Gunnebo Global 1-2014 FR

1 547 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 547
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gunnebo Global 1-2014 FR

  1. 1. n° 1 2014LE MAGAZINE DU GROUPE DE SÉCURITÉ GUNNEBO Dossier La sécurité QUI CHANGE TOUT Ouvert aux clients – fermé aux voleurs La mondialisation rend plus vulnérable Travailler en toute sécurité 16 10 12
  2. 2. SOMMAIRE La sécurité au service du luxe.................................3 Dossier: LA SÉCURITÉ QUI CHANGE TOUT Façonner l’avenir de la sécurité..............................4 Faciliter la personnalisation des solutions d’accès...4 Développement créatif...........................................6 Portes hautes performances pour une double protection..................................7 Manipulation d’espèces facilitée, Service client amélioré..........................................8 Prêt à relever les défis de demain...........................9 Ouvert aux clients – fermé aux voleurs.................10 La mondialisation rend plus vulnérable ...............12 Nouveaux billets de banque pour plus de sécurité ...14 La sécurité, un effort partagé................................15 Le personnel se sent plus en sécurité.....................16 International.....................................................17 4 10 9 14 12 À PROPOS DE GUNNEBO Gunnebo est l’un des leaders mondiaux des produits, services et solutions de sécurité. Son offre : gestion des espèces, coffres-forts et chambres fortes, sécurisation des accès et sécurité électronique pour les banques, les commerces, le transport de fonds, le transport collectif, les bâtiments publics et commerciaux, ainsi que les sites industriels et à haut risque. Le groupe réalise un chiffre d’affaires annuel de 610 millions d’euros, emploie 5 600 personnes et possède des unités de vente dans 33 pays dans les régions EMEA, Asie-Pacifique et Amériques, ainsi qu’un réseau de revendeurs sur plus de 100 autres marchés. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Per Borgvall Tél. +46 10-20 95 000 per.borgvall@gunnebo.com COMITÉ DE RÉDACTION Karin Wallström karin.wallstrom@gunnebo.com Linda Gårdlöv linda.gardlov@gunnebo.com Jocelyne Benisri jocelyne.benisri@gunnebo.com Aurelia Gilbert aurelia.gilbert@gunnebo.com Amel Loukal amel.loukal@gunnebo.com Louise Harper louise.harper@gunnebo.com Claudia Reitz claudia.reitz@gunnebo.com Rob Suddaby rob.suddaby@gunnebo.com Emma Sheldon emma.sheldon@gunnebo.com Janne Pedersen janne.pedersen@gunnebo.com Åsa Tjörngren asa.tjorngren@gunnebo.com Myriam Bevillon myriam.bevillon@gunnebo.com Malin Serrander malin.serrander@gunnebo.com POUR CONTRIBUER AU MAGAZINE Gunnebo AB, Att : Gunnebo Global Box 5181, SE-402 26 Göteborg RESPONSABLE PROJET Mats Ekendahl mats.ekendahl@newsroom.se CONCEPTION GRAPHIQUE & RÉALISATION Tommy Apelqvist, Helena Fogelberg Newsroom TRADUCTION Comactiva Language Partner AB, Xplanation Language Services IMPRESSION Ineko AB PAPIER, COUVERTURE Cocoon silk 250 g, 100% fibres recyclées PAPIER, ENCART Tom&otto silk. RECYCLAGE Ce magazine peut être recyclé avec le papier. PAGE DE COUVERTURE Jasbinder Singh, Vice President Manu- facturing, Gunnebo India, ici dans l’usine de Halol. Photo : Anders Eliasson Monter dans la chaîne de valeur, cela signifie pour Gunnebo de passer d’un statut de fournisseur de produits à celui de fournisseur de solutions. RETROUVEZ-NOUS EN LIGNE ! AUSTRALIE, NOUVELLE ZÉLANDE www.gunnebo.com.au AUTRICHE www.gunnebo.at BELGIQUE, LUXEMBOURG www.gunnebo.be BRÉSIL www.gunnebo.com.br CANADA www.gunnebo.ca CHINE www.gunnebo.cn RÉPUBLIQUE TCHÈQUE www.gunnebo.cz DANEMARK www.gunnebo.dk FINLANDE www.gunnebo.fi FRANCE www.gunnebo.fr ALLEMAGNE www.gunnebo.de HONGRIE www.gunnebo.hu INDE www.gunnebo.in INDONÉSIE www.gunnebo.com/id ITALIE www.gunnebo.it MALAISIE www.gunnebo.com.my MEXIQUE www.gunnebo.com MOYEN-ORIENT www.gunnebo.ae PAYS-BAS www.gunnebo.nl NORVÈGE www.gunnebo.no POLOGNE www.gunnebo.pl PORTUGAL www.gunnebo.pt SINGAPOUR, VIETNAM www.gunnebo.sg AFRIQUE DU SUD www.gunnebo.co.za ESPAGNE www.gunnebo.es SUÈDE www.gunnebo.se SUISSE www.gunnebo.ch ROYAUME-UNI / IRLANDE www.gunnebo.co.uk ÉTATS-UNIS www.gunnebo.us Autres marchés: www.gunnebo.com Per Borgvall, President and CEO, Gunnebo Il y a 25 ans, Antoine De Macedo démarrait son activité de haute horlogerie, un domaine particuliè- rement vulnérable aux braquages et aux cambriolages. Depuis des dizaines d’années, Gunnebo est présent sur le marché français en tant que fournisseur reconnu de solutions de sécurité. «A u moment de choisir mon fournisseur de solu- tions de sécurité, faire appel à Gunnebo était pour moi une évidence, car il s’agit d’une marque leader sur son marché», explique Antoine De Macedo, dirigeant-fon- dateur de l’entreprise d’horlogerie - bijouterie de luxe du même nom. Le design des produits mais aussi les normes élevées de qualité ont joué un rôle dans son processus de prise de décision. Gunnebo est bien connu de la haute-joaillerie et de l’horlogerie, jusqu’alors en tant que fabricant de coffres forts mais, en raison de besoins croissants de sécurité du sec- teur, également maintenant en tant que fournisseur de solutions globales de sécurité. « Les compagnies d’assurance sont devenues très exigeantes », précise Antoine De Macedo, « et il est vrai que, pour se sentir en sécurité, on se doit d’être bien équipé. » Circulation des personnes Selon Antoine De Macedo, «le sas est un produit rendu obligatoire par les assurances, et pouvoir gérer l’accès et les flux de personnes est pour nous essentiel. Notre profession étant à risque, notamment au niveau des braquages à main armée, il est très important de pouvoir visualiser les personnes qui entrent dans nos magasins.» « Le sas de sécurité qui a été instal- lé est très lumineux, ajoute-t-il. Il n’est pas facile d’intégrer ce type de pro- duit dans un magasin de luxe et, dans ce cas, nous avons réussi à l’intégrer avec succès dans un univers où cela n’était pas forcément évident. » Après l’installation du sas, la réac- tion de la dizaine de salariés et des clients a été très positive. « La sécurisation de nos clients, de nos salariés comme de nos produits était l’un des objectifs majeurs de cet investissement. C’est la base même de notre démarche… » Au moment de faire fait le choix de produits de très haute sécurité, An- toine De Macedo avait bien entendu TEXTE I Aurélia Gilbert, Linda Gårdlöv La sécurité au service du luxe un objectif esthétique, sécuritaire, de protection des valeurs assurables, et le fait de n’avoir qu’un seul interlo- cuteur pour l’ensemble de ces pres- tations était également important pour lui… « C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai choisi un prestataire unique car, au niveau de la sécurité, il est très important d’intégrer l’élec- tronique à la protection mécanique. Cela devient extrêmement compli- qué via différents prestataires, car les produits ne sont pas forcément compatibles. C’est donc beaucoup plus simple à gérer en passant par un seul et unique interlocuteur, qui gère tout de A à Z » conclut Antoine De Macedo. ■ Antoine De Macedo - Haute Horlogerie ƒƒ Montres neuves et de collection (Breguet, Vul- cain, Rolex, Patek Philippe, Jaeger -LeCoultre, Cartier, Chopard, Vacheron Constantin, etc…) ƒƒ Fondée en 2000 ƒƒ Quatre magasins à Paris, dont un comprenant un atelier de restaura- tion de montres de collection Les braquages dans le secteur de l’horlogerie-bijouterie- joaillerie ont plus que doublé en France au cours des trois dernières années, une des raisons étant la flambée du prix de l’or. La profession est obligée de se doter de solutions de sécurité sophisti- quées pour résister à des attaques de plus en plus fréquentes, violentes et rapides. Solutions qui doivent éga- lement répondre aux exigences des compagnies d’assurance. Gunnebo est reconnu en tant qu’expert pour sécuriser les personnes, les biens et les valeurs, et reste, depuis de nombreuses années, un partenaire privilégié de cette profession. En tant que fabricant, installateur et mainteneur, Gunnebo propose des solutions de sécurité sur mesure en conformité avec les normes et les standards requis par les compa- gnies d’assurance. HBJO, UN SECTEUR A RISQUES : Sas de la gamme SkySas CU personnalisé aux couleurs de la boutique 2 GLOBAL n° 1 2014 3Global n° 1 2014
  3. 3. LASÉCURITÉQUI CHANGETOUT G unnebo a lancé les SpeedStile, concept rapidement devenu un produit phare dans le domaine de la ges- tion des flux d’accès et hissant Gunnebo au rang de leader du marché. En 2012, alors que le succès des SpeedStiles ne se démentait pas et que Gunnebo conservait sa position de leader, il était temps de bouleverser à nouveau le marché. Dans sa quête d’amélioration, Gunnebo a identifié les exigences suivantes pour développer de nouveaux produits : Le simple rafraîchissement prévu est ainsi devenu un élargissement massif de la gamme SpeedStile, afin de répondre à toutes les demandes du marché et, une nou- velle fois, en introduisant des concepts novateurs. La nouvelle gamme SpeedStile, en cours de lancement, reflète la volonté de ses créateurs d’améliorer l’accessibilité et la flexibilité. Une gamme structurée Avec une offre multipliée par deux, Gunnebo a décidé de ré-organiser sa gamme afin d’aider les clients à sélection- ner facilement le produit qui leur convient. La gamme est donc organisée selon le mode d’ouverture des vantaux : à vantaux pivotants (FLS & FL), à vantaux basculants (BP) et à vantaux coulissants (FP). Chaque mo- TEXTE I Mats Ekendahl Façonner l’avenir de la sécurité À la fin des années 1990, Gunnebo lançait un concept révolutionnaire de portillons de gestion de flux d’accès avec détection électronique et passage sans contact. Outre sa modernité, le design de cette nouvelle gamme a également renouvelé le marché en présen- tant un nouveau concept : choisir ses finitions pour les intégrer parfaitement à l’environnement — une évolu- tion visionnaire pour répondre aux futures demandes. P our réussir dans le secteur de la sécurité, un service de recherche et développement (R&D) efficace et créatif est indispensable. Une entreprise performante doit sans cesse améliorer ses produits existants mais aussi proposer de nouveaux produits et solutions, en mixant entre autre technologies de pointe, convivialité, fiabilité et rentabilité. Le travail de R&D appliqué à la conception et à la fabrication des produits est un processus continu dans l’organisation de Gunnebo, qui s’appuie principalement sur les demandes et les attentes des clients. « Les clients s’attendent à obtenir — et acceptent de payer — ce dont ils ont réellement besoin, ni plus, ni moins. Cela nous oblige à comprendre leurs problématiques voire parfois à les aider à définir leurs besoins en focalisant sur le strictement nécessaire,avec une grande réactivité », souligne Myriam Bevillon, Operations R&D Market Support Center Director chez Gunnebo. Ce numéro du magazine Global a pour thème «La Sécurité qui change tout». Au fil des pages, vous découvrirez les idées et pro- cessus mis en place par Gunnebo pour proposer des solutions de sécurité innovantes et parfois exceptionnelles — tant au niveau mondial que local. Faciliter la personnalisation des solutions d’accès ƒƒ Renouvellement esthétique ƒƒ Nouveaux matériaux et finitions ƒƒ Dimensions flexibles grâce à la modularité de conception ƒƒ Transparence maximum ƒƒ Sécurité et protection combinées ƒƒ Faible encombrement dèle offre des avantages spécifiques en termes de dimensions, sécurité, protection, vitesse de franchissement pour répondre aux différentes exigences des marchés. De plus la gamme est structurée afin d’offrir une personnalisation maximum et un meilleur positionnement. L’offre SpeedStile se décline en Modèles Basiques (BA), suivis des Modèles Évolu- tion (EV) qui offrent une large palette d’options de personnalisation et enfin, en haut-de-gamme, la série DS exclusive et ses options de personnali- sation infinies. Série DS exclusive La série DS exclusive de Gunnebo a été spéciale- ment conçue pour s’adresser aux architectes et décorateurs d’intérieur les plus exigeants. Nous souhaitions proposer une finition alternative à l’acier inoxydable, devenu très courant sur le marché. L´objectif était d’offrir la possibilité aux architectes et décorateurs d’intégrer facilement les couloirs dans leurs concepts. Matériaux de haute qualité Pour les finitions, Gunnebo a choisi les matériaux préférés des architectes et décorateurs, en tra- vaillant avec des industriels leaders sur ce type de produits ( Dupont de Nemours, Trespa, 3M). Avantage des matériaux choisis : ƒƒ Finitions et graphismes facilement interchangeables ƒƒ Disponibilité mondiale des matériaux de fabrication ƒƒ Homogénéité de la qualité ƒƒ Durabilité des matériaux ƒƒ Impact limité sur l’environnement Déjà 50 000 couloirs installés Avec ces nouveaux produits, Gunnebo renforce sa position de leader et, une fois encore, offre la gamme la plus large et la plus innovante de solutions Entrance Control. Une véritable success story: ƒƒ 50 000 couloirs déjà installés dans le monde ƒƒ 90 millions de passages quotidiens ƒƒ Des références internationales dans les bâtiments les plus prestigieux Pour plus d’informations connectez vous sur le site www.SpeedStile.com. ■ Les clients s’attendent à obtenir — et acceptent de payer — ce dont ils ont réellement besoin, ni plus, ni moins. TEXTE I Emma Sheldon 4 GLOBAL n° 1 2014 5Global n° 1 2014
  4. 4. UNE RICHESSE. Pour gé- rer le travail de dévelop- pement dans une société aussi vaste et diversifiée, Gunnebo a créé un solide réseau de RD, dont les membres se connaissent et se font mutuellement confiance : « J’ai toujours considéré les différences culturelles comme une formidable richesse. Des personnes aux origines et aux mentalités diverses proposent des idées différentes, ce qui nous offre une source extraordinaire d’innovation », conclut Myriam Bevillon Photo: Régis Bevillon La stratégie de Gunnebo est d’améliorer en continu ses produits existants et de créer de nouvelles solutions pour répondre aux exigences du marché, le plus efficacement possible. L e Groupe Gunnebo s’est doté de res- sources de recherche et développement et a nommé un RD Manager. « Ce signal fort montre l’importance de la RD et notre volonté de nous focaliser sur ce sujet », déclare Myriam Bevillon, Operations RD Market Support Center Director. Pour continuer à progresser, la stratégie est de fusionner les équipes, d’améliorer l’échange des meilleures pratiques, de parta- ger l’expertise et de créer plus d’opportunités de collaborations entre les différentes équipes de RD. Développer les bonnes compétences est un facteur de réussite clé dans la RD. L’un de nos principaux défis est de déve- lopper des solutions et produits au niveau mondial, capables de répondre aux exigences locales, ce qui n’est pas facile du fait des diffé- rences d’habitudes, de procédés et des législa- tions locales. « Nous vendons des solutions sur tous les continents, comme l’automate de dépôt et échange de billets Safecash R, les comparti- ments sécurisés robotisés Safestore Auto ou la serrure électronique GSL1000. Mais pour d’autres produits, nous développons des pla- teformes adaptables aux contraintes locales », poursuit Myriam Bevillon. « À côté de cela, nous développons aussi des produits pour des marchés spécifiques. » La mise à jour et la mise à niveau de nos produits est une autre exigence. Nous procé- dons donc à un travail d’ingénierie systéma- tique et utilisons les suggestions d’améliora- tion proposées par les opérationnels en charge de l’installation ou du service. « Les produits de sécurité ont une durée de vie de plus en plus courte en particulier ceux qui font appel à la haute technologie ou à du logiciel. Nous devons donc les renouveler plus fréquemment », ajoute Myriam Bevillon. La concurrence est un autre facteur d’ému- lation : si les concurrents lancent un concept intelligent, Gunnebo doit alors s’en servir pour déployer des fonctions encore plus perfor- mantes — c’est une course permanente ! Pour réussir en étant créatif, il faut réu- nir tous les experts, en interne comme en externe, et imaginer la meilleure solution possible pour les clients. « Ils sont notre première motivation. Aujourd’hui, les clients s’attendent à obtenir — et acceptent de payer — ce dont ils ont BESOIN, ni plus, ni moins. » Les changements de législation constituent un autre socle important. Gunnebo propose des solutions de mise en conformité, par exemple avec les nouveaux décrets sur les transports de fonds. ■ LASÉCURITÉQUI CHANGETOUT Nos axes de développement ƒƒ Gunnebo utilisera les « tendances technologiques » : Pourquoi ne pas contrôler le statut de votre produit de sécurité via votre smartphone ? Pourquoi ne pas vérifier la disponi- bilité d’une solution via son Ipad ? Pourquoi ne pas recevoir une alerte sur son téléphone en cas de problème ? ƒƒ Les nouveaux équipements tac- tiles, les connexions à haut débit, tout cela a changé les habitudes de Gunnebo en un temps très court. ƒƒ Les banques étendent leurs services, adoptent une relation directe avec le client et, dans beaucoup de pays, externalisent la gestion des espèces. Toutes ces tendances conduisent Gunnebo vers de nouvelles solutions. ƒƒ Le secteur bancaire est en plein bouleversement, avec des exten- sions ou restructurations. Gunne- bo a accompagné ce changement en installant de nombreuses solu- tions dans plusieurs pays. ƒƒ Face à la menace terroriste, des secteurs comme le transport et tous les grands lieux publics ren- forcent leur sécurité. ƒƒ Les risques d’explosion et de tir par balles augmentent, ce qui implique que Gunnebo doit renfor- cer son portefeuille de solutions. ƒƒ Enfin, l’enjeu environnemental conduit Gunnebo à développer des solutions respectueuses de l’environnement. Développement créatif TEXTE I Mats Ekendahl Test de produits pendant la phase de RD. Portes hautes performances pour une double protection D éveloppée pour protéger les per- sonnes, les bâtiments et les biens en apportant aux sites, à leur personnel et à leurs clients une sécurité optimale, la gamme aluminium MagTek se décline en portes, fenêtres et cloisons hautes performances qui assurent une protection physique contre l’attaque et l’effraction. Depuis la fin 2011, la réglementation évolue en Europe et la norme EN 1627 est devenue la principale référence. Après des portes à vantail unique, Gunnebo a com- plété sa gamme aluminium par des portes à double vantaux, toutes testées et certi- fiées conformes aux normes CE, jusqu’au niveau RC5 (voir note ci-dessous), par des organismes indépendants. Ces nouvelles portes à double vantaux sont constituées d’éléments de remplis- sage pleins, vitrés ou partiellement vitrés, leur conférant élégance et polyvalence. Les portes MagTek sont idéales pour protéger les banques, locaux destinés aux trans- ports de fonds, commerces, etc. Outre des fonctions techniques amé- liorées, une grande variété de tailles et d’accessoires sont disponibles, comme les nouvelles fonctions d’ouverture d’urgence et de re-verrouillage automatique. En outre, ces portes peuvent être équipées de plusieurs systèmes de résistance, notamment contre les balles et l’attaque physique. Avec ces portes à double vantaux, Gunnebo propose aujourd’hui la gamme aluminium la plus complète, incluant les portes, cloisons et fenêtres pour répondre aux besoins du marché. ■ Réputée pour sa conception, ses performances et son haut niveau de sécu- rité, la gamme de portes Gunnebo, produite dans l’usine de Baldenheim, intègre désormais des portes élégantes en aluminium à double vantaux. Note : La résistance à l’effraction d’une porte (encadrement et vantail) est déterminée selon la norme EN1627, en testant les points sensibles de la structure. La classe de résistance (RC) est notée de RC1 à RC6. ƒƒ RC3 : Le voleur tente de forcer l’entrée en utili- sant un tournevis et un pied de biche. ƒƒ RC4 : Le voleur expérimenté utilise, en plus, scies, marteaux, haches, burins et perceuses portatives. ƒƒ RC5 : Le voleur expérimenté utilise, en plus des outils électriques, perceuses, scies circulaires et vibrantes de 125 mm maximum de diamètre. ƒƒ Les nouvelles caractéristiques sont certifiées de niveaux RC3 et RC4. TEXTE I Amel Loukal 6 GLOBAL n° 1 2014 7Global #1 2014
  5. 5. D’après l’Autorité de l’Aviation Civile, le nombre de passagers devrait augmenter de 5 % dans les prochaines années. L'exploitant de l’aéroport de Hambourg s’y prépare déjà en agrandissant et en modernisant le poste de contrôle de sécurité central de son Terminal 2. L e Terminal 2 de l’Aéroport International de Hambourg est équipé de deux couloirs d’embarquement automatisés, BoardSec. L’utilisation des couloirs d’embarquement automatisés de Gunnebo optimise le flux de passagers et offre un niveau de sécurité optimal. Le PDG de l’Aéroport de Hambourg, Michael Eggenschwiler, a qualifié le projet de « réussite totale ». « Le nouveau “couloir rapide” du Terminal 2, qui combine le couloir d’em- barquement de Gunnebo à des systèmes de contrôle de cartes d’embarque- ment automatisés, accélère le passage aux points de contrôle et procure une gestion plus rapide et plus pratique des 19 000 passagers à diriger chaque jour vers leurs portes d’embarquement  », note M. Eggenschwiler. Pour franchir le couloir BoardSec de Gunnebo, il suffit de passer sa carte d’embarquement devant le lecteur. Le système IT contrôle la validité et la conformité par rapport à la base de données des vols (le système d’aéroport CUTE). Les temps d’attente sont ainsi minimisés et le personnel de l’aéroport peut vaquer à d’autres tâches. Gunnebo Allemagne a remporté ce projet avec une offre attractive, in- cluant les couloirs, l’installation et la maintenance. Les deux couloirs d’embarquement seront complétés par d’autres passages d’ici la fin de l’année. Des systèmes de reconnaissance biométrique pourront être intégrés, si nécessaire. « La gestion d’accès reste une fonction clé dans la sécurité des aéroports », explique Albert Schürstedt, Head of Building Infrastructure Gunnebo Ger- many GmbH. » Le plus vieil aéroport d’Allemagne est prêt à relever les défis de demain. ■ Prêt à relever les défis de demain TEXTE I Emma Sheldon LASÉCURITÉQUI CHANGETOUT O’marché Frais fait partie d’un groupe fran- çais, créé en 1984. Il exploite une vingtaine de magasins en Ile de France. Depuis 2010, l’enseigne a chosi d’installer, la solution SafePay™ dans ses espaces de vente les plus importants. « Nous avons opté pour le système SafePay pour son ergonomie et sa simplicité d’utilisation », explique Guillaume Charpentier, directeur des systèmes du groupe. «D ans notre secteur d’activité, les transactions en espèces restent très fréquentes (25 % du volume total), poursuit Guillaume Charpentier. Il était donc indispensable de supprimer toute mani- pulation physique des espèces, pour cinq rai- sons principales. » ƒƒ Élimination des écarts de caisse ƒƒ Gain de temps pour le personnel de caisse (suppression des routines de début et de fin de journée) ƒƒ Authentification automatique des billets ƒƒ Passages en caisse facilités et disponibilité accrue du personnel de caisse, surtout aux heures de grande affluence ƒƒ Renforcement de la sécurité — un enjeu majeur après quelques tentatives de bra- quage traumatisantes pour le personnel et les clients «Ainsi le déploiement de systèmes de ges- tion automatisée devait répondre à ces objec- tifs, tout en ayant un effet dissuasif». Safepay s’intègre parfaitement dans cette approche. « Unesolutioncomplèterépondantànosattentes » O’Marché Frais a opté pour le système SafePay pour son ergonomie et sa simplicité d’utilisa- tion. « Outre un niveau de sécurité plus élevé que les produits concurrents, il offrait également une différence de taille : l’intégration ne néces- sitait pas de modifier nos caisses. Le module billets de SafePay est particulièrement pratique car il peut être glissé sous une caisse, l’hôtesse de caisse gérant ainsi l’introduction des bil- lets », précise Guillaume Charpentier. «De plus nous étions déjà équipés de coffres-forts Fichet-Bauche (Groupe Gunnebo) dans l’ensemble de nos points de vente et nous étions satisfait de la qualité de ces pro- duits et du service associé» ajoute Guillaume Charpentier. Unbilanpositifaprèstroisannéesd’exploitation... Le premier magasin a été équipé de 16 sys- tèmes. Au vu des bons résultats, sept autres magasins ont été équipés l’année suivante, dont celui de Brétigny-sur-Orge qui compte aujourd’hui 24 automates. Ce qui porte l’équi- Manipulation d’espèces facilitée, service clients amélioré pement du groupe à 139 systèmes SafepayTM au total. « L’équipe Gunnebo France a été très pré- sente et proactive. Une interface sur-mesure a été développée avec notre logiciel d’encaisse- ment. Aujourd’hui, notre chef de projet Gun- nebo assure le suivi des nouvelles installations et nous aide à optimiser nos process », ajoute Guillaume Charpentier. Le personnel du magasin O’Marché Frais est très satisfait car les procédures de gestion des espèces ont été considérablement simplifiées. Les réclamations clients ont pratiquement disparu. De plus, l’élimination du stress quo- tidien lié aux risques d’attaques est un atout indéniable du système. Des clients satisfaits. De leur côté, les clients apprécient la simplicité et la rapidité du paiement en espèces. « Après une période d’adaptation et d’hési- tation légitime, ils ont désormais adopté cette solution et lui font confiance pour rendre la monnaie. Elle leur procure un sentiment de sécurité accrue quand ils viennent faire leurs courses », note Guillaume Charpentier. Dans la plupart des cas, l’enseigne de distri- bution équipe toute la ligne de caisses afin de n’avoir plus qu’un seul processus de gestion des espèces à gérer, ce qui génère des économies. Gunnebo a également intégré un coffre muni d’un module de transfert d’espèces dans le back-office. « Toute manipulation manuelle des espèces est ainsi supprimée. Aujourd’hui, même les transporteurs de fonds retirent l’argent du coffre sans le toucher véritablement. » Un partenariat qui s’inscrit dans la durée Avec le développement des magasins, la pro- chaine étape sera le déploiement d’un outil de monitoring centralisé, CashControl, pour le ser- vice informatique. L’objectif est d’apporter une vue d’ensemble en temps réel des entrées et sorties d’espèces pour chaque magasin et pour le groupe, tout en en renforcant les procédures de contrôle pour la comptabilité centrale. « À terme, l’objectif visé est de pouvoir cré- diter directement les comptes à la banque dès l’encaissement des recettes, avant même que les transporteurs de fonds ne soient passés », conclut Guillaume Charpentier. ■ Plus la moindre attaque Mme Catherine Fernandes, du magasin O’Marché Frais de Brétigny-sur-Orge, est chargée du déploiement du système SafePay en coordination avec la division IT. Elle déclare : « Depuis la mise en place de SafePay, nos magasins n’ont pas subi la moindre attaque, même ceux situés à proximité des quartiers dits sensibles. » Photo : O’Marché Frais ..l’intégration n’a pas néces- sité de modi- fier nos caisses... TEXTE I Laurence Delecroix 9Global n° 1 20148 GLOBAL #1 2014
  6. 6. Le secteur du commerce veut accueillir ses clients à bras ouverts. Les accès doivent donc être accueillant. Le magasin Maxi Ica Stormarknad à Partille, en Suède, a décidé de confier cette tâche délicate aux SpeedStile de Gunnebo. T homas Strindeborn, propriétaire du supermarché, travaille également pour d’autres enseignes. « J’avais vu la solution d’accès de Gunnebo dans d’autres magasins. En plus d’être attractive et accueillante, elle apporte une impression de sécurité », déclare-t-il. Si le design moderne et la sensation d’ouverture étaient attrayants, une solution d’entrée doit aussi empêcher la fuite des voleurs. « Nous avions eu des soucis de vol à l’étalage mais nous ne pou- vions pas fermer le magasin pour autant… Nous voulions une solution qui permette de renforcer la sécurité tout en conservant une large accessibilité — deux critères remplis par les SpeedStile de Gunnebo », poursuit Thomas Strindeborn. En plus, ces nouveaux couloirs sont de plus petites tailles que les précédents. Avant, les clients devaient suivre un par- cours assez long pour entrer dans le super- marché, en passant par deux tourniquets. La nouvelle solution facilite énormément l’accès et modernise l’aspect extérieur du magasin. Pour les voleurs, les SpeedStile de haute taille peuvent également avoir un effet plus dissuasif que les anciens tourniquets, plus bas. Thomas Strindeborn est satisfait de ses nouveaux couloirs rapides, tant pour l’amélioration de l’accessibilité que pour la prévention des délits. « Je suis très content de l’ensemble des aspects techniques et esthétiques. Tout fonctionne parfaitement. C’est également un plaisir de travailler avec les commerciaux et ingénieurs de Gunnebo  », ajoute-t-il. Le bouche à oreille a fonctionné et d’autres commerçants et personnes intéressées sont venus voir l’installation des SpeedStile. « Tous ceux qui voient nos équipements les adorent. Ce n’est peut-être pas la solution la moins chère mais elle est vraiement superbe ! », conclut Thomas Strindeborn. ■ Ouvert aux clients – fermé aux voleurs TEXTE I Mats Ekendahl Un gain d’espace pour les magasins Per Geijer est respon- sable de la sécurité de la Fédération Suédoise du Commerce. Voici sa vision des solutions d’entrée de magasin pour aujourd’hui et pour demain : « Quand ils investissent dans une solu- tion sécurisée pour leurs entrées, les commerçants n’ont pas pour seul critère de bloquer les voleurs, ils veulent aussi faciliter l’entrée des clients. Les visiteurs doivent se sentir bienvenus et les pous- settes et fauteuils roulants doivent pou- voir passer facilement. C’est pourquoi les commerçants privilégient les solutions les plus ouvertes et les plus accueillantes possibles. Certains se méfient des portil- lons d’entrées de trop grande taille, aussi high-tech et sécurisés soient-ils. Les systèmes SpeedStile intéressent surtout les plus grands magasins, avec de très grandes entrées. Les commerces plus petits adoptent les tourniquets simples qui pivotent quand on les franchit. Ils sont souvent bien adaptés car la plupart des clients hésitent à les traverser en sens inverse, ce qui ne passe pas ina- perçu. Mais lorsque l’entrée n’est pas « Les clients ouvriraient avec leur ticket de caisse » Accueillant pour les clients Les couloirs rapides FP BA procurent une solution d’entrée ouverte et accueillante, mais fortement dissuasive pour les voleurs potentiels. Photo : Åsa Tjörngren Hemköp Skanstull est un supermarché situé à une station de métro de Stockholm. C’est un lieu très fréquenté et l’entrée du magasin n’est pas visible depuis les caisses. « La protection contre le vol est vitale pour nous. Nous avons donc installé un SpeedStile muni d’un portillon de sécurité de Gunnebo », déclare Fredrik Camitz, gérant du magasin. L e design est neutre : un châssis gris-acier avec des panneaux à damiers en aluminium brossé. Les couloirs transmettent une impression d’élégance, tout en bloquant efficacement les voleurs. Avec leur hauteur de 180 cm, les panneaux en verre y contribuent fortement — pas facile de faire passer des articles par dessus… « Cela fait relativement peu de temps que nous possédons nos SpeedStile mais il semblerait que les vols et pertes aient diminué. Je pense que psychologiquement, il doit être beaucoup plus difficile de tenter de frauder nos SpeedStile que notre ancien système de portillons », ajoute Fredrik Camitz. Il apprécie également le gain de place offert par la nouvelle solution d’accès, surtout au vu de l’espace limité. « L’installation a même libéré de l’espace au niveau de l’entrée, qui constitue une excellente zone de vente et que nous voulions naturelle- ment mieux exploiter. » Depuis l’installation, les ingé- nieurs de Gunnebo ont réglé les portillons avec précision. Il est en effet important qu’ils s’ouvrent assez longtemps. « Au début, ils se refermaient un peu trop lentement, donc nous avons demandé de les accélérer. Ils fonc- tionnent maintenant de manière optimale », explique Fredrik. Hemköp Skanstull n’a pas connu le moindre arrêt de fonctionne- ment depuis qu'ils utilisent les SpeedStile. « Ils sont extrêmement fiables. » Fredrik Camitz a choisi Gunnebo après avoir vu des solutions d’ac- cès SpeedStile dans deux autres magasins Hemköp à Stockholm. ■ visible depuis les caisses, une solution plus avancée techniquement et plus difficile à franchir est préférable. C’est également vrai si le magasin ne possède pas de personnel à l’entrée du magasin. Quelle que soit la solution choisie, elle doit être fiable. Il n’est pas envisa- geable que les portillons restent fermés et empêchent les clients d’entrer, ni qu’ils restent ouverts ce qui inciterait fortement les malveillants à tenter leur chance… D’une manière générale, les portil- lons de sécurité les plus sophistiqués intéressent très peu de commerçants. Ils préfèrent les systèmes traditionnels aux solutions futuristes. Et comme je l’ai déjà expliqué, ils ne veulent surtout pas risquer de perturber le flux de clients. Les professionnels envisagent tou- tefois des solutions plus modernes : caissons réduits au minimum et clients scannant eux-mêmes leurs articles avant de régler par carte. Après avoir payé, les clients pourraient ouvrir les portillons avec leur ticket de caisse. Il va sans dire que ce concept exige une solution d’entrée libre et sortie controlée. » ■ TEXTE I Mats Ekendahl Thomas Strindeborn. Fredrik Camitz. 10 GLOBAL n° 1 2014 11Global n° 1 2014
  7. 7. Photo : Cia Lindkvist Qui est Björn Eriksson ? Parcours: Directeur des douanes et des garde-côtes suédois, directeur de la police nationale, président d’Interpol, gouverneur du comté d’Östergötland, membre du conseil d’administration de Gunnebo AB, enquêteur désigné du gou- vernement suédois. Fonctions actuelles dans la sécurité : Président du conseil d’administration de l’association suédoise de la sécurité, conseiller pour Saab Security, Président du conseil consultatif de BRM, consultant pour BYA (commission formation et santé sécurité) et membre du conseil d’admi- nistration de la Confédération des Sports suédoises. L’avis de l’expert sur les solutions d’entrées pour les stades et les sites à haut risque : La clé est une interaction entre l’humain et la technologie, avec une coopération toujours croissante entre solutions électroniques et personnes en chair et en os. Il faudra toujours quelqu’un pour allumer, contrôler, entretenir et éteindre les systèmes de sécurité. Les solutions de sécurité d’entrées, comme celles de Gunnebo, seront toujours importantes pour garantir des entrées et sorties efficaces et sécurisées, via différents accès. Il ne suffira pas de poster un gardien de sécurité… L’organisation des grands évènements exige un travail intensif de logistique et de sécurité. Des techniques de contrôle d’accès sont étudiées dans différents pays, comme la reconnaissance de l’iris, des tickets personnalisés et des caméras de reconnaissance faciale. Avant tout, la connexion entre la personne et le ticket va augmenter. Pouvoir vider un stade rapidement et de manière sécurisée est un autre cas à l’étude. La mondialisation rend plus vulnérable B jörn Eriksson estime que l’industrie de la sécurité prend de plus en plus le relais des missions de la police, d’où son développe- ment soutenu. Dans le même temps, le secteur se réoriente et les offres évoluent depuis quelques années. Par exemple, des analyses de risques ont été ajoutées aux produits proposés. « Avant, des sociétés comme Gunnebo ven- daient des produits, comme des coffres-forts, alors qu’elles proposent aujourd’hui des solu- tions sophistiquées complètes, comprenant le matériel et le logiciel, dans des domaines tels que le contrôle d’accès et la gestion des espèces. Le niveau de perfectionnement a également augmenté, exigeant une plus grande expertise du personnel et une spécialisation accrue dans différents secteurs produits », poursuit Eriksson. Les communautés à travers le monde deviennent plus complexes, ce qui augmente à terme les menaces et les risques pour les personnes et les biens. « La mondialisation entraîne une mobilité toujours plus grande des personnes et des technologies. D’un côté, la société devient plus efficace, mais de l’autre, elle est plus exposée et vulnérable », explique Björn Eriksson. Les sociétés cotées en bourse ont des exigences accrues de sécurité interne et externe et en conséquence, les entreprises TEXTE I Mats Ekendahl spécialisées se multiplient. Comme je l’ai dit, cette évolution réduit le monopole du secteur public sur les mesures de sécurité et profite à l’industrie de la sécurité. Björn Eriksson ne pense pas qu’il soit possible de se passer totalement de personnel, malgré l’aug- mentation constante du niveau technologique des systèmes de sécurité. En revanche, le personnel doit remplir de nouvelles fonctions. « Il est de plus en plus important de collecter des informations pour maintenir un niveau élevé de sécurité. Ce travail exige du personnel en mesure d’analyser les multiples données générées par les systèmes de sécurité toujours plus complexes. » Mais quelle que soit la résistance d’une pro- tection, il se trouvera toujours quelqu’un pour l’abattre ou la contourner. « Une chaîne ne sera jamais plus solide que son maillon le plus faible. L’attaque comme la défense ont donc tout intérêt à identifier ce point faible afin de l’exploiter pour leurs propres besoins. Dans le jargon militaire, on parle de stratégie et de contre-stratégie », ajoute Björn Eriksson. Selon lui, certaines mesures comme les pa- trouilles de sécurité seront à l’avenir de plus en plus remplacées par du personnel doté de caméras utilisées en temps réel. « Le coût des nouvelles technologies de sécu- rité diminue par rapport aux frais de personnel et en conséquence, l’acquisition de technologie s’accélère. » Et naturellement, de nouveaux facteurs viennent sans cesse s’ajouter, comme internet et les réseaux sociaux. La communication en temps réel ne connait désormais plus de limites. « La fraude devient plus sophistiquée, les crimi- nels d’un pays peuvent se servir d’Internet pour préparer un méfait à l’autre bout du monde. Mais d’un autre côté, les témoins d’un délit peuvent facilement photographier ou filmer des preuves sur leur téléphone portable. Le progrès avance dans les deux sens… » ■ Björn Eriksson, ancien commissaire de la police suédoise, a derrière lui une longue carrière au service de la sécurité. Il nous donne sa vision du secteur de la sécurité d’aujourd’hui et de demain. « Le coût des technologies de sécurité devient de plus en plus bas par rapport aux frais de personnel et en conséquence, l’ac- quisition de technologie s’accélère. Mais on ne peut pas mettre le personnel complètement de côté », déclare-t-il. Dans notre société complexe, l’industrie de la sécurité grandit. Il est de plus en plus important de collecter des informations pour maintenir un niveau élevé de sécurité. L’avis de l’expert sur les espèces : On croit souvent que les cartes de crédit et de débit réduisent le risque de vol et que les paiements sont plus sécurisés sous forme électronique. L’augmentation du nombre de cartes s’accompagne inévitablement de celle des fraudes à la carte. Il reste toujours des personnes qui préfèrent payer en espèces, peut-être pour rendre leurs transactions intraçables et éviter tout démarchage. Gunnebo protège la manipulation des espèces pour que ce paiement reste toujours une option viable. Personnellement, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement. Et si les cartes étaient la seule option, les banques pourraient élever leurs frais. Donc en définitive, une méthode n’est pas fondamentalement meilleure que l’autre. Des problématiques différentes demandent des méthodes différentes. 12 GLOBAL n° 1 2014 13Global n° 1 2014
  8. 8. Un changement des billets de banque à l’échelle de l’UE représente un boulever- sement majeur pour les États mais aussi leurs banques centrales, banques, magasins et fabricants de systèmes de gestion des espèces. Les nouveaux billets entreront en circulation le 23 septembre 2014, ce qui laisse suffisamment de temps à toutes les parties pour s’y préparer. L e premier billet de banque de la série, de 5 €, est déjà en circulation depuis le 2 mai 2013. Le nouveau billet de 10 €, dévoilé au début janvier, arrivera le 23 septembre 2014. « Mettre à niveau le matériel et le logiciel des systèmes existants peut s’avérer compliqué », déclare Jorge Rami Duesca, Global Product Ma- nager Services de Gunnebo. Les nouveaux billets sont dotés d’une technologie qui les rend plus résistants à la contrefaçon. Plus durables, ils pos- sèdent également un revêtement de protection et de nouvelles fonctions de sécurité améliorées. Les nouveaux billets en euros seront très faciles à contrôler manuellement et visuellement, avec la méthode « toucher, regarder, incliner ». Outre le visage d’Europa dans l’hologramme et le fili- grane, les billets incluent un chiffre couleur vert émeraude qui passe au bleu foncé quand on l’incline. Moins d’impact sur l’environnement Grâce à leur durabilité accrue, les nouveaux billets pourront être remplacés moins fréquem- ment, ce qui diminue les coûts et l’impact sur l’environnement. L’Eurosystème sera progres- sivement mis à niveau sur tous les billets, dans l’ordre ascendant. La Euro Cash Academy sur le site web de la Banque Centrale Européenne (BCE) présente les nou- veaux billets en euros et leurs fonctions de sécurité. L’Eurosystème propose un soutien pour l’adaptation des équi- pements de gestion et d’authentification des espèces avant le lancement en septembre. Les propriétaires de ces équipements sont invités à contacter dès que possible leurs fournisseurs afin de se préparer à ce nouveau billet de 10 €. Adaptation aux nouvelles coupures Les banques centrales de la zone euro ont contacté les fabricants d’équipements, les banques et les commerçants, qui fabriquent ou utilisent des systèmes de gestion et d'authentifi- cation, pour leur proposer leur aide Gunnebo, certifié par la Banque Centrale Euro- péenne en tant que fabricant d’équipements de gestion d’espèces, propose un service de mise à niveau, aux clients qui veulent minimiser le dérangement pour une transition sans accroc vers les nouveaux billets. « Notre solution clé-en-main met en confor- mité les fonctions de validation des billets avec les spécifications de la BCE. Elle inclut la mise à niveau du matériel et des logiciels et offre une nouvelle période de garantie pour les éléments Avant le plus grand changement de billets suédois des temps modernes, la banque centrale de Suède, Riksbank, a demandé à des sociétés de sécurité spécialisées dans la gestion des espèces ce qu’elles pensaient du graphisme et des fonctionnalités de la nouvelle monnaie. G unnebo figure parmi les sociétés externes avec qui la Riksbank a choisi de travailler. « Nous avons un bon contact avec la Riksbank et sommes honorés d’être impliqués autant en amont de la production des nouveaux billets », déclare Frank Engqvist, Product Manager Cash Handling chez Gunnebo. Gunnebo et quelques autres sociétés de gestion des espèces et banques sélectionnées travaillent ainsi en tan- dem avec la Riksbank pour produire la nouvelle monnaie. Les équipements de gestion des espèces sont adaptés pour prendre en charge les nou- veaux billets, qui seront de tailles différentes et intègreront de nouveaux éléments de sécurité. « Nous avons eu accès aux premières pièces frappées afin de les tester au début 2013. En novembre 2012, nous avions testé les « épreuves fonctionnelles», c’est-à-dire des billets vierges mais à la taille prescrite, afin de tester les fonc- tions de sécurité invisibles. La Riksbank a effectué plusieurs adaptations. En septembre 2013, nous avons reçu les premiers billets pré-imprimés, intégrant nos propositions d’améliorations de sécurité. En avril 2014, nous recevrons les billets définitifs », explique Frank Engqvist. Les nouvelles coupures de 20, 50, 200 et 1 000 couronnes suédoises seront introduites en octobre 2015, puis les nouveaux billets de 100 et 500 couronnes et les pièces de 1, 2 et 5 cou- ronnes arriveront en octobre 2016. ■ Échange des billets et pièces en Suède ƒƒ Riksbank, la banque centrale suédoise, a défini et dessiné les nouveaux pièces et billets. Des prototypes, appelés substrats, sont en cours de développement. ƒƒ La première étape a été de tester l’alliage, la taille et le poids de pièces non frappées. ƒƒ Les billets seront complètement vierges pour la première phase d’essai et portent seulement un numéro de série et sécurité IR. Sont testées la taille et les fonctions de sécurité, comme la posi- tion des signatures infrarouges et la résistance UV du papier. Les tests sont en partie réalisés par des sociétés externes. ƒƒ Une fois les ajustements terminés après la pre- mière série de tests, des pièces frappées et des billets imprimés sont alors testés. ƒƒ Il s’agit de contrôler la validité après impression des signatures infrarouges des billets, la lisibilité de l’encre à la lumière blanche, les signatures UV et leur durabilité. Nouveaux billets pour plus de sécurité TEXTE I Malin Serrander TEXTE I Malin Serrander changés. Elle est en outre conçue pour minimiser les interventions requises lors de l’introduction des prochains billets de la série Europa. Ceux-ci nécessiteront uniquement des mise à jour de firmware », ajoute Jorge. Les mises à niveau seront réalisées avant la présentation des nouveaux billets, garantissant ainsi une compatibilité ininterrompue des solutions de gestion d’espèces de Gunnebo. Toutes les interventions seront exécutées par des techniciens certifiés de Gunnebo. ■ Photo : © Banque Centrale Européenne DES BILLETS BIEN PROTÉGÉS. Les nouvelles coupures de 20, 50, 200 et 1 000 couronnes suédoises seront introduites en octobre 2015, puis les nouveaux billets de 100 et 500 couronnes arrive- ront en octobre 2016. ANCIENS ET NOUVEAUX. Au début, les anciens billets coha- biteront avec les nouveaux. Les anciens deviendront ensuite invalides. La Banque Centrale Européenne annoncera bien à l’avance leur date d’invalidité. Les anciens billets pourront tou- jours être échangés dans les banques centrales de la zone Euro. Unis pour la sécurité des billets 14 GLOBAL n° 1 2014
  9. 9. Avec l’ambition de révolutionner le pain, Lag- kagehuset a été fondé en 2008 par la fusion des boulangeries Skallebæk et Lagkagehuset. Depuis, le concept n’a cessé de grandir et l’enseigne compte aujourd’hui 30 maga- sins à travers le Danemark. Actuellement, onze magasins sont équipés de SafePayTM et d’autres installations sont prévues. A près des comparatifs de plusieurs sys- tèmes de gestion des espèces, Lagkage- kagehuset a sélectionné la solution de gestion des espèces en circuit de fermé de Gun- nebo, SafePay. « Gunnebo offrait un retour sur investissement optimal. Dans le même temps, la procédure d’installation et la formation du personnel nous ont séduits. Le design de SafePays’intègre par- faitement dans le concept de Lagkagehuset  », poursuit Peter Bruun, PDG de gkagehuset. Peter ajoute que la coopération entre les four- nisseurs et Lagkagehuset a été excellente. « Les installateurs ont fait de l’excellent travail. Et nous sommes totalement satisfaits du résul- tat », conclut Peter Bruun. Mette Kjærgaard, gérante de magasin Lag- kagehuset, Ny Østergade, à Copenhague : « Avec SafePay, nous ne sommes plus attractifs pour les cambrioleurs et voleurs. » Avec le système de gestion des espèces en circuit totalement fermé de SafePay, le per- sonnel n’a plus aucun accès aux espèces. Les clients récupèrent eux-mêmes leur monnaie, tandis que le reste de l’argent est transféré dans le compartiment sécurisé. « Depuis l’installation de SafePay, notre per- sonnel se sent plus en sécurité. Nos vendeurs n’ont plus à manipuler d’espèces, ce qui est un gros avantage dans un commerce d’alimenta- tion. Et comme SafePay accélère et facilite les paiements, ils ont plus de temps à consacrer aux clients », conclut Mette Kjærgaard. ■ TEXTE I Janne Pedersen Pas de compromis sur le design POLOGNE La réputation et la rentabilité d’une institu- tion financière se base sur sa capacité à démontrer un haut niveau de protection des biens et investissements de ses clients. Pour le nouveau siège de la banque polo- naise Meritum, à Gdańsk, les architectes ont donc choisi quatre lignes de SpeedStile FL. « Les vantaux pivotants en verre offraient une haute sécurité et un flux élevé, sans compromettre le design », explique Tomasz Krulak, Manager Entrance Control pour Gunnebo Eastern Europe. INDE L’Association des professionnels de la communication en Inde (ABCI) récompense depuis plus de 50 ans l’excellence des publica- tions marketing et cette année, elle a décerné son prix du meilleur e-zine à Global . Sandeep Deshpande, Country Manager pour Gunnebo India, a reçu le prix de bronze à Mumbai, décerné par un jury de 24 experts. Global s’est distingué pour son contenu et sa conception graphique. Les nominés aux prix ABCI concourent dans 32 catégories couvrant tous les supports d’impression et numériques, en anglais et en Hindi. La catégorie e-zine est relativement récente et couvre tous les magazines dispo- nibles en ligne. ESPAGNE en 2013, Gunnebo a livré des portes de sécurité pour des barrières de péage de la région de Catalogne, en Espagne. Suite à leur installation, qui a apporté un niveau accru de protection pour le personnel, une nouvelle commande a été passée pour 97 portes renforcées supplé- mentaires, pour des autoroutes dans tout le pays. Le magazine Global récompenséA CUSTOMER MAGAZINE FROM THE GUNNEBO SECURITY GROUP #1 2013 – strong demand from public transportation ENTRANCE CONTROL Total peace of mind with unique service Feature Supersized safe deposit lockers in Paris Even the smallest items stay out of prison ... 3 6 14 A CUSTOMER MAGAZINE FROM THE GUNNEBO SECURITY GROUP #2 2013 GUNNEBO TAKES RESPONSIBILITY FOR SUSTAINABLE BUSINESS Supplier to the Royal Household Feature Improved Surveillance of Retail Network State-of-the-Art Hospital Security 15 3 12 Sécuriser les autoroutes À propos de Lagkagehuset ƒƒ « Lagkage » signifie « gâteau à étages ». ƒƒ Il est constitué de couches de génoise et de crème fouettée de différents parfums surmon- tés de toutes sortes de glaçages. ƒƒ Le lagkage est le gâteau d’anniversaire traditionnel. ƒƒ La vision de Lagkagehuset est d’offrir à ses clients une expérience sans compromis. Travailler en toute sécurité 17Global n° 1 201416 GLOBAL #1 2014
  10. 10. Nouveau site web relations investisseurs INTERNATIONAL Doté d’un moteur de recherche puissant et d’une navigation intuitive, ce site permettra aux utilisateurs de trouver les informations qu’ils recherchent beaucoup plus facilement. Le site s’adresse aux actionnaires, investisseurs potentiels, analystes financiers et journalistes. Ils y trouve- ront des informations financières du groupe, notamment ses résultats trimestriels et rapports annuels, et des renseignements sur des événements comme les assemblées générales et les journées investisseurs. www.gunnebogroup.com Une société pétrolière bien protégée AZERBAÏDJAN Le Fonds national pétrolier d’Azerbaïdjan (SOFAZ) déménage son siège social dans un nouveau gratte-ciel, la tour SOFAZ, à Baku. Ce projet d’une du- rée de deux ans s’est terminé à la fin 2013 et Gunnebo y a joué un rôle majeur. La nouvelle tour a obtenu la certification « bâtiment vert » BREEAM, le référentiel le plus ancien et le plus utilisé au monde pour éva- luer, noter et certifier les constructions durables. Elle intègre des panneaux photovoltaïques à l’extérieur et une conception éco-énergétique. En termes de sécu- rité, Gunnebo a fourni toute une gamme de produits et systèmes, dont une porte blindée et des portes de garage résistantes au souffle d’explosion ainsi que des portes et fenêtres à l’épreuve des balles. Dollar Financial s’appuie sur un fournisseur flexible ROYAUME-UNI Dollar Financial Group, grande société internationale de services financiers, entend conforter ses récents succès en Europe en se développant sur le continent et même en Asie. Ses plans d’expansion sont ambitieux et passionnants. Gunnebo travaille avec DFG depuis de nombreuses années, initialement en tant que fournisseur exclusif de coffres-forts pour l’une de ses filiales britannique, The Money Shop. Mais pour cette expansion, Gunnebo apporte son aide au Groupe. Paul Stickley, responsable grands comptes interna- tionaux de DFG, coordonne les responsables grands comptes locaux de plusieurs pays. « Notre système fonctionne très bien, nous pou- vons garantir la couverture de pratiquement tous les clients de chaque secteur de DFG », explique Paul. La stratégie de DFG consiste à cibler des activités existantes similaires dans un nouveau pays, à les acquérir et les intégrer dans son business model. La société envisage cependant de conquérir de nouveaux marchés, avec de toutes nouvelles entités, en com- mençant à petite échelle. « DFG veut des fournisseurs qui peuvent réagir rapidement, proposer des offres flexibles et fournir des produits de haute qualité », ajoute Paul. « Et dans notre conquête de nouveaux marchés, Gunnebo est pour nous un partenaire précieux. » DANEMARK Les stations-service de Shell au Dane- mark vont se doter de la solution de gestion des espèces en circuit fermé, SafePayTM . SafePay est la solution de Gunnebo pour un processus de gestion des espèces contrôlé, sécurisé et efficace dans les ma- gasins. Elle sécurise les magasins, supprime les écarts de caisse et diminue l’administration back office. « Le Danemark constitue l’un des marchés les plus développés au monde pour la gestion des espèces en circuit fermé. Cette commande consolide notre posi- tion de leader en la matière. Nous sommes un parte- naire de confiance pour Shell depuis de nombreuses années et je suis extrêmement heureux de cette réaffirmation de confiance », déclare Morten Andreasen, SVP Region Europe, Middle East Africa de Gunnebo. « Nous avons mené un essai en 2013, avec de bons résultats. Cette solution nous aidera à augmenter la sécurité et l’efficacité de nos processus de gestion des espèces », précise Maria Beck-Tange, Directrice des boutiques de Shell Denmark. « Notre personnel a réagi très favorablement à cette initiative. C’est un jalon important dans la sécurisation de Shell. » Les livraisons seront réalisées courant 2014 et le contrat inclut également le service pen- dant cinq ans. Combattre les vols avec violence ÉTATS-UNIS Les banques américaines sont victimes de violents vols à main armée, une tendance en augmentation dans certains États comme la Flo- ride et le Texas. Pour empêcher de tels crimes, de nombreuses banques installent des sas Gunnebo équipés de détecteurs de métaux. Quand le visiteur entre dans la banque, la porte extérieure se referme derrière lui. Puis la porte inté- rieure s’ouvre automatiquement si aucune arme n’est détectée. SI une arme est détectée, les deux portes restent fermées. Shell forme un partenariat de gestion d’espèces Contrôler les déplacements You-Sun Lee,Directeur de la sécurité chez LIX Nex1. ILES CANARIES Seguridad Integral Canaria (SIC) est la première société de transport de fonds à investir dans la solution de compartiments sécurisés auto- matisés de Gunnebo, SafeStore Auto. SIC est le plus grand transporteur de fonds des îles Canaries, avec plus de 5 000 employés et un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros en 2012. Orlando Hernandez, Directeur technique de SIC explique les raisons de cet investissement: « Nous recherchions une solution de compartiment sécu- risé pour nos clients VIP. Nous avions déjà rejeté plusieurs solutions du fait de leur encombrement et des contraintes d’une chambre forte de classe VII. » SafeStore Auto solutionne ce problème d’espace et respecte toutes les règlementations de sécurité. « De plus, nous pourrons offrir un service Premium à nos clients, avec une disponibilité 24h/24, 7j/7 et une plus grande confidentialité », conclut M. Hernandez. Gain d’espace pour le transporteur de fonds Pologne Les États et les fournisseurs du service public ont la grande responsabilité de protéger les données des citoyens, la nature sensible des informations gérées par les institutions publiques les rend souvent plus vul- nérables que celles des entreprises du secteur public. Si de telles données arrivaient entre de mauvaises mains, ou si elles étaient perdues ou endommagées, les consé- quences seraient désastreuses. En Pologne, une autorité régionale de police, le Świętokrzyskie Voivodeship, a mené un projet pour améliorer la sécurité de ses réseaux IT et créer un sys- tème de service en ligne plus moderne. Dans le cadre de ce projet, financé par le Fonds euro- péen de développement régional, 84 agences locales ont été totalement modernisées et équipées de coffres- forts de Gunnebo. En plus d’apporter une protection physique contre le vol, les coffres DataGuard sont certifiés pour la protec- tion contre le feu des supports numériques, comme les DVD, disques durs et modules de sauvegarde, jusqu’à deux heures. « Nous avi- ons seulement cinq semaines pour livrer les 84 sites et nous avons réussi à tenir le délai », commente Tomasz Derbich, Key Account Manager pour Gunnebo Poland. « Nous sommes fiers de nos efforts. » Dossiers confidentiels à l’abri dans les coffres Corée du Sud LIG Nex1 est une société de recherche et développement et fabricant d’armes de Corée du Sud. « Nous devons avoir au moins le même niveau de sécurité et la même philosophie qu’un aéroport international », déclare You- Sun Lee, Directeur de la sécurité. Le gouvernement sud coréen, principal client de LIG Nex1, impose à ses fournisseurs, pour des raisons évidentes, le maintien de normes de sécurité extrêmement strictes. Des contrôles annuels sont réalisés pour s’assurer du respect de ces normes. Il y a deux ans, pour la construction de son nouveau centre de recherche et développe- ment, la société s’est tournée vers Gunnebo pour sa solution de sécurité des accès. « Nous voulions la solution la plus per- formante, efficace et fiable pour sécuriser notre hall d’entrée et en Corée du Sud, les solutions haut-de-gamme de Gunnebo sont réputées », explique You-Sun Lee. Chaque jour, 1 500 personnes fran- chissent les couloirs rapides. Il est donc indis- pensable que le système d’entrée fonctionne et permette à LIG Nex1 de contrôler qui se trouve dans le bâtiment et à quel endroit. « Et il fonctionne ! » Je suis très impres- sionné par la fiabilité de la solution de Gun- nebo. Il est également très important pour nous de disposer d’une sécurité physique qui nous permette de contrôler le déplacement des personnes dans nos locaux », conclut You-Sun Lee. 18 GLOBAL n° 1 2014 19Global n° 1 2014
  11. 11. Ce magazine Global a pour thème La sécurité qui change tout. C’est également la mission que s’est fixée l’entité de Recherche et Développement (RD) de Gunnebo. Une entreprise performante doit sans cesse amé- liorer ses produits existants mais aussi créer de nou- veaux produits et solutions, dotés de nombreuses qualités, notamment les technologies de pointe, la convivialité, la fiabilité, la sécurité et la rentabilité. En y parvenant, nous permettons à tous les clients de protéger leurs biens et leur argent, de stopper les intrusions et les voleurs, de surveiller à distance leurs systèmes de données de sécurité, et bien plus encore. Etudiées et bien développées, des solutions de sécurité peuvent tout changer. La sécurité qui change tout N.B. : Les solutions et services présentés par Gunnebo dans cette publication peuvent varier d’un marché à un autre.

×