La géomatique à l’ère de la collaboration et de la création de connaissances Géomatique 2011 Eric Loubier
Plan de la présentation <ul><li>Une nouvelle réalité : La surabondance d’information </li></ul><ul><li>Les nouveaux impéra...
Une nouvelle réalité : La surabondance d’information <ul><li>Un monde exponentiel ! </li></ul><ul><li>Une semaine du NY Ti...
Les nouveaux impératifs des organisations publiques <ul><li>Mandat légiférés  VS </li></ul><ul><li>Programmes à long terme...
Impacts sur les agences de cartographie <ul><li>Diminution des ressources: Besoin de faire plus avec moins ou de rationali...
L’évolution de la géomatique <ul><li>Cartographie conventionnelle </li></ul><ul><li>Campagne terrain, récréatif, planifica...
Les changements requis… <ul><li>Devenir davantage un intégrateur qu’un producteur. Favoriser (fournir) la mise en place de...
Infrastructure fédérée   GeoBase 2.0   Stratégie  d’imagerie Étude sur les  impacts économiques  de la géomatique Étude su...
GeoBase 2.0 <ul><li>Plus de données de qualité, plus rapidement, plus facilement : </li></ul><ul><li>Environnement d’échan...
Stratégie d’élévation <ul><li>Environnement de DB flexible </li></ul><ul><li>Intégration de données d’élévation multi sour...
Stratégie d’imagerie <ul><li>Base de données ouverte pour la communauté géomatique </li></ul><ul><li>Inventaire des donnée...
<ul><ul><li>Infrastructure Fédérée </li></ul></ul><ul><ul><li>Architecture technologique partagée / distribuée / de gestio...
Résultats anticipés <ul><li>Une géo-fondation (data repository) et des services associés (intégration, réplication, traite...
Pourquoi contribuer .. <ul><li>L’avantage n’est plus dans la possession exclusive de données mais la création de connaissa...
Réflexion du jour… <ul><li>‘’ Si vous n’aimez pas le changement … vous aimerez encore moins la non pertinence …’’ </li></u...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La cartographie nationale à l'ère de collaboration et de la création de connaissance

560 vues

Publié le

L’utilisation d’information géospatiale pour la prise de décision jadis réservée à une communauté d’experts est devenue une pratique courante dans plusieurs domaines où la géomatique était absente ou très peu utilisée il y a quelques années à peine. Ainsi, toutes les tranches de la société, du simple citoyen aux décideurs d’entreprises en passant par les organisations publiques, le milieu académique et les organismes à but non lucratifs utilisent régulièrement l’information géo-localisée pour leurs activités courantes. Finalement, l’avènement du Web 2.0 vient révolutionner la façon dont sera produite et distribuée l’information dans l’environnement technologique de demain. Celui-ci transforme le Web d’un environnement de référence et de consultation vers un environnement où l’utilisateur est en mesure de contribuer à la production, l’amélioration et la diffusion de l’information. Dans ce contexte, il est impératif que les agences de cartographie modernisent leurs façons de faire de même que leur offre de produits et services. De plus, les agences de cartographie doivent s’assurer que la donnée géospatiale soit interopérable et que son intégration et utilisation se traduise en un enrichissement de la base connaissance afin d’améliorer les processus de décision et de mieux répondre aux besoins des gouvernements et de la société canadienne. Cette publication présentera les stratégies et moyens de la Direction de l’Information Cartographique de RnCan, de concert avec le Conseil Canadien de la Géomatique et les intervenants la communauté géomatique canadienne, mettent en œuvre afin de tirer profit des avancés technologiques (Web 2.0 et 3.0, démocratisation des moyen de production et d’échanges, cloud computing, architecture distribuée, interopérabilité géospatiale, …) et de la disponibilité grandissante des sources d’information (des données satellitaires à la cartographie collaborative) afin me mettre en place un environnement flexible et ouvert pour la l’acquisition, l’intégration, la mise à jour, la gestion et le partage de la connaissance geospatiale.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
560
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • The Pan Canadian Geomatics plan is our response to the demands expressed at the June 2010 Geomatics Conference – a gathering of the Canadian Geomatics cvommunity
  • GeoBase 2.0 Purpose: This project is about developing a new approach to updating topographic data (and perhaps other datasets later on); it sits at the top of a pyramid of topographic data collection projects, including imagery and altimetry. Brief description: This project is then organized in four subprojects: Collaborative Mapping which consist in collecting and updating data provided by traditional producers and partners, specific communities, stakeholders, citizens, the private sector and public agencies. Geospatial Foundation consist in defining MIB geospatial asset by identifying geospatial data needed to create products and offer services which includes thematic, topographic and geoscience mapping. Vector strategy and implementation which consist in implementing a new environment to better manage, integrate, access, discover and provide the vector data. Leadership - GeoBase layers. The “core” set of GeoBase 2.0 data must be redefined based on client, stakeholder, user requirements and level of available resources to maintain. To meet client, stakeholder and user requirements, revision cycles for GeoBase data must be established on a data layer by data layer basis. Outcomes/deliverables: This project will develop new innovative topographic data updating strategy that will provide the essential foundation data for map production, address the LBD integrated system (agile and flexible) for MIB data and take the leadership in GeoBase and a Federated IT Infrastructure definition. Staff: Alain Benoît (project manager) End date: March 31, 2013
  • Elevation data strategy Purpose: With better technological capacities to better provide up-to-date digital elevation data to all Canadians. Brief description: The project will implement a new data-based environment to better use the elevation data as a decision-making tool. This gridded database will facilitate the data integration, data management and processing application in a sustainable manner. The project will engage the community of practice to better respond to their needs and priorities. Outcomes/deliverables: The project will implement a data-based environment. It will ultimately define and implement a national altimetry strategy to better respond to the priority needs of federal organizations. Staff: Yves Belzile (project manager) End date: March 31, 2013
  • National imagery Preliminary discussions have focused on the need to address: 1. Acquisitions types/formats 2. Historical Imagery Data Inventory 3. Access Tools 4. Storage Infrastructure 5. Process tools for value-added products Next Steps: identify imagery requirements, engage stakeholders, and seek opportunities for collaboration. Purpose: While strengthening the actual imagery database, the project will try to develop a more open environment to better serve all decision-makers and Canadians. Brief description: The first phase of this project will implicate Geomatics Canada managers and scientific experts that will analyze the actual situation, propose options and recommend a solution to the Canadian Council on Geomatics (CCOG, owner of the Pancanadian Geomatics Plan). Outcomes/deliverables: The project will ultimately define and implement a national imagery strategy to better respond to the priority needs of federal organizations. This strategy will build the capacity to provide the right products in a timely and cost-effective manner avoiding duplication of effort and by using a clear and open process. Staff: Yves Belzile (project manager) End date: March 31, 2013
  • Geospatial architecture Purpose: The Geospatial Architecture portfolio is composed of transformative activities that will review and document MIB’s current information management practices, data standards, and technology systems. Brief description: Two key activities under this portfolio include: 1) An operational MIB Architecture program. 2) The design of a Federated Geospatial Infrastructure in support of F/P/T partnership investments and leadership (e.g. CCOG - GeoBase2.0). Outcomes/deliverables: The Geospatial Architecture program will explicitly document the information, data and IT systems architecture, facilitate consistency and interoperability, leverage MIB’s knowledge in geo standards, and foster collaborative leadership and progression towards the 2015 completion of the Canadian Geospatial Data Infrastructure (CGDI). The activities of this project will lead to the design of a Canadian Federated Geospatial Infrastructure that will contribute to the use and integration of geospatial data to support decision making and maturity of the CGDI. Staff: Brian Mcleod (project leader), Cameron Wilson (project leader) and David Sampson (project leader). End date: March 31, 2013
  • La cartographie nationale à l'ère de collaboration et de la création de connaissance

    1. 1. La géomatique à l’ère de la collaboration et de la création de connaissances Géomatique 2011 Eric Loubier
    2. 2. Plan de la présentation <ul><li>Une nouvelle réalité : La surabondance d’information </li></ul><ul><li>Les nouveaux impératifs des organisations publiques </li></ul><ul><li>Impacts sur les agences de cartographie </li></ul><ul><li>Les changements requis… </li></ul><ul><li>Plan de travail … chez RnCan et le Conseils Canadiens de la Géomatique </li></ul>
    3. 3. Une nouvelle réalité : La surabondance d’information <ul><li>Un monde exponentiel ! </li></ul><ul><li>Une semaine du NY Times contient plus d’information qu’une personne en vivant au 18 ième siècle pouvait en rencontrer dans toute une vie ! </li></ul><ul><li>Wikipedia existe depuis à peine plus de 10 ans mais contient 13 millions d’articles en plus de 200 langues </li></ul><ul><li>Il existe 1 000 000 000 000 (1 billion) de pages web…. </li></ul><ul><li>Il y a suffisamment de nouveau video sur YouTube en 2 mois pour que 3 chaines télé diffusent, 7/24 h pendant 50 ans. </li></ul><ul><li>Nous générons 4 exabytes d’information par année… davantage qu’au cours des 5000 dernières années ! </li></ul><ul><li>L’ordinateur de votre téléphone intelligent est 1 million de fois moins cher, 1000 fois plus puissant et 100 fois plus petit que l’ordinateur du MIT en 1965. </li></ul><ul><li>Les superordinateurs excéderont bientôt en capacité de traitement du cerveau humain … D’ici une trentaine d’année, un seul ordinateur aura la capacité de traitement des cerveaux de la race humaine … </li></ul><ul><li>Toutes ces informations ont été prises sur le web …. Peut-on s’y fier ? </li></ul>
    4. 4. Les nouveaux impératifs des organisations publiques <ul><li>Mandat légiférés VS </li></ul><ul><li>Programmes à long terme VS </li></ul><ul><li>Financement récurent VS </li></ul><ul><li>Stabilité et pérennité des programmes VS </li></ul>Gestion axée sur les résultats Programmes ciblés à durées déterminées Financement ciblé associé aux programmes à durées déterminées (3 à 5 ans) Revue opérationnelles et stratégiques cycliques Cette nouvelle réalité a un impact sur les organisations publiques… Bref … Il est maintenant nécessaire de démontrer la pertinence des programmes (indicateurs de performance) et leur impacts sur les priorités gouvernementales.
    5. 5. Impacts sur les agences de cartographie <ul><li>Diminution des ressources: Besoin de faire plus avec moins ou de rationaliser notre offre. </li></ul><ul><li>Besoin d’augmenter notre ‘’turn-around time’’. Le marché de masse s’attend à des produits à jour (en continue ?) alors que nos processus n’y sont pas adaptés. </li></ul><ul><li>Le nombres de sources de données et de contributeurs sont appelés à s’accroître de façon significative… surabondance ? </li></ul><ul><li>Les technologies 2.0 permettent un échange bidirectionnel sur le web (redéfinition de la relation producteur – fournisseur – utilisateur) </li></ul><ul><li>Grand nombre de produits et services crée une confusion chez les utilisateurs et entrainent des coûts importants de maintenance </li></ul><ul><li>Le marché de demain en est un de service et pas seulement de produits </li></ul><ul><li>Dans le monde de l’Open Data, il est attendu que les gouvernements rendent disponibles leurs données (même dans un état intérimaire, imparfait) </li></ul><ul><li>Bref il faut … revoir nos façons de faire / produits / Services </li></ul>
    6. 6. L’évolution de la géomatique <ul><li>Cartographie conventionnelle </li></ul><ul><li>Campagne terrain, récréatif, planification </li></ul><ul><li>La carte comme référence visuel </li></ul><ul><li>Enfance des TI </li></ul>1980 1990 2000 2010 <ul><li>Conversion numérique des cartes papiers </li></ul><ul><li>Experts SIG </li></ul><ul><li>Référenciel numérique; analyse rudimentaire </li></ul><ul><li>Gestion de l’information </li></ul><ul><li>Normalisation, mise en place de l’ICDG / Web Mapping </li></ul><ul><li>Croissance des utilisateurs non traditionnels (privé, public, ONG, …) </li></ul><ul><li>Services geospatiaux / aide à la décision </li></ul><ul><li>GI / TI / Communication </li></ul><ul><li>Intégration / Qualification / validation ; Fournisseur de connaissance géo-localisée </li></ul><ul><li>Du marché de masse aux gestionnaires et décideurs </li></ul><ul><li>Prise de décision et établissement de politiques au niveau personnel, local, régional et national. </li></ul><ul><li>Information géo-localisée et technologie de communication </li></ul>Rôle des agences Utilisateurs principaux Utilisation Support technologique 1991 2007 1994 2005 2009 1998 2001 2006 GIS 1982 mid 80’s 2004 GPS Location-based revolution
    7. 7. Les changements requis… <ul><li>Devenir davantage un intégrateur qu’un producteur. Favoriser (fournir) la mise en place de services de conversion, d’intégration des données d’autrui vers un modèle simple et ouvert. </li></ul><ul><li>Automatisation des processus d’extraction, de MAJ, Généralisation </li></ul><ul><li>Chargement (quasi) automatique, simplification des modèles de données, des relations spatiales, des contraintes d’intégration, … le tout basé sur des normes internationales. </li></ul><ul><li>Permettre aux partenaires traditionnels de même qu’aux nouveaux de contribuer facilement dans un environnement ouvert ayant le moins de contraintes possibles. </li></ul><ul><li>La validation et intégration afin de permettre au utilisateur de faire un choix éclairé dans un monde de surabondance des sources </li></ul><ul><li>Un seul produit : la BD. Quelques ‘’vues’’ sur celle-ci : une vue imprimable (carte), une vue ‘’dataset’’, une vue ‘’web service’’. </li></ul><ul><li>À partir de la BD, fournir des services de cartographie ‘’custom’’ à nos clients principaux (gouvernement) afin d’accroitre la pertinence de nos programmes. </li></ul>
    8. 8. Infrastructure fédérée GeoBase 2.0 Stratégie d’imagerie Étude sur les impacts économiques de la géomatique Étude sur la pérennité de la géomatique Stratégie d’élévation Plan d’action géomatique pan-Canadian L’ICDG comme fondation Plan de travail … initié par RnCan et le Conseil Canadiens de la Géomatique
    9. 9. GeoBase 2.0 <ul><li>Plus de données de qualité, plus rapidement, plus facilement : </li></ul><ul><li>Environnement d’échange et de gestion simplifié </li></ul><ul><li>S’ouvrir à de nouveau contributeurs </li></ul><ul><li>Cartographie collaborative (VGI) </li></ul><ul><li>Ajout de thèmes </li></ul>
    10. 10. Stratégie d’élévation <ul><li>Environnement de DB flexible </li></ul><ul><li>Intégration de données d’élévation multi sources / multi résolution </li></ul><ul><li>Généralisation et génération de produit sur demande </li></ul>
    11. 11. Stratégie d’imagerie <ul><li>Base de données ouverte pour la communauté géomatique </li></ul><ul><li>Inventaire des données existantes </li></ul><ul><li>Gestion des licences et droits d’utilisation </li></ul><ul><li>Mécanismes d’acquisition et de gestion collectif (partage des coût / faciliter l’accès) </li></ul>
    12. 12. <ul><ul><li>Infrastructure Fédérée </li></ul></ul><ul><ul><li>Architecture technologique partagée / distribuée / de gestion et d’accès à l’information </li></ul></ul><ul><ul><li>Contrôle des coûts importants de gestion de l’information des TI associées </li></ul></ul><ul><ul><li>Portail unique d’accès </li></ul></ul>
    13. 13. Résultats anticipés <ul><li>Une géo-fondation (data repository) et des services associés (intégration, réplication, traitement, conversion, extraction,..) dans un environnement ouvert et flexible… </li></ul><ul><li>Où l’intervention des agences de cartographie permet la qualification, la validation et l’intégration des diverses sources de données … </li></ul><ul><li>Permettant ainsi aux utilisateurs d’effectuer rapidement un choix éclairé quant à la sélection et l’utilisation des données les plus pertinentes pour leurs applications… </li></ul><ul><li>Facilitant l’intégration de données de diverses provenance (données géospatiales de base et de domaines d’applications spécialisés) pour la création de nouvelles connaissances supportant la prise de décision. </li></ul>
    14. 14. Pourquoi contribuer .. <ul><li>L’avantage n’est plus dans la possession exclusive de données mais la création de connaissance géo-localisée (prise de décision) </li></ul><ul><li>La connaissance se créer par l’intégration et le partage d’information d’où l’importance de la normalisation / interopérabilité </li></ul><ul><li>Dans un environnement ouvert d’échange à plusieurs contributeurs… on obtient généralement davantage que ce que l'on contribue. </li></ul><ul><li>Mais.. Un changement de paradigme s’impose … </li></ul><ul><li>Importance de la normalisation / interopérabilité </li></ul><ul><li>Licence – Open Data </li></ul><ul><li>Ajouter de la valeur à ce qui existe plutôt que de recréer </li></ul><ul><li>Qualité plutôt que quantité </li></ul><ul><li>Communiquer / Partager </li></ul>
    15. 15. Réflexion du jour… <ul><li>‘’ Si vous n’aimez pas le changement … vous aimerez encore moins la non pertinence …’’ </li></ul><ul><li>Erik Shinseki, Chief of Staff, US Army </li></ul><ul><li>? </li></ul>

    ×