●Définitions 
●Santé et Travail 
● Le Travail 
promoteur de 
santé 
●Pathologies du 
Travail 
● Les acteurs en 
santé au t...
DÉFINITIONS
SANTÉ : DÉFINITION 
● Toute première définition : 
absence de maladie, i.e. ''le silence des organes.'' 
● Définition OMS ...
TRAVAIL : DÉFINITION 
● Étymologie : 
vient du Latin Tripalium, instrument de torture. 
En ancien Français, travail signif...
LE TRAVAIL QUI N'ÉPARGNE 
PAS SA PEINE 
Ne serait-ce que par étymologie, le travail est 
associé depuis toujours à ''une d...
SANTÉ ET 
TRAVAIL
SANTÉ ET TRAVAIL 
une relation bijective 
1) - La santé est nécessaire à 
l'accomplissement du travail. 
2) - Et le travai...
CONSÉQUENCE N°1 
On l'a bien compris : 
pas de travail sans la 
SANTÉ
CONSÉQUENCE N°2 
Le travail peut 
nuire à la santé : rôle 
pathogène du travail 
Pathologies 
du travail 
Psychopathologie...
CONSÉQUENCE N°3 
Le travail peut 
aussi ''constituer 
un puissant 
opérateur de 
construction 
de la santé''*. 
* Éléments...
I/ 
Le Travail 
Promoteur 
de Santé
LE TRAVAIL C'EST LA SANTÉ 
Outre ce dicton bien connu, des études ont montré que le 
travail, quand il n'est pas destructe...
LE TRAVAIL PROMOTEUR 
DE SANTÉ 
Tout ce qui ne sert pas 
s'atrophie (Hippocrate) : 
TRAVAIL 
PROMOTEUR 
DE SANTÉ 
TRAVAIL ...
Travail & besoins 
fondamentaux : 
La pyramide de 
Maslow appliquée 
à l'idéologie 
du travail.
PYRAMIDE MASLOW DU TRAVAIL 
BESOIN 
Le travail donne un sens à la vie : on se sent accompli 
par le travail, et à sa place...
Le travail : 
●Effets bénéfiques 
du mécanisme 
de Flow 
●Effets délétères 
du non-travail
LE MÉCANISME DE FLOW 
Le FLOW est l'expérience 
[optimale] que vit une 
personne lorsque, concentrée 
sur une tâche diffic...
LES ATTEINTES À LA SANTÉ 
LIÉES AU NON-TRAVAIL 
La détresse du chômeur ne 
se réduit pas à la perte de 
sa rémunération (a...
Psycho- 
Dynamique 
du Travail
LA PSYCHODYNAMIQUE 
DU TRAVAIL 
Cette discipline s'est développée depuis les années 1970 à 
l'initiative du Dr Christophe ...
LE TRAVAIL ENTRE PLAISIR ET 
SOUFFRANCE 
 En psychodynamique du travail, la question est de savoir 
si l'effort consenti ...
PSYCHODYNAMIQUE DU TRAVAIL : 
MODÉLISATION PLAISIR / SOUFFRANCE AU TRAVAIL 
OORRGGAANNIISSAATTIIOONN DDUU TTRRAAVVAAIILL 
...
II/ 
Pathologies 
du Travail
DIACHRONIE DE LA SANTÉ 
AU TRAVAIL 
La santé au travail est un concept en évolution 
continue, parce que les atteintes à l...
TYPOLOGIE DES ATTEINTES À LA 
SANTÉ LIÉES AU TRAVAIL 
ATTEINTES 
ATTEINTES 
À LA 
SANTÉ 
À LA 
SANTÉ 
Accidents 
du travai...
TRAVAIL ET ALIÉNATION 
François Sigaut s'est intéressé aux rapports sociaux au sein des groupes 
professionnels, et a prop...
LES ACCIDENTS DU TRAVAIL 
● Outre les maladies professionnelles, la sinistralité en entreprise 
recouvre accidents du trav...
PATHOLOGIES LIÉES À 
L'ENVIRONNEMENT 
Expositions à des agents biologiques 
et des produits chimiques. 
Maladies infectieu...
PATHOLOGIES DE 
SURCHARGE PHYSIQUE 
Quand elle se traduit par des efforts brutaux ou répétés ou quand les 
sollicitations ...
PSYCHOPATHOLOGIES 
DU TRAVAIL 
Les pathologies d'ordre psychologique liées au travail sont non seulement 
en très forte au...
PATHOLOGIES 
INFRA-CLINIQUES 
Outre les accidents, les maladies professionnelles, 
les syndromes reconnus, il existe des a...
Les acteurs 
en Santé 
au Travail
LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA 
SANTÉ AU TRAVAIL 
L'EMPLOYEUR 
(obligations) 
● 
● Application des dispositions légales 
sur...
OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN 
SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL 
● L'employeur a une obligation générale de 
sécurité : article L...
LA MÉDECINE DU TRAVAIL 
 Loi fondatrice : 11 octobre 1946. 
 Caractéristique : elle est exclusivement préventive. 
 Obl...
1841 
1874 
1892 
1893 
1898 
1906 
1910 
1913 
1919 
1945 
1946 
1946 
1947 
1973 
1976 
1982 
Chronologie 
des Textes 
L...
LE MÉDECIN DU TRAVAIL 
Le Médecin du Travail est un acteur central de la prévention 
des risques professionnels. 
Son rôle...
DOSSIER MÉDICAL EN SANTÉ 
AU TRAVAIL (DMST) 
La HAS définit* le DMST tenu par le Médecin du Travail comme : 
le lieu de re...
FOCUS SUR LES IPRP 
Les Intervenants en Prévention des Risques Professionnels* sont nés de 
la Loi de Modernisation Social...
PRINCIPAUX ACTEURS INSTITUTIONNELS 
EXTERNES À L'ENTREPRISE 
 Conseil supérieur de la prévention des risques professionne...
PRINCIPAUX ACTEURS INSTITUTIONNELS 
EXTERNES À L'ENTREPRISE 
 INRS - Institut national de recherche et de sécurité pour l...
PRINCIPAUX ACTEURS INSTITUTIONNELS 
EXTERNES À L'ENTREPRISE 
 EUROGIP (GIP constitué entre CNAMTS et INRS) : coordonne, d...
CONCLUSION 
Les dernières évolutions du travail 
(intensification, TMS, RPS...), le 
recul de l'âge de la retraite (notion...
LA SANTÉ 
EST LA PLUS 
GRANDE DES 
RICHESSES. 
Virgile 
70 à 19 av. JC
Santé au Travail - SST: le travail constructeur ou destructeur de santé
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Santé au Travail - SST: le travail constructeur ou destructeur de santé

3 533 vues

Publié le

Santé au Travail - SST: le travail constructeur ou destructeur de santé.
Définitions - Santé et Travail - Le Travail promoteur de santé - Pathologies et Psychopathologies du Travail -
Les acteurs en santé au travail - Médecine du Travail - Psychodynamique du travail - Pyramide Maslow du Travail.

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
8 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 533
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
40
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
8
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Santé au Travail - SST: le travail constructeur ou destructeur de santé

  1. 1. ●Définitions ●Santé et Travail ● Le Travail promoteur de santé ●Pathologies du Travail ● Les acteurs en santé au travail
  2. 2. DÉFINITIONS
  3. 3. SANTÉ : DÉFINITION ● Toute première définition : absence de maladie, i.e. ''le silence des organes.'' ● Définition OMS 1946 (Organisation Mondiale de la Santé) : La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.* * http://www.who.int/about/definition/fr/print.html
  4. 4. TRAVAIL : DÉFINITION ● Étymologie : vient du Latin Tripalium, instrument de torture. En ancien Français, travail signifie : souffrance. C'est seulement fin XVe que travailler remplace oeuvrer (de opus, oeuvre) dans la langue. ● Le travail désigne l'effort physique ou intellectuel qui doit être accompli pour faire quelque chose ou obtenir un résultat recherché.
  5. 5. LE TRAVAIL QUI N'ÉPARGNE PAS SA PEINE Ne serait-ce que par étymologie, le travail est associé depuis toujours à ''une dimension de peine, de souffrance, d'usure pouvant aller jusqu'à la mort''*. Problématiques récentes : Pénibilité, TMS - troubles musculo-squelettiques, RPS - Risques psychosociaux, burn-out, suicides, karoshi. * Psychologie du travail et des organisations, Sarnin, De Boeck.
  6. 6. SANTÉ ET TRAVAIL
  7. 7. SANTÉ ET TRAVAIL une relation bijective 1) - La santé est nécessaire à l'accomplissement du travail. 2) - Et le travail par lui-même peut être source de santé et d'épanouissement personnel.
  8. 8. CONSÉQUENCE N°1 On l'a bien compris : pas de travail sans la SANTÉ
  9. 9. CONSÉQUENCE N°2 Le travail peut nuire à la santé : rôle pathogène du travail Pathologies du travail Psychopathologies du travail
  10. 10. CONSÉQUENCE N°3 Le travail peut aussi ''constituer un puissant opérateur de construction de la santé''*. * Éléments de psychodynamique du travail, Philippe Davezies
  11. 11. I/ Le Travail Promoteur de Santé
  12. 12. LE TRAVAIL C'EST LA SANTÉ Outre ce dicton bien connu, des études ont montré que le travail, quand il n'est pas destructeur (pathologies, usure) est un facteur de santé humaine et de bien-être : ● ''Tout ce qui ne sert pas s'atrophie'' (Hippocrate), et faire travailler son corps et son esprit est sain en soi. ● Maslow a mis en évidence avec sa fameuse Pyramide des Besoins Humains les ressorts de notre satisfaction personnelle. ● La psychologie s'est penchée sur ce qui favorise le bien-être des travailleurs et explique le mécanisme de Flow (expérience optimale). ● Le Dr Dejours avec la Psychodynamique du travail a modélisé les mécanismes de plaisir ou souffrance au travail.
  13. 13. LE TRAVAIL PROMOTEUR DE SANTÉ Tout ce qui ne sert pas s'atrophie (Hippocrate) : TRAVAIL PROMOTEUR DE SANTÉ TRAVAIL PROMOTEUR DE SANTÉ Atteintes à la Santé liées au non-travail Atteintes à la Santé liées au non-travail Mécanisme de Flow au travail (psychologie) Mécanisme de Flow au travail (psychologie) Psycho- Dynamique Du travail Psycho- Dynamique Du travail Il est sain de faire travailler corps et esprit Pyramide des Besoins fondamentaux (Maslow) appliquée au travail
  14. 14. Travail & besoins fondamentaux : La pyramide de Maslow appliquée à l'idéologie du travail.
  15. 15. PYRAMIDE MASLOW DU TRAVAIL BESOIN Le travail donne un sens à la vie : on se sent accompli par le travail, et à sa place dans la communauté, D'ACCOMPLISSEMENT DE SOI BESOINS D'ESTIME Reconnaissance, appréciation des autres BESOINS D'APPARTENANCE Affection des autres , amour BESOINS DE SÉCURITÉ Environnement stable et prévisible, sans anxiété ni crises BESOINS PHYSIOLOGIQUES Faim, soif, respiration, sommeil, sexualité, élimination la société, le monde. Le travail accompli apporte la reconnaissance. L'activité produite est utile et appréciée. L'environnement social permet au salarié de se sentir inclus. Le travail offrant des revenus réguliers et des horaires définis contribue à une vie sans angoisse du lendemain . Le travail répond aux besoins de base par le salaire qui permet de s'offrir nourriture et logement .
  16. 16. Le travail : ●Effets bénéfiques du mécanisme de Flow ●Effets délétères du non-travail
  17. 17. LE MÉCANISME DE FLOW Le FLOW est l'expérience [optimale] que vit une personne lorsque, concentrée sur une tâche difficile mais réalisable et intéressante à ses yeux, elle perd la notion du temps, ne perçoit plus vraiment ce qui se passe dans son environnement, et ressent une forte satisfaction.* Flow : ''expérience optimale'' Source : www.mindtools.com * Psychologie du travail et des organisations, Sarnin, De Boeck.
  18. 18. LES ATTEINTES À LA SANTÉ LIÉES AU NON-TRAVAIL La détresse du chômeur ne se réduit pas à la perte de sa rémunération (accès aux soins). Le chômage constitue un traumatisme social généralisé, qui se répercute sur tous les aspects de la vie quotidienne, et sur toutes les dimensions de la personne : notamment la santé. Source : Ergonomie, Falzon & Alii, PUF Perte de repères dans l'espace Conséquences Conséquences du du Non-Travail Non-Travail Perte de repères dans l'espace et le temps et le temps Sentiment d'inutilité au monde Sentiment d'inutilité au monde Disparition du lien avec les autres Impuissance à se projeter dans Impuissance à se projeter dans l'avenir l'avenir Effritement du statut social Aboutissement à Crise d'identité et Syndrome dépressif Aboutissement à Crise d'identité et Syndrome dépressif Disparition du lien avec les autres Effritement du statut social
  19. 19. Psycho- Dynamique du Travail
  20. 20. LA PSYCHODYNAMIQUE DU TRAVAIL Cette discipline s'est développée depuis les années 1970 à l'initiative du Dr Christophe DEJOURS et se définit comme : L'analyse des processus psychiques mis en place par une personne face à la réalité du travail.  Cette approche s'intéresse à l'organisation du travail comme source de plaisir et de souffrance  Où émergent des stratégies défensives permettant aux individus de composer avec les exigences de leur situation de travail afin de demeurer en bonne santé.
  21. 21. LE TRAVAIL ENTRE PLAISIR ET SOUFFRANCE  En psychodynamique du travail, la question est de savoir si l'effort consenti par l'individu en situation de travail va être suffisamment compensé par un mécanisme de reconnaissance pour qu'il puisse éprouver du plaisir à faire ce travail.  Dans le cas contraire, la reconnaissance est insuffisante pour contrebalancer l'effort et il ne reste plus que la souffrance : peur, ennui, stress, pénibilité.  Entre ces 2 extrêmes, différentes stratégies individuelles ou collectives peuvent être déployées afin de rendre le travail supportable. Source : Psychologie du travail et des organisations, Sarnin, De Boeck.
  22. 22. PSYCHODYNAMIQUE DU TRAVAIL : MODÉLISATION PLAISIR / SOUFFRANCE AU TRAVAIL OORRGGAANNIISSAATTIIOONN DDUU TTRRAAVVAAIILL IINNDDIIVVIIDDUU PROBLÈME DE LA RECONNAISSANCE : PROBLÈME DE LA RECONNAISSANCE : JUGEMENT SUR LE TRAVAIL JUGEMENT SUR LE TRAVAIL JUGEMENT D'UTILITÉ PAR HIÉRARCHIE,CLIENTS... JUGEMENT D'UTILITÉ PAR HIÉRARCHIE,CLIENTS... JUGEMENT ESTHÉTIQUE JUGEMENT ESTHÉTIQUE PAR LES PAIRS PAR LES PAIRS CONFORMITÉ CONFORMITÉ AUX RÈGLES DU COLLECTIF AUX RÈGLES DU COLLECTIF APPORT D'UN PLUS SINGULIER APPORT D'UN PLUS SINGULIER EEFFFFIICCAACCIITTÉÉ IIDDEENNTTIITTÉÉ SI RECONNAISSANCE PLAISIR > SOUFFRANCE BIEN-ÊTRE PSYCHOLOGIQUE MÊME SI TRAVAIL DIFFICILE SI RECONNAISSANCE PLAISIR > SOUFFRANCE BIEN-ÊTRE PSYCHOLOGIQUE MÊME SI TRAVAIL DIFFICILE SI NON RECONNAISSANCE SI NON RECONNAISSANCE SOUFFRANCE > PLAISIR STRATÉGIES DÉFENSIVES ACCIDENTS, PATHOLOGIES SOUFFRANCE > PLAISIR STRATÉGIES DÉFENSIVES ACCIDENTS, PATHOLOGIES D'après Dejours 1993 - Source : Psychologie du travail et des organisations, Sarnin, De Boeck.
  23. 23. II/ Pathologies du Travail
  24. 24. DIACHRONIE DE LA SANTÉ AU TRAVAIL La santé au travail est un concept en évolution continue, parce que les atteintes à la santé engendrées par le travail évoluent avec le travail lui-même ( Canguilhem,1966). Quelques points de repère parmi un foisonnement de données historiques liées à la santé au travail : ● Dès l'antiquité Hippocrate décrit la colique de plomb de l'ouvrier métallurgiste. ● 17°s le médecin provençal Arnaud de Villeneuve publie deux ouvrages : "l'hygiène professionnelle" et "la maladie des métiers". ● 1770 : la pathologie professionnelle est enseignée en faculté de médecine. ● Début 20°s : détection du risque amiante et de la silicose des mineurs. ● 11 octobre 1946 : La loi instituant la médecine du travail est votée...
  25. 25. TYPOLOGIE DES ATTEINTES À LA SANTÉ LIÉES AU TRAVAIL ATTEINTES ATTEINTES À LA SANTÉ À LA SANTÉ Accidents du travail Accidents du travail Pathologies de surcharge physique Pathologies Dues à l'environnement Pathologies Dues à l'environnement 3 Types d'aliénation au travail 3 Types d'aliénation au travail Pathologies de surcharge physique Pathologies d'ordre psychologique Pathologies d'ordre psychologique Pathologies Pathologies infra-cliniques infra-cliniques
  26. 26. TRAVAIL ET ALIÉNATION François Sigaut s'est intéressé aux rapports sociaux au sein des groupes professionnels, et a proposé un schéma des relations de travail ( triangle de Sigaut ) apte à rendre compte de 3 formes d'aliénation au travail : RÉEL EGO LES AUTRES ● Aliénation mentale quand l'individu perd le lien avec la réalité et avec les autres (psychoses, certaines formes d'épuisement professionnel) ● Aliénation sociale correspondant à un isolement affectif et relationnel sans perte de lien avec la réalité : mises au placard, harcèlement, condition de bon(ne) à toute faire. ● Aliénation culturelle quand le groupe se replie sur lui-même et perd le contact avec la réalité : pensée de groupe (groupthink - Janis 1972), dérives sectaires.
  27. 27. LES ACCIDENTS DU TRAVAIL ● Outre les maladies professionnelles, la sinistralité en entreprise recouvre accidents du travail et accidents de trajet. ● L'accident est défini comme une atteinte brutale de l'intégrité physique de la personne. ● Mais il faut également prendre en compte la dimension psychique de l'accident, qui est toujours un événement douloureux : traumatisme psychique et pathologies post-traumatiques. Indicateurs de Santé Sécurité au Travail : Source : INRS
  28. 28. PATHOLOGIES LIÉES À L'ENVIRONNEMENT Expositions à des agents biologiques et des produits chimiques. Maladies infectieuses, allergies, intoxications. Risques CMR : risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (reprotoxiques). Cancers professionnels dus à l'amiante, la poussière de bois, les huiles minérales. Risque lié aux nanoparticules.
  29. 29. PATHOLOGIES DE SURCHARGE PHYSIQUE Quand elle se traduit par des efforts brutaux ou répétés ou quand les sollicitations excèdent les capacités du salarié, l’activité physique peut être la cause d’accidents et de maladies. Fatigue physique : se traduit par une diminution progressive des capacités fonctionnelles et peut être source d’accidents et de TMS. Traumatismes : chutes, heurts, blessures. Troubles musculo-squelettiques : les TMS résultent d’une combinaison de facteurs biomécaniques (répétitivité des gestes, efforts, posture), et psychosociaux liés à l’organisation du travail. Maladies cardiovasculaires : les professions les plus dures physiquement sont aussi celles qui présentent les taux de pathologies cardiaques les plus élevés. Source : INRS.
  30. 30. PSYCHOPATHOLOGIES DU TRAVAIL Les pathologies d'ordre psychologique liées au travail sont non seulement en très forte augmentation ces dernières années, mais hormis les TMS, elles tendent en plus à surclasser les pathologies physiques, tant la charge mentale de travail s'est développée. ● Pathologies liées au stress, au surmenage, à l'hyperactivité professionnelle : syndromes dépressifs, symptômes d'ordre cognitifs (troubles de la mémoire, de la pensée). ● Burn-out ou syndrome d'épuisement professionnel caractérisé par un état dépressif et une fatigue extrême. ● Pathologies liées aux manifestations de violence : affections post-traumatiques ( victimes d'AT ou d'agressions ), pathologies consécutives au harcèlement.
  31. 31. PATHOLOGIES INFRA-CLINIQUES Outre les accidents, les maladies professionnelles, les syndromes reconnus, il existe des atteintes à la santé beaucoup plus ténues. Ces empreintes plus ou moins prégnantes laissées par les habitudes de travail contaminent les autres domaines de la vie : Contamination du langage Obsession de l'heure Rigidification des modes de pensée Source : Ergonomie, Falzon & Alii
  32. 32. Les acteurs en Santé au Travail
  33. 33. LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA SANTÉ AU TRAVAIL L'EMPLOYEUR (obligations) ● ● Application des dispositions légales sur la santé sécurité au travail ● Évaluation des risques professionnels ● Adoption de mesures préventives/correctives ● Établissement d'un règlement intérieur ● Définition de programmes d'action formation à la sécurité ● Obligation de sécurité incombant aux employés (Code du Travail L4122-1 ) ● Formation à la sécurité du travail, générale ou spécifique ● Transmission des savoir-faire de prudence Protection de la Santé et de la Protection de la Santé et de la Sécurité Sécurité Amélioration des Conditions de Amélioration des Conditions de travail travail LES SALARIÉS (droits et obligations) ● Suivi médical ● Expression directe et collective sur les conditions de travail ● Droit d'Alerte et de retrait Sources: http://www.officiel-prevention.com et www.anact.fr Services de Santé au Travail (missions) ● Analyse des situations et postes de travail selon une approche pluri-disciplinaire (médicale, technique, organisationnelle) ● Conseils au salarié et à l'employeur ● Suivi médical de l'état de santé et contrôle de l'aptitude des salariés à leur travail. IRP Instances Représentatives du Personnel (missions CHSCT/DP) ● Suivi de l'application des règles relatives à la protection des salariés ● Analyse des risques professionnels et conditions de travail ● Dialogue et formulation de propositions.
  34. 34. OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL ● L'employeur a une obligation générale de sécurité : article L4121-1 du Code du travail : « l'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » ● L'employeur applique les 9 principes de prévention prévus à l'article L4121-2 du Code du Travail. ● L'employeur a une obligation générale de formation à la sécurité (L4141-2 ;13 ;14) ● L'employeur a obligation d'adhérer à un Service de Santé au Travail (article R241-10) dès l'embauche du 1° salarié.
  35. 35. LA MÉDECINE DU TRAVAIL  Loi fondatrice : 11 octobre 1946.  Caractéristique : elle est exclusivement préventive.  Obligatoire : les employeurs ont obligation d'adhérer à un Service de Santé au Travail (article R241-10) dès l'embauche du 1° salarié.  Organisation : le médecin du travail est soit salarié de l'entreprise, soit rattaché à un service inter-entreprises.  Pluridisciplinarité : la Loi du 20 Juillet 2011 renforce l'intégration de compétences pluridisciplinaires au sein des services de santé au travail en les faisant reposer non plus sur le seul Médecin du Travail mais sur une équipe pluridisciplinaire (médecin du travail, infirmier, intervenant en prévention des risques professionnels ou IPRP, assistant de service de santé au travail)*. *http://www.inrs.fr/accueil/produits/mediatheque/doc/publications.html?refINRS=TS741page50
  36. 36. 1841 1874 1892 1893 1898 1906 1910 1913 1919 1945 1946 1946 1947 1973 1976 1982 Chronologie des Textes Législatifs Fondateurs en Santé Sécurité Hygiène au Travail : Mise en place de la Sécurité Sociale, création d'un système de réparation. Loi du 11 octobre 1946 relative à l'organisation de la Médecine du Travail CHS ANACT prévention CHSCT
  37. 37. LE MÉDECIN DU TRAVAIL Le Médecin du Travail est un acteur central de la prévention des risques professionnels. Son rôle est double : il veille sur la santé des salariés et conseille l’employeur et les représentants de l'entreprise sur l’ensemble des problématiques liées à la santé, la sécurité, l'hygiène, et les conditions de travail. ● Surveillance médicale des salariés (visites d'embauche et périodiques). ● Établissement des inaptitudes. ● Analyse des conditions de travail dans les entreprises. ● Réalisation et mise à jour de la Fiche d'Entreprise. ● Participation aux réunions CHSCT des entreprises.
  38. 38. DOSSIER MÉDICAL EN SANTÉ AU TRAVAIL (DMST) La HAS définit* le DMST tenu par le Médecin du Travail comme : le lieu de recueil et de conservation des informations socio-administratives, médicales et professionnelles, formalisées et actualisées, nécessaires aux actions de prévention individuelle et collective en santé au travail, enregistrées, dans le respect du secret professionnel, pour tout travailleur exerçant une activité, à quelque titre que ce soit, dans une entreprise ou un organisme, quel que soit le secteur d’activité. Son contenu : 1) informations socio-administratives 2) informations concernant l'emploi actuel et les emplois antérieurs 3) informations concernant la santé des travailleurs 4) Propositions et avis délivrés au travailleur par le Médecin du Travail 5) Annexe : fiche individuelle d'exposition / pénibilité. *http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_757826/fr/le-dossier-medical-en-sante-au-travail
  39. 39. FOCUS SUR LES IPRP Les Intervenants en Prévention des Risques Professionnels* sont nés de la Loi de Modernisation Sociale (loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002). De profils très variés ( psychologues, ergonomes, toxicologues...) ils interviennent à la demande des entreprises ou des Services de Santé au Travail pour apporter une approche pluridisciplinaire en Prévention. IPRP Leur habilitation est délivrée par 5 collèges interrégionaux réunissant des représentants de la CARSAT, de l’ARACT et de l’OPPBTP. Leur mission est de participer, dans un but exclusif de prévention, à la préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs et à l’amélioration des conditions de travail. *Plus d'info sur le Portail de la Santé au Travail: Guide Officiel des IPRP http://www.guide-iprp.fr/
  40. 40. PRINCIPAUX ACTEURS INSTITUTIONNELS EXTERNES À L'ENTREPRISE  Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels : organisme quadripartite pouvant proposer toutes mesures en matière de prévention sur les lieux de travail - Consultable sur tous les projets de lois ou de règlements qui touchent à la prévention des risques professionnels.  Inspection du travail : missions de surveillance et de contrôle, d’information et de conseil, pour tout ce qui concerne l’application des dispositions législatives et réglementaires relatives aux conditions de travail, à la santé et la sécurité en milieu de travail.  CNAMTS - Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (actions relayées en régions par CARSAT, CRAM, CGSS) : recommandations pratiques, incitations financières, contrôles, assistance technique et conseils aux entreprises pour la mise en oeuvre de mesures de prévention adaptées, ou de promotion de la formation et de l’information en matière de santé et de sécurité au travail. Source : INRS 1 / 3
  41. 41. PRINCIPAUX ACTEURS INSTITUTIONNELS EXTERNES À L'ENTREPRISE  INRS - Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles : apporte une aide technique - études et recherches, formation en matière de prévention, assistance technique et documentaire, information (journaux, affiches, brochures, audiovisuels, site web).  ANACT - Agence pour l’amélioration des conditions de travail : a pour mission de contribuer au développement de recherches en matière d’amélioration des conditions de travail, de rassembler et de diffuser l’information dans ce domaine, et d’aider les entreprises en matière d’évaluation et de prévention des risques professionnels (réseau ARACT en régions).  OPPBTP - Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics : contribue à la prévention dans toutes les entreprises du secteur du BTP. Source : INRS 2 / 3
  42. 42. PRINCIPAUX ACTEURS INSTITUTIONNELS EXTERNES À L'ENTREPRISE  EUROGIP (GIP constitué entre CNAMTS et INRS) : coordonne, développe et anime des actions conduites au niveau européen, en particulier des travaux de normalisation.  IRSN - Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire : exerce une mission d’expertise et de recherche dans le domaine des risques liés aux rayonnements ionisants, d’origine naturelle ou utilisés en milieu industriel ou médical.  InVS - Institut de Veille Sanitaire : dispose d'un département Santé-Travail et a pour rôle de surveiller en permanence l’état de santé de la population et son évolution ; surveillance et investigations épidémiologiques, analyse et valorisation des connaissances sur les risques sanitaires, expertise.  HAS – Haute Autorité de Santé : a établi les Bonnes Pratiques relatives au DMST Dossier Médical en Santé au Travail. Source : INRS 3 / 3
  43. 43. CONCLUSION Les dernières évolutions du travail (intensification, TMS, RPS...), le recul de l'âge de la retraite (notion de vieillissement actif), et la prise en compte des thématiques de pénibilité ont rendu d'autant plus important l'enjeu de ''fiabilité humaine [qui] donne toute sa place à la santé en tant que composante majeure.*'' *Source : Ergonomie, Falzon, PUF
  44. 44. LA SANTÉ EST LA PLUS GRANDE DES RICHESSES. Virgile 70 à 19 av. JC

×