Chroniques Francophones 1

399 vues

Publié le

Magazine de l'O.R.F. (Organisation Rotaract de la Francophonie) - Edition 2004

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
399
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chroniques Francophones 1

  1. 1. Chrroniiquess FFrranccophoness www.rotaract.fr N°1 - 4ème Trimestre 2004 Edito par Bertrand SALIFOU Avec et pour les jeunes : une Francophonie solidaire et active ! Consacré presque essentiellement au lancement de notre amicale, cet éditorial, premier du genre dans l’espace francophone, reflète notre envie d’agir ! Envie d’agir ? Oui , mais pourquoi ? Tout simplement parce nous sommes l’avenir de la francophonie. Nos actions en témoignent et l’engagement associatif des jeunes francophones est aujourd’hui une évidence. Au Rotaract, depuis plus de 36 ans les jeunes s’efforcent d’imaginer de nouveaux ponts d’amitié et prennent part activement à la réalisation d’actions en faveur des autres. Le Rotary, son parrain, fêtera bientôt son centenaire ! C’est dire qu’au moment d’écrire ces quelques lignes, je mesure toute la portée de la confiance que me témoignent nos amis francophones dont je me fais l’interprète; Ils sont nombreux, rotaractiennes et rotaractiens des cinq continents, à se mobiliser depuis quelques semaines pour la mise sur pied de notre amicale des clubs Rotaract de l’espace francophone. Je les en remercie tous ! Action pour HAÏTI Une collecte de matériel suite aux tragédies causées par le cyclone Jane, est en cours d’organisation. Le Président du Rotaract club de Port-au-Prince, Antoine Raphaël Junior et le Gouverneur du District 7020, Victor Gibbs comptent sur notre solidarité. Nous vous tiendrons informés par courriel « Une vie associative qui a un sens, c’est avant tout un projet conduit à travers des actions concrètes, élaborées dans un fonctionnement collectif, capable d’accueillir des acteurs de générations, de catégories sociales, de professions et de compétences différentes, … c’est (pour celui qui s’engage), une contribution à la transformation sociale » ; ces mots de Jacques Demeulier, Directeur des CEMEA (Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active), résument entièrement, le sentiment qui m’anime en m’adressant à vous ! (suite en page 3) Bertrand SALIFOU Président Fondateur de l’O.R.F. Adhésion Votre club peut désormais adhérer à l’O.R.F. en retournant le bulletin d’inscription. P.9 Découverte Présentation du Rwanda et de sa culture. P.8 Actions Les clubs R o t a r a c t prés e n tent les actions réalisées à t r a v e r s d i v e r s articles et p h o t o s . P.11 & 12 Francophonie Les différentes organisations de jeu-nes oeuvrant dans la solidarité inter-nationale se sont retouvées à Paris pour échanger leurs expériences. P.2 Chroniques Francophones Edition n°1 - 4ème Trimestre 2004 Directeur de Publication : B. Salifou Rédacteur en Chef : H. Piglowski Impression : AGL Laffitte Prochaine édition : février 2005 Site : www.rotaract.fr/chroniques Envoyez vos articles et photos à publications@rotaract.fr Le Comité de l’O.R.F. vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année. très prochainement et aussi sur internet à l’adresse : www.rotaract.fr/action-haiti.
  2. 2. 2 Francophonie N°1 - 4ème Trimestre 2004 Prix littéraire des ambassadeurs de la francophonie au Danois Leif Davidsen sélectionné "La femme de Bratislava" (éditions Gaia) pour "l'apport à la culture mondiale d'une oeuvre extrêmement intéressante, documentée, vivante, qui ouvre notre regard sur le monde d'aujourd'hui et ses drames: drames de l ' h i s t o i r e, dr ame s p e r s o n n e l s ", se l on l'ambassadeur de Bulgarie Dimo Dimov. Le Prix des ambassadeurs récompense un livre danois récemment traduit en français, "contribuant ainsi L’engagement des Jeunes dans la Solidarité Internationale - De l’intérêt grandissant des jeunes pour les actions de solidarité internationale, marquant une volonté de mobilité, de rencontres, d’échanges et d’une mondialisation à visage humain. - De la volonté de près de 200 personnes étaient attendues à cette occasion. Cet événement fait suite à la publication commune par l’INJEP, Léo Lagrange, l’Association française des volontaires du progrès et le Groupement d’Echanges, de Recherche de Formation et d’action pour le Co-développement, d’un ouvrage sur ce thème : le livre contient plus de cent pages de fiches pratiques comprenant les contacts, les formations, les repères indispensables avant de franchir le pas de l’engagement. L’objectif de cette ren-contre est de témoigner : Le Conseil Régional d’Ile de France, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), la Fédération nationale Léo Lagrange (FNLL) et leurs partenaires, ont organisé le mardi 19 octobre dernier une table ronde sur le thème de l’Engagement des jeunes d a n s la s o l i da r i t é internationale : jeunes, responsables associatifs… à promouvoir la diversité culturelle et la diffusion de la littérature danoise contemporaine dans le monde francophone", selon ses initiateurs. Il s'agit de la troisième édition de ce prix institué en 2001 par les onze a m b a s s a d e u r s au Danemark des Etats membres de l'Organisation internationale de la Francophonie. (Source : www.tv5.org) Photos de la Manifestation : http://www.piglowski.org/photos/rv-engagement2004 Pour toute commande s’adresser à : INJEP - UDIP 9-11, rue Paul Leplat 78160 MARLY-LE-ROI Tél : 01 39 17 27 45 Fax : 01 39 17 26 03 Courriel : publications@injep.fr Bertrand SALIFOU et Hervé PIGLOWSKI représentaient l’Organisation Rotaract Francophone Des chantiers difficiles nous attendent et la Francophonie a besoin de jeunes et d’esprits créatifs, tout à la fois, avertis et pragmatiques, capables de frayer des voies pour l’avenir et de mobiliser autour d’idées fortes les sociétés civiles de l’espace international francophone. Pour conduire et gagner ces batailles émancipatrices, je sais pourquoi compter sur la jeunesse et ses organisations de solidarité. Abdou DIOUF, Secrétaire Général de l’organisation Internationale de la Francophonie Djibril TANGARA, Ministre Malien du Développement Social de la Solidarité et des Personnes Âgées. Le romancier danois Leif Davidsen a reçu mercredi 20 octobre le "prix littéraire 2004 des ambassadeurs d es pa y s d e la f r a n c o p h o n i e à Copenhague" pour son ro-man "La femme de Bratisla-va". Le prix, d'une valeur de 1 0. 00 0 cou r o n n es danoises (1.346 euros), qui récompense un auteur danois traduit en français, a été remis au lauréat lors d'une cérémonie en présence du prince consort Henrik de Danemark, époux de la reine Margrethe II. Leif Davidsen, 54 ans, a publié 8 romans au Danemark, traduits en 15 langues, dont 6 en français. Il s'est déclaré "réjoui qu'un roman, dont l'histoire prend son point de départ au Danemark, mais traite de notre réalité européenne et de notre histoire tragique et cruelle, présente un intérêt qui dépasse les frontières du royaume". Le jury, un comité de lecture de 5 membres, a l ’ e n s e m b l e d e s organisateurs de cette table ronde de maintenir actif cet intérêt, en se donnant les moyens et outils d’accompagner, de soutenir les initiatives des jeunes à l’international.
  3. 3. N°1 - 4ème Trimestre 2004 Francophonie 3 Edito par Bertrand SALIFOU à l’alphabétisation des générations futures. L’Enfance justement sera au coeu r de n os préoccupations. A cela une raison principale : 15 ans après l’adoption par l’assemblée générale de l’ONU (le 20 novembre 1989) de la convention relative aux droits des enfants dans le monde, le danger rode toujours… et l’enfance est en ligne de mire de notre triste actualité ! Les besoins sont multiples sur la terre ! L’incivisme, la faim dans le monde, les enfants en guerre, les enfants des rues, de Ramallah à Bouaké, de Haïti au Cambodge ! Les enfants illettrés. Autant de maux qui handicapent l’avenir , des chances non données! « Il est si beau cet enfant, Xe Sommet de la Francophonie à Ouagadougou (Burkina Faso) gouvernements francophones, sera la troisième en terre africaine après le Sommet de Dakar (Sénégal) en 1989 et celui de Cotonou (Bénin) en 1995. Le développement solidaire de l’espace francophone conduira à sa meilleure intégration dans l’économie mondiale », a déclaré Abdou Diouf, Secré-taire général de l’Organisation i n t e rna t ional e de la Francophonie. Parmi les points économiques prévus à l’ordre du jour des discussions des chefs d’Etat et d e g o u v e r n e m e n t francophones figurent la lutte contre la pauvreté, la microfinance et le microcrédit, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nopada/Nepad) et le Fonds mondial de solidarité (FMS). L’Organisation internatio-nale de la Francophonie compte en effet, parmi Réunis à Paris le vendredi 1er octobre pour la 51e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) , les représentants personnels des c he fs d’ E t a ts et de gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont débattu des derniers préparatifs du Xe Sommet, organisé les 26 et 27 novembre prochains à Ouagadougou. « Placée sur le thème de « La Francophonie, espace solidaire pour un développement durable », cette dixième réunion des chefs d’Etats et de avec son doux sourire » nous di sai t Vi c t o r Hugo ? Alors, que ne ferions nous pas pour un sourire d’enfant ? Chacun à sa manière s’inscrit dans l’imaginaire du service et celui de la solidarité internationale ; mais nous devons « travailler ensemble et découvrir ensemble » qu’il n’y a aucune limite à ce que nous pouvons accompl i r. Susci tons l’action, notamment chez les jeunes ; développons l’envie d’agir et remettons l’individu au centre de l’action ; arrêtons de faire du monde un endroit où les enfants, femmes et hommes sont devenus une arme, le kidnapping une arme de guerre… Vive la francophonie Amitiés. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.sommet-francophonie.org/ouaga2004. Nous devons agir, parce qu’ e n s embl e, nous sommes plus efficaces ! agir pour construire une Francophonie plus solidaire et active ; les festivités de célébration du centenaire du Rotary nous offrent une occasion majeure de fédérer notre réflexion et action pour réaliser ensemble, ce qu’aucun de nous ne pourrait accomplir seul. Fédérer c’est créer ! Créer c’est gagner ! Gagner à mieux partager les fruits de notre engagement. Il ne s’agit pas de partager des places mais bien de faire de la place au partage et transformer ainsi notre diversité culturelle en particularité francophone ! Nous devrons apporter une réponse urgente aux défis d’aujourd’hui en matière de santé ; nous pensons à la recherche médicale qui mérite d’être soutenue, au SIDA et plus généralement aux nouvelles générations de maladies (NGM) que sont : l ’ i l let t r isme, l’incivisme et la pauvreté. Une attention particulière devra être apportée par notre amicale à la situation de la femme dans le monde ; et oui la Femme ! Rendons lui hommage. Je pense aux femmes de l’Inner-Wheel International qui depuis bientôt un siècle aussi ont su s’imposer comme par t ena i r es i ncontour nabl es de l’activité rotarienne. Je pense à celles que nous devons aider à apprendre à lire, écrire, compter : c’est donner l’occasion et les moyens, à la mère de t r a n s m e t t r e l a connaissance à son enfant et contribuer ainsi d’Andorre et la Grèce). Les d é c isions quant a ux demandes d’adhésions et de modification de statut seront prises par les chefs d’Etats et de gou v e r n emen ts à Ouagadougou. Appuyant la démarche entreprise à l’UNESCO en faveur de la diversité culturelle et pour l’exclusion des biens et services culturels du champ d e s n é g o c i a t i o n s c o m m e r c i a l e s , l e s représentants personnels des chefs d’E ta ts et de gouvernements francophones ont examiné les négociations en cours dans la rédaction du projet de Convent ion internationale concernant la diversité culturelle. s e s 5 1 E t a t s e t gouvernements membres, 24 des 49 pays les moins avan-cés (PMA). Outre une Déclara-tion finale sur le thème du Sommet, les chefs d’Etat et de gouvernement présents à Ouagadougou adopteront également, pour la première fois, un « Cadre stratégique décennal » qui, en clarifiant les missions et en identifiant les enjeux de la Francophonie, d é f i n i ra les grandes orientations de l’Organisation pour les dix années à venir. Les participants du CPF ont examiné, pour avis, les nouvelles candidatures des pays désirant adhérer à l’Organisation internationale de la Francophonie en qualité de membres observateurs (l’Arménie, l’Autriche, la Croatie, la Géorgie, la Hongrie) ou en qualité de membres associés à l’OIF (la Principauté Cascade de Banfora
  4. 4. 4 Conférence N°1 - 4ème Trimestre 2004 Où en est la langue Française? Dans le petit cercle qui est le nôtre, il m’est souvent arrivé de déplorer l’appauvrissement de la langue française; c’est une évolution que l’on se plaît à présenter comme irréversible et fatale… Quels qu’en puissent être les motifs et le devenir, il m’a paru intéressant de glaner dans un article publié par la revue Positions (N° 20 de décembre 2002) les éléments d’une analyse très complète venue sous la plume de deux écrivains particulièrement qualifiés, Mme Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie Française, et M. Gabriel de Broglie, également académicien. “ s o l u t i o n n e m e n t ” … Personnellement, j’attends au prochain printemps le verbe “solutionnementer” e t , peut-être, son “solutionnementement”… Un autre mal, plus discret, gagne du terrain : le nomina l i sme . Deu x ex p l i c a t i o n s à ce phénomène : la confusion entre l’idée ou l’acte avec le mot, baptisé “concept”… et le refus de construire une phrase. Ainsi, la langue parlée par les médias a tendance à ne plus connaître que la phrase sous sa forme la plus dépouillée, débarrassée des to u r n ures de l’interrogation ou de la négation : “Vous faites quoi, demain? “Proche du n o m i n a l i s m e , l a subs ta nt i v i té, déj à vilipendée par les grands grammairiens : el le supprime les verbes et appesantit les adjectifs pour obtenir un effet d ’ é v i den ce ou de constatation définitive ; défaut très répandu chez les rédacteurs de ministère qui démontrent aisément que la lourdeur a du poids. L’analyse de Mme Carrère d’Encausse se poursuit en constatant le désastre des accords, avec la mort de l’imparfait du subjonctif et l’escamotage - plus facile quand il est oral - des accords de participes, moins aisés toutefois à camoufler quand il s’agit d’accorder le verbe et le sujet:“un couple ont été menacés”. La politique, miroir de l’idéologie, a créé ses propres élucubrations : il n’était pas convenable de dire “un pauvre”,c’est tellement plus savant et plus riche de dire “un économiquement faible”, tournure ridicule et qui ajoute à l’inéluctable constat une note de discrète compassion. On voyait, évidemment d’un mauvais oeil, d’être “aveugle”mais quel confort moral quand on n’est que “ m a l v o y a n t ” , “malentendant”, “à mobilité réduite”. Vous savez sûrement que les Au IXe Sommet de la Francophonie, à Beyrouth, curieusement, c’est par une sorte de réquisitoire prononcé par le romancier i v o i r i e n Hama d o u Kou rouma que l es problèmes ont été posés. Avec vigueur. “Vous autres Français, vous passez votre temps à accuser l’anglais de réduire la place de votre langue dans le monde et à comptabiliser les pays qui a d h è r e n t à un e o r g a n i s a t i o n p l u s préoccupée, au demeurant, de politique que de langue mais laissez-moi vous demander:qu’avez-vous fait du français? Que nous proposez-vous, à nous qui, en Afrique, veillons jalousement sur le français, sinon une langue défigurée, abâtardie, que vous ne savez plus ni parler ni écrire correctement”. La première réponse de Mme Carrère d’Encausse fut, nécessairement plus mesurée : “Sans doute man q u o n s - n o us de vigilance lorsque nous constatons que des anglicismes chassent des mots français parfaitement const i tués, lesquels finissent par sortir de l ’ u s a g e , m a i s … ” L’anglomanie langagière n’est pas seule en cause. Une mode de substitution des mots compliqués aux mots simples sévit chez les parleurs français, par inculture ou par snobisme; ainsi de “l’opportunité”qui fait plus riche que “ l ’ o c c a s i o n ” , d e “solutionner”au lieu de “résoudre” (verbe irrégulier dont la conjugaison pourrait révéler une certaine ignorance). Le néologisme fleurit avec “positiver” ; il escalade les salles “gradinées”,évite soigneusement la bande “podotactile” des quais de métro et s’enfuit à la faveur d ’ u n e f e n ê t r e “oscillo-battante”… “Selon le pédantisme ordinaire qui attribue le nom d’une science à son objet, on remplace le climat par la “climatologie”, la mé-t h o d e p a r l a “méthodol o gie” , les m a l a d i e s pa r l a “pathologie” etc. (Philippe Barthelet). La Sécurité Routière fait à notre langue un superbe cadeau en déplorant la plus grande “accidentologie”… Et le mal se répand : “solutionner” engendre Séminaire International « Joindre les Continents » organisé par le club Rotaract d’El Koura, au Liban. Trois personnes qui constituaient le « personnel » d’un bureau s’appellent désormais « ressources humaines » comme s’il s’agissait d’évoquer toute la population de la planète...
  5. 5. N°1 - 4ème Trimestre 2004 Conférence 5 systématique dans l’esprit du grand nombre, quand ce n’est pas d’un ridicule qui, hélas, ne tue plus. Bravo, tout de même pour u ne “p r o c u r e u r e ” , oralement montée sur roulements à billes… mais qui nous évite une “procureuse” qui ferait penser à d’autres métiers. Nous n’avons, jusqu’ici, relevé que des détails de surface, des procédés de d é t é r i o r a t i o n qu i demeurent encadrés par une certaine orthodoxie et largement tributaire de l’état linguistique sur lequel s ’ e x e r c e n t l e u r s errements… Beaucoup plus intéressante est la face cachée de cette évolution, effectivement programmée par une idéologie qui n’hésite pas à afficher ses finalités ; car les idéologues qui travaillent en silence à c e t t e des t r u c t i o n systématique de la langue ont un but:faire du vocabulaire ainsi martyrisé l ’ i n s t r ume n t d’ u n c h a n g e m e n t d e s mentalités. Voici comment on commente la finalité de Journée Rotactlon organisée par les clubs Rotaract la “novlangue” telle qu’elle s’exprimait en 1984 sous la plume d’Orwell : “Vous croyez que notre travail principal est d’inventer de nouveaux mots. Pas du tout. Nous détruisons chaque jour des mots, des vingtaines, des centaines de mots ; nous taillons la langue jusqu’à l’os… Naturellement, c’est dans les verbes et les adjectifs qu’il y a le plus de déchets mais il y a aussi des centaines de mots dont on peut se débarrasser. Ne voyez-vous pas que le véritable but de la novlan-gue est de restreindre les limites de la pensée? Chaque année, il y aura de moins en moins de mots… et le champ de la conscience sera de plus en plus réduit”. D’une manière encore plus générale, le philosophe Finkelkraut a remarquable-ment analysé le phéno-mène dans un ouvrage au titre significatif La Défaite de la pensée. En d’autres circonstances, il m’est arri-vé d’affirmer qu’il faudra réinventer Le Siècle des Lumières. Il demeure que… se priver des mots, détériorer un ou-til admirable que l’on a mis des siècles à façonner, c’est perdre les multiples moyens offerts par les lan-gages parallèles qui per-mettent toutes les allu-sions, les évocations, les doubles sens. Se priver des mots, des étymologies, des correspondances avec les autres langues, c’est perdre le pouvoir d’exprimer la fi-nesse et les nuances, c’est se mutiler par ignorance ou par paresse; c’est accepter le règne des “cancres”, ja-dis relégués au fond de la classe, c’est subir sans ré-actions ce que René Benja-min appelait “l’assaut des primaires”, la loi de la mé-diocrité - qui est celle du Le District 1700 et ses 7 représentants francophones à la Convention Française de Colmar, en compagnie de Katie Lakey et Serge Gouteyron. obèses ont “une surcharge pondérale” mais vous ne savez peut-être pas que les bossus ont “une verticalité contrariée” ; ce sont de réjouissantes surcharges verbales qui me font penser aux déguisements du Mardi-Gras. Regrettable, à mon sens, est de devenir “préposé”, comme un presse-papier sur un bureau, quand on était le facteur qui dévalait en courant les escaliers ; mais il est infiniment réconfortant de se voir appeler “employée de maison” quand on était “la bonne”, “inspecteur-élève” quand on est “élève-inspecteur”, “machin principal” quand on n’était que “machin ordinaire”… et je m’incline devant la promotion mirifique du “balayeur” devenu… “technicien de surface”. Au pluriel, trois personnes qui constituaient le “personnel” d’un bureau s’appellent désormais “ressources humaines” comme s’il s’agissait d’évoquer toute la population de la planète… Grandiloquence, vanité, mégalomanie, impriment leur trace dans le langage d’une époque : cela peut aller assez loin, par exemple lorsqu’un distingué ingénieur d’EDF en vient à mirer sa propre satisfaction dans l’eau d’un lac de barrage à construire… dont il constate par avance “la parfaite horizontalité”(sic). Autre distorsion, lourde de c o n s é q u e n c e s , le dévoiement des mots simples comme le mot “jeune” désormais assimilé à la délinquance, elle-même devenue simple “incivilité” parce que l’on n’a pas voulu appeler les voyous par leur nom ou que l’on les a affublés de l’appellation indulgente, un peu méprisante mais presque affectueuse de “sauvageons”. Très significative, aussi, de l ’ a v e u g l e m e n t d é m a g o g i q u e , l a féminisation des titres, qui les frappe d’une sorte d ’ a b a i s s e m e n t Suisses de Lucerne et de Zug.
  6. 6. 6 Conférence N°1 - 4ème Trimestre 2004 et de tous les décideurs. Une langue soutenue que l’on retrouve à la campagne et chez un grand nombre de Français, attentifs à leur patrimoine. La langue enseignée en France, détériorée par des réformes successives issues de pensées formelles mal maîtrisées. Celle que les professeurs russes, chinois, américains ou arabes enseignent avec amour aux élèves de leur pays… Devant cette situation et puisqu’il n’existe aucune volonté politique globale pour préserver la langue… que faire? Former les cadres des pays qui ne sont pas toujours attirés par la francophonie est le plus sûr moyen de consolider la position de la langue française comme “langue des élites”. C’est une grande cause n a t i o n a l e , s a n s aucunement compter sur les Politiques dont “ce n’est pas le souci” (le mot a été écrit par un Inspecteur des Finances, président d'une association précisément vouée à la défense du français dans les textes officiels). Je me résume : avec la médiocrité planifiée d’en h a u t , s’ e s t t ou t naturellement installée une connivence avec la médiocrité, désormais sacralisée par une sorte de suffrage universel. Nous sommes condamnés à n’avoir plus qu’une langue de marchands. Et une pensée au même niveau ; c’est probablement ce que veulent les grands politiques pour le peuple qu’ils chérissent et qu’ils exploitent. La Renaissance, les grands siècles français sont à recommencer : ce sera l’oeuvre de nos enfants ou petits-enfants car, en politique ou en généalogie, on n’est jamais trahi que par les siens… Trahi… ? Mais, parfois secouru par d’autres : en Europe, en Afrique ou ailleurs : j’ai des amis autrichiens qui parlent le français mieux que moi. Souvenir paradoxal , inattendu, réjouissant : j’ai trouvé un jour, dans la copie d’une étudiante camerounaise une analyse pittoresque des six langues européennes que l’on parle dans son pays : l’allemand, relents historiques et un argot allemand ; le français, et notre argot plus ou moins assaisonné à la sauce africaine; l’anglais, doublé d’un indéfinissable sabir évolutif qui ressemble bien moins encore à l’anglais que l’américain de ChinaTown. Mais le plus bel exemple de fidélité à la France et à sa langue, c’est celui qui nous est donné par un très grand Monsieur, qui disait:“Je suis plus noir que le bout de mes souliers mai s j’enseigne le français aux Français…”Ainsi parlait Léopold Sédar Senghor… nombre - subir, comme le disait un vieil ami pharma-cien, “une poussée de mi-nables”. La faute est imputable à une minorité de profes-seurs qui se sont voulus idéologues mais on ne sau-rait accuser, comme le dit excellemment Mme Carrère d’Encausse, “un corps en-seignant” compétent et dé-voué mais désespéré car il est victime des aberrations de théoriciens de l’éduca-tion qui ont pu, sans ren-contrer la moindre opposi-tion des Politiques et sous couvert d’analyses psycho-logiques raffinées mettre en oeuvre des principes destructeurs : l’égalité, qui présume que tous les indi-vidus sont également doués pour tout;d’où une nouvelle finalité pour l’en-seignement qui n’a plus pour mission de tirer les élèves vers le haut mais de veiller à ce que tous se fon-dent dans une masse indif-férenciée. l’enseignement doit délaisser la transmis-sion du savoir pour encou-rager l’invention spontanée résultant du génie naturel de “l’apprenant”.Un nou-veau monde où l’apprenant est devenu “l’élève-roi”, libéré d’un “père castra-teur”. Victime, au premier rang, la langue française, privée de l’appui des langues ancien-nes et vouée aux évolutions aberrantes des langages de la rue, de la publicité, des médias, grandement cou-pables mais… proprement incroyables sont les propo-sitions des grands théori-ciens à l’égard de la langue française :on demandera par exemple aux élèves de récrire Proust en suppri-mant toutes les proposi-tions subordonnées ou de le récrire en langue “people”. Même au plan politique, la langue française est en pé-ril : l’édit de Villers- Cotterêts est contesté au profit de l’émergence de langues régionales qui n’ont aucune audience in-ternationale et diplomati-que. La situation du français est, d ’ a i l l e u r s , t r è s contradictoire : dans le monde, son prestige est immense… elle est présente sur tous les continents et, pour les élites, elle reste la langue privilégiée de la culture ;le français est enseigné dans 118 pays par des professeurs nombreux, passionnément attachés à transmettre à leurs élèves une langue que n’encombrent ni les anglicismes inutiles, ni les néologismes qui n’ont pas de sens ni la langue déformée par le souci d’être “politiquement correct”. La langue diffusée à l’étranger n’a pas été a f f e c t é e par l e s “ r é f o r m e s ” ( ! ) pédagogiques en honneur en France. De sorte qu’il existe désormais un écart notable entre plusieurs “langues françaises”:cel le des médias, du monde économique, de la publicité Conférence tenue par : Marcel Mousset, du Rotary club Montluçon (France). Extrait du magazine « Le Rotarien », édition de mai 2004. Nous tenons à remercier Christophe Courjon, Rédacteur en Chef du magazine « Le Rotarien ». L’édit de Villers-Cotterêts est contesté au profit de l’émergence de langues régionales qui n’ont aucune audience internationale et diplomatique.
  7. 7. N°1 - 4ème Trimestre 2004 Evanston 7 William Boyd désigné pour devenir président du R.I. en 2006-2007 Un nouveau Fonds pour l’enfance porteur d’espoir Le président Glenn Estess encourage les Rotariens à profiter de l'année du centenaire pour monter des actions au profit des enfants : don de livres, vaccination contre la polio, financement de puits, aide aux orphelins du sida, etc. En février dernier, les administrateurs de la Fondation ont créé au sein du Fonds permanent un Fonds pour l'enfance qui sera mis à la disposition du Fonds mondial pour des actions humanitaires répondant aux besoins des enfants. Le pourcentage d'utilisation de ces fonds sera aligné sur celui du F o n ds per m a n e n t . Lorsque des revenus d'investissement seront disponibles, les clubs et districts pourront solliciter un soutien financier du Fonds pour l'enfance en utilisant les programmes existants de la Fondation, p a r e x emp l e l e s subventions individuelles et de contrepartie. Les actions approuvées peuvent être diverses, dès lors qu'elles Les pères fondateurs du Rotary à l’honneur juillet à Crestwood (Illinois) en l'honneur de Paul Harris et Silvester Schiele, à Carlinville (Illinois) pour Gustavus Loehr et Robert A. Stuart Jr., et à Portland et Litchfield (Maine) en hommage à Hiram Shorey. Pour en savoir plus, c o n s u l t ez le sit e www.rotary.org. A l'occasion du centenaire du Rotary, le président Glenn Estess a organisé des Journées des fondateurs des t i n é e s à rendr e hommage aux pionniers du Rotary et à leur rôle dans son développement initial. Trois Journées des fondateurs organisées par des clubs ont ainsi eu lieu en Les informations de cette page sont extraites du site www.rotary-francophone.org. De gauche à droite : Sylvester Schiele, Paul Harris, Hiram Shorey & Gustave Loehr. en 2004 également. Il a beaucoup oeuvré pour le programme PolioPlus et en faveur de l’alphabétisation comme en témoigne cette photographie. Le 13 septembre, la commission de nomination du président 2006-2007 s’est réunie à Evanston et a choisi William Boyd. Il est membre du Rotary club de Pakuranga, Auckland, Nouvelle- Zélande. Sans proposition d’un autre candidat avant le 1er décembre 2004 il sera officiellement le président dés igné du Rotar y International et succèdera le 1er juillet 2006 au Suédois Carl Wilhem Stenhammar. Avant sa retraite en 1995, William Boyd était directeur général de Gordon& Gotch, le plus grand distributeur de journaux de Nouvelle- Zélande. Pendant sa jeunesse il s’était beaucoup investi en faveur de l’église presbytérienne et dans le mouv eme nt Sco u t . Sur le plan rotarien, il fut trésorier du Rotary International en 1999- 2000, responsable de la formation des dirigeants du RI en 2004 et président de la commission d’audit du RI répondent aux critères des programmes de l a Fondation et viennent en a ide aux enf a n t s . Les premières contributions ont déjà été versées sur ce fonds qui devrait attirer l'attention de nombreux Rotar iens et autres donneurs potentiels. Si tous les dons sont les b i e n v e n u s , l e s a d m i n i s t r a t e u r s recherchent en priorité des dons majeurs de 10 000 USD et des nouveaux membres pour la Société d e s l é g a t a i r e s , P o u r p l u s d e renseignements, contactez Eric Schmelling, directeur Planned and Major Gifts : schmelle@rotaryintl.org ; tél. +1-847-866-3100. Contacter Evanston ? Si vous souhaitez adresser vos articles de club ou bien poser des questions en général sur le Rotaract, vous pouvez le faire auprès de Katie Lakey, responsable du programme mondial Rotaract à Evanston. Katie LAKEY Courriel : rotaract@rotaryintl.org Site Internet : www.rotaract.org
  8. 8. 8 Découverte N°1 - 4ème Trimestre 2004 Office Rwandais du Tourisme et des Parcs Nationaux (ORTPN) Boulevard de la Révolution n° 1 PO Box 905 Kigali, Rwanda Tel (250) 576514 or 573396 Fax (250) 576515 Courriel : reservation@rwandatourism.com Site : http://www.rwandatourism.com/fr/ Clubs Rotaract : Goma-Gisenyi, Kigali, Kigali Institute of Education, Kist, Université Nationale. Rwanda Centré sur la crête Congo-Nil, le Rwanda est un petit État enclavé de l'Afrique orientale, limité à l'ouest par la République démocratique du Congo, au nord par l'Ouganda, à l'est par la Tanzanie et au sud par le Burundi. Sa population, une des plus denses d'Afrique, est estimée à 7,7 millions d'habitants [1997], répartis sur 26 340 km2 [1997], soit une densité moyenne de 292,3 h./km2 [estimation 1997]. Traditions du Rwanda Les plus anciens habitants connus du Rwanda sont les Pygmées, chasseurs et cueilleurs, ancêtres des Twas qui, aujourd’hui, représentent seulement 0,25 % de la population nationale. Il y a environ 2000 ans, les agriculteurs et les éleveurs venus de l’ouest se sont installés dans la région. Les traditions orales rappellent qu' avant le 15ème siècle, un chef du nom de Gihanga créa un Monts Virunga dans le parc de Kagera état centralisé avec des fondements semblables à ceux des royaumes du Buganda et du Bunyoro, dans l’Ouganda voisin. Composé de la noblesse, propriétaire de bétail et d'une majorité de serfs a g r i c u l t e u r s . L e s précurseurs des Tutsis et des Hutus actuels, cet Etat puissant a été capable de repousser les premières tentatives de pénétration européenne. Le Musée National de Butare moderne. L'importance culturelle de la région de Butare se manifeste quand on visite Nyabisindu, autrefois appelé Nyanza, le site historique de la monarchie féodale du Rwanda. L'impressionnant palais royal de Nyanza, gigantesque dôme construit uniquement avec des matériaux traditionnels, a été restauré avec soin en son état du 19e, puis transformé en musée. La principale attraction de Butare demeure le Musée national, qui abrite sans doute l'une des plus belles collections ethnologiques d'Afrique de l'Est. De fascinantes expositions d'ornements traditionnels sont magni fi quement illustrées par un choix de photographies du début du siècle. Elles offrent un point de vue sur les modes de vie précoloniaux et sur la transformation du Rwanda en un Etat africain Arts et Produits Artisanaux Beaucoup de produits artisanaux sont fabriqués dans la campagne rwandaise: céramiques, vanneries, sculptures traditionnelles en bois, peintures contemporaines. Une belle sélection est disponible sur les étals du marché principal de Kigali. Le Centre de formation artistique de la capitale est un excellent lieu pour découvrir et acheter des oeuvres d'art modernes.
  9. 9. N°1 - 4ème Trimestre 2004 Adhésion 9 Je, soussigné ________________________________, Président du Rotaract Club ________________________________________ et les membres du club demandent à adhérer à « l’Organisation Rotaract de la Francophonie » et s’engagent à respecter les conditions d’adhésion suivantes pour l’année 2004-2005 sous peine d’être radié de l’association : • Envoyer à l’O.R.F. un article trimestriel [au format .doc ou .txt] (qui peut être accompagné de photos [au format .jpg ou .gif]) présentant une action réalisée par le club, à l’adresse publications@rotaract.fr. • Vérifier la mise à jour du site internet du club (service proposé par l’O.R.F.). • Organiser durant l’année, au moins une réunion-conférence (en invitant les Rotariens et autres clubs Rotaract) et nous adresser le rapport complet (dans le cadre de l’action professionnelle). • Organiser durant l’année, au moins une action de promotion de la Francophonie (dictée, collecte de livres, cours de Français,…). • Réaliser durant l’année, au moins une action parmi la liste des douze thèmes proposés par l’O.R.F. (SIDA, Paludisme, Illettrisme, Formation aux métiers, Internet dans les villes, Paix et Résolution des Conflits, Environnement, Mines Anti-Personnelles, Handicap, Pauvreté et Développement, Droits des Femmes et Stages Professionnels). • Assurer la présence d’un représentant du club à la Convention de l’O.R.F.. • Régler la cotisation 2004-2005 d’un montant de 30,00 € par virement bancaire international . Date : _____________________ 200__ Rotaract Club : _____________________ District : ________________ Pays : _____________________________ Président du Rotaract Club Nom : ____________________ Prénom : ____________________ Courriel : ________________________ Signature : Adresse postale : ____________________ ___________________________________ Courriel du club : ____________________ Site Internet du club : http://__________________________
  10. 10. Organisation Rotaract de la Francophonie 72, avenue d’Assas 34000 Montpellier France www.rotaract.fr (Pliez en deux selon les pointillés et collez les extrémités)
  11. 11. N°1 - 4ème Trimestre 2004 Actions 11 P o r l i e r , gouverneur élu 2004- 2005 du district 1740, a félicité le club parrain pour avoi r p rêté main-forte à la création de ce club Rotaract et adressé ses voeux les plus chers aux jeunes Rotaractiens. Le Rotaract club de Tegucigalpa (capitale de l’Honduras) a organisé une collecte de cartes postales envoyés par les Rotaractiens de part le monde. Les cartes représentent différentes villes, délivrent un message de soutien à l’attention des enfant s de l’Hôpi t al Pédiatrique Escuala et décorent désormais les murs des chambres d’enfants. Outre notre prochaine participation à la Banque Alimentaire, et l’aide à notre Club parrain pour sa distribution de « Paniers de Noël » en décembre, notre prochain projet concret est un concert à Nice, donné par les étudiants en dernière année du Conservatoire de musique de Timisoara en Roumanie, le week-end du 8 janvier 2005, auquel nous espérons voir bon nombre de Rotaractiens !... Ainsi, nos premières expériences nous ont d’ores et déjà amenés à d e s r e n c o n t r e s internationales. Nous espérons avoir le loisir de les poursuivre et les approfondir au sein de l’O.R.F., qui devrait nous permettre de construire plus facilement encore un v é r i t a b l e r é s e a u international d’amitié par le service. Notre but aujourd’hui : que le Rotaract de Nice Baie des Anges soit là quand il faudra y aller !... Premier Rotaract club de Tahiti Les jeunes Polynésiens rejoignent la grande famille du Rotary International avec la création du premier club Rotaract à Tahiti. Le 7 Nice - Baie des Anges de nombreux domaines… Une première manifestation a été organisée le 9 juillet, sur la plage de Villeneuve- Loubet, entre Nice et Antibes : Un barbecue très convivial auquel nous avons eu le plaisir d ’ a c c u e i l l i r n o t r e Gouverneur 2003/2004 Lucien Elégant, de nombreux Rotariens de la région Niçoise, bon nombre de leurs présidents, ainsi que des Rotaractiens de Cagnes/Mer, mais aussi de Croatie et d’Israël, invités en France par le Centre Rotarien de la Jeunesse. C e t t e a nn é e , au mois d ’ a v r i l est sorti de son lit un Rotaract Club en sommeil d e p u i s 1997 : celui de Nice Baie des Anges. Soutenu dès le départ par les Rotariens Niçois et du district 1730, il est aujourd’hui composé de 15 personnes, de 18 à 25 ans, en majorité étudiants, dans novembre, Tahiti, avec la participation de 150 invités parmi lesquels les hautes autorités du t e r r i t o i r e , Ni col as Spillmann, président du Rotary-club de Papeete, a remis officiellement sa c h a r t e au Rotaract de Tahiti, en la personne de son p r é s i d e n t Stéphane Matai P é r e z . Ce Tegucigalpa premier club Rotaract compte déjà 43 membres, tous Polynésiens, âgés de 18 à 30 ans, avec une légère majorité féminine. Une bonne moitié d’entre eux occupe des postes de responsabilité dans les secteurs commerciaux, industriels et de service en Polynésie française, ainsi que dans la haute administration territoriale. Quelques-uns continuent d’étudier à l’université de Polynésie. Emmanuel Président du club : Stéphane Pérez, BP 52918, 98716 Pirae, Tahiti Tél. : 00 689 50 63 93 Photos de l’action : www.piglowski.org/ photos/ rac-tegucigalpa2004
  12. 12. 12 Actions N°1 - 4ème Trimestre 2004 « Eau Sans Frontière » - Colloque le 11 octobre au Sénat, à Paris XXXVème Convention Nationale des Rotaract clubs de France, à Colmar rencontrer Katie Lakey ( R e s p o n s a b l e d u programme mondial Rotaract à Evanston) qui ont assisté comme nous à une manifestation de prestige. Accueil de qualité, soirée improvisée, Congrès superbement orchestré, visite touristique agréable, Gala mémorable et enfin une présentation de la prochaine Convention qui se tiendra à Bordeaux du tonnerre. Bref, une Convention réussie. Merci Colmar ! Georges-Eric MUKUNA LUABING Représentant Rotaract District 1700 Comme chaque année, les Rotaractiens de France mais aussi nos amis de pays « lointains » se réunissent le 3ème week-end d’octobre pour participer à la Convention Nationale des clubs Français (Rotaract et Interact). Cette année, elle a eu lieu à Colmar (en Alsace) ; hébergés dans un site typique de la région (l’Ecomusée), nous avons pu partager durant les 15, 16 et 17 octobre 2004, un moment que tous les Rotaractiens apprécient. A cette occasion, nous avons eu le plaisir de retrouver notre ami, Serge Gouteyron (Directeur du Rotary International pour les zones 11 & 12) et la joie de Les participants se préparent à déguster les spécialités Alsaciennes. Chers Amis, L’eau est indispensable à notre survie. L’eau joue aussi un rôle essentiel pour l’agriculture, l’hygiène publique et bien d’autres aspects de la vie quotidienne. L’eau est un bien d’autant plus précieux qu’elle risque de venir à manquer. En fait, on estime que l’eau vaudra bientôt plus que l’or et qu’elle sera la source des conflits armés de demain. J’ai découvert récemment que 1,2 milliard de personnes ne disposent pas d’eau salubre et que la majorité des maladies infectieuses sont transmises par voie hydrique. Les statistiques indiquent que 6 000 personnes meurent chaque jour par manque d’eau potable et d’assainissement. La plupart sont des enfants, toujours les plus vulnérables aux maladies. Voilà pourquoi je demande aux Rotary-clubs de monter des actions dans le domaine de la gestion de l’eau, en plus des autres priorités que sont :l’alphabétisation, la santé et l’expansion du Rotary. Des Rotariens ont déjà obtenu des résultats exceptionnels :élimination de l’arsenic dans l’eau en Inde, mise en place de purificateurs dans des écoles au Ghana De gauche à droite : Hervé Piglowski, Monique de Luca, Glenn Estess, Bernard Dervaux et Georges-Eric Mukuna Luabing Photos de la Manifestation : http://www.piglowski.org/photos/rac-esf1 Pour toute information sur ESF, s’adresser à : Bernard Dervaux Président « Eau Sans Frontière » bernard@dervaux.org et de filtres à sable par gravité en République dominicaine et au Honduras. Des Rotariens britanniques ont collaboré avec l’ONG internationale Water-Aid à des actions qui ont permis de creuser des puits, d’installer des réservoirs et de fournir des kits pour la purification de l’eau en cas d’urgence aux sinistrés. Que ces actions nous incitent à Célébrer le Rotary en faisant don de la ressource la plus précieuse, l’eau. Glenn ESTESS Président du Rotary International 2004-2005 (source : Lettre du District 1700, édition Octobre 2004) Photos de la Manifestation : http://www.piglowski.org/photos/rac-colmar2004 http://www.elisabethtorrent.org/gallery/Colmar2004 XXXVIème Convention Nationale à Bordeaux : 14, 15 et 16 octobre 2005 http://www.bordeaux2005.free.fr
  13. 13. N°1 - 4ème Trimestre 2004 O.R.F. 13 Le Saviez-vous? « Le Critère des Quatre Questions » L’O.R.F. va bientôt voir le jour Actuellement, le comité fondateur de l’ORF travaille sur la conception de ce projet grandiose, « le Rotaract Francophone ». Statuts, f o n c t i o n n e m e n t et a d m i n i s t r a t i o n , communication et internet, médias, actions, partenariats, francophonie,… autant de domaines et de services proposés par l’ORF aux futurs clubs membres. Certains sont déjà disponibles sur le portail www.rotaract.fr et ce présent magazine « Chroniques Francophones » en est un autre. Le comité fondateur comprend actuellement un vingtaine de Rotaractiens de différents pays francophones, il vous sera présenté lors de la prochaine édition de cette Les Fondateurs de l’ORF à Paris (France). Concours Action Environnement Chers amis Rotaractiens, Le Rotary International recherche des projets internationaux de clubs Rotaract, en matière d'environnement. Si votre club a réalisé avec succès un projet ou prévoit de le faire dans les trois prochains mois, faites-le nous savoir! Votre projet pourrait être sélectionné et promu lors de publicité, et dans tous les r a ppor t s avec l es revendeurs et la clientèle. La survie de la société fut attribuée à cette saine philosophie. Herbert TAYLOR devint Président du Rotary International en 1954- 1955. Le Critère des quatre questions fut adopté par le Rotary en 1943 et fut ensuite traduit dans plus de 100 langues et publié des milliers de fois. Tout Rotar ien devrai t la connaître et l’appliquer. Voilà ce qu’il dit : « En regard de ce que nous pensons, disons, ou faisons : 1. Est-ce conforme à la VERITE ? 2. Est-ce LOYAL de part et d’autre ? 3. Est-ce susceptible de s timuler la BONNE VOLONTE RECIPROQUE et de créer de MEILLEURES RELATIONS AMICALES ? 4. Est-ce BENEFIQUE à tous les intéressés ? » Le « Critère des quatre questions » est l’une des déclarations d’éthique professionnelle les plus s o u v e nt citées et reproduites au monde. On la doit au Rotarien Herbert J. TAYLOR, à qui l’on avait demandé en 1932, de reprendre en main la société Club d’Aluminium établie à Chicago, qui menaçait alors de faire faillite. Pour tirer d’affaire cette société en butte à d’énormes difficultés f inanci ères , Herber t TAYLOR rédigea un code d’éthique que tous les employés auraient à respecter dans leurs activités commerciales et professionnelles. Le Critère des quatre questions devint ainsi un guide pour la vente, la production, la revue. Toutes les remarques et les idées sont les bienvenues p o u r co n s t r u i r e l e fonctionnement de cette structure mais également répondre à vos attentes. Aussi n’hésitez pas à écrire et échanger vos idées et projets sur le forum prévu à cet effet. Enfin le site internet de l’ORF sera opérationnel pour le 20 mars 2005, Journée Mondiale de la Francophonie. En attendant la mise en place complète de l’ORF, nous vous invitons à en discuter au sein de vos clubs, districts, pays et à nous retourner le bulletin d’adhésion (en pages 9 & 10). Nous restons à votre disposi t ion pour tout renseignement à l’adresse creation@rotaract.fr. l a Conv en t i on du Centenaire du Rotary International, à Chicago en juin 2005. Envoyez, s'il-vous-plaît, une rapide description de l'action (en Français et en Anglais) à publications@rotaract.fr, si possible accompagnée d'une photo de l'action. Les lauréats sélectionnés seront contactés pour plus d'informations. Les articles doivent être envoyés avant le 1er décembre 2004. Rotary International One Rotary Center 1560 Sherman Avenue Evanston, IL 60201, Etats-Unis d’Amérique Web Site : http://www.rotary.org Courriel : rotaract@rotaryintl.org Phone : 847-866-3000 Fax : 847-866-6116
  14. 14. 14 Internet N°1 - 4ème Trimestre 2004 Forum de Travail Vous avez possibilité de travailler en déposant vos idées, suggestions et critiques. Nous vous invitons d’abord à vous inscrire dans le forum, pour ce faire, cliquez sur « S’enregistrer » puis remplissez les champs proposés. Une fois l’enregistrement terminé, saisissez dans les champs en haut à droite, vos « login » et « mot de passe » et cliquez sur « Connexion » et cochez la case afin que vous soyez automatiquement connecté à chaque visite du forum. Vous avez également possibilité en plus de travailler sur le forum de déposer des messages privés (comme une boite courriel ) à d’autres membres du forum, vous pouvez également en recevoir, pour ce faire cliquez sur « Messages privés » et suivez les instructions. Vous trouverez également toute réponse à vos questions dans « FAQ ». Pour tout renseignement, merci de contacter webmestre@rotaract.fr. www.rotaract.fr/forum Annuaire des Sites Internet Vous avez possibilité de déposer l’adresse URL de votre site internet de club, de district ou d’action. Cliquez sur « Ajouter un site » puis suivez les instructions. Merci de mentionner dans la rubrique « Description du site », votre district (ex : District 4890). Pour tout renseignement, merci de contacter webmestre@rotaract.fr. www.rotaract.fr/sites Album-Photos Vous avez possibilité de déposer vos photos d’actions. Sélectionnez votre pays puis cliquez en haut en droite sur la f e n ê t r e « O p t i o n s d’administration ». Sélectionnez « ajouter des photos », une fenêtre s’affiche. Vous avez ainsi la possibilité d’insérer vos photos de plusieurs manières. Au préalable, je vous invite à nommer chaque photos de la façon suivante afin qu’elles bénéficient chacune d’une légende après chargement : « Repas_de_Noël_avec_les_m embres_du_club » par exemple. « Formulaire », la méthode la plus classique. Vous sélectionnez en cliquant sur « Browse » l’image depuis votre disque dur et précisez dans « Description », la légende de la photo. Ici, je vous conseille de mettre uniquement le nom de votre club, vous préciserez la légende en ajoutant un commentaire une fois l’image chargée sur internet. Vous pouvez ajouter 5 images, mais vous avez la possibilité d’en ajouter 10 d’un coup en paramétrant en haut. « URL » vous permet d’insérer une photo déjà sur internet. Pour ce faire, il suffit de rentrer l’adresse URL de votre image, elle sera ensuite chargée dans l’album correspondant. Vous pouvez ainsi charger des photos qui sont déjà sur votre site internet de club. Le logiciel accepte les formats d’images et de vidéos suivants : jpg, jpeg, gif, png, avi, mpg, mpeg, wmv, mov, swf, mp4. Les photos une fois chargées, s’afficheront automatiquement dans l’album. Vous cliquerez sur une vignette pour agrandir la pho-to, et vous avez également la possibilité de cliquer une seconde fois pour obtenir la taille originale si celle-ci est importante. Nous vous recommandons d ’ u t i l i s e r l e m o d e « diaporama » pour regarder les photos, vous pouvez modifier le temps et style de transition. Des statuts sont en train d’être rédigés afin d’éviter tout abus d’utilisation. www.rotaract.fr/photos Informations sur les Pays Vous avez possibilité d’obtenir di f férentes informations sur les pays francophones que vous souhaitez visiter. Sélectionnez un pays puis cliquez sur « Rechercher ». Pour tout renseignement, merci de contacter webmestre@rotaract.fr. www.rotaract.fr/infos Petites Annonces Vous avez possibilité de déposer une petite annonce sur le Rotaract ou personnelle. Cliquez sur « Ajouter une annonce » puis suivez les instructions. Pour tout renseignement, merci de contacter webmestre@rotaract.fr. www.rotaract.fr/annonce
  15. 15. N°1 - 4ème Trimestre 2004 Insolite 15 Un bombardier nucléaire en vente sur eBay Une main aux fesses provoque un tollé en Turquie I STANBUL (AF P) - 02/11/2004 14h29 - La Fédération turque de football a décidé de déférer le défenseur de Besiktas, Emre Asik, devant le Conseil de discipline des footballeurs professionnels (PFDK) pour une main aux fesses d'un adversaire lors d'un match joué samedi, a rapporté mardi l'agence de presse Anatolie. Le footballeur devra r é p o n d r e d ' u n "comportement anti-sportif" révélé par les medias lors du match opposant son équipe à celle de Fenerbahçe, a affirmé Kemal Kaya, avocat du conseil juridique de la Fédération, cité par l'agence. "Harcèlement sexuel sur le terrain", a titré mardi en Une le quotidien Sabah, qui cite la victime du geste déplacé, l'avant-centre brésilien de Fenerbahçe Marcio Nobre. "C'est la première fois de ma vie que je suis confronté à une chose pareille, s'est étonné celui-ci. Je ne sais même pas quoi dire à ce type (...) On nous a toujours appris que le football était un jeu Un cygne mord un passant : la ville condamnée dangerosité de l'animal. L'homme, âgé de 46 ans, avait été attaqué à la tête alors qu'il se promenait en début d'année dernière dans le parc de la ville. Les autorités municipales ont été condamnées parce que l'agressivité du cygne était connue avant cet incident, l'animal ayant déjà attaqué de nombreux passants. Selon le tribunal, la municipalité n'avait apposé le panneau "Attention cygne dangereux" que sur deux des trois entrées du parc. La victime du volatile n'avait pas pu être informée des faits car elle avait emprunté l'entrée sans panneau. La municipalité estimait quant à elle que ce mauvais cygne était "un animal sauvage" et qu'elle n'était pas responsable "de chaque cygne qui volait" dans la ville, a déclaré le porte-parole de Schondorf. STUTTGART (AF P ) - 02/11/2004 14h35 - La ville de Schondorf (ouest de l'Allemagne) a été condam-née par un tribunal de Stuttgart à verser 600 euros de dommages-intérêts à un homme mordu par un cygne dans un jardin public, au motif qu'elle n'avait pas prévenu les passants de la mise à prix de 6.000 livres correspond à ce qu'il avait déboursé pour l'acheter en 1983. La vente, ouverte mercredi, se clôturera le 6 novembre à 14h30 GMT. Lundi en début d'après-midi cinq personnes avaient déjà passé une enchère sur l'appareil et le prix était passé à 10.300 livres (15.000 euros). Les Avro Vulcans avaient été construits dans les années 60 par la Grande- Bretagne, en pleine guerre froide, pour transporter des bombes nucléaires. Ils avaient ensuite été transformés en bombar-diers conventionnels. Cet appareil précis mis en vente sur eBay avait été stationné sur Ascension Island, dans l'Atlantique sud, lors du conflit entre l'Argentine et le Royaume- Uni sur les Malouines, en 1982, mais il n'avait pas participé aux combats. L O NDRES (AF P ) - 01/11/2004 18h08 - Un collectionneur britannique a mis en vente sur le site de vente aux enchères sur l'internet eBay un bombardier nucléaire (désarmé), pour une mise à prix de départ de 6.000 livres (8.600 euros), précisant cependant que la livraison sera à la charge du futur propriétaire. "Bombardier Vulcan XL391, complet avec moteurs, votre chance de posséder un morceau de l'histoire aéronautique", précise l'annonce déposée sur le site par Brian Bateson, moniteur dans le secteur de l'aviation. L'appareil, qui pèse la bagatelle de 40 tonnes pour une envergure de 30 mètres, est actuellement stationné à l'entrée de l'aéroport de Blackpool (nord-ouest de l'Angleterre). Selon Brian Bateson, la d'hommes." Emre Asik se défend dans Sabah en évoquant un "geste réflexe" en réaction à une agression de la part de Nobre: "J'ai voulu lui faire mal sans que l'arbitre me voie. J'aurais pu le pincer dans le dos, mais ça a finalement tourné comme ça." Emre Asik (en blanc) en novembre 2003 La Fédération turque de football a décidé de déférer le défenseur de Besiktas, Emre Asik, devant le Conseil de discipline des footballeurs professionnels (PFDK) pour une main aux fesses d'un adversaire lors d'un match joué samedi, a rapporté mardi l'agence de presse Anatolie. Les informations de cette page sont extraites du site www.tv5.org.
  16. 16. 16 Informations N°1 - 4ème Trimestre 2004 de cette édition « Chroniques Francophones n°1 » : Fondateurs de l’ORF Nous tenons à remercier les personnes suivantes qui ont aidé à la réalisation ~~~~~~ Georges ANTAKI Rotaract Kesrouan, Liban Ramy TORBEY Rotaract Kesrouan, Liban Bertrand SALIFOU Rotaract Toulouse, France Hervé PIGLOWSKI Rotaract Montpellier, France Georges-Eric MUKUNA LUABING Rotaract Montpellier, France Antoine Raphaël Junior, Président Rotaract club Port-au-Prince (Haïti) Christophe Courjon Rédacteur en Chef de la revue « le Rotarien » Katie Lakey Responsable du programme mondial Rotaract à Evanston Paul Lugand Webmestre du site www.rotary-francophone.org Stéphane Pérez Président Rotaract club Tahiti (Polynésie Française) Jane Tournois Présidente Rotaract club Nice-Baie des Anges (France) Ileana Càrcamo Rotaract club Tegucigalpa (Honduras) Glenn Estess Président du Rotary International Georges-Eric Mukuna Luabing Représentant Rotaract District 1700 (France), Responsable Rotaract France Magazine La Chaîne de Télévision et son site internet « TV5 » L’Organisation Internationale de la Francophonie L’Office Rwandais du Tourisme et des Parcs Nationaux Journée Mondiale de la Francophonie Clubs Rotaract ayant témoigné leurs intérêts pour l’O.R.F. Veuillez nous excuser si nous avons commis des fautes dans l’orthographe des noms ou omis certains clubs. La liste sera remise à jour dans la prochaine édition. Annaba (Algérie) Yamassoukro (Côte d’Ivoire) Fort-de-France (Martinique) Niamey (Niger) Dakar Doyen (Sénégal) Ouagadougou Arc-en- Ciel (Burkina Faso) Kesrouan (Liban) Tahiti (Polynésie Française) Kinshasa (RDC) Dakar Espoir (Sénégal) Ouagadougou Savane (Burkina Faso) Tripoli (Liban) Quatre Bornes (Maurice) Kinshasa Limete (RDC) Zug (Suisse) Abidjan (Côte d’Ivoire) Casa Anfa (Maroc) Chihuahua Avance (Mexique) Kisangani (RDC) Agrigento (Italie) Abidjan Bietry (Côte d’Ivoir) Settat (Maroc) Nuevo Xalapa (Mexique) Nord Kivu (RDC) Le Roelx (Belgique) Nice-Baies des Anges (France) Salon de Provence (France) Toulouse (France) Luxembourg (Luxembourg) Pour nous écrire : creation@rotaract.fr Pour envoyer vos articles : publications@rotaract.fr Pour naviguer sur internet : www.rotaract.fr Dates Évènement Lieu 23 février 2005 Centenaire du Rotary 13 mars 2005 37 ans du Rotaract Mondial 20 mars 2005 Avril 2005 Création officielle de l’O.R.F. N.D., France 27 avril au 1er mai 2005 Convention Européenne du Rotaract Paris, France 18 au 22 juin 2005 Convention Mondiale du Rotary International Chicago, Illinois, Etats-Unis d’Amérique 11 au 18 septembre 2005 INTEROTA Munich, Allemagne

×