Madame,
Monsieur,
A Marche, le samedi 29 mars 2014, nous avons lancé notre nouveau projet de développement humain.
Ensembl...
nos forêts. C’est aussi la raison pour laquelle le Plan Marshall sera renforcé en Wallonie, avec de
	 nouveaux axes transv...
Ellespassentparunpartenariatpermanententretouteslesforcesvivesquiveulentparticiperàlatransition
économique, sociale et env...
Nous portons des valeurs de fraternité et de responsabilité. Ce n’est pas pour les sacrifier à des ambitions
ministérielle...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La lettre du CDH aux membres du parti

20 360 vues

Publié le

Voici la lettre signée par le président, les ministres et chefs de groupes parlementaires.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
20 360
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19 416
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La lettre du CDH aux membres du parti

  1. 1. Madame, Monsieur, A Marche, le samedi 29 mars 2014, nous avons lancé notre nouveau projet de développement humain. Ensemble,lorsdecemagnifiquerendez-vousdémocratiqueinterne(participationrecord,1832personnes!) nous avons fixé des balises ambitieuses pour l’éducation et la formation, l’emploi et les entreprises, pour la croissance de la qualité de vie, l’excellence, l’innovation et la créativité. Aujourd’hui, nous sommes au rendez-vous. L’installation des nouveaux Gouvernements de Bruxelles, de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles met notre projet en marche, avec une réponse courageuse et concrète aux Wallons et aux Bruxellois : une réponse faite d’audace, d’initiatives, de responsabilités, de fraternité et tout simplement de confiance. La confiance des citoyens : voici bien le maître-mot de nos engagements. Il n’était pas question de transiger sur vos attentes. C’est pourquoi, conformément à notre projet politique, nous avons obtenu : • l’absence de toute nouvelle taxe pour les entreprises et les particuliers ; • laprotectionetlesoutienauxrevenusdesFamilles:maintiendesallocationsfamilialesetprogression des budgets consacrés aux Aînés et à l’accueil de la petite enfance ; • la concentration des efforts d’économie par une plus grande efficacité des pouvoirs publics ; • la préservation des finances communales ; • une trajectoire des finances publiques tournée vers un retour progressif à l’équilibre. Dan CD séque anc
  2. 2. nos forêts. C’est aussi la raison pour laquelle le Plan Marshall sera renforcé en Wallonie, avec de nouveaux axes transversaux (économie circulaire, créative et alliance Emploi-Environnement). A Bruxelles,nousaurons,commenouslevoulions,unenouvellestratégiededéploiementintégrant des pôles de compétitivité et une nouvelle gouvernance d’optimalisation et de simplification. • Quant à l’éducation, après le travail remarquable réalisé par Marie-Dominique et Marie-Martine, le terrain était prêt pour une nouvelle étape. L’accord porte un «Pacte pour un enseignement d’excellence»avecunemiseenplaceprogressived’unbacenfind’étudessecondaires,coupléàdes tests d’orientation obligatoires mais non contraignants à l’entrée des études supérieures ; 36 millions d’euros pour créer et renover des places dans les écoles avec un financement égalitaire des réseaux, ce qui constitue la meilleure réponse à la liberté de choix de chaque parent ; un allongement du tronc commun jusqu’à la troisième secondaire pour une maîtrise optimale des savoirsdebase;lesoutienàlaremédiationparl’engagementde750professeurs;uneétudedirigée gratuitepourtouslesenfantsduprimaire;lerenforcementdel’autonomiedesétablissementsetde l’aide administrative aux écoles fondamentales. • Dans l’enseignement supérieur, nous voulions donner de l’oxygène pour la qualité des universités et des hautes écoles. Nous obtenons leur refinancement et un accès plus large aux bourses d’études (en tenant compte de la distance entre le domicile et le lieu d’études). • Dans le logement, le pack de mesures que nous avons défendues facilitera l’accès à la propriété pour tous. Il comprend un mécanisme de location-acquisition, un prêt complémentaire pour payer la dernière tranche du prix d’achat du bien et étaler de facto le paiement des droits d’enregistrement. Et il n’y aura pas de taxation des loyers. A Bruxelles, l’allocation loyer sera implémentée. • Pour les Familles, 7.300 places seront créées dans les crèches et le statut des accueillant(e)s conventionné(e)s (garantie d’un revenu minimum et d’un pécule de vacances) sera considérablement amélioré. Les titres-services seront maintenus et ils ne seront pas augmentés. • En faveur des Aînés, nous avons été le premier parti à identifier le défi démographique et la réponse humaine à y apporter. Nous avons obtenu la création de près de 1.700 lits en plus dans lesmaisonsderepos,uneaugmentationde7%dubudgetdel’aideàdomicile,lacréationdesbases d’une véritable «couverture autonomie». • Sur le territoire, notre programme portait une ambition forte : créer des liens, soutenir l’activité et l’emploi. Les accords régionaux portent les bases de notre projet RECO (Réseau Express de Covoiturage), un nouveau Plan Routes pour la réhabilitation en profondeur du réseau routier, mais aussi la création d’une ou plusieurs villes nouvelles, en extension de pôles urbains existants et de nouvelles initiatives pour accompagner la transition énergétique. • En matière de gouvernance : nous avions promis de resserrer les liens et de favoriser la participation de tous. Le poids de l’électeur sera renforcé par la suppression de l’effet dévolutif de la case de tête et la possibilité d’organiser des consultations populaires au niveau régional. Ces lignes de forces se résument en trois mots : oser – innover – rassembler.
  3. 3. Ellespassentparunpartenariatpermanententretouteslesforcesvivesquiveulentparticiperàlatransition économique, sociale et environnementale de la Wallonie et de Bruxelles : les citoyens, les entrepreneurs, les associations. Le talent d’André Antoine, à la présidence du Parlement wallon, sera particulièrement précieux pour dynamiser notre démocratie. La répartition des compétences ministérielles donne au cdH la prise en main directe des leviers d’action les plus efficaces en matière de développement humain. Avec Maxime, Joëlle, Carlo, René et Céline nous nous retroussons les manches pour : • l’avenirdesjeunesavecl’Enseignementobligatoire,l’Accueildel’EnfanceetlesBâtimentsscolaires; • l’intelligence du territoire avec les Travaux publics, la Mobilité, les Cours d’eau, l’Aménagement du territoire, l’Agriculture, la Nature et la Forêt, la Ruralité, le Tourisme, le Patrimoine et les Zones d’activité économique ; • la qualité de vie avec l’Environnement (couplé à l’Energie, à Bruxelles), la Politique de l’eau, de l’air et des déchets, la Dépolution des sols, le Logement, la Sécurité routière, le Sport et la Culture. Ainsi avec nos Chefs de groupes, Marie-Martine, Dimitri et Benoît, nous poursuivrons avec tous le chemin choisiensemble,préférantladéterminationaufatalisme,lavolontéàlarésignation,lacréativitéetlavisionà longtermeàlaseulegestionduprésent.C’estdansuneéquipesoudéeetvolontairequenosparlementaires, Marie-Dominique, Véronique, Savine, Mathilde, Clothilde, Isabelle, Mahinur, Julie, Benoît, Bertin, Josy, André, Ahmed, Hamza, Hervé et Pierre veilleront à la mise en oeuvre dynamique de notre projet politique. EncequiconcerneleGouvernementfédéral,avecnosMinistresfédéraux,MelchioretCatherine,nosChefs de groupes, Christian et François, et nos parlementaires, Isabelle, Véronique, Vanessa, Benoît, Georges, Francis, Bertin et Christophe, nous voulons tout simplement la même chose : un projet fort et structurant pour l’avenir, donner des perspectives aux jeunes, à ceux qui entreprennent, et du respect pour les Aînés. Nous avons besoin d’un Gouvernement qui rassemble des partenaires qui font gagner la Belgique. Pas qui ont pour ambition de la faire éclater ou dont les ambitions personnelles fragilisent les Francophones. Nous ne pouvions pas vous engager dans un projet de droite nationaliste, contraire à ce que nous sommes, à nos valeurs de fraternité et de responsabilités, à notre projet politique. Nous sommes plus que jamais reconnus pour la fidélité à nos engagements, pour la cohérence de ce projet, pour notre capacité à le faire respecter et avancer. C’est une question de confiance et de respect à l’égard des électeurs. Sur ce plan, nous sommes particulièrement étonnés par l’attitude du MR. Quelques semaines seulement avant les élections, il s’était engagé sans équivoque : «Si nous avons la main, nous ne monterons pas dans un Gouvernement avec la NV-A. Je n’ai aucune confiance en la NV-A qui a un projet totalement destructeur pour notre pays». Depuis sa création, la NV-A a toujours voulu la fin de la Belgique et a témoigné du plus grand mépris à l’égard des francophones désignés constamment de manière agressive comme la cause de tous les maux. Et pourtant, lors de sa mission d’information, la direction actuelle du MR n’a réellement travaillé qu’à la seule formation d’un Gouvernement comprenant la NV-A, sans envisager d’autres alternatives que nous souhaitions et dans lesquelles nous étions prêts à nous inscrire.
  4. 4. Nous portons des valeurs de fraternité et de responsabilité. Ce n’est pas pour les sacrifier à des ambitions ministérielles. Nous n’avons pas voulu engager notre parti dans une aventure gouvernementale qui représente unelourdehypothèquepourl’avenirdenotrepaysetlebien-êtredeseshabitants.Nousavonsrefuséquenotre particontribueàmettreàlatêtedel’Etatdesséparatistes,mêmeauprixde7postesministériels.Non,nousne vendrons pas notre âme pour accéder au pouvoir. Nous vous remercions du fond du cœur pour la confiance que vous témoignez quotidiennement au parti et à ses mandataires, et pour tout le travail accompli ensemble depuis près de trois ans. Nous vous donnons rendez-vous à la rentrée pour préparer la suite : nous continuerons à investir dans l’action de terrain, la prospective, la formation interne, le débat politique. Cordialement, Melchior WATHELET Vice-Premier Ministre Benoît LUTGEN Votre Président Catherine FONCK Secrétaire d’Etat Maxime PREVOT Vice-Président du Gouvernement wallon Céline FREMAULT Ministre Joëlle MILQUET Vice-Présidente du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Carlo DI ANTONIO Ministre René COLLIN Ministre François DESQUESNES Chef de Groupe cdH au Sénat Christian BROTCORNE Chef de Groupe cdH à la Chambre Marie-Martine SCHYNS Cheffe de Groupe cdH à la Fédération Wallonie-Bruxelles Dimitri FOURNY Chef de Groupe cdH au Parlement wallon Benoît CEREXHE Chef de Groupe cdH au Parlement bruxellois André ANTOINE Président du Parlement wallon

×