Project olympic investor deck (french) final

561 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
561
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
100
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Project olympic investor deck (french) final

  1. 1. STRATÉGIE. RIGUEUR. EXÉCUTION. Offre de Goldcorp visant Osisko 13 janvier 2014
  2. 2. Énoncés Prospectifs Cette présentation contient des « énoncés prospectifs » et de l’« information prospective » au sens de l’expression correspondante dans la Loi de 1933, avec ses modifications, la Loi de 1934, avec ses modifications, et la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 avec l’intention d’obtenir les avantages des dispositions de la règle refuge de ces lois et des lois sur les valeurs mobilières applicables du Canada concernant l’opération proposée, de même que l’entreprise, l’exploitation et la situation et le rendement financiers de Goldcorp Inc. (« Goldcorp ») et ceux de Corporation Minière Osisko (collectivement, la « société regroupée »), ainsi que la production et la durée de vie estimatives à l’égard des divers projets miniers de Goldcorp et de ceux d'Osisko. Les énoncés prospectifs incluent, notamment, des énoncés sur le prix futur de l’or, de l’argent, du cuivre, du plomb et du zinc, l’estimation des réserves minérales et des ressources minérales, la réalisation des estimations des réserves minérales, le moment et la quantité de la production future estimative, les coûts de production, les dépenses en immobilisations, les coûts et le moment de la mise en valeur de nouveaux gisements, le succès des activités d’exploration, les délais d’obtention des permis nécessaires, les pratiques de couverture, les fluctuations des taux de change, les besoins en capitaux supplémentaires, la réglementation gouvernementale des activités minières, les risques environnementaux, les dépenses imprévues de remise en état, le moment et l’issue possible des litiges en cours ou des conflits ou réclamations concernant les titres, les limitations des garanties d’assurance, les attentes concernant le moment, le déroulement, la réalisation et le règlement prévus de l’offre (au sens donné aux présentes), le marché pour les actions ordinaires de Goldcorp et l’inscription desdites actions, ainsi que le statut d'Osisko en tant qu’émetteur assujetti après la conclusion de l’offre, la valeur des actions ordinaires de Goldcorp reçues en contrepartie aux termes de l’offre, la capacité de Goldcorp de conclure les opérations envisagées dans l’offre, les motifs d’acceptation de l’offre, l’objet de l’offre, la conclusion de toute acquisition forcée ou de toute opération d’acquisition subséquente et de tout engagement d’acquisition d’actions ordinaires d'Osisko. En général, ces énoncés prospectifs peuvent être répertoriés par l’utilisation d’une terminologie prospective comme « projette », « s’attend », « est prévu », « budget », « estime », « prévision », « entend », « a l’intention » ou « croit » ou encore la formulation négative de ces termes et expressions ou leurs variations ou indiquent que certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient » ou « devraient » « se produire », « avoir lieu » ou « être réalisés » ou encore « auront lieu », « se produiront » ou « seront réalisés », ou la formulation négative ou les variations de ces mots et expressions ou de mots et expressions semblables, ou encore dans les contextes où sont mentionnées des stratégies ou des intentions. Les énoncés prospectifs sont formulés sur le fondement de certaines hypothèses et de certains autres facteurs importants par suite desquels les résultats, le rendement ou les réalisations réels de Goldcorp pourraient différer considérablement des résultats, des rendements ou des réalisations futurs que ces énoncés expriment ou laissent entendre. Ces énoncés et renseignements sont fondés sur de nombreuses hypothèses concernant les stratégies commerciales actuelles et futures et l’environnement dans lequel Goldcorp fera affaire à l’avenir, y compris le fait que Goldcorp réussira à acquérir 100 % des actions ordinaires d'Osisko émises et en circulation, que toutes les approbations réglementaires et gouvernementales de tiers qui sont exigées pour l’opération seront obtenues et que toutes les autres conditions préalables à la réalisation de l’opération seront respectées ou feront l’objet d’une renonciation, le prix de l’or et de l’argent, les coûts prévus et la capacité d’atteinte des objectifs. Bon nombre de ces hypothèses sont fondées sur des facteurs et des événements indépendants de la volonté de Goldcorp, et rien ne garantit qu’elles s’avéreront exactes. Certains facteurs importants par suite desquels les résultats, les rendements ou les réalisations réels pourraient différer considérablement de ceux que contiennent les énoncés prospectifs incluent, notamment, la volatilité du prix de l’or, les écarts entre la production réelle et estimative, les réserves et ressources minérales et les récupérations métallurgiques réelles et estimatives, les risques liés à l’exploitation et à la mise en valeur minières, les risques liés aux litiges, les restrictions imposées par la réglementation (y compris les restrictions et les responsabilités en vertu de la réglementation environnementale), les activités des autorités gouvernementales (y compris les changements apportés à l’imposition), la fluctuation de devises, la nature spéculative de l’exploration aurifère, le climat économique mondial, la dilution, la volatilité du cours des actions, la concurrence, la perte de membres du personnel clé, les besoins en financement supplémentaire et les titres viciés relatifs aux claims ou aux biens. Bien que Goldcorp croie que ses attentes reposent sur des hypothèses raisonnables et ait tenté d’établir les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs par suite desquels les mesures, les événements ou les résultats réels pourraient différer de ceux qui étaient anticipés, estimés ou prévus. Les énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus par suite desquels les résultats, le niveau d’activité, le rendement ou les réalisations réels de Goldcorp ou ceux d'Osisko peuvent différer considérablement de ceux que ces énoncés prospectifs expriment ou laissent entendre, y compris, notamment, les prix futurs de l’or, de l’argent, du cuivre, du plomb et du zinc; les risques liés à l’intégration des acquisitions; les risques liés aux activités internationales, y compris l’instabilité économique et politique dans les territoires étrangers où Goldcorp et Osisko font affaire; les risques liés à la situation financière mondiale actuelle; les risques liés aux activités en coentreprise; les résultats réels des activités d’exploration actuelles; les risques environnementaux; les variations possibles dans les réserves, la teneur ou les taux de récupération de minerais; les risques liés à la mise en valeur et à l’exploitation minières; les accidents, les conflits de travail et les autres risques concernant l’industrie minière; les retards dans l’obtention des approbations gouvernementales ou du financement ou encore dans l’achèvement des activités de mise en valeur ou de construction; les risques liés à la dette et au service de cette dette, le risque que les actions ordinaires de Goldcorp devant être émises dans le cadre de l’offre aient une valeur marchande inférieure aux attentes, que les entreprises de Goldcorp et d'Osisko ne soient pas intégrées avec succès ou que cette intégration soit plus difficile, prenne plus de temps et soit plus coûteuse que prévu et que l’avantage combiné prévu de l’offre ne soit pas entièrement réalisé ou qu’il ne le soit pas dans les délais prévus, ainsi que les facteurs commentés sous la rubrique « Motifs d’acceptation de l’offre » à l’article 4 de la note d’information datée du 14 janvier 2014 (la « note d’information »), sous la rubrique « Objet de l’offre » à son article 5, sous la rubrique « Projets pour Osisko » à son article 6 et sous la rubrique « Risques liés à l’acquisition » à son article 7, ainsi que les facteurs de risque commentés ou indiqués sous la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de Goldcorp pour l’exercice terminé le 31 décembre 2012 et dans celle d'Osisko pour l’exercice terminé à la même date, ainsi que dans les autres rapports qui ont été déposés auprès des autorités compétentes de réglementation en valeurs mobilières du Canada et peuvent être consultés sous le profil de Goldcorp ou celui d'Osisko, à l’adresse www.sedar.com, respectivement. Les facteurs précités ne sont pas censés représenter une liste complète des facteurs pouvant avoir une incidence sur Goldcorp et l’acquisition d'Osisko par celle-ci. Des facteurs additionnels sont présentés ailleurs dans l’offre et note d’information, de même que dans les documents y étant intégrés par renvoi. Bien que Goldcorp ait tenté d’établir les facteurs importants par suite desquels les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que les résultats réels diffèrent de ceux qui étaient anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que ces énoncés se révéleront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces énoncés. De ce fait, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs contenus dans la présentation sont présentés à la date des présentes ou tel qu’il est autrement indiqué et pourraient donc changer après cette date. Sauf tel qu'il est indiqué par Goldcorp, ces énoncés ne tiennent pas compte de l'incidence possible d'autres éléments non récurrents ou spéciaux, ni d'opérations de disposition, de monétisation, de fusion, d'acquisition, d'autres regroupements d'entreprises ou d'autres opérations qui peuvent être annoncés ou survenir après la date des présentes. Les énoncés prospectifs sont présentés pour fournir de l’information sur les attentes et les projets actuels de la direction, ainsi que pour permettre aux investisseurs et à d’autres personnes d’avoir une meilleure compréhension du cadre d’exploitation de Goldcorp. Goldcorp ne s'engage pas à mettre jour publiquement les énoncés prospectifs, que ce soit par suite de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement, sauf en conformité avec les lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs portant sur des faits au sujet d'Osisko qui sont abordés ou divulgués aux présentes sont tirés de documents ou de registres publics déposés par Osisko. Cette présentation ne constitue pas une offre d'achat ou une invitation à vendre, ni la sollicitation d’une offre d'achat ou d’une invitation à vendre, des titres de Goldcorp ou d'Osisko. Une telle offre ne peut être est présentée qu’aux termes d’une offre et note d’information que Goldcorp a l’intention de déposer auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières du Canada et conformément aux procédures pour l’inscription et l’admissibilité en vertu des lois sur les valeurs mobilières de tout territoire visé. Conformément aux exigences des autorités compétentes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, toutes les estimations des réserves minérales et des ressources minérales présentées aux présentes ont été préparées conformément à la Norme 43-101 - Information concernant les projets miniers (la « Norme 43-101 ») et ont été classées conformément aux lignes directrices prévues dans les normes sur les ressources minérales et les réserves minérales de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (l’« ICM »), (les « normes de l’ICM »). Les expressions « ressources minérales », « ressources minérales mesurées », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées » sont reconnues par les autorités de réglementation en valeurs mobilières du Canada; toutefois elles ne sont pas définies en vertu du Industry Guide 7 de la SEC des États-Unis et ne sont pas reconnues par la Securities and Exchange Commission, et pourraient ne pas être reconnues par les autorités de réglementation valeurs mobilières d'autres territoires. Aux termes des normes de l’ICM, les ressources minérales comportent une plus grande part d'incertitude par rapport aux réserves minérales quant à l'existence de celles-ci et à leur faisabilité économique et légale. Les ressources minérales présumées comportent, lorsque comparées aux ressources minérales mesurées ou indiquées, la moindre part de certitude quant à l'existence de celles-ci et il ne peut être supposé que des ressources minérales présumées passeront en totalité ou en partie à la catégorie des ressources indiquées ou mesurées en résultat de la poursuite des travaux d’exploration. En vertu de la Norme 43-101, les ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement à une évaluation économique, notamment à une étude de faisabilité. Par conséquent, le lecteur est prié de ne pas faire de supposition quant à l’existence de tout ou partie de ressources minérales, au passage de celles-ci à la catégorie des réserves minérales, ni quant au fait qu’elles sont ou pourraient un jour être exploitées ou récupérées de manière économique ou légale. Sauf indication contraire, tous les montants sont indiqués en dollars américains. 2
  3. 3. Les Motifs à L’Appui de Cette Transaction à Fort Potentiel Cadrent Avec la Priorité Stratégique de Goldcorp Amélioration continue du portefeuille L’importante réserve d’or de 10 millions d’onces(1) de Canadian Malartic assure une exploitation à faible coûts et une longue durée de vie pour la mine Accent mis sur l’or Canadian Malartic est construite et en production : elle devrait permettre une production annuelle de plus de 500 000 onces d’or Importante mine en exploitation dans un territoire à faible risques sur le plan politique Québec représente l’un des meilleurs territoires pour l’exploitation minière dans le monde L’acquisition entraînera la création du plus important producteur d’or du Québec (2) Tire avantage des investissements existants de Goldcorp au Québec et en Ontario et d’une participation à des synergies d’affaires et sur le plan régional Croissance rigoureuse Effet d’accroissement immédiat de la transaction sur les paramètres opérationnels et financiers d’importance pour la valeur unitaire des actions, notamment les flux de trésorerie disponibles, les flux de trésorerie d’exploitation, la valeur liquidative, la production d’or et les réserves d’or (3) L’acquisition permet de maintenir le solide bilan et la vigueur financière de Goldcorp MINE D ’OR DE QUALITÉ SITUÉE DANS UN EXCELLENT DISTRICT 1) Voir la diapositive Annexe – Note 1 2) Après la mise en exploitation du projet Éléonore 3) Voir la diapositive Annexe – Note 2 3
  4. 4. L’Acquisition Cadre Avec la Priorité Stratégique de Goldcorp Croissance de qualité Faible risques politique Pratiques minière responsables Gestion des coûts CREER ENSEMBLE DE LA VALEUR DURABLE Bilan enviable 4
  5. 5. Sommaire de L’Offre Procure Instantanément une Valeur Assurée • Principales Conditions Chaque actionnaire d’Osisko recevra 2,26 $ CA au comptant et 0,146 d’une action ordinaire de Goldcorp pour chaque action d’Osisko détenue Représente une contrepartie totale composée d’environ 38 % au comptant et de 62 % sous forme d’actions de Goldcorp • Prime • • L’Offre 5,95 $ CA par action d’Osisko, ce qui sous-tend un prix d’achat pour l’ensemble des actions de quelque 2,6 milliards de dollars CA (l’« offre ») Prime de 28 % sur le cours moyen pondéré selon le volume d’Osisko sur 20 jours pour toutes les négociations à la cote des bourses canadiennes en date du 10 janvier 2014 Prime de 15 % sur le cours de clôture des actions d’Osisko le 10 janvier 2014 Prime s’ajoutant à la forte appréciation du cours des actions (+33% depuis le début de décembre(1)) • • • • • Dépôt minimum de 662/3 % d’actions d’Osisko, compte tenu de la dilution Le régime de droits des actionnaires d’Osisko doit faire l’objet d’une cessation des opérations ou d’une renonciation Approbation des actionnaires de Goldcorp non requise et aucune conditions de financement • L’offre peut être acceptée jusqu’au 19 février 2014 Moment de • l’Offre L’offre et note d’information seront déposée d’ici le 14 janvier 2014 et être postée aux actionnaires au plus tard le 28 janvier 2014 (1) En fonction du cours de clôture de 3,88 $ par action d’Osisko à la Bourse TSX le 3 décembre 2013 5
  6. 6. Proposition Axée sur la Valeur pour les Actionnaires d'Osisko Occasion de Participation dans le Leader des Producteurs Aurifère • Offre supérieure d’un montant au comptant et d’actions procurant instantanément une valeur assurée • Liquidité accrue, participation aux dividendes et participation significative dans l’un des grands producteurs aurifère bénéficiant de coûts parmi les plus faibles et d’un bilan financier solide permettant aux actionnaires d’Osisko la possibilité de participer au programme de dividendes mensuels de Goldcorp • Exposition au portefeuille d’actifs de grande qualité de Goldcorp et au profil de croissance le plus prometteur de l’industrie, permettant de tirer avantage des prix plus élevés de l’or • Équipe de direction disciplinée et déterminée ayant des antécédents éprouvés en matière de création de valeur • Participation continue au succès futur de Canadian Malartic et des autres propriétés d’Osisko • Diversification des risques opérationnels et financiers et participation à des synergies avec les activités de Goldcorp exercées au Québec et en Ontario 6
  7. 7. Offre Entièrement Financée Solide Bilan Financier Maintenu • • Goldcorp maintiendra le plus solide bilan financier par rapport à ses pairs après l’acquisition La tranche au comptant de 1,0 milliard de dollars CA de l’offre sera financée au moyen de la facilité reliée à l’acquisition de 1,25 milliard de dollars en place ESPÈCES ET QUASIESPÈCES Dette nette en G$ et en % de la capitalisation boursière(2) 63 % Dette nette moyenne en % de la capitalisation boursière : 41 % 65 % 47 % 43 % 0,6 G$ LIQUIDITÉS (1) 23 % 3,85 G$ 1,25 G$ FACILITÉ RELIÉE À L’ACQUISITION 16 % 2,0 G$ 11 % 2,1 G$ 3,2 G$ 1,2 G$ 5,1 G$ 9,8 G$ 3,1 G$ 3,1 G$ FACILITÉ DE CRÉDIT RENOUVELABLE NON UTILISÉE BILAN DE QUALITÉ 1) Les montants des espèces et quasiespèces et de la facilité de crédit renouvelable sont fondés sur les données financières en date du 31 décembre 2013 2) En date du 10 janvier 2014; Tous les montants, tels qu’ils sont déclarés dans les états financiers des sociétés et rajustés pour tenir compte des opérations subséquentes. Position de la dette nette de Goldcorp rajustée pour inclure la dette de 414 millions de dollars dans le cadre du projet Pueblo Viejo. PF Goldcorp prend en charge une autre dette supplémentaire de 0,9 milliard de dollars ainsi que la dette nette d’Osisko estimée à 0,2 milliard de dollars. La capitalisation boursière de PF Goldcorp représente également une autre tranche de 64,7 millions d’actions devant être émises aux actionnaires d’Osisko. La dette nette moyenne de 41 % exclut Goldcorp considérée de manière autonome. 7
  8. 8. Solides Antécédents en Matière de Versement de Dividendes La Transaction n’aura aucune incidence sur le versement du dividende • Dividende mensuel de Goldcorp de 0,05 $ par action 27 % 27 % 30 % 30 % 24 % 19 % 12 % 8% 0% 0% Kinross 6% Barrick 2013P Newmont Yamana Goldcorp 2014P Dividende en % des flux de trésorerie d’exploitation(1) L E S AC T I O N N A I R E S D ’O S I S KO B E N E F I R O N T D ’ U N D I V I D E N D E M E N S U E L (1) Consensus de Bloomberg en date du 10 janvier 2014 Goldcorp y étant mentionnée sur une base individuelle 8
  9. 9. Opportunité Stratégique pour les Actionnaires de Goldcorp Canadian Malartic : Mine Aurifère de Grande Qualité Dans un Endroit Avantageux Ajoute une mine d’or de qualité Situé dans un territoire où les risques sont faibles Tire avantage du prix de l’or Importants flux de trésorerie, Risque limité en dépenses en immobilisations Possibilités d’accroissement de la valeur • Canadian Malartic serait l’une des principales mines de Goldcorp sur les plans des flux de trésorerie disponibles, de la production et de la Cornerstone Operation Adds valeur liquidative(1) • • Augmente la présence Goldcorp au Québec et au Canada Apport de la production de plus de 1 million d’onces en provenance du Québec, après le commencement de l’exploitation du projet Éléonore • Mine de grande qualité contenant des réserves d’or d’environ 10 millions d’onces et dont les coûts Operationmaintien en Adds(1) Cornerstone globaux de activité sont faibles • • Solides rendements, même lorsque les prix de l’or sont faibles Faibles risques liés au capital • • Participation à des synergies d’affaires et sur le plan régional Canadian Malartic devrait tirer profit de l’expertise de Goldcorp surAdds Cornerstoneet Operation les plans technique de l’exploitation Adds Cornerstone Operation (1) Mesures financière non conformes aux PCGR; voir la diapositive Annexe - Note 2 Les photos présentées sont tirées de la présentation d’Osisko sur les « résultats financiers et d’exploitation » pour le troisième trimestre de 2013 et de la présentation d’août 2013 sur la « Mine de Canadian Malartic – Photos » 9
  10. 10. Opportunité Stratégique Pour Les Actionnaires de Goldcorp Canadian Malartic : Plus de 1 Million d’Onces d’Or Produites • Importante mine à ciel ouvert et à fort tonnage située au cœur dans la ceinture aurifère prolifique de l’Abitibi, au Québec, environ 20 km à l’ouest de Val d’or • La production commerciale de la mine a commencé en mai 2011 et cette mine a récemment produit sa millionième once d’or(1) • Équipe d’exploitation efficace Réserves Catégorie d’or(2,3) Tonnes (métriques) Teneur en or (g/t) Cont. en or (M oz) Prouvées 48,8 0,89 1,4 Probables 261,8 1,04 8,7 Total des réserves 310,6 1,01 10,1 Production d’or et charges décaissées(4) 600 952 $ 1 000 $ $1.000 909 $ 770 $ 400 388 200 800 $ $800 485 $600 600 $ 400 $ $400 200 200 $ $200 $00 $ 0 (1) Selon les renseignements communiqués par Osisko le 21 novembre 2013 (2) Selon les renseignements communiqués par Osisko le 19 février 2013; voir la diapositive Annexe - Note 1 (3) Calcul des réserves en date du 1er janvier 2013 (4) Données réelles pour 2011 et 2012 tirées des rapports annuels d’Osisko pour les années respectives; estimations pour 2013 tirées du communiqué sur les résultats du troisième trimestre de 2013, daté du 8 novembre 2013. Pour de plus amples renseignements sur les ressources et les réserves de Canadian Malartic, voir la diapositive intitulée « Annexe ». 2011A 2011R 2012R 2012A Charges décaissées ($ CA/oz) Cash Costs (in C$/oz) Canadian Malartic devrait permettre la production de plus de 500 000 onces d’or par année sur la longue durée de vie de la mine Prod. d’or (en milliers d’onces) Gold Prod. (in 000's ozs) • Photo tiré du site Web d'Osisko 2013P 2013E 10
  11. 11. Opportunité Stratégique pour les Actionnaires de Goldcorp Investissement dans un Territoire Intéressant • • Le Québec s’illustre régulièrement parmi les meilleurs territoires pour l’exploitation minière Accent régional important avec de plusieurs mines de classe mondiale, permettant la création d’une plateforme pour réaliser des synergies à l’échelle régionale Institut Fraser : 20 principaux territoires dans les Amériques selon l’indice intitulé Policy Potential Index1) Musselwhite Éléonore Red Lake & Cochenour Ceinture aurifère-Abitibi Porcupine CANADIAN MALARTIC Montréal (1) Alberta Nouveau-Brunswick Wyoming Nevada Utah Yukon Québec Nouvelle-Écosse Saskatchewan Ontario T.-N.&Lab. Alaska Manitoba Chile Guyane… Arizona T.N.-O. C.-B. Michigan Colorado Rapport annuel sur les sociétés minières 2012/2013 de l’Institut Fraser (note sur 100) 92,6 90,8 90,1 85,3 83,8 83,8 81,9 81,8 81,6 78,3 76,8 75,5 73,4 67,7 64,6 64,2 63,7 63,6 62,3 61,9 11
  12. 12. Présence Croissante au Québec et au Canada Territoire Favorable où Les Risques Sont Faibles • Importante augmentation des réserves d’or au Québec et au Canada • L’apport du Canada devrait représenter près de 50 % de la production d’or totale; laquelle devrait augmenter grâce après le commencement de l’exploitation du projet Éléonore Prévisions de production d’or – 2014(3) (1) Réserves d’or au Québec République dominicaine Canada 11% 3,0 Moz Augmentation de ~333 % 13, 13.1 Moz Argentine 13% 8% Guatemala 5% Réserves d’or au Canada(2) États-Unis 4% 34% 9% PRO FORMA 6% 44% ~3,6 M oz 5% 12,9 Moz Augmentation de ~80 % 32% 23,0 Moz Mexique 27% Le cercle extérieur représente la production pro forma Le cercle intérieur représente Goldcorp sur une base individuelle (1) (2) (3) Goldcorp sur une base individuelle inclut le projet Éléonore en date du 31 décembre 2012 Goldcorp sur une base individuelle inclut Red Lake, Porcupine, Musselwhite et Éléonore en date du 31 décembre 2012 Osisko, en fonction d’estimations de la moyenne du marché de 550 koz; Les données pro forma tiennent compte d'une production anuelle complete à l'égard de 2014; Goldcorp, en fonction des prévisions énoncées dans un communiqué du 8 janvier 12
  13. 13. Profil Enviable Sur le Plan de la Croissance de la Production Le Profil de Croissance à Faibles Coûts Permet la Croissance du Rendement • Forte croissance même avec une production de base pro forma élargie Croissance de la production – 2013P - 2016P(1,2) 50 % 44 % 41 % 40 % 30 % 26 % 23 % 23 % 20 % 20 % 10 % 4% 0% 0% Goldcorp PF Goldcorp Yamana AngloGold Agnico Eagle Newcrest Newmont Kinross Barrick -7 % -10 % MAINTIEN DU PROFIL DE CROISSANCE LE PLUS PROMETTEUR (1) (2) Fondée sur les estimations de la moyenne du marché, sauf pour Goldcorp, dont les données reposent sur les données réelles de 2013 et les prévisions sur 5 ans tirées de son communiqué du 8 janvier 2014 Les données pro forma concernant Goldcorp incluent l’estimation de la production pour 2013 d’Osisko de 485 000 onces en tant que dénominateur dans le calcul du taux de croissance (2016P pour Osisko est de 592 000 oz basé sur les estimations de la moyenne du marché 13
  14. 14. Sommaire de la Transaction Crée de la Valeur pour tous les Actionnaires Goldcorp deviendrait le plus grand producteur d’or au Québec – bien positionné pour créer des synergies Un portefeuille de mines enrichi et un solide profil de croissance amènent des rendements supérieurs quel que soit le prix de l’or Maintien du profil à faibles coûts et du solide bilan financier de Goldcorp Faibles risques liés au capital, aux aspects techniques et en matière de politique La capacité financière existante de Goldcorp, conjuguée aux flux de trésorerie solides provenant de son portefeuille d’actifs de classe mondiale, servira de fondement à l’obtention de rendements supérieurs et durables pour les actionnaires C R É E R E N S E M B L E D E L A VA L E U R D U R A B L E 14
  15. 15. L’Avantage Goldcorp PROPOSITION DE PLACEMENT SUPÉRIEURE CROISSANCE DE QUALITÉ GESTION DES COÛTS BILAN FINANCIER ENVIABLE PRATIQUES D’EXPLOITATION MINIÈRE RESPONSABLES FAIBLES RISQUES SUR LE PLAN POLITIQUE 15
  16. 16. ANNEXE - NOTES Note 1 : Le total des réserves minérales prouvées et probables est donné en date du 1er janvier 2013, et ces réserves sont estimées à 310,6 millions de tonnes titrant 1,01 g Au/t pour 10,1 millions d’onces. Source : Communiqué d'Osisko « Osisko Updates Reserves at Canadian Malartic » daté du 19 février 2013, qu’il est possible de consulter sous le profil d'Osisko au www.sedar.com Note 2 : Les flux de trésorerie disponibles et ajustés provenant de l’exploitation, la valeur liquidative et la production et les réserves d’or constituent des mesures de rendement hors PCGR que Goldcorp utilise et que celle-ci croit que certains investisseurs utilisent, en plus des mesures courantes préparées conformément aux PCGR, pour évaluer la capacité de Goldcorp de dégager des flux de trésorerie, son rendement opérationnel et économique et pour disposer de mesures dont la direction se sert à l’interne pour évaluer le rendement global de l’entreprise et celui des cibles d’acquisition, ainsi que pour cerner les tendances dans le secteur en général. Par conséquent, les mesures sont censées apporter de l'information supplémentaire et ne devaient pas être considérées de manière isolée par rapport aux autres mesures de rendement préparées conformément aux PCGR, ni les remplacer. Pour déterminer les flux de trésorerie disponibles, on déduit des rentrées nettes provenant de l’exploitation la quote-part revenant à Goldcorp des dépenses liées aux intérêts miniers, des dépôts au titre des dépenses liées aux intérêts miniers et des intérêts capitalisés payés, puis on ajoute à celles-ci la quote-part revenant à Goldcorp des flux de trésorerie disponibles provenant de l’exploitation dégagés par Alumbrera et Pueblo Viejo. Les flux de trésorerie ajustés provenant de l’exploitation se composent de la quote-part revenant à Goldcorp des flux de trésorerie provenant de l’exploitation avant les variations des éléments du fonds de roulement, les dividendes des associés et les flux de trésorerie ajustés provenant de l’exploitation dégagés par Alumbrera et Pueblo Viejo. Pour établir la valeur liquidative, on retranche des flux de trésorerie futurs actualisés après impôts que l’on s’attend à dégager à l’égard d’un site minier, un montant correspondant aux coûts découlant d’une vente qui sont évalués d'après des opérations similaires effectuées antérieurement. Pour actualiser les flux de trésorerie futurs après impôts, la société se sert de la moyenne pondérée des coûts d’investissement après impôts. Les flux de trésorerie estimatifs dépendent de la production future attendue, des prix de vente des métaux, des charges d'exploitation et des dépenses en immobilisations non reliées à l’expansion, à l'exclusion des flux de trésorerie provenant des améliorations futures apportées à l'actif. Note 3 : Les définitions des termes « réserves minérales », « réserves minérales prouvées » et « réserves minérales probables » conformément à la Norme 43-101 comportent des différences par rapport aux définitions de ces termes dans les normes du Industry Guide 7 de la SEC (le « Industry Guide 7 de la SEC ») en vertu des lois sur les valeurs mobilières des États-Unis. Selon les normes du Industry Guide 7 de la SEC, une étude de faisabilité définitive (final) ou susceptible d'un concours bancaire (bankable) doit déclarer des réserves, le prix moyen antérieur sur trois ans est utilisé pour toute analyse des réserves ou des flux de trésorerie visant à désigner les réserves, et l’analyse ou le rapport environnemental primaire doit être déposé auprès de l’autorité gouvernementale compétente. De plus, les termes « ressources minérales », « ressources minérales mesurées », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées » sont définis dans la Norme 43-101 et ces ressources doivent être déclarées conformément à celles-ci. Cependant, ces termes ne sont pas des termes définis dans l’Industry Guide 7 et il n’est habituellement pas permis de les employer dans les rapports et les déclarations d’enregistrement déposés auprès de la SEC. Les investisseurs sont avisés de ne pas supposer que la totalité ou une partie des gisements minéraux dans ces catégories seront éventuellement convertis en réserves. 16
  17. 17. ANNEXE – Réserves Minérales d’Or de Goldcorp(1) PROUVÉES (au 31 décembre 2012) Propriété OR Tonnage Teneur PROUVÉES ET PROBABLES PROBABLES Contenues Tonnage Teneur Contenues Tonnage Teneur Contenues mt Alumbrera 37,5 % g Au/t m oz mt g Au/t m oz mt g Au/t m oz 78,75 0,36 0,91 2,51 0,23 0,02 81,26 0,36 0,93 66,76 0,76 1,63 66,76 0,76 1,63 - - - - 18,91 9,43 5,74 Camino Rojo Cerro Blanco Cerro Negro Cochenour Dee El Morro El Sauzal Eleonore Los Filos Marigold Marlin Musselwhite Noche Buena Penasquito Heap Leach(2) Penasquito Mill(2) Porcupine Pueblo Viejo 100,0 % - - 100,0 % - - 11,08 0,01 100,0 % - - 40,0 % 0,56 Red Lake San Nicolas Wharf Totaux 100,0 % 70,0 % 0,04 9,43 5,72 - - - - - 20,42 1,44 0,95 20,42 1,44 0,95 4,24 215,56 0,36 2,49 449,51 0,47 6,73 4,42 233,95 18,87 1,52 0,22 100,0 % 100,0 % - - 12,48 7,56 3,03 12,48 7,56 3,03 100,0 % 72,61 0,96 2,25 224,10 0,72 5,18 296,71 0,78 7,43 66,7 % 23,37 0,68 0,51 173,06 0,50 2,77 196,43 0,52 3,28 100,0 % 3,52 3,37 0,38 3,91 4,91 0,62 7,44 4,18 1,00 100,0 % 5,26 6,79 1,15 5,97 5,94 1,14 11,23 6,34 2,29 - - - - - - 100,0 % 100,0 % 41,97 0,41 0,56 41,49 0,33 0,43 83,46 0,37 0,,99 100,0 % 335,03 0,71 7,67 194,94 0,47 2,95 529,97 0,62 10,62 100,0 % 27,79 1,57 1,40 80,98 1,13 2,94 108,78 1,24 4,35 40,0 % 13,88 3,49 1,56 96,06 2,74 8,45 109,94 2,83 10,01 100,0 % 2,00 11,85 0,76 8,49 9,04 2,47 10,48 9,57 3,23 - - - - - - 0,81 0,27 0,31 22,12 0,82 0,58 21,0 % 100,0 % 10,32 11,80 0,82 21,67 41,10 63,01 1. Toutes les réserves minérales et les ressources minérales ont été évaluées en date du 31 décembre 2012 (à l'exception de Peñasquito) conformément aux normes de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole et à la Norme 43-101 (la « Norme 43101 »), ou aux normes équivalentes des codes du AusIMM et du JORC. Ces données estimatives, ainsi que d'autres renseignements scientifiques et techniques contenus aux présentes se rapportant aux biens miniers de Goldcorp, ont été préparés par des membres du personnel de Goldcorp, de ses coentrepreneurs ou de ses sociétés exploitées en coentreprise, selon le cas, et ont été examinés et approuvés par M me Maryse Bélanger, géologue, première vice-présidente, services techniques, qui est une « personne qualifiée » au sens de la Norme 43-101. Ces données estimatives tiennent compte des plans de mine et des coûts actuels et(ou) prévus à chaque propriété. Différentes teneurs de coupure ont été utilisées selon la mine et le type de minerai visés. Les procédures qu’utilise d’ordinaire Goldcorp pour la vérification des données ont servi à établir ces données estimatives. Pour une ventilation des réserves minérales et des ressources minérales par catégorie et des renseignements plus détaillés au sujet des principales hypothèses et méthodes et des principaux paramètres ayant servi à l'établissement des réserves minérales et des ressources minérales de Goldcorp, se reporter à la notice annuelle la plus récente déposée par Goldcorp auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières canadiennes et au formulaire 40-F le plus récent déposé par Goldcorp auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Se reporter également à la diapositive Annexe – Note 3 plus de détails sur les réserves minérales. Les réserves minérales sont évaluées à l'aide des taux de récupération appropriés et des cours des marchandises en dollars US de 1 350 $ l'once d'or, de 24 $ l'once d'argent, de 3,00 $ la livre de cuivre, de 0,80 $ la livre de plomb et de 0,85 $ la livre de zinc, à moins d'indication contraire : Alumbrera, 1 400 $/oz d’or et 3,20 $/lb de cuivre; Pueblo Viejo et Dee, 1 500 $/oz d’or, 28 $/oz d’argent et 3,00 $/lb de cuivre. 2. Réserves de Peñasquito évaluées au 20 décembre 2013 : se reporter au rapport technique en vertu de la Norme 43-101 daté du 8 janvier 2014 déposé sur SEDAR pour plus de détails 17
  18. 18. ANNEXE – Réserves Minérales d’Or d’Osisko PROUVÉES (en date du 1er janvier 2013) Propriété OR Tonnage Teneur PROUVÉES ET PROBABLES PROBABLES Contenues Tonnage Teneur Contenues Tonnage Teneur Contenues mt g Au/t m oz mt g Au/t m oz mt g Au/t m oz Canadian Malartic + Barnat 100,0 % 41,80 0,94 1,26 256,90 1,04 8,60 298,60 1,03 9,86 Gouldie + Jeffrey* Stocks de réserves 100,0 % 3,66 0,78 0,09 5,41 0,78 0,14 9,08 0,78 0,23 100,0 % 3,47 0,51 0,06 0,00 - 3,47 0,51 0,06 Totaux 1,40 8,72 10,12 *Jeffrey représente la tranche de 70 % appartenant à Osisko Source : communiqué d’Osisko en date du 19 février 2013 « OsiskoUpdates Reserves at Canadian Malartic », pouvant être consulté sur le profil d’Osisko, à l’adresse www.sedar.com 18

×