Les français et l'environnement : bilan et perspectives.

562 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
562
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les français et l'environnement : bilan et perspectives.

  1. 1. Stratégie & étudesN° 35 – 20 décembre 2012Les Français et l’environnement:bilan et perspectives ADEME dispose d’un baromètre en deuxième position. Quant à la pollution, à l’investissement passe assez logique- L’ annuel des pratiques et de l’opinion des Français sur les questions seul item environnemental de la liste, elle arrive dorénavant en troisième position ment au second plan. environnementales. Il permet d’observer les (voir graphique 1, page 2). Des habitudes de chauffage tendances et les évolutions des valeurs et plus économes à la maison des comportements déclarés sur la base de DES PRATIQUES CONTRAINTES Le renchérissement des prix de l’énergie trois enquêtes annuelles (voir focus 1). PAR LA CRISE ET LA HAUSSE affecte nettement les ménages. Depuis Cette année, une étude complémentaire a DES PRIX DE L’ÉNERGIE 2009, de plus en plus de ménages estiment été confiée à Ipsos pour mesurer l’évolution En période d’incertitude économique que leur consommation d’énergie repré- des valeurs et modes de vie des Français et et/ou de difficultés financières, les ménages sente une part trop importante de leur la place que l’environnement pourrait y tenir. sont avant tout préoccupés par la gestion budget : 42 % en 2009, 46 % en 2010 et Ce numéro 35 de Stratégie&études dresse de leur budget courant. Tout ce qui a trait 48 % en 2011. Ainsi, 81 % des >>> le bilan 2012 de l’évolution de l’opinion et des pratiques déclarées des Français à l’égard des questions environnementales. , Il propose des pistes de réflexion pour communiquer efficacement sur le sujet. FOCUS 1 / Les enquêtes barométriques de l’ADEME Les préoccupations des Français sont • Maîtrise de l’énergie, attitudes et comportements des particuliers, 10000 personnes, marquées par la crise. Ainsi, parmi les pro- questionnaires papiers, depuis les années 1980, enquête « Maîtrise de l’énergie » Sofres 2011 pour l’ADEME. blèmes de société jugés les plus importants • Développement durable et écolabel: état de l’opinion en 2012, 2000 personnes, en au sein d’une liste proposée aux enquêtés, face-à-face, depuis 1995, enquête « Environnement », Crédoc 2011 pour l’ADEME. le chômage garde la première place, qu’il • Les représentations sociales de l’effet de serre, 1000 personnes, par téléphone, occupe sans discontinuer depuis le bilan depuis 2000, enquête « Effet de serre », GFK/ISL 2011 pour l’ADEME. , 2008. Le sujet des inégalités sociales vient La lettre ADEME & vous - Stratégie & études est une lettre d’information régulière destinée aux décideurs du monde de l’environnement et de l’énergie, partenaires et contacts de l’ADEME. Chaque numéro est consacré à la présentation d’un sujet à vocation stratégique, économique ou sociologique : recherche et études, travaux de synthèse, propositions dans l’un des domaines de compétences de l’Agence. L’objectif est de faciliter la diffusion de connaissances et d’initier réflexions et débats.
  2. 2. ADEME & VOUS> 02 Les Français et l’environnement Stratégie & étudesGraphique 1Parmi les problèmes suivants, quels sont lestrois qui vous paraissent les plus importants? >>> ménages interrogés déclarent chercher à 69 69 72 Le chômage réduire leur facture énergétique. Selon ces 65 déclarations, les comportements économes 63 60 61 62 Les inégalités sociales 55 64 en matière d’habitudes de chauffage conti- 58 57 49 La pollution nuent de se renforcer (voir graphique 2). 53 55 55 45 L’item « On chauffe moins les pièces 41 43 La délinquance 38 42 39 38 36 38 41 38 inoccupées » arrive cette année en pre- 33 32 39 38 Les retraites 35 31 mière position. On note également la forte 35 34 32 30 25 32 33 32 32 Le fonctionnement de l’école augmentation du port de vêtements plus 23 29 20 21 23 27 18 22 22 19 16 16 1715 19 17 18 chauds pour pouvoir baisser la température 17 16 16 L’immigration 16 15 16 15 12 12 12 14 16 15 (pratique désormais déclarée comme cou- 9 14 La baisse des impôts 12 13 11 11 12 8 rante pour une majorité des foyers français). 10 La lutte contre le terrorisme 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Source : enquête « Maîtrise de l’énergie », Des travaux de maîtrise Sofres 2012 pour l’ADEME de l’énergie en baisse, et une motivation principalement économiqueGraphique 2 Dans un contexte économique tendu,Pour chacune des phrases suivantes, indiquez si elle marqué par un dispositif moins incitatif decorrespond à ce que vous faites dans votre logement, promotion des travaux (diminution des aides financières et de la communication), lad’une façon générale. proportion des ménages ayant réalisé des travaux de maîtrise de l’énergie est en net ST Peu souvent ST Souvent 2008 2002 recul par rapport aux deux années précé-On chauffe moins les pièces inoccupées 27 16 11 23 50 73 69 67 dentes : 12,8 % en 2 011, contre 14,4 % en On baisse ou on éteint le chauffage 2010 et 14,8 % en 2009. La question por- si on s’absente plus de 48 heures 28 15 13 20 52 72 71 72 tant sur les raisons de réaliser des travaux souligne l’importance du critère économique On baisse ou on éteint les radiateurs 67 63 30 18 12 18 52 70 au détriment des motivations liées au confort quand on ouvre les fenêtres (voir graphique 3). On utilise le moins possible 30 23 7 11 59 70 65 55 Néanmoins, dans ce paysage marqué(ou pas du tout) les radiateurs d’appoint par les difficultés économiques, si les On baisse la température la nuit 36 23 13 17 47 64 60 60 questions environnementales paraissent relativement moins prioritaires, les progrès On porte des vêtements plus chauds 48 20 28 23 29 52 43 35 en matière de sensibilisation sur ces sujets pour pouvoir baisser la température restent acquis.Source : enquête « Maîtrise de l’énergie », ■ Jamais ■ Parfois ■ Presque toujours ■ ToujoursSofres 2012 pour l’ADEME DES FRANÇAIS TOUJOURS SENSIBILISÉS AUX PROBLÉMA- TIQUES ENVIRONNEMENTALESGraphique 3 Les Français et le développement durableParmi la liste suivante, quelle est la raison principale Selon l’enquête « Environnement » depour laquelle vous avez réalisé ces travaux? 2012, une majorité de la population connaît(% des ménages ayant réalisé des travaux) désormais le concept de développement durable : l’expression est même de plus enEn % Logements de 6 pièces ou plus: 47 % plus familière. Connu de seulement un tiers 42 41 Réduction du montant 37 de la facture énergétique des Français en 2004, le principe gagne en 36 37 34 notoriété depuis 2007, si bien que début 32 31 Meilleure isolation thermique 31 31 2012, 52 % des Français déclarent avoir 28 30 27 27 31 28 29 Amélioration du confort une idée « très ou assez précise » de ce que 24 24 23 23 27 26 26 26 25 recouvrent les deux mots. Même si la notion 21 20 19 22 20 Remplacement d’un appareil, 21 21 21 20 19 (d’une installation) vétuste, reste principalement associée à la protection 19 en mauvais état 15 17 de l’environnement (57 % des évocations 14 spontanées), près de 20 % des personnes 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Source : enquête « Maîtrise de l’énergie », font maintenant aussi référence à ses Sofres 2012 pour l’ADEME aspects sociaux et économiques. >>>
  3. 3. ADEME & VOUS> 03 Les Français et l’environnement Stratégie & études >>> Une confiance renouée considère qu’on ne parle pas suffisamment Elle fournit des recommandations pour avec l’expertise scientifique du réchauffement climatique dans les inscrire les thèmes environnementaux au environnementale médias. C’est une forte progression par plus près des préoccupations de la société Après une relative défiance vis-à-vis rapport à 2010 et 2011 (voir tableau 2). d’aujourd’hui, en réconciliant notamment de l’expertise scientifique sur le climat en Aussi, 54 % des moins de 35 ans souhaite- écologie et d’autres aspirations, y compris 2010, les Français expriment à nouveau raient que le sujet soit davantage abordé. le plaisir. leur confiance envers la communauté Ces recommandations partent du constat scientifique. Ils semblent en effet plus général que les Français ne veulent pas convaincus que les années précédentes du BÂTIR UNE ÉCOLOGIE sacrifier leur bien-être actuel à un futur de sérieux des prévisions des climatologues EN RÉSONANCE AVEC plus en plus difficile à appréhender. Ces (voir tableau 1). LES ASPIRATIONS DES FRANÇAIS derniers temps, les Français se sont Une étude particulière a été confiée recentrés sur la sphère personnelle (indivi- Une demande d’information cette année à Ipsos pour définir les ten- dualisme, priorité au plaisir, éloignement croissante dances d’évolution des valeurs et des des enjeux collectifs). La question climatique suscite d’ailleurs modes de vie des Français, ainsi que la La santé s’affirme comme une préoccu- des attentes. Près d’un interviewé sur deux place que l’environnement pourrait y tenir. pation de plus en plus cruciale pour les individus, qui la placent au centre de leur attention, et déclarent y porter un soin de plus en plus grand (via la surveillance de leur alimentation, la prise de médicaments,Tableau 1 etc.). S’ils lui donnent un rôle primordial dans leur bien-être, ils y consacrent uneLes risques de réchauffement climatique part importante et croissante de leursOn entend parfois des critiques contre les scientifiques qui étudient les évolutions revenus. C’est une des rares dimensions àdu climat, disant qu’ils exagèrent les risques de réchauffement climatique. travers laquelle les Français prennentD’autres disent au contraire que les scientifiques évaluent correctement ces risques. véritablement conscience d’un horizon àQuelle est votre opinion à ce propos? long terme, et tentent d’agir en consé- quence. 2010 2011 2012 Les scientifiques exagèrent les risques 34 28 24 L’avenir est anxiogène Outre les questions relatives à la santé, Les scientifiques évaluent correctement les principales craintes des Français touchent les risques 66 72 76 à leur situation économique et financière.Source : enquête « Effet de serre », GFK/ISL 2012 pour l’ADEME Sur ce sujet, la difficulté à se projeter dans le futur s’accentue, renforcée par la croyance de plus en plus répandue (64 % des Français interrogés) que « d’un point de vue économique, la prochaine généra-Tableau 2 tion vivra plus mal que la génération actuelle ». En 2010, 44 % des FrançaisLe réchauffement climatique dans les médias déclarent être de plus en plus inquiets pourAujourdhui, on entend parler du réchauffement climatique dans la presse l’avenir (voir graphique 4 page 4).ou à la télévision. Selon vous, on parle trop du réchauffement, on en parlesuffisamment, ou on nen parle pas assez? Le plaisir de court terme est une priorité… 2009 2010 2011 2012 Face à ces préoccupations et compte tenu de la difficulté à adopter une vision On parle trop du réchauffement 13 20 16 12 de long terme, les Français ont tendance à On en parle suffisamment 45 46 48 41 se réfugier dans un hédonisme de courte durée : 8 Français sur 10 font du plaisir On n’en parle pas assez 42 33 34 46 une priorité dans leur vie, et ce parti pris SR 0 1 2 1 ne montre aucune tendance à la réduction. Parallèlement, on note une tendance Total 100 100 100 100 à la baisse de la valeur « Sens des res- ponsabilités », signe que les Français sontSource : enquête « Effet de serre », GFK/ISL 2012 pour l’ADEME plus enclins à relâcher les >>>
  4. 4. ADEME & VOUS> 04 Les Français et l’environnement Stratégie & études >>> contraintes de long terme et à profiter du Si l’on interroge les Français sur ce que les marchés ne semblent d’ailleurs pas moment présent (voir graphique 5). signifie pour eux « consommer mieux », connaître de saturation. ils répondaient « consommer moins » à Et le désir de consommer 58 % en 2008, contre seulement 54 % CONCLUSION toujours bien présent aujourd’hui. Cet attrait pour la consom- Ainsi, pour trouver leur place, les modes La consommation reste l’une des voies mation s’exprime notamment à travers de vie écoresponsable doivent donc par laquelle ils répondent à ces aspirations. leur goût croissant pour l’innovation (voir répondre aux préoccupations domi- Le sentiment général d’érosion du pouvoir graphique 6). Cette tendance s’avère par- nantes des Français : plaisir, accessibilité d’achat ne remet d’ailleurs pas en cause ticulièrement forte dans le secteur alimen- financière et santé. le désir de consommer. Les pratiques de taire, bien que le contrôle des dépenses consommation évoluent ainsi, tout en asso- soit très présent (voir graphique 7), et sur La communication environnementale ciant le plaisir à la contrainte budgétaire. les biens technologiques. Pour ces derniers, devrait prioritairement montrer >>>,Graphique 4 Graphique 5« L’avenir me fait « Parmi les caractéristiques individuellesde plus en plus peur » suivantes*, quelles sont celles auxquelles vous accordez le plus d’importance? » 43 44 Se faire plaisir, profiter de la vie 38 35 35 44 41 Le sens des D’accord 31 responsabilités 11 13 2007 2009 2011 Tout à fait d’accord *La politesse, le savoir-vivre; l’indépendance d’esprit; le goût du risque; être travailleur(euse); 2008 2010 le sens des responsabilités; l’imagination, la créativité; le respect des règles; la tolérance, le respect des autres; le sens de l’épargne, de la bonne gestion; la détermination, la persévérance; avoir la foi, croire en Dieu; la confiance en soi; la loyauté, la fidélité; se faire plaisir, profiter de la vie;Source : enquête « Effet de serre », GFK/ISL 2012 pour l’ADEME le sens de l’esthétique, de la beauté; l’altruisme, la générosité; l’ambition, la réussite; le goût de la découverte, l’ouverture aux autres cultures. Source : Observatoire des clientèles du luxe, Ipsos, 2007-2011Graphique 6 Graphique 7« Je suis à laffût des nouveaux « Je fais très attention aux prix quandproduits et jaime les essayer » j’achète des produits alimentaires »(total d’accord) 59 76 73 54 68 50 D’accord 27 21 24 Tout à fait d’accord mai 2007 mai 2009 avril 2011 2006 2008 2010Source : Observatoire de la crise / enquête Ipsos-LSA (2008-2011) Source : Les 4500, Observatoire des modes de vie et de consommation des Français, Ipsos
  5. 5. ADEME & VOUS> 05 Les Français et l’environnement Stratégie & études >>> les aspects positifs du développement dura- l’avenir sous l’angle d’une catastrophe grand public sur un mode plus ludique ; ble tout en restant pragmatique, c’est-à-dire: annoncée ; g mieux informer sur les bénéfices des g éviter les communications alar- g adopter un discours plus concret sur offres responsables et relier ces bénéfices mistes, préférer des communications plus la transmission d’un environnement pré- à un avantage personnel, un plaisir pour soi, constructives; servé, centré sur la sphère familiale en un bienfait pour sa santé ; g promouvoir une idée positive du particulier plutôt que sur les générations g communiquer sur les modes de consom- futur : insister sur les capacités d’adapta- futures en général ; mation qui permettent à la fois d’économiser tion de l’espèce humaine au lieu de décrire g utiliser l’Internet pour sensibiliser le de l’argent et d’être écoresponsable à la fois. FOCUS 2 / Comment la France se situe-t-elle par rapport à ses voisins européens? Une enquête de la Commission européenne sur les attitudes et selon lequel l’Europe va s’orienter vers davantage de respect comportements des citoyens européens vis-à-vis du changement de l’environnement, et une économie à faible émission de carbone climatique et sur leurs attentes pour l’avenir a été publiée d’ici à 2050. Cependant, la France se situe plutôt en retrait en octobre 2011. Elle montre notamment que, chez tous par rapport à la moyenne européenne, sauf sur la question les interviewés européens, il existe un sentiment général spécifique des véhicules., Moyenne Europe Moyenne France 50 % 42 % Pensez-vous qu’en 2050, les gens utiliseront davantage les sources d’énergie Les 3 pays les mieux placés renouvelable comme l’énergie éolienne • Danemark: 82 % ou l’énergie solaire? • Suède: 79 % Oui, certainement • Allemagne: 74 % 45 % 41 % Pensez-vous qu’en 2050, les gens consommeront l’énergie plus efficacement Les 3 pays les mieux placés qu’actuellement? • Suède: 75 % • Danemark: 74 % Oui, beaucoup plus efficacement • Allemagne: 61 % 73 % 77 % Pensez-vous qu’en 2050 la plupart des voitures fonctionneront toujours Les 3 pays les mieux placés à l’essence ou au gasoil ou utiliseront-elles • Suède: 87 % d’autres énergies plus efficaces? • Belgique: 86 % D’autres énergies plus efficaces • Lituanie: 83 %, Source : Eurobaromètre spécial 372 - Commission européenne/Direction générale Action pour le climat - octobre 2011 ADEME & VOUS / Stratégie&études Cette lettre est diffusée gratuitement par voie électronique. Abonnement : www.ademe.fr/ademe-et-vous-abonnement ADEME & vous - BP 90406 - 49004 Angers Cedex 01 – www.ademe.fr Directeur de la publication : François Moisan / Rédacteur en chef : Anne Chêne / Chantal Derkenne, sociologue au service Économie Conception-réalisation : www.specifique.com – N° ISSN: 1954-3794@ et Prospective, et Régine Trotignon, coordinatrice de secteur au service Bâtiment chantal.derkenne@ademe.fr regine.trotignon@ademe.fr

×