Webdoc, La narration et l'interaction

7 518 vues

Publié le

Le webdoc sert avant tout à raconter une histoire! Il est temps pour les photojournalistes et les professionnels de l’image de s’emparer des nouveaux outils narratifs qu’offrent le web. Cette serie de slides a été réalisée pour supporter un cours sur la narration durant l’atelier “webdoc” a l’EMI-CFD en Mars 2011.

Publié dans : Formation
2 commentaires
12 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 518
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 586
Actions
Partages
0
Téléchargements
472
Commentaires
2
J’aime
12
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Webdoc, La narration et l'interaction

  1. 1. NARRATION & INTERACTION Gerald HOLUBOWICZ @gholubowicz
  2. 2. Fondateur de Chewbahat Storytelling Lab Co-fondateur de Storycode Paris Photojournaliste (France, U.S.A) (Abaca, Polaris, Gamma, Corbis) Auteur de The Moneyocracy Project BIO 64  
  3. 3. QU’EST CE QU’UNE NARRATION INTERACTIVE ?   1. Une histoire centrale pensée et développée par un auteur: Origine:  une  App  mobile,  un  livre,  un  site  web,  un  script  avec  une   ques1on  centrale,  un  personnage.   2. Une narration “sociale”: Certains  protagonistes  sont  présents  sur  les  réseaux  sociaux.     Les  auteurs  inves1ssent  ces  espaces  pour  communiquer  avec  le   public.   3. Intègre et encourage la participation du public: La  probléma1que  sort  du  carcan  linéaire  de  la  narra1on  et  l’auteur   u1lise      les  réseaux  sociaux  pour  créer  un  débat  et  engager  le   public.      
  4. 4. QU’EST CE QU’UNE NARRATION INTERACTIVE ?     C’est donc une histoire dynamique qui autorise un engagement personnel et réduit l’espace entre l’auteur et le public.  
  5. 5. Quid de l’idoc et de l’interaction?
  6. 6. { DEFINIR LES BESOINS   Le  Web  Documentaire  répond  à  un  besoin     exprimé  par  le  public  d’obtenir  une  informa1on  sur  un  sujet   défendu  par  une  vision  d’auteur.         MAIS     Pour  répondre  à  ce  besoin  il  faut:    -­‐      Iden1fier  son  public    -­‐    Cerner  ses  objec1fs    -­‐    Comprendre  son  niveau  d’engagement    -­‐    Megre  en  place  les  ou1ls  correspondant  
  7. 7. Participation Pourquoi?Comment?
  8. 8. { FAVORISER L’ENGAGEMENT     •  Laisser  une  porte  ouverte   •  Les  bonnes  histoires  fonc1onnent  sans  interac1vité   •  Construisez  sur  ce  que  vous    connaissez   •  Structurez  pour  générer  l’enthousiasme  
  9. 9. { POURQUOI CHERCHER L’ENGAGEMENT?   Coté business  Diminu1on  des  couts      Le  marke1ng  est  directement  intégré  dans  votre  produit    Poten1el  de  ventes  augmente      Recommanda1on  sociale  &  dissémina1on      Reconnaissance  des  “influencers”    L’engagement  est  mesurable     Coté créatif  L’interac1on  avec  public  est  à  la  fois  excitante  et        addic1ve  
  10. 10. { QUELLES SONT LES ÉTAPES?   OBJECTIFS  Rendez  l’engagement  facile.    Faites  en  sorte  que  cet  engagement  vaille  le  coup.        (récompenses)       ÉTAPES  Dessinez  l’expérience  que  vous  voulez  créer.    Pensez  votre  histoire  en  couche  ou  chacune  d’elles  va      correspondre  a  un  engagement  par1culier,  récompensant      le  fainéant  comme  le  fan.  
  11. 11. Effort croissant de participation Nbdelecteurs En Retrait En Avant Co-Creation
  12. 12. Effort croissant de participation Nbdelecteurs En Retrait En Avant Co-Creation IncItatIon a partIcIper Augmentationdelarecompensecommeincitation
  13. 13. Quels outils? Quels effets?
  14. 14. PARTICIPER Participer, apporter de nouvelles idées, contribuer à la discussion.   •  Augmenter  le  niveau  de  par1cipa1on  dans  la  communauté   en  encourageant  ses  membres  à:     •  Par1ciper  à  la  créa1on  de  contenu   •  Répondre  au  contenu  proposé   •  Partager  et  disséminer  ce  contenu  
  15. 15. ENGAGER Engagement de la communauté autour et dans l’idoc   •  Engagez  les  individus  les  plus  sensibles  à  votre  projet  ou   ceux  suscep1bles  de  le  rejoindre       •  Les  bénéficiaires,  le  public  visé  par  votre  travail   •  Iden1fiez  quel  ou1l  sera  le  plus  adapté  pour  ageindre  ces   différents  acteurs!  
  16. 16. ENGAGER Créer une nouvelle relation •  Les  Médias  Sociaux  sont  avant  tout  des  ou1ls  de   communica1on.   •  Les  ou1ls  changent  tous  les  jours.     Les  rela1ons  sociales  sont  les  mêmes.     Les  efforts  pour  maintenir  le  lien  doivent  être  permanents.   •  La  consistance  est  primordiale.     Les  fans,  les  supporters,     con1nueront  de  s’inves1r  si  vous  maintenez  un  certain   niveau  de  connexion  avec  eux.  
  17. 17. POUR COMMENCER POUR MAXIMISER L’EFFET DES OUTILS SOCIAUX •  Soyez  consistants  dans  votre  message  et  constant  dans  la   fréquence  à  laquelle  vous  “émegez”  sur  les  réseaux.   •  Gardez  en  tête  les  rapports  couts  vs.  bénéfices  et     les  limita1ons  des  ou1ls  vs.  impact  recherché.   •  Définissez  des  objec1fs  de  communica1on  en  fonc1on  de   l’ou1l  considéré.   •  Prévoyez  un  plan  d’ac1on  qui  sou1enne  votre  plan  de   communica1on.  
  18. 18. Le Message estdiffuse dans 2sensa travers les Reseaux sociaux
  19. 19. Puis la recommandation joue son role de propagation Le niveau de recommandation n’est plus limité par le réseau existant. Le message est libre de circuler
  20. 20. BÉNÉFICES Connexion avec le public et engagement Une connexion Emotionnelle: Le  public  peut  former  une  sorte  d’empathie  pour  le/les   personnages  de  votre  idoc.       Construction Communautaire: Des  ami1és  et  des  réseaux  se  forment  autour  de  l’expérience   partagée.       Engagement/Co-création: Opportunité  pour  le  public  de  partager  des  idées  à  propos  de  la   probléma1que  qui  peuvent  donner  par  la  suite  un  point  de   départ  pour  un  second     travail.  
  21. 21. BÉNÉFICES Marketing & Promotion Mise en lumière et découverte: Amène  l’histoire  de  votre  idoc  où  les  gens  se  trouvent.     Partage de Contenu : Les  bonnes  histoires  créent  une  sorte  de  “monnaie”  sociale  et   sont  partagées  à  travers  les  réseaux  d’amis  et  de  fans.     Améliore le SEO: Plus  de  cita1ons,  plus  d’hyperliens,  de  tags  et     discussions  entraine  une  meilleure  visibilité  sur  Google  
  22. 22. BÉNÉFICES Marketing & Promotion Acquisition d’audience: Mul1ples  entrées  narra1ves  créant  plus  de  points  de  contacts   avec  différentes  communautés.   Capitalisation d’audience: Une  bonne  expérience  sur  un  projet  génèrera  un  public  agen1f   à  la  signature  plus  qu’au  contenu.    
  23. 23. Articulation Pourquoi?Comment?
  24. 24. ARCHITECTURE DE L’INFORMATION Strates et priorités Informations de priorité 1:   Celle  contenues  dans  la  ligne  narra1ve  ppale.       Dispatching  des  informa1ons  de  priorité  inférieure   en  fonc1on  du  nombre  de  couches  souhaitees.     Une couche = un niveau d’information  >  Classement  ver1cal  de  priorité.   Un embranchement = une nouvelle information  >  Classement  horizontal  d’apparence  
  25. 25. Ligne narrative ppale couche 1 couche 2 information1erdegre information 2nd degre information 3rd degre Importance par ordre d’apparence
  26. 26. •  Pourquoi  l’idoc  est  réalisé?   •  Ce  que  vous  voulez  accomplir  à  travers  ce  idoc?   •  Quelle  est  l’audience  ciblée,  quelle  réac1on  cherchez-­‐ vous  à  provoquer?   •  Dans  quelle  mesure  l’audience  est-­‐elle  au  courant  de   la  ques1on  que  vous  soulevez?   •  Quel  est  votre  budget  prévisionnel?   QUESTIONS À SE POSER
  27. 27. •  Quel  type  de  narra1on  employée?  (linéaire,  non-­‐linéaire)   •  Quelle  étendue  d’interac1on  souhaitée?     •  Quelle  type  d’ac1ons  l’audience  doit  accomplir?   •  Quelle  organisa1on  logique?  (classement  par  cat  et  ss  cat)   •  Définir  les  ponts  et  liens  hypertextes  entre  les  contenus  et   avec  l’extérieur   •  Définir  la  granularité  des  interac1ons  (choix  des  scènes  choix   des  angles,  des  dialogues  etc...)   QUESTIONS TECH À SE POSER
  28. 28. •  Quelle  technologie  de  développement  envisagée     (flash,  html5,  database,  java,  API  twiger  ou  FB  etc)   •  Quelle  diffusion  ciblée  (web?  internet?  mobile?)  en  fonc1on   de  la  cible  d’audience  voulue   •  Corréla1on  entre  complexité  de  l’histoire  de  l’interface  et  des   mediums.   QUESTIONS TECH À SE POSER
  29. 29. MERCI. @gholubowicz

×