La pire calomnie. l'idolâtrie. french. français

36 vues

Publié le

La pire calomnie. l'idolâtrie. french. français

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
36
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La pire calomnie. l'idolâtrie. french. français

  1. 1. A PROPOS DE L’AUTEUR Adnan Oktar, qui écrit sous le pseudonyme HARUN YAHYA, est né à Ankara en 1956. Il a effectué des études artistiques à l’Univer- sité Mimar Sinan d’Istanbul, et a étudié la philosophie à l’Université d’Istanbul. Depuis les années 80, il a publié de nombreux ou- vrages sur des sujets politiques, scientifiques et liés à la foi. Hautement ap- préciés dans le monde entier, ces ouvrages ont permis à de nombreuses personnes d’at- tester de leur croyance en Allah et à d’autres d‘appro- fondir leur foi. Les livres de Harun Yahya font appel à une gamme variée de lecteurs, quels que soient leur âge, leur race ou leur nationalité, car ils se concentrent sur un objectif unique : élarger le point de vue du lecteur en l’encour- ageant à réfléchir sur des questions critiques telles que l‘existence d’Allah et Son unicité, et à vivre selon les valeurs qu’il leur pre- scrivit.
  2. 2. GLOBAL PUBLISHING Kayışdağı Mah. Değirmen Sokak No: 3 Ataşehir - İstanbul / Turkey Tel: (+90 216) 660 00 59 www.harunyahya.com www.en.harunyahya.tv
  3. 3. Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah quelqu'associé commet un énorme péché. (Sourate an-Nisa', 48)
  4. 4. A PROPOS DE L’AUTEUR AdnanOktar,quiécritsouslepseudonymeHARUN YAHYA,estnéàAnkaraen1956.Ilaeffectuédesétudesde beaux-artsàl'UniversitéMimarSinand'Istanbul,etaétudié laphilosophieàl'Universitéd'Istanbul.Depuislesannées 80,ilapubliédenombreuxouvragessurdessujetspoli- tiques,scientifiquesetliésàlafoi.HarunYahyaestdevenu célèbrepouravoirremisencauselathéoriedel'évolutionet dénoncél'imposturedesévolutionnistes.Ilaégalementmisen évidencelesliensoccultesquiexistententreledarwinismeet lesidéologiessanglantesdu20èmesiècle. Lesouvragesd’HarunYahya,quiontététraduitsen72lan- gues,constituentunecollectiondeplusde45.000pageset 30.000illustrations. SonpseudonymeestconstituédesnomsHarun(Aaron)et Yahya(Jean),enmémoiredecesdeuxprophètesestimésqui onttousdeuxluttécontrelemanquedefoideleurspeuples.Le sceauduProphète(paixetbénédictionsurlui)quifiguresurla couverturedeslivresdel'auteur,revêtuncaractèresymboliquelié àleurcontenu.CesceausignifiequeleCoranestledernierLivre d’Allah,Sonultimeparole,etquenotreProphète(paixetbéné- dictionsurlui))estlederniermaillondelachaîneprophétique. EnseréférantauCoranetàlaSounna,l'auteurs'estfixé commeobjectifd'anéantirlesargumentsdestenantsdes idéologiesathées,pourréduireausilencelesobjections soulevéescontrelareligion.LeProphète(paixetbéné- dictionsurlui)aatteintlesplushautsniveauxdelasa- gesseetdelaperfectionmorale,c'estpourquoison sceauestutiliséavecl'intentionderapporterledernier mot. Touslestravauxdel'auteursontcentréssurunseul objectif : communiquer aux autres le message du Coran,enlesincitantàréfléchiràdesquestionsliéesà lafoi,tellesquel'existenced’Allah,Sonunicité,l'au- delà,etenexposantlesfondationsfaiblesetlesidéo- logiesperversesdessystèmesathées. L'œuvredeHarunYahyaestconnueà traversdenombreuxpays,del'Indeaux États-Unis,delaGrande-Bretagneà l'Indonésie,delaPologneàlaBosnie, del'EspagneauBrésil.
  5. 5. Certainsdeseslivressontdisponiblesdansleslanguessuivantes:l'anglais,le français,l'allemand,l'espagnol,l'italien,leportugais,l'urdu,l'arabe,l'albanais,lechi- nois,leswahili,lehausa,ledivehi(parléauxMaldives),lerusse,leserbo-croate (bosniaque),lepolonais,lemalais,l'ouïgour,l'indonésien,lebengali,ledanoisetle suédoisetdenombreuxlecteursdumondeentierlesapprécient. Cesouvragesontpermisàdenombreusespersonnesd'attesterdeleurcroyanceen Allah,etàd'autresd'approfondirleurfoi.Lasagesseetlestylesincèreetfluidedeces livresconfèrentàcesderniersunetouchedistinctivequinepeutmanquerdefrapper ceuxquileslisentouquisontamenésàlesconsulter.Ceuxquiréfléchissentsérieu- sementsurceslivresnepeuventplussoutenirl'athéismeoutouteautreidéologieet philosophiematérialiste,étantdonnéquecesouvragessontcaractérisésparuneeffi- cacitérapide,desrésultatsdéfinisetl'irréfutabilité.Mêmes'ilyatoujoursdesper- sonnesquilefont,ceseraseulementuneinsistancesentimentalepuisqueceslivres réfutenttellesidéologiesdepuisleursfondations.Touslesmouvementsdenégation contemporainssontmaintenantvaincusdepointdevueidéologique,grâceauxlivres écritsparHarunYahya.L'auteurnetirepasdefiertépersonnelledesontravail;il espèreseulementêtreunsupportpourceuxquicherchentàcheminerversAllah. Aucunbénéficematérieln'estrecherchédanslapublicationdeceslivres. Ceuxquiencouragentlesautresàlireceslivres,àouvrirlesyeuxducœuretàde- venirdemeilleursserviteursd’Allahrendentunserviceinestimable. Parcontre,encouragerdeslivresquicréentlaconfusiondansl'espritdesgens,qui mènentauchaosidéologiqueetqui,manifestement,neserventpasàôterdescœursle doute,s'avèreêtreunegrandepertedetempsetd'énergie.Ilestimpossible,pourles nombreuxouvragesécritsdansleseulbutdemettreenvaleurlapuissancelittéraire deleursauteurs,plutôtquedeservirlenobleobjectifd'éloignerlesgensdel'égare- ment,d'avoirunimpactsiimportant.Ceuxquidouteraientdececiserendrontvite comptequeHarunYahyanechercheàtraversseslivresqu'àvaincrel'incrédulitéetà diffuserlesvaleursmoralesduCoran.Lesuccèsetl'impactdecetengagementsont évidentsdanslaconvictiondeslecteurs. Ilconvientdegarderàl'espritunpointessentiel:laraisondescruautésincessan- tes,desconflitsetdessouffrancesdontlamajoritédesgenssontlesperpétuellesvic- times,estlaprédominancedel'incroyancesurcetteterre.Onnepourramettrefinà cettetristeréalitéqu'enbâtissantladéfaitedel'incrédulitéetensensibilisantleplus grandnombreauxmerveillesdelacréationainsiqu'àlamoralecoranique,pourque chacunpuissevivreenaccordavecelle.Enobservantl'étatactueldumondequine cessed'aspirerlesgensdanslaspiraledelaviolence,delacorruptionetdesconflits, ilapparaîtvitalqueceservicerenduàl'humanitélesoitencoreplusrapidementetef- ficacement.Sinon,ilsepourraitbienquelesdégâtscauséssoientirréversibles. Leslivresd'HarunYahya,quiassumentlerôleprincipaldansceteffort,constitue- rontparlavolontéd’Allahunmoyenparlequellesgensatteindrontau21èmesiècle lapaix,lajusticeetlebonheurpromisdansleCoran.
  6. 6. A L'ATTENTION DU LECTEUR • Danstousleslivresdel'auteur,lesquestionsliéesàlafoisontexpli- quéesàlalumièredesversetscoraniquesetlesgenssontinvitésà connaîtrelaparoled’AllahetàvivreselonSespréceptes.Touslessu- jetsquiconcernentlesversetsd’Allahsontexpliquésdetellefaçonà nelaisserplanernidoute,niquestionnementdansl'espritdulecteur. Parailleurs,lestylesincère,simpleetfluideemployépermetàchacun, quelquesoitsonâgeousonappartenancesociale,d'encomprendrefa- cilementlalecture.Cesécritsefficacesetlucidespermettentégale- ment leur lecture d'une seule traite. Même ceux qui rejettent vigoureusementlaspiritualitéresterontsensiblesauxfaitsrapportés dansceslivresetnepeuventréfuterlavéracitédeleurcontenu. • Celivreettouslesautrestravauxdel'auteurpeuventêtrelusindivi- duellementouêtreabordéslorsdeconversationsengroupes.Leslec- teursquidésirenttirerleplusgrandprofitdeslivrestrouverontledébat trèsutiledanslesensoùilsserontenmesuredecomparerleursprop- resréflexionsetexpériencesàcellesdesautres. • Parailleurs,ceseraungrandservicerenduàlareligionquedecontri- bueràfaireconnaîtreetfairelireceslivres,quinesontécritsquedans leseulbutdeplaireàAllah.Tousleslivresdel'auteursontextrême- mentconvaincants.Decefait,pourceuxquisouhaitentfaireconnaître lareligionàd'autrespersonnes,unedesméthodeslesplusefficacesest delesencourageràleslire. • Dansceslivres,vousnetrouverezpas,commedansd'autreslivres,les idéespersonnellesdel'auteuroudesexplicationsfondéessurdessour- cesdouteuses.Vousnetrouverezpasnonplusdesproposquisontir- respectueux ou irrévérencieux du fait des sujets sacrés qui sont abordés.Enfin,vousn'aurezpasàtrouverégalementdecomptes-ren- dusdésespérés,pessimistesoususcitantledoutequipeutaffecteret troublerlecœur.
  7. 7. TABLE DES MATIERES INTRODUCTION ...................................................................................8 QU’EST-CEQUEL’IDOLATRIE? .......................................................11 CATEGORIESDESIDOLATRESDANSLECORAN .......................19 CEUXQUIATTRIBUENTDESEGAUXAALLAH ENSONNOMETAUNOMDELARELIGION ................................33 LESCARACTERISTIQUESDESIDOLATRES .................................41 DEUXCAUSESFONDAMENTALESDEL’IDOLATRIE..................48 L’EMOTIVITE:UNDANGERQUIPEUTCONDUIRE AL’IDOLATRIE....................................................................................54 LAFORMELAPLUSDANGEREUSEDEL’IDOLATRIE L’IDOLATRIESECRETE......................................................................69 LADESTRUCTIONDESIDOLES ......................................................78 LATROMPERIEDEL’EVOLUTION .................................................83
  8. 8. INTRODUCTION Laplupartdespersonnessaventquel’idolâtrieestunpéchégrave, maisnepensentjamaisqu’ilpourraitavoirunrapportaveceux.Ilss’i- maginentquelesidolâtres,définiscommeceuxquidonnentdeségaux àAllah,sontsimplementdesgensquiadorentlestotemssculptésdans lapierreoulebois,commelesprimitifspré-islamiquesArabespaïens quiadoraientlesidolesdanslaKaaba(LaMaisonSacrée).Cependant, l’idolâtrieestbienplussubtileetestenfaittrèsrépanduedansdenom- breusessociétésaujourd’hui. Enréalité,l’idolâtriecomprendtoutcequelesgensmettenten placecommeunobjectifquin’impliquepaslarecherchedel’agrément d’Allah,enquiouenquoiilsplacentleursespoirsoudésirspourl’a- grément,ouchaqueentitéconsidéréecommepossédantunréelpouvoir oucontrôleendehorsd’Allah.Comptetenudelasubtilitédecettedé- finition,l’idolâtriedoitêtreconsidéréecommequelquechosequipeut êtreàportéedemain. AttribuerdeségauxàAllahestuntrèsdangereuxpéché,quine peutpasêtrepardonnéetquimèneradonclesgensàl’Enfer.Ainsi, ceuxquicraignentetrespectentAllahetespèrentSonParadisdoivent êtresurleurgardecontrecettemenace.Maislesgensnepeuventpasle faires’ilsnesaventpascequ’estl’idolâtrieetleschosesquirelèventde saportée. Celivreaétéécritpourillustrercommentl’idolâtrie,commeindi- quédansleCoran,existedanslasociétécontemporaine.Nousespérons qu’ilpermettrad’atteindrecetobjectif,aideralespersonnesàrenoncer àtoutesleursidoles,àsetournersincèrementetàneservirqu’Allah Tout-Puissant,leCréateurdetouteschoses. Enoutre,l’idolâtrieestàlatêtedelalistedespéchésàéviter,car ceuxquidonnentdeségauxàAllahsontcoupablesd’avoircommisun gravepéchécontreLui.DansleCoran,Allahrévèlequ’Ilnepardonne pasunetellecalomniegrave,unpéché,etunactedenon-respect.C’est 8
  9. 9. Harun Yahya (Adnan Oktar) pourquoiAllahditqu’IlpardonnetoutsaufLuiattribuerdeségauxà Luietquecetacteestuneperversiongrave: Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s’égare, très loin dans l’égarement. (Sourate an-Nisa’, 116) D’oùl’importanced’éviterl’idolâtriequiréside.CommeAllahne pardonnerajamaisuntelpéchémajeur,IlappellelesMusulmansàl’é- viteràtoutprixenrefusantdeLuiassocierdeségaux.Parexemple, AllahrévèledansleCoran,leconseildeHazratLuqman(paixsurlui) àsonfils: Et lorsque Luqman dit à son fils tout en l’exhortant : “O mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme”. (Sourate Luqman, 13) Uneautre raisond’évitercetteerreur,c’estqu’ellecausetousleseffortsd’une personneàdevenirvainsetinfligeuneterribledéceptionàceuxquise sontégarés.AllahrévèledansleCoran: En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé : “Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants. (Sourate az-Zumar, 65) Detouteévidence,associerdeségauxàAllahestunpéchégrave quipeutentraînerunepersonneenEnfer.Parconséquent,quiconque craintetrespecteAllahetespèreSonParadisdoitseprémunircontre cela. Celivreaétéécritdansl’espoirqu’avoirunecompréhension clairedelanotioncoraniquedel’idolâtrieaideraleslecteursàserendre comptequebeaucoupdecequecertainespersonnesconsidèrentêtre commeuncomportementparfaitementnormaletrégulierest,enfait, riendeplusquel’idolâtrie.Ilsepeutqu’ilatteignecetobjectifetsoit unmoyenparlequellesgensrenoncerontàleurscroyanceserronéeset visiondumondeetneservirontqu’AllahTout-Puissant,leCréateurde touteschoses.. 9
  10. 10. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE Leslecteursdoiventégalementêtreinformésquecedangerne peutpasêtrequelquechosequiaexistéseulementilyabienlongtemps oudanslessociétésprimitives.Ilestprobablementbeaucouppluspro- ched’euxqu’ilsnelepensent,etdevraitdoncêtreunegrandepréoccu- pationpoureux.Ceuxquinesententaucunbesoinderéfléchirsurcette questionneparviendrontpasàprofiterdecequiestditci-dessus.En d’autrestermes,s’ilssontidolâtres,ilsresterontainsietferontfaceà Allahaprèslamortdansunétatdegrandpéché.AucunMusulmanne veutrencontrerleSeigneurdansuntelétat. Parconséquent,lisezcelivreentoutesincérité,commes’ilavait étéécritjustepourvous.Réfléchissez-yhonnêtementetconsidérezles exemplesetlesversetsdansleCoranattentivement,puisdéterminezsi voscroyancesetvosactionssontbaséessurl’idolâtriedequelque façon.Commetouteslespersonnessontimpuissantesetsujettesàl’er- reur,l’importantestdereconnaîtreseserreursetdelesabandonnerim- médiatement. 10
  11. 11. QU’EST-CE QUE L’IDOLATRIE? Lemotarabeshirk signifiepartenariat.Letermeesttraduiten françaiscommeassociation de partenaires ou égaux à Allah.LeCoran utiliseshirk danslesenssuivant:auregardd’évaluerpréférerquelque chose,unepersonneouunconceptquelconque,luiattacherdel’impor- tanceoudelavaleurcommesupérieurouégalàAllah(Allahenest certainementau-delà),etensuiteagirseloncetteperspectivedéformée. Cetteattitudesignifiequel’onconsidèrelesmembresdelacréation d’Allahcommedivins,bienqueLuiseulpeutêtredivin. LavéritéquiestannoncéedansleCoranestqu’iln’yapasd’au- tredivinitéqu’Allah.Cettevéritéesténoncéedanslaprofessiondela foi,«la Ilaha Illa Allah »,estrépétéedanstoutleCoran.Toutefois,les Musulmansontbesoindecomprendrepleinementcepointetd’yréflé- chirprofondément.Etantdonnéquetoutlepouvoiretlapuissanceap- partiennentàAllahetqu’ilestleSeulDieu,celanepeutêtreinterprété d’unemanièresuperficielle.LorsquenousregardonsleCoran,nous voyonsquetouteautrecroyance,attitudeoucomportementquin’est pasbasésurcettevéritéestenfaitdel’idolâtrie.Ainsi,onpeuttraduire shirk danslesensgénéralcommelafausseconceptionetl’idéeque toutepersonne,choseoudivinitésupposée,quiaquelconquepouvoir réeletpuissanceautrequ’Allah(Allahestcertainementau-delàde cela). SelonleCoran,unedivinité estuneentitéquipossèdelestitreset lesattributsqu’AllaharévélésdeLui.Laseulevraiedivinitéestdonc Allah.AucunautremembredelaCréationn’acetitre,etprétendreau- trement,signifieaccepter d’autres entités qu’Allah comme sa divinité ou associer des égaux à Allah. Unefinedistinctiondoitêtreétablieici.Parexemple,undesattri- butsd’Allah,al-Ghani (le Riche),peutégalementseréféreràlasitua- tionmatérielled’unepersonne.Cequimèneàl’idolâtrie,cependant,à imaginerquecetterichesseaétéacquiseparl’effortpersonnel.Sitel 11
  12. 12. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE étaitlecas,toutelarichesseappartienneenréalitéàAllahseraoublié. Pouruneraisonquelconque,Allahavouludonneràcettepersonnetout cequ’ilouellepossède,cequimanifestecetitreparticulieral-Ghani. Cependant,beaucoupdepersonnesoublientsouventouignorentlefait qu’Allahpeutenlevertoutcequ’Ilveut,dequiIlveutenunseulin- stant.Ledéfautdeconsidérertoutepersonneendehorsd’Allahcomme pauvreousansdéfenserendlespersonnesincapablesdecomprendre qu’ilpeutsemanifesterparn’importequelstitresetpourn’importe quellepersonnequ’Ilveut.Enconséquence,onpeutpenserquel’indi- viduconcernéestlevéritablepropriétairedesbienstelsquelafortune, lesrichesses,lapropriétéetlestitres.Maispuisquedetelleschosesont étéaccordéesparAllah,aulieud’êtreacquisparl’effortpersonnel, cetteincompréhensionpeutamenerlesgensàoublierAllahetàasso- cierunfauxtitredivinàunautreêtrehumain(Allahestcertainement au-delàdecela).S’ilslefont,ilssontcoupablesd’idolâtrie. Lachosecorrecteàfaireestderéaliserqu’Allahestleseul PossesseuretSeigneurdetouteslesrichessesetfortunes,sanscompter leuremplacementetleurquantité,etqu’Ilpeutretirerlarichessede quelqu’unquandIlveut.Lorsqu’onévaluelesgensmatériellementri- ches,l’importantn’estpasleurstatutéconomiquemaisqu’ilssoient penséscommedesserviteursd’Allah.Parexemple,silesmembres d’unefamilleconsidèrentlepèrecommelevéritablepropriétairedesa richesseetplacentdoncleursespoirsenluiseul,oubliantainsilevrai Propriétairedelarichesse,ilscommettentunpéchégrave.Demême, ceuxquitravaillentpourunepersonnedoiventserendrecompteque seulementAllahlesnourrit,leshabilleetlesabrite.Ilseraitfortement irrationnelpoureuxdeconsidérerleuremployeurcommelapersonne quilespourvoit,parceque: Vous n’adorez que des idoles, en dehors d’Allah, et vous for- gez un mensonge. Ceux que vous adorez en dehors d’Allah ne possèdent aucun moyen pour vous procurer nourriture; re- cherchez votre subsistance auprès d’Allah. Adorez-Le et soyez-Lui reconnaissants. C’est à Lui que vous serez ramenés. (Sourate al-Ankabut, 17) 12
  13. 13. Harun Yahya (Adnan Oktar) Enoutre,AllahénoncedansleCoranqu’iln’yaaucuneforceet puissanceautrequeLui(Suratal-Kahf,39).Cequiressembleàlaforce etàlapuissancedansSesentitéscrééesestenfaitunepetiteréflexion surSapuissanceinfinie.Allahpeutenlevercesattributsapparentsà toutmoment.Unesurestimationdepersonnesenraisondecesattributs quileursontconférésparAllahdanscemonde,temporairementouen tantqu’épreuve,etpourlesadmireràcetégardcommesicepouvoir étaitréellementinhérentàeux,estunefaçondeleurassocierunstatut divin(Allahestcertainementau-delàdecela).Allahrévèledansle Coran: Ils n’ont pas estimé Allah à sa juste valeur; Allah est certes Fort et Puissant. (Sourate al-Hajj, 74) Cettemêmelogiques’appliqueàl’ensembledesautrestitres d’Allahqu’Ilmanifesteoucausepourêtreréfléchisparlesmembresde SesCréations.Enexaminantcesentités,ilfautêtreconscientqueces titresappartiennentseulementàAllahetquecequenousvoyonschez d’autrespersonnessontsimplementdesmanifestationsdeceux-là. L’approchefaussed’attribuer une identité auxCréationsd’Allah enleconsidérantcommedesêtresàpartentièrequisontindépendants d’Allah,mèneàl’idolâtrie.Larichesse,labeauté,lapuissanceetla gloired’Allahexistent,maisceuxàquiIllesaccordenelespossèdent pasenréalitéetnesontpaslesauteursdecelles-ci;nieux-mêmesou leurspossessionsn’existentdequelquefaçonquisoitindépendantede Sonexistence.Lespersonnesquinecomprennentpascelaadmirentou craignentsouventceuxquiapparemmentpossèdentdetelsattributs, croyantenquelquesorteindépendantsd’Allah. Cettevisionerronéeestlepointdedépartdel’idolâtrie.Comme nousleverronsdansleschapitressuivants,unetelleattributionestàla basedetouteslesformesdeshirk etd’attitudesidolâtres.Lesvrais croyantsdoiventétablirleurfoisurlemonothéisme (l’Unicitéd’Allah) etd’évitertoutégalàLui.Parconséquent,touteslespersonnesdoivent constammentserappelerqu’ellessontredevablesenversAllahpour toutcequ’ellespossèdentetpouravoirétéintroduitesàl’existence seulementparlavolontéd’Allah.Ilpeutlesgarderenvieounon, 13
  14. 14. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE commeIlveut,etaccordern’importequelsattributsqu’Ilveutàtout membredeSaCréation. LaPuissance,l’opportunité,l’intelligence,labeauté,lagloire sonttousdesattributscréésparLui.Puisqu’Illesacréés,Ilpeutfacile- mentlesenleverquandIlveutfaire.AllahLui-MêmeSemanifestede différentesfaçonsentouslieuxettouteslespersonnes.Cesontcesma- nifestationsquel’onvoitpartoutoùqu’ilouelleregarde.Ceuxqui croientenAllahdoitplacerlaconsciencedufaitquerienn’existeindé- pendammentd’Allahfermementdansleurcœur.Seulement,quandils croient,pensentetsecomportentconformémentàcettevérité,ilspeu- ventcesserd’associerdeségauxàAllah. Nouspouvonsapprendrelessignificationslesplusprécisesdel’i- dolâtrie,lemonothéisme,leservice,etleculteduCoranetdeshadiths denotreProphèteMuhammad(Qu’Allahlebénisseetluiaccordela paix).SeullalectureetlacompréhensionduCoranetdeshadithseten cherchantàlesmettreenœuvredansnosvies,quenouspouvonsac- quériruneattitude,lacompréhension,lacroyance,etlecomportement quiadmetAllahcommenotreSeigneurdanstouslesdomainesetainsi éviterl’erreurdel’idolâtrie.Parconséquent,quelqu’unquialafoiet quisaitqueleCoranestlavérité,nedoitpasadopterd’autrescritères quandils’agitdesquestionsdefoi,depensée,decompréhensionmo- rale,destyledevie,etd’autresjugementsdevaleur.Deplus,enes- sayant de justifier sa préférence pour des alternatives aux commandementsd’AllahetdoncenabandonnantSesconditions,mène àl’idolâtrie. Aucunejustificationn’estvalable.Parexemple,préférerl’appro- bationdequelqu’unetchercheràluiplaireaulieud’Allah,signifie adopterunefaussedivinité.Craindreetrespecterquelqu’unautantou plusqu’Allah,etdoncabandonnerSescommandementsousecompor- terd’unemanièrequineLeplaitpas,signifieexactementlamême chose.Aimeruneautrepersonneautantqu’Allahsignifiequ’onest dansleshirk (polythéisme) etqu’onvoitcettepersonnecommeune faussedivinitéautrequ’AllahTout-Puissant.Siquelqu’unestcons- cientdel’exigencedevivreparlafoietmontresonentourageoul’en- 14
  15. 15. Harun Yahya (Adnan Oktar) vironnementcommeunejustificationpourfairedesconcessionssurla religionafindenepasattirerlacritique,estaussiunsigneclaird’ido- lâtrie.Parcequedanscecas,cettepersonnepréfèrel’approbationde sonentourage,decesamisàcelled’Allah.Familleoul’entourage d’unepersonnepeutnepascomprendrel’Islam,danscecastouterup- turedecesconditionsoulefaitdefairedesconcessions,estunautre signedecemêmedanger.AucunMusulmannedoitfairedeconces- sionsconcernantl’agrémentd’Allah,ildoitpréférerseulementSon agrément,plutôtqueceluidesgens.Biensûr,personneneveutréduire sonamouretsonrespectpourlafamille.Maissilesmembresdelafa- millel’appellentàassocierdeségauxàAllah,Ilrévèlelaréactioncor- recte: Et Nous avons enjoint à l’homme de bien traiter ses père et mère, et “si ceux-ci te forcent à M’associer, ce dont tu n’as aucun savoir, alors ne leur obéis pas”. Vers Moi est votre re- tour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez. (Sourate al-Ankabut, 8) LeProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix)estle meilleurexempledelafaçondetraiteraveclesnon-musulmans.Alors qu’ilprêchait,beaucoupdepersonnesontréaliséqueleCoranétaitla paroled’Allahetontdûleprendreencompte.Cependant,trèspeu d’entreeuxontréellementmisenapplicationlesconditionsdelamo- ralitéreligieuseetl’ontsuivi. AutempsduProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix), lesfemmesmusulmanesontimmédiatementobéiaucommandement d’AllahTout-Puissant,etontéprouvéungrandenthousiasmeetledésir àfaireainsi.LesMusulmansquisontvenusaprèseuxontégalement remplicecommandementaveclemêmeenthousiasmeetdétermina- tion. Autres,cependant,avaientpeurdelaréactiondelacommunauté danslaquelleilsvivaient,ontétérebutésparleursmenacesetpréoccu- pésparlapertedeleurpositionetdeleurprestige.Ilsontpenséque suivreleProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix)pouvait affecterleursintérêtscommerciauxetfinanciers,etqu’ilsperdraienten 15
  16. 16. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE yconsacrantletempsauxMusulmansetservirl’Islam.Certains avaientpeurquedemauvaiseschosespuissentseproduires’ilssesont convertis,etd’autrespréféraientleurpropreaisanceetleurconfortà partiravecleProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordesapaix)dans lachaleurdudésert. Enconclusion,cesgenssontvenusavecdesprétextesdiverspour faireconcessionssurlafoi.MaisàlalumièredesversetsduCoranils ont peut être immédiatement vu qu’ils attribuent des égaux à Allah.Parcequemêmesicespersonnesontvulavéritédansleurcœur, ilsontnéanmoinspréféréd’autreschosessoitlasociétédanssonen- semble,oul’argent,oudesdésirsplusquel’agrémentd’Allah..Ilsont cherchéàadorerautresqu’Allahetespérerpourlesalutdesautresen- titésqueLui.Lagrandemajoritécraintlacritiquedeleursociété,hé- sita face à des menaces, par peur de perdre leur rang et de prestige,pensaitquesuivreleProphète(Qu’Allahlebénisseetluiac- cordesapaix)pourraitaffecterleuractivitéetlesintérêtsfinanciers,et qu’ilsyperdraientenyconsacrantletempspourlesMusulmansetser- virl’Islam. End’autrestermes,ilsontessayédejustifierleursconcessions, basésurcequeditleCoran,cependant,ilsontenréalitéassociédes partenairesàAllah,carilsétaientconscientsdelavéritéetontfinale- mentpréférél’agrémentdesautrespersonnes,lasociété,l’argentlesta- tutoulesdésirsdelavieterrestreàl’agrémentd’Allah.Ainsi,ilsont placéleursespoirsendesentitésautresqueLuietontessayédelessa- tisfaire. Denouveauàcetteépoque,detrèsnombreusespersonnes,bien qu’ellessavaientquec’étaitenfaitlavérité,rienqu’enraisondeleurs propresdésirsoupourleconfortdeleurpersonne,ontdonnédes concessionsdanslareligion.Afind’éviterdefairefaceàtoutesmena- cesoudefairedessacrifices,enraisondeleurparesse,poursatisfaire leursdésirsdeleurmoiintérieur,certainsd’entreeuxontfaitdes concessionsetpréféréseteniràleurmoiintérieur.DansleCoran, Allahrelatel’étatdeceuxquiontsimulédesexcusesaunomdeleur moiintérieurpouréluderd’êtreavecnotreProphète(Qu’Allahlebé- 16
  17. 17. Harun Yahya (Adnan Oktar) nisseetluiaccordesapaix): De même, un groupe d’entre eux dit : “Gens de Yatrib ! Ne de- meurez pas ici. Retournez [chez vous]”. Un groupe d’entre eux demande au Prophète la permission de partir en disant : “Nos demeures sont sans protection”, alors qu’elles ne l’é- taient pas : ils ne voulaient que s’enfuir. (Sourate al-Ahzab, 13) Commenousl’avonsvu,detellespersonnesfontdesexcuses pournepasaccompagnernotreProphète(Qu’Allahlebénisseetluiac- cordelapaix)etlescroyants,etnevoulaientdoncpasmettreenappli- cation pleinement les valeurs morales islamiques dans leur vie. Peut-être qu’ils ont dit aux autres combien ils ont été logiques. Cependant,cesexcusessontinvalidesauxYeuxd’Allahetdoncilsse sonttrompés.Enpréférantleursdésirstemporels–plusquel’agrément d’Allah,ilsontclairementassocié des égaux à Allah. LespersonnesvivantautempsdenotreProphète(Qu’Allahlebé- nisseetluiaccordelapaix)ontétééprouvéesdanslesconditionsde l’époque;lespersonnesd’aujourd’huisontégalementéprouvées. Allahsaitsiellessontsincèresquandellesontàchoisirentreleurspro- presdésirsetSonagrément,ousiellesfontdesexcusescommelesido- lâtresdanslepassé.Toutlemondeseraconvenablementrécompensé oupunidansl’Au-delàpoursesactionsdanscemondetandisqu’au- cuneexcusenepourraêtrefaiteenPrésenced’Allah.DansleCoran, Allahrévèlecettevérité: Ce jour-là donc, les excuses ne seront pas utiles aux injustes et on ne leur demandera pas à chercher à plaire à (Allah). (Sourate ar-Rum, 57) Comptetenudecequiprécède,lesgensd’aujourd’huinede- vraientpasprendreleurdistanceavecleCoranetinventerdesexcuses poursedétournerdesvaleursmoralesislamiques. D’abordetavanttout,quelqu’unquiassociedeségauxàAllah d’unemanièreimprudenteaadoptécommelégislateurquelquechose ouquelqu’und’autrequ’Allah.Cet“égal”supposéd’Allahpourrait 17
  18. 18. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE êtrelapersonneelle-même,desmembresdelafamilleoudesancêtres, desamis,unemployeur,unesociété,etmêmedesfondateursetadeptes dediversesphilosophiesetidéologies.Vusouscetangle,lesgensqui suiventunautrecheminquelesrévélationsd’Allah,ontchoisi,cons- ciemmentounon,l’idolâtrie.Peuimportecequ’ilsappellenteux- mêmes(parexemple,agnostique,athée,Chrétien,JuifouMusulmans), ilssontidolâtres.Mêmes’ilseffectuentlescinqprièresquotidiennes, jeûnent,etexécutentdenombreusesobservancesislamiques,ilssont toujoursidolâtresmêmesiuneseulepenséeoujugementdevaleur entreenconflitavecleCoran,s’ilsabandonnentlescommandements d’Allah,ous’ilsessayentdeplaireauxautresaulieud’Allah.Carils ontadoptéuneautreentitécommelégislateurendehorsd’Allah. PourunepersonnequidonnedesassociésàAllah,iln’estpas obligatoirededire,concernantlachosequ’elleassocie,“ceciestégale- mentunedivinité”,“j’adopteégalementcecicommedivinitéendehors d’Allah, je vénère cela” (Allah est bien au-dessus de tout cela). L’idolâtrieestavanttoutdanslecœuretensuitereflétéedansl’acte. CommeleCoranindiqueclairement,lapréférencedespersonnespour touteautreentitéqu’Allah,lesconduitàdeveniridolâtres.Cependant, detellespersonnesnenientgénéralementpasl’existenced’Allah;en fait,beaucoupd’entreeuxrefusentd’admettrequ’ilssontdesidolâtres. Aprèsavoirétoufféleurconscienceets’êtretrompés,ilsnientmême leuridolâtriedansl’Au-delà.AllahrévèledansleCoran: Et le Jour où Nous les rassemblerons tous puis dirons à ceux qui auront donné des associés : “Où sont donc vos associés que vous prétendiez ?Alors il ne leur restera comme excuse que de dire : “ParAllah notre Seigneur ! Nous n’étions jamais des as- sociateurs”. Vois comment ils mentent à eux-mêmes ! Et com- ment les abandonnent (les associés) qu’ils inventaient ! (Sourate al-Anam, 22-24) 18
  19. 19. CATEGORIES DES IDOLATRES DANS LE CORAN L’idolâtrieestdésignéedeplusieurspointsdevuedansleCoran. Bienquelalogiquegénéralesoitlamême,ilexisteplusieursfaçons d’associerdeségauxàAllah.L’examendesversetscorrespondantsré- vèlequetouslesidolâtrespartagentletraitd’adopterdefaussesdivini- tés (par exemple, des guides spirituels, des législateurs, des organisateurs,desamisetdesassistants)endehorsd’Allah.Maisles idolâtrespeuventaussiêtreclassésselonleschosesqu’ilsadoptent commeleursdivinitéssupposées.Lesprincipalesvariétésd’idolâtres sontdécritesci-dessous. L’exempleleplusclairàcesujetestlepeupledePharaon.Parce quedansleurinsouciance,ilsluiontassociéunfauxstatutdivin.Le systèmeidolâtreétabliparlacourdePharaonetlepeuple,ainsiqueses caractéristiques,estunmodèleuniverselquipeutêtrevuàtouslesâges etdanstouteslessociétés.Pharaonadéclaréêtreundieu(Allahestcer- tainementau-delàdecela),etsonpeuples’estsoumisàcela.Allahré- vèlelamentalitéperversedePharaondansleCoran:Rassembla [les gens] et leur fit une proclamation, et dit : “C’est moi votre Seigneur, le très-Haut”. (Sourate an-Naziate, 23-24) LesprincipauxfidèlesetpartisansdePharaonétaientlesmemb- resdesacour.Commenouspouvonslevoirdesesparoles,“O nota- bles, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l’argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu’au Dieu de Moïse. Je pense plu- tôt qu’il est du nombre des menteurs”. (Sourate al-Qasas, 38), Pharaonaétabliuncontrôlecompletsurlesprincipalespersonnesde l’Egypteetlesaforcéesàacceptersasoi-disantdivinité.Puisqu’ils jouissaientd’unrespectpopulaire,ilsontimaginéquecesystèmeper- verspourraitleurprofiteretêtreconçupourtravailleràleuravantage. 19
  20. 20. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE C’estpourquoiilsontacceptésonsoi-disantstatutdivin(Allahestcer- tainementau-delàdecela).Cependant,cetteapprocheaétécondamnée àunedéceptionfinalecarilsontfaitfaceàuneterriblerétributiondans cemondeetauchâtimentéterneldansl’Au-delà.Allahdécritlaposi- tionetlesortdecespersonnageséminentsdansleCoran: A Pharaon et ses notables. Mais ils suivirent l’ordre de Pharaon, bien que l’ordre de Pharaon n’avait rien de sensé. Il précédera son peuple, au Jour de la Résurrection. Il les mè- nera à l’aiguade du Feu. Et quelle détestable aiguade ! Et ils sont poursuivis par une malédiction ici-bas et au Jour de la Résurrection. Quel détestable don leur sera donné ! Cela fait partie des récits que Nous te [Muhammad] racontons concer- nant des cités : les unes sont encore debout, tandis que d’aut- res (sont complètement) rasées. Nous ne leur avons fait aucun tort. Mais ils se sont fait du tort à eux-mêmes. Leurs divinités, qu’ils invoquaient en dehors d’Allah, ne leur ont servi à rien, quand l’Ordre (le châtiment) de ton Seigneur fut venu ; elles n’ont fait qu’accroître leur perte. (Sourate Houd, 97-101) L’arméedel’EgypteetlepeupleontégalementsaluéPharaon; ceuxquiétaientpauvres,faiblesetdémunissesontsoumisàsoncom- mandement.AllahrévèledansleCoran: Et Pharaon fit une proclamation à son peuple et dit : “O mon peuple ! Le royaume de Misr [l’égypte] ne m’appartient-il pas ainsi que ces canaux qui coulent à mes pieds ? N’observez- vous donc pas ? (Sourate Azzukhruf, 51) Ainsi chercha-t-il à étourdir son peuple et ainsi lui obéirent-ils car ils étaient des gens pervers. (Sourate Azzukhruf, 54) UnegrandepartiedescaptifsisraélitesenEgypteàcemoment-là ontégalementvécudansunétatdecrainteetdumauvaistraitementdé- coulantdel’idolâtrie.CommelesEgyptiens,ilspensaientégalement quePharaonpossédaitunpouvoirindépendantd’Allah(Allahestcer- tainementau-delàdecela)etlecraignaientdelamêmemanièrequ’ils 20
  21. 21. Harun Yahya (Adnan Oktar) craignaientAllah(Allahestcertainementau-delàdecela).Ainsi,ilsont bêtementpréférédesesoumettreàPharaonplutôtquedecroireenla vraiefoiquileurestrévéléeparSesProphètesetMessagers: Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des extravagants. (Sourate Yunus, 83) Commerévélédansleverset,seulementquelquesjeunesd’un groupeontsuivileProphèteMoïse(psl)enraisondusystèmeoppressif etcrueldePharaon.LaplupartdesEgyptiensontàtortdivinisé Pharaon(Allahestcertainementau-delàdecela)pourunevariétéde raisonstemporelles:l’oppression,lalâcheté,l’ignorance,etlesdésirs deprotégerleurspropresintérêtsàn’importequelprix.Enconsé- quence,ilsontpréférélesystèmeperversdePharaonauxrévélations d’Allahetsonttombésdansl’idolâtrieenoubliantouenignorantcom- modémentqu’AllahestleSeulDieuetqueLuiSeulestDignedeleur crainteetrespect.Comptetenudecefait,ilsdevraientavoirplacétoute leurfoietleurconfianceenAllahetsuivrelescheminsrévélésàl’hu- manitéparSesProphètesetMessagersafindegagnerSonagrément. S’ilsavaientréaliséqueseulAllahaunréelpouvoir,ilsn’auraientpas craintPharaonetsacolère. S’ilsavaientcomprisquePharaonn’étaitpasplusqu’uneentité impuissanteentièrementsouslecontrôled’Allah,ilspourraientnepas êtresoumisàlui.Puisqu’ilsn’ontpascomprisquetouteslesrichesses etfortunes,lagloireetlaforcemilitaireappartiennentenréalitéà Allah,ilsnepouvaientpasbienévaluerSaforceetontdoncététrom- pésparlapuissanceapparentedePharaon.S’ilsavaientsuqu’Allah auraitpuenlevertoutcequePharaonpossédaitquandIlvoulait,ils n’auraientpasmontrédetellesvaleursmoralesidolâtresetsubiune tellehumiliation.Eneffet,AllaharévéléSacapacitéàlefairejuste quandIlanoyéPharaonaumomentmêmeoùIlavoululefaire.Cet exemple,sourcedehonteprofondepourceuxquiontdiviniséimpru- demmentPharaon(Allahestcertainementau-delàdecela),demeureun 21
  22. 22. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE excellentexempledemodèled’idolâtrequiaété–etcontinueàêtre– largementrépanduparmileshommes. Lessectionsprécédentesontdéfinil’idolecommen’importequel objetaniméouinanimédressécommeunégalàAllah.Danscettesec- tion,nousallonsemployercemotdanssonsensclassique:statues tailléesdanslapierre,lemétalouleboisadoréspardespersonnes.A premièrevue,unepersonnepourraitpenserquel’adorationdesidoles étaitunecoutumedetrèsanciennessociétésoudecertainestribuspri- mitivesquin’avaientpasencoreététouchéesparlascienceetlatech- nologiemodernes.Maisunetellehypothèseseraitincorrecte,parce qu’aucœurdecegenred’idolâtriesetrouventlesconceptsquirepré- sententcestotems.Parconséquent,lesadorateursd’idolesadoptentgé- néralementleconceptreprésentéparleursidoles,plutôtquelesidoles elles-mêmes.End’autrestermes,ilsessayentàtortd’immortaliserles entitésqu’ilsconsidèrentcommeégalesàAllah(parexemple,desgui- des,deslégislateurs,desprotecteursousauveurs)(Allahestcertaine- mentau-delàdecela)enfaisantd’ellesdesstatues.Ilyaunelogique perversederrièrecetteactivité. Conscientsdufaitquedetellesstatuesreprésententl’entitéoule conceptconsidérécommel’égald’Allah,ilsontmontrélerespectet l’adorationauxquelsLuiseuladroit.Cequiestenréalitémisenavant commeunégald’Allahsontlasignificationetlamentalitéquelesido- lesenquestionreprésentent.AllahmentionnedansleCoranlepeuple duProphèteAbraham(psl)danscecontexte: Quand il dit à son père et à son peuple : “Que sont ces statues auxquelles vous vous attachez ? ”. Ils dirent : “Nous avons trouvé nos ancêtres les adorant”. (Sourate al-Anbiya, 52-53) Commeonpeutlevoirdanscesversets,detellesformesdeculte sontunhéritageancestral.Peuimportecombienilpeutêtreillogique, lecultedesidolespeutdeveniruneformedecomportement“correct” et“raisonnable”danslessociétésmêmelesplusmodernesenraisonde lavisiondumondeaveclaquellelesgenssontélevésdepuisl’enfance. Unedescaractéristiquesdesstatuessculptées,c’estqu’ellesvien- nentprogressivementàêtreassimiléesàlanotionqu’ellesreprésen- 22
  23. 23. Harun Yahya (Adnan Oktar) taient.Parexemple,leBouddhaad’abordétédiviniséàtortcommeun individudansdenombreuxpaysd’Asieorientale(Allahestsûrement au-delàdecela).Desstatuesreprésentantlebouddhaontensuiteété construites pour maintenir sa mémoire et ses pensées vivantes. Aujourd’hui,cesstatuesontétéfaitescommedefaussesdivinitéset sontdevenuesdesidolesquelesgensadorentetrespectent,auxquelles ilsprient,etdontilsdemandentl’aide.D’autresformesdeculted’idole sontbaséessurunelogiquesemblable. DesdocumentshistoriquesetleCoranseréfèrentauxArabesdu tempsdenotreProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix) commeayantunegrandevariétéd’idoles.Quandnousexaminonsles documentshistoriquescorrespondants,nousvoyonsclairementqueces idolesreprésentaientenfaitdesconceptsspécifiquesetavaientunca- ractèresymbolique.End’autrestermes,cesArabesn’ontpasfaitenré- alitélecultedesformesoudesstatuesenpierreouenbois;mais plutôt,ilsadoraientlasignificationincarnéeenellesd’unemanièreim- prudente(parexemple,lepouvoir,l’argent,lafemme,oul’abondance). Comptetenudecetteréalité,cesidolesnesontdoncpastrèsdifféren- tesdesvaleursadoréesànotreépoqueetpréféréesàtortàlareligion d’Allahparbeaucoupdepersonnes.Donc,c’estuneerreurdepenser auxanciennestribusoupeuplesenseréférantauxidolâtresouauxado- rateursd’idoles,carleurshomologuessontbeletbienvivantsaujour- d’hui.Cespersonnessontconscientesdel’existenced’Allah,maissont tombéesàtortdansl’idolâtrie,ontdivinisédifférentsconceptsenatta- chantunegrandeimportanceàceux-là(Allahestcertainementau-delà decela)quecequ’ilsontfaitpourAllah. UnautreexempleconcerneunepartiedesIsraélites.Libérésdu contrôledePharaon,ilsontrencontréunpeupled’adorateursd’idole surleurcheminetcertainsd’entreeuxontdemandéauProphèteMoïse (psl)d’enfaireunepoureux.DansleCoranAllahrévèle: Et nous avons fait traverser la Mer aux enfants d’Israël. Ils passèrent auprès d’un peuple attaché à ses idoles et dirent : “O Moïse, désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux.” Il dit : “Vous êtes certes des gens ignorants. Le culte, auquel 23
  24. 24. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE ceux-là s’adonnent, est caduc; et tout ce qu’ils font est nul et sans valeur.” (Sourate al-Araf, 138-139) Untelcomportementmontrequecegrouped’Israélitesnepou- vaitpasapprécieretcomprendrelaforced’Allah.Aulieudecela,ils ontvouluunefaussedivinitéqu’ilspouvaientvoiravecleurspropres yeux,seprosternerdevant,etpeut-être“persuader”poursatisfaire leursdésirsavecdesrituelsostentatoires.BienqueleProphèteMoïse (psl)leuraitexpliquélavérité,ilsontimmédiatementadoptéleurspro- presdivinitéssupposéesunefoisqu’ilsétaientpartispourlemont Sinaï.DansleCoranAllahindiquequ’ilsontregrettéplustardcepéché abominable: Et le peuple de Moïse adopta après lui un veau, fait de leurs parures : un corps qui semblait mugir. N’ont-ils pas vu qu’il ne leur parlait point et qu’il ne les guidait sur aucun chemin ? Ils l’adoptèrent [comme divinité], et ils étaient des injustes. Et quand ils éprouvèrent des regrets, et qu’ils virent qu’ils étaient bel et bien égarés, ils dirent : “Si notre Seigneur ne nous fait pas miséricorde et ne nous pardonne pas, nous se- rons très certainement du nombre des perdants”. (Sourate al- Araf, 148-149) Cependant,AllahrévèledansleCoranausujetdespersonnesqui ontàtortadoptéunveaucommeunesoi-disantdivinité: Ceux qui prenaient le veau (comme divinité), bientôt tombera sur eux de la part de leur Seigneur, une colère, et un avilisse- ment dans la vie présente. Ainsi, Nous rétribuons les inven- teurs (d’idoles). Ceux qui ont fait de mauvaises actions et qui ensuite se sont repentis et ont cru... ton Seigneur, après cela est sûrement Pardonneur et Miséricordieux. (Sourate al-Araf, 152-153) Commeindiquédansleverset,quandIlveut,Allahnepardonne pasàceuxquiLuiassocientdespartenaires.Etantdonnélefaitévident qu’AllahestleSeuletUnique,ilsprennentdefaussesdivinitéspour 24
  25. 25. Harun Yahya (Adnan Oktar) eux-mêmesetracontentainsidesmensonges.Seconsacreràcesfaus- sesdivinités,d’autrepart,estuncrimetrèsmauvaiscommiscontre Allah. LesgensconsidèrentparfoislesdjinnscommedeségauxàAllah (Allahestcertainementau-delàdecela).Cesêtresontétécréésdufeu, maispasdelaterrecommeleshommes(Souratear-Rahman15). Puisqu’ilssontinvisiblesetpossèdentdifférentspouvoirsetattributs quel’homme,certainespersonneségaréesquiontdesrelationsavec euxcommencentàlesmagnifieretàplacerleursespoirseneux.Ils imaginentquel’existenceetlepouvoirdesdjinnssontenquelquesorte indépendantsd’Allah(Allahestcertainementau-delàdecela).Enbref, ilscherchentbêtementleuraideetleurpouvoiraulieud’Allah(Allah estcertainementau-delàdecela).DansleCoran,Allahrévèle: Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles paris les djinns mais cela ne fît qu’accroître leur détresse. (Sourate al-Jinn, 6) Et ils ont désigné des associés à Allah : les djinns, alors que c’est Lui Qui les a créés. Et ils Lui ont inventé, dans leur igno- rance, des fils et des filles, Gloire à Lui ! Il transcende tout ce qu’ils Lui attribuent. (Sourate al-Anam, 100) Enréalité,cependant,lesdjinnssontlesmêmesquetouslesaut- resmembresdelaCréationdanslesensoùilssontlesserviteurs d’Allahetn’ontaucunpouvoirouconnaissanceendehorsdecequ’Il leuradonné.Commelesêtreshumains,ilspeuventêtrecroyantsouin- croyants,sontéprouvésdanscemonde,etenvoyésauParadisouen Enferenfonctiondecequ’ilsontgagnépoureux-mêmes.Plusieurs versetscontiennentdesinformationsimportantesàleursujet,comme: Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. (Sourate ad-Dariyat, 56) PuisquelesdjinnsontétécrééspourserviretadorerAllah,ilsLui doiventleurexistenceetontdoncbesoindeLuiàchaqueinstant.Etant donnécela,commentunepersonnepeut-ellelesdiviniseràtortetleur obéirentombantsouslecharmed’unouplusieursdeleursattributs 25
  26. 26. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE physiques?Etpourtantbeaucoupdepersonnesfontjustecelaetfinis- sentparlesconsidérercommedeségauxd’Allahetcherchentdoncà satisfaireleurproprearrogance.Cependant,ceuxquiimputentunpou- voirindépendantetuneidentitéàeux,ainsiqueceuxquilesconsidè- rentcommeégauxàAllah,vontsouffrird’uneterribledéceptionquand lesdjinnsneparviendrontpasàrépondreàleursprières.Dansl’Au- delà,ilsserendrontcomptequ’ilsétaient,enréalité,desidolâtres. AllahrévèledansleCoran: Et ils ont établi entre Lui et les djinns une parenté, alors que les djinns savent bien qu’ils [les mécréants] vont être emme- nés (pour le châtiment). Gloire à Allah. Il est au-dessus de ce qu’ils décrivent ! (Sourate as-Saffat, 158-159) DansleCoranAllahrévèlelasituationdesdjinnsquisontmé- créantsetdespersonnesqu’ilsentraînentàchoisirlemauvaischemin: Et le jour où Il les rassemblera tous : “O communauté des djinns, vous avez trop abusé des humains”. Et leurs alliés parmi les humains diront : “O notre Seigneur, nous avons profité les uns des autres, et nous avons atteint le terme que Tu avais fixé pour nous.” Il leur dira : “l’Enfer est votre demeure, pour y rester éternellement, sauf si Allah en décide autre- ment.” Vraiment ton Seigneur est Sage et Omniscient. (Sourate al-Anam, 128) Lespersonnesdivinisentégalementparignorance(Allahestcer- tainementau-delàdecela)leurspropresfantaisies,définiescommeles passions,lesdésirs,leslubiesetlescaprices.Enplaçantleurspropres désirstemporelsau-dessusdescommandementsd’Allahetleursvœux enadorantdesstatues,desdjinnsoud’autrespersonnesouentités,leur butfinalestdesatisfaireleurscapricesetleursdésirs.Cespersonnes sonttrèsnombreusesdanslasociété.Commelesdésirstemporelssont illimités,cespersonnescherchentàlessatisfairetous.Enconséquence, ilssetrouventcontraintsdedépasserleslimitesqu’Allahaétablies pourl’humanité,deviolerSescommandementsetinterdictions.Dans leCoran,AllahrévèleleProphèteJoseph(psl)parlantàcesujet: 26
  27. 27. Harun Yahya (Adnan Oktar) “Je ne m’innocente cependant pas, car l’âme est très incita- trice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, [ne la préserve du péché]. Mon Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux”. (Sourate Yusuf, 53) Lesdésirstemporelspeuventêtreunsouhaitpourlarichesse,la propriétéillimitéeetlafortune.Pourréaliserleursdésirs,beaucoupde personnesrecourentàdesmoyensillicites(parexemple,levoletla fraude),siceuxquisontlégauxetlégitimesnesontpasdisponibles. MêmesiAllahainterditdetellesactions,lesdésirstemporelsencoura- gentlespersonnesàignorerlesactesd’observance,commeprendre soindesautresetdonnerl’aumôneafindepurifierleurrichesse.Les croyantsseconformentauxcommandementsd’Allahetévitentce qu’Ilainterdit.D’autrepart,ceuxquidivinisentimprudemmentleurs propresdésirsobéissentàleursenviestemporellesetainsiviolentles commandementsetlesinterdictionsd’Allah. L’envieestundésiretunepassiontemporelsmajeurs.Ceuxqui suiventleursdésirsnevoientaucunmaldansl’adultèreetmêmeàen- couragerlesgensàs’yadonner,bienqu’Allahl’aitinterdit.Certaines personnesquivontdélibérémentallerdel’avantdanslapleineconnais- sancequ’Allahl’ainterdit,quinevoientaucunmaletneressentent aucunregretàunetelleactivité,etquineserepententpassincèrement ontclairementetparignorance,diviniséleursdésirsetontainsiassocié deségauxàAllah.Pardéfinition,ilssontidolâtres.Allahrévèledansle Coran: Le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une associa- trice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur ; et cela a été interdit aux croyants. (Sourate an-Nur, 3) Iln’yapasdefinauxdésirstemporels.Donc,silespersonnes sontconduitesparleursdésirsetnefontrienpourselibérerdeleur contrôle,cesdésirspeuventlesameneràdépasserleslimitesfixéespar Allahpourleshommes.End’autrestermes,dansunegrandeperver- sité,detellespersonnesdéifierontleursdésirsetdeviendrontidolâtres, 27
  28. 28. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE parcequ’ellesoublierontdeplaireàAllah.Celasignifiequ’ellesado- rentleurfaussedivinité,quiestleursoiinférieur,seconformentàce qu’ilexigeetn’outrepassentpassescommandements.Commedansle casdesautresidolâtres,quelquetempsplustard,unetellepersonne perdsasagesseetsaprévoyanceetémoussesaconsciencedufaitd’ê- trel’esclavedesonsoiinférieur.Leurraisonetleurprévoyancevont disparaîtreprogressivement,leurconscienceseraaffaiblie,etbientôt ellesvontsetrouverdansunepositioninférieureauxanimaux.Allah révèlelasituationdecespersonnesadorantparignoranceleurspropres désirsdansleCoran: Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité ? Est-ce à toi d’être un garant pour lui ? Ou bien penses-tu que la plu- part d’entre eux entendent ou comprennent ? Ils ne sont en vérité comparables qu’à des bestiaux. Ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier. (Sourate al Furqane, 43-44) C’estlaformelaplusrépanduedel’idolâtriedanslessociétésac- tuelles.Aujourd’hui,denombreusessociétésàtraverslemondeimpli- quentlesindividusquiignorentlargementAllahetlesvaleursmorales religieuses.Enconséquence,inconscientsdetoutesleslimitesquandil s’agitdesatisfaireleurspassions,leursdésirs,etbesoins,ilspassent unegrandepartiedeleurvieàpoursuivredesobjectifsqu’ilsconsidè- rentcommeunesourcedebonheur:lerangetlestatutsocialetlari- chesseprovenantdel’acquisitiondebeaucoupd’argentetdebiens. Bienqueposséderdumatérieletdelarichessenesoitpasunmalen soi,nousdevonsêtreconscientsdufaitsuivant:afindesatisfaireleur soifetleurpassion,lesgensfontsouventdesconcessionslorsqu’ils sontconfrontésàcequ’Allahexiged’eux.End’autrestermes,ilsde- viennentidolâtresparcequ’ilspréfèrentsatisfaireleursdésirsterrestres àadhérerauxcommandementsetauxinterdictionsd’Allah.C’est commes’ilyavaitunvoilesurleuryeuxquiempêchentenquelque sortedepenserànotreCréateur,àpourquoiilsontétécréés,ouàl’Au- delà.AllahrévèlecettevéritédansleCoran: Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et 28
  29. 29. Harun Yahya (Adnan Oktar) Allah l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ? (Sourate al-Jathya, 23) Puisquelesidolâtresn’utilisentpasleurraisonetleurconscience, ilsnepeuventpasfairedejugementssurcertainesvéritésfondamenta- les.Leurinsensibilitéàlapuissanced’Allahetàl’existencedel’Au- delàressembleàcelledupropriétaireduvergerdécritdanslaSourate al-Kahf.Cerécitestunexempletrèssignificatifdelafaiblessed’esprit etdelogiquedesidolâtresàtoutmoment.DansleCoran,Allahrévèle: Donne-leur l’exemple de deux hommes : à l’un d’eux Nous avons assigné deux jardins de vignes que Nous avons entourés de palmiers et Nous avons mis entre les deux jardins des champs cultivés. Les deux jardins produisaient leur récolte sans jamais manquer. Et Nous avons fait jaillir entre eux un ruisseau. Et il avait des fruits et dit alors à son compagnon avec qui il conversait : “Je possède plus de bien que toi, et je suis plus puissant que toi grâce à mon clan”. Il entra dans son jardin coupable envers lui-même [par sa mécréance]; il dit : “Je ne pense pas que ceci puisse jamais périr, et je ne pense pas que l’Heure viendra. Et si on me ramène vers mon Seigneur, je trouverai certes meilleur lieu de retour que ce jar- din. (Sourate al-Kahf, 32-36) C’estunportraittrèsprécisdespersonnesquisontéloignéesdes valeursmoralesreligieuses,quiéchouentàapprécierAllahcomme ellesledevraient,etquinecroientpasenl’Au-delà.Unefoisconfron- téesàlaterribleerreurdecesserd’existerpourtoutel’éternité,detelles personnesseconsolentenadmettant la possibilité d’unAu-delàdans lequelellesespèrentêtreheureusesetsatisfaites,bienqued’unecer- tainemanière,ellesnelecroientpas.Maispuisqu’ellesnecroientpas vraimentenlavieaprèslamort,quiestl’Au-delà,ellesnefontaucune préparationpourcela. Ilestutiledementionneruneffetimportantici:touteslesperson- nes,qu’ellessoientcroyantesouincroyantes,ontdesdésirsetdespas- 29
  30. 30. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE sionstemporelsillimités,carAllahlesutilisentpouréprouverlesgens etrévélerleurvraienature.CeuxquiLuisontfidèlescontrôlentleurs passionsetobserventseulementSescommandementsetinterdictions; ceuxquisontfidèlesseulementàleurslubiesetdésirsàtort,ignorent leslimitesétabliesparLuipourl’humanitéafinqu’ilspuissentsatis- faireleursdésirs.Puisquelesmembresduderniergroupepréfèrent leursdésirsàSonagrément,ilsserontcondamnésauchâtimentéternel. AllahrévèleleursituationdanslaSourateal-Ahqaf: Et le jour où ceux qui mécrurent seront présentés au Feu (il leur sera dit) : “vous avez dissipé vos [biens] excellents et vous en avez joui pleinement durant votre vie sur terre : on vous ré- tribue donc aujourd’hui du châtiment avilissant, pour l’or- gueil dont vous vous enfliez injustement sur terre, et pour votre perversité. (Sourate al-Ahqaf, 20) Dansl’Au-delà,lescroyantsquin’obéissentpasàleursdésirs temporelsetévaluentlescommandementsd’Allahau-dessusdequoi quecesoit,atteindrontaussibienSamiséricordequeSonParadis,où ilsserontenmesuredesatisfairetousleursdésirsdemanièrelégitime. AllahénoncecettebonnenouvelledansleCoran: On fera circuler parmi eux des plats d’or et des coupes ; et il y aura là [pour eux] tout ce que les âmes désirent et ce qui ré- jouit les yeux; - “et vous y demeurerez éternellement. (Sourate Azzukhruf, 71) Uneautreformed’idolâtrieimprudenteetcommuneestl’auto- déification.Onpourraitimagineràpremièrevuequ’untelmodèlese- raittoutàfaitrare.Cependant,cen’estpaslecas.Beaucoupde personnes,peut-être,n’appellentpascetétatdangereuxdanslequel ellesvivent,maisunefoisévaluéd’unemanièresincère,unteldia- gnostics’avèretoutàfaitexact. Parexemple,laplupartdespersonnescroientqueleurssuccès,ca- ractéristiquessupérieures,intelligence,attrait,origine,richesse,pro- priété,rang,poste,etbeaucoupdechosessimilairessontlerésultatde leurpropretravail.Enconséquence,ellesdeviennentfières.Siellesont 30
  31. 31. Harun Yahya (Adnan Oktar) plus d’une de ces caractéristiques, leur fierté augmente encore. Convaincuesquetoutesceschosesproviennentd’elles-mêmeset qu’ellessontlasourcedeleurpropresuccès,ellespeuventminimiser ousous-estimerlesautresetseconsidérersupérieuresàeux. Detellespersonnesattirentl’attentionsurelles-mêmesparleur arrogance.Ceciest,ensubstance,unpéchécontreAllah,carLuiseul peutdoterunepersonnedequoiquecesoit.Parexemple,labeautéest unemanifestationd’Allah.Donc,puisquelabeautéLuiappartient,Il estCeluiQuidoitêtrelouépourl’avoir.Noussavonstousqueseull’ar- tisted’unepeinturemérited’êtrelouépoursesbeautés,puisquela peinturen’estpasvenueàl’existencedesonpropregré. Lesbiensetlesatoutsdevraientêtreconsidérésexactementdela mêmefaçon,cartouslesatoutsappartiennentenréalitéàAllahetIl peutfacilementlesreprendrequandIlveut.C’est,parconséquent,une grandeerreurpourlesgensdesevanteretdoncd’êtrefiersdeposséder quelquechosequin’appartientpasvraimentàeux.Aucontraire,ilsde- vraientcomprendrequetousleursatouts,qu’ilssoientphysiquesou non,appartiennentàAllahetdevraientLeremercierenconséquence. Parexemple,AllahrévèledansleCoran,l’amourduProphèteSalomon (psl)pourseschevauxetpossessions: Et à David Nous fîmes don de Salomon, - quel bon serviteur ! - Il était plein de repentir. Quand un après-midi, on lui pré- senta de magnifiques chevaux de course, il dit : “Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point [d’ou- blier] le rappel de mon Seigneur jusqu’à ce que [le soleil] se soit caché derrière son voile. (Sourate Sad, 30-32) Dhû-l-Qarnayn (psl), à quiAllah a accordé le pouvoir, les moyensetdesbénédictions,aaidédespersonnescontrelemenacedes YajujetMajuj.Bienqu’ilaitréaliséquelquechosedetrèsdifficileet aitempêchéladiffusiondelacorruption,iln’ariendemandépourlui- même.Aucontraire,ils’esttournéversAllah.DansleCoran,Allahré- vèle: Il dit : “C’est une miséricorde de la part de mon Seigneur. 31
  32. 32. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE Mais, lorsque la promesse de mon Seigneur viendra, Il le ni- vellera. Et la promesse de mon Seigneur est vérité”. (Sourate al-Kahf, 98) Detouteévidence,unetellesoumissionàAllahestunmodèlevi- vantdel’attitudedescroyants,carilssonttoujourstournésversLuien raisondeleurconnaissancequ’ilssontcomplètementimpuissantsde- vantLuietquetouteschosesLuiappartiennent. Surlabasedecequiaétéditci-dessus,penseràl’idolâtrieuni- quemententermesdeprosternationdevantlesstatuesfaitesàlamain, estuneperspectivetrèsétroiteetsuperficielle.Seulslesidolâtreseux- mêmesemploientunetellelogiqueafindesedébarrasserdetoutecul- pabilité.Detellespersonnesimaginentqueleconceptd’idolâtriea disparuàjamaisaprèsqueleProphète(Qu’Allahlebénisseetluiac- cordelapaix)aitdétruitlesidolesdelaKaaba.Lefaitestque,cepen- dant,beaucoupdeversetsdécriventl’idolâtrieendétailetavertissent fortementlescroyantscontrecela.EtpuisquelesdispositionsduCoran s’appliquentàtouslestemps,cesversetsontétérévéléspourtransmet- trelasagesse. DansleCoran,Allahseréfèreégalementauxidolâtresquiimpo- sentdesdispositions,desrègles,desinterdictionsetdesinjonctionsà leurpeuplesouslemotifqu’ilsfontpartiedeSareligion. 32
  33. 33. CEUX QUI ASSOCIENT DES EGAUX AALLAH EN SON NOM ET AU NOM DE LA RELIGION Alafinduchapitreprécédent,nousavonsmentionnécesidolâtres quiprétendentêtrereligieuxquiattribuentdeségauxàAllaheninven- tantetenimposant,enSonnom,diversesdispositionsetdesrègles, ainsiquelesrestrictionsetinjonctions,quin’ontrienàvoiravec l’Islam.Cespersonnestententdechangerlareligionafinqu’elle concordeavecleurspropressouhaitsetdésirs,intérêtsetavantages,et ladétournentdesavéritableessence.Ilscréentainsibêtementlafausse religionqu’ilsappellentégalement“Islam”;maissoncontenuesttota- lementdifférentdeceluidelavraiereligionrévéléeparAllah. Decettefaçon,ilsmènentnonseulementeux-mêmesmaisaussi ungrandnombred’autrespersonnesdansl’idolâtrie.Ilsimposentleur religionperverseauxgens.Lespersonnesignorantesquineconnais- sentpasl’essencedesvraiesvaleursmoralesislamiques,duCoranet desenseignementsdeshadithsauthentiques,adoptentcettenouvelle religiondéformée.Ceux-làsontlesvraisidolâtresquenousmention- nonsdanscechapitre.Enconséquence,cesgenssesontmisdansla mêmesituationquelespremièrescommunautés.Allahrévèlelasitua- tiondecespersonnesdanslespremièrescommunautésquionttôt déviéversl’associationd’égauxàLui: Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. (Sourate al-Tawbah, 31) Allahrévèledanslesversetssuivantslalogiquegénéraleetla mentalitédecettecommunautéidolâtre. 33
  34. 34. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE Et c’est ainsi que leurs divinités ont enjolivé à beaucoup d’as- sociateurs le meurtre de leurs enfants, afin de les ruiner et de travestir à leurs yeux leur religion. Or si Allah voulait, ils ne le feraient pas. Laisse-les donc, ainsi que ce qu’ils inventent. Et ils dirent : “Voilà des bestiaux et des champs frappés d’inter- diction : n’en mangeront que ceux que nous voudrons.” - selon leur prétention ! - Et voilà des bêtes dont le dos est tabou, et des bêtes sur lesquelles Il rétribuera pour ce qu’ils inventaient comme mensonges. Et ils dirent : “Ce qui est dans le ventre de ces bêtes est réservé aux mâles d’entre nous, et interdit à nos femmes.” Et si c’est un mort-né, ils y participent tous. Bientôt Il les rétribuera pour leur prescription, car Il est Sage et Omniscient. Ils sont certes perdants, ceux qui ont, par sottise et ignorance tué leurs enfants, et ceux qui ont interdit ce qu’Allah leur a attribué de nourriture, inventant des men- songes contre Allah. Ils se sont égarés et ne sont point guidés. (Sourate al-Anam, 137-140) Commelesversetsci-dessuslemontrent,lesidolâtresontune grandetendanceàinterdirelesbénédictionsd’Allahetcequ’Ilarendu légalenproclamantleurspropresrèglesenSonnom.Leurmentalité généralementexorbitantedéformelareligion.Allahrévèledansle Coran,ceuxdeleurscalomniesetmensongesquiLuisontdirigés. Commeilpeutêtrevudecela,cespersonnesapparaissentaunom d’Allah.Danslepremierverset,Allahnousditqu’ilsengendrentla confusiondanslesquestionsreligieuses.Dansleversetsuivant,Allah ditqu’ilsétablissentunereligioncomplètementdifférente,cellequ’Il n’apasautoriséeetqu’Iln’approuvepas: Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises ? Or, si l’arrêt décisif n’avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux. (Sourate Achoura, 21) 34
  35. 35. Harun Yahya (Adnan Oktar) Peuimportecombienreligieuxilssemontrentreligieux(pieux), ilsnesontpasplusquedesidolâtresauxYeuxd’Allah.Allahrévèle dansleCorancommentlesidolâtresontadhéréàlamêmeconception dévianteetl’onttransmised’unegénérationàl’autre: Ceux qui ont associé diront : “Si Allah avait voulu, nous ne lui aurions pas donné des associés, nos ancêtres non plus et nous n’aurions rien déclaré interdit.” Ainsi leurs prédécesseurs traitaient de menteurs (les messagers) jusqu’à ce qu’ils eurent goûté Notre rigueur. Dis : “Avez-vous quelque science à nous produire ? Vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir”. (Sourate al-Anam, 148) Allahindiquedansceversetquelesidolâtressuiventleurconjec- tureetspéculations,laissantainsidecôtélesfaitsdéfinitifsquipro- viennentdeLui.D’autresversetsdécriventcommentlesidolâtres préfèrentleurreligionancestraledéforméequ’ilsontapprisedeleurs ancêtres ; qui est de leur père ou grand-père, au véritable Islam qu’AllahrévèledansleCoran: Mais plutôt ils dirent : “Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion, et nous nous guidons sur leurs traces”. Et c’est ainsi que Nous n’avons pas envoyé avant toi d’avertisseur en une cité sans que ses gens aisés n’aient dit : “Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs tra- ces”. Il dit : “Même si je viens à vous avec une meilleure direc- tion que celle sur laquelle vous avez trouvé vos ancêtres ? ” Ils dirent : “Nous ne croyons pas au message avec lequel vous avez été envoyés”. (Sourate Azzukhruf, 22-24) Déterminésaveuglémentàpersisterdansleurreligionancestrale, lesidolâtresrefusentd’écouterlaraison.Ceci,ainsiqueleurmentalité conservatriceetpartiale,sontdécritsdansplusieursversets,dontcer- tainsselisentcommesuit: Et quand on leur dit : “Suivez ce qu’Allah a fait descendre”, ils disent : “Non, mais nous suivrons les coutumes de nos an- 35
  36. 36. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE cêtres.” - Quoi ! Et si leurs ancêtres n’avaient rien raisonné et s’ils n’avaient pas été dans la bonne direction ? (Sourate al- Baqarah, 170) Et quand on leur dit : “Venez vers ce qu’Allah a fait descendre (La Révélation), et vers le Messager”, ils disent : “Il nous suf- fit de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres.” Quoi ! Même si leurs ancêtres ne savaient rien et n’étaient pas sur le bon chemin... ? (Sourate al-Ma-idah, 104) Et quand ceux-ci commettent une turpitude, ils disent : “C’est une coutume léguée par nos ancêtres et prescrite par Allah.” Dis : “[Non,] Allah ne commande point la turpitude. Direz- vous contre Allah ce que vous ne savez pas ? ” (Sourate al- Araf, 28) Jusqu’ici,nousavonsvuquecesidolâtresdévientlevraichemin parcequ’ilsneprennentpaslaCoranetleshadithscommeétantleur base. Au lieu du Livre révélé et des hadiths de notre Prophète (Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix),ilspréfèrentmettreenap- plicationl’héritageerroné,lesœuvresetlesconnaissancessupersti- tieusesdeleursancêtres.Sileursancêtresontinterditleschoses qu’Allaharendueslicites,alorsilslesconsidèrentcommeinterdit. Maissuivrelechemindesesancêtresn’arienàvoiraveclavraiereli- gion.CeuxquicraignentetrespectentAllahetcherchentSonagrément sontuniquementresponsablesdeseconformerauxcommandements émisparleCoranetnotreProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccorde lapaix)etnondepréserverleurstraditionsancestrales. Les idolâtres qui sont membres d’une classe sociale UnexamenattentifdesversetsduCorantraitantdesidolâtresré- vèlequecertainesdecespersonnesconstituentungroupesocialavec descaractéristiques,descroyancesetdesstructurescommuneset qu’ilssontdistinctesdesidolâtresd’autresconfessions.Allahrévèle cecidansleCoran: Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens [les adorateurs 36
  37. 37. Harun Yahya (Adnan Oktar) des étoiles], les Nazaréens, les Mages et ceux qui donnent à Allah des associés, Allah tranchera entre eux le jour de Jugement, car Allah est certes Témoin de toute chose. (Sourate al-Hajj, 17) Lorsque nous passons en revue l’époque de notre Prophète Muhammad(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix),nouspouvons facilementcomprendrelescaractèresetlamoralitécorrompuedeces idolâtres.Lessociétésarabesàcetteépoqueavaientadoptéunsystème decroyanceetdecultequiadéviédelavraiefoiqu’Allahleurarévé- léeparlebiaisduProphèteAbraham(psl);ilsadoraientdesidoleset pourtantneniaientpasl’existenced’Allah.Bienqu’ilsaientsuSon existence,ilsontimprudemmentconsidéréleursdiversesidolesfabri- quéescommeSeségaux(Allahestcertainementau-delàdecela)et sont ainsi tombés dans l’idolâtrie. Ils avaient même une fausse croyanceselonlaquellecesidolespouvaientintercéderenleurfaveur Auprèsd’Allah.Allahrévèlelacroyancedéforméedecespersonnes dansleCoran: Ils adorent au lieu d’Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : “Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah”. Dis : “Informerez-vous Allah de ce qu’Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? ” Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu’Ils Lui associent ! (Sourate Yunus, 18) AllahditdansleCoranquecesidolâtressontallésenpèlerinage, ontsaluélespèlerins,visitélaKaaba,priéetdépenséleurargentpour Lui.End’autrestermes,ilssesontprésentéscommedespersonnes pieuses,respectueusesdelaloiAuprèsdeLui.Cependant,puisqu’ils n’ontpasadoréAllahseuletpuisqu’ilsontexécutécesactionsdansun cadreidolâtre,ilsn’onttiréaucunbénéficedeleurpart.Peuimporte combienpieux,supérieurouproched’Allahilssesontconsidérés, Allahleurainterditd’entrerdansleMasjidal-Haram(laMosquéesa- crée).AllahrévèlececidanslaSourateat-Tawbah: 37
  38. 38. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE “O vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’impureté : qu’ils ne s’approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci. Et si vous redoutez une pénurie, Allah vous enri- chira, s’Il veut, de par Sa grâce. Car Allah est Omniscient et Sage. (Sourate at-Tawbah, 28) PuisqueleCoranestadresséauxpersonnesvivantàtouslesâges, nousdevonsvoircommentsasagessepeutêtreappliquéedenosjours. Lesversetsconcernantl’idolâtrie,lesattitudesetmentalitésdeceux quionttentédemettreaupointunenouvellefoiaunomdel’Islam,et deceuxquilesontsuivisetontconvoquéd’autresàlefaire,décrivent clairementdetellespersonnes.Parconséquent,ceuxdenoscontempo- rainsquiontuneattitudeetunétatd’espritsimilaires,ainsiqueceux quipratiquentunereligioninventée,correspondentàladescriptiongé- néraledesversets.Eneffet,lorsquelescroyancesdéforméesprocla- méesaunomdelareligionsonttrèsrépanduesdanscertainessociétés, ceuxquiimposentdesrèglesetdesobligations,ceuxquidéfinissentce quiestlicite,illicite,obligatoireetinterdit,etceuxquisuiventdetelles personnesconstituentungroupeidolâtrequi“calomnieAllah”,“se conformeàlareligionancestraleaulieudelareligiond’Allah”,et“dis- entdeschosessurLuiqu’ilsnesaventpasvraiment”. Enoutre,cesgensidolâtresneseconsidèrentpascommeidolât- res,proclamentqueleurreligionestlavraie,quecesonteuxquiprotè- gentlareligionetqu’ilssontlesvraiscroyants.Pourcetteraison,les sociétésquisesontdéviéesversl’idolâtrieenessayantdedéformerla vraiereligion,ontconsidérélesmessagersenvoyéspourlesfairere- tourneraudroitcheminetàlavraiefoicommeétant“égarés”àleurs propresyeuxetsesontconsidéréscommeétantpieuxetfermesdansla foi.Certainsd’entreeuxontmêmebêtementaccusélesmessagers d’Allahd’inventerdesmensongescontreAllah.(SourateAl-Imran,78 etSourateSaba,8).Lamêmeaccusationaégalementétélancéecontre notreProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix),commerap- portéedanslaSourateAchoura,24. AllahrévèleégalementdansplusieursversetsduCoranausujet decesidolâtresquiprétendent“maintenirlareligion”etdecettema- 38
  39. 39. Harun Yahya (Adnan Oktar) nière,quicalomnientSesMessagers: Et ils (les Mecquois) s’étonnèrent qu’un avertisseur parmi eux leur soit venu, et les infidèles disent : “C’est un magicien et un grand menteur, Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà une chose vraiment étonnante”. Et leurs notables par- tirent en disant : “Allez-vous en, et restez constants à vos dieux : c’est là vraiment une chose souhaitable. Nous n’avons pas entendu cela dans la dernière religion (le Christianisme); ce n’est en vérité que pure invention ! Quoi ! C’est sur lui, parmi nous, qu’on aurait fait descendre le Rappel [le Coran] ?” Plutôt ils sont dans le doute au sujet de Mon message. Ou plutôt ils n’ont pas encore goûté à Mon châtiment ! (Sourate Sad, 4-8) Aprèss’êtreconvaincud’êtresurlevraichemin,mêmeleJourdu Jugement,ilsserontpeudisposésàaccepterlefaitqu’ilsontétéréelle- mentidolâtres,associantdeségauxàAllah.Allahrévèleleursituation dansleCoran: Et le Jour où Nous les rassemblerons tous puis dirons à ceux qui auront donné des associés : “Où sont donc vos associés que vous prétendiez ?Alors il ne leur restera comme excuse que de dire : “ParAllah notre Seigneur ! Nous n’étions jamais des as- sociateurs”. (Sourate al-Anam, 22-23) CommeAllahlemontredanscesversets,cequisetrouveaucœur decespersonnesassociantdeségauxàAllah,estleuradhésionàdes règlesqu’ilsonteux-mêmesinventéesaunomdelareligion,paroppo- sitionàcellesrévéléesparAllah.Cen’estpaslaseuleraisonpourla- quelleceuxquisuiventquelquechosed’autrequeleCoranetles hadithsdenotreProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix) entantqueleurguide,tombentdansl’idolâtrie.Par-dessustout,ilss’é- garentcarilsneparviennentpasàreconnaîtreetàapprécierAllahcor- rectementetontainsiunefaussecroyancedépendantdescontes superstitieux.IlsrendentleurscroyanceségalesàAllah(Allahestsûre- 39
  40. 40. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE mentau-delàdecela).Deplus,leuramouretleurconceptiond’Allah n’ontrienàvoiraveccequiestdécritdansleCoran.Parconséquent,la seulefaçond’apprécierAllahetdecomprendreSareligionproprement etcorrectementestdeprendreleCoranetleshadithscommeguide. AllahrévèlequetoutestexpliquédansleCoranetquecelui-ciestune bénédictionpourlescroyants: ...Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un ex- posé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans. (Sourate an-Nahl, 89) 40
  41. 41. LES CARACTERISTIQUES DES IDOLATRES L’unedesprincipalescaractéristiquesdelacommunautéidolâtre estlabigoterie(lefanatisme).Labigoterieestqu’unepersonnelimite etorganised’aprèsdesinterdictions,desprincipesetdessanctionsin- ventésquinesontpasbaséssurdespreuvesvalables,logiquesetra- tionnelles.Lorsqu’ils’agitdelabigoteriedanslareligion,cetermese réfèreàceuxquimettentdecôtélessourcesvraiesetvalablesdelare- ligionetadoptentdesrèglesetdesprincipesfondéssurlaspéculation etlaconjecture.Unetelleentreprisecirconvenueestsouvent(etàtort) attribuéeauxMusulmanspieux,bienqu’elledécriveenréalitélesido- lâtresquiviventselonlesconditions,lesrèglesetlesinterdictionsde leurfoidéformée,toutenproclamantqu’ilssuiventlevéritableIslam. Eneffet,labigoterieestl’undesfacteursprincipauxquiencourageles idolâtresàadopterunetellereligionsuperstitieuse,parcequelesdésirs terrestrestendentverslabigoterieaussibienqueversdenombreuxau- trestraitsnégatifs. Lesidolâtrespeuventtrouvervivreetdéfendreunetellebigoterie bienplusattrayantàadopterlevraichemin.Deleurproprebêtise,ils entirentunplaisirmystiquearbitraire. Lesidolâtrescomblentleurreligionfondéesurlabigoterieavec dessymbolesbizarres,descoutumesetdesritesafinqu’ilspuissent faireunegrandedémonstration.Enconséquence,ilssontconnus commedesindividustrèspieuxquiontundegrédecrainteetde respectimportantvis-à-visd’Allahetespèrentéventuellementgagner ungrandprestigedansleurcommunauté.Maiscettebigoterien’esten réalitériendeplusqu’unestructuresuperstitieuseconçuepareuxpour sesatisfaire,car,pourquelqueraisonquecesoit,l’essenceetlavérité delareligiond’Allah,ou,pourêtreplusclair,sonvéritablecontenuet cadre,nesontpassuffisantspourleurmentalitédéformée.Leuresprit 41
  42. 42. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE diaboliquenepeutpasaccepterlefaitquel’Islamsoitfacileàvivreet qu’ilsoitbasésurlaraisonetlaclarté;ilsnepeuventsesentiràl’aise ques’ilspratiquentunereligiondifficileetaffichentcelaauxautres personnes.Ilssontgênésàl’idéequec’estsuffisantpourAllahseulde savoircequ’ilsfont,ilspréfèrentsuivreunereligionartificiellequi permettraauxautrespersonnesd’observeretdecommenterleur “piété”. Cependant,ilestimportantdementionnerqu’àladifférencedes idolâtrespré-islamiquesquiontappartenuauxreligionsrévéléesavant l’Islam,parlagrâced’Allahlesidolâtresapparusaprèslarévélationdu Corann’ontpasétécapablesdechangermêmeunseulmotduCoran, ladernièreEcritured’Allah.NotreProphète(Qu’Allahlebénisseetlui accordelapaix)aégalementrévéléqu’aucuneautreEcriturenesera envoyéeici-bas,qu’aucuneautrereligionneviendra,etqueleCoran estvalablejusqu’auJourduJugement.Allahaprotégé–etcontinuera àprotéger–leCoran.Ainsi,ceuxquisouhaitentsincèrementapprendre cequel’Islamexiged’unefaçonclaireetdétaillée,peuventlefaireen prenantleCoranetlestyledeviedenotreProphète(Qu’Allahlebé- nisseetluiaccordelapaix)quiestentièrementcompatibleavecle Corancommeleurguide. Lesidolâtres,d’autrepart,défendentlescroyancessuperstitieuses quiéloignentlesgensduCoran.Aucundesargumentsqu’ilsapportent deleursfaussescroyancesn’estcompatibleavecleCoran.Comme AllahleditdansleCoran,ilsdisentdesmensongesbaséssurleurspro- presspéculationsetconjectures.Hébergeantdiversessuppositionsau sujetd’Allah,ilsviventdansunétatd’insécuritéetd’oppression. Parfois,ilstententderetrouverconfianceeneuxetladéterminationau moyendel’agression,del’hypocrisie,delamoquerie,etduméprisdes opinionsdesautres. Enmêmetemps,cesidolâtressontignorants.Puisquemêmes’ils lisentetmémorisentd’innombrableslivres,ilsnepeuventpasêtre éclairésparlerayonnementduCoranetdeshadithsouconnaîtreAllah commeilsledevraient,commeIlS’estrévélédansleCoran.Detelles personnesadorentunedivinitésupposée,cellequiestfondéesurleur 42
  43. 43. Harun Yahya (Adnan Oktar) foisuperstitieuseetignorentimprudemmentlavéritédansleCoran. Leurignoranceetirrationalitésuivantessontreflétéesdanstoutce qu’ilsfont.IncapablesdecomprendreleCoranetleshadiths,leurigno- rance,leurmanquederaisonquiestdéfinidansleCoran,etleurlo- giquedéfectueuselesamènentconstammentàêtrehumiliésdevant d’autrespersonnes.Puisqu’ilssontconsacrésàunefaussereligion,ils nepeuventpasdéfendreleursystèmedecroyancedemanièreration- nelle. LesidolâtresnesetournentpasdirectementàAllahetn’établis- sentpasunrapprochementsincèreavecLui.Lenomd’Allahestau boutdeleurlangue,maispasdansleurcœur.Ilsdésignentarbitraire- mentdesintermédiairespourgagnerl’accèsàAllahetconsidèrent l’obtentiondeleuragrémentcommesuffisante.Cependant,tousces intermédiaireslesécartentenréalitéplusloind’Allahetaugmentent leuridolâtrie.AllahrévèledansleCoranlasituationdelafaçondont ces personnes idolâtrent leurs fausses divinités en les supposant commedesintercessionsetquedansl’essenceceux-cin’ontaucune validitéenPrésenced’Allah: Ils adorent au lieu d’Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : “Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah”. Dis : “Informerez-vous Allah de ce qu’Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? ” Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu’Ils Lui associent ! (Sourate Yunus, 18) Lefaitqu’ilssoientloinduCoransignifieégalementqu’ilssont loindesesvaleursmorales.Dansleurviequotidienne,lescomporte- mentsetlesconversationsqu’ilssuiventcommemodèlesontincompa- tiblesaveclamoralecoraniqueetlaSunna.Puisqu’ilsnelisentpasle Coran,oulelisentavecseulementunementalitéidolâtrequilesempê- chedelecomprendrecorrectement,ilsrestentprivésdelabénédiction, delaconnaissance,desbellesvaleursmoralesetdesvertusspirituelles qu’AllahaccordeauxcroyantsdansleCoran.Laissantdecôtésesver- tussupérieures,lesidolâtrestrouventtouteslessortesd’immoralitéet 43
  44. 44. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE defraudebeaucoupplusattrayants.Enoutre,ilssonttoutàfaitcapa- blesderéprimerleurconscienceetdeviolerleslimitesétabliespar Allahpourl’humanitéafindejustifierleursdécisionslorsqu’ilssont placésdansunepositiondifficileoulorsqueleursdésirsetsouhaitster- restressontenconflitaveclesrèglementsd’Allah. Uneautredeleurscaractéristiquesestlaparcimonie.l’épargne. DansunversetAllahrévèlequelescroyantsutilisenttoutl’argentqui resteaprèssatisfactiondeleursbesoins,pourlesautrespersonnes.Les idolâtres,enrevanche,dépensentseulementtrèspeu–etmêmecelaest habituellementdistribuépourladémonstration.Accumulerlesposses- sionsetlarichesseestunedeleursgrandespassions.Eneffet,celaest beaucoupplusagréablepoureuxquededépensercequ’ilsontdansle sentierd’Allah.Puisqu’ilsmanquentdelavraiefoietn’ontdoncpas confianceoudesoumissionàAllah,ilsonttoujourspeurdecequel’a- venirapportera. Lesidolâtresinvestissentconstammentpourleuravenir.Biensûr unetelleactivitéestautorisée,cependant,ellenedoitpasdevenirune passiondévorante,carunetelleattitudeindiqueunmanquedevérita- blesoumissionàAllahainsiqu’uneinsuffisancedelafoietunecom- préhensiondeLuicommel’UniquePourvoyeur. Enoutre,lesidolâtressontcaractérisésparl’envie,lacupidité, l’égoïsmeetd’autresvicesmoraux.N’ayantpasdevraisensdel’es- thétique,del’artetdelabeauté,ilssecomportentd’unemanièretrès grossièreenverslesautresetessayentbêtementdedépeindrecela commeunsignedeleursupériorité. Lesidolâtressontégalementconsommésparlacrainteparticuliè- rementcontrelesMusulmanssincères,unecausedontilsnepeuvent pasidentifier.LesentimentdecrainteestcrééparAllahpuisqu’ilsLui associentdeségaux.AllahrévèlececidansleCoran: Nous allons jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Car ils ont associé à Allah (des idoles) sans aucune preuve descendue de Sa part. Le Feu sera leur refuge. Quel mauvais séjour que celui des injustes ! (Sourate Al-Imran, 151) Parailleurs,ilssontégalementmalheureuxetpessimistesparce 44
  45. 45. Harun Yahya (Adnan Oktar) quelestroubles,lesdifficultés,lesennuisetleschagrinsneleslaissent jamaisseulspuisqu’ilsassocientdeségauxàAllah.C’estledébut(en cemonde)duchâtimentetdel’humiliationqu’ilsferontfacedans l’Au-delà.Outrecela,ilssententsubconsciemmentunerébellionim- prudentecontreAllah.Cependant,ilsrefusentd’abandonnerleursfaus- sesreligions,surlesquellesilsontbasétousleursdiversmodesdevie, structuresfamiliales,environnement,etrelationssocialesetd’affaires. Parconséquent,ilneleurconvientpasdutoutd’abandonnercemode devie. Unedescaractéristiqueslesplusimportantesdesidolâtresest “Les associateurs ne sont qu’impureté” (Sourate at-Tawbah, 28). Ceciindiquequ’ilssontàlafoisphysiquementetspirituellementim- pures.Leurscorps,lesvêtements,etsesenvironssonttellementsales qu’ilsmettentendangerleursanté.Ilsn’ontlittéralementaucuneidée delapropretéappropriée.Puisqueleurshabitudesdiététiquessontba- séessurdessuperstitionsetdescroyancesartificielles,ilsmanifestent parfoisdesdéficiencesphysiquesoumentalesissuesdel’alimentation déséquilibrée. Lasantémentaledesidolâtresestégalementmalsaine,carleur modedevienégatifetmalsainpeutaffecterleurdéveloppementmen- taletlesfonctionscérébrales.Cecis’appliqueàleurfacultédejuge- mentaussi,cequirenddéséquilibréetincohérentleurdiscourset comportement,loindelarationalité.Enclinsàdeshautsetdesbas,ils peuventsoudainementdevenirtrèsexcités,éprouverdessautsd’hu- meurrapidesdeladépressionàl’agression,ouparlersuruntondés- agréable,élevéetdétérioré. Pourtant,ilsneparviennentpasàbiensaisirlamauvaisesituation danslaquelleilssont,cardansleCoranAllahrapportequ’Ilvacéder celui,quifermelesyeuxàSonsouvenir,àSatan,etquelui-mêmeva supposerêtreguidésurlevraichemin.Lesversetsrelatifslus: Et quiconque s’aveugle (et s’écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable. . Ils (Les diables) détournent certes [les hommes] du droit chemin, tandis que ceux-ci s’estiment 45
  46. 46. LA PIRE CALOMNIE: L’IDOLATRIE être bien guidés. (Sourate Azzukhruf, 36-37) Lorsqu’onracontececiauxidolâtres,engénéralilsnepeuvent pascomprendre,ourefusentdecomprendreparcequ’ilsnesontpas sincèresenmatièredereligion.Mêmes’ilslisentdeslivresetdesarti- clessurlesujet,ilsnes’aperçoiventpasqu’ilslestouchent,s’ilss’en rendentcompte,ilsfeignentdenepasl’avoirété.Mêmesitoutesces descriptionslesillustrentàlalettre,ilsrefusentencoredel’accepteret recherchenttoujoursl’idolâtrieailleurs. Toutefois,ceuxquisontsincèresdansleurfoimaissonttombés dansuntelmalentenduinitialement,parignorance,peuventtoujours s’appliqueràleurconsciencequandilsapprennentlesfaitsréels.S’ils retournentaudroitchemin,ilspeuventêtresauvés,siAllahleveut,par larepentancesincère.Onpeutespérerquelesgensquijoignentlesido- lâtresparignoranceetquin’ontpasvraimentuncaractèrevéritable- mentidolâtrepuissenteux-mêmesatteindreledroitchemind’Allahen raisondeleursincéritéetdeleursbonnesintentions.Undesbutsdece livreestd’atteindrecespersonnesetdeleurpermettredevoirleurser- reursetlacunes,leurfaireprendreconsciencedel’ombrequilesen- toure,etdelesinciteràserepentiretàentrerdanslareligionpure d’Allah. Amoinsqu’Allahnelèvelevoiledesyeux,desoreillesetdu cœurdelapersonne,onnepeuts’attendreàcequelaconscienced’un véritableidolâtrecommenceàopéreretquelapersonneconcernéeob- tiennelesalut.Laraisonpourlaquelleunidolâtreneparvientpasàse rendrecomptedelaréalitéetcroitquecelanes’appliquepasàluiouà elle,malgrélalecturedecelivre,estl’undesmiraclesd’Allah. Naturellement,lemeilleurrésultatespérépourunetellepersonneest d’obtenirlesalut.Ilnedoitpasêtreoubliéquetouslescœurssontentre lesmainsd’AllahetqueparSavolonté,Ilguideraceuxquiserappro- chentsincèrementdeLui,serepentent,serendentcomptedelaréalité deleursituationetcherchelesalutseulementdeLui.Parconséquent, ondoitseprémunircontrelerisquedesuccomberàl’idolâtrie.Une manièredefairececiestdeconsidérerlavraiepossibilitédèsledépart qu’Allahexiste,cequisignifie,et,danscetteoptique,passerenrevue 46
  47. 47. Harun Yahya (Adnan Oktar) lescroyancesetlavisiondumondedesasociété,ainsiquesesconvic- tionspersonnelles,savisiondumondeetsonopiniondel’Islam.Iln’y aaucunehonteàreconnaîtreetàcorrigersesfautes,aucontraire,c’est unsignedesincéritéetunepreuvedelacrainteetdurespectd’Allah. Commenousl’avonsvujusqu’àprésent,rejeterleCoranetla SunnadenotreProphète(Qu’Allahlebénisseetluiaccordelapaix)et adhéreràdesrites,despratiquesetdescroyancessuperstitieuseset malavisées,mènentlapersonneàdestroublesetàl’idolâtrieplutôt qu’auvraichemin.C’estpourquoi,laseulesolutionestd’embrasser fermementlavoiedenotreProphète(Qu’Allahlebénisseetluiac- cordelapaix),lavoieduCoran. 47
  48. 48. LES DEUX CAUSES FONDAMENTALES DE L’IDOLATRIE Deuxfacteursfondamentauxmènentlespersonnesdansl’idolâ- trie:l’ignoranceetl’hypocrisie.Afind’éviterl’idolâtrie,lespersonnes doiventavoirlafoinécessaireetsuffisanteetéviterfortementleur hypocrisie. L’undesfacteurslesplusimportantsrévéléparAllahestl’igno- ranceencequiconcernelesvaleursmoralesreligieuses: Et si l’un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu’il entende la parole d’Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas. (Sourate at-Tawbah, 6) SeulsleCoranetleshadithsmentionnentlaconnaissanceessen- tiellepourunefoipure,caraucuneautreEcriturenedécritclairement cequ’estlavraiecroyanceenunSeulDieu,définitlesdivinitésetles idoles,expliquelaformequelapurefoidevraitadopter,détaillele comportementetlamentalitéquiplaisentàAllah,montrecommentles personnessesontégaréesdansl’idolâtrie,révèlelespiègesdesdésirs terrestresetlestromperiesdeSatanetexaminelesattitudesetcompor- tementsàéviter.NotreProphèteMuhammad(Qu’Allahlebénisseet luiaccordelapaix)aexpliquécesfaitstoutaulongdesavie. Lelecteurdoitcomprendrequel’étudequenousdiscutonsici n’estpasseulementuneaccumulationdesfaits,carlaconnaissance, tellequedéfiniedansleCoran,unimpactsurlecœurdelapersonneet cequistimulesonespritetsaconscience.Silespersonnesapprennent seulementl’informationdonnéedansleCoranmaisneréfléchissent passurcelle-cicommeellesledevraient,ellesnepeuventengagner aucunprofit. Plusieursversetsimpliquentl’unicitéd’Allahetlanon-existence 48
  49. 49. Harun Yahya (Adnan Oktar) detoutcequelesgenspeuventenvisagercommeunedivinité,ainsi quel’idolâtrieetsesadhérents.Cesquestionssontfréquemmentsouli- gnéesetdécritesendétailpourimpressionnerlesgenssurcombienil estvitalquecestermessoientcompris.Ilestpossiblepourceuxqui n’ontpasluetréfléchisurleCorandesavoircesfaits.Doncilssont, commelerévèleAllahdansleCoran,ignorants. Lapositiondetellespersonnesestidentiqueàcelledescommu- nautésidolâtresdel’èrepré-islamique.ParmilesMusulmansarabes, cettepériodeestconnuecommeles“Joursdel’Ignorance”.Ceuxqui rejettentl’Islam,peuimportequandetoùilsvivent,sontdoncconsidé- réscommeignorants.EtantdonnéqueleCoranaétérévéléilya1400 ansetestmaintenantdisponibledanstoutesleslanguesmajeures,iln’y aaucuneexcuseetjustificationpourunetelleignoranceetidolâtrie. Lespersonnespeuventdemanderàêtrecroyantes,maissileurfoiest baséesurlaconnaissancedesrumeursetdesmythestransmises(super- stitions),ellessontencoreignorantescarellesneviventpasselonles valeursmoralesduCoranetn’ontpasencorebiencomprislafoirévé- léeparAllah.AllahrévèlecefaitdansleCoran: Et quand on leur dit : “Venez vers ce qu’Allah a fait descendre (La Révélation), et vers le Messager”, ils disent : “Il nous suf- fit de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres.” Quoi ! Même si leurs ancêtres ne savaient rien et n’étaient pas sur le bon chemin... ? (Sourate Al-Ma-idah, 104) Lesidolâtresquiontvécudanslescommunautésdeplusieurs Prophètesontétédécritscommedesgensignorants.Allahrévèledans leCoran: Et nous avons fait traverser la Mer aux enfants d’Israël. Ils passèrent auprès d’un peuple attaché à ses idoles et dirent : “O Moïse, désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux.” Il dit : “Vous êtes certes des gens ignorants. (Sourate al-Araf, 138) Et rappelle-toi le frère desAad (Hud) quand il avertit son peu- ple à Al-Ahqaf - alors qu’avant et après lui, des avertisseurs 49

×