L'ordre des cieux. french. français

45 vues

Publié le

L'ordre des cieux. french. français

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
45
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'ordre des cieux. french. français

  1. 1. Une personne contemplant le ciel d’une nuit claire, regardant avec respect les étoiles qui percent l’obscurité. Un tel spectacle à couper le souffle pousserait naturellement à se demander : comment l’univers que nous appelons « chez nous » a connu son commencement ? Et quelles sont les lois qui le gouvernent ? L’ORDRE DES CIEUX Comment l’univers a commencé est une question qui a toujours fasciné les gens à travers les ages. Plusieurs scientifiques et penseurs s’accordent sur une vérité concernant l’origine de l’univers, à savoir qu’il a eu un commencement ; qu’il a été « crée ». Cependant, en Europe du 19ème siècle, certains cercles commencèrent à véhiculer un discours à l’encontre de cette vérité. La base de leur raisonnement était une croyance proposée initialement par des philosophes grecs, une croyance appelée « matérialisme ». Ce système de croyances considère la matière comme la base absolue de l’existence. Rejetant ainsi l’existence de toute autre chose. Les matérialistes du 19ème siècle sous l’influence de certains de ces philosophes grecs ont voulu appliquer cette croyance à l’astronomie, et ont prétendu que l’univers n’a pas eu de commencement et qu’il a en fait existé depuis toujours. De cette manière, ils ont également renié l’existence d’un Créateur. Des années plus tard, cette croyance matérialiste a été réfutée par la science du 20ème siècle. Les calculs et les observations des scientifiques ont montré que l’univers a été créé par une énorme explosion il y a quelques 15 milliards d’années. Le monde de la science a été amené à accepter le fait que l’univers a été créé. « La science trouve Dieu » : crie la couverture du Newsweek Magazine. Maintenant, revenons dans le temps au début des années 1900, et voyons comment la théorie du Big Bang a été développée. LA SCIENCE DECOUVRE LA CREATION Le calendrier affiche 1929. Utilisant un four industriel – le plus grand ayant jamais été construit -, les travailleurs étaient en train de construire un miroir colossal. Ce miroir géant devait être monté sur un télescope qui était plus grand et plus puissants que les anciens modèles, et le télescope était destiné à être utilisé à l’observatoire californien du Mont Wilson, qui était témoin de l’une des plus importantes découvertes de l’histoire. Edwin Hubble, un éminent astronome de l’époque, était la personne derrière cette grande découverte. Hubble avait préalablement découvert des galaxies en dehors de la notre (la voie lactée), et a révolutionné ainsi le regard de l’humanité sur l’univers. Il avait fait cette année une autre grande découverte avec ce nouveau télescope à l’observatoire du Mt. Wilson. Après des mois d’observations, il a remarqué que la lumière provenant des autres galaxies tendait vers le rouge. Cette couleur rouge avait une signification physique. Selon les lois de la physique, le spectre d’une source de
  2. 2. lumière qui s’éloigne du point d’observation vire graduellement vers le rouge. Du coup, cette observation révélait un fait qui était inconnu auparavant : toutes les galaxies de l’espace s’éloignent de la notre. Cette découverte a eu d’importantes répercussions dans le monde scientifique. Bientôt, la science allait confirmer une réalité très importante. Hubble était sur le point de faire une autre importante découverte : les galaxies s’éloignent non seulement de la notre, mais également les unes des autres. La distance entre les galaxies grandissait de façon continue. Il y avait uniquement une seule interprétation à cela : l’univers était en expansion. En fait, l’expansion de l’univers avait été précédemment annoncée sous forme d’une théorie scientifique. Albert Einstein, le plus grand scientifique du siècle, a aboutit par calcul à la conclusion qui dit que l’univers n’était pas stable, mais qu’en fait il était en expansion continue. Cependant, en cette période, le modèle « d’univers statique » était la théorie largement adoptée, et Einstein a réduit la valeur de cette conclusion pour ne pas défier le modèle prédominant. Plus tard, Einstein admit que cela avait été « la plus grande bavure » de sa vie. Ainsi, si nous prenons ensemble les observations de Hubble et les calculs théoriques d’Einstein sur l’expansion de l’univers, qu’est ce que tout cela signifierait ? Afin de mieux comprendre comment l’univers s’étend, nous devons essayer de schématiser l’univers en entier comme la surface d’un ballon qu’on est entrain de gonfler. Sur ce ballon, nous avons dessiné un certain nombre de points équidistants. Au fur et à mesure que le ballon grandit, les points sur le ballon s’éloignent de plus en plus les uns des autres. Cela montre que plus on recule dans le temps, plus l’univers se rétrécit et nous pourrons conclure qu’en fin de compte, l’univers n’était au tout commencement pas plus qu’un petit point. Les calculs montrent que ce « petit point » avait un « volume nul » et une « densité infinie ». Cependant, il n’y a rien de tel dans la science, qu’un point à volume nul. L’univers est venu à l’existence suite à « l’explosion » de ce point. Les scientifiques appellent cette explosion, le « Big-Bang ». Le Big-Bang montre que l’univers est né à partir d’un état de « non-existence », en d’autres termes, il a été créé. Nous verrons dans la suite que ces faits scientifiques étaient exposés depuis longtemps dans le Coran. INFORMATIONS MIRACULEUSES DANS LE CORAN En réalité, ces vérités sur l’origine de l’univers ont été révélées à l’humanité quelques 14 siècles avant la découverte de Hubble. Durant une époque où l’astronomie existait à peine, dans le Coran que Dieu a envoyé au gens comme un guide, il est soutenu que l’univers avait été créé du néant. C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient… (Coran 6 :101)
  3. 3. les recherches scientifiques récentes prouvent que toute la matière qui forme aujourd’hui l’univers était rassemblée dans un seul point, qui a dû se séparer plus tard. Mais cette vérité qui a été dévoilée par la théorie du Big-Bang a été révélée depuis 1400 ans dans le Coran : Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? (Coran 21 :30) De même, des siècles avant que la science existe, le Coran a miraculeusement informé les gens sur l’expansion de l’univers : Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance : et Nous l'étendons [constamment]: dans l'immensité. (Coran 51 :47) Tous ces faits qui ont été découverts suite aux recherches scientifiques du 20ème siècle étaient en réalité exposés dans le Coran depuis 14 siècles, et cela démontre une fois de plus que le Coran est la parole de Dieu. Comment la théorie du Big-Bang a gagné sa victoire scientifique ? Comment les défenseurs de la pensée matérialiste ont subi cette défaite face à la théorie ? c’est ce que nous allons voir dans la suite … LA VICTOIRE DU BIG BANG CONTRE LE MATERIALISME Le Big-Bang a clairement démontré au monde scientifique que l’univers a été crée du néant par Dieu. Toujours est-il que cela n’a pas empêché les matérialistes de rejeter aveuglément le Big-Bang. Arthur Eddington, un éminent physicien matérialiste explique les raisons de cette résistance comme suit : Philosophiquement, la notion d’un commencement soudain de l’ordre actuel de la nature m’est répugnante. (S. Jaki, Cosmos and Creator, Regnery Gateway, Chicago, 1980, p. 54) Le célèbre astronome britannique Sir Fred Hoyle est venu quant à lui avec sa propre riposte, la théorie de « l’état stationnaire ». Cette théorie n’est pas si différente de la théorie de « l’univers statique » qui a bénéficié d’une large diffusion au 19ème siècle. La théorie de l’état stationnaire, tout comme le matérialisme du 19ème siècle, prétend que l’univers a toujours existé et qu’il possède une taille infinie. L’objectif réel de la théorie est de supporter la philosophie matérialiste, et elle est simplement l’opposée de la théorie du Big-Bang, qui explique scientifiquement la création de l’univers. Les défenseurs de la théorie de l’état stationnaire ont résisté pendant un bon bout de temps à la vague du Big-Bang, mais la science était entrain de progresser et d’avancer à leurs dépens.
  4. 4. En 1948, le professeur américain de physique George Gamov a fait une importante découverte à propos du Big-Bang. Selon les calculs de Gamov, il devrait y avoir une certaine quantité de radiations présentes dans l’univers, des restes de la grande explosion. Ces radiations devraient être répandues équitablement à travers l’ensemble du cosmos. La preuve manquante pour vérifier ses calculs n’allait pas tarder à être découverte. En 1965, les chercheurs Arno Penzias et Robert Wilson ont conjointement découvert ces radiations. Ces radiations, qu’ils ont appelées « les radiations cosmiques d’arrière plan » étaient répandues équitablement là où elles étaient observées. On s’est bientôt rendu compte que ces radiations étaient les vestiges du Big-Bang, se réverbérant encore depuis les premiers instants de la grande explosion. Penzias et Wilson ont partagé le prix Nobel pour cette importante découverte. Arno Penzias a dit à propos de cet extraordinaire événement : L’astronomie nous conduit vers un seul événement, un univers qui a été créé du néant... (Hugh Ross, The Creator and the Cosmos, How Greatest Scientific Discoveries of the Century Reveal God, NavPress, Colorado, Revised Edition, 1995, p. 122) En 1989, la NASA a lancé un satellite dans l’espace afin d’étudier le phénomène des radiations cosmiques d’arrière plan. Les capteurs sensibles à bord du satellite, appelé COBE, ont confirmé les calculs de Penzias et Wilson en pas plus que huit minutes. COBE a capturé les vestiges constituant la preuve du Big-Bang à partir duquel l’univers a jailli. Cette révélation, qui a été considérée comme la découverte du siècle, constitue la preuve directe et irréfutable du Big-Bang. Cette preuve du Big-Bang a été proclamée à voie haute par les médias internationaux : FOCUS : Ce soir en premier, nous allons essayer d’expliquer en des termes que nous pouvons tous comprendre, ce qu’un scientifique aujourd’hui appelle « la découverte du siècle sinon de tous les temps. » ceux la étaient les mots du physicien britannique Stephen Hawking. CLOSE-UP Sur Close-up ce matin, je vais me pencher sur l’écriture de Dieu. C’est comme ça que les scientifiques appellent les dernières données qu’ils ont sur l’espace intersidéral. En plus des preuves comme l’expansion de l’univers et les radiations cosmiques d’arrière plan, un autre signe important était la quantité d’hydrogène et d’hélium présents dans l’espace. Les observations scientifiques ont montré que le ratio de l’hydrogène par rapport à l’hélium dans l’univers était exactement le même que ce que les calculs avaient prédits.
  5. 5. La grande quantité d’hydrogène dans les étoiles encore flamboyantes dans l’univers constitue encore plus de preuves pour le Big-Bang. Car si l’univers n’avait pas eu de commencement et avait existé éternellement comme le prétendent les matérialistes, tout l’hydrogène de l’univers se serait à présent transformé en hélium. Toutes ces preuves irréfutables ont conduit à la reconnaissance de la théorie du Big- Bang à travers la communauté scientifique. De cette manière, la science a découvert que l’univers avait été créé. Dennis Sciama, qui défendait la théorie de l’état stationnaire avec Fred Hoyle durant plusieurs années, s’est exprimé sur ce qu’il a ressenti face aux preuves du Big-Bang dans les lignes suivantes : … j’étais un supporter de la théorie de l’état stationnaire, pas dans le sens que je croyais qu’elle devait être vraie, mais que je la trouvais tellement attirante que je voulais qu’elle soit vraie. … Mais à mesure que les preuves observationnelles hostiles à cette théorie commencèrent à s’empiler, il devenait de plus en plus évident que le partie était finie, et qu’on devait abandonner la théorie de l’état stationnaire. (Stephen Hawking's A Brief History of Time A Reader's Companion, New York, Bantam Books, 1982, pp. 62-63) Avec la victoire scientifique du Big-Bang, le concept de « l’existence éternelle de la matière » a été envoyé aux déchets de l’histoire. La science a découvert que la matière avait eu un début, qu’elle a été créée par Dieu à partir du néant. Cela prouve l’existence d’un Créateur, une vérité qui a toujours été reniée par les matérialistes. Face à ce fait sans aucune ambiguïté, Antony Flew, célèbre philosophe et ancien athée, était contraint de faire la confession suivante : Notoirement, la confession est une bonne chose pour l’esprit. Je vais donc commencer par confesser que … l’athée devrait être embarrassé devant le consensus cosmologique contemporain. Car il semble que les cosmologistes fournissent une preuve scientifique … que l’univers a bel et bien eu un commencement (Henry Margenau, Roy Abraham Vargesse, Cosmos, Bios, Theos, La Salla IL: Open Court Publishing, 1992, p. 241) Le Big-Bang a prouvé que, non seulement la matière a eu un commencement, mais également le temps. Le temps a également été créé avec le Big-Bang, car le temps est un concept qui dépend de la matière, et l’on ne peut guère parler de temps sans la matière. Ce fait a également montré aux scientifiques que la matière et le temps ont été créés par un créateur, qui n’obéit pas à ces notions et qui gouverne toute chose. L’astrophysicien américain Hugh Ross, l’auteur de le Créateur et le cosmos, écrit : Si le commencement du temps est concurrent avec le début de l’univers, … alors la cause de l’univers doit être une entité qui opère dans une dimension temps pré-existante et complètement indépendante de la dimension temps du cosmos. … cela nous dit que le Créateur est sublime, opérant au delà des limites
  6. 6. dimensionnelles de l’univers. (Hugh Ross, The Creator and the Cosmos, How Greatest Scientific Discoveries of the Century Reveal God, NavPress, Colorado, Revised Edition, 1995, p. 76) Plusieurs scientifiques qui ont étudié ces preuves scientifiques sans préjugés acceptent l’existence du Tout Puissant Créateur. Ce Créateur de la matière et du temps est Dieu, le seigneur de la terre, des cieux et des mondes. Comment les scientifiques ont découvert « l’équilibre délicat » de l’univers ? Comment l’équilibre miraculeux de l’univers s’est formé ? c’est ce qu’on verra tout de suite … L’EQUILIBRE MIRACULEUX DE L’UNIVERS La science moderne a prouvé non seulement que l’univers a été crée du néant, mais elle également montré que chaque petit détail était le résultat d’un design sans faille. Les découvertes d’aujourd’hui montrent que l’univers ne s’est pas formé par seul hasard, comme le prétendent les matérialistes. Au contraire, l’univers en entier est la parfaite création de Dieu. Un des ordres divins de l’univers était de créer les conditions les plus favorables pour les êtres humains. Les observations astrophysiques montrent : • Le taux d’expansion de l’univers • L’emplacement de la terre dans la galaxie « la voie lactée » • La longueur d’onde de la lumière du soleil • La valeur de viscosité de l’eau • La distance entre la terre et la lune • Le ratio des gaz atmosphériques Et plusieurs autres facteurs qui ont été délicatement conçus pour l’être humain. Cet équilibre est tellement délicat que même des changements mineurs dans ces ratios auraient rendu le monde invivable. Notre monde aurait été une planète morte. Les astronomes et les théoriciens de la physique appellent cet étonnant équilibre « le réglage délicat. » et chaque jour qui passe, nous montre de nouvelles preuves de ce réglage délicat. Voyant cette réalité, plusieurs scientifiques, même ceux qui avaient adopté les préjugés matérialistes, ont accepté que l’univers est un design parfait, et le produit de création. Par exemple, l’astrophysicien britannique George Ellis a écrit que ces réglages délicats présents dans l’univers peuvent seulement être expliqués par un « miracle », en d’autres termes, à travers une intervention divine : De stupéfiants réglages délicats arrivent dans les lois qui rendent cette complexité possible. Réaliser la complexité de ce qui a été accompli rend très difficile de ne pas utiliser le mot « miraculeux » sans prendre position vis à vis du
  7. 7. sens ontologique du terme. (G. F. R. Ellis, 1993, The Anthropic Principle: Laws and Environments, The Anthropic Principle, F. Bertola and U.Curi, ed. New York, Cambridge University Press, p. 30.) Le professeur John O’Keefe, un astronome travaillant pour la NASA, a dit : Si l’univers n’avait pas été fait avec la précision la plus infime, nous ne serions peut être jamais venus à l’existence. Mon point de vue est que ces circonstances indiquent que l’univers a été créé pour que l’homme puisse y vivre. (F. Heeren, 1995, Show Me God, Wheeling, IL, Searchlight Publications, p. 200.) En conclusion, après de longs siècles de tricherie matérialiste, aujourd’hui le monde de la science a clairement constaté l’existence de Dieu. L’équilibre splendide du Big-Bang … le superbe ordre qui s’est formé après cette explosion … nous verrons tout cela dans ce qui suit … L’EQUILIBRE SPLENDIDE DE L’EXPLOSION Comme nous l’avons vu, l’univers dans lequel nous vivons est venu à l’existence il y a quelques 15 milliards d’années suite à une fantastique explosion, et il a continué à s’étendre pour prendre finalement sa forme actuelle. Le vide de l’espace … Les galaxies … Les planètes … Le soleil … La terre … Bref, toutes les structures et les corps de l’univers se sont formés comme conséquence de cette explosion. Mais il y a un grand secret : le Big-Bang était une explosion prodigieuse qui contenait toute la matière nécessaire pour former l’univers. Si elle n’était pas plus qu’une explosion hasardeuse, la matière qui y était contenue se serait répandue pêle-mêle, aléatoirement et de manière désordonnée. Mais ce n’est pas ce qui est arrivé. La matière s’est répandue à travers le vide de l’espace et a formé les galaxies, les étoiles et les systèmes d’étoiles selon un plan bien défini. A la fin, un univers extrêmement systématique et ordonné s’était formé. Ceci était un concept étonnant pour plusieurs scientifiques, car toutes les explosions détruisent l’ordre en le décomposant en petits morceaux. Toutes les explosions ont un impact destructif. Donc, la formation de cet ordre sans faille à la suite du Big-Bang peut être expliquée seulement par un « miracle ». Comme l’a déclaré l’astrophysicien Allan Sandage : Je trouve plutôt improbable qu’un tel ordre vienne du chaos. Dieu … est l’explication du miracle de l’existence, pourquoi il y a quelque chose au lieu de rien. (J. N. Willford, March 12, 1991, Sizing up the Cosmos: An Astronomers Quest, New York Times, p. B9.)
  8. 8. Ce grand miracle a rassemblé ensemble les atomes d’une certaine façon, formant ainsi l’univers et l’équilibre parfait entre des milliards de galaxies et trillions d’étoiles et d’autres corps célestes. C’est Dieu, le tout sage et le tout puissant, qui a réalisé ce miracle et nous l’a exposé. Dieu dit dans un verset du Coran : Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, … qui n'a point d'associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions. (Coran 25 :2) Les morceaux de matière qui s’étaient formés suite au Big-Bang ont commencé à s’écarter les unes des autres à une vitesse vertigineuse. Mais s’ils s’étaient écartés entre eux légèrement moins rapidement, toute la matière se serait encore regroupée avant que le système des étoiles ait une chance de se former, à cause de l’énorme force de gravité. Et si l’univers s’était étendu juste un petit peu plus rapidement, alors la matière contenue dedans se serait dispersée et étalée de part en part de l’univers, et aurait empêché la formation et des galaxies et des étoiles. Dans les deux cas, il n’y aurait pas eu de créatures vivantes – y compris nous – dans l’univers. Mais aucune de ces situations n’a eu lieu, et à la place, un taux d’expansion extrêmement bien conçu a abouti à l’ordre actuel de l’univers. Alors, savons nous juste à quel point cet équilibre est délicat ? Le professeur Stephen Hawking, un des physiciens les plus éminents de notre age, a écrit dans son livre célèbre A Brief History of Time (une brève histoire du temps) : Si le taux d’expansion, une seconde après le Big-Bang avait été plus petit même de un sur une centaine de milliers de millions de millions, l’univers se serait re- effondré avant jamais d’atteindre sa taille actuelle. (Stephen W. Hawking, A Brief History of Time, Bantam Books, 1988, p. 121) Le célèbre journal science a comparé le début de l’univers au fait de placer un stylo sur sa pointe d’écriture de telle manière qu’il reste dans cette position même après le passage d’un milliard d’années. Un tel équilibre est vraiment au delà de la compréhension de la raison humaine. Que veut dire cet extraordinaire équilibre ? Sûrement, cet extraordinaire équilibre ne peut être expliqué par la pure coïncidence ; il désigne plutôt un design extrêmement intelligent. Le physicien théorique Paul Davies
  9. 9. de l’université Australienne d’Adelaid accepte cette réalité en dépit de son soutien pour le matérialisme. La cohérence miraculeuse apparente des valeurs numériques des constantes fondamentales de la nature doit rester la preuve la plus convaincante d’un élément de design cosmique. (Paul Davies. God and the New Physics. New York: Simon & Schuster, 1983, p. 189) Les conclusions éclatantes de la science ont amené Davies, un matérialiste, à reconnaître le fait que l’univers est le fruit de design et de création. Le professeur américain d’astronomie George Greenstein a émis une remarque similaire dans son livre The Symbiotic Universe (l’Univers symbiotique) : A mesure que nous étudions les preuves, la pensée se lève avec insistance que quelque organisme surnaturel devrait être impliqué. (George Greenstein, The Symbiotic Universe, William Morrow, New York, 1988, p. 27) En somme, le plan et l’ordre unique dans l’univers désignent clairement l’existence d’un Créateur qui possède une connaissance, une puissance et une intelligence infinies. Ce créateur est Dieu tout puissant, le seigneur de tous les mondes. Quel est le but de ce vaste vide qu’est l’espace ? Qu’est ce qui se serait passé si l’espace n’avait pas été aussi vaste ? Nous verrons cela dans ce qui suit … LE VASTE VIDE DE L’ESPACE Les distances entre les corps dans l’univers sont extraordinairement grandes comparées aux distances sur terre. La distance la plus longue qu’on peut parcourir sur terre est de 15000 kilomètres. Le soleil, un corps que nous pensons proche de nous est loin de 10000 fois plus loin, à 150 millions de kilomètres de notre globe. Des distances plus grandes que celle-ci sont mesurées en utilisant une unité appelée « années lumières ». C’est la distance que la lumière traverse à travers l’espace en une année, ajoutant 9 trillions et 460 milliards de kilomètres. La galaxie d’Andromède, qui est la plus proche de la voie lactée, se trouve à 2 millions d’années lumières de nous. L’univers lui même contient quelque 100 milliards de galaxies, et de la, nous pouvons constater que c’est au delà de la capacité de notre raison d’imaginer les vastes distances que l’univers englobe. Mais pourquoi l’univers est si vaste ? Les scientifiques qui ont cherché une réponse à cette question ont trouvé que la taille de l’univers est un autre chiffre étonnant. Les grandes distances entre ces corps rendent en fait les orbites des planètes « stables ». Les calculs ont montré que si ces distances avaient été un petit peu plus grandes, les forces gravitationnelles entre les étoiles auraient rendus les orbites instables, amenant ces corps à virer de leur chemin ordinaire.
  10. 10. De façon similaire, si ces distances avaient été juste un petit peu plus courtes, les éléments lourds qui sont projetés dans l’univers à travers les explosions de supernova ne seraient tombés sur d’autres étoiles ou d’autres planètes que très rarement, par conséquent, la terre aurait été privée des éléments essentiels à la vie. En conclusion, les calculs effectués sur ce sujet ont révélé une importante vérité : les distances entre les étoiles qui existent actuellement sont idéales pour l’existence d’un système planétaire comme le notre. Dans son livre L’Univers symbiotique, le professeur George Greenstein a écrit : Si les étoiles avaient été plus proches les unes des autres, l’astrophysique n’aurait pas été si différente. … la seule différence aurait été ma vue nocturne des étoiles, étendu sur le gazon, qui aurait été encore plus riche en étoiles. Et oh, oui – un seul petit changement de plus : il n’y aurait pas eu de « moi » pour cette vue nocturne, … Tout cet espace gaspilleur ! D’un autre côté, dans ce gaspillage même, réside notre sécurité. (George Greenstein, The Symbiotic Universe, p. 21) Un autre usage de ces grandes distances entre galaxies est d’empêcher les corps géants errant à travers l’univers de se heurter les uns aux autres. Si l’univers n’avait pas été si vaste, les météores géants se déplaçant en va-et-vient dans l’univers aurait heurté la terre et détruits toute vie sur notre planète. Tous ces équilibres montrent que les distances entre les objets célestes sont idéales pour l’existence de la vie humaine. Ces grandes distances ne se sont pas formées aléatoirement ; Dieu les a créées avec une certaine intention : Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ? … (Coran 67 :1-4) Les informations que vous avez entendues dans ce documentaire ont démontré des vérités très importantes : La philosophie matérialiste qui renie l’existence de Dieu et la création de l’univers a été réfutée par la physique moderne et l’astronomie. La science prouve que l’univers a été créé par Dieu. Il y a un plan, un ordre, et un design dans chaque petit détail de l’univers. Dieu a créé les équilibres idéaux pour les êtres humains. Dieu, le possesseur de la connaissance, la puissance et la sagesse infinies, a créé l’ensemble de l’univers, et notre devoir est de reconnaître et apprécier cette création merveilleuse. Car dans le Coran, Dieu s’adresse aux gens en ces termes : Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi “istawa” sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La
  11. 11. création et le commandement n'appartiennent qu'à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l'Univers ! (Coran 7 :54)

×