D’où vient la vie. french. français

43 vues

Publié le

D’où vient la vie. french. français

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
43
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

D’où vient la vie. french. français

  1. 1. Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
  2. 2. Editions IQRA 14, rue Jacques Kablé 75018 Paris Tél : 01 42 05 04 52 ISBN: 2-916337-05-9 Dépôt légal : mars 2006 Diffusion : Librairie Al Ghazâlî 29, rue Moret 75011 Paris Tél : 01 40 21 00 71 & Fax : 01 40 21 00 72 www.harunyahya.com/fr e-mail : contact@harunyahya.org Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tous pays. La loi du 11 mars 1957 n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 4l, d'une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective", et d'autre part, que les ana- lyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite" (alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduc- tion, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefa- çon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.
  3. 3. HARUN YAHYA D’OÙ VIENT LA VIE ? Les réponses scientifiques de I’Islam
  4. 4. À PROPOS DE L'AUTEUR ET DE SES ŒUVRES L'auteur, qui écrit sous le pseudonyme HARUN YAHYA, est né à Ankara en 1956. Il a effectué des études artistiques à l'Université Mimar Sinan d'Istanbul, et a étudié la philoso- phie à l'Université d'Istanbul. Depuis les années 80, il a publié de nombreux ouvrages sur des sujets politiques, scientifiques et liés à la foi. Harun Yahya est devenu célèbre pour avoir remis en cause la théorie de l'évolution et dénoncé l'imposture des évolutionnistes. Il a éga- lement mis en évidence les liens occultes qui existent entre le darwinisme et les idéologies sanglantes du 20ème siècle. Son pseudonyme est constitué des noms "Harun" (Aaron) et "Yahya" (Jean), en mémoire de ces deux prophètes estimés qui ont tous deux lutté contre la "mécréance". Le sceau du Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) qui figure sur la couverture des livres de l'auteur, revêt un caractère symbolique lié à leur contenu. Ce sceau signifie que le Coran est le dernier Livre de Dieu, Son ultime Parole, et que notre Prophète (que la béné- diction et la paix de Dieu soient sur lui) est le dernier maillon de la chaîne prophétique. En se référant au Coran et à la Sounna, l'auteur s'est fixé comme objectif d'anéantir les argu- ments des tenants des idéologies athées, pour réduire au silence les objections soulevées contre la religion. Le Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a atteint les plus hauts niveaux de la sagesse et de la perfection morale, c'est pourquoi son sceau est utilisé avec l'intention de rapporter des informations essentielles. Tous les travaux de l'auteur sont centrés sur un seul objectif : communiquer aux autres le message du Coran, les inciter à réfléchir à des questions liées à la foi, telles que l'exis- tence de Dieu, Son unicité, l'au-delà, et leur remettre en mémoire certains thèmes impor- tants. L'œuvre de Harun Yahya est connue à travers de nombreux pays, tels que l'Inde, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Indonésie, la Pologne, la Bosnie, l'Espagne et le Brésil. Certains de ses livres sont maintenant disponibles dans les langues suivantes : l'anglais, le français, l'allemand, l'italien, le portugais, l'urdu, l'arabe, l'albanais, le russe, le serbo-croa- te (bosniaque), l'ouïgour de Turquie, et l'indonésien, et de nombreux lecteurs du monde entier les apprécient. Ces ouvrages ont permis à de nombreuses personnes d'attester de leur croyance en Dieu, et à d'autres d'approfondir leur foi. La sagesse et le style sincère et fluide de ces livres confèrent à ces derniers une touche distinctive qui ne peut manquer de frapper ceux qui les lisent ou qui sont amenés à les consulter. Les explications fournies sont claires et laissent peu de place au doute, permettant ainsi d'enrichir la culture du lecteur de données solides. L'auteur ne tire aucune fierté personnelle de son travail ; il espère seulement être un sup- port pour ceux qui cherchent à cheminer vers Dieu. De plus, il ne tire aucun bénéfice maté- riel de ses livres. Ni lui ni ceux qui contribuent à publier ces ouvrages accessibles à tous ne réalisent de gains matériels. Tous désirent uniquement obtenir la satisfaction de Dieu. Si nous tenons compte de ces faits, nous pensons que c'est rendre un service inestimable à la cause de Dieu que d'encourager le plus grand nombre à lire ces livres. Il ne fait aucun doute, qu'ils permettent à leurs lecteurs d'ouvrir les "yeux du cœur" et par la même de devenir de meilleurs serviteurs de Dieu. Par contre, encourager des livres qui créent la confusion dans l'esprit des gens, qui mènent au chaos idéologique et qui, manifestement, ne servent pas à ôter des cœurs le doute, s'avère être une grande perte de temps et d'énergie. Nous pensons que de nombreux ouvrages sont écrits dans le seul but de mettre en valeur la puissance littéraire de leurs
  5. 5. auteurs, plutôt que de servir le noble objectif d'apporter aux lecteurs la connaissance et de les éloigner ainsi de l'égarement. Ceux qui douteraient de ceci se rendront vite compte que Harun Yahya ne cherche à travers ses livres qu'à diffuser les valeurs morales du Coran. Le succès, l'impact et la sincérité de cet engagement sont évidents. Il convient de garder à l'esprit un point essentiel. La raison des cruautés incessantes, des conflits et des souffrances dont les Musulmans sont les perpétuelles victimes, est la prédominance de l'incroyance sur cette terre. Nous ne pourrons mettre fin à cette triste réa- lité qu'en bâtissant la défaite de l'incrédulité et en sensibilisant le plus grand nombre aux merveilles de la création ainsi qu'à la morale coranique, pour que chacun puisse vivre en accord avec elle. En observant l'état actuel du monde qui ne cesse d'aspirer les gens dans la spirale de la violence, de la corruption et des conflits, il apparaît vital que ce service rendu à l'humanité le soit encore plus rapidement et efficacement. Sinon, il se pourrait bien que les dégâts causés soient irréversibles. Voici quelques-uns de ses ouvrages : La "main secrète" en Bosnie ; L'aspect caché du terro- risme ; La carte kurde d'Israël ; Une stratégie nationale pour la Turquie ; Solution : les valeurs du Coran ; Les désastres causés à l'humanité par le darwinisme ; Le mensonge de l'évolution ; Les nations disparues ; L'âge d'or ; Le vrai visage de ce monde ; Les confessions des évolu- tionnistes ; Les illusions des évolutionnistes ; La magie noire du darwinisme ; L'effondrement de la théorie de l'évolution en 20 questions ; La religion du darwinisme ; Le Coran montre la voie à la science ; L'origine de la vie ; Les miracles du Coran ; La conception divine dans la nature ; L'éternité a déjà commencé ; La fin du darwinisme ; Nul n'est censé ignorer ; Le cau- chemar de la mécréance ; Pour les gens doués d'intelligence ; Le miracle de l'atome ; Le miracle de la cellule ; Le miracle du système immunitaire ; Le miracle de l'œil ; Le miracle de la création dans les plantes ; Le miracle de l'araignée ; Le miracle du moustique ; Le miracle de la fourmi ; Le miracle de l'abeille à miel. Parmi ses brochures, citons : La réalité de la création ; L'effondrement du matérialisme ; La fin du matérialisme ; Les bévues des évolutionnistes I-II ; L'effondrement microbiolo- gique de l'évolution ; La réalité de la création ; La plus grande tromperie de l'histoire de la biologie : le darwinisme. Les autres ouvrages de l'auteur sur des sujets liés au Coran incluent : Avez-vous déjà réfléchi à la vérité ? ; Au service de Dieu ; Avant que vous ne regrettiez ; Abandonner la société de l'ignorance ; Le Paradis ; Les valeurs morales dans le Coran ; La connaissance du Coran ; Un index coranique ; L'émigration dans la voie de Dieu ; Les caractéristiques de l'hypocrite dans le Coran ; Les secrets des hypocrites ; Les attributs de Dieu ; Débattre et communiquer le message selon le Coran ; Les concepts fondamentaux du Coran ; Les réponses du Coran ; La mort, la résurrection et l'Enfer ; La lutte des messagers ; L'ennemi juré de l'homme : Satan ; L'idolâtrie ; La religion des ignorants ; L'arrogance de Satan ; La prière dans le Coran ; L'importance de la conscience dans le Coran ; Le Jour de la Résurrection ; N'oubliez jamais ; Les caractères humains dans la société d'ignorance ; L'importance de la patience dans le Coran ; Information générale du Coran ; Compréhension rapide de la foi 1-2-3 ; Le raisonnement primitif de la non-croyance ; La foi mûre ; Nos messagers disent… ; La miséricorde des croyants ; La crainte de Dieu ; La seconde venue de Jésus ; Les beautés présentées par le Coran pour la vie ; L'iniquité appe- lée "moquerie" ; Le mystère de l'épreuve ; La véritable sagesse selon le Coran ; La lutte contre la religion de l'irréligion ; L'école de Youssoûf ; Les calomnies répandues au sujet des Musulmans à travers l'histoire ; L'importance de suivre la bonne parole ; Pourquoi se leur- rer ? ; Bouquet de beautés venant de Dieu 1-2-3-4.
  6. 6. À L'AÀ L'ATTENTION DU LECTEURTTENTION DU LECTEUR Dans tous les livres de l'auteur, les questions liées à la foi sont expliquées à la lumière des versets coraniques et les gens sont invités à connaître la parole de Dieu et à vivre selon ses préceptes. Tous les sujets qui concernent les versets de Dieu sont expliqués de telle façon à ne laisser planer ni doute, ni questionnement dans l'esprit du lecteur. Par ailleurs, le style sincère, simple et fluide employé permet à chacun, quel que soit l'âge ou l'appartenance sociale, d'en comprendre facile- ment la lecture. Ces écrits efficaces et lucides permettent également leur lecture d'une seule traite. Même ceux qui rejettent vigoureusement la spiritualité resteront sensibles aux faits rapportés dans ces livres et ne peuvent réfuter la véracité de leur contenu. Ce livre et tous les autres travaux de l'auteur peuvent être lus indi- viduellement ou être abordés lors de conversations en groupes. Les lecteurs qui désirent tirer le plus grand profit des livres trouveront le débat très utile dans le sens où ils seront en mesure de comparer leurs propres réflexions et expériences à celles des autres. Par ailleurs, ce sera un grand service rendu à la religion que de contribuer à faire connaître et faire lire ces livres, qui ne sont écrits que dans le seul but de plaire à Dieu. Tous les livres de l'auteur sont extrê- mement convaincants. De ce fait, pour ceux qui souhaitent faire connaître la religion à d'autres personnes, une des méthodes les plus efficaces est de les encourager à les lire. Dans ces livres, vous ne trouverez pas, comme dans d'autres livres, les idées personnelles de l'auteur ou des explications fondées sur des sources douteuses. Vous ne trouverez pas non plus des attitudes qui sont irrespectueuses ou irrévérencieuses du fait des sujets sacrés qui sont abordés. Enfin, vous n'aurez pas à trouver également de comptes- rendus désespérés, pessimistes ou suscitant le doute qui peut affecter et troubler le cœur.
  7. 7. INTRODUCTION VOICI NOTRE CORPS ! COMMENT L’UNIVERS S’EST-IL FORMÉ ? LES ÉTONNANTES CARACTÉRISTIQUES DES CRÉATURES QUI NOUS ENTOURENT DES CRÉATURES FASCINANTES COMMENT LES PLANTES COLORÉES ÉMERGENT-ELLES DE LA TERRE ? RÉFLÉCHISSONS ENCORE ! QU’EST-CE QUE LA THÉORIE DE L’ÉVOLUTION ? COMMENT LES CRÉATURES VIVANTES ÉVOLUENT- ELLES, SELON LES ÉVOLUTIONNISTES ? LES FOSSILES QUE LES ÉVOLUTIONNISTES SEMBLENT NE PAS TROUVER QUE S’EST-IL PASSÉ DURANT LA PÉRIODE CAMBRIENNE ? LE MENSONGE DES POISSONS TRANSFORMÉS EN REPTILES N’IMPORTE QUOI ! COMMENT UNE CHOSE PAREILLE EST-ELLE POSSIBLE ? LA LÉGENDE DE L’ÉVOLUTION HUMAINE LES SUJETS LES PLUS EFFRAYANTS POUR DARWIN ET LES ÉVOLUTIONNISTES LA BANQUE DE DONNÉES DE NOS CORPS : L’ADN DIEU EST LE CRÉATEUR DE TOUTE CHOSE CONCLUSION 8 1 0 2 7 7 8 5 9 8 2 8 5 9 0 9 7 103 106 110 114 116 128 132 136 138 3 9
  8. 8. Les enfants ! Vous êtes-vous déjà demandé : "Comment l’univers s’est-il formé ?", "Comment le Soleil et la Lune sont-ils appa- rus ?", "Où étiez-vous avant de naître ?", " Comment les mers, les arbres et les animaux sont-ils arrivés ? ", "Comment les bons fruits parfumés et colorés que nous aimons, comme les bananes, les cerises, les prunes et les fraises, émergent-ils de la terre sombre ? Qui leur donne leur couleur et leur parfum ?", "Comment une minuscule abeille a-t-elle appris à faire un miel si délicieux ? Comment fabrique-t-elle un rayon de miel qui possède des côtés parfaitement identiques ?", "Qui était le premier être humain ?", "Votre mère vous a donné naissance. Mais le premier être humain ne pouvait pas avoir de mère ni de père. Alors comment est-il apparu d’un coup ?", Vous apprendrez dans ce livre les réponses à toutes ces questions. Savez-vous quelle est cette réponse exacte ? 8
  9. 9. Tout ce que vous voyez autour de vous, vous inclus, vos amis, vos parents, la Terre, le Soleil, les nourritures que vous aimez, les bananes, les cerises, les fraises, les roses colorées, les vio- lettes, les bonnes senteurs, les êtres humains, les chats, les chiens, les fourmis, les abeilles, les che- vaux, les oiseaux et les papillons… bref, tout a été créé par Dieu. Nous vous demandons : "Savez-vous comment une minuscule abeille a appris à faire un miel si délicieux ?" Eh bien, Dieu est Celui qui apprend à l’abeille comment faire du miel. Mais beaucoup de personnes inventent des his- toires sur ces choses-là. Ils ne croient pas que Dieu a tout créé. Ces personnes sont "les évolu- tionnistes" et l’histoire qu’ils racontent s’appelle "l’évolution". Nous voulons vous montrer la vérité, c’est pour cette raison que ce livre commencera par une des- cription des choses telles qu’elles sont en réalité. Dans la seconde partie du livre, nous vous mon- trerons comment ceux qui croient en l’évolution trompent les gens. Si, après avoir lu ce livre, quelqu’un vient vous dire un jour de croire en la théorie de l’évolution, vous pourrez alors lui dire que cette théorie est fausse et que Dieu est le Créateur de toute chose. 9
  10. 10. 10 Savez-vous ce qu’est l’univers ? C’est un espace infini et tout ce qu’il contient, la Terre, le Soleil, la Lune, les planètes et les étoiles. Même si vous marchez des millions et des millions de kilomètres, vous ne serez pas capables d’atteindre la fin de l’espace et il est bien trop grand pour être décrit. La Terre existe dans cet espace illimité. Autour de la Terre, le Soleil, la Lune et des millions d’étoiles existent aussi. TERRE
  11. 11. Alors comment se sont formées toutes ces choses ? Comment le Soleil a-t-il existé, comment notre Terre est-elle apparue ? Il y a deux types de réponses à ces ques- tions. L’une est juste et l’autre est fausse. Ceux qui répondent incorrectement croient aussi en la théorie de l’évolution. Nous allons d’abord vous donner la mauvai- se réponse et ensuite la bonne. SOLEIL LUNE 11
  12. 12. 12 Si un de vos amis avait mis un peu de terre, des pierres et de l’eau dans une boîte, puis vous avait dit qu’après quelques années, un ordinateur était sorti de cette boîte, n’éclateriez-vous pas de rire à cette idée ?
  13. 13. Ceux qui répondent incorrectement disent : l’univers a toujours été là, et est apparu de lui-même. C’est-à-dire que beaucoup de substances se sont assemblées d’elles- mêmes, par hasard, pour former le Soleil, les étoiles, les mers, les arbres, les rivières et les montagnes. Vous ne trouvez pas que ce raisonnement est illo- gique ? Si un de vos amis venait et vous disait : "J’ai mis un peu de terre, des pierres et un peu d’eau dans une grande caisse. J’ai attendu quelques années et un ordi- nateur a fini par sortir de cette boîte.", le croiriez- vous ? Vous penseriez probablement que votre ami plai- santait, mentait ou était fou. Les évolutionnistes racontent ouvertement une histoi- re comme celle-ci. Un ordinateur ne peut pas se former tout seul par quelques coïncidences. Quelqu’un doit d’abord planifier ce que l’ordinateur est supposé être et faire, et décider des composants à utiliser. Ensuite, dans de grandes usines, des ingénieurs, des techniciens et des centaines d’ouvriers utilisent d’énormes machines pour assembler l’ordinateur. Quand vous voyez un ordinateur, vous savez qu’il ne s’est pas fabriqué tout seul, de lui- même. N’est-il pas évident que des personnes intelli- gentes fabriquent les ordinateurs ? Le Soleil, la Terre et les autres planètes sont plus grands qu’un ordinateur qui ne peut pourtant pas se fabriquer tout seul. Il y a donc forcément une puissance qui a crée le Soleil, la Terre, la Lune et les étoiles. Avez-vous deviné la bonne réponse ? Dieu est le Créateur du Soleil, de la Terre, des planètes et des étoiles. Chaque chose dans l’univers est parfaite et ordonnée, parce que Dieu l’a créé et a mis chaque chose là où elle doit être. LA BONNE RÉPONSE RÉPONSE : 13
  14. 14. COMMENT DIEU A-T-IL CRÉÉ L’UNIVERS ? Les scientifiques ont récemment découvert qu’avant que l’univers ne soit formé, il n’y avait rien d’autre. Ni terre, ni air, ni eau, et il n’y avait pas d’étoiles et même pas d’espace. Dans ce néant, il y avait cette minuscule tache, difficile à être vue par l’œil. Plusieurs matières ont été rassemblées à l’inté- rieur de cette tache qui a ensuite explosé en un ins- tant. En explosant, toutes les matières ont volé par- tout et elles ont formé des atomes desquels se sont formés les étoiles, notre Soleil, la Terre et les autres planètes. Les scientifiques ont appelé cette explosion "Le Big Bang". Toute chose dans l’univers a été formée à partir de ce "Big Bang". Vous devez réfléchir ici à une chose très importan- te. Imaginez que vous mettez des pièces de puzzle dans un ballon que vous remplissez d’air et qu’ensui- te, vous le percez. Le ballon éclaterait et qu’arriverait-il aux pièces de puzzle qui étaient dedans ? Ces pièces vont-elles former une belle villa ou un aéroport — qui sont très difficiles à construire — au milieu de votre chambre ? Ou bien s’épar- pilleront-elles dans toute la chambre ? Bien sûr 14
  15. 15. qu’elles s’éparpilleront partout dans la chambre et vous devrez les mettre ensemble pour former un aéroport ou une maison. Dieu est Celui qui a fait ce "Big Bang", Il a organi- sé toutes les matières qui étaient dispersées dans l’espace après le "Big Bang" pour en faire le Soleil, la Terre, les planètes et les étoiles. Lorsque Dieu veut que quelque chose soit, Il dit "Sois !" et cette chose existe. Dieu est Supérieur et Il est le Plus Fort. Il est capable de tout et lorsqu’Il veut une chose, Il peut la créer immédiatement. Dieu nous a envoyé Son Livre, le Coran, dans lequel Il se présente à nous ainsi que Sa création. Nous pou- vons trouver toutes les bonnes réponses à toutes les questions à partir du Coran et de la Sunna (la façon de vivre du Prophète Mohammad). Par exemple, quand nous demandons "Comment Dieu a-t-Il créé l’univers ?" Dieu répond dans le Coran en disant : Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant… (Sourate 2, Al Baqara : 101)
  16. 16. DIEU A CRÉÉ LA TERRE POUR NOUS Dieu est Celui qui a créé la Terre, le Soleil, les étoiles et la Lune. Alors, comment toutes les autres créatures vivantes sur Terre ont-elles existé ? Imaginez une énorme planète et sa surface complète- ment vide. Il n’y a ni humain, ni animal, ni plante, ni insecte. La Terre a été décorée avec beaucoup de détails pour que les créatures puissent y vivre. Dieu est Celui qui a donné à la Terre tous ces détails sans lesquels ni vous, ni vos parents ou vos amis n’auraient pu vivre. Voyons comment Dieu a créé la Terre pour que les êtres vivants puissent survivre : 1 - Réfléchissez… chaque chose a sa place dans l’univers. Le Soleil a été mis dans la position exacte d’où il peut nous réchauffer et nous donner de la lumière. Sans le Soleil, il n’y aurait pas eu un seul être vivant sur Terre. 2 - Dieu a aussi éloigné le Soleil de la Terre à la bonne distance. Si la Terre était un petit peu plus proche du Soleil, la chaleur l’aurait desséchée et nous aurions été incapables de vivre. Si la Terre était un peu plus éloignée du Soleil, les glaciers auraient recouvert la Terre, et il n’aurait pas été possible d’y vivre. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas de vie sur les autres planètes, parce qu’elles sont soit trop proches ou trop éloignées du Soleil. 3 - Comme vous le savez, les créatures vivantes ont besoin de respirer pour vivre. Nous avons besoin d’oxygène dans l’air pour pouvoir respirer et l’air 16
  17. 17. CC rr éé aa tt ee uu rr dd ee ss cc ii ee uu xx ee tt dd ee ll aa tt ee rr rr ee …… (( SS oo uu rr aa tt ee 44 22 ,, AA cc hh oo uu rr aa :: 11 00 11 ))
  18. 18. contient exactement la bonne quantité d’oxygène pour que les êtres humains puissent respirer. S’il y en avait un peu plus ou un peu moins, ni nous, ni les ani- maux, ni les plantes n’auraient survécu. 4 - L’une des choses les plus importantes qui nous permet de vivre est l’eau. Aucun organisme ne peut vivre sans eau. Pour cette raison, Dieu a recouvert d’eau certaines parties de la Terre. Les trois quarts de la surface de la Terre en sont recouverts mais il n’y a pas d’eau sur les autres planètes, ni même sur la Lune que vous pouvez voir la nuit. Seule la Terre contient de l’eau qui est essentielle pour les créa- tures. Pour pouvoir vivre, il faut plusieurs choses (comme le soleil, l’eau et l’oxygène) et s’il en manquait une seule, aucune créature ne pourrait vivre sur Terre. Est-il possible que ces milliers de choses soient appa- rues ensemble, à partir de rien, pour former la Terre ? Bien sûr que non. Rien de tout cela n’a pu arri- ver par hasard. C’est Dieu qui a créé la Terre pour les êtres humains et c’est pour cela que c’est pour nous l’endroit le plus approprié. Dites, à ceux qui prétendent que la Terre et l’uni- vers ont été formés par hasard : imaginons que vous êtes en train de jouer sur la plage et que de grosses vagues approchent et vous forcent à rentrer chez vous. Lorsque vous retournez sur la plage, quelques heures plus tard, vous voyez un paysage étonnant, une merveilleuse cité faite de sable, des maisons, des hôpitaux, un aéroport, et des bus, et même des figures humaines. Un ami arrive et vous lui demandez s’il sait comment ces choses se sont produites. S’il 18
  19. 19. I M P O S S I B L E !I M P O S S I B L E ! Vous êtes en train de jouer sur la plage quand, tout à coup, de grandes vagues s'approchent. Vous rentrez précipitam- ment chez vous. Quand vous retournez à la plage après quelques heures, vous aper- cevez une chose étonnante. Un magnifique château de sable se tient sur le rivage. Les grosses vagues n'ont pas pu former ce château "par hasard". Il est impossible qu'une telle construc- tion aussi belle et soignée ait pu apparaître par hasard, de la même manière qu'il est impossible que les êtres vivants aient pu se for- mer sur terre par hasard. P E N S E Z - V O U S Q U E C ’ E S T P O S S I B L EP E N S E Z - V O U S Q U E C ’ E S T P O S S I B L E ??
  20. 20. répond : "Je pense que la grosse vague qui a atteint la plage a dû les former", qu’en penserez-vous ? Ne penserez-vous pas qu’il a imaginé tout ça ou qu’il ne cherche qu’à plaisanter ou encore qu’il est devenu fou ? L E B O U C L I E R P R O T E C T E U R Q U I E N T O U R E L A T E R R E : L ’ A T M O S P H È R E Savez-vous que chaque jour, plusieurs météorites tombent sur Terre ? Lorsque les météorites tombent sur les autres pla- nètes, elles créent de gigantesques cratères, mais lorsqu’elles tombent sur la Terre, elles ne causent pas beaucoup de mal. Les météorites sont des pierres qui se sont déta- chées des planètes ou sont des restes de matières d’étoiles. Elles cir- culent dans l’es- pace, et tombent de temps en temps sur les sur- faces des planètes, leur causant de grands dom- mages. Mais parce que Dieu a entouré notre pla- nète avec un bou- clier protecteur, l’atmosphère, elles ne nous font pas trop de mal.
  21. 21. Pourquoi abîment-elles beaucoup les autres pla- nètes mais pas la Terre ? La raison est due à l’atmosphère qui l’entoure. C’est une couche de gaz qui encercle notre planète comme un bouclier protecteur. Une météorite qui entre dans l’atmosphère rétrécit parce qu’elle est brûlée en approchant de la Terre. Il arrive même qu’elle disparaisse complètement et ne cause aucun mal à la Terre. L’atmosphère n’empêche pas seulement le mal causé par les météorites, mais elle absorbe aussi les rayons du soleil qui peuvent être dangereux. Si ces rayons nocifs atteignaient la surface de la Terre, il serait impossible d’y vivre. Ces deux exemples prouvent que l’atmosphère n’est pas là par hasard. C’est Dieu — qui a une infinie miséricorde pour toutes Ses créatures et qui possède aussi un pouvoir infini — qui a créé l’atmosphère qui nous protège des dangers. L’atmosphère encercle la Terre comme un bou- clier protecteur. Grâce à elle, nous sommes protégés de nom- breuses menaces sans même le réaliser.
  22. 22. L E S A T O M E S P E U V E N T - I L S P E N S E R ? Comme nous l’avons expliqué plus tôt, après le "Big Bang", des particules sont apparues et ont formé des ATOMES. Mais savez- vous ce qu’est un atome ? Expliquons d’abord à quoi ça ressemble. Ce sont des sortes de petites billes, minus- cules comme vous n’en avez jamais vu. Maintenant, regardez autour de vous ! Tout ce que vous voyez est formé de ces billes appelées atomes. La chaise sur laquelle vous êtes assis, le livre qui est entre vos mains, votre mère, votre pro- fesseur, la télévision que vous regardez, les pommes, les melons et le chocolat dans la cuisine, votre ani- mal de compagnie, l’eau, les fleurs dans votre jar- din, vos jouets, et même votre corps, tout cela est fait d’atomes. Nous avons aussi expliqué que les étoiles, le Soleil et tout l’univers sont aussi formés d’atomes, tout comme vous. Vous ne pouvez pas voir ces petites choses qu’on appelle atomes parce qu’ils sont encore plus petits que ce que vous pouvez imaginer. Ils sont tellement petits que, même avec les plus grands microscopes, il est impossible de voir, ne serait- ce que l’un d’entre eux. Pour comprendre la petite taille de l’atome, regardez cet exemple : Imaginez que vous avez
  23. 23. une clé dans votre main. Vous ne pourrez pas voir les atomes qui la consti- tuent. Mais si vous voulez les voir, il faut ima- giner que cette clef est aussi grande que toute la Terre et que chaque atome qui la constitue est de la taille d’une cerise. Comment tous les atomes ont-ils pu s’as- sembler après le "Big Bang" ? Les atomes sont sans vie, ils n’ont donc ni cerveau ni intel- ligence et ne peuvent prendre aucune décision. Ils ne peuvent pas dire par exemple : "Rassemblons-nous et formons une étoile.", ou "Rapprochons-nous et formons la Terre." Nous pouvons aussi utiliser à nouveau l’exemple du puzzle. Les pièces du puzzle sont sans vie, et comme les atomes, elles ne peu- vent pas prendre de décisions. Si vous les éparpillez partout, elles ne peuvent pas se dire : "Rassemblons-nous et formons un château ou un humain !" Alors comment toutes les étoiles, les pla- nètes, les humains et les animaux qui sont formés d’atomes, ont-ils pu exister ? Bien sûr, rien n’arrive par simple coïnciden- ce ou hasard. C’est Dieu qui rassemble les atomes. Il a créé toute l’immensité de l’espa- ce, les planètes, les étoiles, la Terre, les ani- maux, les plantes et les humains à partir d’atomes.
  24. 24. L E S H U M A I N S S O N T - I L S A U S S I F A I T S D ’ A T O M E S ? Nous avons dit que les atomes s’assemblent pour for- mer les êtres humains. Mais comment cela est-il pos- sible ? Les atomes s’assemblent d’abord pour former des CELLULES. Mais qu’est-ce qu’une cellule ? Le corps de chaque organisme vivant est composé de cellules. Elles ne sont pas aussi petites que les atomes mais elles sont quand même trop petites pour être vues à l’œil nu. Pour imaginer leur taille, il faut se dire qu’un ensemble d’environ 10.000 cellules sera gros comme une tête d’épingle. Voilà pourquoi vous ne pou- vez pas les voir. Mais les cellules sont les éléments qui constituent les humains, les fourmis, les chats, les roses, les arbres et tous les autres organismes vivants autour de vous. Vous, par exemple, êtes faits de tril- lions (des millions et des millions) de cellules. Alors, d’où viennent-elles ? Regardez votre frère. Il n’était pas là il y a encore quelques années et il est apparu d’un coup et a com- mencé à grandir. Comment cela est-il possible ? Votre frère, comme tous les êtres humains, était à l’origine une seule cellule dans le ventre de sa mère. Cette cellule unique renfermait beaucoup d’informa- tions importantes : la couleur de ses yeux, de ses che- veux, son poids, etc. 1er jour 1ère semaine 1er mois 2ème mois
  25. 25. 3ème mois 4ème mois 5ème-6ème mois 7ème-8ème-9ème mois Ensuite, cette cellule a grandi un peu et a commencé à se diviser en deux. Cependant, il s’est passé quelque chose de très intéressant : les informations contenues dans la première cellule ne se sont pas divisées en deux, mais la même information a été copiée et mise dans les deux cellules. Après cela, les cellules ont continué à se diviser et l’information a été copiée dans chacune d’elles. Puis ces cellules se sont encore divisées et ainsi de suite jusqu’à ce que des millions de cellules se soient formées. Pendant que tout cela se produisait, quelque chose que vous ne devinerez jamais a eu lieu ! Ces cellules, bien qu’elles contiennent la même infor- mation, ont commencé à exécuter des tâches différentes de celles des autres. Quelques-unes ont formé la peau de votre frère, d’autres ses muscles, d’autres son squelette et d’autres encore les neurones de son cerveau. En se multipliant, le groupe de cellules qui ressem- blait à une balle a commencé à prendre forme. Comme vous pouvez voir sur les images en haut de la page, la tête de votre frère est apparue en premier, puis les bras et les jambes. Les cellules ont continué de grandir et se diviser, et au bout de 9 mois, elles ont formé un bébé complet. Vous l’avez rencontré la première fois lorsqu’il est "né". Tout ce que nous avons dit jusqu’à maintenant peut vous surprendre. Vous vous demandez probablement
  26. 26. 26 = + pourquoi les cellules ont choisi d’entreprendre des tâches différentes ou comment elles ont pu se combi- ner pour former quelque chose d’aussi harmonieux. Dieu est Celui qui fait tout cela. Les cellules ne sont pas visibles à l’œil nu et, comme les atomes, elles ne peuvent pas prendre d’elles-mêmes la décision de s’assembler pour former un être humain. Il est insen- sé de penser que votre frère ou un autre être humain est fait de cellules rassemblées par coïncidence. Dieu, le Créateur de tout, a parfaitement créé tous les êtres humains et Il a dit aux gens d’y réfléchir dans le Livre qu’Il nous a envoyé, le Coran: L’homme ne se rappelle-t-il pas qu’avant cela, c’est Nous qui l’avons créé, alors qu’il n’était rien? (Sourate 19, Maryam : 67) Vous, comme votre frère et tous les autres êtres humains, étiez une cellule unique qui s’est divisée et est devenue une personne complète. Maintenant, vous vivez une belle vie dans ce monde. Vous devez tout cela à Dieu Qui montre une grande miséricorde envers vous, et vous accorde des bénédictions et des bienfaits. Alors, n’oubliez jamais de remercier votre Créateur, Dieu.
  27. 27. Nos corps sont de parfaits organismes qui nous per- mettent de vivre sur terre, de courir et jouer, lire et écrire. Ces organismes sont si merveilleux que person- ne ne pourrait créer quelque chose de semblable, même avec la technologie la plus avancée. Que savez-vous de votre corps qui fonctionne en permanence et qui se répare lui-même quand il est épuisé ? 27 Savez-vous que votre corps est constitué de graisses, de protéines, d'eau, de glucides et de minéraux ? EAU GRAISSES SOLIDES ET LIQUIDES MINÉRAUX GLUCIDES PROTÉINES
  28. 28. NOS FENÊTRES SUR LE MONDE : LES YEUX Chaque organe de notre corps est très important pour nous. Nos vies changeraient si seulement l’un d’eux manquait. Nos yeux, par exemple… Avez-vous déjà imaginé votre vie sans vos yeux ? Vous n’auriez pas pu savoir à quoi ressemblent vos parents, vos frères ou sœurs ou vos amis. Vous n’auriez pas été capables de voir toutes les jolies choses, ni de jouer aux jeux auxquels vous jouez maintenant. Vous n’auriez pas été capables non plus de lire ce livre ou voir ses images colorées, ni encore d’imaginer à quoi ressemble un lapin ou un chien parce que vous ne les auriez jamais vus. Vous n’auriez pas non plus vu les dessins animés à la télé ou effectué vos tâches facilement. Vous ne pourriez même pas être capables de trouver votre chemin autour de chez vous. Vous seriez incapables de voir les couleurs ou les formes ou de savoir ce qu’est la lumiè- re. Vous ne pourriez rien voir du tout. Dieu a donné aux êtres humains qu’Il a créés l’avantage d’avoir des yeux. Nos yeux ont des fonctions très importantes et ils ont un fonctionnement très complexe. Examinons brièvement comment nous voyons : Chaque objet dans le monde reflète et émet de la lumière autour de lui. Par exemple, quand vous regardez ce livre, la lumière qui en est reflétée et émise traverse une partie de votre œil appelée la pupille pour aller se coller tout au fond de votre œil. Cette lumière se transforme ensuite en signal électrique, en message qui va dans le centre de vision 28
  29. 29. dans votre cerveau, une petite surfa- ce où le signal électrique forme l’image du livre lorsque vous le regardez. Essayer d’expliquer ces processus, même rapide- ment, prend déjà beaucoup de temps alors que le pro- cessus de la vision est instantané. Il se produit si rapi- dement que lorsque vous regardez le livre, vous le voyez à l’instant même. N’est-ce pas un système parfait ? Si vous vous rappelez, nous avons parlé plus tôt dans ce livre des évolutionnistes, ces personnes qui croient que la Terre, l’univers, les étoiles et toutes les créatures vivantes sont le résultat du hasard. Ils disent la même chose à propos de vos yeux. Ils disent : "Les yeux se sont créés d’eux-mêmes, par coïncidence." Un tel système complexe et mer- veilleux peut-il se former de lui-même ? Donnons un exemple pour clarifier ces opinions ridicules : 29
  30. 30. Les ingénieurs ont fabriqué des appareils photos et des caméras vidéo en copiant l’œil humain. Cependant, aucun de ces équipements ne donne une vue aussi claire que vos yeux. Levez maintenant votre tête du livre et regardez autour de vous. Votre vision n’est-elle pas claire ? Il n’y a ni brouillard, ni lignes manquantes dans votre vision. Regardez maintenant votre téléviseur ; même avec la toute nouvelle technologie, les télés ne produisent tou- jours pas les images parfaites de vos yeux.
  31. 31. Réfléchissons un moment. Cela veut dire que nos yeux sont beaucoup plus avancés et de meilleure qua- lité qu’une caméra, un appareil photo ou une télé. Que feriez-vous si quelqu’un vous disait : "Une tem- pête a jeté des câbles électriques, des vis, des mar- teaux et des tournevis dans la cour. Puis il y a eu de la pluie et de l’orage et tout s’est mélangé à la terre. Après quelque temps, j’ai vu un téléviseur sortir de la terre et je l’ai amené à la maison." Vous penserez que quelqu’un qui dit de telles choses est fou ou menteur car nous savons tous que les téléviseurs sont fabriqués dans de grandes usines où il y a des centaines d’ingénieurs, de desi- gners et du personnel spécialisé. Il est impossible qu’ils se forment d’eux-mêmes. Se peut-il que vos yeux, qui sont de meilleure qualité qu’une télé, se soient produits d’eux- mêmes ? Bien sûr que non ! Tout comme une télé doit être fabriquée par quelqu’un, nos yeux ne sont pas non plus le résultat de coïncidence. Dieu est Celui Qui a créé nos yeux de manière à ce qu’ils voient toutes les formes, en trois dimensions et avec des images colorées et très nettes. C’est pour- quoi nous devons remercier Dieu pour toutes les belles choses que nous pouvons voir.
  32. 32. NOS OREILLES QUI ENTENDENT NETTEMENT Dieu a créé nos oreilles aussi parfaitement que nos yeux. Imaginez une chaîne stéréo, même très perfec- tionnée, vous allez entendre des petits crépitements et des sifflements. Les chaînes de radio se mélangent par- fois. Maintenant, ne parlez pas, écoutez plutôt ! Entendez-vous un sifflement ? Vos oreilles n’en produi- sent pas. Vous entendez les sons merveilleusement et avec clarté. Ne pensez-vous pas que vos oreilles auraient pu aussi produire des crépitements comme les stéréos ? Dieu a créé nos oreilles parfaitement et nous sommes capables de très bien entendre les sons autour de nous sans être gênés. Dieu a créé nos oreilles de manière à ce que nous n’entendions pas certains sons qui nous dérangeraient. Le sang qui circule dans notre corps par exemple, coule très rapidement et fait beaucoup de bruit mais nos oreilles ne l’entendent pas. Notre planète aussi produit 32
  33. 33. un grand bruit lorsqu’elle tourne. Mais Dieu a créé nos oreilles si idéalement que nous n’entendons pas ce bruit. Dieu est très compatissant envers nous. C’est la raison pour laquelle, durant nos vies, Il ne nous laisse pas entendre des bruits qui nous dérangeraient. C’est pour cela que nous devons remercier Dieu pour Sa bienveillance. Dieu a dit ceci dans un verset coranique : Et Dieu vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir, et vous a donné l’ouïe, les yeux et les cœurs (l’intelligence), afin que vous soyez reconnaissants. (Sourate 16, An-Nahl : 78) 33 Voici un diagramme qui montre l’intérieur de notre oreille. Votre pavillon recueille le son, qui atteint finalement le centre de l'au- dition dans votre cerveau en circulant à l’intérieur de votre oreille. Et c’est là-bas que l'ouïe a lieu. pavillon de l'oreille étriers enclume cochlée marteau nerf cochléaire trompe d'Eustache tympan canal auditif lobe de l'oreille
  34. 34. NOTRE CŒUR QUI NE SE FATIGUE PAS Le cœur est un organe essentiel pour nous tous. Il bat environ 72 fois en une minute et 40 millions de fois par an. Pour comprendre combien c’est une activité fatigante, serrez le poing avec votre main puis relâchez-le et continuez. Combien de temps pensez- vous être capable de tenir ? Votre cœur, qui est à peu près de la taille de votre poing, fait cela tout au long de votre vie sans se fati- guer ni s’arrêter une seule fois. Nos cœurs ne s’arrêtent pas, même lorsque nous dormons. Si nous nous énervons, notre cœur bat plus vite, et il bat plus lentement quand nous nous reposons. Notre cœur fait tous ces ajuste- ments automatiquement, alors que nous en sommes complètement inconscients. Chaque fois que notre cœur bat, il pompe le sang et le fait circuler dans notre corps. Chacune des cellules qui nous composent reçoit grâce au sang l’oxygène dont elle a besoin ainsi que la nourriture nécessaire. Notre cœur pompe environ 43.000 litres de sang par jour. Savez- vous quelle quantité de sang cela représente ? C’est à peu près assez pour rem- plir 150 baignoires. Ne seriez- vous pas fatigués si vous deviez vider une seule bai- gnoire remplie d’eau avec une tasse ? Imaginez maintenant que vous avez à vider 150 bai- gnoires d’eau avec juste une tasse. Vous ne pour- riez probablement pas accomplir 34
  35. 35. une tâche si difficile. Toutefois, notre cœur fait cela depuis le jour où nous sommes nés et le fera jusqu’au jour où nous mourrons. De plus, vous par exemple, vous avez besoin de prendre une pause et de vous reposer si vous faites un travail difficile et fatigant. Mais nos cœurs ne prennent jamais de pause car ils doivent fonctionner en permanence pour nous permettre de survivre. Le cœur est certes petit, mais sa tâche est énorme. Voilà pourquoi Dieu l’a créé de manière à ce qu’il ne se fatigue pas. 35 Cœur Veine : Artère Cellule sanguine Il est inimaginable pour un pays de ne pas avoir un réseau de routes, de che- mins de fer ou de voies maritimes. De même, un réseau unique dans votre cœur lui permet de fonctionner impec- cablement. Ce sont les vaisseaux san- guins de notre système circulatoire. À l’intérieur de ces vaisseaux, le sang que pompe inlassablement le cœur coule et transporte des matières innombrables d’une partie du corps à une autre. Il distribue continuellement la nourriture à chaque point du corps et collecte les matières usées.
  36. 36. SAVEZ-VOUS QU’IL Y A UNE ARMÉE DANS NOTRE CORPS QUI NOUS PROTÈGE DES MICROBES ? Les endroits où nous nous asseyons, l’air que nous respirons, les choses que nous tenons sont pleins de microbes, de germes et de virus que nous ne pouvons pas voir à l’œil nu. Les microbes et les virus sont de petits organismes qui causent des maladies aux êtres humains et leur font perdre leur force. Mais il existe une armée qui vit à l’intérieur de nous, que nous ne pouvons pas voir non plus et qui nous pro- tège contre nos ennemis de germes et virus. Cette armée s’appelle " le système immunitaire ". Notre système immunitaire existe dans notre sang, et les cellules qui le composent s’appellent les globules blancs. Lorsqu’un ennemi entre dans notre corps, notre sang travaille comme un laboratoire. Il produit immédiate- ment une substance très spéciale pour combattre l’en- nemi et reproduit plus de cellules rivalisant avec la force de l’ennemi. Une bataille féroce commence alors. Parfois, l’armée dans notre corps gagne la bataille sans que nous le sentions et les microbes et les virus meurent. 36 L'importance et les avantages de la vaccination : Des germes dangereux sont injectés dans le corps après avoir été inactivés. De cette manière, les cellules immunitaires les reconnaissent et prennent les mesures appropriées pour vous protéger contre eux.
  37. 37. 37 Garde TueurEnnemi SuppresseurArme MémoireEngloutisseur Usine d'armement Les globules blancs, plus d’un trillion approximativement, forment une armée très développée. Chaque personnel de cette armée a son propre tra- vail. Quelques-uns surveillent s’il y a des corps étrangers qui entrent dans le flot de sang, pendant que d’autres forment des substances chimiques qui détruiront les ennemis, et d’autres encore attaquent l’ennemi. Quand le virus entre dans le corps, la cellule immunitaire qui agit comme un garde l'aperçoit. Les cellules de garde appellent les autres cellules immunitaires en les avertissant. En même temps, les armes nécessaires sont produites. Au même moment, les virus entrent dans les cellules du corps pour se multiplier. Les cellules immuni- taires tuent ces cellules et détruisent ainsi les virus. Résultat : notre corps gagne la bataille.
  38. 38. Parfois, nous sentons cette bataille. Voulez-vous savoir com- ment ? Eh bien c’est lorsque nous avons de la fièvre ! Vous avez sûre- ment déjà eu de la fièvre, cela était dû à l’armée à l’intérieur de votre corps qui combattait ses ennemis. Pendant cette bataille, votre corps a besoin d’utiliser plus d’énergie. Si vous fatiguez votre corps alors qu’il mène une bataille, vous utiliserez toute l’énergie dont a besoin votre corps pour combattre. Votre armée perdra alors la bataille et vous tom- berez malade. Mais quand vous avez de la fièvre, vous vous allongez pour vous reposer et votre armée peut utiliser toute votre énergie disponible pour gagner la bataille. Quand notre température est élevée, notre corps nous donne le message "Repos !". Savez-vous ce qui se passerait si nous n’avions pas de système immunitaire ? Peu de temps après notre nais- sance, le premier germe qui serait dans notre corps nous aurait tué. Parce que Dieu est très miséricordieux et compatissant envers tous les humains, Il a créé chaque être humain avec un systè- me immunitaire. Dieu nous permet à chaque instant de pouvoir voir de belles choses, de manger une déli- cieuse nourriture et d’être en bonne santé. C’est pourquoi nous devons penser à Dieu dans tout ce que nous voyons et dire : " Ô Dieu, je Te suis reconnaissant pour m’avoir donné toutes ces bénédictions. " 38 Pendant que vous portez un bandage pour vous protéger, les soldats à l’intérieur de votre corps se battent pour vous.
  39. 39. Saviez-vous que les créatures vivantes autour de nous ont des particularités très intéressantes ? Après avoir créé la Terre, Dieu a créé les êtres vivants, dont l’être humain, et nous avons déjà vu comment l’être humain a été créé. En plus des humains, il y a d’autres êtres vivants sur cette planète. Ce sont les animaux et les plantes. Nous allons expliquer les caractéris- tiques étonnantes de quelques-uns de ces animaux et plantes que vous avez probablement sou- vent vus sans faire atten- tion à leurs traits uniques. Lorsque Dieu crée les gens, Il leur donne quelques particularités pour qu’ils se souviennent 39
  40. 40. de Lui constamment. Par exemple, vous pouvez voir les images d’un humain et d’un moustique sur cette page. Le moustique est des milliers de fois plus petit que l’humain. Mais quand il dort, l’homme est totale- ment sans défense contre le moustique et sera incapable de l’empêcher de le piquer. Dieu a donné au moustique, malgré sa petite taille, des caractéristiques spéciales qui doivent faire réfléchir les humains et leur faire comprendre qu’ils ne peuvent rien faire, même contre un mous- tique, sans la volonté de Dieu et qu’ils n’ont absolu- ment aucun pouvoir face à Lui. Imaginez que vous êtes au lit et que vous entendez le bourdonnement d’un moustique. Comme le montre l’image, le moustique est minuscule cependant il fait un bruit très fort. C’est Dieu qui lui a donné ce talent unique. Mais savez-vous pourquoi le moustique essaye sans arrêt de vous piquer ? C’est ce que nous allons voir maintenant. 40 Un moustique au travail ! Sur la photo du bas, voyez-vous com- ment l’abdomen du moustique rougit quand il suce le sang ?
  41. 41. L’AVENTURE ÉTONNANTE DU MOUSTIQUE Nous connaissons tous les moustiques car ils nous rendent visite pendant l’été. Avez-vous eu l’occasion de voir un moustique de près ? Si ce n’est pas le cas, regardez la photo sur la page à gauche et nous allons l’étudier ensemble. Savez-vous pourquoi le ventre de ce moustique est rouge ? Parce qu’il est rempli du sang de la personne qu’il vient de piquer. Pourquoi les moustiques sucent- ils le sang ? Beaucoup de gens croient que les mous- tiques se nourrissent de sang. En réalité, ils se nour- rissent du nectar des fleurs. Le moustique femelle est le seul à sucer le sang, et ce, pour l’intérêt des œufs qu’elle porte. C’est étonnant n’est-ce pas ? Mais certaines choses sur les moustiques vous surprendront encore plus. Comme vous le savez, les moustiques sont des créa- tures qui vivent sur terre et qui volent, mais ils gran- dissent dans l’eau et une fois adultes, ils sortent de l’eau sans même se mouiller. Aviez-vous déjà entendu parler de cette histoire incroyable ? Dans le cas contraire, continuez donc à lire et vous serez bien surpris. L ’ A V E N T U R E C O M M E N C E … L’aventure du petit moustique commence lorsque la mère laisse ses œufs dans les étangs ou sur des feuilles mouillées. Elle les aligne soigneusement côte à côte, les œufs ressemblent ainsi à un radeau. Savez-vous pourquoi la mère moustique fait cela ? 41
  42. 42. C’est pour qu’ils ne coulent pas dans l’étang où elle les a posés. Les œufs sont blancs et commencent immédiatement à s’assombrir. Les insectes et les oiseaux qui pourraient manger les œufs ne les remar- quent pas parce que leur couleur est sombre. De cette manière, les œufs sont sauvés des attaques. Comment un minuscule œuf de moustique apprend-il à changer de couleur ? Évidemment, ni ce tout petit œuf, ni sa maman moustique n’a pu savoir comment changer sa couleur. Dieu est Celui Qui change la couleur des œufs. Il est très miséricordieux et le Protecteur des créatures vivantes qu’Il crée. Il change la couleur des œufs du moustique pour les protéger. Mais attendez ! L’aventure du moustique ne fait que commencer. Les petits, à l’intérieur de l’œuf, se transforment bientôt en créatures comme des vers qu’on appelle des larves. Ces larves, comme vous pou- vez le voir sur la photo à la page suivante, restent dans l’eau avec la tête en bas. Mais comment peu- vent-elles respirer avec la tête sous l’eau ? Dieu les a créées avec un organe qui leur permet de respirer. Savez-vous à quoi ressemble cet organe ? Il ressemble au tuba du plongeur qu’utilise l’enfant à la page sui- vante. C’est un tube dont le bout reste en dehors de 42 La mère moustique lie ses œufs sous forme de radeau pour les empêcher de couler.
  43. 43. l’eau. L’air qui entre par ce tube per- met au minuscule moustique qui est sous l’eau de respirer. Cependant, une légère vague pourrait y faire entrer l’eau, ce qui voudrait dire que le petit moustique se noierait. Mais cela n’arrive pas car une substance collante au bout de ce tube empêche l’eau d’y entrer. Pensez-vous que la larve que vous voyez sur l’image a pu dire : "Posons une substance collante au bout de notre tube pour que l’eau n’y entre pas." ? De petits moustiques peuvent-ils avoir une pareille intelligence ? Evidemment que non. Dieu est Celui qui crée le tube pour qu’ils puissent respirer, ainsi que la substance collante à son extrémité pour que l’eau n’entre pas. Comme vous pouvez le voir, Dieu ne protège pas seulement vous, mais aussi toutes les autres créa- tures vivantes. Ne croyez pas que l’aventure est finie. Elle conti- nue encore. Entre-temps, les petits moustiques changent de peau deux fois. Finalement, ils prennent la forme que vous voyez en bas. Ils ne ressemblent toujours pas à un moustique, n’est-ce pas ? Cette phase du mous- tique s’appelle l’étape de la chrysalide. A l’intérieur de la coquille appelée cocon, le moustique atteint complètement l’âge adulte et prend la vraie forme d’un moustique. Il est prêt à voler et il a ses antennes, sa bouche, ses pattes, ses ailes et ses yeux qui occupent une grande partie de sa tête. Mais d’abord, il doit sortir de la coquille. 43 Larve du moustique Cocon du moustique
  44. 44. L E M O U S T I Q U E S O R T P O U R L A P R E M I E R E F O I S ! Le cocon est d’abord déchiré sur le côté au niveau de la tête. Mais cela est très dangereux, que se pas- serait-il si le cocon se remplissait d’eau ? Le mous- tique se noierait. Pour éviter cela, la partie supérieu- re du cocon est couverte d’une substance collante spéciale qui empêche la tête du moustique d’être en contact avec l’eau. C’est un moment très important, parce que le moustique doit se mettre sur l’eau sur le bout de ses pattes et ne doit pas mouiller ses ailes. Même le plus léger vent pourrait renverser le moustique dans l’eau et le noyer. Mais le moustique affronte tout cela avec une grande habileté parce que Dieu l’a créé avec ce talent. C O M M E N T L E M O U S T I Q U E P E U T - I L V O U S V O I R E T V O U S P I Q U E R L A N U I T ? Y avez-vous déjà pensé ? La nuit est sombre et vous êtes couvert par votre couette. Seule une petite par- tie de votre corps est découverte et le moustique la voit et pique juste à cet endroit. Comment le mous- tique peut-il voir en pleine nuit ? 44 Le moustique qui est sorti de son cocon est sur l’eau ! Dieu l’em- pêche de couler grâce à une sub- stance collante qu’Il a créée pour ses pattes.
  45. 45. Les moustiques peuvent voir les créatures vivantes autour d’eux avec la chaleur qui se dégage de leur corps. C’est une sorte de lumière que l’être humain ne peut pas voir mais que les moustiques et certains autres animaux peuvent saisir. C’est un talent unique. En copiant ces animaux, les scientifiques ont inventé une caméra qui capture les images au moyen de la chaleur. Même s’il fait sombre, cette caméra donne une image de l’environ- nement comme s’il faisait jour. Imaginez-vous ? Les gens imitent un petit moustique ! Un moustique peut- il être plus savant qu’un être humain et surtout un scientifique ? Bien sûr que non ! Dieu a donné au moustique d’extraordinaires capacités que les gens essayent de copier tout comme ils ont inventé l’avion en copiant les oiseaux. Mais poursuivons l’aventure du moustique. L E M O U S T I Q U E A U T R A V A I L ! La technique qu’utilise le moustique pour sucer le sang est tellement méticuleuse qu’elle étonne les gens. D’abord, le moustique se pose sur une cible. Votre bras par exemple… Puis, avec son tube similaire à Les moustiques voient les créa- tures vivantes autour d’eux grâce à la chaleur qu’elles dégagent et ils peuvent ainsi choisir leur cible. 45
  46. 46. une aiguille, il choisit un endroit convenable. L’aiguille d’un moustique ressemble à une seringue et elle est protégée par un étui particulier. Quand il suce le sang, l’aiguille sort de cette protection. On croit généralement que le moustique perce la peau en y insérant son aiguille, mais ce n’est pas le cas. Il fait bouger sa mâchoire d’arrière en avant comme une scie, et avec l’aide de sa mâchoire inférieure, coupe la peau. Il insère l’aiguille dans cette ouvertu- re et lorsque l’aiguille atteint le vaisseau sanguin, il commence à sucer le sang. D O C T E U R M O U S T I Q U E ! Après avoir lu cette page, vous direz : "Les mous- tiques sont vraiment des médecins !" Quand vous vous coupez, votre sang arrête de s’écouler un moment après parce qu’il se "coagule". Dieu a créé le sang avec cette qualité unique pour protéger les êtres humains. Si le sang ne se coagulait pas de lui-même, la plus petite coupure ou une bles- sure causerait la mort puisque vous seriez incapables d’arrêter le saignement. C’est vraiment vital pour nous mais cela pourrait poser des problèmes aux moustiques. Car dès que le moustique commencerait à sucer notre sang, il durci- rait et n’arriverait pas au tube du moustique. Si c’était le cas, le moustique n’aurait pas existé, parce qu’aucun n’aurait pu se nourrir. Dieu a cependant créé les moustiques avec une particularité. Avant que le moustique ne commence à sucer le sang, il sécrète un liquide particulier qu’il dépose dans les vaisseaux sanguins de la personne sur qui il s’est posé, ce qui 46
  47. 47. empêche le sang de se coa- guler et le moustique peut donc le sucer. Ce liquide possède une autre qualité. Vous ne pou- vez pas sentir le moment où le moustique vous pique car cette même substance endort la surface que le moustique coupe. Ce liqui- de est comme un anesthé- sique qu’utilise le dentiste ou le chirurgien. Les méde- cins administrent une sorte de drogue pour que vous ne sentiez pas de douleur, et le moustique travaille comme un médecin. Il anes- thésie d’abord, puis il suce. C’est ce liquide qui pro- voque le petit bouton et la démangeaison que vous ressentez par la suite. Et tout cela ne prend qu’un court instant et vous ne sentez la piqûre qu’après qu’il aura fini son travail et rangé son équipement. Réfléchissons ensemble maintenant. Le moustique est aussi grand que la pointe d’un crayon, mais il effectue des tâches complexes. Croyez-vous qu’il est possible pour un moustique de bien considérer toutes ces choses, et de décider de lui-même d’empêcher l’écoulement du sang humain, d’anesthésier la surfa- ce qu’il coupe afin qu’elle ne cause aucune douleur, de voir facilement la nuit, d’arranger ses œufs sous forme de radeau pour qu’ils ne coulent pas… ? 47
  48. 48. Dieu a créé les créatures vivantes avec les caracté- ristiques les plus convenables pour qu’elles puissent se nourrir, se protéger et survivre. Ceci montre com- bien Dieu est compatissant, miséricordieux et protec- teur. Si un moustique est capable de vivre, c’est parce que Dieu le protège. Dieu ne rate rien et n’ou- blie rien non plus. C’est pourquoi tout ce dont a besoin un moustique est complet et rien ne manque. 48 La mère moustique nourrit les œufs qu’elle porte avec le sang qu’elle suce. Vous pouvez voir sur cette image un moustique piquer un être humain. Le moustique ne suce pas le sang pour se nourrir, mais uni- quement pour nour- rir ses œufs. De plus, vous ne senti- rez rien du tout pendant qu’il fait tout cela, puisque le moustique anesthé- sie l’endroit qu’il coupe.
  49. 49. LA MOUCHE EST L’UNE DES PLUS MER- VEILLEUSES CRÉATURES VIVANT SUR TERRE Nous avons mentionné jusqu’ici les caractéris- tiques particulières du moustique. En réalité, tous les insectes que nous voyons autour de nous possèdent d’intéressantes caractéristiques. Par exemple, les mouches sont capables de voler avec talent dès leur naissance. Une mouche peut battre des ailes environ 500 à 1000 fois par seconde. Réfléchissons : cela veut dire que lorsque vous fermez et ouvrez vos yeux une seule fois en battant des cils, la mouche a le temps de battre des ailes au moins 500 fois. Pourriez-vous lever et baisser votre bras ne serait- ce que 10 fois en une seconde ? Cela est impossible pour l’être humain. Toutefois la mouche possède, grâce à Dieu, des muscles extraordinaires qui lui per- mettent de réussir cela sans aucune difficulté et sans ressentir de fatigue. Si vous regardez une mouche de près, vous remar- querez qu’elle n’a aucune difficulté à décoller et que cela ne lui pose aucun problème. C’est pourtant un mouvement très important et difficile. Savez-vous depuis combien de temps les humains savent utiliser les hélicoptères et les avions ? Les machines capables de voler aujourd’hui n’ont été développées qu’au cours du siècle dernier. Ce qui veut dire qu’il y a 100 ans, il n’y avait ni avion ni hélico- ptère comme ceux qui existent maintenant. Les ingé- nieurs et les techniciens ont fait des recherches pen- dant très longtemps ; ils ont travaillé pendant plu- sieurs années et développé cette machinerie il y a 49
  50. 50. seulement très peu de temps. Et aujourd’hui encore, aucune machine ne possède la capacité à décoller comme les mouches. Quelques hélicoptères, qui ont été conçus suite à des années de recherche de d’ef- fort, essayent de les copier, mais ils ne volent pas aussi parfaitement que les mouches. 50
  51. 51. En examinant la première mouche que vous verrez, vous remarquerez qu’elle ne vole pas en ligne droite, mais qu’elle peut décoller dans toutes les directions, effectuer des manœuvres, zigzaguer ou faire des demi-tours brusques. Elle peut se poser sur n’importe quelle surface, peu importe qu’elle soit confortable ou pas, et même au plafond ou sur des murs à la ver- ticale. Aucune machine volante ne réussit toutes ces choses. Essayez d’imaginer dans votre tête le décol- lage d’un avion et d’une mouche, et décidez lequel est mieux réussi. Vous pouvez vous demander qui a appris à la mouche tous ces mouvements ? Encore une fois, ce que nous voyons ici est la présence de Dieu, le plus qui a donné à la mouche ses incroyables capacités de vol. 51 Lorsqu’il s’agit de voler, même les hélicoptères, qui sont fabriqués par les hommes avec les technologies les plus avancées, ne peuvent égaler les mouches.
  52. 52. LES MINUSCULES PRODIGES QUI PRODUISENT DU MIEL Savez-vous qui fabrique le miel posé sur votre table de petit-déjeuner ? Vous répondrez probablement: "Oui ! Nous savons tous que les abeilles fabriquent le miel." Toutefois, savez-vous combien ces abeilles travaillent pour faire du miel de l’instant où elles naissent jusqu’au moment où elles meurent ou combien elles sont géné- reuses et intelligentes ? Etudions ensemble comment Dieu a créé les abeilles… Dans une ruche, il y a une reine, une centaine d’abeilles mâles et une main-d’œuvre d’abeilles femelles infertiles, qui ne peuvent pas pondre d’œufs, les abeilles ouvrières.(Il peut y avoir jusqu’à 80.000 abeilles dans une seule ruche) Les abeilles ouvrières effectuent toutes les activités à l’intérieur de la ruche comme construire les rayons de miel, nettoyer et protéger la ruche, nourrir la reine et les abeilles mâles, s’occuper des larves et les nourrir de gelée royale, de miel et pollen, construire des cellules où grandiront les œufs, nettoyer ces chambres, mainte- nir la chaleur et l’humidité à l’intérieur de la ruche, 52
  53. 53. récolter le nectar, le pollen, l’eau et la résine, etc. Après le moustique, regardons ensemble quel type de vie mènent les abeilles ouvrières. Une abeille ouvrière vit entre 4 à 6 semaines. Pendant les trois semaines qui suivent sa naissance, elle vit à l’intérieur de la ruche. Son premier travail est de s’occuper des abeilles qui grandissent. Elle nourrit les bébés avec le miel et le pollen qu’elle prend dans un stock. Lorsque l’abeille arrive à l’âge de 12 jours, subitement, la cire d’abeille commence à être produite dans son corps. La cire d’abeille est extrê- mement importante car elle permet de construire les rayons de miel. Vous verrez une image d’un rayon de miel quand vous tourne- rez la page. N’est-il pas bien réalisé ? Auriez-vous pu faire de telles formes, des hexa- gones réguliers et identiques, côte à
  54. 54. côte, sans vous servir d’une règle ? Et si vous com- menciez à dessiner ces formes dans un coin de la feuille et qu’un ami commençait à en dessiner dans un autre coin, seriez-vous capables d’arriver à une forme ordonnée des rayons de miel, juste au milieu de la feuille, sans laisser d’espace ? Ce n’est pas pos- sible n’est-ce pas ? Même un adulte, vos professeurs, parents ou grands parents, ne pourraient pas. Il fau- drait des instruments et des calculs compliqués. Cependant, la minuscule abeille, âgée de seulement 12 jours, peut faire un parfait rayon de miel sans uti- liser le moindre instrument. Toutes les abeilles commencent à faire des rayons de miel hexagonaux à partir des coins, et se rencon- trent au milieu. Vous avez pu remarquer que les rayons de miel sont de la même taille. Comment une abeille peut-elle réussir aussi bien des tâches que même les humains sont incapables de mener ? Vous voyez que Dieu est le Seul Qui permet à ces abeilles de faire ces choses-là, car Il les a créées avec ce talent. Les responsabilités de l’abeille ouvrière ne s’arrê- tent pas là. Parmi ses nombreux devoirs, jusqu’à ce qu’elle soit âgée de 3 semaines, elle doit stocker la gelée royale et le pollen dans les rayons de miel, gar- der la ruche propre et jeter les abeilles mortes ainsi que les ordures en dehors de la ruche. Lors de la der- nière période de ces devoirs, elle commence sa der- nière tâche : servir comme gardien de sécurité et pro- téger la ruche des ennemis. Quand ces 3 semaines sont finies, l’abeille devient assez habile pour collec- ter la gelée royale, le pollen et l’eau. L’abeille ouvrière est épuisée après avoir travaillé sans arrêt pendant encore 2 ou 3 semaines et meurt. 54
  55. 55. 55 Il est impossible de former une structu- re alvéolaire parfai- te à la main.
  56. 56. Durant leur courte vie, les abeilles travaillent sans arrêt et personne ne leur apprend ce qu’elles doivent faire. Elles commencent à travailler juste après leur naissance. Réfléchissez, si un bébé nouveau-né devait sortir de son lit, l’arranger, se laver, et ensuite com- mencer à s’occuper des autres bébés ; les laver, les nourrir, les habiller. N’est-ce pas tout simplement impossible ? Mais, les abeilles peuvent le faire parce que Dieu les a créées avec ces capacités. L E S A B E I L L E S Q U I D A N S E N T Est-ce que quelqu’un vous a dit que les abeilles ont une danse ? Quand des abeilles cherchent de la nour- riture hors de la ruche, elles volent toute la journée, prennent avec elles autant de gelée royale que pos- sible, et retournent ensuite à leur ruche. Il y a enco- re beaucoup plus de gelée royale laissée à la source mais l’abeille ne peut pas tout ramasser sans l’aide des autres abeilles. L’abeille éclaireuse garde en tête l’endroit où se trouve la source de nourriture et retourne rapidement à la ruche pour rassembler ses amis. Elle commence à faire des mouvements sur les Les abeilles dansent en faisant des mouvements qui ressemblent au chiffre 8. Leur danse a un but : montrer la localisation d’une source de nourriture à leurs co-ouvriers. 56
  57. 57. rayons de miel qui ressemblent au chiffre 8. Les nombres de fois où l’abeille tourne ou agite son abdomen sont des signaux qui indiquent la distance entre la ruche et la source de nourriture. À la fin de la danse, les autres abeilles ont compris la localisa- tion et partent rapidement chercher ces fleurs qui sont leur nouvelle source de nourriture. Où croyez-vous que les minuscules abeilles appren- nent à communiquer en dansant ? Bien sûr, Celui qui leur a transmis ce savoir est leur Créateur et Protecteur, Dieu. S A V I E Z - V O U S Q U E L E S A B E I L L E S F O N T A U S S I D U M I E L P O U R N O U S ? Les abeilles peuvent produire beaucoup plus de miel qu’elles n’en ont besoin. Les abeilles produisent le miel dans leurs ventres. Leurs minuscules corps font assez de miel pour elles-mêmes et pour les gens. Mais pourquoi les abeilles sont-elles si généreuses ? Pourquoi ne font-elles pas du miel uniquement pour elles-mêmes au lieu de penser aussi à nos besoins ? Le miel est très nutritif pour les hommes. C’est pourquoi 57 L’abeille stocke le miel dans les cel- lules qu’elle construit si parfai- tement. Voici l’éton- nant rayon de miel de l’abeille !
  58. 58. Dieu a créé les abeilles avec cette capacité de faire du miel et Il leur a ordonné d’en faire une grande quantité. Dieu dit dans un verset coranique : [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles: "Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous." De leur ventre, sort une liqueur, aux cou- leurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. (Sourate 16, An-Nahl : 68-69) 58
  59. 59. Jusqu’à maintenant, nous vous avons parlé des créatures que vous avez l’habitude de voir autour de vous. Toutefois, il y en a que nous ne voyons pas sou- vent, mais que nous connaissons grâce aux livres ou à la télévision. Ces êtres vivants possèdent aussi des caractéristiques spéciales. Nous allons vous parler de certains d’entre eux. Lisez avec attention, parce que vous allez être très surpris, et vous direz : "Comme Dieu les a créés merveilleusement !" COMMENT LES PINGOUINS PEUVENT-ILS VIVRE DANS UN CONTINENT SI GLACIAL, LE PÔLE SUD ? Les pingouins vivent dans les régions polaires de notre planète. L’unique caractéristique du pôle est son étonnante froideur et le fait qu’il soit toujours couvert de neige et de glace. Le temps est tellement froid qu’il forme des glaciers sur la mer. Pensez maintenant combien vous avez froid lorsque vous sortez en hiver, même avec un pull, un manteau, un bonnet, une paire de gants et une écharpe. Quand vous jouez aux boules de neige, la température est probablement de 10 degrés Celsius seulement en des- sous de zéro. Les pingouins vivent en un endroit où la température tombe jusqu’à 40°C en dessous de zéro. De plus, ils ne portent aucun vête- ment bien qu’ils vivent dans un endroit beaucoup plus froid que le nôtre. Ils marchent sur la glace sans chaussure et ne tombent même pas malades. Ils n’ont 59 Pôle du sud
  60. 60. pas de maison non plus, ils dorment sur la glace. Si vous restiez sur la glace juste quelques minutes, vous tomberiez gravement malades. Mais ça n’arrive pas aux pingouins, pour- quoi ? Parce que Dieu les a créés de manière à ce qu’ils puissent vivre dans un environnement glacial pareil. Le corps des pingouins et leurs caractéristiques sont très différents des nôtres. Grâce à cela, ils peuvent vivre dans les endroits les plus froids sans la moindre difficulté. Dieu a couvert les corps des pingouins avec une couche très épaisse de graisse qui les tient chaud et qui agit comme une fourrure. La couche de graisse qui entoure nos corps est plutôt fine et c’est pour cela que nous attrapons rapidement froid. Voilà pourquoi nous devons porter de gros vêtements par temps de froid. Le pingouin affiche une grande dévotion envers ses œufs et bébés. Les pingouins couvent leurs œufs durant le temps le plus froid. Contrairement aux autres créatures, ce n’est pas le pingouin femelle qui couve ses œufs, mais le mâle. Le pingouin femelle pond l’œuf et le laisse au mâle. Elle part loin à la recherche de nourriture pour son mari et bébé. Le pingouin mâle incube, couve l’œuf pendant exactement 4 mois. Il porte l’œuf entre ses pattes et durant ces 4 mois, il ne le laisse à aucun moment sur le sol, sinon l’œuf se gélifierait et mourrait au bout de quelques minutes.
  61. 61. Le pingouin mâle est si patient que pendant 4 mois, il bouge avec l’œuf entre ses pattes. C’est pourquoi il est incapable d’aller chasser et reste affamé. Lorsque le temps devient vraiment trop froid, tous les pingouins mâles se regroupent, même s’ils portent des œufs entre leurs pattes. Ils se rapprochent les uns des autres, formant un cercle, et de cette manière, ils se réchauffent. Ils changent continuellement de posi- tion pour que les pingouins restés en dehors du cercle puissent aussi se réchauffer. Au moment où l’œuf est prêt à éclore, la maman revient de la chasse pour nourrir son bébé avec la nourriture qu’elle a emmagasinée dans sa gorge. Pour empêcher le bébé de geler, la maman et le papa le portent entre leurs pattes et le réchauffent avec la fourrure de leur ventre. Comme vous pouvez le voir, Dieu a donné à ces jolies créatures quelques caractéris- tiques spéciales. Il a créé le pingouin avec un corps qui le protège du froid, et l’a aussi fait très dévoué afin qu’il prenne mer- veilleusement soin de sa progéniture. Le pin- gouin fait cela depuis des millions d’années. Lorsque les pingouins vont chasser, ils lais- sent leurs petits dans cette position. Les jeunes pingouins qui restent collés ensembles n’ont pas froid.
  62. 62. 62 LES CHAMEAUX PORTENT DES RÉSERVOIRS D’EAU SUR LEUR DOS Nous venons de voir comment les pin- gouins, qui vivent dans la partie la plus froide de la Terre, ont été créés par Dieu d’une maniè- re appropriée à cet environnement. Étudions mainte- nant les chameaux qui sont des animaux créés pour survivre aux climats les plus chauds sur terre. Les chameaux sont utilisés pour le transport dans les déserts qui sont de vastes surfaces de sable où les températures peuvent atteindre jusqu’à 50°C.
  63. 63. 63 Vous avez probablement connu des températures autour de 30°C et vous étiez rapidement fatigués et assoiffés lorsque vous étiez dehors par une telle chaleur. Les chameaux peuvent cependant parcourir des kilomètres sous des températures de 50°C. Ils peu- vent rester des jours sans eau parce que Dieu a créé leurs corps très différemment des nôtres. Les cha- meaux emmagasinent à l’intérieur d’eux, dans leurs bosses, les quantités d’eau nécessaires pour de longues périodes, et ils étanchent leur soif avec l’eau qu’ils portent en eux. Se nourrir est aussi un pro- blème dans le désert qui est une terre sèche où il n’y a presque pas de végétation. Il y a seule-
  64. 64. 64 ment des cactus et d’autres plantes épineuses. La bouche du chameau ainsi que ses lèvres sont si résis- tantes que lorsqu’il mord, il peut faire un trou dans la semelle d’une chaussure. C’est pour ça qu’il peut se nourrir d’épines et chasser la faim. En plus de cela, le poil qui couvre la peau du cha- meau le protège de la chaleur insupportable. Dieu a donné de larges pattes au chameau pour qu’il ne s’enfonce pas dans le sable. En plus, Dieu a fait que la peau sous les pattes du chameau soit très épaisse. De cette façon, le dessous de leurs pattes ne brûle jamais. Il y a de très fréquentes tempêtes de sables dans le désert. Avez-vous déjà assisté à un vent fort quand vous étiez à la plage ? Vous êtes incapables d’ouvrir les yeux parce que le sable y entre. Avec un vent enco- re un peu plus fort, vous ne pourriez même pas regar- der devant vous, mais les chameaux ont deux couches de cils qui s’entrelacent l’une dans l’autre et qui for- ment un piège pour protéger les yeux du chameau pendant les tempêtes de sable. Dieu a créé chaque créature vivante avec les carac- téristiques qui sont les plus convenables pour leur habitat. Il n’y a pas de pingouin dans le désert par exemple, car il ne pourrait pas y survivre, tout comme il n’y a pas de chameau aux pôles. Dieu a créé chaque chose là où elle doit être. Dieu est le plus Fort et Il a un infini savoir. Il a tout créé sans défaut. Dieu nous informe de la création du chameau dans le Coran : Ne considèrent-ils donc pas les chameaux, com- ment ils ont été créés ? (Sourate 88, Al Ghachiya : 17)
  65. 65. 65 Comme vous pouvez le voir, cet oiseau est assez petit pour se tenir debout sur un crayon. Malgré leur petite taille, les oiseaux-mouches font de très longs voyages durant lesquels ils battent leurs ailes 2,5 millions de fois. Combien de fois pouvez-vous lever et baisser vos bras ? Si vous essayiez seulement 50 fois, le lende- main, vos bras vous feraient mal. Cependant, ce petit oiseau le fait 2,5 millions de fois sans difficulté. Dieu a créé ces oiseaux avec la capacité d’accomplir cette tâche difficile. LES OISEAUX-MOUCHES
  66. 66. LE CRABE SUR LA DÉFENSIVE Il y a de nombreuses créatures intéressantes vivant dans les mers. Elles se défendent souvent par les méthodes les plus inhabituelles. Par exemple, le bernard-l’ermite utilise des armes vivantes pour se protéger des pieuvres et des autres ennemis. Il col- lecte des plantes pleines d’épines qu’il trouve au fond de l’océan et les met sur sa coquille. De cette manière, il se protège des prédateurs. N’oubliez pas que le bernard-l’ermite n’a pas pu imaginer tout seul un plan si brillant. Dieu lui a appris comment se protéger. 66
  67. 67. 67 Les fous sont des oiseaux qui plongent dans l’eau à partir de hautes altitudes, et qui ont des palmures entre leurs orteils. Dieu leur a donné ce type de palmes à leurs pattes, spécialement pour nager à la surface et au fond de la mer. Les fous plongent aussi dans l’eau pour attraper les poissons et peuvent nager sous l’eau sur de longues distances. LE FOU, L’OISEAU QUI NAGE
  68. 68. 68 Les poissons volants ne volent pas avec des ailes comme les oiseaux, mais ils glissent sur des nageoires qui ressemblent aux ailes des oiseaux. Ils peuvent parcourir environ 56 kilomètres en une heure. Ces petits poissons peuvent bouger plus vite dans l’eau en étalant leurs nageoires et levant leur queue hors de l’eau. Ainsi, ils glissent rapidement dans l’eau. LES POISSONS VOLENT-ILS ? Les poissons volants gagnent de la vitesse en déployant leurs nageoires en forme d'ailes.
  69. 69. Le héron est très habile pour attraper les poissons. Il se met debout déployant ses ailes sous forme de parapluie au-dessus de sa tête. Ceci produit une ombre qui empêche les reflets sur la surface de l’eau et qui permet au héron de voir clairement sa proie sous la surface de l’eau. Les ailes de l’oiseau forment une ombre circulaire sur la surface, et il pêche toujours à l’intérieur de ce cercle. LE HÉRON 69
  70. 70. 70 L’autruche est un oiseau qui court extrême- ment vite. Elle peut cou- rir à une vitesse de plus de 70 km/h. L’autruche n’a que 2 orteils à chaque patte, l’un d’entre eux est beaucoup plus large que l’autre. Le caractère exceptionnel de l’au- truche est son habileté à courir sur son gros orteil uniquement. L’AUTRUCHE
  71. 71. L’ours polaire peut courir très vite sur la glace avec ses griffes horizon- tales poilues et ses plantes non glis- santes. Leur épaisse fourrure les protège efficace- ment du froid polaire. Une épaisse couche de graisse de 10cm empêche le froid de les affecter. C’est pour cela qu’ils peuvent nager dans des eaux glaciales avec des vitesses de 10-11 km/h pour des distances d’environ 2.000 km. Dieu a créé les ours polaires, comme les pingouins, pour qu’ils puissent survivre dans des habitats aussi froids, et Il les a situés dans les parties les plus froides de la Terre, aux pôles ; l’ours polaire au Pôle Nord et le pingouin au Pôle Sud. Dieu a aussi donné aux ours polaires un odorat très développé. Il est tellement fin qu’ils peuvent facilement repérer l’odeur d’un phoque se cachant sous 1,5 m de neige. En plus, ils ont une double paupière qui agit comme "une paire de lunettes de soleil" et les protè- ge de l’aveuglement causé par la neige. L’OURS POLAIRE 71
  72. 72. 72 Les guépards sont connus pour être les animaux qui courent le plus vite sur terre. Ils peuvent atteindre, sur de courtes distances, jusqu’à 75 km/h en quelques secondes. Certains guépards peuvent courir plus de 600 m à la vitesse incroyable de 113 km/h. LE GUÉPARD : LE COUREUR RAPIDE
  73. 73. 73 Certaines créatures lais- sent des odeurs pour délimi- ter leur territoire. Par exemple, la gazelle utilise de longues brindilles fines et des plantes, ainsi qu’une sub- stance qui sent le goudron, sécrétée par des glandes juste sous ses yeux, pour marquer son territoire. Cette odeur fait comprendre aux autres gazelles que ce territoire a déjà un proprié- taire. D’autre part, le renne a des glandes odorantes au bout de ses pattes arrière. La substance sécrétée par ces glandes lui permet de marquer son territoire. Les lapins marquent leur territoire avec une substan- ce sécrétée par des glandes sur leurs mentons. LA TECHNIQUE DES GAZELLES
  74. 74. Le gecko est une sorte de lézard qui vit sous les climats chauds. La plus étonnan- te caractéristique de cet animal est son habileté à marcher facilement sur des surfaces verticales plates. Les geckos peu- vent facilement grimper sur des vitres à l’aide des ventouses au bout de leurs orteils. Ils ont également des griffes qu’ils sortent, tout comme le chat, quand ils atteignent des surfaces inégales. Que penseriez-vous si vous voyiez un lézard courir sur l’eau ? Vous diriez : "Je dois sûrement rêver." C’est pourtant la réalité ! Le lézard appelé basilic, peut courir très vite sur l’eau. Les rabats derrière ses pattes lui permettent d’éclabousser l’eau et ils se pelotonnent lorsqu’il marche sur terre. S’il rencontre LES PATTES VENTOUSES DU GECKO LE BASILIC QUI COURT SUR L’EAU
  75. 75. un danger, il se met tout de suite sur l’eau et com- mence à courir très vite. En même temps, les rabats à l’arrière de ses pattes s’ouvrent et lui fournissent la largeur qui lui permettra de courir sur l’eau.
  76. 76. 76 Les canards peuvent voler à des vitesses jusqu’à 50 km/h. En plus, ils changent sans arrêt de direction pour se protéger des prédateurs. Lorsqu’ils doivent plonger dans l’eau, ils le font si rapidement qu’il devient extrêmement difficile pour les chasseurs de les traquer. La trompe de l’éléphant contient 50.000 muscles. Ces muscles peuvent se contracter pour permettre à l’éléphant de pousser de très lourdes charges. Mais la trompe peut aussi exécuter des tâches délicates comme collecter des graines et les casser dans la bouche de l’éléphant. La trompe, qui est pratique de plusieurs manières, peut aussi être utilisée comme un long doigt, une trompette ou un haut-parleur. Elle peut contenir environ 4 litres d’eau pour boire ou se doucher le corps. LES CANARDS LA TROMPE DE L’ÉLÉPHANT
  77. 77. 77
  78. 78. Vous aviez peut-être entendu parler des caractéris- tiques particulières de certaines créatures dont nous venons de parler. Elles ont toutes des caractéristiques très impressionnantes, n’est-ce pas ? Et nous avons vu un tout petit nombre de celles qui existent sur terre. Il y a des milliers d’animaux sur terre qui ont des particu- larités tout aussi intéressantes. Ont-ils pu développer de telles particularités par hasard ? Bien sûr que non ! Dieu est Celui qui les a créés avec toutes ces caractéristiques et qualités uniques. Dans le repas que vos parents préparent tous les jours, il y a plusieurs types de fruits et de légumes sur la table. Vous êtes-vous déjà demandé d’où ils venaient ? Toutes les plantes, fleurs, fruits et légumes poussent dans la terre sombre. Alors, 78
  79. 79. 79 comment de belles roses rouges parfumées ou des fraises, ou des citrons jaunes merveilleusement par- fumés et juteux émergent-ils de la terre sombre qui ne sent pas si bon ? Chaque plante, légume, fleur et fruit a une odeur, une couleur et un goût différents. Les abricots, les pêches, les pastèques, les oranges, les cerises, les fraises, les bananes, les raisins et les figues ne se ressemblent ni par l’odeur, ni par la forme, ni par le goût. Dieu les a tous créés pour nous. Ils sont tous délicieux et possèdent en même temps des vitamines et des minéraux essentiels pour nous. Il y a différents fruits pour l’hiver et l’été, et chacun répond à nos besoins. Les oranges, les mandarines et les pample- mousses par exemple, qui arrivent en hiver, ont une abondance de vitamine C
  80. 80. qui augment notre force pour lutter contre le rhume de l’hiver. Durant l’été, des fruits juteux comme les pastèques, les cerises, les cantaloups et les pêches permettent d’hydrater, d’apporter à notre corps l’eau qu’il perd à cause de la chaleur. Aucun d’entre eux n’est arrivé par hasard. La pas- tèque n’a décidé ni de son goût ou de son odeur, ni d’émerger subitement pendant l’été. Aucun fruit ne peut le faire. Une orange par exemple, peut-elle déci- der : "Je veux être orange, douce, sucrée et juteuse, je vais avoir une écorce qui me protègera mais qui per- mettra aux gens de me manger facilement." ? Bien sûr que non ! Dieu crée le fruit avec les caractéristiques les plus bénéfiques pour les hommes, pour qu’ils puissent être forts et en bonne santé, et apprécier le fruit qu’ils mangent. Pour cette raison, lorsque nous man- geons quelque chose que nous aimons, nous ne devons jamais oublier que Dieu l’a créée et nous l’a donnée. Nous devons remercier Dieu pour les belles choses qu’Il nous a montrées et données. Jusqu’ici, nous avons cité notre planète, nos corps et les créatures vivantes sur Terre. Nous deman- dons : "Comment toutes ces choses sont-elles apparues ?" Réfléchissez, la Terre a été créée et il n’y avait rien sur elle et puis, subitement, les créatures vivantes sont apparues. Dans les mers, les
  81. 81. poissons et les algues, et sur terre, les humains, les lions, les chats et les fourmis, et dans le ciel, les oiseaux, sont apparus. Mais comment ? Évidemment, Dieu a créé tous les êtres vivants, Il est le Créateur de tout ce qui nous entoure. Il a d’abord créé l’univers, ensuite notre planète. Après cela, Il a créé les animaux, les plantes et les êtres humains. Il est très facile pour Dieu de créer tout ceci, parce qu’Il est très puissant et peut faire tout ce qu’Il veut en un instant. Comme nous vous l’avons dit auparavant, cer- taines personnes ne veulent pas accepter une vérité si claire. Ce sont les "évolutionnistes" qui disent que "tout est arrivé de lui-même". C’est insensé. Quand vous rentrez chez vous et que voyez un gâteau fraîchement cuit, ne dites-vous pas "Hum, maman a fait un gâteau" ? Ce qui veut dire que s’il y a quelque chose de concret, qu’on peut voir, alors il y a sûrement quelqu’un qui l’a fait. Savez-vous quel est le mensonge que racontent ces évolutionnistes ? C’est comme dire "Personne n’a cui- siné ce gâteau, il a cuit par hasard". Que répondriez- vous si vous entendiez ceci ? Vous diriez probable- ment : "Quelles sottises, un gâteau peut-il cuire tout seul ? Quelqu’un a dû le faire." Et si la personne à côté de vous insiste encore et dit : "Les vis du placard de la cuisine se sont détachées, il s’est mis à bouger et la farine, le beurre, le sucre et le cacao sont tom- bés et se sont mélangés dans les bonnes proportions, en bonne quantité. Le mélange est tombé du placard juste dans un moule qui se trouvait sur le lieu de la chute. Il y a alors eu un tremblement de terre qui a déplacé le plat jusque dans le four. Mais toutes ces 83
  82. 82. coïncidences ne suffisent toujours pas à cuire le gâteau. Il faut encore que le four soit à la bonne température et qu’il est fonctionné un certain temps et se soit arrêté juste quand le gâteau avait fini de cuire, avant qu’il ne brûle". Quelqu’un peut-il croire une telle histoire ? Personne, bien sûr ! Alors, réfléchissez un instant : former le Soleil, les étoiles, les mers, les lacs, les montagnes, les pois- sons, les chats, les lapins et les êtres humains, est beaucoup plus difficile et complexe que de faire un gâteau. Mais même un gâteau ne peut pas se faire tout seul par hasard. Alors dire que le Soleil ou les humains ont existé tout seuls est vraiment une bêti- se. S’il y a quelqu’un pour faire un gâteau, alors il y a un être très intelligent qui a créé le Soleil et les humains. Cet être est Dieu, notre Seigneur. Dans la seconde partie de notre livre, nous parle- rons des évolutionnistes qui ne croient pas en la pré- sence de Dieu et qui disent : "Tout est arrivé tout seul". Ces gens-là essayent d’embrouiller les autres en disant des choses qui ne sont pas réelles. Cependant, lorsqu’une personne dit des choses incorrectes, il suffit que la personne qui l’écoute soit intelligente pour comprendre immédiatement que ce n’est pas la vérité. Ces évolutionnistes ont plusieurs points faibles dans leurs histoires. Voyons pour notre part combien leurs propos sont incroyablement insensés et combien leur fausseté est évidente… 84
  83. 83. 85 Les personnes qui ne croient pas en Dieu ont un concept appelé "la théorie de l’évo- lution" ; et ceux qui y croient s’appellent "les évolutionnistes". La personne qui proposa la théorie de l’évolution s’appelait Charles DARWIN et a vécu il y a à peu près 150 ans. Darwin ne croyait pas que Dieu a créé toutes les créatures vivantes. D’après lui, tout est arrivé tout seul et par pur hasard. Il croyait que les créa- tures ont changé de formes en deve- nant d’autres créatures, et c’est ainsi qu’elles ont existé. Ce qui veut dire, selon Darwin, qu’un jour, les poissons se sont transformés en rep- tiles accidentellement. Un autre jour, par plus de chance, les reptiles ont commencé à voler devenant ainsi des oiseaux. Selon l’histoire proposée par Darwin, les humains et les singes ont un ancêtre com- mun. Maintenant, pour mieux comprendre l’histoire CHARLES DARWIN L'affirmation des évolutionnistes est tellement ridicule qu'elle est souvent le sujet de bandes dessinées. Combien de temps avant que je puisse aller sur la terre ? J’y suis presque Vais- je devenir un chien ou un oiseau ? Mon grand-père était un poisson ! Vais-je devenir un homme quand je serai plus vieux ?
  84. 84. invraisemblable de Darwin, allez voir l’image sur la page à droite. Comme nous vous l’avons expliqué au début de ce livre, la plus petite partie qui compose toute chose est l’atome. C’est-à-dire qu’en réalité, vous êtes fait de milliards d’atomes réunis. Quand la Terre apparut pour la première fois, il n’y avait aucune créature dessus mais juste des choses sans vie. Les évolutionnistes — ceux qui croient Darwin — disent qu’un jour, quelques atomes se sont rassemblés par hasard. Peut-être qu’un vent violent ou même un cyclone les a fait s’assembler. Qu’est-il arrivé à ces atomes ? Selon l’histoire de Darwin, ces atomes se sont assemblés pour former des cellules. Comme vous le savez, chaque créature vivante est faite de cellules. Les cellules s’unissent pour former les yeux, les oreilles, le sang, le cœur, et tout notre corps. Mais les cellules sont très complexes et il est impossible pour quelque chose de si complexe de se former d’atomes rassemblés par hasard. Dans une cellule, il y a des centaines de différents petits organes. Nous pourrions comparer la cellule à une énorme usine sauf que nous devons nous rappeler que c’est organique et non pas mécanique ; c’est juste une façon de parler. Si vous faites attention à l’image sur cette page, vous remarquerez que cela ressemble 86
  85. 85. vraiment à une usine. Dans une cellule, il y a des constructeurs, des trans- porteurs pour matériaux, des portes d’entrées et de sorties, des centres de production, des porteurs de messages, des centres de contrôle d’énergie, etc. Croyez-vous qu’il est possible pour une usine de se construire toute seule, avec des pierres, de la terre et de l’eau qui se rassembleraient par hasard ? Bien sûr que non ! Tout le monde rirait devant un tel propos ridicule. Néanmoins, les évolutionnistes prétendent quelque chose d’aussi ridicule en disant: "La cellule a été formée par hasard." Et ils affirment également que par hasard, ces cel- lules ont formé des créatures vivantes en s’assem- blant entre elles. 87 La cellule ressemble à une usine très dévelop- pée où sont rassemblées plusieurs activités, avec des centres de produc- tion, des moyens de transport, des départe- ments de stockage, et plusieurs autres départe- ments. Certains person- nels y travaillent comme ingénieurs, d’autres comme chimistes ou chefs d’équipe. N’oubliez jamais : la cellule est une structure tellement petite qu’elle ne peut être vue à l’œil nu.
  86. 86. LAISSONS DONC LES ÉVOLUTIONNISTES EFFECTUER UNE EXPÉRIENCE DARWINIENNE ! Donnons-leur un grand baril. Qu’ils y mettent les atomes et toutes les choses nécessaires à faire un être vivant puis qu’ils en fassent ce qu’ils veulent, le réchauffent, l’électrifient, et le surveillent à tour de rôle pendant des millions d’années. Qu’arriverait-il ? Croyez-vous que des agneaux, des violettes, des cerises, de petits lapins, des abeilles, des melons, des chats, des chiens, des écureuils, des roses, des prunes, des fraises, des poissons, des éléphants, des girafes et des lions finiraient par sortir de ce baril ? Un être vivant intelligent et qui éprouve toute sorte de sentiments pourrait-il sortir de ce baril ? Bien sûr que non ! Les atomes sans vie peuvent-ils alors s’assembler pour produire un être vivant qui rit et qui réfléchit ? Une personne intelligente pourrait-elle croire une chose pareille ? Bien sûr, aucun être vivant ne pour- rait sortir du baril. C’est impossible, parce que les créatures vivantes ne sont pas faites de matières sans vie se rassemblant en résultat des coïncidences. Dieu a créé toutes les créatures vivantes. Il a décidé de créer les humains, les montagnes, les lacs, les agneaux, les lions et les fleurs lorsqu’il n’y avait rien d’autre autour, et Il a créé chaque chose à partir de rien du tout, simplement en donnant l’ordre : "Sois !" 88
  87. 87. 89 Les évolutionnistes déclarent que les substances comme l’iode et le zinc que vous voyez en haut, se sont assemblées par hasard pour créer des êtres vivants. Alors, laissons-les mélanger ces sub- stances dans un énorme baril et attendre tant qu’ils voudront. Même si tous les scientifiques s’en- traidaient, ils ne pourraient pas pro- duire la moindre cel- lule d’un organisme vivant à partir de ce baril. On ne peut créer la vie à partir de matière sans vie. Ceci, bien sûr, c’est parce que Dieu est le Seul Qui crée les êtres humains, les ananas, les roses, les paons, les tigres, les melons, les gazelles et les papillons. Calcium Sodium Magnésium Chrome Sélénium Iode Potassium Molybdène Cuivre Zinc Phosphore Fer Fluor Manganèse
  88. 88. Selon la théorie de l’évolution, une créature vivan- te évolue avec le temps, c’est-à-dire qu’elle dévelop- pe d’autres caractéristiques, puis se transforme en une autre créature. Par exemple, d’après la croyance des évolutionnistes, après quelques changements, un reptile est devenu un oiseau. Alors comment cela pourrait-il être possible ? Les évolutionnistes croient que l’évolution se pro- duit en résultat de deux évènements séparés mais qui se produisent au même moment, appelés "mutation" et "sélection naturelle". Ceci, en réalité, est une croyance illogique et n’a aucune base scientifique. Pourquoi ? Nous allons le voir ensemble. QU’EST-CE QUE LA SÉLECTION NATURELLE ? Cela signifie que les créatures les plus fortes sur- vivent, tandis que les faibles disparaissent. Expliquons ceci par l’exemple suivant : Imaginons un troupeau de cerfs que des préda- teurs attaquent constamment. Seuls les cerfs qui courent le plus vite et les plus agiles survivront, et les plus faibles et les plus lents disparaîtront com- plètement, puisque les prédateurs s’attaqueront à eux. Il n’existerait que des cerfs sains et forts. Pour cette raison, après quelque temps, le groupe de cerfs consistera uniquement en des cerfs forts. 90
  89. 89. 91 DES ANTILOPES QUI FUIENT DES GUÉPARDS… NE SE TRANSFORMERONT JAMAIS EN TIGRES PENDANT QU'ELLES COURENT… ET LES TIGRES NE SE TRANSFORMERONT JAMAIS EN ÉLÉPHANTS !
  90. 90. Tout ceci est correct, mais n’a rien à voir avec l’évolution. Les évolution- nistes disent qu’un cerf, après un développement continuel, se transfor- merait en une autre créature vivante, une girafe, par exemple. C’est faux, parce que peu importe la vitesse à laquelle court un cerf ou bien jusqu’à quelle hauteur il lève son cou, il ne peut pas se transformer en une autre créature, que ce soit un lion ou une girafe. Cela ne peut arriver que dans les contes de fées. Vous connaissez probablement l’histoire de la grenouille qui se transforme en prince. Une gre- nouille ne peut devenir un prince que dans un conte de fées. Et il est impossible pour un cerf de se chan- ger en lion ou autre chose en réalité. Toutefois, les évolutionnistes — bien que la plupart d’entre eux soient adultes et peut-être même des savants et des professeurs — croient à de telles histoires ! C’est comme si un enfant qui vient d’entendre l’histoire de la grenouille qui devient prince, prenait une gre- nouille, l’embrassait et attendait qu’elle se transforme en prince. Nous pouvons conclure que la sélection naturelle ne chan- gera pas une espèce animale en une autre espèce, par exemple un cerf en lion ou une girafe. Elle peut uni- quement aider les membres de cette espè- ce, comme un troupeau de cerfs, à devenir plus fort. 92
  91. 91. QUE VEUT DIRE MUTATION ? Les mutations sont les changements adverses ayant lieu dans un corps vivant. Une radiation ou des substances chimiques provoquent des mutations. Les effets de radiation et de substances chimiques sur les créatures vivantes sont toujours nocifs. Il y a environ 60 ans, pendant la Seconde Guerre Mondiale, une bombe atomique était lancée sur la ville japonaise d’Hiroshima. La bombe atomique a déga- gé des radiations sur cette zone et tout autour, ce qui a causé beaucoup de mal aux habitants, dont la plupart sont devenus gravement malades ou sont morts. De plus, elle a endommagé les systèmes corporels des personnes expo- sées, ce qui a eu pour conséquence des enfants nés malades ou estropiés. Un autre événement semblable a eu lieu dans la ville russe de Tchernobyl en 1986 quand une centrale nucléaire a explosé et que les radiations se sont répandues sur la ville entière, les régions alentour et même jusqu’en Europe Occidentale. Tout comme au Japon, les personnes vivant là-bas à ce moment-là ainsi que leurs enfants nés par la suite, sont devenus estropiés ou sont morts à cause des radiations. Les images que vous voyez montrent comment des hommes et d’autres créatures vivantes Les mutations sont des événements nocifs qui ont rendu un enfant ainsi. Un agneau qui possède 5 pattes à cause des mutations 93 Des personnes dont les pieds ont été endommagés suite à des mutations

×