralenti très légèrement à 0,2% (0,3% au 3ème trimestre). Quant au PIB des Etats-Unis, il a augmenté de 0,7% (0,5% au 3ème trimestre). 10 Croissance (en%) du PIB par zones économiques 1,5 Croissance trimestrielle en % (T/T-1) Monde 8 Zone Euro Allemagne Etats-Unis 1 Etats-Unis 6 Pays émergents et en développement France Italie 4 0,5 2 0 0 2007 2008 2009 2010 2011 2012p 2011T1 2011T2 2011T3 2011T4 -2 -0,5 -4 -6 -1 4
  5. 5. Monthly Février 2012 Revue macro-économique Economie marocaine en 2012 : prémices d’une année difficile L’année 2012 semble débuter sur des perspectives moins prometteuses. Ainsi, sur fond a) d’un scénario moyen de production céréalière (60 millions de quintaux), b) d’une prévision de ralentissement de la demande mondiale adressée au Maroc à 2,1% en 2012 (5,6% en 2011), c) d’un cours moyen de pétrole de 99 USD/baril (104,2 USD en 2011) et d) d’une parité euro-dollar autour de 1,36, le rythme de croissance du PIB marocain devrait décélérer. A cet effet, une hausse de 4,1% en 2012 est prévue par le HCP, contre 4,8% en 2011. Rappelons que ce pronostic intègre aussi les dispositions annoncées dans le Projet de Loi de Finances 2012 en matière de dépenses pu- bliques. Or, au vu des évolutions récentes et pronostiquées, rien ne laisse espérer une telle croissance. A commencer par la campagne agricole qui s’annonce, à priori, compromise. Au meilleur des cas, nous tablons sur une production céréalière de 40 millions de quintaux ; auquel cas, un repli plus important de la valeur ajoutée agri- cole pèserait de tout son poids sur la croissance globale. Si l’on se réfère, par ailleurs, aux prévisions de dépenses publiques telles qu’annoncées par la Trésorerie Géné- rale, on s’aperçoit qu’elles intègrent un budget de compensation de seulement 32 MMDhs, contre 48,8 MMDhs en 2011. Toutefois, dans un contexte de montée des risques géopolitiques liés à l’Iran, la probabilité de voir les cours de pétrole s’inscrire dans un sentier ascendant est plus plausible ; ce qui devrait engendrer, par voie de consé- quence, un alourdissement de la charge de compensation. Pour rappel, celle-ci aurait pesé pour près de 50 MMDhs en 2011 pour un cours moyen de pétrole autour de 111,2 dollars le baril. Autre scénario de référence, et pas des moindres, est lié au ralentissement de la demande mondiale adressée à l’économie marocaine et au recul inquiétant des avoirs extérieurs nets (-16,1% à fin janvier 2012, à 163,9 MMDhs). Si la situation de la zone euro venait à se détériorer davantage, ceci pourrait impacter l’économie marocaine via une accentuation du déficit de la balance courante. Pour rappel, cette dernière s’est creusée en 2011 pour at- teindre 6,6% du PIB. Donc, autant de facteurs à même d’exercer des pressions sur les fondamentaux macro-économiques. A cet effet, le Gouvernement se doit d’accélérer les réformes au risque de voir la situation des équilibres macro-économiques se détériorer. Outre les réformes déjà annoncées (caisse de compensation, fonds de solidarité nationale, renforcement de la bonne gouvernance) et dont l’impact sur la croissance du PIB est estimé à 2 points en 2012, d’autres mesures s’avèrent nécessaires. Sur le plan des échanges extérieurs, et en vue de booster nos exportations, il conviendrait de s’attaquer à d’autres marchés pour se libérer de la contrainte liée à la récession de l’activité du marché européen. Parallèlement, des efforts de diversification des produits à l’export et d’adaptation aux marchés ciblés s’imposent de la part des opéra- teurs industriels marocains. Au registre des activités touristiques, le Maroc doit se lancer à la conquête d’autres marchés plus conséquents, en l’occurrence les marchés Asiatiques, d’Amérique et du Moyen Orient, par des offres plus alléchantes et des pro- duits plus adaptés. S’agissant des IDE, l’attrait de grands groupes internationaux passerait, entre autres, par la poursuite de la réforme du climat des affaires et de la justice. 5
  6. 6. Monthly Février 2012 Baromètres de l’économie nationale⇒ Flux extérieursMMDh MMDh Echanges commerciaux (en montants) et taux de Transferts MRE et recettes voyages (montants mensuels)9,0 couverture mensuel (en%) 40 0,6% Taux de couverture Importations(CAF) Exportations(FOB) Recettes MRE Recettes voyages8,0 35 0,5%7,0 306,0 0,4% 255,0 20 0,3%4,0 153,0 0,2%2,0 10 0,1%1,0 50,0 0 0,0% janv.-11 févr.-11 mai-11 juin-11 août-11 sept.-11 oct.-11 janv.-12 mars-11 avr.-11 juil.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-11 févr.-11 mai-11 juin-11 août-11 sept.-11 oct.-11 janv.-12 mars-11 avr.-11 juil.-11 nov.-11 déc.-11⇒ Activité industrielle et BTP Ventes de ciment (volumes mensuels) et encours crédits Utilisation des capacités de production (% mensuel)Millions T immobiliers (variation mensuelle) 77% 1,8 2,0% 76% Ventes de ciment Crédits immobiliers(ED) 1,6 75% 1,5% 1,4 74% 1,2 1,0% 73% 1,0 72% 0,5% 0,8 71% 0,6 0,0% 70% 0,4 69% -0,5% 68% 0,2 67% 0,0 -1,0% janv.-11 févr.-11 mai-11 juin-11 août-11 sept.-11 oct.-11 janv.-12 mars-11 avr.-11 juil.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-11 févr.-11 mai-11 juin-11 juil.-11 août-11 sept.-11 oct.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12 mars-11 avr.-11⇒ Inflation Evolution mensuelle de lIPC (en%) Evolution mensuelle de lIPPI (en%) 120 Alimentation 170 Produits Non Alimentaires Industries Manufacturières Industries Extractives Indice Général 1,0% 0,8% 1,2% 116 0,9% 0,3% -0,8% 160 112 1,3% 0,3% 1,4 0,0 2,1% 5,6% 2,9% 0,8 -0,4 -0,5 0,2 -0,1 -1,1 0,3 -0,4 0,2 0,4% 0,3% 0,2 0,6 -0,5% 0,3% 108 0,8% 0,2% 0,6% 0,1% 0,0% 150 0,8% 0,1% 0,4% -0,1%-0,3% 0,0% 104 140 100 mai-11 oct.-11 sept.-11 janv.-11 févr.-11 mars-11 avr.-11 juin-11 juil.-11 août-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12 mai-11 janv.-11 févr.-11 mars-11 avr.-11 juin-11 juil.-11 août-11 sept.-11 oct.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12⇒ Liquidité MMDh Variation de M3 (en%) contreparties (en montants) MMDh Dépôts et crédits bancaires (encours fin de mois) 800 2,5 720 Avoirs extérieurs nets Crédits bancaires M3(ED) Dépôts 700 2,0 700 Crédits bancaires 600 1,5 680 500 1,0 660 400 0,5 640 300 0,0 620 200 -0,5 600 100 -1,0 580 0 -1,5 560 févr.-11 mai-11 sept.-11 oct.-11 janv.-11 mars-11 avr.-11 juin-11 juil.-11 août-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12 janv.-11 févr.-11 mai-11 juin-11 août-11 sept.-11 oct.-11 janv.-12 mars-11 avr.-11 juil.-11 nov.-11 déc.-11 Sources des graphiques : OC, BAM, HCP 6
  7. 7. Monthly Février 2012 Analyse du marché boursier 7
  8. 8. Monthly Février 2012 Analyse du Marché boursier Une tendance de fonds globalement haussière Au rythme des publications de quelques sociétés cotées, le MASI semble poursuivre sa tendance de fonds et affiche une progression mensuelle, de 1,7% à 11 398,94 Points, portant ainsi la performance YTD à 3,4% à fin Février 2012. Cette évolution recouvre toutefois trois phases majeures : Evolution du MASI sur une année glissante (base 100) 105,00 100,00 95,00 90,00 85,00 -4,94% - 5,11% +5,59% -5,62% -2,68% +2,80% -0,43% -1,01% -3,52% +0,68% +1,67% +1,7% 80,00 Evolution du MASI en Février 2012 (en points dindice) 11700 Plus haut du mois 11600 Phase I 11 520,62 points Phase II 11500 -1,57% +2,76% 11400 11300 11200 +0,53% Phase III 11100 Plus bas du mois : 11000 11 218,83 points Source : Bourse de Casablanca Première phase du 31/01 au 09/02/2012 : Démarrant du plus bas du mois, l’indice progresse significativement en 5 séances pour atteindre son plus haut niveau de l’année à 11 520,62 points, soit une amélioration de +2,76%. Cette hausse tire ses explications des anticipations positives quant aux réalisations des secteurs cimentier et bancaire. Deuxième phase du 10/02 au 15/02/2012 : où le MASI perd -1,57% à 11 339,37 points suite à un mouvement de prise de bénéfices. 8
  9. 9. Monthly Février 2012 Troisième phase du 16/02/2012 au 29/02/2012 : Marquée par une quasi-stagnation du MASI avec une légère hausse de +0,53% à 11 398,94 points. Signe du scepticisme des investisseurs, le marché n’a que peu réagi face aux résultats de quelques big caps, en l’occurrence ATTIJARIWAFA BANK, CIH, AFRIQUIA GAZ et HOLCIM. Un flux d’affaires dopé par une opération stratégique Maillon faible de la place Casablancaise, la volumétrie semble peiner à retrouver son dynamisme d’antan. Bien qu’en évolution de 57,3% comparativement au mois de janvier 2012, le flux d’affaires drainé sur le mois de février demeure anémique, se limitant à 3 685,4 MDhs. Répartition des volumes février 2012 Transferts Apports de titres 0,8% 0,3% Marché de Blocs Marché Central 47,7% 51,3% Source : Bourse de Casablanca Par marché, le compartiment central accapare 51,3% du volume enregistré, tandis que le marché de Gré à Gré y participe à hauteur de 47,7%. Evolution des volumes mensuels depuis décembre 2011 (En MDhs) 14 336,1 6 124,7 3646,0 2 176,1 8 211,4 1 756,4 581,4 1 594,7 1 889,6 DECEMBRE JANVIER FEVRIER MC MB Source : Bourse de Casablanca Sur les deux principaux marchés, le négoce s’établit à 3 646,0 MDhs, en progression de 67,5% comparativement au mois précédent. 9
  10. 10. Monthly Février 2012 Par valeur, le Marché Central a été essentiellement animé par les valeurs ADDOHA, MAROC TELECOM et ATTIJARIWAFA BANK qui totalisent 44,1% du flux mensuel avec des échanges respectifs de 356,6 MDhs, 274,4 MDhs et 202,6 MDhs. L’analyse par secteur laisse apparaître la prédominance de l’immobilier qui accapare 28,2% des transactions sur le compartiment Central à 532,8 MDhs, suivi par les Banques avec 21,2% à 400,8 MDhs et les TELECOMS avec 14,5% à 274,4 MDhs . Répartition des volumes mensuels drainés sur le Marché Central par secteur 38% 28,2% 21,2% 21% 19% 18% 18% 15% 14,4% 14,5% 12% 11% 10% 9% 7% 7% 7,0% 5,3% 2,5% 4% 2,6% 3,1% 3% 2% 2% 1% 1,2% 1% 1% 2% BANQUES PETROLE & G MINES IMMOBILIER AGRO TELECOM BTP ASSURANCES DISTRIBUTEU DIVERS DECEMBRE JANVIER FEVRIER Source : Bourse de Casablanca Pour sa part, le marché de Blocs a abrité 5 transactions portant sur : • 11 328 919 actions LESIEUR en date du 10/02/2012 à un prix unitaire de 115 Dhs, soit une enve- loppe de 1 302,8 MDhs. Au titre de cette opération, OLEASUD (filiale de SOFIPROTEOL) est de- venue actionnaire majoritaire de LESIEUR CRISTAL avec une part de 41% du capital ; • 3 573 669 actions LESIEUR cédées au 10/02/2012 par le Groupe SNI au profit de quelques insti- tutionnels à un prix de 110/action, soit un total de 393,1 MDhs ; • 24 095 actions AFRIC INDUSTRIES traitées au prix de 266 Dhs/action ; • 200 000 titres BCP au prix de 200 Dhs/action soit un total de 40 MDhs ; • 42 670 actions SCE, transigés en date du 24/02/2012 au prix unitaire de 330 Dhs, correspondant à un montant de 14 MDhs. TOP 10 des volumes (En MDhs) 1 698,3 99,9% 356,6 274,43 202,60 165,54 160,7 139,2 93,83 63,9 75,03 MC MB Source : Bourse de Casablanca 10
  11. 11. Monthly Février 2012 Un gain net de la capitalisation de l’ordre de 6,6 MMDhs Quasiment calquée à l’évolution de l’indice, la capitalisation boursière de la place casablancaise enregistre une progression de 1,26% à 530,1 MMDhs. Par conséquent, le marché boursier affiche les ratios de valorisation suivants : PER 2010 de 17,4x, un P/B de 3,1x et un D/Y 2010 de 3,8%. Inchangé, le classement des 4 premières capitalisations boursières demeure dominé par IAM qui polarise 23,1% de la capitalisation globale avec 122,6 MMDhs. Loin derrière, ATTIJARIWAFA BANK, BMCE BANK et BCP concentrent des parts respectives de 13,6%, de 6,6% et de 6,0% dans la valorisa- tion globale du marché. Evolution de la capitalisation boursière depuis février 2011 (En MMDhs) 585,6 +1,26% 557,1 555,9 529,6 528,4 531,4 530,1 525,6 527,4 523,5 516,2 511,4 510,5 févr.-11 mars-11 avr.-11 mai-11 juin-11 juil.-11 août-11 sept.-11 oct.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12 févr.-12 Source : Bourse de Casablanca Plus de valeurs Bullish pour le mois de Février Sur une volumétrie peu significative (1 846 titres), la valeur TASLIF affiche la meilleure performance du mois, soit +15,9% à 33,6 Dhs. Dans cette même lignée et sur un flux d’affaires limité à 236 actions, TIMAR s’améliore de 15,32% à 429 Dhs. En 3ème position et en dépit de la publication de résultats an- nuels peu probants, HOLCIM s’affermit de 14,11% à 2 191 Dhs. A l’opposé, et après la fin de l’OPA lancée par le Groupe HIKMA, PROMOPHARM poursuit sa dégringolade et se défait de -14,12% sur le mois de février à 754 Dhs. Dans une moindre mesure, BRASSERIES DU MAROC s’étiole de -11,20% à 1 800 Dhs. Enfin, SALAFIN perd -10,86% à 550 Dhs. 11
  12. 12. Monthly Février 2012 cours au cours au cours au cours au Valeurs Variations Valeurs Variations 31/01/2012 29/02/2012 31/01/2012 29/02/2012 TASLIF 29,00 33,60 15,86% PROMOPHARM 878,00 754,00 -14,12% TIMAR 372,00 429,00 15,32% BRASSERIES HOLCIM 1 920,00 2 191,00 14,11% 2 089,00 1 855,00 -11,20% DU MAROC SCE 276,00 313,35 13,53% SALAFIN 617,00 550,00 -10,86% AFRIC MED PAPER 45,50 41,40 -9,01% 260,05 293,00 12,67% INDUTRIES ZELLIDJA 720,00 666,00 -7,50% SNEP 278,85 313,35 12,37% AUTO NEJMA 1 500,00 1 400,00 -6,67% MAROC LEASING 448,35 500,00 11,52% AUTO HALL 74,98 70,70 -5,71% OULMES 539,00 600,00 11,32% ACRED 385,40 365,00 -5,29% SONASID 1 780,00 1 980,00 11,24% MANAGEM 1 813,00 1 720,00 -5,13% SOFAC 292,20 325,00 11,23% SMI 3 851,00 3 670,00 -4,70% Source : Bourse de Casablanca Les BTP : Une performance en béton Profitant, entre autres, de l’orientation favorable empruntée par les valeurs qui le composent (notamment les cimenteries et SONASID), le secteur des BTP affiche la meilleure performance du mois de février, soit +8,78%. Non loin derrière et sur fonds de résultats annuels positifs de WAFA ASSU- RANCE, le secteur des assurances s’affermit de +5,45%. Enfin, le secteur des collectivités locales, dopé par la performance de LYDEC, se bonifie de 4,49%. En bas du tableau, et grevé par la mauvaise performance de PROMOPHARM, le secteur de l’industrie pharmaceutique accuse des pertes mensuelles de -6,21%. De même, le secteur des Holdings s’effiloche de -4,57% (impact du conflit social au niveau des unités de DELTA HOLDING à Kénitra). Enfin et après des mois d’embellie, les minières déchantent en se repliant de -3,87% en février 2012. Performances du mois de Février 2012 Vs. PE sectoriel Perf, Mensuelle 15,00% 10,00% Bâtiment Services aux collectivités Assurances 5,00%Logic & Informat. Telecom Petrole & Agro Banques Immobilier Ingén& Gaz PER 10 0,00% Equip Distribution 8,00 13,00 18,00 23,00 28,00 33,00 38,00 43,00 48,00 53,00 Chimies Sté de financ. Mines -5,00% Holding Industries pharmaceutiques -10,00% -15,00% -20,00% PS : La taille des bulles désigne le poids du Source : Bourse de Casablanca et Division Analyses et Recherches secteur dans la capitalisation 12
  13. 13. Monthly Février 2012 Analyse technique 13
  14. 14. Monthly Février 2012 Analyse technique (1/3)Fiche Information MASI : Une pression acheteuse qui s’effriteValeur : MASIReuters BloombergMASI:CS Mosenew: MCYdate 3,37%+Haut 2012 11 575,87+Bas 2012 10 922,75Physionomie Séances du 29/02/2012Ouverture 11 349,46Plus Haut 11 398,94Plus Bas 11 349,46Clôture 11 398,90Variation 0,23%Volumes 59,75 MDhsNiveaux TechniquesSupport Résistance Indicateurs Dynamique11 350 11 400 MMA20 11 37111 300 11 500 MMA50 11 208 Commentaire :11 200 11 550 MMA100 11 18611 100 11 600 Bollinger B+ 11 534 Conformément a nos anticipations, et après avoir atteint un plus haut mensuel à 11 575,87 points, l’indice clôture le mois de février sur une11 000 11 700 Bollinger B- 11 209 performance positive de +1,69%, portant ses gains year-to-date à +3,37%. Graphiquement, la rupture de l’indice avec son canal baissier moyenDernières Alertes Techniques terme couplée aux développements successifs de Chartisme Biseau d’élargissement figures chartistes haussières, reflète l’intérêt acheteur des opérateurs et l’anticipation positive pour cette période rythmée par les publications de Chartisme Double Top asymétrique larvé résultats. Toutefois, la confirmation d’une figure de retournement baissierVagues Elliott Clôture vague « C » de (ABC) en « Biseau d’élargissement ascendant » ainsi que la construction d’une figure en « Double Top asymétrique larvé » nous oriente, dès la cassure RSI Croisement Baissier du support des 11 300 points, vers un scénario baissier sur le court terme Stochastique Continuation Baissière avec pour premier objectif les 11 100 points (probabilité 80%). Sur le plan mathématique, les indicateurs demeurent globalement orientés MACD Croisement Baissier à la baisse sur le court et le moyen terme avec une configuration décroissante sur RSI et sur Stochastique ainsi qu’un croisement baissierRésumé Stratégie sur la MACD. Parallèlement, le début de resserrement des bandes de bollinger combiné au passage de l’indice en dessous de ses moyennes Type Trend following mobiles court terme, semblent confirmer les conclusions dressées au titre Objectif 1 11 200 de l’analyse graphique qui augurent d’un retournement de tendance. Eu égard aux évidences techniques, nous prévoyons, dès la cassure Stop Loss 11 280 des 11 300 points, un premier objectif de baisse à 11 200 points suivi Objectif 2 11 100 par les 11 100 points. A ce niveau, l’indice devrait connaitre une phase de stabilisation conditionnée par la solidité du support Probabilité 72% historique des 11 000 points. Potentiel -2,68% 14
  15. 15. Monthly Février 2012 Analyse technique (3/3)Fiche Information MANAGEM : Une figure de retournement à surveillerValeur : MANAGEMReuters BloombergMNG:CS MNG: MCYdate 11,4%+Haut 2012 1 870+Bas 2012 1 536Physionomie Séances du 29/02/2012Ouverture 1 720Plus Haut 1 740Plus Bas 1 698Clôture 1 705Variation 0,88%Volumes 5,83 MDhsNiveaux TechniquesSupport Résistance Indicateurs Dynamique 1 700 1 750 MMA20 1 750 1 650 1 800 MMA50 1 672 1 600 1 850 MMA100 1 729 1 550 1 900 Bollinger B+ 1 825 1 500 2 000 Bollinger B- 1 674 Commentaire: Après avoir atteint l’objectif de la figure en élargissement ascendant àDernières Alertes Techniques 1 800 Dhs, le titre a consolidé à la baisse pour se stabiliser sur le support Chartisme Triangle Support majeur des 1 700 Dhs. En terme chartiste, le développement d’une figure baissière en triangle support sur la borne des 1 700 Dhs, augure d’une Chartisme Test support oblique rupture dudit support. Cet évènement devrait affecter négativement Momentum Dépassement sur B+ l’orientation du titre; le niveau des 1 700 Dhs étant une zone historique- ment acheteuse. Dans ce scénario, le titre devrait s’orienter vers un RSI Continuation Baissière premier objectif de baisse à 1 600 Dhs, suivi par les 1 550 Dhs. Stochastique Continuation Baissière Moins prononcés, les indicateurs mathématiques court terme plaident MACD Croisement Baissier également pour une baisse. De même, sur le moyen terme, des croisements baissiers sur la Stochastique et la MACD signalent la rupture avec le trend haussier de fonds.Résumé Stratégie Eu égard aux éléments techniques recueillis, nous prévoyons dès la Type Trend following cassure du support des 1 700 Dhs, une baisse du titre vers un pre- Objectif 1 1 620 mier objectif à 1 620 Dhs. Dés lors, nous anticipons un retour vers la ligne des 1 700 Dhs avant une poursuite de la baisse vers les Stop Loss 1 690 1 550 Dhs . Objectif 2 1 550 Probabilité 54% Potentiel -9,09 % 15
  16. 16. Monthly Février 2012 Analyse technique (2/3)Fiche Information CMT : Un potentiel de hausse non consomméValeur : MINIERE DE TOUISITEReuters BloombergCMT:CS CMT: MCYdate 4,3%+Haut 2012 2 340+Bas 2012 2 240Physionomie Séances du 24/02/2012Ouverture 2 316Plus Haut 2 316Plus Bas 2 316Clôture 2 316Variation 0,45%Volumes 23 160 DhsNiveaux TechniquesSupport Résistance Indicateurs Dynamique 2 300 2 320 MMA20 2 304 2 240 2 340 MMA50 2 272 2 200 2 380 MMA100 2 256 2 180 2 400 Bollinger B+ 2 322 2 150 2 500 Bollinger B- 2 285 Commentaire: Après le test du support oblique haussier au niveau des 2 180 Dhs, le titreDernières Alertes Techniques CMT a entrepris une tendance haussière court terme, lui permettant de Chartisme Triangle Symétrique 70 Dhs confirmer le signal d’une figure chartiste en élargissement haussier. Actuellement, le cours de l’action consolide sur le support des 2 300 Dhs DMI Poursuite à la Hausse mais semble toujours conserver son potentiel haussier. Momentum Poursuite à la Hausse Sur le court terme, les indicateurs techniques restent globalement RSI Poursuite à la Hausse négatifs, avec un croisement baissier sur la Stochastique et la MACD. A contrario, le RSI soriente à la hausse, démontrant la présence Stochastique Croisement Haussier d’acheteurs ponctuels en accumulation sur le titre. De même, l’orientation MACD Croisement Haussier favorable du Momentum et du système DMI semblent confirmer le potentiel haussier du titre pour les 20 prochaines séances.Résumé Stratégie Par ailleurs, la configuration chartiste du titre en « biseau d’élargissement Type Achat sur repli descendant » confirme un potentiel haussier avec pour objectif les 2 400 Dhs et une probabilité de 59%. Toutefois, le titre devrait tester la Zone Achat 2 280 solidité du support à court terme au niveau des 2 270 Dhs avant de Stop Loss 2 240 reprendre son trend en direction des 2 400 Dhs. Objectif 2 400 R/R 4,00 En conclusion, nous anticipons dès le test de la zone des 2 270 Dhs, l’apparition d’une légère impulsion haussière qui devrait porter le Qté Optimale 167 titre au niveau des 2 400 Dhs. Potentiel 5,00% 16
  17. 17. Monthly Février 2012 Recueil de l’actualité de janvier 2012 17
  18. 18. Monthly Février 2012 Le Recueil de l’actualité de Février 2012 Secteur bancaire ATTIJARIWAFA BANK Dates EVENEMENTS Améliora on du PNB de 8,3% à 15,9 MMDhs pour un RNPG en hausse de 8,7% 16/02/2012 à 4,5 MMDhs. Projet en cours de valida on de la fusion-absorp on dATTIJARI Interna onal 28/02/2012 Bank-Banque Offshore (AIB-BO). Prochaine augmenta on du capital réservée aux salariés du groupe pour un 28/02/2012 montant de 3,1 MMDhs. BCP Dates EVENEMENTS Succès de opéra on de trisa on lancée par la BCP, pour un montant de 03/02/2012 1 MMDhs. CIH Dates EVENEMENTS Repli de 12,4% du PNB consolidé à 1 318 MDhs pour un RNPG en 17/02/2012 accroissement de 58,2% à 368 MDhs. 20/02/2012 Visa du CDVM pour le lancement dune OPA sur SOFAC CREDIT. BMCE BANK Dates EVENEMENTS 08/02/2012 Probable implanta on au RWANDA via sa filiale Bank of Africa. Signature dune conven on de prêt avec BEI portant sur 35 MEUR pour le 10/02/2012 financement de lusine Renault à Tanger. Secteur BTP ACTIVITES SECTORIELLES Les ventes de ciments ont enregistré au mois de janvier 2012, un accroissement de 25% à 1,57 million de tonnes, dû essen ellement au lancement de chan ers structurants et plusieurs programmes de logements. LAFARGE CIMENTS DATE EVENEMENTS 20/02/2012 Un chiffre daffaires en hausse de 3% en 2011. HOLCIM MAROC DATE EVENEMENTS 23/02/2012 Un résultat net en repli de 1,8% à 541 MDhs. AFRIC INDUSTRIES DATE EVENEMENTS 24/02/2012 Progression de 3,4% du CA à 39,4 MDhs pour un RN en retrait de 19,3% à 6,2 MDhs. Ces résultats demeurent conformes aux prévisions de la société. 18
  19. 19. Monthly Février 2012 JET ALU MAROC DATE EVENEMENTS 01/02/2012 Franchissement à la hausse du seuil de 5% dans le capital par RCAR. 07/02/2012 Révision à la baisse de son flo ant en bourse de 30% à 25%. Secteur de la Distribution ACTIVITES SECTORIELLES Les ventes dautomobile ont enregistré au mois de janvier 2012, une progression de 13,2% à 9 752 unités. Le Groupe "Renault-Dacia" dé ent une part de marché de 38,4% à 3 385 véhicules vendus. LABEL VIE DATE EVENEMENTS 07/02/2012 Ouverture dun nouveau magasin Carrefour à Agadir. LESIEUR CRISTAL DATE EVENEMENTS Acquisi on de 41% de son capital par OLEASUD (Filiale SOFIPROTEOL) pour 10/02/2012 un montant évalué à 115 MEUR ( 1,3 MMDhs). Cession de 13% de son capital détenu par SNI aux ins tu onnels ( Wafa 10/02/2012 assurance, CIMR, CMR, MCMA, MAMDA). 16/02/2012 Dépôt auprès du CDVM dune OPA par SOFIPROTEOL pour les ac ons non détenues. Avis de recevabilité du CDVM sur le projet de lOPA ini é par OLEOSUD 24/02/2012 pour les ac ons non détenues pour un prix unitaire de 108 Dhs. CENTRALE LAITIERE DATE EVENEMENTS Elargissement de 7,1% du CA consolidé 2011 à 6 609,5 MDhs pour un 17/02/2012 RNPG en repli de 21,5% à 458,3 MDhs. Secteur d’Agroalimentaire Secteur de la chimie MAGHREB OXYGENE DATE EVENEMENTS 20/02/2012 Contrac on de 49% du RN à 9,1 MDhs pour un CA en baisse de 6,5% à 194,6 MDhs à fin 2011. 19

×