Présentatrice: Nguyen Thi HaClasse: 08f3
   1. La définition de l’interculturel   2. La décentration   3. L’altérité   4. L’intersubjectivité   5. La conclusion
   C’est le résultat du    processus décrit en trois    paramètres: la    décentration, l’altérité    et l’intersubjectiv...
   La capacité à se                   s’efforcer de se    décentrer ne                        placer dans la    consiste...
   Quand on apprend une langue    étrangère, communique avec un étranger, il y a    des altérités.   La reconnaissance e...
   Il importe de comprendre les phénoménologues    (sartre en France ) et tout sujet.   Tout sujet dépend d’une intersub...
   D’après Louis Porcher, l’interculturel est un    processus qui se comprend : la décentration,    l’altérité et l’inter...
MERCI DE  VOTREATTENTION!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’interculturel par louis porcher

2 004 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 004
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’interculturel par louis porcher

  1. 1. Présentatrice: Nguyen Thi HaClasse: 08f3
  2. 2.  1. La définition de l’interculturel 2. La décentration 3. L’altérité 4. L’intersubjectivité 5. La conclusion
  3. 3.  C’est le résultat du processus décrit en trois paramètres: la décentration, l’altérité et l’intersubjectivité.
  4. 4.  La capacité à se  s’efforcer de se décentrer ne placer dans la consiste nullement position de l’autre ( à adopter la ex : l’étranger ). centration de l’autre  conserver sa propre et à changer le centration en sienne propre. ouvrant aux centrations de l’étranger. La décentration conditionne l’apprentissage d’une langue et d’une culture étrangère
  5. 5.  Quand on apprend une langue étrangère, communique avec un étranger, il y a des altérités. La reconnaissance et l’acceptation de l’altérité composent un long chemin que, justement, l’apprentissage d’une langue étrangère permet de mieux tracer tout en étant, symétriquement, conditionnée par elles.
  6. 6.  Il importe de comprendre les phénoménologues (sartre en France ) et tout sujet. Tout sujet dépend d’une intersubjectivité. Il n’y a pas de pour soi, sans pour autrui. Cette pluralité permet ma singularité et en retour je contribue, pour ma part, à leur propre existence de sujet. Les échanges linguistiques renforcent notre intersubjectivité
  7. 7.  D’après Louis Porcher, l’interculturel est un processus qui se comprend : la décentration, l’altérité et l’intersubjectivité. Quand on apprend une langue étrangère, l’interculturel est en jeu, et nullement l’international. Apprendre une langue étrangère c’est d’affirmer à la fois sa propre identité et celle de l’étranger en allant vers les conditions d’une coopération.
  8. 8. MERCI DE VOTREATTENTION!

×