Du bibliothécaire au médiateur musical, un métier en pleine mutation

7 920 vues

Publié le

Diaporama Journée professionnelle 26 novembre 2015 Orvault. Musique et Danse Loire Atlantique et Bibliothèque Départementale Loire Atlantique.

Publié dans : Formation

Du bibliothécaire au médiateur musical, un métier en pleine mutation

  1. 1. Du bibliothécaire au médiateur musical, un métier en pleine mutation
  2. 2. Du bibliothécaire au médiateur musical, un métier en pleine mutation Musique et Danse en Loire-Atlantique Bibliothèque Départementale de Loire-Atlantique 26 novembre 2015, Orvault Gilles Rettel, MSAI http://www.formations-musique.com http://blog.formations-musique.com http://www.facebook.com/Formations.Musique https://www.youtube.com/user/formationmusique
  3. 3. Avertissement Ce diaporama est construit sur la base du diaporama de l’année dernière actualisé et largement augmenté (médiation et jeunes).
  4. 4. Un vieux problème • « Le problème posé par les documents musicaux* dans les bibliothèques est loin d‘être récent et les musicologues s'en préoccupaient déjà au XIXe siècle. » Dominique Hausfater, 1990, p.41 *C’est moi qui souligne
  5. 5. La musique en bibliothèque • 1960 Discothèque de France (Jean-Marie Daudrix) • 1983 commercialisation du CD-Audio • En 1986, la journée d‘étude … de l‘ABF, consacrée à la présence de la musique imprimée dans les bibliothèques de lecture publique témoignait encore l'extraordinaire faiblesse des bibliothèques françaises pour le prêt de ce type de documents. Dominique Hausfater 1990, p.47 • Grand nombre d’ouvertures, le CD est un produit d’appel • 1994 Ouverture d’Internet au grand public • La pauvreté des bibliothèques musicales françaises CSB 1995
  6. 6. Des relations complexes • « Le passage au disque et aux autres médias implique en effet un choix fondamental, la préférence donnés au contenu du document (et non au support), entrainant une certaine hiérarchie applicable aux divers domaines de la connaissance. » Michel Bouvy, 1990 • « En réalité, si on creuse un peu, si on dépasse les apparences, on découvre que la principale raison qui freina et freine encore le développement des discothèques publiques en France, inavouée certes, c'est le manque d'intérêt de beaucoup de bibliothécaires... pour la musique. » Michel Bouvy, 1990
  7. 7. L’économie de la musique • La musique a-t-elle encore sa place en bibliothèque ? • Une partie de la réponse dans l’économie des trois secteurs de la musique 1.La musique enregistrée 2.Le spectacle vivant 3.L’édition musicale
  8. 8. La musique enregistrée Chiffres : SNEP
  9. 9. Disparition des supports ? Chiffres : RIAA
  10. 10. Le spectacle vivant Chiffres : CNV/DEPS
  11. 11. Les droits d’auteurs Chiffres : SACEM En millions d’euros
  12. 12. Pratiques culturelles des Français Donnat, 2009
  13. 13. Consommation « produit culturels »
  14. 14. Modalités pour écouter la musique
  15. 15. La musique et les Français
  16. 16. Diverses modalités d’écoute
  17. 17. Montée en puissance du streaming
  18. 18. L’omnipotence de YouTube
  19. 19. Oui, la musique a sa place en bib. • C’est le sens du manifeste de l’ACIM. • « Enfin il nous semble important que les médiathèques continuent de jouer un rôle prépondérant dans le développement de la culture musicale à l'aide d'une offre documentaire large mais aussi de concerts et d'animations sous quelque forme que ce soit (conférences, ateliers de créations musicales, etc.). Dans certains territoires, la médiathèque est le seul point d'accès non marchand à la musique. » ACIM 2011 • Mais quelle place pour la bibliothèque si tout est accessible sur Internet ?
  20. 20. Ce que change Internet : mots clefs • Volatilité (informations sur Internet) • Ubiquité (informations sur Internet) • Visibilité (entre informations et usager) • Temps (usager) • Attention (usager) • Volatilité et ubiquité ont comme conséquence que le problème de l‘accès est réglé.
  21. 21. Deux modèles explicatifs • L’impact sensitif et l’appropriation (halo) • Le triangle de la médiation
  22. 22. Impact sensitif
  23. 23. Isolement sensoriel • « L'un des principaux leviers de l'isolement est la technologie. Elle constitue un immense progrès, mais a pour effets secondaires l'isolement sensoriel. Elle témoigne que l'amélioration de la communication s'accompagne d'une diminution de la relation. Ainsi Internet a permis de démultiplier les rencontres, mais pas les liens. » Boris Cyrulnik • Appauvrissement vs enrichissement
  24. 24. Exemples • Les publics soulignent le plaisir d'être à proximité de musiciens présents, avec un son direct et une qualité acoustique oubliée par un usage intensif des supports numériques. p.21 • « J'avais oublié que le son des instruments n'a rien à voir avec celui de mon iPod... » p. 125 • [...] ces publics valorisent le rapport direct avec la musique, la proximité avec un piano, un chef d'orchestre en exercice, le vivant et le direct encore considérés comme valeurs absolues au regard des modes de diffusion d'aujourd'hui. p.129. • SAADA Serge, Et si on partageait la culture ? Essai sur la médiation culturelle et le potentiel du spectateur. Éditions de l'attribut, 2014 (3e édition)
  25. 25. Exemple vinyle vs CD-Audio • Processus analogique vs numérique • Dans le numérique, tout nous éloigne d’une compréhension intuitive, sensitive. • L’ordinateur est une boîte noire dont nous ne voyons rien du fonctionnement • Les craquements du vinyle, le bruit de fond nous rappelle la situation, nous ramène à une réalité sensible.
  26. 26. Taille différente
  27. 27. On voit le processus
  28. 28. Vinyle agrandi • Agrandissement : x72, http://www.sciencephoto.com/media/352118/view
  29. 29. CD Audio agrandi • Agrandissement : x 1500 • Arthur Lintgen (uniquement musique classique)
  30. 30. Impact et halo • Impact sensitif, c’est la rencontre mise en scène par les bibliothécaires. C’est un moment court. Quelle est l’attention de l’usager ? • Halo cognitif, c’est l’appropriation de cette rencontre. Comment lui donner un sens ? C’est un temps long.
  31. 31. Ressources numériques Carel
  32. 32. Visibilité ressources numériques • Les ressources numériques sont par définition invisibles • On ne parle des supports mais de ressources • D’où, pour les ressources musicales, les bornes
  33. 33. Un monde plus dangereux • Cf. Cyrulnik • Trop de sollicitations (Playliste vs Recherche) • Si l’usager a le choix, il a surtout l’embarras du choix • Livre vs Liseuse = moins bonne mémorisation (Mangen, A. et al. 2014). Moins d’impact sensitif • « Les moyens actuels : télévision, internet, cinéma, etc. ne permettent pas une stimulation aussi effective que celle liée au vrai contact. » Giacomo Rizzolati, 2014 • Tout est accessible, on multiplie les expériences mais elles sont la plupart du temps superficielles (attention et temps).
  34. 34. Quelle recherche ?
  35. 35. • Le risque « ultime » c’est de penser que c’est de la mécanique. Il suffirait de mettre en place des services, des dispositifs, de permettre l’accès pour que tout fonctionne parfaitement. • « [...] le paradis n'est-il pas une immense bibliothèque ? » Gaston Bachelard • Pic de la Mirandole (1463 – 1494) rêvait d’une bibliothèque qui contiendrait tous les livres du monde Tout sauf de la mécanique !
  36. 36. • Aujourd’hui, c’est fait, tout est accessible. Cela nous rend t-il meilleurs êtres humains ? • Que fait-on de cet accès aux œuvres ? • Comment cela transforme t-il notre cerveau ? Du bibliothécaire au médiateur musical
  37. 37. Triangle médiation
  38. 38. Ce n’est pas de la mécanique • Le médiateur doit être vu plus comme un entremetteur qu’un intermédiaire • Il n’y a pas le savoir d’un côté et de l’autre côté il ne s’agit pas de remplir un vide ou de combler un manque • Bref, ce n’est pas de la mécanique
  39. 39. Médiation de l’auteur • « [...] la fonction d'une œuvre est aussi d'être médiatrice d'une idée, d'une vision du monde, d'un point de vue [...] p.87 » • Voir Alessandro Pignocchi
  40. 40. Quel type de médiation ? • Deux écoles semblent s'opposer : celle qui considère que le médiateur doit en rester à son statut de passeur, d'initiateur d'expériences, inventant des conditions nouvelles de réception, imaginant des modes d'implication et celle qui lui demande un minimum de savoir, une capacité de vulgarisation des propositions artistiques en fonction des attentes des publics. p. 88
  41. 41. Configurations professionnelles de la médiation CPM Contenus Animation face au public Conception de dispositifs Publics Source : Aubouin Culture études 1/2010 (n°1)
  42. 42. CPM – Bibliothèques 1
  43. 43. CPM – Bibliothèques 2
  44. 44. Visibilité affichage http://www.plano.gov/203/Libraries
  45. 45. Visibilité affichage http://www.plano.gov/203/Libraries
  46. 46. Autres exemple de visibilité affichage • https://tvahlsing.wordpress.com/ • https://www.pinterest.com/ppls/library-displays/ • https://www.pinterest.com/infoprofdoc/cdi-animer-la • http://www.shoparoundtheco.fr/en-forme-de/
  47. 47. Exemples : ateliers écoute • « L’écoute musicale comme outil de médiation » ACIM RNBM 2015 • Nicolas Henriot (Médiathèque de Toul), Écoutes vagabondes • Mikael Pengam ( Médiathèque Luce Courville de Nantes) Café Lulu (partenariat avec Trempolino) • Éric Druart (Maison des Savoirs d’Agde)
  48. 48. Retours médiations sur les ressources numériques • En dehors de communication, de présentation, d’explication sur l’emploi des ressources numériques musicales, il y a très peu, actuellement, de retour sur de véritables médiations (dispositif mélangeant et reliant différences sources, différents supports, etc.)
  49. 49. Tout ce qu’on ne peut pas faire sur Internet • La bibliothèque doit proposer une expérience forte (idée immersion, impact sensitif fort) par rapport à l’expérience réduite sur Internet • La bibliothèque doit proposer l’ensemble des modalités présentées de façon complémentaires • La richesse de l’immersion crée plus de liens (connexions neuronales)
  50. 50. Adolescents et musique https://en.wikipedia.org/wiki/Adolescence#/media/File:Teens_sharing_a_song.jpg
  51. 51. Adolescents, jeunes et moins jeunes • Problème de définition • Collège (adolescent) • Lycée (jeunes) • Études (moins jeunes)
  52. 52. Différents modèles • L’enfant cherchait des repères chez ses parents ; modèle de filiation. • L’adolescent va chercher des modèles chez ses pairs (identité collective); c’est un modèle d’affiliation (conformisme). • Le jeune se distingue de l’adolescent par la revendication de l’autonomie. La jeunesse est le démarrage de l’indépendance ; modèle d’autonomie.
  53. 53. Recherche et construction identitaire • L’objectif commun c’est la recherche et la construction de son identité (« je me cherche »). • On expérimente à tout-va et on teste les limites • La musique est un des moyens privilégiées • Elle sert à réguler les émotions
  54. 54. Quatre « métiers » • Élève • Fils ou fille • Pair • Consommateur culturel
  55. 55. « L’éducation buissonnière » • Toutes les activités électives (donc choisies) hors activités contraintes (école, famille) sont utiles à la construction de l’identité de l’adolescent. C’est l’éducation buissonnière. Anne Barrère, L'éducation buissonnière. Quand les adolescents se forment par eux-mêmes, Armand Colin, 2011
  56. 56. • Aujourd'hui, on a l'impression que les enfants naissent avec une partie de leur cerveau formatée pour l'écoute musicale. C'est donc plus que de la culture, la musique fait à présent partie de la nature adolescente. Fize Michel, sociologue au CNRS, http://www.vosquestionsdeparents.fr/dossier/686 « Sans musique, je meurs »
  57. 57. Aspect générationnel Source : Donnat 2011
  58. 58. • « En moyenne les jeunes déclarent apprécier 4,6 genres musicaux différents. » • Fondamentalement, ce sont les « musique actuelles ». • Ils sont omnivores. Hannecart, 2015 Styles musicaux aimés
  59. 59. Styles musicaux détestés Hannecart, 2015 « […] en moyenne ils déclarent 5,6 styles détestés. »
  60. 60. Les jeunes achètent des vinyles (US) Source : http://www.musicwatchinc.com/research-studies/music-acquisition/
  61. 61. • Il faut éprouver la sensation d’exister intensément • Préserver l’intensité des activités • Il faut « être à fond d’dans » sinon on s’ennuie • Écoute forte • C’est pourquoi les « musiques actuelles » sont fortement compressées. Régime d’intensité
  62. 62. • Ce caractère rythmique [absence de batterie : NdR] propre à la musique dite « classique » limite donc la dimension « polysensorielle » (Darras, 2003) que revêt habituellement la musique pour les jeunes : ils se sentent contraints à une réception purement auditive, privée de toute qualité corporelle. On trouve un bon exemple de la désaffectation que peut provoquer cet aspect de la musique classique dans les propos de cette interviewée : « Bah je me vois pas trop sortir sur de la musique classique, tout de suite ça change d’ambiance, c’est genre on prend le thé. » (15 ans, collège socialement mixte, très bonne élève). • Anne Barrère, 2011 Exemple de témoignage
  63. 63. 1. de confiance, 2. de dialogue, 3. de sécurité, 4. d'autonomie, 5. de responsabilités 6. d'affection 7. d'espoir. Les sept « besoins capitaux » de l'adolescent (Michel Fize)
  64. 64. • « Ces sept besoins sont complémentaires et certains sont fortement liés entre eux. Par exemple, avoir des responsabilités conduit à plus d’autonomie qui, en cas de succès, amène plus de confiance. « L’expérience des autres n’a jamais instruit personne » disait Benjamin Franklin. L’adolescent et le jeune doivent expérimenter par eux-mêmes, seuls ou en groupe pour aller vers plus d’autonomie. » • Michel Fize. L’adolescent est une personne, Seuil, 2006, p.181 Les sept « besoins capitaux » de l'adolescent (suite)
  65. 65. • Pas question d’imposer • Le projet est d’accompagner l’autonomie • L’écoute de la musique n’est pas la seule façon d’interagir avec la musique (jouer, composer) • Depuis plusieurs années, de très nombreuses études scientifiques démontrent l’intérêt et les bénéfices de la pratique d’un instrument. Adolescents, jeunes et bibliothèques
  66. 66. • Faire des connexions, des passerelles • Repérer la musique classique : • dans les films qu’ils regardent • dans les publicités qu’ils regardent • dans les échantillons (samples) de morceaux rap qu’ils écoutent • dans les livres qu’ils lisent • Putting Music in your Teen Programming Petit exemple
  67. 67. Ressources • ACIM, La musique a toute sa place en bibliothèque , 2011 http://www.acim.asso.fr/spip.php?article335 • Aubouin Nicolas, Kletz Frédéric, Lenay Olivier, « Médiation culturelle : l'enjeu de la gestion des ressources humaines. », Culture études 1/2010 (n°1) , p. 1-12 URL : www.cairn.info/revue-culture-etudes-2010-1-page-1.htm. DOI : 10.3917/cule.101.0001.e ou http://www2.culture.gouv.fr/culture/deps/2008/pdf/cetudes-2010-1.pdf • Barrère Anne, L'éducation buissonnière. Quand les adolescents se forment par eux-mêmes, Armand Colin, 2011, • Bouvy Michel 1,. Les pratiques culturelles des Français : 1973-1989, Paris : La Documentation française ; La Découverte, 1990. • Conseil Supérieur des Bibliothèques, Rapport du Président pour l’année 1995 http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/1107-rapport-annuel-du-conseil-superieur-des-bibliotheques-1995.pdf • Boris Cyrulnik : Interview La Tribune « Le travail peut être beau et rendre heureux » http://acteursdeleconomie.latribune.fr/debat/2010-11-19/boris-cyrulnik-le-travail-peut-etre-beau-et-rendre-heureux.html • Olivier Donnat, Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique : enquête 2008, La Découverte/Ministère de la Culture et de la Communication, 2009 • Hannecart Claire, RAPPORTS DES JEUNES À LA MUSIQUE à l’ère numérique Synthèse de l’enquête menée en Pays de la Loire • avec l’appui de Nicolas Crusson & Hélène Fourrage • https://lepole.s3.amazonaws.com/media/images/app_library/file/file/2015/03/9b2a5026-4211-4015-bb77-1ffc65852217.pdf • Hausfater Dominique, Mémoire La médiathèque musicale publique : évolution d’un concept et perspective d’avenir. 1990, ENSSIB http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/62317-mediatheque-musicale-publique-evolution-d-un-concept-et-perspectives-d- avenir.pdf • Mangen, A. et al. (2014). Mystery story reading in pocket print book and on Kindle: possible impact on chronological events memory. Conference paper presentation, IGEL (The International Society for the Empirical Study of Literature and Media), Turin, Italy July 21-25 https://www.academia.edu/7868162/Mangen_A._et_al._2014_._Mystery_story_reading_in_pocket_print_book_and_on_Kindle_possible_impact_o n_chronological_events_memory._Conference_paper_presentation_IGEL_The_International_Society_for_the_Empirical_Study_of_Literature_and_ Media_Turin_Italy_July_21-25 • Saada Serge, Et si on partageait la culture ? Essai sur la médiation culturelle et le potentiel du spectateur. Éditions de l'attribut, 2014 (3e édition)
  68. 68. https://tvahlsing.wordpress.com/2015/11/20/m usic-librarydisplay/
  69. 69. Merci pour votre attention ;-) Gilles Rettel, MSAI http://www.formations-musique.com http://blog.formations-musique.com http://www.facebook.com/Formations.Musique https://www.youtube.com/user/formationmusique

×