Prix Trajectoires HEC Au Féminin
Edition 2014
Etude ‘‘Parcours croisés : trajectoires
de 4 générations de diplômés,
hommes...
Déroulé
• Page 3 : Les principaux enseignements
• Page 5 : Présentation de l’étude Parcours Croisés
• Page 7 : Regard sur ...
Parcours croisés : principaux enseignements (1)
• Les diplômés HEC sont engagés dans des trajectoires professionnelles amb...
Parcours croisés : principaux enseignements (2)
• La réalité du monde de l’entreprise, sa complexité et parfois sa dureté,...
Parcours croisés
• Pour la première fois ont été explorés de manière approfondie les parcours
professionnels de 4 promotio...
Trajectoires HEC Au Féminin
Un prix qui récompense depuis 2007 des parcours remarquables de femmes HEC
Objectifs du Prix :...
Parcours croisés : Témoignage de la lauréate du
Prix Trajectoires 2014
Helene Bourbouloux (hec 95), Associee Fondatrice de...
Parcours croisés : témoignage des entreprises
partenaires du Prix Trajectoires
Sylvie Bernard-Curie, Associee-DRH Talents ...
Parcours croisés : témoignage des entreprises
partenaires du Prix Trajectoires
Vanessa Lyon, directrice associee au BCG :́...
1. Regard sur l’ensemble des
répondants
10
Enseignements généraux sur les diplômés HEC :
• L’enquête confirme le fait qu’HEC est une école de dirigeants
– Dont une m...
HEC est une école de dirigeants : 38,2% des répondants exercent des fonctions
de direction
• Dont une majorité est en acti...
• Les carrières des hommes comme des femmes ont beaucoup évolué :
– Une majorité de répondants reconnaît avoir changé de m...
• Une proportion non négligeable des répondants a obtenu d’autres diplômes
Données C
14
2. Regards croisés par
générations : analyse des
différences selon l’âge
15
Regards croisés par génération : les différences liées
à l’âge
• Gérer des équipes importantes
• Avoir un salaire plus éle...
• Les diplômés plus âgés gèrent des équipes plus importantes et ont un salaire
plus élevé :
Données A
17
• Les diplômés plus âgés sont plus nombreux à exercer des responsabilités
parallèles (deuxième activité professionnelle, m...
• Les diplômés plus âgés sont plus nombreux à se mettre à leur compte, créer
ou racheter une entreprise :
Données A (suite...
• Les diplômés plus âgés sont
plus nombreux à participer à
des activités de réseaux, alors
que les diplômés les plus
jeune...
• Les diplômés plus âgés sont plus nombreux à vivre en province, alors que les
diplômés les plus jeunes sont plus nombreux...
• Les diplômés les plus jeunes restent moins longtemps sur un poste, dans une
entreprise et vont plus souvent demander le ...
• Les diplômés les plus jeunes considèrent leur diplôme comme un facteur clé
de réussite et sont plus nombreux à avoir des...
• Les diplômés les plus jeunes sont plus nombreux à avoir envie de créer leur
entreprise :
Données A (suite)
24
• Les diplômés les plus jeunes sont plus nombreux à être managés par une
femme :
Données A (suite)
25
Regards croisés par génération : les différences liées
à l’âge
• Les promotions plus âgées (78 et 88) et les promotions pl...
Données B
De manière générale, de quoi es-tu le/la plus fier/fière ? (question ouverte /
retraitée)
Promotions 78 + 88
1.A...
Données B (suite)
De manière générale, quand tu penses à ton parcours, qu’est ce qui a été le
plus difficile ? (question o...
Focus sur la promotion 78 :
La vie n’est plus un long fleuve tranquille
• La promotion 78 (âgée aujourd’hui d’environ 58 a...
• Promotion 78 : des grandes entreprises ou le secteur public
Données C
30
• Promotion 78 : moins de questions sur l’équilibre vie professionnelle / vie
familiale
Données C
31
• Promotion 78 : plus de longues périodes de chômage
Données D
32
• Promotion 78 : moins de postes à responsabilités
Données D
33
• Promotion 78 : nécessité de se mettre à son compte pour préserver son
emploi
Données D
34
Focus sur la promotion 88 :
les conciliations impossibles
• La promotion 88 est celle qui est à son apogée en termes de re...
Données E
• Promotion 88 : à son apogée en termes de responsabilités
Cf aussi page 12
36
Données E
• Promotion 88 : bénéficie plus de formations
37
Durant ton parcours professionnel, combien de fois as-tu suivi ...
Données E
• Promotion 88 : Des attentes différentes pour le prochain poste
38
Qu’est-ce que ton prochain poste doit t’appo...
Focus sur la promotion 98 :
les montagnes russes
• La promotion 98 vit un parcours fait de sensations extrêmes : elle va p...
• Promotion 98 : plus de diplômes complémentaires
Données F
40
• Promotion 98 : plus de mobilité internationale
Données F
41
• Promotion 98 : négocie plus souvent son salaire et son poste
Données F
42
• Promotion 98 : déjà des ruptures en cours de carrière
Données F
43
• Promotion 98 : plus périodes de ralentissement
Données F
44
Promo 98
Focus sur la promotion 08 :
les promesses de l’aube
• La promotion 2008 n’est engagée que depuis récemment dans son parcou...
• Promotion 08 : insatisfaction à l’égard du poste actuel
Données G
46
• Promotion 08 : participe aux programmes haut potentiel… mais pas de
manière égalitaire
Données G
47
Promo 08
• Promotion 08 : plus attirée par la création d’entreprise
Données G
48
Promo 08
• Promotion 08 : pressée de changer de poste
Données G
49
• Promotion 08 : déterminée sur ce qu’elle veut faire après
Données G
50
Promo 08
3. Regards croisés Hommes /
Femmes : analyse des
différences selon le genre
51
Regards croisés Hommes / Femmes : ce qui les
rassemble :
• Dans l’ensemble les femmes comme les hommes interrogés dans l’e...
• Dans l’ensemble les femmes comme les hommes interrogés dans l’enquête
sont contents de leur situation actuelle et de leu...
• Les facteurs considérés comme déterminants pour leur parcours sont les
mêmes, et ce qu’ils identifient comme les ayant l...
• Les hommes comme les femmes savent tirer parti des réseaux, au sein d’HEC,
de leur entreprise ou en dehors.
Ils savent s...
Regards croisés Hommes / Femmes : les divergences
• Au delà de ces points de convergence, l’enquête met en évidence des
di...
1. Les femmes HEC accèdent moins facilement aux
sphères de direction des entreprises
• Elles sont moins nombreuses à être ...
• Elles sont moins nombreuses à être dirigeantes :
Données D
58
Données E
• Elles sont moins nombreuses à avoir des mandats d’administrateurs :
• L’écart est encore plus marqué au sein d...
Données F
• Elles sont moins nombreuses à se tourner vers les dirigeants de leur entreprise pour
se faire coacher, conseil...
• Elles sont moins nombreuses à exercer du management, et elles encadrent des
équipes plus petites :
Données G
61
2. Le parcours des femmes HEC subit plus de contraintes
avec lesquelles elles doivent composer
• Elles sont moins nombreus...
• Elles sont moins nombreuses à vivre à l’étranger ou à l’avoir fait durant leur
parcours ; quand elles partent, c’est sou...
• Elles sont plus nombreuses à avoir connu des tournants dans leur parcours et
ils sont souvent dus à des événements famil...
• Elles sont aussi plus nombreuses à avoir renoncé à des opportunités
professionnelles, ou à avoir cherché en permanence à...
Promo 78
Promo 88
Promo 98
Promo 08
Données J (suite)
66
• Elles acceptent plus des solutions de compromis, notamment des salaires
objectivement plus bas, dont elles sont d’ailleu...
• Elles s’autorisent moins à imaginer des projets de rupture
Comme partir à l’étranger ou créer une entreprise
Données L
68
3. Certaines femmes HEC adoptent des stratégies de
contournement pour trouver leur équilibre
• Les hommes et les femmes on...
• Les hommes et les femmes ont la même propension à quitter le monde de
l’entreprise classique pour se lancer dans une ave...
• L’engagement dans d’autres univers parallèles à la sphère professionnelle : le
bénévolat
Données N
71
4. L’énergie déployée par les femmes HEC pour gérer les
contraintes inhérentes aux femmes les met en retrait
face aux enje...
• Les hommes et les femmes n’ont pas du tout la même vision des difficultés
qu’ils ont du affronter dans leur parcours :
D...
Données O (suite)
Parole d’hommes :
« Le fait de ne pas avoir pu "fitter" avec les exigences "politiques" et "informelles"...
• De ce fait les femmes sont moins patientes avec l’entreprise qui les emploie :
– Elles sont plus pressées de changer de ...
Contacts / pour en savoir plus :
• HEC Alumni :
Bénédicte CHAMPENOIS ROUSSEAU (HEC 88 - Présidente HEC Au Féminin)
benedic...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

HEC Au Féminin, étude ‘‘Parcours croisés : trajectoires de 4 générations de diplômés, hommes et femmes’’

1 297 vues

Publié le

Pour la première fois ont été explorés de manière approfondie les parcours professionnels de 4 promotions de diplômés de l’école HEC Paris, hommes et femmes, représentatifs de 4 générations : 1978, 1988, 1998 et 2008.
387 personnes (200 hommes / 187 femmes) ont répondu au questionnaire en avril 2014. Merci à chacun d’entre eux pour la sincérité et la précision de leurs réponses.
L’enquête a été réalisée par l’équipe organisatrice du Prix Trajectoires HEC Au Féminin, avec les précieux conseils de Jacqueline Laufer, professeur émérite à HEC Paris et chercheur renommé sur les questions de genre et de marché du travail.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 297
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

HEC Au Féminin, étude ‘‘Parcours croisés : trajectoires de 4 générations de diplômés, hommes et femmes’’

  1. 1. Prix Trajectoires HEC Au Féminin Edition 2014 Etude ‘‘Parcours croisés : trajectoires de 4 générations de diplômés, hommes et femmes’’ Conclusions 1
  2. 2. Déroulé • Page 3 : Les principaux enseignements • Page 5 : Présentation de l’étude Parcours Croisés • Page 7 : Regard sur l’ensemble des répondants • Page 12 : Regards croisés par générations • Page 13 : Les différences liées à l’âge • Page 26 : Focus sur la promotion 78 • Page 32 : Focus sur la promotion 88 • Page 36 : Focus sur la promotion 98 • Page 42 : Focus sur la promotion 08 • Page 48 : Regards croisés hommes / femmes • Page 49 : Ce qui les rassemble • Page 53 : Les divergences 2
  3. 3. Parcours croisés : principaux enseignements (1) • Les diplômés HEC sont engagés dans des trajectoires professionnelles ambitieuses, conduisant jusqu’à 60% des anciens d’une promotion à des postes de direction. Les femmes, contrairement à ce qui leur était prédit lors de leur entrée dans l’école il y a tout juste 40 ans, ne renoncent pas à mener une vie professionnelle pleine et entière. • Néanmoins ces parcours professionnels ne se réalisent pas de la même façon selon qu’on est un homme ou une femme. Les divergences majeures s’observent déjà au sein de la promotion 98 – et, en germe, au niveau des attitudes, sur la promotion la plus jeune (2008). • Les hommes diplômés d’HEC, à âge égal, sont plus nombreux à accéder à des postes de direction, avec des salaires plus élevés ; ou à des mandats d’administrateurs. A l’inverse, les parcours des femmes sont plus souvent impactés par des contraintes liées à la vie personnelle et familiale : par exemple elles sont moins nombreuses à prendre un poste dans un pays étranger, et quand elles le font, c’est souvent pour suivre leur conjoint (alors que la situation inverse ne s’est jamais produite pour aucun des 200 hommes ayant répondu à l’enquête !) 3
  4. 4. Parcours croisés : principaux enseignements (2) • La réalité du monde de l’entreprise, sa complexité et parfois sa dureté, semblent être un terrain de jeu plus naturel pour les hommes, qui l’évoquent spontanément quand on leur demande à quelles difficultés ils ont été confrontés ; alors que les femmes citent en premier les difficultés liées au fait d’être une femme, et la conciliation des vies professionnelles et familiales – se plaçant ainsi, volontairement ou pas, en retrait des vrais enjeux de l’entreprise. • L’analyse en fonction de l’âge des répondants, répartis sur 4 promotions, met en évidence la dynamique de progression des parcours professionnels, qui accélèrent entre 30 et 40 ans (promotion 98), atteignent souvent leur apogée vers 50 ans (promotion 88) et se finissent par une décennie plus compliquée de remise en question et d’options alternatives, comme le fait de se mettre à son propre compte. (promotion 78). • Les jeunes générations sont plus impatientes et plus exigeantes que leurs ainées, et plus attirées par des carrières à l’international (ou par la création d’entreprise, mais qui reste la plupart du temps à l’état de projet). 4
  5. 5. Parcours croisés • Pour la première fois ont été explorés de manière approfondie les parcours professionnels de 4 promotions de diplômés de l’école HEC, hommes et femmes, représentatifs de 4 générations : 1978, 1988, 1998 et 2008. • 387 personnes (200 hommes / 187 femmes) ont répondu au questionnaire mis en ligne en avril 2014. Merci à chacun d’entre eux pour la sincérité et la précision de leur réponses. • L’enquête a été réalisée par l’équipe organisatrice du Prix Trajectoires HEC au Féminin, avec les précieux conseils de Jacqueline Laufer, professeur émérite à HEC et chercheur renommé sur les questions de genre et de marché du travail.
  6. 6. Trajectoires HEC Au Féminin Un prix qui récompense depuis 2007 des parcours remarquables de femmes HEC Objectifs du Prix : • Communiquer sur les réussites féminines • Valoriser la richesse et la diversité des parcours possibles en termes de fonctions et de secteurs d’activité • Donner aux femmes HEC, étudiantes ou en poste, des rôles modèles • Mettre en avant les bénéfices de la mixité dans les entreprises • Depuis 2010 : le prix Jeune Pousse, récompense spécifiquement une jeune femme récemment diplômée présentant une trajectoire particulièrement prometteuse Un événement organisé avec le soutien de :
  7. 7. Parcours croisés : Témoignage de la lauréate du Prix Trajectoires 2014 Helene Bourbouloux (hec 95), Associee Fondatrice dé ̀ ́ FHB, societe d’administrateurs judiciaires :́ ́ “Les resultats de l’enquete ne sont pas tres satisfaisants: malgre uń ̂ ̀ ́ diplome HEC, les disparites hommes/femmes subsistent. La crisê ́ amplifie le phenomene “priorite aux mecs” sur le marche dé ̀ ́ ́ l’emploi, ce qui peut expliquer la reaction de retrait des diplomeeś ̂ ́ 88 et 98. Les femmes sont plus penalisees dans des parcourś ́ classiques de grandes entreprises et plus facilement valorisees paŕ des trajectoires atypiques lorsqu’elles choisissent des metiers peú connus ou se lancent dans l’entre- preneuriat. Pour contourner le plafond de verre, nous devons passer par la fenetre et oser les choix̂ inattendus. Nous avons par exemple une carte a jouer dans les̀ metiers de negociation: nous ne sommes en effet jamaiś ́ soupconnees d’etre dans un combat de testosterone, ni de vouloiŗ ́ ̂ ́ humilier notre interlocuteur; notre capacite d’ecoute inspiré ́ davantage confiance. Les dirigeants d’entreprise en difficulte mé confient ainsi plus facilement leurs problemes qu’a un homme.̀ ̀ Nos qualites apportent une reelle plus-value au mondé ́ economique.”́ 7
  8. 8. Parcours croisés : témoignage des entreprises partenaires du Prix Trajectoires Sylvie Bernard-Curie, Associee-DRH Talents de KPMG :́ “Je suis attristee de voir que les disparites se reproduisent dé ́ generation en generation et que nous avons des difficultes á ́ ́ ́ ́ ̀ progresser. C’est une question de valeurs mais aussi un enjeu business car nous avons besoin de tous nos talents. Les entreprises doivent mettre en place dans la duree des mesureś permettant aux femmes de gagner en assurance et en visibilite pouŕ qu’elles puissent exprimer leur potentiel et apporter leur pierre à l’edifice commun. Elles doivent egalement les soutenir aux momentś ́ charnieres ou elles risquent de decrocher.̀ ̀ ́ KPMG a par exemple instaure le dispositif d’accompagnement RH́ “dialogue maternite” pour que l’annonce de la grossesse et le retouŕ au travail ne soient plus vecus comme une difficulte, mais comme uné ́ opportunite d’echange entre l’entreprise et la future mere. Nous avonś ́ ̀ choisi avec les femmes et les hommes de travailler sur le theme de là parentalite et plus largement sur celui de l’equilibre vie pro-vie perso.”́ ́ 8
  9. 9. Parcours croisés : témoignage des entreprises partenaires du Prix Trajectoires Vanessa Lyon, directrice associee au BCG :́ “Nous favorisons la constitution de binomes entre des femmeŝ d’une trentaine d’annees et des hommes plus seniors, afin qu’ilś s’identifient a elles et les aspirent vers le haut.̀ En 2005, le bCg n’employait que 10 % de consultantes, il en recense aujourd’hui 30 %.’’ 9
  10. 10. 1. Regard sur l’ensemble des répondants 10
  11. 11. Enseignements généraux sur les diplômés HEC : • L’enquête confirme le fait qu’HEC est une école de dirigeants – Dont une majorité est en activité dans les entreprises du secteur privé – En région Parisienne – D’envergure internationale : une proportion importante travaille ou a travaillé dans plus de deux pays étrangers • Les carrières des hommes comme des femmes ont beaucoup évolué : – Une majorité de répondants reconnaît avoir changé de métier au cours de leur carrière – L’entrepreneuriat est une tentation pour beaucoup mais qui se concrétise moins souvent – Une majorité pilote sa carrière de façon très volontaire et proactive • Une proportion non négligeable des répondants a obtenu d’autres diplômes  Voir les données A  Voir les données B  Voir les données C 11
  12. 12. HEC est une école de dirigeants : 38,2% des répondants exercent des fonctions de direction • Dont une majorité est en activité dans les entreprises du secteur privé : 78,1% des répondants • En Région Parisienne • D’envergure internationale : une proportion importante travaille ou a travaillé dans plus de deux pays étrangers Données A 12
  13. 13. • Les carrières des hommes comme des femmes ont beaucoup évolué : – Une majorité de répondants reconnaît avoir changé de métier au cours de leur carrière – L’entrepreneuriat est une tentation pour beaucoup mais qui se concrétise moins souvent – Une majorité pilote sa carrière de façon très volontaire et proactive Données B 13
  14. 14. • Une proportion non négligeable des répondants a obtenu d’autres diplômes Données C 14
  15. 15. 2. Regards croisés par générations : analyse des différences selon l’âge 15
  16. 16. Regards croisés par génération : les différences liées à l’âge • Gérer des équipes importantes • Avoir un salaire plus élevé • Exercer des responsabilités parallèles (deuxième activité professionnelle, mandat d’administrateur, bénévolat) • Se mettre à son compte, créer ou racheter une entreprise • Participer à des activités de réseaux • Vivre en province  Voir les données A 78 08 Ce que les promotions âgées font davantage : 78 08 Ce que les promotions jeunes font davantage : • Rester moins longtemps sur un poste, dans une entreprise • Demander le poste qu’on veut obtenir • Considérer son diplôme comme un facteur clé de réussite, avoir des diplômes complémentaires • Avoir envie de créer une entreprise • Considérer le réseau comme un facteur clé de succès • Vivre à l’étranger, commencer à l’international dès l’entrée dans la vie active • Etre managé par une femme 16
  17. 17. • Les diplômés plus âgés gèrent des équipes plus importantes et ont un salaire plus élevé : Données A 17
  18. 18. • Les diplômés plus âgés sont plus nombreux à exercer des responsabilités parallèles (deuxième activité professionnelle, mandat d’administrateur, bénévolat) : • Données A (suite) 18
  19. 19. • Les diplômés plus âgés sont plus nombreux à se mettre à leur compte, créer ou racheter une entreprise : Données A (suite) Au sujet de l’entreprise où tu travailles : 19
  20. 20. • Les diplômés plus âgés sont plus nombreux à participer à des activités de réseaux, alors que les diplômés les plus jeunes sont plus nombreux à considérer le réseau comme un facteur clé de succès : • Données A (suite) Rang moyen du « réseau » parmi 5 facteurs déterminants : 20
  21. 21. • Les diplômés plus âgés sont plus nombreux à vivre en province, alors que les diplômés les plus jeunes sont plus nombreux à vivre à l’étranger, et à commencer à l’international dès l’entrée dans la vie active : Données A (suite) 21
  22. 22. • Les diplômés les plus jeunes restent moins longtemps sur un poste, dans une entreprise et vont plus souvent demander le poste qu’ils veulent obtenir : Données A (suite) 22
  23. 23. • Les diplômés les plus jeunes considèrent leur diplôme comme un facteur clé de réussite et sont plus nombreux à avoir des diplômes complémentaires : 45,8% des diplômés 98 + 08 ont un autre diplôme de l’enseignement supérieur obtenu pendant leurs études, vs 32,9% des diplômés 78 + 88. Données A (suite) De manière générale, quand tu penses à ton parcours, qu’est ce qui t’a le plus aidé/e? (question ouverte / retraitée) Promotions 78 + 88 1.Mes qualités personnelles (47%) 2.Mon réseau, mes relations (21%) 3.Mon entourage familial (15%) 4.Mes expériences, mes choix (10%) 5.Mes collègues, mon management (9%) Promotions 98 + 08 1.Mes qualités personnelles (41%) 2.Mon réseau, mes relations (23%) 3.Ma formation, mon diplôme (18%) 4.Mon entourage familial (13%) 5.Mes expériences, mes choix (12%) 23
  24. 24. • Les diplômés les plus jeunes sont plus nombreux à avoir envie de créer leur entreprise : Données A (suite) 24
  25. 25. • Les diplômés les plus jeunes sont plus nombreux à être managés par une femme : Données A (suite) 25
  26. 26. Regards croisés par génération : les différences liées à l’âge • Les promotions plus âgées (78 et 88) et les promotions plus jeunes (98 et 08) ne mettent pas l’accent sur les mêmes réalisations dans leur parcours, et n’expriment pas les mêmes difficultés rencontrées : • Les diplômés 78 et 88 sont surtout fiers de leurs réalisations (des projets menés à bien, des succès obtenus), d’avoir mené leur carrière en restant fidèles à leurs valeurs et d’avoir réussi à traverser des périodes difficiles. Leurs difficultés résident dans la complexité, le caractère politique du monde de l’entreprise ; et dans la conciliation vie privée / vie professionnelle. • Les diplômés 98 et 08 sont fiers d’avoir une prograssion de carrière rapide et un parcours varié, et d’avoir choisi la voie qui leur convient, d’avoir fait un choix personnel ; puis, pour certains, d’avoir évolué à l’international ou osé prendre des risques. Le plus difficile pour eux est de trouver leur voie, et de gérer les changements (de poste, de pays, d’entreprise…)  Voir les données B 26
  27. 27. Données B De manière générale, de quoi es-tu le/la plus fier/fière ? (question ouverte / retraitée) Promotions 78 + 88 1.Avoir réalisé des projets avec succès (22%) 2.Rester fidèle à mes valeurs (14%) 3.Avoir tenu le coup dans des périodes difficiles (10%) 4.Equilibrer ma vie professionnelle / personnelle (10%) 5.Suivre un parcours rapide et/ou varié (8%) Promotions 98 + 08 1.Suivre un parcours rapide et/ou varié (12%) 2.Avoir choisi ma propre voie, faire ce qui me convient (11%) 3.Avoir évolué à l’international (10%) 4.Avoir pris des risques (10%) 5.Avoir tenu le coup dans des périodes difficiles (9%) 27
  28. 28. Données B (suite) De manière générale, quand tu penses à ton parcours, qu’est ce qui a été le plus difficile ? (question ouverte / retraitée) Promotions 78 + 88 1.Monde de l’entreprise trop complexe, trop politique (18%) 2.Conciliation vie familiale / vie professionnelle (11%) 3.Difficulté à garder un bon mental, à se motiver au quotidien (10%) 4.Rapports humains difficiles (8%) 5.Difficultés liées au fait d’être une femme (8%) Promotions 98 + 08 1.Difficulté à trouver sa voie (14%) 2.Difficultés liées à des changements (de job, d’entreprise…) (11%) 3.Monde de l’entreprise trop complexe, trop politique (10%) 4.Conciliation vie familiale / vie professionnelle (8%) 5.Difficultés liées au fait d’être une femme (8%) 28
  29. 29. Focus sur la promotion 78 : La vie n’est plus un long fleuve tranquille • La promotion 78 (âgée aujourd’hui d’environ 58 ans) est sans doute celle qui a connu, en moyenne, le parcours le plus serein, le plus linéaire, avec peu de périodes de ralentissement, travaillant plus souvent dans de grandes entreprises ou dans la fonction publique, changeant moins souvent de poste et d’entreprise, se posant moins de questions sur l’équilibre vie professionnelle / vie familiale. • Mais ce bel équilibre a été bouleversé pour nombre de ces diplômés au cours de la dernière période de leur parcours : –Par la perte d’emploi (actuellement 10% des répondants de cette promotion sont en recherche d’emploi, et 28% d’entre eux ont connu une période de recherche d’emploi d’au moins 6 mois au cours de leur parcours) –Par le renoncement aux postes à responsabilité –Par la nécessité de se mettre à son compte pour préserver son emploi  Voir les données C  Voir les données D 29
  30. 30. • Promotion 78 : des grandes entreprises ou le secteur public Données C 30
  31. 31. • Promotion 78 : moins de questions sur l’équilibre vie professionnelle / vie familiale Données C 31
  32. 32. • Promotion 78 : plus de longues périodes de chômage Données D 32
  33. 33. • Promotion 78 : moins de postes à responsabilités Données D 33
  34. 34. • Promotion 78 : nécessité de se mettre à son compte pour préserver son emploi Données D 34
  35. 35. Focus sur la promotion 88 : les conciliations impossibles • La promotion 88 est celle qui est à son apogée en termes de responsabilités, par rapport aux 4 promotions étudiées. C’est celle qui a les postes les plus importants, le plus de management, les salaires les plus élevés. • C’est aussi la première à avoir bénéficié de dispositifs d’accompagnement de la part des entreprises : formations, mentorat… (que la promotion 78 a beaucoup moins connu). • Mais c’est aussi une promotion marquée par les choix, les renoncements, notamment pour les femmes : 36% des femmes de cette promotion se sont mises « à leur compte », pour pouvoir s’organiser librement. 35% des diplômés 88 (hommes ou femmes) qui n’ont pas fait de carrière à l’international y ont renoncé en raison de contraintes familiales. • Les attentes exprimées par cette promotion pour son prochain poste portent moins sur les responsabilités, la rémunération que sur un contenu plus intéressant, permettant de développer de nouvelles compétences ; et un poste offrant davantage d’autonomie.  Voir les données E 35
  36. 36. Données E • Promotion 88 : à son apogée en termes de responsabilités Cf aussi page 12 36
  37. 37. Données E • Promotion 88 : bénéficie plus de formations 37 Durant ton parcours professionnel, combien de fois as-tu suivi des formations (programmes d’une durée supérieure à 10 jours) ? (question ouverte / retraitée) 1978 1988 1998 2008 Aucune 60% 42% 48% 72% 1 fois 25% 24% 34% 20% 2 fois et + 15% 34% 18% 8%
  38. 38. Données E • Promotion 88 : Des attentes différentes pour le prochain poste 38 Qu’est-ce que ton prochain poste doit t’apporter de plus ou de nouveau ? (question ouverte / retraitée) 1978 1988 1998 2008 Plus de responsabilités 27% 32% 50% 63% Contenu plus intéressant 36% 45% 33% 35% Rémunération plus élevée 6% 10% 13% 14% Plus d’autonomie 9% 21% 6% 4%
  39. 39. Focus sur la promotion 98 : les montagnes russes • La promotion 98 vit un parcours fait de sensations extrêmes : elle va plus vite, plus loin, que les promotions précédentes… mais connaît aussi plus tôt de fortes périodes de ralentissement : • C’est la promotion la plus « sur-diplômée », la plus mobile à l’international, celle qui négocie le plus son salaire… • Mais c’est aussi celle qui exprime déjà ressentir de fortes évolutions du métier, des inflexions, des périodes de ralentissement (surtout pour les femmes).  Voir les données F 39
  40. 40. • Promotion 98 : plus de diplômes complémentaires Données F 40
  41. 41. • Promotion 98 : plus de mobilité internationale Données F 41
  42. 42. • Promotion 98 : négocie plus souvent son salaire et son poste Données F 42
  43. 43. • Promotion 98 : déjà des ruptures en cours de carrière Données F 43
  44. 44. • Promotion 98 : plus périodes de ralentissement Données F 44 Promo 98
  45. 45. Focus sur la promotion 08 : les promesses de l’aube • La promotion 2008 n’est engagée que depuis récemment dans son parcours professionnel, et n’est donc encore que peu concernée par les événements qui ont marqué les promotions précédentes. • Les diplômés 2008 travaillent plus fréquemment dans de grandes entreprises, avec encore peu de responsabilités et de management. • C’est la promotion qui exprime le plus d’insatisfaction à l’égard de son poste actuel (et de son salaire). Elle est pressée d’atteindre plus de responsabilités, ravie de participer aux programmes haut potentiel (qui dans cette promotion touchent plus les hommes que les femmes). • C’est la promotion qui est la plus attirée par la création d’entreprise, même si elle n’est pas encore passée à l’acte. C’est aussi la plus impatiente de changer de poste, et la plus déterminée sur ce qu’elle veut faire après. L’intérêt pour la création d’entreprise et la détermination sur le prochain poste concernent surtout les hommes de cette promotion.  Voir les données G 45
  46. 46. • Promotion 08 : insatisfaction à l’égard du poste actuel Données G 46
  47. 47. • Promotion 08 : participe aux programmes haut potentiel… mais pas de manière égalitaire Données G 47 Promo 08
  48. 48. • Promotion 08 : plus attirée par la création d’entreprise Données G 48 Promo 08
  49. 49. • Promotion 08 : pressée de changer de poste Données G 49
  50. 50. • Promotion 08 : déterminée sur ce qu’elle veut faire après Données G 50 Promo 08
  51. 51. 3. Regards croisés Hommes / Femmes : analyse des différences selon le genre 51
  52. 52. Regards croisés Hommes / Femmes : ce qui les rassemble : • Dans l’ensemble les femmes comme les hommes interrogés dans l’enquête sont contents de leur situation actuelle et de leur parcours. Leur poste actuel a été obtenu de la même façon, et leur vision du prochain poste sont très similaires. • Les facteurs considérés comme déterminants pour leur parcours sont les mêmes, et ce qu’ils identifient comme les ayant le plus aidé aussi. • Les hommes comme les femmes savent tirer parti des réseaux, au sein d’HEC, de leur entreprise ou en dehors. Ils savent se faire conseiller, mentorer pour optimiser leur parcours.  Voir les données A  Voir les données B  Voir les données C 52
  53. 53. • Dans l’ensemble les femmes comme les hommes interrogés dans l’enquête sont contents de leur situation actuelle et de leur parcours. Leur poste actuel a été obtenu de la même façon, et leur vision du prochain poste sont très similaires. Données A Au sujet du poste actuel : 53
  54. 54. • Les facteurs considérés comme déterminants pour leur parcours sont les mêmes, et ce qu’ils identifient comme les ayant le plus aidé aussi. Données B Quand tu penses à ton parcours professionnel, qu’est ce qui a joué un rôle déterminant ? (5 propositions à classer) Hommes 1.Tes qualités, tes compétences 2.Ta détermination 3.Le réseau que tu t’es constitué Femmes 1.Tes qualités, tes compétences 2.Ta détermination 3.Le réseau que tu t’es constitué 54
  55. 55. • Les hommes comme les femmes savent tirer parti des réseaux, au sein d’HEC, de leur entreprise ou en dehors. Ils savent se faire conseiller, mentorer pour optimiser leur parcours. Données C 55
  56. 56. Regards croisés Hommes / Femmes : les divergences • Au delà de ces points de convergence, l’enquête met en évidence des différences frappantes entre hommes et femmes, souvent transversales à toutes les générations : 1.Les femmes HEC accèdent moins facilement aux sphères de direction des entreprises 2.Le parcours des femmes HEC subit plus de contraintes avec lesquelles elles doivent composer 3.Certaines femmes HEC adoptent des stratégies de contournement pour trouver leur équilibre 4.L’énergie déployée par les femmes HEC pour gérer les contraintes inhérentes aux femmes les met en retrait face aux enjeux de l’entreprise 56
  57. 57. 1. Les femmes HEC accèdent moins facilement aux sphères de direction des entreprises • Elles sont moins nombreuses à être dirigeantes Elles sont d’ailleurs aussi un peu moins nombreuses à bénéficier des programmes haut potentiel • Elles sont moins nombreuses à avoir des mandats d’administrateurs • Elles sont moins nombreuses à se tourner vers les dirigeants de leur entreprise pour se faire coacher, conseiller • Elles sont moins nombreuses à exercer du management, et elles encadrent des équipes plus petites  Voir les données D  Voir les données E  Voir les données F  Voir les données G 57
  58. 58. • Elles sont moins nombreuses à être dirigeantes : Données D 58
  59. 59. Données E • Elles sont moins nombreuses à avoir des mandats d’administrateurs : • L’écart est encore plus marqué au sein des promotions 88 (23% vs 7%) et 98 (21% vs 9%) • Elles sont un peu moins nombreuses à bénéficier des programmes haut potentiel : 59
  60. 60. Données F • Elles sont moins nombreuses à se tourner vers les dirigeants de leur entreprise pour se faire coacher, conseiller : Une ou des personnes ont-elles joué un rôle déterminant en te conseillant / t’aidant / t’orientant pendant ton parcours professionnel ? Si oui quel type de personne ? (question ouverte / retraitée) Hommes 1.Manager, N+1 (32%) 2.Dirigeant, top management (31%) 3.Collègue (11%) 4.Parent, conjoint, ami (11%) 5.HEC (parrain, mentor) (11%) Femmes 1.Manager, N+1 (42%) 2.Coach (22%) 3.Dirigeant, top management (12%) 4.Collègue (11%) 5.Parent, conjoint, ami (11%) 60
  61. 61. • Elles sont moins nombreuses à exercer du management, et elles encadrent des équipes plus petites : Données G 61
  62. 62. 2. Le parcours des femmes HEC subit plus de contraintes avec lesquelles elles doivent composer • Elles sont moins nombreuses à vivre à l’étranger ou à l’avoir fait durant leur parcours Quand elles partent, c’est souvent pour suivre leur conjoint • Elles sont plus nombreuses à avoir connu des tournants dans leur parcours et ils sont souvent dus à des événements familiaux • Elles sont aussi plus nombreuses à avoir renoncé à des opportunités professionnelles, ou à avoir cherché en permanence à concilier vie professionnelle et vie personnelle et familiale. • Elles acceptent plus des solutions de compromis, notamment des salaires objectivement plus bas, dont elles sont d’ailleurs plus souvent insatisfaites • Elles s’autorisent moins à imaginer des projets de rupture Comme partir à l’étranger ou créer une entreprise  Voir les données H  Voir les données I  Voir les données J  Voir les données K  Voir les données L 62
  63. 63. • Elles sont moins nombreuses à vivre à l’étranger ou à l’avoir fait durant leur parcours ; quand elles partent, c’est souvent pour suivre leur conjoint Données H 63
  64. 64. • Elles sont plus nombreuses à avoir connu des tournants dans leur parcours et ils sont souvent dus à des événements familiaux : Données I 64
  65. 65. • Elles sont aussi plus nombreuses à avoir renoncé à des opportunités professionnelles, ou à avoir cherché en permanence à concilier vie professionnelle et vie personnelle et familiale : Données J 65
  66. 66. Promo 78 Promo 88 Promo 98 Promo 08 Données J (suite) 66
  67. 67. • Elles acceptent plus des solutions de compromis, notamment des salaires objectivement plus bas, dont elles sont d’ailleurs plus souvent insatisfaites Données K 67
  68. 68. • Elles s’autorisent moins à imaginer des projets de rupture Comme partir à l’étranger ou créer une entreprise Données L 68
  69. 69. 3. Certaines femmes HEC adoptent des stratégies de contournement pour trouver leur équilibre • Les hommes et les femmes ont la même propension à quitter le monde de l’entreprise classique pour se lancer dans une aventure entrepreneuriale ; mais là où les hommes le font pour créer (ou racheter) puis développer une entreprise, les femmes le font pour « se mettre à leur compte » et ainsi se créer un emploi sur mesure, permettant de concilier leurs différentes contraintes. • Il faut citer aussi : – La tentation de l’arrêt semi-définitif : 5% des répondantes – L’engagement dans d’autres univers parallèles à la sphère professionnelle : le bénévolat  Voir les données M  Voir les données N 69
  70. 70. • Les hommes et les femmes ont la même propension à quitter le monde de l’entreprise classique pour se lancer dans une aventure entrepreneuriale ; mais là où les hommes le font pour créer (ou racheter) puis développer une entreprise, les femmes le font pour « se mettre à leur compte » : Données M 70
  71. 71. • L’engagement dans d’autres univers parallèles à la sphère professionnelle : le bénévolat Données N 71
  72. 72. 4. L’énergie déployée par les femmes HEC pour gérer les contraintes inhérentes aux femmes les met en retrait face aux enjeux de l’entreprise • Les hommes et les femmes n’ont pas du tout la même vision des difficultés qu’ils ont du affronter dans leur parcours : – Les hommes sont en prise complète avec la complexité et les exigences du monde de l’entreprise : ils les affrontent et se construisent par rapport à ce type d’enjeux. – Pour les femmes à l’inverse le combat est plus intime, plus personnel : les enjeux sont de démontrer qu’on peut faire aussi bien en étant une femme, concilier sa carrière avec sa vie personnelle et rester motivée, ne pas craquer. • De ce fait les femmes sont moins patientes avec l’entreprise qui les emploie : – Elles sont plus pressées de changer de poste – Elles restent moins longtemps dans leur entreprise – Elles démissionnent plus facilement … Là où les hommes vont peut être plus prendre le temps de voir évoluer les choses en leur faveur  Voir les données O  Voir les données P 72
  73. 73. • Les hommes et les femmes n’ont pas du tout la même vision des difficultés qu’ils ont du affronter dans leur parcours : Données O De manière générale, quand tu penses à ton parcours, qu’est ce qui a été le plus difficile ? (question ouverte / retraitée) Hommes 1.Monde de l’entreprise trop complexe, trop politique (19%) 2.Difficultés liées à des changements (de job, d’entreprise…) (10%) 3.Difficulté à trouver sa voie (7%) 4.Rapports humains difficiles (7%) 5.Poste technique, exigeant en termes de compétences (7%) Femmes 1.Difficultés liées au fait d’être une femme (15%) 2.Conciliation vie familiale / vie professionnelle (13%) 3.Difficulté à garder un bon mental, à se motiver au quotidien (12%) 4.Difficulté à trouver sa voie (11%) 5.Difficultés liées à des changements (de job, d’entreprise…) (9%) 73
  74. 74. Données O (suite) Parole d’hommes : « Le fait de ne pas avoir pu "fitter" avec les exigences "politiques" et "informelles" des structures que j'ai rencontré » « Faire de la politique interne », « le côté politique de la vie des grands groupes » « D'accepter le carriérisme et le mercenariat qui m'entoure dans le groupe » « Rentrer en France après 2 ans en Espagne » « Quitter le sous-groupe auquel j'étais attaché pour revenir au groupe » « Intensité du contenu, rythme de travail, niveau d'exigence » « Supporter les cons », « Avoir un chef pervers et peu compétent » « Reconnaître que je m'étais trompé dans ma 1ère orientation. », « Savoir pour quelles fonctions j'étais fait. »… Paroles de femmes : « Obligée de démontrer 2 fois plus en tant que femme (tout est plus long) » « Une carrière un peu hachée (expatriations de mon mari), obligeant à se positionner sur la même fonction, du fait de l'expérience » « S'imposer dans une entreprise machiste » « Le renoncement à des projets pour suivre mon conjoint » « Retours de congés maternité » « Concilier ambition professionelle et vie de famille » « Conserver l'équilibre », « De "garder la pêche" à tout moment... » « Ne pas baisser les bras dans les moments difficiles » « Les toutes premières années, je n'avais pas de projet clair à la sortie d'HEC, j'ai tâtonné » 74
  75. 75. • De ce fait les femmes sont moins patientes avec l’entreprise qui les emploie : – Elles sont plus pressées de changer de poste – Elles restent moins longtemps dans leur entreprise – Elles démissionnent plus facilement Données P Combien d’années es-tu resté/e dans ta première entreprise ? Hommes : 5,7 ans Femmes : 4,8 ans 75
  76. 76. Contacts / pour en savoir plus : • HEC Alumni : Bénédicte CHAMPENOIS ROUSSEAU (HEC 88 - Présidente HEC Au Féminin) benedicte.champenois-rousseau@mailhec.com 06 60 28 72 97 • Prix Trajectoires HEC Au Féminin : Nicole BRUNET (HEC JF 71) nicole.brunet@mailhec.com 06 08 95 54 54 • Réalisation de l’étude : Anne – Laure FROSSARD (HEC 93) annelaure.frossard@tagea.fr 06 60 61 67 33 76

×