Y A CEUX QUI
DISENT…
Une exposition autour de Guignol et de la liberté d’expression conçue et réalisée par le
Collectif Zo...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
S...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
N...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
L...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
L...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
P...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
P...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
T...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
F...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
P...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
G...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
F...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
L...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
m...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
I...
Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons
Exposition temporaire Y a ceux qui disent…
Du 12 mai au 20 septembre 2015
C...
Dossier de presse "Y a ceux qui disent..."
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de presse "Y a ceux qui disent..."

236 vues

Publié le

Exposition autour de Guignol et de la liberté d'expression.

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
236
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de presse "Y a ceux qui disent..."

  1. 1. Y A CEUX QUI DISENT… Une exposition autour de Guignol et de la liberté d’expression conçue et réalisée par le Collectif Zonzons. Du 12 mai au 20 septembre 2015 Galerie de la Bombarde 66bis, Rue Saint-Jean 69005 Lyon Contact communication Jérémy Breillet Mail : jeremy.breillet@guignol-lyon.com Tel : +33 (0)4 78 28 92 57 Relations presse Stéphanie Lefort Mail : stephanie.lefort@guignol-lyon.com Tel : +33 (0)4 72 10 63 52
  2. 2. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 SOMMAIRE Note d’intention p.4 L’équipe p.5 Les partenaires p.6 Parcours de l’exposition p.7 Périphéries p.11 Les artistes p.14 Infos pratiques p.18 3
  3. 3. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 NOTE D’INTENTION Le 7 janvier 2015, la France est endeuillée, les attentats de Charlie Hebdo ont profondément choqué. La cible: ceux qui écrivent et dessinent ce qu'ils pensent comme ils pensent. C'est la liberté d'expression qui est attaquée, et Guignol, symbole de la libre parole, est touché en plein cœur. Lui qui a toujours été fier de sa parole, il se sent solidaire : lorsqu’il dit des gognandises, il les revendique, lorsqu’il dit des vérités, il les crie haut et fort. Guignol, c’est l’humour et l’impertinence au service des modestes. Son bâton, c’est son crayon à lui et dans un monde que va tout d’une fesse, il lui reste bien des choses à dire. Le collectif Zonzons, qui anime le Théâtre Guignol de Lyon depuis 1998, souhaite rendre hommage aux artistes victimes des attentats de Charlie Hebdo. L’affiliation avec Guignol tombe sous le sens. Reste à donner à cette évidence une réalité historique afin que Guignol continue d’incarner ce personnage irrévérencieux et sans concession qu’il n’aurait jamais du cesser d’être. Nous vous proposons une exposition sans langue de bois, qui questionne la libre parole, fait ressurgir l'essence et l'enjeu du Théâtre de Guignol, à travers son histoire et les regards contemporains que l’on pose sur lui. L’exposition est présentée dans la GALERIE DE LA BOMBARDE, un espace de médiation situé au cœur du Vieux-Lyon, à l’angle de la rue de la Bombarde. Cet espace de respiration a l’ambition d’offrir aux passants mieux que des souvenirs : la mémoire d’une ville à travers son personnage emblématique, Guignol. Tout au long de l’année, la galerie permet ainsi de découvrir les coulisses du théâtre: son histoire, ses marionnettes, ses artistes et son implication dans la vie de la cité. 4
  4. 4. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 L’EQUIPE ProductionCollectif Zonzons Depuis que la Ville de Lyon lui a confié le Théâtre le Guignol de Lyon, le collectif zonzons multiplie les occasions de promouvoir la marionnette lyonnaise. Si son cœur de métier reste la création théâtrale, les Zonzons sont depuis toujours engagés dans une démarche de développement culturel : l’accueil d’artistes, les résidences d’écriture et de création, les tournées internationales, l’organisation d’expositions et de rencontres sont au programme de leurs saisons, depuis 1998. ConceptionJérémy Breillet, Flore Goubeau Au lendemain du drame de Charlie Hebdo, Jérémy a eu la belle idée de dédier notre prochaine exposition temporaire à la liberté d’expression. Assisté de Flore Goubeau, en service civique chargée de la médiation culturelle, il a conçu un parcours de découverte qui permet à chacun de comprendre les enjeux d’une marionnette née au lendemain de la Révolution française et témoin privilégiée des grands bouleversements de l’histoire moderne. ScénographieSophie Delaire Née à Grenoble en 1990, Sophie Delaire se forme en design d'espace à Marseille et à Lyon aux arts vivants. Son retour dans la région Rhône Alpes l'amène à travailler dans différents projets artistiques mêlant arts plastiques et mouvements. A travers son travail de scénographe d'exposition elle retrouve deux notions qui lui sont chères : l'espace et le vivant. L'espace comme réalité à partager. Le vivant parce qu'il est le rythme ; l'intemporel et l'imprévu d'un rassemblement, d'une solitude, d'une rencontre. Construction Michel Caroline Michel Caroline est un intermittent du spectacle qui travaille en permanence : quand il n’est pas sur une construction de décors, il planche aux Nuits de Fourvière. Ce qu’il est aussi c’est un très bon musicien et un très bon vivant, avec ou sans moto. 5
  5. 5. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 LES PARTENAIRES Collectif Foutou’Art Le Foutou’art est un collectif de jeunes artistes/ journalistes/ personnes engagées. Ils sont attachés à la liberté d’expression, la liberté de la presse, la création et la participation, la subversion et la satire. Comme d’autres médias alternatifs, ils prennent plaisir à mettre leur petit grain de sable dans les rouages de la machine infernale politico-médiatique lyonnaise et d’ailleurs... BM Lyon Part Dieu Guignol est, depuis le XIXe siècle, un emblème de la satire politique et sociale à Lyon. En ces mois post-7 janvier, où les initiatives en faveur de la liberté d'expression sont nombreuses, la Documentation régionale s'associe avec le Théâtre Guignol et la Compagnie des Zonzons pour une exposition concertée, à partir du 12 mai à la Galerie La Bombarde (Lyon Ve), et du 20 juillet 2015 à la Bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu. Les Amis de Lyon et de Guignol Créée en 1913, l’association œuvre pour la conservation et la protection des traditions lyonnaises. Elle perpétue l'enseignement du parler lyonnais, tout en faisant connaître GUIGNOL, son histoire et la promotion de son répertoire. Musée Théâtre de Guignol Le Musée Théâtre Guignol a ouvert ses portes en 2008 : c'est à la fois un lieu d'exposition ainsi qu'un espace de représentation théâtrale. Les collections riches de 200 marionnettes, 2000 costumes et décors ont été léguées par Jean-Guy Mourguet, dernier descendant marionnettiste du créateur de Guignol. Théâtre Chignolo Baldet, cela fait maintenant un demi-siècle qu’il lève son poing rageur contre les injustices du monde. Et au bout du poing, à chaque fois, il y a Guignol. A l’occasion de l’exposition, certaines de ces figures les plus explosives seront présentes à la Bombarde. Galerie du Théâtre de Lune Bien abrité au cœur du passage Mermet (Lyon 1er ), Le théâtre de Lune est un lieu d'éclosion artistique où amateurs et professionnels trouvent leur place. Des ateliers de théâtre y sont organisés, des compagnies y travaillent leurs créations et la galerie accueille régulièrement des expositions. Le café des mauvais garçons Ce nouveau bar à vin situé en face des Musées Gadagne, dans le Vieux-Lyon, prête ses murs aux artistes du collectif Foutou’art. 6
  6. 6. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 PARCOURS DE L’EXPOSITION Qui est Guignol ? Est-il le porte-parole de l'esprit satirique lyonnais ? Quels regards portent sur lui les artistes contemporains ? A force de récupération, son image est-elle toujours bien nette ? Symbole de la liberté d’expression, de la satire politique, de l’irrévérence, Guignol se dévoile au fil d’une exposition qui met en lumière les soubresauts et les contradictions de sa longue histoire. Journal de Guignol illustré, Lyon, février 1876-1878 (BM Lyon, 5393) Autocollant réalisé par les identitaires d’extrême droite Duck Collectif Foutou’art 7
  7. 7. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 PREMIERE PARTIEla marionnette : du sacré au profane De son sens étymologique (= Petite Marie) on prête à la marionnette une dimension sacrée. Elle est la représentation visible d’une figure invisible, propre à incarner les mystères et les divinités. De l’icône religieuse à l’icône d'un peuple, elle caricature la voix de son époque. D’abord familière des lieux de cultes, la marionnette ne tarde pas à s’émanciper : on la retrouve dans la rue, au plus près d’un quotidien dont elle dénonce les injustices. DEUXIEME PARTIELa satire : de qui, de quoi Guignol se moque-t-il ? La naissance officielle de Guignol est située en 1808 mais en réalité son personnage est en gestation depuis près d’une décennie. Il est issu des bouleversements d’une société tout juste émancipée de siècles de monarchie absolue. La jeune République libère les voix et peu à peu s’instaure une conscience de classe avide d’expression publique. Au début du 19ème siècle, Guignol n’est plus le bouffon du roi mais le pourfendeur des oppresseurs, le porte-parole des petites gens. Il sert de gazette à ceux qui se pressent pour assister à ces spectacles d’un genre nouveau : on peut enfin rire, de (presque) tout. De la scène à la presse, il n’y eut qu’un pas, rapidement franchi par le premier « Journal de Guignol », qui sort en avril 1865. Il est imprimé chez le Sieur Labaume et se veut drolatique, satirique, amphigourique, à la portée de toutes les intelligences et ouvert à toutes les triques emplumées. Paraissant quand bon lui semble, lorsqu’il le pourra. Guignol se réserve d’aller de l’avant quand il aura assuré ses arrières. En avant-propos, il est stipulé : Pour faire ses armes dans l’arène de Guignol, point n’est besoin d’être académicien et l’orthographe n’est pas de rigueur. Il faut des idées, du neuf, des balançoires, des coups de bâton ou de bec, mais sans scandale ! 8
  8. 8. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 TROISIEME PARTIELa censure et ce qu’elle révèle Comme nombre de théâtre de marionnettes, Guignol serait né d’une contrainte. Par le biais du décret du 8 juin 1806, Napoléon rétablit un système de contrôle des théâtres, directement inspiré de l’Ancien Régime. Echappent à la surveillance, les petites salles populaires où Guignol va pouvoir s’épanouir. Elles ne tarderont pas toutefois à faire parler d’elles : dès le Second Empire les théâtres dit « à la Guignol » sont soumis à la censure de la Préfecture. De cette contrainte naitra un esprit résolument frondeur. Pour un temps : à la fin du 19ème siècle, un magistrat bon teint, J.B Onofrio, entreprend de retranscrire les pièces entendues dans les cabarets. Guignol perd de sa verve, se polisse et se lisse, mais reste populaire. Des dizaines d’année plus tard, c’est Jean-Guy Mourguet, le descendant du créateur de Guignol, qui voit son spectacle annulé : son Chiracula n’a pas eu l’heure de plaire au maire de la ville de Paris alors en fonction, un certain J.C…. Carte postale de J. Coulon (signée Gérôme Coquandier) – 1914 Cette série de carte postale éditée pendant la première guerre mondiale fut soumise à la censure. 9
  9. 9. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 FIL ROUGE ET CARTE BLANCHEle Collectif Foutou’art En novembre 2013, le collectif Foutou’art exposait le personnage de Guignol, remis au goût du jour... Pour ces jeunes artistes, la mascotte locale vit des moments douloureux, souvent récupérée dans des campagnes de communication d’institutions peu recommandables. Le personnage n’a plus grand-chose à voir avec la marionnette d’origine inventée par Laurent Mourguet qui inspira 200 ans plus tard les Guignols de l’info. Afin de lui redonner un coup de jeune, ils décident de revisiter à leur sauce l’univers loufoque de ce personnage si singulier. 10 Les artistes réunis au sein du collectif FOUTOU’ART font souffler un grand vent d’air frais dans l’iconographie de Guignol. Ils illustrent le parcours de l’exposition avec leurs traits rageurs et ça décoiffe.
  10. 10. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 PERIPHERIES BM LYONVoix de fait ! Guignol, figure de presse Du lundi 20 juillet au samedi 3 octobre - bibliothèque de la Part-Dieu Guignol est, depuis le XIXe siècle, un emblème de la satire politique et sociale à Lyon. En ces mois post-7 janvier, où les initiatives en faveur de la liberté d'expression sont nombreuses, la Documentation régionale s'associe avec le Théâtre Guignol et la Compagnie des Zonzons pour une exposition concertée, à partir du 12 mai à la Galerie La Bombarde (Lyon Ve), et du 20 juillet 2015 à la Bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu. Les personnages de Guignol et Gnafron créés par Laurent Mourguet en 1808 sont nés sur la scène et pour la scène, mais il existe en parallèle au Guignol de théâtre, une longue tradition de l’imprimé à leur effigie. Guignol s’affiche, Guignol se lit aussi… En 1865, François Barillot, poète, chansonnier et imprimeur, édite à Lyon le premier numéro du Journal de Guignol, version locale du journal satirique parisien, Le Triboulet. Ces deux titres, comme le soulignera Victor Hugo plus tard, ne sont pas choisis par hasard et révèlent de nombreux liens de filiation ; la fonction de Guignol n’est pas très différente de celle du bouffon de François Ier : rosser les tenants de l’ordre et faire entendre sa vérité ou le bon sens populaire. Le succès du journal est au rendez-vous, il atteint des tirages plus qu'honorables mais se heurte à de nombreux procès pour diffamation et à la loi de la censure. En décembre 1866, sur arrêt de la Cour impériale, la parution est suspendue puis interdite. Qu’importe, la presse satirique est alors en pleine expansion ; et la première équipe du Journal de Guignol en inspire de nombreuses autres. La publication est reprise, bientôt illustrée. Elle va se perpétuer de titres en titres pendant plus d’un siècle. Près de trente nouveaux Guignols, éphémères ou plus durables, comme le journal de Victor et Joanny Lorge, feront référence à la célèbre marionnette. Ils seront batailleurs, légitimistes, républicains, nationalistes ou libertaires au gré de leur rédacteurs et des époques, mais garderons toujours l’esprit propre au personnage et à ses acolytes Gnafron et Madelon. C’est à un parcours entre ces différents titres de presse que nous souhaitons vous inviter pour témoigner de la richesse et de la diversité des journaux satiriques lyonnais, comme de leur volonté affirmée d’indépendance et de liberté. Mais aussi, et plus largement, questionner le genre satirique sur son rôle dans la société, ses cibles préférées, et son évolution – fond et forme – au cours des deux derniers siècles… Guignol, c'est nous ! Le mercredi 3 juin de 18h30 à 20h30 - Bibliothèque de la Part-Dieu En partenariat avec la Bibliothèque, le collectif d'artistes Les Zonzons vous à découvrir ou redécouvrir le côté satirique de la force. 11
  11. 11. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 GALERIE BOMBARDESatiriquement Lyon Lyon, berceau de la presse satirique française Web documentaire – 26mn- Réalisation Antoine Cauty C'est avec un angle local que "Satiriquement Lyon" traite ce sujet d'actualité. Après les événements de Charlie hebdo en janvier dernier, un sursaut démocratique a prouvé que la liberté d'expression et l'esprit critique sont indispensables à la démocratie. Étudiant en master 2 Nouvelles pratiques journalistiques (NPJ) à l'Institut de la communication de l'Université Lumière Lyon 2, Antoine Cauty, motivé par l'envie de défendre le genre satirique, a réalisé dans le cadre de son cursus un documentaire de 26 minutes autour de la satire à Lyon. Saviez-vous que près de 150 titres satiriques ont été publiés entre 1865 et 1900 ? Et la célèbre caricature du roi Louis-Philippe en poire est signée... d'un lyonnais ? Vous connaissez sans doute Guignol, mais qu'en est-il de son importance dans la vie locale puis nationale ? Identification des lyonnais, popularité, censure... Ces thématiques sont abordées au fil du webdocumentaire, de la création de la marionnette en 1808 à aujourd'hui. En 26 minutes, Satiriquement Lyon propose d'explorer l'histoire, l'actualité et l'avenir de la satire à Lyon. Antoine Cauty donne ainsi aux internautes les clefs pour mieux connaître et comprendre l'importance de Guignol et de la presse satirique dans la capitale des Gaules. Voir l'intégralité du documentaire : http://satiriquementlyon.com/docu/ Rencontre avec le réalisateur Le mardi septembre à 18h – Galerie de la Bombarde Antoine Cauty termine ses études de journalisme et viendra nous parler de sa conception du métier qu’il exercera bientôt. 12
  12. 12. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 FANZINEHors série Foutou’Art Lancement le 12 mai 2015 Y a ceux qui disent : l’expo et ses bonus Pour accompagner une exposition sur la liberté d’expression, quoi de mieux qu’un fanzine. En vérité, un catalogue aurait été mal-t-à propos, trop institutionnel, voir même un poil prétentieux. Le collectif Foutou’Art se charge de mettre en page ce qu’il y aura sur les murs mais pas seulement : il y aura aussi des témoignages, de la poésie, et bien sûr beaucoup de dessins, à la manière des « unes auxquelles vous avez échappé ». Ce hors-série, c’est aussi une manière de prolonger l’expo à l’horizontal, sur papier couché. BLOGguignol-bombarde Lancement asap Y a ceux qui disent : champ d’expression libre Chacun est libre d’exprimer ses opinions, et le blog est aussi là pour ça. 13
  13. 13. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 LES ARTISTES Alcilinte Phileste Mystérieux individu qui sévit dans Foutou'art depuis peu... Ashraf“A quatorze ans, j’ai enfermé dans une poubelle un camarade de classe qui s’amusait à torturer les chatons du village. Depuis, le type doit être devenu au moins trésorier de la société de chasse et, pour ce qui me concerne, j’ai passé ma vie à me mêler de ce qui ne me regardait pas…Je me suis ainsi solidarisé avec les chatons de Palestine, du Kurdistan et d’Euzkadi contre toutes les sociétés de chasse colonialistes, racistes, capitalistes et patriarcales…Sinon je fais profession d’aider les gens à sortir de la vie qu’ils avaient pour entrer dans la vie qu’ils voudraient avoir (ce n’est pas noté comme ça dans les conventions collectives du travail social, mais bon,c’est ce que j’essaie de faire…). J’ai continué obstinément à faire ce que les enfants sont censés arrêter à l’âge de six ans : de la gouache, du dessin, des collages…Je n’ai pas énormément progressé depuis mais en même temps ce n’est pas ça qui fait mon métier, alors tes critiques à la con tu te les gardes au chaud sur l’oreille : je ne suis pas artiste, je suis travailleur social. Et comme je suis syndicaliste, j’ai fixé le prix de mes toiles en fonction des heures qu’il m’a fallu pour les réaliser, payées au SMIC. Alors ne te plains pas que mes toiles sont chères et sors ton larfeuille ! Si ça ne tenait qu’à moi le SMIC serait à 1700 euros et tu l’aurais mauvaise…On est le 14 novembre 2014, la journée de la gentillesse c’était hier ! “ Benoit Tantôt Né à Lyon le 9 juin 1983, il habite à l’étage inférieur de celui où vit une artiste plasticienne et ce jusqu’à ses 14 ans. Pendant ces années, il lui arrive de rester des heures et des heures chez elle à contempler les toiles qui recouvrent les murs et le sol de l’appartement. Subjugué par la liberté que procure la création, par la possibilité de créer son propre monde, de fuir le quotidien ou d’en révéler sa propre interprétation. Il garde profondément cela dans un coin de sa tête… de son cœur… de ses tripes. Il commence sa pratique picturale et littéraire en 2002 après la rencontre d’une peintre. Celle-ci lui conseille d’écrire de la poésie. Il commença par écrire des vers et un an plus tard une autre rencontre lui fait redécouvrir l’univers de la peinture, de la création au partage (collections privées). Après quelques années, il commence à écrire des nouvelles qu’il garde pour l’instant pour lui. Après la lecture d’un article scientifique sur la M-Théorie, la possibilité des Multivers et pendant la réalisation d’un dessin pour l’anniversaire de sa Mère, il décide des directions que prendront son travail de recherche et son travail pictural, sous forme de séries et d’œuvre isolées. Il utilise au début la peinture à l’huile qu’il laisse de côté pour l’acrylique, technique beaucoup plus pratique lorsque vous n’avez pas les moyens de louer un atelier. Il mêle l’utilisation de ce médium avec le spray, véritable institution de la peinture contestataire de rue depuis le siècle dernier. Les marqueurs lui servent aussi mais il peut utiliser toute sorte de médium qui lui « tombe sous la main ». En cela il lui arrive d’employer le pastel gras, peinture phosphorescente, encre, bois, métal, sable/crépi, objets divers… Cpdp CPDP est tombée dans l'encre de Chine quand elle était petite. Elle en ressort des illustrations tantôt légères, tantôt vives, parfois insolentes. http://alabellegironde.wordpress.com/ 14
  14. 14. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 Daniel Lesage ancien dessinateur du « Monde », Daniel est aussi peintre et faussaire auto-proclamé de Modigliani. Son site : http://daniel.lesage.monsite-orange.fr/ Denis Cayes et Michael Devemy Vidéastes de choc, Denis et Michael ont concocté un court-métrage satirique et politiquement- incorrecte. Dezo sait tout faire, stylisme, dessin de presse, peinture, poésie, happening... Duck“J’ai passé une partie de mon enfance dans la banlieue de Lyon, puis dans le quartier historique des luttes prolétariennes à Lyon : La Croix-Rousse. C’est de la combinaison de ces deux mondes que mon engagement est né. N’ayant pas eu les moyens de rester longtemps à la Fac, j’ai du rapidement travailler. J’ai pu constater les ravages du capitalisme dans le monde du travail, la philosophie du « travailler plus pour gagner moins », le SMIC indécent par rapport aux besoins des travailleurs, la productivité aveugle et carnivore qui ronge les ouvriers/salariés dans leurs corps et leurs esprits, le racisme toujours d’actualité dans les entreprises, la hiérarchie bête et méchante, ainsi que l’aliénation de l’humain en un produit économique…A côté de ça, je dessine depuis l’enfance“ Pimprenelle Aime la ville, ses passants, ses femmes et ses hommes debout, assis, alanguis au soleil, ses places, ses jardins sauvages… N’aime pas l’aseptisation de la ville et raconte quelques flâneries urbaines dans la rubrique « Vide-Quartier ». Fathy organisateur du festival de l'Estaque, Fathy est aussi dessinateur de presse et caricaturiste, il vient de publier l'album « Tristesse et Bouillabaisse » http://fathy.bourayou.over-blog.com/ http://festivaldelacaricatureestaque.blogspot.fr/ FrepFrederic Frep, dessinateur indépendant, originaire du Sud Est de la France, vit et travaille à Aix en Provence et Marseille. Il s’intéresse tout autant à l’actualité internationale qu’à l’économie, aux faits de société, aux mœurs et à l’actualité politique. Collaborant à diverses revues notamment écologiques ou à vocation humanitaire ou satiriques, il réalise également des affiches pour des journaux ou mouvements associatifs ou artistiques et alimente quasi quotidiennement son site internet "Crayon de nuit " en dessins humoristiques. Il collabore régulièrement à des sites web d’informations, dont notamment, Centpapiers , Come4news , Economie et société , Le Panda journal de libertés , Agoravox ou Infos Matin , tout en participant à divers journaux ou revues dont le Sans Culotte , le Journal des Remparts et plus récemment Pamp magazine ou Foutou’Art . Il réalise aussi des illustrations pour des ouvrages d'éducation ou des revues spécialisés, dont Le Bouche à Oreille, magazine de critique gastronomique. Il a prêté également son concours à l’Almanach du Dessin de Presse de 2010 à 2013, ouvrage de référence résumant l’année écoulée et réunissant de nombreux dessinateurs de presse, ainsi qu’à l’édition de 2014 parue sous le titre "L’Annuel du Dessin de Presse". Sans être pour autant devenu un dessinateur professionnel à temps complet, Frep participe annuellement à plusieurs festivals de dessins de presse et d’humour, dont le Festival de Teloché , le Festival de Joyeuse , le Festival de Cheval Blanc , le Festival de Vialas , le Festival de Brugairolles. Il coopère ponctuellement avec des maisons d’éditions scolaires ou para scolaires, et a réuni ses meilleurs dessins dans un ouvrage « Dessins d’actualités et d’humour « ( ILV Editions ), auquel il prépare une suite. Son site personnel : www.crayondenuit.com et www.frep-dessins.net 15
  15. 15. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 Iman KéméraBercé par les mangas, j'ai toujours aimé gribouiller et je n'ai jamais eu peur de la feuille blanche (en fait si, comme tout le monde). Je bosse depuis un moment en tant que reprographe au sein d'une école où je me suis d'ailleurs lié d’amitié avec Sacha le président de Foutou'Art avec qui j'ai eu le plaisir de collaborer une fois ou deux. Le dessin est pour moi un défouloir et un super passe-temps. Pas grand chose à dire de plus. Kosake"C’est aux Etats Unis que j'apprend les bases de mon travail en tant que dessinateur de presse et de musicien Blues. J'officie depuis dans ces domaines entre l'Alsace natale et le Lyon d'adoption. J'utilise les sons et les crayons pour tenter d'y voir plus clair dans ce monde compliqué à comprendre. C'est loin d'être gagné. " A collaboré avec : The Branding Iron (USA), Les Dernières Nouvelles d'Alsace. Parutions régulières : Lyon Bondy Blog, Foutouart. On peut me retrouver (musicalement) ici : www.pandaroux.com/blackcat/ Marc Chinal ‘’ - Marginal ?... Machinal ? - Non. Marc... Chinal. - C'est un pseudo ? - ...Pfuuuuu ‘’ Emettre des idées ne suffit pas pour que l'on vous écoute. Soit, il faut que ces idées aient un intérêt... Mais le problème principal est l'étiquette, l'apparence de l'idée. Ce qui oblige l'émetteur de l'idée à se mettre en avant pour l'exprimer. Et ce n'est pas de gaîté de cœur que je me soumets à cette "dictature". Quoi qu'il en soit, le but de mes actions n'est pas "suivez mon panache blanc", mais de faire en sorte que l'humanité se regarde en face, non par nombrilisme, mais pour arrêter de courir après du vent. Vive le savoir & la communication libres. Maurice Jeanniard Maurice Jeanniard a animé durant des années des ateliers d’écriture avec des détenus. Il est l'auteur du recueil de poésie Le Chemin des Révoltés paru aux Éditions Libertaires (Lip). Nico Depuis 1995, date à laquelle j’étais étudiant aux Beaux-arts de Besançon, je développe un travail à travers une mythologie enfantine, je crée des images, des objets et des installations dont le propos se veut "bête et méchant". Noura Ecrit des essais sur la société française et sur l’économie solidaire. Enseignante; aime réagir sur l’actualité par l’écriture mais aussi par d’autres supports. Son site : respublica999.blogspot.fr Piero Je me suis lancé dans le dessin de presse lorsque j'étais au lycée, c'était pendant la période des élections présidentielles et je m'étais dit qu'un dessin est toujours mieux qu'un long discours pour commenter l'actualité de manière légère. Ma technique est très simple et ne nécessite pas beaucoup de matériel: une idée, un crayon, un bout de papier et c'est parti. Après je scan le tout pour le coloriser sur ordinateur et corriger les petites imperfections. Lorsque je suis arrivé à Lyon mes premières publications se sont faites dans Foutou'art, et depuis quelque temps je publie aussi mes dessins dans le Journal International. PuissJ'ai créé "Crucifix" car le soir, il n y a que de la merde bien abrutissante à la t.v et qu’après une longue journée de dur labeur bien casse-couille... J'ai peur de devenir (trop) alcoolo ! Ça m’amuse beaucoup de me moquer des potes qui détiennent le pouvoir, ceux-là même pour qui les 16
  16. 16. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 mots "partage et tolérance" n'ont aucune signification! Et aussi des frustrés lécheurs de bourses qui veulent à tout prix les rejoindre en pensant se sentir mieux quand il auront obtenu un p'tit grade et des belles petites médailles de valeureux soumis! Autant en rire que de se flinguer! N'oubliez jamais! De haut en bas, nous sommes tous des humains !!! Rien d'autres! Saïd Sahli Étudesà l’école des beaux-arts de Toulon, Grenoble et St Etienne. DNAP (Diplôme national d’arts plastiques). DNSEP (Diplôme national supérieur d’expressions plastiques). IUFM St Etienne, CAPES d’arts plastiques. Sophie essayiste et rédactrice du Foutou'art, Sophie anime également le blog www.crea-tifs.blogspot.fr Stephane Fongaro Lyon et le théâtre de Guignol vus par un illustrateur sétois. J’avoue n’avoir jamais mis les pieds à Lyon, mais si on évoque devant moi cette ville, ce qui me vient tout de suite à l’esprit, c’est la charcuterie, une carte postale de la colline de Fourvière, et la révolte des canuts. C’est en pensant à eux que m’est venue à l’esprit l’idée de la barricade, Guignol et ses deux complices Gnafron et Madelon, bastonnant joyeusement tous les symboles de l’autorité, du pouvoir, de l’argent et de la bêtise. J’ai commencé à crayonner sérieusement vers mes 10 ans, dans un style humoristique dont je ne me suis jamais écarté. Représentation d’événements et fêtes populaires, beaucoup de détails, beaucoup de personnages, humains et animaux dans une même ébullition de vie. Pour la technique c’est crayon à papier, feutre, encre de Chine, et aquarelle pour la couleur. TioumJe m'appelle Alexandre Lannuzel alias Tioum . J'ai 15 ans et j’adore tous ce qui est dessin de presse exprimant un avis ou un sentiment autour de la politique et de l’actualité. Et j'aime le dessin libre ! ValèneStyliste de formation et dans l’âme, mes aspirations créatives se traduisent également à travers le dessin, la peinture et la photographie... Willis from Tunis est né jeudi 13 janvier 2011, durant le discours du président déchu tunisien qui promettait, entre autres, la liberté d’expression. Au départ, cette chronique graphique du chat était le moyen de partager avec l’entourage direct de l’auteur, sur facebook, son ressenti vis-à-vis de la situation historique que les tunisiens vivaient. Sur le ton de l’humour grinçant, le matou chroniquait l’actualité au jour le jour. D’une vingtaine d’amis sur facebook, Willis est suivi par plus de 30 000 personnes aujourd'hui. Nadia Khiari, enseignante en arts plastiques, peintre et dessinatrice, a publié plusieurs recueils des chroniques de la révolution et publie des dessins dans Siné Mensuel, Le Monde, Courrier International, Le Nouvel Observateur, Foutou Art, Le Soir de Belgique, Le Temps de Suisse, Marianne... Elle a reçu le Prix Honoré Daumier lors de la deuxième rencontre de Cartooning for Peace à Caen en 2012. Elle a reçu les insignes de Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège en 2013 ainsi que le prix international de la satire politique à Forte dei Marmi (Italie, 2014). Zebra constructeur en tous genres, aime manipuler le bois et le papier pour créer des personnages ou des univers qui s'inscrivent dans l'air du vide. Photographe à ses heures perdues, il aime capter la lumière des grands espaces, naturels ou urbains, et saisir des moments de vie, qui raconte une histoire ou pas. Travaillant dans la spontanéité, ce n'est pas un créateur sur commande, mais plutôt un instinctif qui ne réfléchit pas. Entre brutalité et délicatesse, l'art reste un moyen pour extérioriser la colère et la tristesse d'un monde sans avenir. 17
  17. 17. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 INFOS PRATIQUES Galerie de la Bombarde 66 bis, Rue Saint-Jean 69005 Lyon www.guignol-patrimoine.net Accès Métro D – Station Vieux Lyon Vélo’v : St Jean - Entre la cathédrale et le funiculaire Parking : Saint-Jean Entrée libre Jours et heures d’ouverture Du mercredi au dimanche de 13h à 18h Lundi, mardi : groupes, sur rendez-vous Pour échanger autour de l’exposition Compte twitter : @guignolbombarde #yaceuxquidisent Blog : en cours Facebook : Guignol de Lyon CieZonzons 18
  18. 18. Théâtre le Guignol de Lyon – Collectif Zonzons Exposition temporaire Y a ceux qui disent… Du 12 mai au 20 septembre 2015 COLLECTIF ZONZONS 5 Bis, Place du Petit Collège 69005 Lyon Tel : +33 (0)4 78 28 92 57 Mail : zonzons@guignol-lyon.com www.guignol-lyon.com www.guignol-patrimoine.net 19

×