Données personnelles : enjeux, menaces et nouvelle donne

21 506 vues

Publié le

Extraits de l'étude publiée par serdaLAB en partenariat avec le cabinet Lexing - Alain Bensoussan Avocats.

Publié dans : Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
21 506
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14 568
Actions
Partages
0
Téléchargements
431
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Données personnelles : enjeux, menaces et nouvelle donne

  1. 1. DONNEES A CARACTERE PERSONNEL LANOUVELLE DONNE serdaLAB Laboratoire d’études, de veille et de prospective du groupe serda Lexing Alain Bensoussan Avocats Cabinet d’avocats spécialisé dans le droit des technologies Groupe Serda – 24 rue de Milan, 75 009 Paris France – 01 44 53 45 00
  2. 2. Qu’est-ce qu’une donnée à caractère personnel ? « Toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée, directement ou indirectement, par référence à un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres. Pour déterminer si une personne est identifiable, il convient de considérer l’ensemble des moyens en vue de permettre son identification dont dispose ou auxquels peut avoir accès le responsable du traitement ou toute autre personne ». Source : Loi n°2004-801 du 6 août 2004, article 2
  3. 3. Cartographie des données à caractère personnel Bien que non exhaustive, cette cartographie illustre la diversité et la richesse des informations délivrées par les utilisateurs, salariés et clients : des données « classiques » directement communiquées (nom), données plus sensibles déduites de certains comportements (religion) ou données collectées par de nouveaux dispositifs technologiques (géo localisation). Source : serdaLAB
  4. 4. Cycle de vie de la donnée Navigation sur internet, démarches administratives, actes d’achats, chaque action génère la création de données concernant directement l’individu. Cette première étape, qui devrait être fortement impactée par la démocratisation de l’internet des objets (smartwatches, bracelets connectés, équipements e-santé, etc.), marque le début d’une chaîne de valeur autour des données personnelles. S’ensuit alors une succession d’opérations effectuées tout au long du cycle de vie de la donnée jusqu’à la phase d’exploitation à des fins publicitaires, de connaissance client ou plus globalement d’analyse prédictive par les entreprises et les administrations, et qui pourrait également bénéficier aux utilisateurs eux-mêmes. Source : serdaLAB
  5. 5. Résultats de l’enquête serdaLAB Une enquête en ligne a été menée en février 2014. 533 individus âgés entre 15 et 65 ans ont répondu. Tous les chiffres qui apparaissent dans cette présentation sont directement issus de cette enquête. Source : Etude serdaLAB « Données à caractère personnel : enjeux, menaces et nouvelle donne »
  6. 6. Attitude vis-à-vis des données personnelles Vous sentez-vous concerné(e) par la gestion de vos données personnelles ? Source : serdaLAB 95% des personnes interrogées déclarent être concernées par la gestion de leurs données personnelles, dont 52% affirment être « très concernées ». Les révélations sur le programme de surveillance généralisée PRISM et la médiatisation des piratages de données subies par des marques en B2C (Orange notamment) ont contribué à sensibiliser le grand public à cette problématique. On note toutefois que les jeunes générations semblent moins préoccupées.
  7. 7. Maîtrise des données personnelles En règle générale, estimez-vous avoir le contrôle de vos données personnelles ? Source : serdaLAB 59% des répondants estiment ne pas maîtriser leurs données personnelles, d’un point de vue général. Ce manque de contrôle s’explique notamment par la méconnaissance des méthodes de collecte et de traitement de ces données : les consommateurs sont en attente de plus de transparence.
  8. 8. Données considérées sensibles Parmi ces données vous concernant, lesquelles jugez-vous les plus sensibles ? Source : serdaLAB Parmi les différents types de données personnelles, les informations bancaires sont considérées comme les plus sensibles (94% des sondés les jugent comme telles), suivies par les données d’identification (pour les trois quarts des répondants).
  9. 9. Types de menaces identifiées Que craignez-vous le plus en matière d’exploitation de vos données personnelles ? Source : serdaLAB La principale crainte en matière d’utilisation des données personnelles concerne l’usurpation d’identité, redoutée par 88% des répondants, loin devant l’exploitation des données à des fins publicitaires ou encore l’espionnage.
  10. 10. Sources de menaces pour l’exploitation des données Qui craignez-vous le plus en matière d’exploitation de vos données personnelles ? Source : serdaLAB Les entreprises du e-commerce concentrent les craintes des consommateurs (63%). On constate à l’inverse que le niveau de confiance placé dans les institutions publiques est encore élevé. Les autres sources de menaces citées spontanément pas les consommateurs sont principalement les hackers ainsi que les agences de renseignement.
  11. 11. Droits Informatique et Libertés Avez-vous déjà exercé vos droits d’accès/rectification/suppression de vos données personnelles ? Source : serdaLAB 31% des utilisateurs ont déjà exercé leur droit d’accès/rectification/suppression concernant leurs données à caractère personnel. Les Correspondants Informatique et Libertés témoignent de l’évolution croissante du nombre de demandes.
  12. 12. Exploitation des données à des fins commerciales Accepteriez-vous qu’une entreprise exploite vos données personnelles à des fins commerciales ? Source : serdaLAB 48% des répondants s’opposent catégoriquement à l’exploitation de leurs données par une entreprise dans une finalité commerciale. 90% des personnes qui acceptent ces pratiques commerciales exigent d’exprimer leur consentement au préalable et de pouvoir maîtriser les conditions de cette réutilisation des données.
  13. 13. Types de données dont l’exploitation est consentie Quels types de données accepteriez-vous qu’une entreprise exploite à des fins commerciales ? Source : serdaLAB Les trois quarts des individus qui consentiraient à laisser leurs données à disposition des entreprises accepteraient de divulguer leurs données de consommation. Une tendance logique puisqu’il s’agit de la donnée jugée la moins sensible par les consommateurs. Les répondants acceptent donc d’être surveillés et analysés en tant que consommateurs, beaucoup moins en tant qu’individus (opinions, contenus des réseaux sociaux, géolocalisation).
  14. 14. Conditions de l’exploitation des données A quelle condition accepteriez-vous qu’une entreprise exploite vos données personnelles à des fins commerciales ? Source : serdaLAB La motivation financière (services gratuits, offres promotionnelles) représente donc le levier majeur pour les entreprises cherchant à convaincre leurs clients de partager leurs données personnelles, même si la rémunération directe n’est citée que par 31% des sondés. Les individus semblent avoir intégré que leurs données personnelles ont de la valeur et peuvent servir de monnaie d’échange dans le cadre d’une relation commerciale.
  15. 15. Données personnelles : la nouvelle donne Comment les individus vont reprendre le contrôle de leurs données personnelles Source : serdaLAB L’individu va reprendre progressivement le contrôle de ses données en ayant recours à des coffres-forts numériques pour ses données personnelles et des plateformes web de marketing de permission. Les entreprises devront donc solliciter les consommateurs pour accéder à leurs données, tandis que ces derniers décideront des organisations qui bénéficieront de ces données, du niveau de renseignement offert, des conditions et de la finalité de l’exploitation de leurs données. Chacun va ainsi devenir trader de ses données.
  16. 16. « Données à caractère personnel » enjeux, menaces et nouvelle donne Plus d’informations sur l’étude http://www.serdalab.com/etudes/ serdaLAB Laboratoire d’études, de veille et de prospective du groupe serda Lexing Alain Bensoussan Avocats Cabinet d’avocats spécialisé dans le droit des technologies Groupe Serda – 24 rue de Milan, 75 009 Paris France – +33 (0)1 44 53 45 00 Parution : avril 2014 Télécharger un extrait

×