A PROPOS DE L'AUTEUR ET DE SES ŒUVRES
L'auteur, qui écrit sous le pseudonyme HARUN YAHYA, est né à
Ankara en 1956. Il a ef...
Si nous tenons compte de ces faits, nous pensons que c'est rendre un service inestimable à la cause de
Dieu que d'encourag...
A L'ATTENTION DU LECTEUR
La raison pour laquelle un chapitre supplémentaire est dédié à l'effondrement
de la théorie de l'...
w w w . h a r u n y a h y a . c o m
w w w . e n . h a r u n y a h y a . t v
TABLE DES MATIERES
Préface
La lutte des Messagers
La sélection du Messager
La demande des Messagers : croire en Allah et l...
Préface
A
travers toute l’histoire Allah a envoyé à chaque
société des Messagers qui ont communiqué Son
message divin. Com...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
11
vés comme l’ont été ceux qui vous ont précédés? Ils ont
connu des malheurs et des calamités ;...
LA LUTTE DES MESSAGERS
A
fin d’orienter leur vie, les gens choisissent des
guides divers qui leur montreront le chemin à
s...
iste d’une manière consciencieuse, peut voir clairement qu’ils ont
été créés par Allah.
Allah a créé les êtres humains et ...
proche d’Allah et mener sa vie selon la voie montrée par Lui.
Celui qui vit de cette manière, c’est-à-dire celui qui est l...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
scients de cette vérité. Dans d’autres versets Allah annonce aussi
que l’homme est oublieux. Son...
Périsse l’homme ! Comme il est ingrat ! Oublie-t-il d’où
son Seigneur l’a tiré ? C’est d’une goutte de sperme
qu’Il le cré...
istence d’Allah et aussi qu’ils devront Lui rendre des comptes
dans l’au-delà.
Ce système fermé, continuera jusqu’à ce qu’...
18
LA SELECTION DU MESSAGER
C
omme nous l’avons précédemment souligné, la
société d’ignorants n’a pas la capacité de recon...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
ciété d’ignorants. Il commencera à accomplir sa mission prophé-
tique à une certaine phase de sa...
Celui-ci est plus grand’ Puis lorsque le soleil disparut,
il dit : ‘O mon peuple, je désavoue tout ce que vous as-
sociez ...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
peut-être vous en apporterai-je un tison, ou trouverai-je
auprès du feu de quoi me guider’.
Puis...
CEUX QUI CROIENT AU MESSAGER
Lorsqu’on lit les récits des Messagers expliqués dans le
Coran, on peut constater que seuleme...
Une autre caractéristique des croyants révélée dans le
Coran est très remarquable. Cette caractéristique est soulignée à
l...
une preuve évidente ! Qui donc est plus injuste que
celui qui invente des mensonges contre Allah ?’
(Sourate al-Kahf, 13-1...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
ment différents. Dans une société composée de croyants, les per-
sonnes ne sont pas évaluées sel...
leur caractère moral sont suivis avec admiration par ces
derniers, et considérés comme étant ‘à la mode’.
Dans le Coran, A...
LA DEMANDE DES MESSAGERS:
CROIRE EN ALLAH ET
LA SOUMISSION
N
ous pouvons trouver la réponse de cette ques-
tion, quand on ...
Les Aad traitèrent de menteurs les Envoyés. Et quand
Hud, leur frère (contribule), leur dit : ‘Ne craindrez-
vous pas [All...
Le message de tous les autres Messagers mentionnés dans
le Coran est identique. Allah nous annonce que le Prophète
Jésus e...
‘…Si vous lui obéissez, vous serez bien guidés… ’ (Sourate an-
Nur, 54), celui qui peut guider vers le droit chemin est se...
LES RAISONS POUR LESQUELLES
CERTAINS S’OPPOSENT
AUX MESSAGERS
L
a raison principale pour laquelle les leaders du pe-
uple ...
leurs ordres. Parce que ceux qui se soummettent à l’appel du
Messager se soumettent en fait seulement à Allah et agissent ...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
‘Ce Coran, disent les négateurs, n’est qu’une imposture
qu’il a forgée avec l’aide d’un groupe d...
ils évaluent ce message selon leurs propres traditions et règles.
L’une des règles et des traditions strictes est concerna...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
dans le Coran, ils ont tourné leur dos en disant, ‘Comment ! Il
aurait été le seul de nous tous ...
du ciel ; ou que tu n’amènes devant nous Allah et les
anges ; ou encore que tu n’aies une maison ornée de
dorures ; ou que...
égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il
était vraiment parmi les fauteurs de désordre.’
(Sourate al-Qas...
aume d’Égypte avec tous ces canaux d’eau qui coulent à
mes pieds ? Ne le voyez-vous pas ? Ne suis-je donc pas
supérieur à ...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
scient de l’existence d’Allah et l’exprime comme suit :
Et Pharaon dit : ‘O notables, je ne conn...
reçu les envoyés d’Allah.’ Mais Allah sait mieux que
quiconque à qui confier Ses messages. Allah couvrira d’op-
probre ces...
LES PİÈGES TENDUS CONTRE LES
MESSAGERS
D
ans la plupart des récits des messagers dans le
Coran, Allah nous raconte l’oppos...
venu’ essaierait de contrarier cet ordre pour ses propres intérêts.
La situation spirituelle générale de ces personnes qui...
raconté dans le Coran la conversation entre le Prophète Noé et
les notables du peuple comme suit :
Mais les notables de so...
Allah nous déclare dans le Coran que les gens s’attendent à
ce que les Messagers soient un individu extraordinaire, cepen-...
telles choses et réagi de la meilleure manière sans faire des con-
cessions de la morale de la religion.
D’autres diffamat...
cence), il leur sembla qu'ils devaient l'emprisonner
pour un temps. (Sourate Joseph, 35)
Bien que le Prophète Joseph n’ait...
Cependant, dans le Coran nous sommes informés qu’un
grand châtiment attend dans l’au-delà ceux qui diffament les
croyants ...
calomnie, ce qui réside derrière le fait que le Messager demande
aux gens de lui obéir, est son ‘ambition d’autorité’.
Par...
sets comme suit :
Il ne conviendrait pas à un être humain à qui Allah a
donné le Livre, la Compréhension et la Prophétie, ...
Avant eux, le peuple de Noé avait déjà crié au men-
songe, traitant Notre serviteur d’imposteur, de possédé
et le repoussa...
venu fou ?’ Il n’en est rien ! La réalité est que ceux qui
ne croient pas à la vie future et qui sont voués au châti-
ment...
La diffamation par la sorcellerie
Les versets du Coran nous informent que, les incroyants
notables ont une autre caractéti...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
avertir et disent : ‘Cet homme est un sorcier et un imposteur !
Veut-il réduire toutes les divin...
cas-là, leur propre système superstitieux ainsi que leur puis-
sance et leur autorité s’écrouleront.
Les diffamations susm...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
qui sont avec lui ne sont pas limitées à ceux-ci. Comme il est an-
noncé dans le Coran, les incr...
Il est certain que les incroyants prééminents apercevront
sans aucun doute que les accusations qu’ils font à l’encontre du...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
qu’il accomplisse sa mission. Et ceux qui seront frustrés seront
ceux qui complotent contre le M...
quitté sa ville sur ordre d’Allah, Allah a détruit la ville par une
catastrophe, et a neutralisé le stratagème des incroya...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
ont vaincu les incroyants. Cet exemple est très important au re-
gard du fait qu’il montre qu’au...
styles de vie tordue. Etre surveillés et suivis par les incroyants
prééminents, être emprisonnés par eux, sont les épreuve...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
Et rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux, op-
primés sur terre, craignant de vous faire en...
de leur soumission, par contre leur foi augmente. La détermina-
tion des croyants lorsqu’ils sont confrontés aux coalisés,...
Harun Yahya (Adnan Oktar)
un homme vint dire à Moïse : ‘O Moïse ! Les respons-
ables sont en train de se concerter pour te...
Les pièges tendus par les incroyants contre les
Messagers sont voués à l’échec dès le début
En prenant quelques mesures ph...
Et ils ont juré solennellement par Allah, que si un aver-
tisseur leur venait, ils seraient certes mieux guidés que
n'impo...
Et c’est ainsi que Nous avons placé, dans toute cité, de
grands criminels pour y exercer leurs intrigues. Mais,
sans s’en ...
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
La lutte intellectuelle des messagers. french. français
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La lutte intellectuelle des messagers. french. français

30 vues

Publié le

La lutte intellectuelle des messagers. french. français

Publié dans : Sciences
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
30
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La lutte intellectuelle des messagers. french. français

  1. 1. A PROPOS DE L'AUTEUR ET DE SES ŒUVRES L'auteur, qui écrit sous le pseudonyme HARUN YAHYA, est né à Ankara en 1956. Il a effectué des études artistiques à l'Université Mimar Sinan d'Istanbul, et a étudié la philosophie à l'Université d'Istanbul. Depuis les années 80, il a publié de nombreux ouvrages sur des sujets politiques, scientifiques et liés à la foi. Harun Yahya est devenu célèbre pour avoir remis en cause la théorie de l'évolu- tion et dénoncé l'imposture des évolutionnistes. Il a également mis en évidence les liens occultes qui existent entre le darwinisme et les idéologies sanglantes du 20ème siècle. Son pseudonyme est constitué des noms "Harun" (Aaron) et "Yahya" (Jean), en mémoire de ces deux prophètes estimés qui ont tous deux lutté contre la "mécréance". Le sceau du Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) qui figure sur la couver- ture des livres de l'auteur, revêt un caractère symbolique lié à leur contenu. Ce sceau signifie que le Coran est le dernier Livre de Dieu, Son ultime Parole, et que notre Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) est le dernier maillon de la chaîne prophétique. En se référant au Coran et à la Sounna, l'auteur s'est fixé comme ob- jectif d'anéantir les arguments des tenants des idéologies athées, pour réduire au silence les objections soulevées contre la religion. Le Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a atteint les plus hauts niveaux de la sagesse et de la perfection morale, c'est pourquoi son sceau est utilisé avec l'intention de rapporter des infor- mations essentielles. Tous les travaux de l'auteur sont centrés sur un seul objectif : communiquer aux autres le message du Coran, les inciter à réfléchir à des questions liées à la foi, telles que l'existence de Dieu, Son unicité, l'au-delà, et leur remettre en mémoire certains thèmes importants. L'œuvre de Harun Yahya est connue à travers de nombreux pays, tels que l'Inde, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Indonésie, la Pologne, la Bosnie, l'Espagne et le Brésil. Certains de ses livres sont maintenant disponibles dans les langues suivantes : l'anglais, le français, l'allemand, l'italien, le portugais, l'urdu, l'arabe, l'albanais, le russe, le serbo-croate (bosniaque), l'ouïgour de Turquie, et l'in- donésien, et de nombreux lecteurs du monde entier les apprécient. Ces ouvrages ont permis à de nombreuses personnes d'attester de leur croyance en Dieu, et à d'autres d'approfondir leur foi. La sagesse et le style sincère et fluide de ces livres confèrent à ces derniers une touche distinctive qui ne peut manquer de frapper ceux qui les lisent ou qui sont amenés à les consulter. Les ex- plications fournies sont claires et laissent peu de place au doute, permettant ainsi d'enrichir la culture du lecteur de données solides. L'auteur ne tire aucune fierté per- sonnelle de son travail ; il espère seulement être un support pour ceux qui cherchent à cheminer vers Dieu. De plus, il ne tire aucun bénéfice matériel de ses livres. Ni lui ni ceux qui con- tribuent à publier ces ouvrages accessi- bles à tous ne réalisent de gains matériels. Tous désirent uniquement obtenir la satis- faction de Dieu.
  2. 2. Si nous tenons compte de ces faits, nous pensons que c'est rendre un service inestimable à la cause de Dieu que d'encourager le plus grand nombre à lire ces livres. Il ne fait aucun doute, qu'ils permettent à leurs lecteurs d'ouvrir les "yeux du cœur" et par la même de devenir de meilleurs serviteurs de Dieu. Par contre, encourager des livres qui créent la confusion dans l'esprit des gens, qui mènent au chaos idéologique et qui, manifestement, ne servent pas à ôter des cœurs le doute, s'avère être une grande perte de temps et d'énergie. Nous pensons que de nombreux ouvrages sont écrits dans le seul but de mettre en valeur la puissance littéraire de leurs auteurs, plutôt que de servir le noble objectif d'apporter aux lecteurs la connaissance et de les éloigner ainsi de l'égarement. Ceux qui douteraient de ceci se rendront vite compte que Harun Yahya ne cherche à travers ses livres qu'à diffuser les valeurs morales du Coran. Le suc- cès, l'impact et la sincérité de cet engagement sont évidents. Il convient de garder à l'esprit un point essentiel. La raison des cruautés incessantes, des conflits et des souffrances dont les Musulmans sont les perpétuelles victimes, est la prédominance de l'incroyance sur cette terre. Nous ne pourrons mettre fin à cette triste réalité qu'en bâtissant la défaite de l'incrédulité et en sensibilisant le plus grand nombre aux merveilles de la création ainsi qu'à la morale coranique, pour que chacun puisse vivre en accord avec elle. En observant l'état actuel du monde qui ne cesse d'aspirer les gens dans la spirale de la violence, de la corruption et des conflits, il apparaît vital que ce service rendu à l'hu- manité le soit encore plus rapidement et efficacement. Sinon, il se pourrait bien que les dégâts causés soient irréversibles. Voici quelques-uns de ses ouvrages : La "main secrète" en Bosnie ; L'aspect caché de l'holocauste ; L'aspect caché du terrorisme ; La Carte kurde d'Israël ; Une stratégie nationale pour la Turquie ; Solution : les valeurs morales du Coran ; Les désastres causés à l'humanité par le darwinisme ; L'antagonisme de Darwin contre les Turcs ; Le mensonge de la théorie de l'évolution ; Les nations disparues ; L'âge d'or ; L'art de la couleur par Dieu ; La gloire est omniprésente ; Le vrai visage du monde d'ici-bas ; Les confes- sions des évolutionnistes ; Les illusions des évolutionnistes ; La magie noire du darwinisme ; La religion du darwinisme ; Le Coran montre la voie à la science ; L'origine de la vie ; Les miracles du Coran ; La concep- tion dans la nature ; Sacrifice de soi et modèles de comportements intelligents chez les animaux ; L'éternité a déjà commencé ; La fin du darwinisme ; L'intemporalité et la réalité du destin ; Nul n'est sensé ignorer ; Pour les gens doués d'intelligence ; Le miracle de l'atome ; Le miracle de la cellule ; Le miracle du système immunitaire ; Le miracle de l'œil ; Le miracle de la création dans les plantes ; Le miracle de l'araignée ; Le miracle du moustique ; Le miracle de la fourmi ; Le miracle de l'abeille à miel. Parmi ses brochures, citons : Le mystère de l'atome ; L'effondrement de la théorie de l'évolution : La réalité de la création ; L'effondrement du matérialisme ; La fin du matérialisme ; Les bévues des évolution- nistes I ; Les bévues des évolutionnistes II ; L'effondrement microbiologique de l'évolution ; La réalité de la création ; L'effondrement de la théorie de l'évolution en 20 questions ; La plus grande tromperie de l'his- toire de la biologie : Le darwinisme. Les autres ouvrages de l'auteur sur des sujets liés au Coran incluent : Avez-vous déjà réfléchi à la vérité ? ; Au service de Dieu ; Avant que vous ne regrettiez ; Abandonner la société de l'ignorance ; Le Paradis ; La théorie de l'évolution ; Les valeurs morales dans le Coran ; La connaissance du Coran ; Un index coranique ; L'émigration dans la voie de Dieu ; Les caractéristiques de l'hypocrite dans le Coran ; Les secrets des hyp- ocrites ; Les attributs de Dieu ; Débattre et communiquer le message selon le Coran ; Les concepts fonda- mentaux du Coran ; Les réponses du Coran ; La mort, la résurrection et l'Enfer ; La lutte des messagers ; L'ennemi juré de l'homme : Satan ; L'idolâtrie ; La religion des ignorants ; L'arrogance de Satan ; La prière dans le Coran ; L'importance de la conscience dans le Coran ; Le Jour de la Résurrection ; N'oubliez jamais ; Les caractères humains dans la société d'ignorance ; L'importance de la patience dans le Coran ; Information générale du Coran ; Compréhension rapide de la foi 1-2-3 ; Le raisonnement primitif de la non- croyance ; La foi mûre ; Nos messagers disent… ; La miséricorde des croyants ; La crainte de Dieu ; Le cauchemar de la non-croyance ; La Seconde Venue de Jésus ; Les beautés présentées par le Coran pour la vie ; L'iniquité appelée "moquerie" ; Le mystère de l'épreuve ; La véritable sagesse selon leCoran ; La lutte contre la religion de l'irréligion ; L'école de Youssoûf ; Les calomnies répandues au sujet des Musulmans à travers l'histoire ; L'importance de suivre la bonne parole ; Pourquoi se leurrer ? ; Bouquet de beautés venant de Dieu 1-2-3-4.
  3. 3. A L'ATTENTION DU LECTEUR La raison pour laquelle un chapitre supplémentaire est dédié à l'effondrement de la théorie de l'évolution est qu'elle constitue la base même de toutes les philosophies anti-spirituelles. Comme le darwinisme rejette l'idée de la créa- tion, et de ce fait l'existence de Dieu, il a été à l'origine, ces 140 dernières an- nées, de l'abandon de la religion par beaucoup de gens ou d'en avoir entraîné beaucoup d'autres à en douter. De ce fait, il est un devoir très important, in- timement lié à la religion, de montrer que cette théorie est un échec. Il est im- pératif que ce service important soit rendu à tout le monde. Certains de nos lecteurs n'auront peut-être l'occasion de ne lire qu'un seul de nos livres. Dans ce sens, nous estimons qu'il est important de consacrer un chapitre qui résume le sujet. Dans tous les livres de l'auteur, les questions liées à la foi sont expliquées à la lu- mière des versets coraniques et les gens sont invités à connaître la parole de Dieu et à vivre selon ses préceptes. Tous les sujets qui concernent les versets de Dieu sont expliqués de telle façon à ne laisser planer ni doute, ni question- nement dans l'esprit du lecteur. Par ailleurs, le style sincère, simple et fluide em- ployé permet à chacun, quel que soit l'âge ou l'appartenance sociale, d'en comprendre facilement la lecture. Ces écrits efficaces et lucides permettent également leur lecture d'une seule traite. Même ceux qui rejettent vigoureuse- ment la spiritualité resteront sensibles aux faits rapportés dans ces livres et ne peuvent réfuter la véracité de leur contenu. Ce livre et tous les autres travaux de l'auteur peuvent être lus individuellement ou être abordés lors de conversations en groupes. Les lecteurs qui désirent tirer le plus grand profit des livres trouveront le débat très utile dans le sens où ils seront en mesure de comparer leurs propres réflexions et expériences à celles des autres. Par ailleurs, ce sera un grand service rendu à la religion que de contribuer à faire connaître et faire lire ces livres, qui ne sont écrits que dans le seul but de plaire à Dieu. Tous les livres de l'auteur sont extrêmement convaincants. De ce fait, pour ceux qui souhaitent faire connaître la religion à d'autres personnes, une des méthodes les plus efficaces est de les encourager à les lire. Dans ces livres, vous ne trouverez pas, comme dans d'autres livres, les idées personnelles de l'auteur ou des explications fondées sur des sources douteuses. Vous ne trouverez pas non plus des attitudes qui sont irrespectueuses ou ir- révérencieuses du fait des sujets sacrés qui sont abordés. Enfin, vous n'aurez pas à trouver également de comptes-rendus désespérés, pessimistes ou suscitant le doute qui peut affecter et troubler le cœur.
  4. 4. w w w . h a r u n y a h y a . c o m w w w . e n . h a r u n y a h y a . t v
  5. 5. TABLE DES MATIERES Préface La lutte des Messagers La sélection du Messager La demande des Messagers : croire en Allah et la soumission Les raisons pour lesquelles certains s’opposent aux Messagers Les pièges tendus contre les Messagers Les attitudes des Messagers et des croyants face aux attaques
  6. 6. Préface A travers toute l’histoire Allah a envoyé à chaque société des Messagers qui ont communiqué Son message divin. Comme on le voit dans le Coran, les comportements, les caractéristiques morales de ces Messagers sont des exemples pour les croyants. C’est pour cette raison que tout croyant doit examiner attentivement ce que les Messagers ont vécu au cours de leur vie. Bien entendu les luttes des Messagers expliquées dans le Coran sont riches d’enseignement et instructives pour les croy- ants. Notre Prophète Mohammed (pbsl) est le dernier Messager et le dernier Prophète ; Allah n’enverra pas d’autre Prophète après lui. Ce sujet est annoncé dans le Coran comme suit : Non, Mohammed n’est le père d’aucun homme d’entre vous, mais il est l’Envoyé d’Allah et le sceau des prophètes. Allah est au courant de tout. (Sourate al- Ahzab, 40) Cependant comme il est révélé dans un autre verset, les générations futures vivront des expériences similaires à celles que les Messagers ont subies : Espérez-vous accéder au paradis sans avoir été éprou- 10
  7. 7. Harun Yahya (Adnan Oktar) 11 vés comme l’ont été ceux qui vous ont précédés? Ils ont connu des malheurs et des calamités ; ils ont été secoués par l’adversité au point que leur Prophète et ceux qui le suivaient en vinrent à se demander : ‘A quand donc le secours du Seigneur ?’ Certes, le secours d’Allah est toujours proche ! (Sourate al-Baqarah, 214) Ceux qui sont hostiles envers notre Prophète ainsi que les autres Messagers et qui essaient d’empêcher la propagation de la vraie religion qu’ils communiquent, commenceront à harceler la communauté croyante qui suit leur voie. Comme il est révélé dans le Coran, tous les Musulmans en témoigneront : "C’est ainsi qu’Allah veut vous exposer clairement Ses enseigne- ments, vous indiquer les traditions de ceux qui vous ont précédés et vous faire bénéficier de Son pardon, car Allah est Omniscient et Sage." (Sourate an-Nisa, 26) Et il est très important pour les croyants d’examiner atten- tivement les luttes des Messagers relatées dans le Coran. Les exemples donnés dans ce livre permettent aux croyants de se rappeler encore une fois la bonne morale et les efforts sincères des Messagers. Il est annoncé dans le Coran qu’il y a des leçons à tirer pour les croyants dans les récits des Prophètes : Dans leurs récits il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce n'est point là un récit fabriqué. C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour des gens qui croient. (Sourate Yusuf, 111)
  8. 8. LA LUTTE DES MESSAGERS A fin d’orienter leur vie, les gens choisissent des guides divers qui leur montreront le chemin à suivre. Pour la plupart des hommes, le plus grand guide est leur famille, leurs amis, la société dans laquelle ils vivent. Ces personnes déterminent leurs jugements de valeur, ce qui est juste, ce qui est faux selon la pensée générale dominant dans leur société. Certains adoptent des idéologies en tant que ‘guide’, en pensant que les fondateurs de ces idéologies sont des hommes ‘supérieurs’ dont les instructions peuvent leur révéler la vérité. Certains autres ne croient pas en les idéologies, ils préfèrent être guidés par leur propre intelligence et leurs intu- itions. Cependant toutes ces idées citées sont fondées sur une er- reur commune. Ceux qui adoptent comme guide la société, cer- taines personnes qu’ils considèrent être ‘supérieures’ ou bien leur propre intelligence, refusent un fait très important, ou bien l’ignorent: l’homme est un être créée et doit tout ce qu’il possède à Celui Qui l’a créé, à savoir Allah. Toute personne qui examine son corps, son entourage, le ciel ou bien quoi que ce soit qui ex- 12
  9. 9. iste d’une manière consciencieuse, peut voir clairement qu’ils ont été créés par Allah. Allah a créé les êtres humains et sans aucun doute cette créa- tion a un but spécifique. Ce fait est annoncé dans le Coran par le verset suivant : Nous n’avons pas créé le ciel, la terre et les espaces inter- stellaires, pour Nous divertir. (Sourate al-Anbiya, 16) L’objectif de la création de l’homme est révélé dans un autre verset comme suit : Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. (Sourate adh-Dhariyat, 56) L’homme n’a été créé que pour servir Allah. Mais nous de- vons faire attention à ne pas faire une erreur d’interprétation : le fait que les êtres humains soient créés seulement pour adorer Allah, ne signifie pas que le fait d’accomplir certaines adorations suffira. Il n’y a aucun doute que les actes d’adorations de la prière 5 fois par jour, dont l’importance est déclarée dans le hadith de notre Prophète (pbsl) rapporté par Abu Huraira (ra) ; ‘Les cinq prières sont expiations pour le vendredi jusqu’à la semaine suiv- ante, pour le ramadan jusqu’à l’année suivante et pour les fautes qui restent entre eux si on évite les grands péchés.’ (Mouslim) (Riyazü’s Salihin, İmamı Nevevi, traducteur : Mehmet Emre, Editions Bedir, p. 698) et les autres actes d’adoration tels que le jeûne, l’aumône, le hijab (le foulard) sont des obligations re- ligieuses qui doivent être scrupuleusement pratiquées et que chaque croyant se doit de les accomplir. Cependant être un serviteur d’Allah comprend tous les as- pects de la vie, et signifie principalement connaître Allah, être 13 Harun Yahya (Adnan Oktar)
  10. 10. proche d’Allah et mener sa vie selon la voie montrée par Lui. Celui qui vit de cette manière, c’est-à-dire celui qui est le servi- teur d’Allah seul, mènera la vie la plus tranquille, la plus réjouis- sante au monde. Parce que tous les ordres dans le Coran sont très faciles. L’homme a été créé d’une manière à prendre plaisir d’être serviteur d’Allah et en le faisant il se comportera confor- mément à cette méthode de création (fitrat). Ce fait est déclaré comme suit dans le Coran : Consacre-toi à la religion, en monothéiste sincère ! C’est Allah Qui a voulu que cette croyance fût inhérente à la nature de l’homme. Et l’ordre établi par Allah ne saurait être modifié. Telle est la religion de la rectitude, mais la plupart des hommes n’en savent rien. (Sourate ar-Rum, 30) Les informations données dans ce verset sont très impor- tantes : l’homme a été créé seulement pour servir Allah, sa créa- tion (fitrat) est basée sur ceci. Allah l’a créé à partir de rien et lui a insufflé de Son esprit, l’a façonné sous forme d’homme à partir d’une goutte d’eau (sperme) et l’a envoyé à ce monde pour un temps limité. Ce que l’homme doit faire c’est de reconnaître que c’est Allah Qui l’a créé et de toujours Lui exprimer sa gratitude (de Le remercier). Lorsque les gens comprendront cette vérité, ils vivront dans ce monde transitoire conformément à l’objectif montré par Allah, seront éduqués et deviendront adultes et fi- nalement iront dans l’au-delà qui est leur vraie demeure. Et ceci signifie agir conformément à la nature de l’homme. Cependant, dans le 30ème verset de la sourate ar-Rum, en déclarant que le seul but de la création de l’homme est de servir Allah, il est également révélé que la plupart des gens sont incon- 14
  11. 11. Harun Yahya (Adnan Oktar) scients de cette vérité. Dans d’autres versets Allah annonce aussi que l’homme est oublieux. Son égo essaie de lui faire oublier qu’il est l’une des créations d’Allah et l’existence évidente d’Allah. C’est pourquoi la plupart des gens ont besoin d’une autre personne pour se rendre compte de l’existence. Ils ne peu- vent pas voir qu’ils ont été créés et pour cette raison ils ne com- prennent pas qu’ils ont une responsabilité envers notre Créateur. Dans le Coran cette situation est décrite comme suit : L'homme ne voit-il pas que Nous l'avons créé d'une goutte de sperme ? Et le voilà [devenu] un adversaire déclaré ! Il cite pour Nous un exemple, tandis qu'il ou- blie sa propre création; il dit : ‘Qui va redonner la vie à des ossements une fois réduits en poussière ? ‘ Dis : ‘Celui qui les a créés une première fois, leur redonnera la vie. Il Se connaît parfaitement à toute création. (Sourate Ya-Sin, 77-79) L’égo de l’homme est très enclin à oublier le fait qu’Allah l’a créé. Et lorsque les gens l’oublient, des ambitions égoïstes et des passions commencent à leur présenter de nouvelles fausses di- vinités à servir, animées ou inanimées, outre le Créateur Qui ‘l'a façonné en homme ?’ (Sourate al-Kahf, 37) Ils cherchent à plaire à ces divinités, attendent leur assis- tance, et commencent à les aimer et à les craindre. Cependant, toutes ces soi-disant divinités qu’ils ont mises sur un piédestal, sont juste des serviteurs comme eux-mêmes. Mais les gens qui ne réfléchissent pas ne peuvent pas voir cette vérité et suivent ces divinités fictives et tournent le dos à Allah. C’est littérale- ment de l’ingratitude. Cette situation est exprimée comme suit dans le Coran : 15
  12. 12. Périsse l’homme ! Comme il est ingrat ! Oublie-t-il d’où son Seigneur l’a tiré ? C’est d’une goutte de sperme qu’Il le crée et fixe sa destinée. (Sourate Abasa, 17-19) Naturellement une société constituée de tels individus est complètement détachée de la vraie religion est ont ouvertement tourné le dos à Allah (Sourate Hud, 92). Le fait que tous les membres de la société soient du même avis, provoque un effet de groupe par leur conformisme et renforce le rejet de l’existence d’Allah des gens qui existe déjà. Ce genre de sociétés qui sont in- conscientes de l’existence d’Allah et de l’au-delà, sont appelées ‘société d’ignorants’ dans le Coran. Parce que tous les membres de cette société n’ont pas l’intelligence ni la conscience néces- saires pour reconnaître Allah, bien qu’ils aient de la connais- sance sur des sujets tels que la physique, l’histoire, la biologie etc. De plus, les membres de cette société, ont adopté de faux ‘guides’ comme nous l’avons susmentionné. Puisqu’ils ne con- naissent pas proprement Allah, ils suivent d’autres chemins que celui montré par Allah. Ils se soumettent aux personnes qui ne sont que des serviteurs impuissants comme eux-mêmes, les prennent comme modèles, et acceptent les paroles et les actions de ces personnes comme étant la seule vérité. Finalement, la société d’ignorants, adopte un système qui la rend graduellement aveugle, qui sépare l’intelligence de la con- science. Par conséquent, non seulement ce système ne peut pas être résolu, mais ses membres ne peuvent pas comprendre l’ex- 16
  13. 13. istence d’Allah et aussi qu’ils devront Lui rendre des comptes dans l’au-delà. Ce système fermé, continuera jusqu’à ce qu’Allah leur en- voie un guide qui les invitera à la vérité. Ceci est déclaré dans le Coran comme suit : Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente : un Messager, de la part d'Allah, qui leur récite des feuilles purifiées. (Sourate al-Bayyinah, 1-2) 17
  14. 14. 18 LA SELECTION DU MESSAGER C omme nous l’avons précédemment souligné, la société d’ignorants n’a pas la capacité de recon- naître Allah. Pourtant, avec Sa miséricorde et Sa compassion infinies, Il leur envoie des Messagers qui les aver- tiront, qui leur enseigneront Son existence et l’au-delà, le vrai sens de la vie. D’ailleurs dans le Coran, ces Messagers sont ap- pelés ‘Rasoul’, et le sens littéral de ce mot est ‘celui qui est en- voyé, l’envoyé’. Dans le Coran il est annoncé que chaque société est avertie au moyen d’un Messager (Rasoul) : Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : ‘Adorez Allah et écartez- vous du Tagut.’ Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs. (Sourate an- Nahl, 36) Le Rasoul (le Messager) est d’abord un membre de la so-
  15. 15. Harun Yahya (Adnan Oktar) ciété d’ignorants. Il commencera à accomplir sa mission prophé- tique à une certaine phase de sa vie. Cependant, avant cette phase qui est le commencement de sa mission, il était nettement différent des autres membres de sa société. Par exemple il n’était pas influencé par la dégénérescence morale. Il était toujours con- sciencieux, honnête, intelligent et il avait toujours du tact. Et comme nous l’avons indiqué plus haut, sa mission de prédicateur commence à une période déterminée de sa vie. Parfois avec la compréhension inspirée par Allahs, il ne s’aperçoit pas de l’existence d’Allah ni du fait qu’à quel point la société dans laquelle il vit, est dépravée, et parfois ce fait lui est révélé à travers la révélation. Par exemple le Prophète Abraham (psl) s’est aperçu de l’ex- istence d’Allah et de l’hérésie de son peuple qui était inconscient de l’existence d’Allah, grâce à la compréhension qu’Allah lui avait inspirée : (Rappelle le moment) où Abraham dit à Azar, son père : ‘Prends-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident !’ Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu'il fût de ceux qui croient avec conviction. Quand la nuit l'enveloppa, il observa une étoile, et dit : ‘Voilà mon Seigneur !’ Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : ‘Je n'aime pas les choses qui disparaissent’. Lorsqu'ensuite il observa la lune se lev- ant, il dit: ‘Voilà mon Seigneur !’ Puis, lorsqu'elle dis- parut, il dit : ‘Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés’. Lorsqu'ensuite il ob- serva le soleil levant, il dit : ‘Voilà mon Seigneur ! 19
  16. 16. Celui-ci est plus grand’ Puis lorsque le soleil disparut, il dit : ‘O mon peuple, je désavoue tout ce que vous as- sociez à Allah. Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre; et je ne suis point de ceux qui Lui donnent des associés.’ Son peuple disputa avec lui ; mais il dit : ‘Allez-vous disputer avec moi au sujet d'Allah, alors qu'Il m'a guidé ? Je n'ai pas peur des associés que vous Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez- vous donc pas? (Sourate al-Anam, 74-80) Tel est l’argument décisif que Nous avons fourni à Abraham contre son peuple. C’est ainsi que Nous élevons le rang de qui Nous voulons, car ton Seigneur est Sage et Omniscient. (Sourate al-Anam, 83) Comme il est révélé dans les versets, Allah a montré au Prophète Abraham (psl) le royaume des cieux et de la terre, ‘le royaume’ signifie les signes d’Allah, les preuves de Son exis- tence. Ceci nous montre que, grâce à la compréhension qu’Allah lui a donnée, le Prophète Abraham a pu se rendre compte de l’hérésie du peuple ignorant et idolâtre et a pu comprendre l’ex- istence manifeste d’Allah. Ceci signifie qu’Allah a choisi le Prophète Abraham (psl). D’ailleurs, le fait d’être élu et instruit par Allah, est la carac- téristique commune à tous les Messagers. Allah a révélé le fait suivant dans Sa révélation au Prophète Moïse (psl): Le récit de Moïse t'est-il parvenu ? Lorsqu'il vit du feu, il dit à sa famille : ‘Restez ici ! Je vois du feu de loin; 20
  17. 17. Harun Yahya (Adnan Oktar) peut-être vous en apporterai-je un tison, ou trouverai-je auprès du feu de quoi me guider’. Puis, lorsqu'il y arriva, il fut interpellé : ‘Moïse ! Je suis Ton Seigneur. Enlève tes sandales : car tu es dans la val- lée sacrée Tuwa. Moi, Je t'ai choisi. écoute donc ce qui va être révélé. Certes, c'est Moi Allah : point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salat pour le souvenir de Moi. L'Heure va certes arriver. Je la cache à peine, pour que chaque âme soit rétribuée selon ses efforts. Que celui qui n'y croit pas et qui suit sa propre passion ne t'en dé- tourne pas. Sinon tu périras. (Sourate Ta-Ha, 9-16) En bref, le Messager est une personne créée et choisie parti- culièrement par Allah. Il diffère de ses compatriotes ; il s’est rendu compte de l’existence d’Allah, de l’au-delà tout seul et en premier lieu. Pourtant, c’est le début de sa mission : le Messager a alors la responsabilité de communiquer cette grande vérité dont il s’est aperçu, aux autres membres de la société ignorante dans laquelle il vit, et de les inviter dans le chemin d’Allah. Dans le Coran, ce grand devoir du Messager (le fait d’annoncer et d’- expliquer la religion) est déclaré comme suit : O Prophète ! Communique ce que ton Seigneur t’a révélé ! Si tu négliges de le faire, tu auras failli à ta mis- sion !...… (Sourate al-Ma’ida, 67) Et c’est une mission très difficile. Parce que la plupart du temps seulement très peu de gens croient au Messager, et les autres deviennent hostiles envers lui. 21
  18. 18. CEUX QUI CROIENT AU MESSAGER Lorsqu’on lit les récits des Messagers expliqués dans le Coran, on peut constater que seulement très peu de gens de leur peuple les écoute et acceptent ce qu’ils disent. Parce que le Messager invite les gens à abandonner la plupart de leurs valeurs, à quitter leurs faux dieux et à servir Allah seul. La ma- jorité des membres de la société d’ignorants n’a pas la capacité nécessaire pour comprendre ces nouvelles idées parce qu’elles sont diamétralement opposées à leur système de croyance tradi- tionnelle. La plupart de ceux qui pourront comprendre hésitent à accepter ce nouveau système. C'est pourquoi, seulement quelques-uns d'entre eux qui ont l'intelligence de dépasser les charmes forts de leur société et la volonté pour pratiquer ce qu'ils ont appris, croiront en et suivront les messagers.Dans le Coran Allah les appelle les croyants (mu'minun).. Les croyants ont des caractéristiques très spéciales. Avant tout, Leurs attitudes à l'égard du monde et leurs réactions face aux événements sont très différentes de celles de leurs contem- porains. Ils ne dirigent pas leur vie selon les directives de leur société, mais ils prennent plutôt la révélation d'Allah et les com- portements de Son Messager (pbsl) comme guide. Ce faisant, ils acquièrent une morale sublime, à l’encontre de la dégénéres- cence et la corruption prédominant dans la société d’ignorants. Ils ont un grand respect, amour et une fidélité envers le Messager. Dans le Coran, les caractéristiques morales des croy- ants, leur dévotion envers Allah et leurs attitudes envers le Messager sont expliquées en détail. 22
  19. 19. Une autre caractéristique des croyants révélée dans le Coran est très remarquable. Cette caractéristique est soulignée à la fois chez les croyants qui croient au Prophète Moïse (psl) et chez les gens de Caverne. Dans le Coran il est annoncé ce qui suit concernant ceux qui croient au Prophète Moïse (psl): Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des extravagants. (Sourate Yunus, 83) Comme on le voit, Allah souligne le fait que ceux qui se soumettent au Prophète Moïse (psl) sont des ‘jeunes’. Ceux qui le suivent sont des jeunes, parce qu’ils ont reçu moins d’insinua- tions que celle reçue par les personnes plus âgées de la société. C’est pour cette raison qu’ils sont plus enclins à lacérer le sys- tème de l’ignorance et à admettre les vérités. Les croyants mentionnés dans la sourate al-Kahf ont la même qualité. Les versets relatifs sont les suivants : Nous allons te raconter leur récit en toute vérité. C’étaient des jeunes gens qui croyaient en leur Seigneur et que Nous avions fortifiés dans la bonne voie. Nous avions raffermi leurs cœurs lorsqu’ils s’é- taient levés pour proclamer : ‘Notre Allah est le Seigneur des Cieux et de la Terre ! Jamais nous n’invo- querons une autre divinité que Lui, sans quoi nous commettrions la pire des iniquités ! Ces gens-là, qui sont des nôtres, ont adopté des divinités en dehors d’Allah. Si seulement ils pouvaient justifier ce culte par 23 Harun Yahya (Adnan Oktar)
  20. 20. une preuve évidente ! Qui donc est plus injuste que celui qui invente des mensonges contre Allah ?’ (Sourate al-Kahf, 13-15) Cependant, comme nous l’avons expliqué plus haut, le nombre de ce genre de personnes qui peuvent constater que la société dans laquelle ils vivent, est corrompue et qui par con- séquent se mettent sous la guidance du Messager (pbsl) est très peu. Comme nous l’avons vu dans les versets à propos du Prophète Abraham (psl) dans la sourate al-Anam dans les pages précédentes, une très grande partie de la société d’ignorants répond avec hostilité au Messager qui les appelle à la piété. Surtout, ceux qui sont riches, ceux qui ont du pouvoir sont très hostiles envers le Messager. Allah envoie Ses Messagers surtout à ces personnes orgueilleuses. Un peu plus haut nous avons cité les versets montrant comment Allah s’est adressé au Prophète Moïse (psl). L’ordre qu’Allah a donné au Prophète Moïse (psl) est le suivant : ‘Va trouver Pharaon dont l’impiété ne connaît plus de limites !’ (Sourate Ta-Ha, 24) Les notables d’une société d’ignorants La plus grande caractéristique d’une société d’ignorants est qu’elle ne connaît ni Allah ni la religion ou bien qu’elle les nég- lige. L’une des plus grandes conséquences de cette caractéris- tique d’une telle société est qu’ils établissent un ordre social tordu. Les modes de vie d'une société qui croit, qui reconnaît Allah et qui Lui obéit et ceux d'une société d'ignorants sont complète- 24
  21. 21. Harun Yahya (Adnan Oktar) ment différents. Dans une société composée de croyants, les per- sonnes ne sont pas évaluées selon leur race, leurs caractéris- tiques physiques, ou leur richesse. Ceux qui sont appréciés, aimés et respectés dans cette société, sont les personnes qui ont des qualités morales supérieures telles que la modestie, l’hon- nêteté, la loyauté, la clémence, le respect et le fait d’aimer les autres, l’altruisme. Ces valeurs morales peuvent être obtenues seulement en se conformant à Allah. C’est la raison pour laque- lle les personnes à qui on donne la puissance et le pouvoir sont celles qui portent le plus ces qualités morales. Cependant, la situation dans une société d’ignorants est juste l’opposé. Ces valeurs morales que nous avons susmention- nées n’ont pas de grande valeur dans cette société. Etant donné que les membres de cette société sont loin de la morale du Coran et exagèrent dans l’importance des biens matériels. Par exemple, la richesse est la plus grande valeur dans une société d’igno- rants. En effet, l’argent est leur plus grande idole. C’est pourquoi, une règle fixe s’est formée dans les sociétés d’igno- rants : ‘Chacun a un prix particulier’. Par conséquent, si chacun a un prix, alors les riches peuvent s’élever aux niveaux les plus hauts en ‘payant-achetant’ les gens influents et puissants. Les gens qui ont beaucoup d’argent ne doivent pas ‘acheter’ les individus ; puisque l’argent est devenu la plus grande valeur, ces derniers jouissent d’une sorte de re- spect et d’admiration étrange. Par conséquent dans une société d’ignorants, ceux qui sont les plus riches sont les plus forts et les plus prestigieux. Ces personnes forment l’élite de la société d’ig- norants et dirigent le peuple (en concevant ses normes et ses at- tentes). Chacune de leurs décisions est acceptée par les autres membres de la société. Leur style de vie, leurs comportements et 25
  22. 22. leur caractère moral sont suivis avec admiration par ces derniers, et considérés comme étant ‘à la mode’. Dans le Coran, Allah mentionne souvent les dirigeants de telles sociétés. Ces personnes appelées sous les noms ‘les incroy- ants notables du peuple’, ‘les gens gâtés et égarés du peuple’. Ils s’opposent vigoureusement aux messages des Messagers et recommandent aux gens de ne pas les écouter, voire de se mettre en guerre contre eux. Cette règle inchangeable est déclarée comme suit dans le Coran : Nous n’avons jamais envoyé d’avertisseur vers une cité sans que ses habitants opulents aient dit : ‘Nous dénions absolument le message dont vous êtes chargés ! Nous sommes, disent-ils, trop bien pourvus en richesses et en enfants pour être passibles d’un quel- conque châtiment !’ (Sourate Saba, 34-35) Alors, quelle est la raison pour laquelle les notables du peu- ple réagissent tant contre les Messagers ? 26
  23. 23. LA DEMANDE DES MESSAGERS: CROIRE EN ALLAH ET LA SOUMISSION N ous pouvons trouver la réponse de cette ques- tion, quand on regarde le message commun des Messagers. Tous les Messagers mentionnés dans le Coran, ont essentiellement demandé deux choses à leur peu- ple : Croire en Allah sans rien Lui associer, craindre Allah et lui obéir... Nous pouvons voir clairement ce message dans la Sourate as-Shuaraa dans laquelle les nouvelles de nombreux Messagers sont données successivement. Les versets déclarent : Le peuple de Noé a aussi traité les Prophètes d’impos- teurs, et lorsque leur frère Noé leur dit : ‘Ne craindrez- vous pas Allah ? Je viens à vous en messager digne de confiance. Craignez donc Allah et obéissez-moi ! Je ne vous réclame aucun salaire ; je n’attends ma récom- pense que du Maître de l’Univers.’ (Sourate as-Shuaraa, 105-109) 27
  24. 24. Les Aad traitèrent de menteurs les Envoyés. Et quand Hud, leur frère (contribule), leur dit : ‘Ne craindrez- vous pas [Allah] ? Je suis pour vous un messager digne de confiance, craignez Allah donc et obéissez-moi. Et je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au Seigneur de l'univers.’ (Souarate as- Shuaraa, 123-127) Les Thamûd traitèrent aussi les Prophètes de menteurs, et lorsque leur frère Sâlih leur dit : ‘Ne craindrez-vous donc pas Allah ? Je suis pour vous un messager digne de confiance ! Craignez donc Allah et obéissez-moi ! Je ne vous réclame aucun salaire ; je n’attends ma récom- pense que du Maître de l’Univers.’ (Souarate as- Shuaraa, 141-145) Le peuple de Lot traita de menteurs les Messagers, quand leur frère Lot leur dit: İNe craindrez-vous pas [Allah] ? Je suis pour vous un messager digne de confi- ance. Craignez Allah donc et obéissez-moi. Je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'in- combe qu'au Seigneur de l'univers. (Souarate as- Shuaraa, 160-164) Les habitants d’al-Ayka ont également traité les prophètes d’imposteurs, lorsque Shu`ayb leur dit : ‘Pourquoi ne craignez-vous pas le Seigneur ? Je suis pour vous un messager digne de confiance ! Craignez Allah et obéissez-moi ! Je ne vous réclame aucun salaire, car je n’attends ma récompense que du Maître de l’Univers.’ (Souarate as-Shuaraa, 176-180) 28
  25. 25. Le message de tous les autres Messagers mentionnés dans le Coran est identique. Allah nous annonce que le Prophète Jésus et le Prophète Aaron (pse) ont dit ce qui suit à leur peuple respectif : Lorsque Jésus se présenta aux hommes, nanti de preuves évidentes, il leur dit : ‘Je vous apporte la sagesse et je viens vous éclairer sur certaines questions qui vous divisent. Craignez donc Allah et obéissez-moi ! Allah, en vérité, est mon Maître et le vôtre. Adorez-Le ! Voilà le droit chemin.’ (Sourate Azzukhruf, 63-64) Pourtant, Aaron leur avait bien dit auparavant : ‘Mon peuple ! Ce veau n’est qu’une tentation pour vous, car votre vrai Seigneur est le Miséricordieux. Suivez-moi et obéissez à mes ordres !’ (Sourate Ta-Ha, 90) L’un des versets dans lesquels Allah ordonne d’obéir au Prophète Mohammed (pbsl) est le suivant : Dis-leur : ‘Obéissez à Allah, obéissez au Prophète !’ S’ils refusent d’obéir, le Prophète aura, au moins, as- sumé sa responsabilité. A vous d’assumer la vôtre ! Si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. La mission du Prophète consiste uniquement à vous transmettre le Message en toute clarté. (Sourate an-Nur, 54) Comme on peut le voir dans ces versets, tous les Messagers invitent les peuples auxquels ils ont été envoyés à croire en Allah et à être Son serviteur. Ils les avertissent de l’au-delà, ils leur déclarent que ce monde est éphemère, qu’ils seront récom- pensés dans l’au-delà pour tout ce qu’ils ont accompli dans ce monde-ci. Ils demandent à leur peuple de leur obéir. Parce que c’est un commandement d’Allah et en vertu du verset du Coran, 29
  26. 26. ‘…Si vous lui obéissez, vous serez bien guidés… ’ (Sourate an- Nur, 54), celui qui peut guider vers le droit chemin est seule- ment le Messager qui appelle les gens à vivre la religion d’Allah. C’est cet attribut du Messager que les notables du peuple ne peuvent pas accepter. Parce que les notables (les dirigeants) ont rendu les gens dépendant vis-à-vis d’eux grâce à leur richesse matérielle. Cependant le Messager déclare à son peuple qu’il n’y a pas d’autre divinité et de Rab (Educateur, Eclaireur, Jugeur) à part Allah et que personne ne mérite d’être obéi sauf ceux qui auxquels Allah a ordonné d’obéir. Le fait que ceci soit accepté – c’est-à-dire croire en Allah sans rien Lui associer –, éradiquera toute la puissance et tout le pouvoir des notables du peuple. C’est pour cette raison que ces derniers sont ceux qui sont les plus hostiles envers le message du Messager. Une autre raison pour laquelle les notables refusent le Messager est qu’ils envient le leadership de cette personne qu’ils ne trouvent pas ‘éminent’ à leurs yeux, selon leurs critères sim- ples. 30
  27. 27. LES RAISONS POUR LESQUELLES CERTAINS S’OPPOSENT AUX MESSAGERS L a raison principale pour laquelle les leaders du pe- uple tendent des pièges contre le Messager est que les Messagers d’Allah et les croyants qui le soutien- nent, déjouent leur situation actuelle. Les Messagers appellent leur peuple à servir seulement Allah. Lorsqu’ils le feront, les gens se tourneront vers Allah et la justice et la bonne morale in- diquée dans le Coran commenceront à dominer la société. Les valeurs morales suprêmes telles que l’honnêteté, la sincérité, le sacrifice, l’assiduité seront appliquées. Bien entendu cette situa- tion dérange ceux qui sont habitués à provoquer le défaitisme, à obtenir un statut, un intérêt personnel au moyen de cruauté, qui ont assumé les cynismes, l’immoralité et dépasser les limites d’Allah comme style de vie. Ces individus ont peur de ne pas pouvoir contrôler les personnes qu’ils rendent dépendant d’eux- même par l’intermédiaire de leur statut, de leurs possessions, qu’ils orientent comme ils veulent et qu’ils font travailler sour 31
  28. 28. leurs ordres. Parce que ceux qui se soummettent à l’appel du Messager se soumettent en fait seulement à Allah et agissent en sachant qu’ils ne doivent craindre qu’Allah. Ils s’abstiennent de pratiquer l’escroquerie, ils évitent les actes illicites, ils ne volent pas, ils ne pratiquent pas la corruption, ils protègent les droits du pauvre, de l’orphelin. C’est pour cette raison que ce que le Messager et les croyants font, nuisent aux intérêts personnels des incroyants. Une autre situation qui dérange les dirigeants des incroy- ants est qu’un homme qui n’est pas issu d’eux-mêmes, qui révèle la fausseté de leur système en diffusant la morale re- ligieuse, soit accepté parmi le peuple. Comme nous l’avons mentionné un peu plus haut, ces personnes en question consid- èrent cette situation comme une concurrence personnelle et ne peuvent pas digérer le fait que le Messager les surpassent. Il est un fait évident que les Messagers d’Allah sont les per- sonnes les plus intelligentes, dotées de la meilleure morale du monde. Malgré ce fait, les incroyants éminents qui les envient, ont essayé d’humilier les Messagers surtout devant le peuple. Par exemple, les incroyants mécquois de l’époque ont également porté de fausses accusations contre notre Prophète Mohammed (pbsl). Ils ont imaginé que leurs paroles moqueuses et insultantes pourraient rabaisser une personne si précieuse en présence d’Allah aux yeux des croyants. Cependant ils ont échoué, en effet, au contraire, de tels actes ont augmenté l’ent- housiasme des croyants et ont renforcé leur unité en leur perme- ttant de s’attacher davantage. Allah nous informe des diffamations de ces personnes comme suit : 32
  29. 29. Harun Yahya (Adnan Oktar) ‘Ce Coran, disent les négateurs, n’est qu’une imposture qu’il a forgée avec l’aide d’un groupe d’individus.’ Mais, en disant cela, ils commettent une grave injustice et un affreux mensonge. ‘Ce ne sont que de vieux contes recueillis par lui, ajoutent-ils, et qu’on lui dicte matin et soir.’ Réponds-leur : ‘Ce Coran est révélé par Celui Qui détient les mystères des Cieux et de la Terre et Qui est Clément et Miséricordieux.’ (Sourate al-Furqane, 4-6) Une raison pour laquelle les notables du peuple réagissent contre le Messager est qu’ils envient le fait que quelqu’un qui n’est pas (à leurs propres yeux) parmi eux-mêmes soit le leader et qu’ils évaluent les évènements selon leurs logiques simplistes. Le fait que les notables du peuple ne puissent pas apprécier les Messagers à leur juste valeur La caractéristique la plus significative des incroyants est qu’ils ne peuvent pas faire des évaluations rationnellement puisqu’ils n’écoutent pas leur conscience. Allah attire notre at- tention sur ce sujet. Et évidemment cette caractéristique est valide pour les notables du peuple. L’une des indications les plus claires qui révèlent cette situ- ation des notables du peuple est leur incapacité à comprendre la valeur du Messager. Le Messager est envoyé par Allah afin de conduire la société vers le droit chemin. C’est certainement une responsabilité très grande et importante. Cependant les notables du peuple ne peuvent pas saisir cette subtilité d’esprit et voient ainsi le Messager comme un individu ordinaire. Naturellement 33
  30. 30. ils évaluent ce message selon leurs propres traditions et règles. L’une des règles et des traditions strictes est concernant la qualification du leadership. Selon la règle générale régnant dans la société d’ignorants, pour qu’un individu soit accepté comme leader, il faut qu’il ait certains attributs : Il faut qu’il soit un dirigeant, un noble ou un membre d’une famille connue ou bien qu’il soit très riche, autrement dit il doit être un membre de la classe qu’ils appellent ‘élite’. Les incroyants interprètent le prêche du Rasoulullah (Messager) selon cette logique simpliste. Selon eux, ‘Si Allah choisit un Messager, ce dernier doit être quelqu’un issu de leur groupe ; à savoir une personne riche et célèbre. Ils croient que quelqu’un qui ne vient pas de leur classe sociale élitiste ne peut pas être le Messager d’Allah et par conséquent ne peut pas être le leader de la société. Cette manière de réfléchir est donnée comme exemple dans le récit de Talut dans le Coran : Et leur prophète leur dit : ‘Voici qu'Allah vous a en- voyé Talout pour roi.’ Ils dirent : ‘Comment régnerait- il sur nous ? Nous avons plus de droit que lui à la royauté. On ne lui a même pas prodigué beaucoup de richesses !’ Il dit : ‘Allah, vraiment l'a élu sur vous, et a accru sa part quant au savoir et à la condition physique.’ - Et Allah alloue Son pouvoir à qui Il veut. Allah a la grâce immense et Il est Omniscient. (Sourate al-Baqarah, 247) Le point de vue superficiel et erroné des notables du peu- ple est très répandu. C’est pourquoi l’élite mecquois a refusé l’appel du Prophète Mohammed (pbsl) et comme il est annoncé 34
  31. 31. Harun Yahya (Adnan Oktar) dans le Coran, ils ont tourné leur dos en disant, ‘Comment ! Il aurait été le seul de nous tous à recevoir le Coran ? ‘ (Sourate Sad, 8) Dans d’autres versets la psychologie des notables du peu- ple est décrite comme suit : Or, lorsque la vérité leur est parvenue, ils se sont écriés : ‘Ceci n’est que de la magie, et nous refusons d’y croire !’ Puis ils ajoutèrent : ‘Pourquoi n’a-t-on pas révélé ce Coran à quelque personnage important de l’une ou l’autre des deux villes ?’ (Sourate az-Zukhruf, 30-31) Allah répond à leur question (assertion) comme suit dans le verset suivant : ‘Serait-ce à eux de distribuer la miséricorde de ton Seigneur ? …’ (Sourate azzukhruf, 32) Selon ce point de vue tordu des incroyants, il ne suffit pas que le Messager soit choisi par Allah. Leur seul critère est la richesse matérielle et par conséquent ils évaluent le Messager selon ce critère. D’après leur logique, le Messager doit avoir une force matérielle suffisamment grande afin qu’on lui obéisse. Cette attente des incroyants est annoncée comme suit dans les versets suivants: Nous avons proposé aux hommes, dans ce Coran, toutes sortes d’exemples ; mais la plupart des hommes re- fusent de se départir de leur impiété. Ils disent : ‘Nous ne croirons pas en toi, à moins que tu ne fasses jaillir pour nous une source du sol ; ou que tu n’aies un jardin de palmiers et de vignes, entre lesquels tu feras couler des ruisseaux en abondance ; ou que tu ne fasses tomber sur nous, comme tu le prétends, des fragments 35
  32. 32. du ciel ; ou que tu n’amènes devant nous Allah et les anges ; ou encore que tu n’aies une maison ornée de dorures ; ou que tu n’escalades le ciel. Et encore nous ne croirons à ton escalade que si tu nous en ramènes un livre que nous puissions tous lire.’ Réponds-leur : ‘Gloire à mon Seigneur ! Suis-je donc autre chose qu’un être humain envoyé comme Prophète ?’ (Sourate al-Isra, 89-93) Cependant, les croyants s’attachent au Messager non pas en raison de sa richesse matérielle mais en raison de sa foi profonde et du fait qu’Allah l’a choisi. Les incroyants ne peuvent pas ap- précier cette subtilité. Selon leur logique tordue, ce sont eux qui possèdent le plus de biens et par conséquent ce sont eux à qui on doit obéir. C’est l’une des principales raisons du grand combat entre les deux parties apparu après les attaques que les incroyants ont faites contre le Messager et les croyants. On peut voir un exemple frappant du combat entre les no- tables du peuple et le Messager dans le récit du Prophète Moise (psl) et de Pharaon. Le Prophète Moise (psl) et Pharaon Comme il est annoncé dans le Coran, Pharaon était un tyran qui dirigeait le peuple égyptien grâce à sa force matérielle et mil- itaire et qui les tenait sous sa coupe. Il oppressait et torturait surtout les Israélites. Dans le Coran, le pouvoir de Pharaon est décrit comme suit : ‘Pharaon était hautain sur terre; il répartit en clans ses habitants, afin d'abuser de la faiblesse de l'un d'eux: Il 36
  33. 33. égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre.’ (Sourate al-Qasas, 4) Afin de sauver les Israélites de la cruauté de Pharaon et de les conduire vers sa propre voie, il a envoyé le Prophète Moise (psl) comme Messager. Le Prophète Moise (psl) a demandé Pharaon de permettre aux Israélites de quitter l’Egypte sous sa direction. Cependant Pharaon a refusé parce qu’une telle chose pouvait faire de l’ombre à son pouvoir. Il prétendait être ‘le Seigneur de l’Egypte’. Il persécutait son peuple et essayait de leur faire accepter ses pensées comme étant la seule vérité. Si bien qu’il avait dit à son peuple : ‘... Ce que je vous propose, reprit Pharaon, est le meilleur parti à prendre, à mon avis ; et la solution que je vous indique est sûrement la bonne.’. (Sourate Ghafir, 29) C’est pour cette raison que Pharaon n’avait pas accepté la proposition du Prophète Moise (psl) qui lui avait demandé de laisser les Israélites sous sa direction. Selon lui, tous les biens de l’Egypte lui appartenaient et on ne pouvait même pas imaginer que le Prophète Moise (psl) qui n’avait aucune possession per- sonnelle pourrait être leur dirigeant. Pharaon avait éprouvé une envie et une haine énormes contre le Prophète Moise (psl). En manifestant explicitement les supériorités matérielles qu’il possède dans ce monde telles que sa richesse, ses biens, son pouvoir, il a essayé de mépriser le Messager d’Allah. Ses paroles sont les suivantes : Et Pharaon s’adressa à son peuple en ces termes : ‘O mon peuple ! Ne suis-je pas le maître absolu du roy- 37
  34. 34. aume d’Égypte avec tous ces canaux d’eau qui coulent à mes pieds ? Ne le voyez-vous pas ? Ne suis-je donc pas supérieur à ce vil individu qui sait à peine s’exprimer ? Si au moins il avait reçu d’en haut des bracelets d’or pour se parer, ou s’était présenté avec une escorte d’anges pour l’assister !’ Pharaon cherchait à égarer son peuple. Et celui-ci lui a obéi, car c’était un peuple per- vers. (Sourate azzukhruf, 51-54) Comme on le voit, Pharaon prétendait être le ‘Seigneur de l’Egypte’. Cependant le Prophète Moise (psl) a dit que c’est Allah Qui est ‘le Seigneur de tout ce qui se trouve sur terre, au ciel, entre le ciel et la terre. C’est-à-dire l’Egypte y est également incluse.Cette situation a (contrarié Pharaon. Dans les versets suivants, les conversations entre Pharaon et le Prophète Moise sont relatées comme suit : ‘Qui donc est ce Seigneur de l’Univers ?’, demanda Pharaon. – ‘C’est, reprit Moïse, le Seigneur des Cieux, de la Terre et des espaces interstellaires, pour peu que vous ayez la foi !’ – ‘Avez-vous entendu ?’, dit Pharaon à son entourage. – ‘Oui, répliqua Moïse, c’est votre Maître et Celui de vos premiers ancêtres.’ – ‘Ce prophète qu’on vous envoie, dit Pharaon, est un vrai possédé !’ – ‘Oui, continua Moïse, c’est le Seigneur de l’Orient et de l’Occident et de ce qui les sépare, si seule- ment vous vouliez y réfléchir.’ – ‘Si tu adores une autre divinité que moi, je te jetterai en prison’, s’écria Pharaon. (Sourate ash-Shuaraa, 23-29) La raison pour laquelle Pharaon était hostile envers le Prophète Moise (psl) est qu’il avait peur que les faits qu’il expli- quait ne menacent l’ordre qu’il avait établit. Pharaon est con- 38
  35. 35. Harun Yahya (Adnan Oktar) scient de l’existence d’Allah et l’exprime comme suit : Et Pharaon dit : ‘O notables, je ne connais pas de di- vinité pour vous, autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l'argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu'au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu'il est du nombre des menteurs.’ (Sourate al- Qasas, 38) Les paroles de Pharaon nous montre également la carac- téristique générale des personnes qui sont décrites dans le Coran comme étant ‘les incroyants qui sont les notables du peuple’. L’une des caractéristiques les plus significatives des incroyants est qu’ils ont une croyance d’Allah très déformée. Par conséquent ils ne reconnais- sent pas les Messagers qu’Allah a envoyés pour qu’ils leur obéissent. En outre, le Messager leur annonce que leur système présent est corrompu et les invite à renon- cer à tous les intérêts qu’ils ont obtenus injustement. Et le plus important, il leur demande de devenir ses disci- ples en lui obéissant. Les notables arrogants du peuple, gâtés par leur fortune, répondent à cette invitation avec haine et hostilité. Allah nous informe de la situation de ces personnes et an- nonce qu’Il chargera celui qu’Il veut de la mission de prêche : Et c’est ainsi que Nous avons placé, dans toute cité, de grands criminels pour y exercer leurs intrigues. Mais, sans s’en rendre compte, ils ne nuisent qu’à eux-mêmes. Lorsqu’un signe d’Allah leur parvient, ils s’écrient : ‘Jamais nous ne croirons tant que nous n’aurons pas reçu un signe semblable à celui qu’ont 39
  36. 36. reçu les envoyés d’Allah.’ Mais Allah sait mieux que quiconque à qui confier Ses messages. Allah couvrira d’op- probre ces criminels et leur infligera un châtiment exem- plaire, en raison de leurs intrigues. (Sourate al-Anam, 123-124) L’hostilité des notables du peuple envers le Messager, apparaît peu de temps après avec des attaques diverses. 40
  37. 37. LES PİÈGES TENDUS CONTRE LES MESSAGERS D ans la plupart des récits des messagers dans le Coran, Allah nous raconte l’opposition, les at- taques, les complots et les accusations exécutés par les incroyants contre les messagers. Si bien qu’il n’y a aucun messager n'a jamais été exempt de tels abus. Cependant, il y a un aspect intéressent de telles attitudes entreprises contre le Messager : les notables du peuple ne nient jamais l’existence d’Allah et par conséquent ne disent jamais ‘nous ne reconnaissons pas Allah et c’est pour cette raison nous sommes contre le Messager qui nous invite à Ses ordres’. Au contraire, ils prétendent qu’ils sont véridiques alors que le Messager serait un menteur : Ils prétendent qu’en fait ils croient en Allah mais que le Messager n’a pas été envoyé par Allah, qu’il est un imposteur en poursuite d’intérêts mondiaux. Ils pré- tendent que ceux qui le croient sont des personnes ‘trompées’ et ‘ensorcelées’ et s’organisent afin de ‘sauver la société du Messager’. Selon eux, leur organisation sociale traditionnelle (à savoir l’ordre de l’ignorance) serait très juste et un homme ‘par- 41
  38. 38. venu’ essaierait de contrarier cet ordre pour ses propres intérêts. La situation spirituelle générale de ces personnes qui diffa- ment ces individus supérieurs, intelligents, précieux et d’une bonne morale est bien évidemment perverse. A partir des exem- ples donnés dans le Coran, nous pouvons comprendre que ceux qui tendent un piège contre les Messagers sont d’un caractère qui peut facilement commettre un assassinat. Par exemple, le Coran nous informe de ceux qui ont planifié de tuer le Prophète Joseph (psl) par pure jalousie : ‘Tuez donc Joseph, dirent-ils, ou éloignez-le quelque part, et de cette façon vous jouirez tout seuls de l’affec- tion de votre père et vous serez, après sa disparition, des gens bien considérés.’ (Sourate Joseph, 9) Comme on peut le comprendre à la lecture du verset, ceux qui tendent le piège prétendent être de bons individus. Le fait, qu’ils essaient de se montrer comme étant sincères et fiables en prétendant qu’ils sont des personnes qui désirent le bien de la société, est une caractéristique importante des incroyants. Pharaon aussi avait prétendu que, la raison pour laquelle il avait menacé Moïse (psl) de mort, était le fait qu’il s’inquiétait qu’il défie la religion ou qu’il provoque le chaos. Les paroles de Pharaon annoncées dans le Coran sont les suivantes : ‘Laissez-moi tuer Moïse, s’écria Pharaon, et qu’il en ap- pelle alors à Son Seigneur ! Je crains qu’il n’altère votre religion ou qu’il ne sème la corruption sur la Terre.’ (Sourate Ghafir, 26) Selon ce verset, Pharaon prétend qu’il essait de ‘sauver le peuple du Prophète Moïse (psl)’. Ce comportement hypocrite est l’attribut commun de tous les incroyants. Par exemple, il est 42
  39. 39. raconté dans le Coran la conversation entre le Prophète Noé et les notables du peuple comme suit : Mais les notables de son peuple qui étaient sans foi, qui ne croyaient pas à la vie future et que Nous avions pourtant comblés de richesses dans ce bas monde, s’écrièrent : ‘Qui donc est cet homme, sinon un mortel comme vous ? Il mange de ce que vous mangez et boit de ce que vous buvez. Si vous obéissez à un homme comme vous, vous serez du nombre des perdants, à coup sûr. ‘Vous promet-il qu’une fois morts et réduits en os et en poussière vous serez de nouveau rendus à la vie ? Quelles balivernes on vous promet là ! Il n’y a point d’autre vie que celle dont nous jouissons ici-bas. Nous mourons, nous vivons et nous ne serons jamais ressuscités ! Ce n’est qu’un homme qui raconte des mensonges sur Allah, et nous ne sommes pas prêts à croire ce qu’il raconte !’ (Sourate al-Muminun, 33-38) De tels dirigeants incroyants diffusent une propagande assez étonnante contre le Messager. Ils renient la croyance en l’au-delà qui est l’un des plus importants fondements de la reli- gion. Pourtant, ils n’admettent pas qu’ils renient Allah et ils es- saient de dépeindre le Messager comme une personne qui mentirait au nom d’Allah et un exploiteur de la religion. Une autre de leurs assertions est que le Messager est un individu or- dinaire qui mange et boit comme quiconque, et que par con- séquent lui obéir ne bénéficiera à personne. Cependant c’est une affirmation totalement absurde ; le Messager est bien évidem- ment un être humain et vit comme les autres hommes, pourtant Allah l’a choisi et l’a conduit à la vérité. C’est pour cette raison que ceux qui obéissent au Messager, auront choisi de suivre le seul guide juste. 43
  40. 40. Allah nous déclare dans le Coran que les gens s’attendent à ce que les Messagers soient un individu extraordinaire, cepen- dant c’est une erreur. Pour ces gens en question Allah dit ceci : Rien n’empêche les hommes de croire quand la bonne voie leur est indiquée, si ce n’est cette question qu’ils posent : ‘Comment Allah peut-Il envoyer un simple mortel comme Messager ?’ Dis : "S'il y avait sur terre des Anges marchant tran- quillement, Nous aurions certes fait descendre sur eux du ciel un Ange-Messager". (Sourate al-Isra, 94-95) La principale raison pour laquelle les incroyants s’opposent aux Messagers n’est pas, comme ils le prétendent, à savoir qu’ils voudraient protéger le peuple de leurs idées ‘nuisibles’. La rai- son est plutôt que les notables du peuple ne pensent qu’à leurs propres intérêts et que par conséquent ils sont hostiles envers les Messagers qu’ils considèrent comme étant une grand menace pour leurs propres profits. La première chose qu’ils font, selon cet objectif, est de s’en- gager dans une propagande négative contre le Messager et son prêche. Ils ont des méthodes de diffamation typiques, qui sont relatées dans le Coran en détail. Cependant il serait utile de rap- peler un point très important. Peu importe la méthode utilisée par les incroyants afin de déprécier le Messager et ses partisans, et peu importe les accusations assénées à tort, ils n’atteindront pas leur but. Parce que contrairement à ce que les incroyants at- tendent, leurs insultes et leurs diffamations n’auront pas d’effet négatif sur les croyants. Les croyants sont conscients que tout cela est un moyen de gagner l’agrément d’Allah. Ils sont heureux car ils estiment qu’ils seront récompensés à la fois dans cette vie et dans l’au-delà pour avoir enduré patiemment de 44
  41. 41. telles choses et réagi de la meilleure manière sans faire des con- cessions de la morale de la religion. D’autres diffamations Les incroyants savent que toutes ces diffamations pronon- cées contre eux sont des moyens d’épreuves créées spécialement par Allah afin de les tester. Parce qu’on est informé dans le Coran que tout cela sera certainement subi par les croyants. Dans un verset Allah annonce : Vous serez certainement éprouvés dans vos biens et dans vos personnes. Vous entendrez bien des injures de la part de ceux qui ont reçu les Écritures avant vous, et de la part des idol- âtres. Mais si vous êtes endurants et pieux, vous verrez alors que c’est bien là la meilleure résolution à prendre. (Sourate Al Imran, 186) Allah a également promis aux croyants qu’Il les innocen- terait à la fin de telles épreuves qu’Il leur fait subir. Par exemple, le peuple du Prophète Moïse (psl) a essayé de tourmenter le Prophète Moïse (psl) par des diffamations et des insultes, cepen- dant, Allah l’a innocenté de tout ce qu’ils avançaient. Le verset concerné relate cette situation comme suit : O croyants ! N’imitez pas ceux qui ont calomnié Moïse ! Allah l’a innocenté de leurs accusations, car Moïse avait une place de choix auprès de son Seigneur. (Sourate al- Ahzab, 69) De la même manière, on a sévèrement diffamé le Prophète Joseph (psl) au sujet de sa chasteté. Bien que tout le monde savait qu’il n’avait commis aucun délit, qu’il avait préservé sa chasteté, ils l’ont jeté en prison. Voici le verset relatif au sujet : Puis, après qu'ils eurent vu les preuves (de son inno- 45
  42. 42. cence), il leur sembla qu'ils devaient l'emprisonner pour un temps. (Sourate Joseph, 35) Bien que le Prophète Joseph n’ait commis aucun crime, en raison de ces diffamations il a été placé en prison pendant des années. Cependant, la vérité a été comprise et il a été acquitté des fausses accusations. Cet incident est relaté ainsi dans les ver- sets : Le roi interrogea alors ces femmes : ‘Quelle a été votre in- tention, lorsque vous avez tenté de séduire Joseph ?’ – ‘A Allah ne plaise, répondirent-elles, Joseph n’a commis aucun mal que nous sachions.’ Et la femme du grand intendant d’ajouter : ‘Maintenant la vérité a éclaté. C’est moi qui ai tenté de le faire céder à mes désirs, et tout ce qu’il a dit est l’absolue vérité ! Si j’ai tenu à faire rétablir la vérité, c’est pour que mon maître sache que je ne l’ai point trompé pendant son absence, car Allah ne guide point les intrigues des méchants.’ (Sourate Yusuf, 51-52) Après que son innocence a été connue, le Prophète Joseph a gagné la confidence du roi qui lui a donné l’autorité et qui l’a établi comme leader du peuple. Les versets sur ce sujet relatent comme suit : ‘Confie-moi, dit Joseph, l’intendance des dépôts du pays, j’en serai le gardien vigilant.’ C’est ainsi que Nous avons accordé à Joseph une forte position dans ce pays et qu’il pouvait désormais s’y in- staller, où il voulait. Nous touchons de Notre grâce qui Nous voulons et Nous ne laissons jamais les hommes de bien sans récompense. (Sourate Yusuf, 55-56) En outre, les Messages ne s’inquiètent pas d’être acquittés aux yeux des gens. Il leur suffit qu’Allah, Qui est au courant de toute chose, sâche ce qu’ils font et ce qu’ils ont dans leur cœur. 46
  43. 43. Cependant, dans le Coran nous sommes informés qu’un grand châtiment attend dans l’au-delà ceux qui diffament les croyants : Ceux qui lancent des calomnies contre des femmes vertueuses, innocentes et croyantes, seront maudits en ce monde et dans l’autre, où un châtiment terrible les attend, le jour où leurs langues, leurs mains ainsi que leurs pieds témoigneront contre eux et désavoueront leurs forfaits. Ce jour-là, Allah rétribuera leurs œuvres en toute équité, et ils constateront alors qu’Allah est la Justice même. (Sourate an-Nur, 23-25) Un autre verset annonce la situation de ceux qui accusent les croyants hommes et femmes d’un délit qu’ils n’ont pas com- mis : Ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité se chargent d’une infamie et com- mettent un grave péché. (Sourate al-Ahzab, 58) Maintenant examinons ensemble les accusations faites con- tre les Messagers par les incroyants, ainsi que leurs méthodes de diffamation : La calomnie accusant le Prophète (pbsl) de courir derrière les profits La méthode la plus fréquente utilisée par les personnes éminentes de la société est de d’essayer d’humilier les Messagers aux yeux du peuple. Ils prétendent que le Messager ne croit pas à ce qu’il proclame et qu’il prêche la religion juste pour en tirer du profit. Selon cette fausse mentalité, le Messager se servirait de la religion pour ses propres profits. Selon cette 47
  44. 44. calomnie, ce qui réside derrière le fait que le Messager demande aux gens de lui obéir, est son ‘ambition d’autorité’. Par exemple, Pharaon et son cercle ont prétendu que le Prophète Moïse (psl) ne s’intéressait pas à inviter les gens à la re- ligion et que tout ce qu’il voulait était de ‘gagner de la grandeur sur la terre’ : ‘Es-tu venu, répondirent-ils, pour nous détourner du culte que pratiquaient nos ancêtres, et pour vous accaparer, tous deux, du pouvoir dans ce pays? Non, nous ne croyons pas en vous !’ (Sourate Yunus, 78) Dans les versets suivants Allah nous informe que la même accusation a été faite à l’encontre du Prophète Noé : Nous avions envoyé Noé à son peuple : ‘O mon peuple, leur dit-il, adorez Allah, car vous n’avez d’autre di- vinité que Lui ! Ne Le craignez-vous donc point ?’ Mais les notables de son peuple, qui étaient impies, s’écrièrent : ‘Qui donc est cet homme, sinon un mortel comme vous, qui veut se distinguer à vos dépens ? Si Allah avait voulu, ce sont des anges qu’Il nous aurait envoyés. Nous n’avons rien entendu de pareil chez nos premiers ancêtres. (Sourate al-Muminune, 23-24) Ces versets montrent que les incroyants croient que les Messagers sont des personnes ordinaires comme eux. Tous les Prophètes ainsi que le Prophète Moïse (psl) appellent leur peu- ple à leur obéir; néanmoins ils veulent qu’ils leur obéissent pour gagner l’agrément d’Allah. Donc ce que veulent les Messagers n’est pas une obéissance envers eux. Chaque Messager et ceux qui le croient et lui obéissent sont des serviteurs d’Allah. Par conséquent quand le Messager les invite à lui obéir, il les appelle en fait à servir Allah et Lui Seul. Ce fait est indiqué dans les ver- 48
  45. 45. sets comme suit : Il ne conviendrait pas à un être humain à qui Allah a donné le Livre, la Compréhension et la Prophétie, de dire ensuite aux gens : "Soyez mes adorateurs, à l'exclu- sion d'Allah" ; mais au contraire, [il devra dire] : "Devenez des savants, obéissant au Seigneur, puisque vous enseignez le Livre et vous l'étudiez". Et il ne va pas vous recommander de prendre pour seigneurs anges et prophètes. Vous commanderait-il de rejeter la foi, vous qui êtes Musulmans ? (Sourate Al Imran, 79-80) Cependant, comme nous l’avons vu, Pharaon et les incroy- ants éminents prétendent être ‘dieu’. Lorsqu’ils rencontrent un Messager comme le Prophète Moïse (psl), ils croient qu’il veut que les gens se soumettent à lui pour ses intérêts personnels. Selon eux, le Messager est un ‘rival’ qui essairait de renverser leur ordre traditionnel. La diffamation annonçant que les Messagers sont fous L’une des méthodes les plus fréquentes utilisées par les in- croyants éminents est d’accuser le Messager et les croyants qui lui obéissent de ‘folie’. Cette accusation a été faite presque à l’en- contre de tous les Messagers. Dans le Coran, Allah fait souvent référence à ce sujet. Par exemple, le Prophète Noé (psl) avait été appellé ‘un homme fou’. Voici les versets concernant cette diffamation : Ce n'est en vérité qu'un homme atteint de folie, ob- servez-le donc durant quelque temps. (Sourate al- Muminune, 25) 49
  46. 46. Avant eux, le peuple de Noé avait déjà crié au men- songe, traitant Notre serviteur d’imposteur, de possédé et le repoussant brutalement. (Sourate al-Qamar, 9) On a également fait la même accusation à l’encontre notre Prophète Bien-Aimé Mohammed (pbsl). Voici les versets relatifs : Les négateurs disent : ‘O toi à qui le Coran a été révélé ! Tu n’es en vérité qu’un possédé ! Pourquoi n’es-tu pas accompagné d’anges, si ce que tu dis est la vérité ?’ (Sourate al-Hijr, 6-7) Ne méditent-ils donc pas la parole d’Allah ? Ou est-ce parce qu’ils ont reçu ce qui n’est jamais parvenu à leurs ancêtres ? N’ont-ils pas connu suffisamment leur Prophète pour le renier aujourd’hui ? Ou bien disent- ils qu’il est atteint de démence, alors qu’il ne leur ap- porte que la stricte vérité ? Mais la plupart d’entre eux ont la vérité en horreur. (Sourate al-Muminune, 68-70) La même calomnie a également été proférée contre le Prophète Moïse (psl) : ‘Ce prophète qu’on vous envoie, dit Pharaon, est un vrai possédé !’ (Sourate as-Shuaraa, 27) Allah nous déclare dans les versets suivants que les gens ont tendance à faire de telles accusations contre les Messagers qui leur ont été envoyés : Ceux qui ne croient pas disent : ‘Voulez-vous que nous vous montrions un homme qui prétend que, lorsque vous serez décomposés et réduits en poussière, vous aurez à connaître une vie nouvelle? S’agit-il d’un men- songe qu’il attribue à Allah ? Ou est-il simplement de- 50
  47. 47. venu fou ?’ Il n’en est rien ! La réalité est que ceux qui ne croient pas à la vie future et qui sont voués au châti- ment se trouvent plutôt en plein égarement. (Sourate Saba, 7-8) Mais d’où leur viendrait cette prise de conscience soudaine, alors qu’un Prophète au verbe clair et précis leur avait déjà été envoyé et qu’ils l’avaient repoussé en disant : ‘C’est un fou qui répète une leçon apprise !’ (Sourate ad-Dukhan, 13-14) La raison principale pour laquelle les incroyants notables font de telles accusations contre les Messagers est très certaine- ment qu’ils veulent diffamer les Messagers. Cependant, il y a aussi une autre raison pour laquelle ils profèrent une telle accu- sation : les incroyants notables ne peuvent pas comprendre comment le Messager peut clairement défier le peuple. Ils ne peuvent pas comprendre le fait qu’il risque sa propre vie et s’op- pose aux puissants dirigeants. Parce que leur seul critère est l’in- térêt personnel ; ils ne surveillent que leurs profits personnels. Par contre le Messager sacrifie tous ses intérêts personnels. Aux yeux des incroyants, c’est un comportement qui est totalement opposé aux ‘intérêts personnels’, et par conséquent une sorte de folie. Pourtant, en renonçant à ses intérêts personnels, le Messager gagne l’agrément, la miséricorde et le paradis d’Allah, dont la valeur ne peut être mesurée par quoi que ce soit. Cependant les incroyants ne sont pas en mesure de saisir ceci. 51
  48. 48. La diffamation par la sorcellerie Les versets du Coran nous informent que, les incroyants notables ont une autre caractétistique : Ces personnes n’arrivent pas à comprendre comment le Messager peut influencer cer- tains gens. Parce que même si la plupart du peuple s’oppose au Messager, certaines personnes – à savoir les croyants – compren- nent les faits révélés par le Messager et ils se sont conformées à lui. Les croyants sont conscients qu’il est le Messager d’Allah et qu’il les guide selon Ses ordres et pour cette raison ils lui sont fidèles et éprouvent un grand amour et respect envers lui. C’est une situation que les incroyants prééminents ont de la difficulté à comprendre. Selon leur point de vue, les messages du Messager ne sont rien d’autre que ‘des fables anciennes’ (Sourate al-Muminune, 83). Cependant, les croyants s’attachent profondément à ce qu’ils considèrent comme étant des fables. Les incroyants prééminents qui sont incapables de comprendre cette situation, essaient d’expliquer ce talent de la persuasion en l’accusant de sorcellerie. Selon l’assertion dont ils se servent fréquemment, le Messager effectuerait un lavage de cerveau sur ceux qui sont autour de lui et il les ensorcellerait. Cette calomnie des incroyants est soulignée comme suit dans le Coran : Est-il étonnant pour les gens, que Nous ayons révélé à un homme d'entre eux : ‘Avertis les gens, et annonce la bonne nouvelle aux croyants qu'ils ont auprès de leur Seigneur une présence méritée [pour leur loyauté an- térieure] ? Les incroyants dirent alors : ‘Celui-ci est cer- tainement un magicien évident’. (Sourate Yunus, 2) Les infidèles trouvent étrange que l’un d’eux soit venu les 52
  49. 49. Harun Yahya (Adnan Oktar) avertir et disent : ‘Cet homme est un sorcier et un imposteur ! Veut-il réduire toutes les divinités à une seule ? Voilà une chose bien étrange !’ (Sourate Sad, 4-5) On a fait la même accusation contre le Prophète Moïse (psl). Les versets qui relatent ce fait sont les suivants : Il y a aussi un signe dans la mission de Moïse quand Nous l’envoyâmes auprès de Pharaon, muni d’un pou- voir évident. Mais Pharaon, confiant en sa puissance, se détourna de lui, en disant : ‘C’est sûrement un sorcier ou un possédé !’ (Sourate adh-Dhariyat, 38-39) Ne voilà-t-il pas, s’écria l’entourage de Pharaon, un magicien fort habile ? (Sourate al-Araf, 109) Dans le Coran Allah nous dit que cette accusation de ‘magie’ est devenue une tradition comme suit : Et il en fut toujours ainsi, car aucun Prophète n’a été en- voyé à leurs devanciers sans qu’ils l’aient traité de sor- cier ou de possédé. S’étaient-ils passé la consigne ? Nullement ! Ce sont plutôt des peuples pervers. (Sourate ad-Dariyat, 52-53) L’accusation que les Messagers sont des menteurs Parallèlement à toutes les diffamations susmentionnées, une autre calomnie soulignée dans le Coran est l’accusation que le Messager est un menteur. La plus grande inquiétude des dirigeants des incroyants est que les gens acceptent ce que le Messager explique, et qu’ils adoptent le système moral auquel les gens sont invités. Dans ce 53
  50. 50. cas-là, leur propre système superstitieux ainsi que leur puis- sance et leur autorité s’écrouleront. Les diffamations susmentionnées (accuser le Messager en disant qu’il pense à son propre profit, les diffamations de la folie et de la magie) visent à montrer que le message du Messager n’est pas juste. Ils cherchent à camoufler le fait que le Messager soit envoyé par Allah et que tout ce qu’il dit soit vrai Autrement, personne ne peut montrer ouvertement son hostilité envers le Messager en disant ‘Je m’oppose au Messager d’Allah’. Dans le Coran, Allah attire notre attention sur les diffama- tions mensongères comme suit : Les notables de son peuple qui ne croyaient pas dirent : ‘Certes, nous te voyons en pleine sottise, et nous pen- sons que tu es du nombre des menteurs". (Sourate al- Araf, 66) Les notables de son peuple qui avaient mécru, dirent alors : ‘Nous ne voyons en toi qu'un homme comme nous; et nous voyons que ce sont seulement les vils parmi nous qui te suivent sans réfléchir; et nous ne voyons en vous aucune supériorité sur nous. Plutôt, nous pensons que vous êtes des menteurs.’ (Sourate Hud, 27) Les Thamûd qualifièrent également Nos avertisse- ments de mensonges. ‘Allons-nous suivre, s’écrièrent- ils, un seul mortel d’entre nous tous ? Il faudrait que nous soyons vraiment des égarés ou des fous ! Comment ? Aurait-il été choisi de nous tous pour re- cevoir la révélation ? Non ! C’est un fieffé menteur !’ (Sourate al-Qamar, 23-25) Les méthodes utilisées contre le Messager et les croyants 54
  51. 51. Harun Yahya (Adnan Oktar) qui sont avec lui ne sont pas limitées à ceux-ci. Comme il est an- noncé dans le Coran, les incroyants essaient de se moquer des croyants, et de les humilier: Et Nous avons déjà, avant toi, en- voyé des messagers aux peuples anciens ; mais aucun mes- sager ne s’est présenté à eux sans qu’ils l’aient tourné en dérision. (Sourate al-Hijr, 10-11) En outre ils accusent le Messager et ses partisans d’hérésie, voire du manque de chasteté. Le Prophète Joseph (psl) et Hazrat Maryam ont été dif- famés du manque de chasteté. Cependant, il n’y a aucun doute que toutes ces calomnies n’intimident ni le Messager ni les croyants qui sont avec lui. Parce que le principal objectif des croyants est de gagner la Miséricorde et le Paradis d’Allah. C’est pourquoi les obstacles qu’ils rencontrent n’intimident pas les croyants sincères et ne les relâchent pas en aucun cas. D’ailleurs, dans les versets, Allah a annoncé aux croyants à quelles types de difficultés ils peuvent être confrontés : Les croyants savent qu’ils seront insultés par les incroyants comme ce verset le stipule : Vous serez certainement éprouvés dans vos biens et dans vos personnes. Vous entendrez bien des injures de la part de ceux qui ont reçu les Ecritures avant vous, et de la part des idolâtres. Mais si vous êtes endurants et pieux, vous verrez alors que c’est bien là la meilleure résolution à prendre. (Sourate Al Imran, 186) Le Messager et ses partisans ne s’inquiètent pas de ces calomnies et accusations puisqu’ ‘ils combattront au service d’Allah, sans la crainte d’aucun reproche.’ comme il est in- diqué dans la Sourate al-Maidah, 54. 55
  52. 52. Il est certain que les incroyants prééminents apercevront sans aucun doute que les accusations qu’ils font à l’encontre du Messager et de ses disciples n’ont pas atteint l’objectif qu’ils es- péraient. Dans ce cas, leur manœuvre classique est d’avoir re- cours à des méthodes plus ‘efficaces’ : Ils décident de faire pression sur le Messager. Des attaques physiques contre le Messager Tant que le Messager communique la religion d’Allah aux hommes, la réaction des dirigeants des incroyants augmente de plus en plus. Lorsqu’ils voient que la vraie religion continue à se propager sous le leadership du Messager et que leurs diffama- tions et leurs méthodes d’intimidation ne servent à rien, ils déci- dent d’utiliser des méthodes plus ‘efficaces’ selon eux, telles que tendre un piège. Dans le Coran, Allah nous annonce un tel piège tendu con- tre le Messager : Rappelle-toi Prophète le temps où les infidèles tra- maient des complots contre toi pour t’emprisonner, te tuer ou te bannir. Ainsi complotaient-ils ; mais Allah déjoua tous leurs complots, car Allah maîtrise tous les stratagèmes. (Sourate al-Anfal, 30) Selon ce verset, l’objectif des incroyants est de faire arrêter le Messager, le tuer ou l’exiler. Le verbe ‘comploter’ utilisé dans le verset est remarquable : Plutôt que de se confronter ouverte- ment au Messager, ils essaient de l’arrêter en tendant des pièges. Ce complot vise à faire arrêter, tuer ou exiler le Messager. Cependant, comme il est indiqué dans le verset, les incroy- ants ne peuvent jamais nuir au Messager de telle façon. Le Messager est chargé par Allah et Allah le protégera jusqu’à ce 56
  53. 53. Harun Yahya (Adnan Oktar) qu’il accomplisse sa mission. Et ceux qui seront frustrés seront ceux qui complotent contre le Messager. Dans le Coran il est mentionné dans plusieurs versets des attaques physiques menées contre les Messagers. Presque tous les Messagers ont été menacés de mort, d’emprisonnement et de torture, et la plupart du temps ces menaces se sont transformées en attaques physiques. Les tentatives d’exil contre les Messagers Comme il est annoncé par Allah dans le Coran, l’un des stratagèmes des incroyants afin de réduire au silence les Messagers est de les exiler. Les incroyants s’imaginent qu’en ex- ilant un Messager et ses partisans, en les menant loin de chez eux, cela les mènera à la pauvreté et qu’ils pourront se débarasser d’eux. Allah annonce dans de nombreux versets comment les incroyants qui pensaient qu’ils pourraient se débarasser d’eux de cette manière, ont exilé les Prophètes et les croyants qui sont avec lui. Par exemple, les incroyants ont es- sayé de d’exiler Loth (psl) ainsi que sa famille parce qu’ils ont voulu vivre chastement et honnêtement parmi leur peuple égaré. Le Coran relate la façon par laquelle ils ont ridiculisé le message de Loth (psl) : Pour toute réponse, son peuple se contenta de dire : ‘Chassez la famille de Loth de votre ville ! Ce sont des gens qui affectent la chasteté.’ (Sourate an-Naml, 56) Le Prophète Loth (psl) a conseillé à son peuple d’éviter l’im- moralité, de ne pas dépasser les limites déterminées par Allah, de cesser leur impudence. C’est pour cette raison que le peuple de Loth, acharné, a voulu faire sortir le Prophète Loth (psl) et sa famille de leur ville. Cependant après que le Prophète Loth ait 57
  54. 54. quitté sa ville sur ordre d’Allah, Allah a détruit la ville par une catastrophe, et a neutralisé le stratagème des incroyants. Ce fait est indiqué dans les versets comme suit : Et lorsque Notre ordre fut donné, Nous renversâmes la cité de fond en comble, et fîmes pleuvoir sur elle, par rafales, des cailloux brûlants d’argile, portant une mar- que connue de ton Seigneur et toujours prêts à s’abattre sur les criminels ! (Sourate Hud, 82-83) Notre Prophète et les croyants qui lui obéissent ont été for- cés de quitter leur pays à savoir émigrer, à cause de leur propre peuple parce qu’ils prêchaient l’existence et l’unicité d’Allah, qu’ils invitaient au Coran et qu’ils leur interdisaient de faire le mal. Dans un verset, Allah nous annonce dans le Coran que la fin de ceux qui exilent leur Messager de leur pays est la destruc- tion : Que de villes plus puissantes que celle d’où tu as été chassé n’avons-Nous pas anéanties sans que personne pût leur prêter secours ! (Sourate Muhammed, 13) C’est une loi éternelle d’Allah qui est en vigueur à chaque siècle. Il est impossible pour ceux qui exilent les gens de leur pa- trie en raison de leur religion d’y rester longtemps. Les pièges des incroyants ont toujours été déjoués. Notre Prophète Mohammed (pbsl) avait été forcé de quitter la Mecque mais il y est retourné après des années avec des milliers de croyants qui l’ont accompagné et il a établi sa domination sur les incroyants. A l’encontre de l’attente de ceux qui les avaient exilés de la Mecque, ils ne se sont jamais divisés ni se sont dispersés. Bien au contraire, ils se sont renforcés et se sont unifiés davantage et ils 58
  55. 55. Harun Yahya (Adnan Oktar) ont vaincu les incroyants. Cet exemple est très important au re- gard du fait qu’il montre qu’aucune alliance établie contre les croyants ne succédera. Leurs tentatives d’arrêter et d’emprisonner les Messagers L’une des méthodes d’intimidations utilisées par les dirigeants des incroyants afin de rebuter et de neutraliser les Messager, de les empêcher de prêcher la religion est de les ar- rêter et de les emprisonner. En fait, les dirigeants des incroyants veulent éradiquer et annihiler totalement les Messagers et les autres croyants. Parce que les personnes qui les dérangent et les inquiètent le plus ce sont ces derniers. C’est pour cette raison qu’ils essaient de neutraliser les Messager afin de conserver et de continuer leurs intérêts et leur ordre illégitimes à tout prix. Par exemple, Pharaon a menacé le Prophète Moïse qu’il craignait, de l’emprisonner s’il ne lui obéissait pas. Parce qu’il a pensé que la meilleure manière de le contrôler était de l’empris- onner. Cette menace de Pharaon est annoncée comme suit dans le verset : ‘Si tu adores une autre divinité que moi, je te jetterai en prison’, s’écria Pharaon. (Sourate as-Shuaraa, 29) Lorsqu’on examine l’histoire islamique, on voit que ceux qui œuvrent dans le chemin d’Allah, ont toujours subi la pres- sion, la cruauté et les obstructions des incroyants. Les croyants sincères qui suivent les Messagers ont toujours été éprouvés par les mêmes difficultés et obstacles subis par eux. Les incroyants ont toujours considéré les croyants qui ont dévoué leur vie à chercher l’agrément d’Allah, comme une menace pour leurs 59
  56. 56. styles de vie tordue. Etre surveillés et suivis par les incroyants prééminents, être emprisonnés par eux, sont les épreuves subites par ceux qui combattent dans le chemin d’Allah au cours de l’histoire. Cependant, il ne faut pas oublier que, de telles situations qui semblent être très difficiles et accablantes sont un environ- nement de l’éducation spirituelle pour les croyants qui se soumettent totalement à Allah, qui ne font confiance qu’à Allah. Pour les croyants qui espèrent l’agrément, la miséricorde et le paradis d’Allah, ce genre de difficultés sont une source de bon- heur et de soulagement, un moyen de purification. Ce sont des occasions pour se rapprocher davantage d’Allah, de témoigner de Ses versets et voir comment Allah les suit de près. Le courage des croyants est indiqué comme suit dans les versets : … Dis : ‘Invoquez vos associés, et puis, rusez contre moi ; et ne me donnez pas de répit. Certes mon Maître, c'est Allah Qui a fait descendre le Livre (le Coran). C'est Lui Qui se charge (de la protection) des vertueux.’ (Sourate al-Araf, 195-196) Les efforts faits afin d’opprimer, d’affaiblir et d’intimider Afin de tester la patience, la résignation, la fidelité et la détermination des croyants, afin d’augmenter leur spiritualité et récompense spirituelle, Allah peut les éprouver des manières différentes. L’une d’elles est annoncée comme suit dans un ver- set : 60
  57. 57. Harun Yahya (Adnan Oktar) Et rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux, op- primés sur terre, craignant de vous faire enlever par des gens. Il vous donna asile, vous renforça se Son secours et vous attribua de bonnes choses afin que vous soyez reconnaissants. (Sourate al-Anfal, 26) Peu importe combien ils apparaissent dépourvus ou faibles, la miséricorde et l’assistance d’Allah sont toujours avec eux. Dans d’autres versets, il est mentionné des armées en- voyées par Allah afin d’aider les croyants : O vous qui croyez! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites. Quand ils vous vinrent d'en haut et d'en bas [de toutes parts], et que les regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges, et vous faisiez sur Allah toutes sortes de suppositions... Les croyants furent alors éprouvés et secoués d'une dure secousse. (Sourate al-Ahzab, 9-11) A chaque période de l’histoire, les incroyants ont toujours essayé d’intimider et de terroriser les croyants. Leurs attaques les plus intenses ont toujours été contre les Messagers. Cependant, puisque les croyants savent que toute la puissance est à Allah, ils ne se sont jamais découragés, ils ne se sont jamais enfoncés dans le désespoir. Lorsque les croyants font face à de telles difficultés, ils réalisent que ce sont des épreuves envoyées par Allah et le Messager et par conséquent ils ne perdent rien de leur dignité et 61
  58. 58. de leur soumission, par contre leur foi augmente. La détermina- tion des croyants lorsqu’ils sont confrontés aux coalisés, est décrite dans un verset comme suit : Et quand les croyants virent les coalisés, ils s’écrièrent : ‘Voici ce que nous avaient promis Allah et Son Prophète ! Allah et Son Prophète ont donc dit la vérité.’ Et cela n’a fait que renforcer leur foi et leur soumission. (Sourate al-Ahzab, 22) Les tentatives d’assassinat L’une des méthodes d’oppression des incroyants envers les Messagers est de tenter de martyriser ces personnes de la meilleure morale au monde. Les incroyants prééminents ont eu recours à cette méthode presque à chaque fois ; parfois ils les ont martyrisés et parfois leurs efforts n’ont pas abouti. Ces incroy- ants ont cru qu’en martyrisant surtout les Messagers, ils pour- raient éradiquer la religion d’Allah, et détourner les autres croyants de leur religion. Le désir du peuple du Prophète Shu`ayb (psl) de le lapider à mort, est un exemple remarquable de la rancune et de l’hostilité des incroyants pour ceux qui suiv- ent le chemin d’Allah. Dans le verset il est annoncé comme suit : Ils dirent : ‘O Chuaïb, nous ne comprenons pas grand chose à ce que tu dis ; et vraiment nous te considérons comme faible parmi nous. Si ce n'est ton clan, nous t'au- rions certainement lapidé. Et rien ne nous empêche de t'atteindre.’ (Sourate Hud, 91) Alors que Pharaon et son entourage planifiaient de mar- tyriser le Prophète Moïse (psl), avec l’aide d’Allah, le Prophète Moïse a été informé de leur plan et ainsi il a été sauvé : Au même moment, accourant de l’autre bout de la ville, 62
  59. 59. Harun Yahya (Adnan Oktar) un homme vint dire à Moïse : ‘O Moïse ! Les respons- ables sont en train de se concerter pour te tuer. Sauve- toi ! C’est un conseil loyal que je te donne.’ (Sourate al-Qasas, 20) Les incroyants ont essayé de martyriser les Messagers par des méthodes d’enlèvement et de séquestration dans une cellule d’isolement. Par exemple, le Prophète Joseph (psl) a été aban- donné par ses frères dans un puits, avec comme objectif de le laisser mourir de froid, de faim et de soif. Et le peuple du Prophète Abraham (psl) était si effréné qu’ils se sont engagés à brûler ce Messager béni qui avait détruit et humilié leurs statues. Cependant Allah a miraculeusement sauvé Son Messager de cette situation. Dans le verset, Allah nous tient informés sur le Prophète Abraham (psl) comme suit : Pour toute réponse, le peuple d’Abraham s’écria : ‘Tuez-le ou brûlez-le vif !’ Mais Allah le sauva du feu. Il y a là vraiment des signes pour des gens qui ont la foi.’ (Sourate al-Ankabut, 24) Comme il est indiqué dans le verset ci-dessus, leurs efforts afin de ‘brûler’ le Prophète Abraham n’ont pas abouti et Allah l’a sauvé. Parce que les Messagers sont sous la protection d’Allah : … Allah te protégera des gens… (Sourate al-Maidah, 67) Sauf qu’Allah ne le veuille, les incroyants ne peuvent faire aucun mal ni aux croyants ni aux Messagers. 63
  60. 60. Les pièges tendus par les incroyants contre les Messagers sont voués à l’échec dès le début En prenant quelques mesures physiques, ils ont pensé qu’ils pourraient arrêter la prédication des Messagers. Parce qu’ils n’arrivent pas à saisir qu’Allah a détérminé le résultat de toute chose dans le destin, qu’Il aide les croyants. Afin d’em- pêcher le travail des Messagers, ils ont eu recours à des méth- odes diverses, cependant ils ont tendu ces pièges d’une telle manière qu’ils échoueront dès le début et qu’ils rebondiront sur eux-mêmes. Peu importe que leur piège soit conçu d’une manière compréhensive et intelligente, les pièges des incroyants sont destinés à échouer. Parce que c’est la promesse qu’Allah a annoncée dans le Coran. Certains des versets dans lesquels il est annoncé que les pièges et les stratagèmes frauduleux échoueront et seront ré- duits à rien sont les suivants : Voilà ce qu’Allah a fait pour vous ! Allah fera toujours échouer la perfidie des infidèles ! (Sourate al-Anfal, 18) … Mais les manœuvres des impies restèrent comme toujours sans lendemain. (Sourate Ghafir, 25) Ce fut là le stratagème qu’ils avaient ourdi et que Nous avions déjoué sans qu’ils s’en rendissent compte. Considère quelle a été la fin de leur stratagème, car Nous les fîmes périr, eux et leur peuple, jusqu’au dernier. (Sourate an-Naml, 50-51) Voudraient-ils ourdir quelque complot ? Mais ce sont les impies qui en seraient les victimes ! (Sourate at-Tur, 42) 64
  61. 61. Et ils ont juré solennellement par Allah, que si un aver- tisseur leur venait, ils seraient certes mieux guidés que n'importe quelle autre communauté. Puis quand un avertisseur (Mohammed) leur est venu, cela n'a fait qu'accroître leur répulsion. Par orgueil sur terre et par manoeuvre perfide. Cependant, la manoeuvre perfide n'enveloppe que ses propres auteurs. Attendent-ils donc un autre sort que celui des Anciens ? Or, jamais tu ne trouvera de changement dans la règle d'Allah, et ja- mais tu ne trouvera de déviation dans la règle d'Allah. (Sourate Fatir, 42-43) Quels que soient les pièges, ruses, accusations, calomnies et les complots fomentés à l’encontre des Messagers, ils se transfor- ment en bien. Parce qu’il n’y a pas de puissance à part d’Allah. C’est Allah Qui crée chaque piège. Allah crée chaque piège et as- sure qu’il soit réduit à rien et qu’il soit en faveur des croyants et au détriment des incroyants. Celui qui prépare un piège contre les Musulmans pense qu’il le fait avec son propre intellect. Cependant cette personne aussi s’est soumise à Allah. Elle tend exactement le même piège déterminé par Allah dans le destin, sans le moindre changement, le croyant témoigne de l’échec du piège comme il est ordonné par Allah. Il est annoncé dans le Coran comment le piège tendu par les incroyants ne nuira qu’à eux-mêmes : Certes ceux d'avant eux ont manigancé (contre leur Messager); le stratagème tout entier appartient à Allah. Il sait ce que chaque âme acquiert. Et les incroyants sauront bientôt à qui appartient la bonne demeure fi- nale. (Sourate ar-Raad, 42) 65
  62. 62. Et c’est ainsi que Nous avons placé, dans toute cité, de grands criminels pour y exercer leurs intrigues. Mais, sans s’en rendre compte, ils ne nuisent qu’à eux- mêmes. (Sourate al-Anam, 123) Il est annoncé dans le Coran que, quelles que soient la grandeur et la sévérité du piège tendu par les incroyants, il n’aboutira pas face à l’ordre établi par Allah. Il peut sembler aux gens qui regardent superficiellement, que ces pièges insidieux conduiront les croyants dans l’embarras. Cependant, Allah a préparé une réponse à ceux qui tendent un piège, et Il tient tou- jours Sa promesse. C’est une loi immuable d’Allah. Cette loi est annoncée dans plusieurs versets du Coran. Certains de ceux-ci sont les suivants : Nous avions déjà promis à Nos fidèles envoyés que Notre assistance leur serait acquise, et que ce sont Nos troupes qui remporteraient la victoire. (Sourate as- Saffat, 171-173) Nous avons répandu aussi Nos bienfaits sur Moïse et Aaron. Nous les avons sauvés, eux et leur peuple, d’une angoisse extrême. Nous les avons secourus, et ils furent, eux, les vainqueurs. (Sourate as-Saffat, 114-116) Allah a décrété de toute éternité : ‘Je vaincrai, Moi et Mes envoyés !’, car Allah est Fort et Puissant. (Sourate al-Mujadalah, 21) Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, [réussira] car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux. (Sourate al-Maidah, 56) La vie des Messagers est pleine d’exemples de victoires 66

×