Le Jalon No. 11 - juin 2016 - CERF Niagara

48 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
48
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Jalon No. 11 - juin 2016 - CERF Niagara

  1. 1. 12 Pour Le Jalon de juin, j’ai décidé de vous parler du délicieux et rafraîchissant Sauvignon Blanc 2014 de Two Sisters Vineyards, situé à Niagara-on-the-Lake (NOTL). Droit et très sec (4 g/l de sucre résiduel), il est un excellent choix pour le patio, avec la température clémente qui est de retour. Note de pamplemousse typique au Sauvignon Blanc, ainsi que des arômes de fruits tropicaux et de mangue, le vin est soutenu par une très belle acidité ainsi qu’une belle minéralité. Ce Sauvignon Blanc a été élaboré à 100 % en cuve inox. L’oenologue de Two Sisters Vineyards, Adam Pearce, m’avoue candidement que ce cépage (ainsi que le vin) est son blanc préféré. Sans chercher à le comparer au Sancerre de la Vallée de la Loire ou au Sauvignon issu de Malborough en Nouvelle-Zélande, il aimerait bien qu’un jour, on reconnaisse le Niagara comme un terroir unique et sur ce, je suis entièrement d’accord avec lui. Excellente bouteille pour accompagner les entrées, les huîtres, du poisson ou des pâtes en sauce aux herbes et surtout une Burrata, entrée de fromage italien fait de mozzarella frais et crème, tomates cerise marinées et pain grillé - disponible au restaurant Kitchen 76, adjacent au vignoble Two Sisters. Mes secrets vinicoles et gastronomiques du Niagara. Yves Bossé, sommelier 300, rue Lincoln Est, unité 20, Welland 40, rue King. St. Catharines Tél. : 905.714.1480 Sans frais : 1.866.334.3033 LE JALONNo 11 Juin 2016 ENTREVUE avec Kimpiobi Ngira-Batware, B. Fété Fété est la directrice générale de SOFIFRAN et, de plus, quelle plume exceptionnelle! Voir page 2, 3, 4 et 5. CLIN D’OEIL sur Susan Morin Susan Morin est la directrice du développement économique et communautaire d’ENTREPRISE NIAGARA. Découvrez en elle sa passion inconditionnelle pour la ville de Welland. Voir page 8, 9 et 10. COUP DE COEUR SOMMELIER Suzanne Bélanger vous présentera un coup de coeur ou deux à chaque parution sur des sujets variés pour vous faire connaître davantage cette belle région du Niagara. Voir page 11. Yves Bossé, sommelier certifié, vous présentera des chroniques sur les vins et les bons restaurants de la région. Suivez- le dans son périple. Voir page 12. Le vin est le breuvage le plus sain et le plus hygiénique qui soit. Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin que dans les livres du monde. Louis Pasteur www.cerfniagara.com Qui lit LE JALON ? Voir pages centrales.
  2. 2. 2 11 Kimpiobi Ngira- Batware, B. Fété Directrice générale de SOFIFRAN Je suis née à Yassa dans la province de Bandundu en République démocratique du Congo (Afrique). Q : Profession et responsabilités premières? R : J’exerce la fonction de directrice générale de SOFIFRAN (Solidarité des femmes et familles immigrantes francophones de Niagara/Hamilton) depuis sa création en 2007. Je suis détentrice d’une licence en Sciences sociales, politiques et administratives option Relations internationales de l’Université Libre de Kinshasa. Avant d’immigrer au Canada, j’ai occupé pendant neuf ans le poste de Directrice de siège à Kinshasa, d’une multinationale sud- africaine de négoce internationale, après en avoir été agente de vente et directrice de relations publiques pendant 11 ans. Q : As-tu choisi l’Ontario (le Niagara)? R : Après un séjour de cinq ans et demi dans la belle province du Québec, la famille a décidé de déménager en Ontario en 2005. Le Niagara s’est imposé à nous comme une évidence indiscutable. Ce fut une attraction mutuelle et réciproque. Nous avons fait confiance à notre intuition. Je ne l’ai jamais regretté malgré les dures épreuves vécues avec la perte de deux êtres chers. Je suis une personne désespérément optimiste. Je considère la vie comme le plus beau cadeau et les épreuves (échecs) comme les promesses des succès à venir. Q : Passe-temps préféré? R : Cuire ma délicieuse sauce pimentée Moto, mijoter des petits plats africains pour ma famille et mes amis, avoir des discussions positives; tout le monde a quelque chose d’intéressant à dire et à apprendre des autres, faire des mots croisés et lire ou écrire en écoutant de la musique. Q : Quel est le meilleur conseil que tu as reçu? R : Lors d’un voyage en Belgique en 1987, je suis tombée sur une plaquette L’été arrive à grands pas ...… voici une suggestion d’escapade qui vous fera découvrir cette belle région. NIAGARA GLEN Si vous aimez la randonnée un peu exclusive, rendez-vous à Niagara Glen, Niagara Falls. C’est un endroit magnifique, d’une beauté exceptionnelle, désigné réserve naturelle depuis 1992. Premièrement, vous serez peut-être surpris (je l’ai été) par l’escalier de métal haut de quatre étages que vous aurez à prendre au début du parcours et par la suite, vous passerez à travers des escaliers taillés dans le roc, des cascades et une rivière assourdissante... Ce sentier ne cessera de vous surprendre. Durant la randonnée dans la gorge, Mon coup de coeur de la région du Niagara. Bon été! Suzanne Bélanger vous remarquerez un changement d’altitude de plus de 60 mètres. Je vous recommande de porter des chaussures appropriées, car les pentes sont raides et le terrain est raboteux. Les pistes sont bien indiquées. Prenez votre temps. Comme il y a plusieurs sentiers, je vous suggère de prendre une carte au kiosque avant d’amorcer votre randonnée. De plus, observez tous les règlements signalés, restez dans les sentiers qui sont marqués et suivez les indications. Belle excursion! Comment s’y rendre et où stationner  : sur le Niagara Parkway à huit kilomètres des Chutes Niagara, enfaceduterraindegolfWhirlpoolet au sud du pont Lewiston-Queenston. Le stationnement est gratuit – il y a des toilettes et un pavillon pour pique-niquer. www.niagaraparks.com/niagara-falls- attractions/niagara-glen.html Exposition BILINGUE Cette exposition porte sur les grandes guerres, mais en particulier la Première Guerre mondiale et l’impact qu’elle a eu sur notre communauté et le monde qui nous entoure.
  3. 3. 310 portant ce magnifique conseil : là où tu es semé, il te faut fleurir. Et, lorsque douze ans plus tard, les évènements tragiques survenus dans mon pays ont obligé la famille d’immigrer au Canada, j’ai encore mieux appréhendé la profondeur et la dimension de ce conseil. J’en ai fait une règle de vie pour moi et les miens. Q : Qu’est-ce qui te passionne? R : L’écriture. Mon rêve est d’atteindre l’autonomie financière qui me donne la liberté de m’adonner à ma passion d’écrire. Q : De nos quatre saisons, laquelle préfères-tu? R : Chaque saison est unique, diverse et indissociable des autres. Chacune est porteuse de sa magie propre, enrobée dans la sève de son rôle singulier qui imprègne, nourrit, enrichit la terre et la vie et prépare la saison suivante. La majesté impériale et silencieuse de l’hiver, la gaieté luxuriante et colorée du printemps, les libertés et un je ne sais quoi d’abandon de l’été ainsi que les palettes flamboyantes et clair- obscur de l’automne sont autant de facettes d’une même beauté qui émerveille l’œil du peintre, débrident l’imagination du poète, rythment la vie humaine et portent le germe de l’éternel changement. Q : Quel a été ton plus beau voyage ou pays visité et pourquoi? R : J’ai vécu en France ou j’ai fait mes études primaires, secondaires et postsecondaires. J’ai par la suite beaucoup voyagé en Europe, dans quelques pays d’Afrique et en Asie. L’Inde est le pays qui m’a le plus impressionnée par la richesse de sa culture et la magnificence de sa civilisation passée. Ce pays est très inspirant. Les pays de la Cordillère des Andes me fascinent beaucoup. J’aimerais visiter les vestiges de ces grandes civilisations à jamais disparues dans les replis du temps. Q : Si tu avais l’opportunité de prendre un repas avec une personnalité qui a marqué l’histoire, qui choisirais-tu et pourquoi? R : Le Mahatma Gandhi, père de la non-violence. Il fut et il reste un des grands hommes de l’histoire de notre humanité. Son choix de la non- violence rejoint dans son essence les enseignements de ces Grands Êtres qui l’ont précédé ou suivi ou lui ont été des contemporains tels Nelson Mandela. Q : Dernier bouquin lu? Auteur(e) préféré(e)? Citation préférée ? R : « Le Placebo c’est Vous » de Joe Dispenza Auteur(e) préféré(e). Je lis beaucoup et des auteurs différents. Mes auteurs préférés sont : Hampaté Bah, Théophile Obenga, Lee Carroll, Eckhart Tollé et Michael Roads. ? Citation préférée ? « Là où tu es semé, il te faut fleurir. » Q : Quel est le livre que tu recommandes? R : « Que sait-on vraiment de la réalité? » Ce livre est écrit par un collectif de scientifiques (co- créateurs du film à succès « What the bleep do we know? » Il parle, de façon simple et à la portée de tous, des possibilités infinies de l’esprit humain et son immense pouvoir de transformer la réalité quotidienne Q : Pour terminer ce bref profil, Le Jalon doit poser la question, « Qu’est-ce qu’il vous manque? » R : Plus d’heures, plus de jours, ma famille, » dit-elle. partout en région ou encore faire de la marche avec ses amis. Naturellement, pour couronner une belle activité en plein air, elle recommande, « déguster un excellent repas arrosé d’un bon vin du Niagara – ou un vin blanc de Californie ou un vin rouge de France. » Étant la fille d’un sportif, elle a toujours aimé les sports. La compétition est dans son sang et elle dit affectionner entre autres : le hockey sur glace, le golf, le patin artistique, le ski et le vélo. Le mois passé, Susan, a fait un retour en France et participé à une belle aventure. Elle a parcouru la fameuse route de Santiago de Compostelle. « Quelle belle expérience! J’adore la France et je sais qu’elle m’aime aussi, » dit-elle avec un sourire et clin d’œil. A-t-elle un conseil pour le jeune Franco-Ontarien ? « Oui, je voudrais que vous vous investissiez dans qui vous êtes. Apprenez à vous connaître et vous serez utiles et appréciés. » Chemins de Saint-Jacques-de- Compostelle en France : 71 monuments et 7 portions de chemins sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.
  4. 4. 4 9 et d’opérer des changements fondamentaux en tout un chacun. Q : Quelle est ta plus grande qualité? Ton pire défaut? R : Savoir écouter sans juger. L’obstination. Je n’abandonne jamais une cause que je considère juste. Q : Quel est ton loisir préféré? R : La lecture Q : T’est-il déjà arrivé quelque chose d'absolument bizarre? R : Durant un séjour à Paris, j’ai oublié dans un taxi des documents très importants que je devais remettre d’urgence à une famille en attente de régularisation de statut. J’ignorais le nom de la compagnie de taxi. Un vrai drame qui a pourri mon séjour et faillit gâcher mes relations. La veille de mon retour au pays (trois semaines plus tard et dans un quartier opposé de la ville), je hèle un taxi dans la rue et c’est le même chauffeur qui me reconnait aussitôt. Nous allons récupérer les documents qu’il a eu la gentillesse de déposer à l’ambassade de mon pays. J’ai fondu en remerciements et en gratitude! Cela n’arrive pas tous les jours! Q : Quelle est la chose dont tu es le plus fière? R : Au Congo : la création (avec l’aide de deux ingénieurs en alimentation) d’une bouillie alimentaire, certifiée par les services de contrôle du pays, qui permet aux enfants atteints de kwashiorkor de récupérer leur santé en une dizaine de jours. *kwashiorkor (malnutrition protéino-énergétique sévère de la première enfance, Wikipédia). Au Canada : la publication de mon premier livre de contes. Q : Quel est ton sport préféré? R : La marche Q : Quel est ton film préféré? R : Je regarde un film de temps à autre et j’avoue avoir regardé plusieurs fois avec le même plaisir, le film « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu. » Il parle de diversité avec humour et montre que les préjugés ne sont pas l’apanage d’un groupe social ou ethnique en particulier. J’aime aussi les films documentaires qui permettent de découvrir les avancées scientifiques, les peuples de la terre et les cultures du monde. Q : Quel est ton type de musique préférée? R : J’adore la musique classique, mais quand je conduis, j’écoute les rythmes africains et les musiques du monde. Ils aident à garder l’œil vigilant. Q : Tu recommandes les vins du Niagara ou ceux d’ailleurs? R : Je ne suis pas une grande et j’en suis devenue une passionnée inconditionnelle! » Susan est le « bébé » d’une famille de cinq enfants. Sa mère (Winnie) une anglophone était une personne douce et la voix de raison pour toute la famille. Son père, (Pete) était francophone. Jeune homme, il était très athlétique et avait été un joueur de hockey professionnel – faisant même partie de la sainte flanelle. Après cette première carrière, Pete se lança en affaire et connu un grand succès comme entrepreneur (courtier en assurance). « Il était un vrai leader. Quand j’étais jeune fille, j’aimais l’accompagner dans ses rencontres d’affaires. Ces sorties faisaient partie de mes passe-temps préférés. Il savait écouter les gens et comment leur parler, aussi. J’en ai tellement appris sur le monde des affaires. » Susan nous confie que, comme plusieurs de sa génération au Québec, les évènements de la crise d’octobre (1970) l’ont marqué. Avec le temps et son vécu, elle avoue mieux comprendre cette période turbulente de notre histoire. Elle reconnait l’importance de promouvoir activement sa langue et sa culture et elle vise de le faire chaque jour. Cela contribue à son enthousiasme (sans borne!) dans son rôle quotidien avec Entreprise Niagara qui l’amène à côtoyer et regrouper nos « deux solitudes » nationales. ÀtitredeDirectricedudéveloppement économique communautaire, Susan consacre ses efforts à trouver et faire développer divers projets qui vont contribuer de façon positive aux petites entreprises de la région de Niagara. « J’ai une opportunité extraordinaire de travailler en français et de développer des projets avec et pour la communauté francophone. » dit- elle, « Par exemple, contribuer à faire la promotion touristique de Niagara en français en ciblant les populations provinciales et même celles à l’étranger. » Pour se divertir, Susan adore partager les plaisirs de la randonnée en vélo sur les belles pistes cyclables Fété Kimpiobi, récipiendaire du prix de la réussite 2013. Pete Morin (père de Susan) a signé une entente avec les Canadiens le 28 novembre 1941. Lors de sa seule saison dans la LNH, il a formé un trio avec Bud- dy O’Connor et Gerry Heffernan, surnommé la « Razzle Dazzle Line. » En 32 parties, il a marqué dix buts et a amassé 12 aides. Source : Le site historique des Ca- nadiens de Montréal
  5. 5. 8 5 La question que j’aurais aimé qu’on me pose? « Quel est ton apport tangible à la région du Niagara? » consommatrice d’alcool. Cependant, je n’hésite pas à recommander et à servir les vins du Niagara à mes invités. De plus, j’emporte toujours comme cadeau, une ou deux bouteilles dans mes valises quand je voyage en Afrique ou en Europe. Q : Si on te donne un million de dollars, que ferais-tu avec? R : Je ferai appel au service des ingénieurs et spécialistes, pour développer des couveuses pour bébés prématurés, des réchauds et des réfrigérateurs à l’énergie solaire à très bas coûts pour les pays en voie de développement. Cela sauverait la vie des millions de bébés, simplifierait la vie des femmes et contribuerait à la protection de l’environnement et à la diminution de la déforestation. Q : Quel est ton conseil pour le jeune franco-ontarien qui se Félécitations à Lucie Huot pour sa ré-élection, pour un deuxième mandat, comme présidente de la Caisse populaire Desjardins de Welland. Son mandat est d’appuyer le développement socioéconomique de nos collectivités. Susan Morin Directrice du développement économique communautaire avec Entreprise Niagara de Welland, Ontario, un organisme à but non- lucratif subventionné par le FedDev Ontario. Femme professionnelle, compétente et confiante, Susan est une porte-parole éloquente sur notre communauté francophone de Niagara et deWelland en particulier. Elle est une véritable bougie d’allumage! Dernièrement, sur Unis (canal Ontario français) à l’émission de télévision J’habite ici fut présenté un documentaire intitulé, « Welland et les alentours » et Susan dans un rôle d’ambassadrice, fait sur mesure pour elle, présenta avec son enthousiasme habituel les divers activités culturelles, sportives et économiques de Welland. Le programme regroupant plusieurs petits reportages sur les installations sportives du canal de Welland et son voisinage naturel. Susan y partage son arrivée à Welland en 1995. Elle ne connaissait personne et décide de changer cela. Ainsi fut née « Les Cliqueuses. » Susan fonda ce groupe d’amies de femmes francophones locales et elles se rencontrent régulièrement pour partager en français. Originaire de Lachine en banlieue de Montréal, Susan arrive au Niagara à l’âge de 35 ans et va compléter une formation en restauration et hôtellerie au Toronto School of Business. Ensuite, elle devient Directrice des ventes pour l’Hôtel Best Western à Welland. Susan va y demeurer huit ans et va s’impliquer de plus en plus dans le secteur du tourisme de la région du Niagara. Susan admet qu’elle ne s’attendait pas de travailler en français une fois déménagé au Niagara. « Ah, mais quel bel accueil que j’ai reçu! Cette nouvelle et merveilleuse communauté francophone m’a immédiatement séduite. Et, quand j’ai su que le fameux Pont no 13 - qui relie les deux côtés du vieux canal – au centre-ville de Welland était fabriqué dans ma ville natale, alors là les jeux étaient faits et je suis tombée en amour avec la ville de Welland prépare à faire face à la vie? R : Tout humain possède un talent inné personnel qui le différencie des autres. Découvre vite et tôt le tien, fixe-toi un objectif clair, développe ta confiance en toi et la certitude en ta réussite, mets toutes les chances de ton côté en opérant des choix de vie en adéquation avec ton objectif, accroche-toi et fonce! Les petites phrases des grands hommes « L’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile, alors que l’inverse est totalement impossible. » Woody Allen www.ventureniagara.com
  6. 6. 6 7 Qui lit LE JALON ? Les étudiants de l’Université Brock de St. Catharines. 1er juillet La fête du Canada à Niagara Falls Horaire des événements : www.niagarafalls.ca/events/annual-events/ canada-day/ Horaire des événements : http://portcolborne.ca/page/canal_days 29 juillet au 1er août Célébration des grands navires à Port Colborne Fête de la Saint-Jean-Baptiste, dimanche 19 juin 2016 de 8 h 30 à midi. Auberge Richelieu 565, chemin River, Welland Toutlemondeestinvitéàyparticiper!

×