La Place des Assurances
Privées dans le
Financement de la Santé
28 avril 2014
CONSTAT MONDIAL
• 80% sans assurance
• Croissance économique et pauvreté;
• Catastrophe Financiere 150 MM
• Système santé ...
ETAT DES LIEUX
Source : CNS 2011 - 2012
Distribution des dépenses de santé par
agents de financement
Recommandations du RSM
• Rapport sur la Santé dans le Monde 2010
– objectif 15–20% pour ménages pour DTS
– Augmenter le fi...
Secteur des Assurances Privées
• 40,000 employés
• Couvertures complètes offertes
• Garanties Complémentaires
• Financemen...
Pénétration de l’ OFATMA
Aspects Positifs
• Augmenter le taux de pénétration
de l’assurance santé en Haiti.
• Contribuer à...
Pénétration de l’ OFATMA
Aspects Négatifs
• Absence de de Réassurance (0 transfert de
risques)
• Substitution Assurances P...
PROPOSITIONS
• La libre concurrence de tous les acteurs
– Augmente la qualité des soins
– Augmente le service à la clientè...
Public
PrivéBailleurs/ONG
Durable
Et
Visionnaire
• Adéquation
politique de santé
• Contrôle des
coûts
• Complémentarité
de...
Union des Acteurs
S’unir pour Réussir ou bien Périr
Merci
28 avril 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Contribution de l’assurance privée dans le financement de la santé en haïti rôle, groupes cibles et poids

562 vues

Publié le

Présentation par Mr Emile Pantaleon, Directeur Technique, Alternative Insurance Company (AIC), à la Conférence Internationale sur le financement de la santé en Haïti: Défis et Perspectives pour son Financement, Avril 28-29 2015 Haïti.

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
562
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Contribution de l’assurance privée dans le financement de la santé en haïti rôle, groupes cibles et poids

  1. 1. La Place des Assurances Privées dans le Financement de la Santé 28 avril 2014
  2. 2. CONSTAT MONDIAL • 80% sans assurance • Croissance économique et pauvreté; • Catastrophe Financiere 150 MM • Système santé complet et Paix sociale • 100 MM sombrent dans la pauvreté. • Accès à la santé et à l’éducation Croissance économique
  3. 3. ETAT DES LIEUX Source : CNS 2011 - 2012 Distribution des dépenses de santé par agents de financement
  4. 4. Recommandations du RSM • Rapport sur la Santé dans le Monde 2010 – objectif 15–20% pour ménages pour DTS – Augmenter le financement public. • L’Etat: Focus sur les groupes vulnérables • Coordination des Systèmes • Adéquation besoins et soins
  5. 5. Secteur des Assurances Privées • 40,000 employés • Couvertures complètes offertes • Garanties Complémentaires • Financement (> 60%) Hôpitaux privés • Incitatif aux investissements directs • Gouvernance- Transparence- Finance • Réassurance: Stabilité financière
  6. 6. Pénétration de l’ OFATMA Aspects Positifs • Augmenter le taux de pénétration de l’assurance santé en Haiti. • Contribuer à l’implantation de la Couverture Universelle. • Promotion de l’Assurance santé
  7. 7. Pénétration de l’ OFATMA Aspects Négatifs • Absence de de Réassurance (0 transfert de risques) • Substitution Assurances Privées (avec moins de couvertures et plus de cotisations) • Frein pour la Technologie, l’Innovation et dév. économique (Courtiers – Assureurs privés –Prestataires privés).
  8. 8. PROPOSITIONS • La libre concurrence de tous les acteurs – Augmente la qualité des soins – Augmente le service à la clientèle – Encourage les investissements en technologie – Garde l’équilibre de marché • Facilitation par l’Etat de la microassurance – Augmente le taux de pénétration des assurés – Réduit le montant des subventions de l’Etat – Inclusions des laissés pour contre • Développer un PPP
  9. 9. Public PrivéBailleurs/ONG Durable Et Visionnaire • Adéquation politique de santé • Contrôle des coûts • Complémentarité des soins • Base de données unifiées • Partage de coûts technonologiques Gouvernance Culture de Résultats Transparence Reporting adéquat • Meilleur canalisation des fonds des acteurs • Rationalisation de dépenses • Continuité de vision à long terme Pourquoi le PPP?
  10. 10. Union des Acteurs S’unir pour Réussir ou bien Périr
  11. 11. Merci 28 avril 2015

×