Curation web finale

370 vues

Publié le

Bonjour,

Voici mon rapport de curation web dans le cadre du cours REP24000 Internet et Relations publiques

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
370
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Curation web finale

  1. 1. Depuis que je suis toute petite, j’ai toujours été attirée par la beauté, lesvêtements, les personnes avec du style. Préférant passer mes journées à flâner dans lescentres d’achats et les boutiques ou bien dévorer des magazines de mode, plutôt qued’aller jouer dehors avec mes amis. On peut en conclure que je suis plutôt une mordue dumagasinage ainsi qu’une amoureuse des belles choses. Cependant, je suis une fille asseztimide, et même si j’étudie en communications, j’ai longtemps tardé à me mettre à joursur les médias sociaux. Voilà pourquoi, j’ai choisi le cours Internet et relations publiques;pour me donner le petit coup de pouce dont j’avais besoin pour me lancer sur les réseauxsociaux et surtout commencer mon blogue sur la mode : J’craque pour… J’y pensaisdepuis au moins un an, suivant quelques blogueuses, qui avaient attiré mon attention. Parexemple, la Brunette à Paris, le blogue de Betty, Garance Doré, The Little world offashion, AfterDRK, etc. Cependant, je me suis rendu compte que je m’intéressaisseulement au monde de la mode outremer. Donc, pour ce travail de curation, j’ai voulum’intéresser davantage à la mode locale. Je me suis donc demandé : qui sont nosdesigners, nos blogueurs mode, nos intervenants qui permettent au Québec de sedémarquer dans ce milieu difficile? Et surtout, où pouvons-nous nous procurer leurscréations? Cette curation sera divisée en quatre volets : le premier représentera ce que j’aijugé comme les meilleures sources pour vous présenter les designers d’ici et ceux à venir,ainsi qu’un aperçu de l’industrie et d’événements spéciaux. Le deuxième volet sera plusporté sur nos talentueuses blogueuses. Qui sont-elles? Que font-elles? Le troisième voletdressera un portrait des intervenants qui nous font connaître les designers québécois et lamode au Québec et qui aident à garder une image positive de l’industrie, souvent biaisée.Qui est derrière cette machine de tissus, de dessins et de créativité? Finalement, lequatrième volet et non le moindre, où pouvons-nous nous procurer leurs fameusescréations? Hé oui, une liste exhaustive de quelques bonnes adresses en ligne. Pour lesdeux premiers volets, je vais analyser la pertinence des sources trouvées en fonction deleur provenance, de la crédibilité des propos exposés, de la clarté de l’argumentation,c’est-à-dire, si l’information permet de mieux cerner le monde de la mode québécoise.Pour les deux autres volets, je vais tout simplement vous présenter, selon moi, les 1
  2. 2. meilleures trouvailles sur la toile au Québec en matière de concept original et de l’apportà l’industrie de mode. Volet 1 : Portrait de nos designers et aperçu d’événements populaires et de l’industrie. Commençons donc par présenter la crème de la crème des designers québécois selon le renommé magazine de mode Elle Québec. À l’occasion du Festival Mode et Design à Montréal ce juin dernier, on y présente sept designers québécois qui ont fait leur marque dans l’industrie. On dresse d’abord un portrait de leurs griffes et ensuite on entre dans leur univers plus personnel. Ce qui m’a permis de mieux cerner la personnalité des pionniers de la mode au Québec. De plus, j’ai confiance aux propos relatés, car je sais que le magazine Elle Québec est une source fiable et crédible dans le domaine de la mode. Les questions posées sont pertinentes et nous projettent dans un monde de créativité rempli de nouveaux projets et défis à relever, et qui nous rend fiers de nos designers chouchous.  http://www.ellequebec.com/mode/tendances/7-designers- quebecois/a/25397 Ensuite, j’ai trouvé un autre article sur Elle Québec.com donnant un aperçu de 15 designers à suivre. Puisque nous sommes dans le volet présentation des designers québécois, j’ai trouvé pertinent de mettre de l’avant des apprentis designers rêvant de devenir professionnels. Même si l’article a été publié le 6 juin 2010, j’ai quand même été étonnée de voir combien nous avons du talent en devenir au Québec dans le milieu de la mode. On présente l’essence sous le personnage et la marque de chacun de ces artistes. Encore une fois, j’ai une confiance absolue envers cette source, même que la fameuse Maddie Malone (blogueuse mode découverte durant cette curation) commente l’article. Ce qui prouve que Elle Québec est crédible et que même les praticiens du métier font appel à eux pour s’inspirer. Les propos de l’article nous donnent un très bon aperçu de ce que vont devenir ces étoiles montantes ainsi que leur collection, on peut même avoir accès à une galerie photo. 2
  3. 3. En somme, ce billet m’a donné encore plus le goût de creuser ce merveilleuxmonde de la mode.  http://www.ellequebec.com/mode/designers/designers-quebecois-15- nouveaux-noms-a-suivre-en-mode/a/34218Maintenant, passons aux choses sérieuses! J’ai déniché un article paru, il y aseulement plus d’un mois dans le journal web Info Culture dans le cadre d’unévénement mode ayant eu lieu à Québec présentant plusieurs designers de larégion. Organisé par Kolchic et Signatures québécoises, que je vous présenteraiplus tard! Un article très bien présenté, qui donne envie d’assister au prochaindéfilé des «Créateurs de Québec ». On y présente les designers participants, ceuxdéjà connus et d’autres tout nouveaux, tout beaux, ce qui permet d’étoffer nosconnaissances en matière de designer de mode québécoise. On expliqueégalement le cheminement de chacun d’eux et présente leur pièce sortie de leurcollection, choisies spécialement pour l’occasion. Bref, on croirait être assis aupremier rang! De ce que j’ai lu dans la section «À propos» du site de ce journal, lasource me semble fiable et crédible. Ce journal contribue quand même au«développement de la vie culturelle du Québec». Bref, j’ai énormément appris surce qui se passe dans ce milieu et non seulement à Montréal.  http://info-culture.biz/2012/09/27/premier-defile-des-createurs-de-quebec/Un très bel article déniché sur le journal Métro version web. Même si la braderiede mode québécoise est maintenant passée, j’ai quand même voulu mettre del’avant l’article paru le 17 octobre 2012, car non seulement elle présente unévénement formidable, mais elle soutient une cause ou plutôt une problématiqueancrée au sein de la mentalité du monde de la mode, à savoir le problème depoids. Cet événement c’est l’occasion de découvrir plusieurs designers québécoiset de s’approprier des pièces de collection à rabais, mais c’était aussi l’occasionde soutenir une cause importante. La provenance de l’article témoigne de sacrédibilité et les propos relatés sont sensés et touchants à la fois. On pose un autre 3
  4. 4. regard sur l’industrie de la mode et la superficialité qu’il peut parfois dégager. Ici, on apprend que le monde de la mode et de la beauté a aussi une conscience sociale. Dites oui à la mode engagée!  http://journalmetro.com/plus/tendances/174783/mode-pour-tous-a-la- braderie-de-mode-quebecoise/ Cet article de la Passerelle me semblait approprier pour cette curation, car elle explique la relation qu’ont les investisseurs avec le milieu de la mode au Québec. Comme il est important pour les designers québécois de trouver des portefeuilles pour lancer leur collection ou leur marque, je voulais seulement souligner la réalité de notre industrie. En effet, les investisseurs se sont découragés du Québec, donc les designers misent sur le partenariat avec les chaînes de magasins. De plus on explique la dualité d’un créatif et d’un gestionnaire, deux entités différentes, mais qui doivent composer ensemble pour atteindre des résultats. Pas facile le monde le mode! La source est très crédible et les explications et le portrait de ce volet de l’industrie aident à mieux cerner les préoccupations d’aujourd’hui.  http://lapasserellemontreal.com/2012/04/20/investir-dans-la-mode-au- quebec/Volet 2 : L’environnement des blogueuses mode du Québec et présentation de mesblogueuses préférées. Pour commencer ce volet, je pars en force avec une vidéo qui reprend l’événement Belles à bloguer (peut-être y assisterais-je l’année prochaine?). Cet événement avait pour but de donner de précieux conseils à nos blogueuses pour améliorer leur contenu, leur visibilité et surtout de se rencontrer entre elles. La provenance de la vidéo est une source fiable, car Coup de Pouce est un magazine réputé ici au Québec. La crédibilité des propos est très bonne, car ce sont les participantes, donc les blogueuses qui commentent l’événement. Je joins également les photos de l’événement via Facebook où l’on peut apercevoir les commentaires pertinents des blogueuses. Même si toutes les blogueuses ne gravitent pas dans le domaine de la mode, j’ai quand même voulu exposer cet 4
  5. 5. événement, car elle fait partie intégrante de l’environnement des blogueuses duQuébec.  http://video.coupdepouce.com/717633881001/Belles_a_bloguer_en_video  http://www.facebook.com/media/set/?set=a.468291731276.250720.14898 8156276Je vous présente selon moi un très bel exemple du potentiel d’un blogue. Toutd’abord, c’était une seule Québécoise, Audrée, qui a décidé de commencer latenue d’un blogue sur la mode. Ensuite s’est jointe Catherine, son bras droit etplusieurs autres collaboratrices, toutes mordues de la mode. Profitant du web pourse créer un magazine à leur image traitant maintenant une tonne d’autres sujetspassionnants autant que la mode. Bravo pour cette initiative très inspirée! Suivipar près de 5000 personnes sur Facebook, je crois que ce blogue a fait ces preuvesquestion crédibilité. On apprend toutes sortes d’astuces mode et beauté et sur lesdernières sorties ou voyages à effectuer! Simplement génial!  http://ellemlamode.com/Voici un article qui parle du métier de blogueuse et qui en même temps nous enfait découvrir une, quelle aubaine! Donc, voici Julia Vallelunga, qui a environ sixcents billets publiés en archives sur son blogue nommé «À la mode Montréal» etdétient une ligne d’accessoires. On peut donc conclure qu’elle est très crédibledans ce milieu. Elle est également suivie par plus de sept mille personnes surFacebook. Bien qu’elle soit blogueuse mode, elle a également mis sur pied ce«webzine» pour donner une meilleure visibilité à tous ceux qui voudraientpromouvoir leurs arts ou produits. Elle nous parle donc des différents types deblogueuses et de la difficulté à faire comprendre à son entourage que l’on gagnesa vie en bloguant!  http://www.alamodemontreal.com/mode/metier-blogueuse/J’ai tout simplement eu un coup de cœur pour cette Québécoise, qui est blogueusepour l’ONF le jour, et blogueuse mode le soir. Ça, c’est de la passion pour les 5
  6. 6. blogues! Je me suis dit qu’une telle passion valait la peine d’être suivie et c’estpour cette raison que je la joins à cette curation. Bien que son blogue ne compteque 65 membres, je trouve qu’elle est très crédible dans ces propos et qu’elle enconnaît un rayon sur la mode. De plus, elle est apparue dans quelques publicationsde renoms, comme le magazine Loulou et La Passerelle et elle a même eu lachance de participer à un billet commandité par Jacob. Une blogueuse inspirée quime tarde de mieux connaître. Je joins également le billet s’intitulant «Fait auQuébec», car je trouve cela approprié pour le sujet de cette curation.  http://www.catherineperreault.com/  http://www.catherineperreault.com/2012/10/fait-au-quebec.htmlMaddie Malone est une créatrice de mode et aussi une blogueuse. Bien que sonblogue semble est peu connu, je tenais quand même à la présenter comme uneblogueuse à suivre, car j’aime le ton humoristique et un peu ironique qu’elleemploie. De plus, ces collections sont très réussies. J’aime beaucoup le conceptd’être blogueuse et créatrice mode. Une belle inspiration!  http://www.maddiemalone.ca/accueil/  http://maddiemalone.blogspot.ca/Volet 3 : Les intervenants dans le milieu de la modeMême si S.W.A.P n’aide pas directement les designers québécois à se faireconnaître, je tenais quand même à présenter cette belle équipe, car j’adore lacause pour laquelle ils ont mis sur pied cet organisme à but non lucratif. En fait,ils recueillent des vêtements pour redistribuer aux moins nantis dans le cadre desévénements «Take off your clothes et Déshabille-toi». Un organisme dynamiquequi véhicule une bonne image de l’industrie de la mode.  http://theswapteam.org/tag/designersKolchi est une marque créée par la designer Christine Vézina et est réputée auQuébec. J’ai choisi cette marque parce que non seulement il y a une collection 6
  7. 7. attitrée, mais elle organise des événements pour également faire connaître d’autres talents au Québec. Cette initiative en plein de bon sens puisque la réalité de l’industrie aujourd’hui oblige les designers à s’entraider pour atteindre le sommet. Chapeau mademoiselle Vézina!  http://www.kolchicdesign.com/activites-et-evenements.html « L’Agence KA a pour mission première de devenir le meilleur appui marketing pour les entreprises de mode et les designers québécois. Son objectif ultime est la reconnaissance des talents dici, dans le but de sensibiliser le consommateur face aux produits locaux, « made in Québec ». Lorsque je suis tombée sur leur site et que j’ai lu cette phrase, je n’ai pu la modifier dans mes propres mots, car elle dit exactement ce qu’est l’Agence KA. Je tenais également à présenter cette agence, car c’est une pionnière dans son domaine. Ayant travaillé avec les plus grands : Ève Gravel, BodyBag, Dinh BÀ, etc. l’agence KA rend la tâche plus facile pour les créateurs d’ici.  http://www.agenceka.com/fr/page/l-agence-ka.htmlVolet 4 : Les bons plans magasinage 100% Québec sur la toile Sur ce site, on retrouve plusieurs designers québécois, dont Caroline Néron, Denis Gagnon, Ève Gravel, etc. Le style épuré rend l’expérience plus agréable et facile d’utilisation. On peut avoir accès facilement aux collections des différents designers. Il y a une large sélection de marques et on y propose le «look du moment» pour celles qui veulent absolument être tendance. Les transactions sont effectuées par Paypall, ce qui est grandement sécuritaire et la livraison est gratuite au Canada. Il est également possible de retourner les articles après achat. Des heures et des heures de plaisir!  http://www.chiccane.com/fr/index.php?option=com_content&view=frontp age&Itemid=1 Très beau site, très coloré. On a envie de le parcourir et d’y rester pendant des heures. L’aspect esthétique du site est très réussi, l’œil est tout de suite attiré par 7
  8. 8. ce beau rose fuchsia. Les bijoux sont entièrement fabriqués au Québec et mêmefabriqués sur mesure si souhaitée!  http://www.bijouxdefantaisie.com/Un site québécois un peu moins explosif dans sa présentation, mais un accèsillimité à tous pleins de produits beauté, mode, santé, etc. Ce que j’aimeégalement de ce site transactionnel; c’est qu’un blogue y est rattaché. Et pasn’importe quel blogue, un blogue qui nous donne des conseils sur les produits, enautres. Des passionnées de la mode qui nous le font bien découvrir!  http://www.divasenligne.com/boutique/Le site Yoonika est un site québécois qui vend toutes sortes de hauts différentsainsi que plusieurs accessoires pour les femmes. Le design général est moinséclatant que les autres sites, mais il y a également un choix époustouflant deproduits.  http://www.yoonika.com/a-propos-de-nous-yoonika.aspxJe tenais tout particulièrement à vous présenter ce site d’achats, car il est plutôtunique et est très avant-gardiste. En effet, lorsqu’on achète une pièce de vêtementsur le site on participe à encourager des organismes à but non lucratif, car unpourcentage des ventes est prévu pour ces organismes. De plus, S&C organise desséances de vente exclusive», ce qui permet de fabriquer la bonne quantité deproduits et d’aider ainsi l’environnement. Aller voir un atelier de création d’unproduit destiné à faire des profits avec Marie St-Pierre, entre autres.  http://www.styleandconscience.com/  http://vimeo.com/15872687Voici pour terminer en beauté cette curation une petite vidéo que je juge trèspertinente mettant en vedette le gourou du stylisme au Québec : Jean Airoldi. Ilnous donne des conseils pour mieux se servir des sites de magasinage en ligne!Bonne Écoute!  http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/sb/mode/168696 /magasiner-en-ligne 8

×