UNICEF
IMHQ - BNUB, Chaussée d'Uvira
B.P 1650 Bujumbura-Burundi | Tél: +257 22 20 20 00
RÉPUBLIQUE DU BURUNDI
Ministère de...
UNICEF
IMHQ - BNUB, Chaussée d'Uvira
B.P 1650 Bujumbura-Burundi | Tél: +257 22 20 20 00
ÉTUDE DIAGNOSTIQUE
MISE EN PLACE E...
UNICEF
IMHQ - BNUB, Chaussée d'Uvira
B.P 1650 Bujumbura-Burundi | Tél: +257 22 20 20 00
TABLE DES MATIÈRES
FINALITÉ DU FON...
Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 1 sur 6
du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB)
FINALIT...
Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 2 sur 6
du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB)
Égaleme...
Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 3 sur 6
du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB)
2013, o...
Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 4 sur 6
du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB)
décentr...
Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 5 sur 6
du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB)
o L’app...
Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 6 sur 6
du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB)
chefs d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ExecutiveSummary_FR_AssessmentStudy-FONEB_20052016

16 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
16
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ExecutiveSummary_FR_AssessmentStudy-FONEB_20052016

  1. 1. UNICEF IMHQ - BNUB, Chaussée d'Uvira B.P 1650 Bujumbura-Burundi | Tél: +257 22 20 20 00 RÉPUBLIQUE DU BURUNDI Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre (MDPHASG) ÉTUDE DIAGNOSTIQUE MISE EN PLACE ET FONCTIONNEMENT DU FORUM NATIONAL DES ENFANTS AU BURUNDI (FONEB) RÉSUMÉ EXÉCUTIF AVRIL 2016
  2. 2. UNICEF IMHQ - BNUB, Chaussée d'Uvira B.P 1650 Bujumbura-Burundi | Tél: +257 22 20 20 00 ÉTUDE DIAGNOSTIQUE MISE EN PLACE ET FONCTIONNEMENT DU FORUM NATIONAL DES ENFANTS AU BURUNDI (FONEB) RÉSUMÉ EXÉCUTIF Par : Hervé Kouandé, herve.kouande@kobadev.com | Tél : +1 (416) 838-9149 Consultant Senior, Management et Suivi-Évaluation Préparé pour : Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre / Département de l’Enfant et de la Famille (DEF) Des informations additionnelles peuvent être obtenues auprès de: UNICEF – Burundi JoharyRandimbivololona,jrandimbivololona@unicef.org | Tel: +257 22 20 20 00 Chef de section Communication et Participation B.P 1650 Bujumbura-Burundi Photo de la page de couverture : © UNICEF Burundi/2013/Félicité. Les 34 membres du bureau national du FONEB en visite à l’Assemblée Nationale du Burundi après leur élection. DÉSENGAGEMENT : Les opinions des auteurs exprimées dans ce rapport ne reflètent pas nécessairement les vues du Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre (MDHASG) et du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).
  3. 3. UNICEF IMHQ - BNUB, Chaussée d'Uvira B.P 1650 Bujumbura-Burundi | Tél: +257 22 20 20 00 TABLE DES MATIÈRES FINALITÉ DU FONEB ET OBJECTIFS DE L’ÉTUDE..................................................................................................1 QUESTIONS D’ANALYSE .................................................................................................................................1 DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE......................................................................................................................1 PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS ...................................................................................................................2 FORCES, FAIBLESSES, OPPORTUNITÉS ET MENACES POUR LA PÉRENNISATION DU FORUM..........................................3 RECOMMANDATIONS ET STRATÉGIE DE MISE EN PLACE DU PROCHAIN FORUM .........................................................4 Principales recommandations.............................................................................................................4 Stratégies pour le prochain mandat....................................................................................................5
  4. 4. Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 1 sur 6 du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB) FINALITÉ DU FONEB ET OBJECTIFS DE L’ÉTUDE Le Forum National des Enfants au Burundi (FONEB) a vu le jour en 2012 suite à un long processus participatif enclenché par les enfants eux-mêmes, et accompagné par le Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du genre (MDPHASG) et l’UNICEF. Ce processus a impliqué tous les acteurs, tant au niveau institutionnel que communautaire. Soucieux de disposer d’un cadre d’expression, de renforcement de capacités et de partage d’expériences, les enfants du Burundi se sont mobilisés pour désigner leurs représentants pour le premier mandat du forum étalé sur la période 2013 - 2015. Le FONEB, lors de sa mise en place, a suscité beaucoup d’attentes, notamment la création d’un cadre de dialogue officiel pour tous les enfants sans discrimination. À travers cette plate-forme, chaque enfant devrait pouvoir faire porter sa voix partout où il se trouve, bénéficier de formation sur ses droits et s’impliquer davantage pour aider à relever les défis qui se présentent à lui. Après deux années de fonctionnement, c’est donc à juste titre que la présente étude diagnostique a été réalisée pour apprécier les acquis obtenus et renforcer le fonctionnement du forum avant les élections pour le nouveau mandat. Elle visait surtout à identifier les forces, les faiblesses, les menaces et les opportunités inhérentes aux activités menées, et tirer les leçons pour la poursuite des actions du forum. QUESTIONS D’ANALYSE Dans la perspective des finalités précédentes, l’étude s’est appesantie sur trois (3) thématiques d’analyse à savoir (i) la constitution, (ii) le fonctionnement et (iii) la perception du FONEB par les bénéficiaires et la communauté. Au niveau de la constitution, l’analyse a porté sur les aspects légaux et institutionnels de la mise en place du forum, la structure organisationnelle et le processus d’élection des enfants au sein du forum. En ce qui concerne le fonctionnement, il s’est agit d’analyser les mécanismes de mobilisation de fonds et de financement, les activités réalisées pour le premier mandat par les enfants et leurs partenaires, ainsi que les mécanismes de coordination mis en place pour les accompagner. L’analyse de la perception du FONEB au sein de la communauté a porté sur sa pertinence du point de vue des besoins des enfants et sa notoriété auprès du public, en particulier les enfants eux-mêmes. DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE Pour répondre aux questions précédentes, deux stratégies de recherche ont été utilisées : Premièrement, une revue documentaire portant sur les documents pertinents fournis par le ministère de tutelle et une analyse comparative avec quelques expériences similaires dans d’autres pays, ont été réalisées. Dans un second temps, des entrevues semi-directives ont été conduites auprès d’un échantillon de 1028 enfants dans les 18 provinces du Burundi (dont 422 enfants élus et 606 enfants non-élus). Ces entrevues, menées par l’équipe du consultant composée de 21 personnes, ont été faits par le biais d’un questionnaire électronique créé à partir d’une application mobile de collecte de données (ODK Collect).
  5. 5. Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 2 sur 6 du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB) Également, des entrevues individuelles (avec guides) ont été réalisées auprès des acteurs institutionnels (UNICEF, MDPHASG, ONG Terre des Hommes), de 54 parents/tuteurs et encadreurs des enfants, ainsi que de 70 autorités et acteurs locaux (chef de colline/quartier, CDFC, assistant social, chef d’établissement, etc.), dans l’optique de renforcer la triangulation de l’information. PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS A la suite de l’étude, il apparaît globalement que le FONEB est une initiative pertinente qui nécessite d’être renforcée pour produire des résultats encore plus tangibles, au regard des besoins et des défis qui touchent les enfants au Burundi. Après le premier mandat, les acquis et les défis suivants sont à souligner. Du point de vue de la constitution du FONEB : Le forum a été mis sur pied par décret présidentiel, après des consultations qui ont impliqué toutes les couches de la société concernées par les problématiques touchant les enfants. Il bénéficie de ce fait d’une légalité institutionnelle et communautaire qui mérite d’être renforcée par la pleine application des textes du décret. Le processus qui a conduit aux élections des enfants membres a été cohérent, transparent et organisé de façon appropriée, de telle sorte que tous les enfants aient les mêmes possibilités d’y prendre part. Des outils (ex. manuel des procédures électorales, registres d’enregistrement des électeurs) et des mécanismes adaptés (ex. comité technique électoral indépendant) ont été développés et utilisés à cet effet. La sensibilisation de proximité, avec le concours des acteurs locaux dont les chefs de colline/quartier, a permis d’impliquer beaucoup d’enfants dans toutes les provinces du pays au cours des élections. L’utilisation de canaux de communication à grand public (ex. radio, télévision) pour les prochaines élections devrait permettre de mobiliser encore davantage d’enfants à prendre part au FONEB, en particulier les enfants issus des couches défavorisées. La structure organisationnelle du FONEB, fondée sur des forums décentralisées (niveau national, province, commune et colline), permet une participation indiscriminée, sensible au genre et représentative de tous les enfants. Au total 34 enfants ont été élus au niveau provincial, dont 2 par province. Ces 34 enfants constituent les membres du forum national. 903 enfants ont été élus pour les 129 communes et 20 713 enfants pour les 2 959 collines du pays. Pour s’assurer que cette configuration ambitieuse ne constitue pas un frein en matière de financement et de coordination du forum, il sera nécessaire de renforcer les capacités des enfants élus au niveau provincial et communal, ainsi que de leurs encadreurs, afin qu’ils soient les pairs-éducateurs des autres enfants élus au niveau collinaire. Du point de vue du fonctionnement du forum : La mise en place et le fonctionnement du FONEB ont bénéficié principalement du plein appui financier et technique de l’UNICEF. Le gouvernement burundais s’est également engagé à allouer une subvention annuelle au FONEB par le biais d’un soutien au ministère de tutelle (MDPHASG/DPE). Ces appuis sont restés largement insuffisants bien qu’ils ont permis d’accompagner tout le processus de création du forum et d’élection des enfants dans les différents forums décentralisés. L’ONG Terre des Hommes a également apporté un concours technique lors de la tenue des élections pour le premier mandat. Les activités du forum, qui ont démarré effectivement en juillet
  6. 6. Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 3 sur 6 du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB) 2013, ont permis de former 57% des enfants élus sur leurs droits. Les membres du forum national ont en outre été impliqués dans des rencontres nationales et internationales d’échanges, afin de partager leurs idées avec d’autres enfants. Dans ce cadre, 63% des enfants élus ont participé à des débats dans la communauté sur des sujets sensibles touchant aux droits des enfants. Le FONEB a permis aux enfants élus de mieux se connaître en dehors du forum, notamment d’étudier ensemble ou discuter de questions liées à l’école, de faire du bénévolat dans la communauté et de participer à des jeux ensemble. Par ailleurs, un plan d’actions opérationnel a été élaboré pour le bureau national du FONEB sur la période 2013-2014. En définitive, les résultats et les changements souhaités dans la vie des enfants n’ont pu atteindre l’ampleur escomptée, compte-tenu de l’insuffisance du temps pour mener les activités (période scolaire), des moyens disponibles et de la coordination des activités. Le plaidoyer devra donc être renforcé auprès d’autres acteurs et partenaires afin de mobiliser davantage d’appuis techniques et financiers pour appuyer le forum dans ses activités au sein des communautés. En outre, les mécanismes actuels d’accompagnement des enfants élus – que ce soit au niveau central avec le renforcement de la Direction de l’Enfant et de la Famille (DEF) et l’amélioration de la synergie du forum avec la Ligne d’Assistance aux Enfants, les Comités de Protection des Enfants et les Enfants journalistes, qu’au niveau local avec une implication plus accrue des parents/tuteurs, leaders communautaires et responsables d’établissement – devront être renforcés pour plus d’efficacité et des résultats tangibles. Du point de vue de la perception du forum au sein de la communauté : Le Forum National des Enfants au Burundi est considéré comme une initiative pertinente et nécessaire selon 97% des enfants interrogés (élus et non-élus). Pour ces derniers, le forum permet de renforcer leurs connaissances sur leurs droits, de s’exprimer et d’échanger des expériences sur leur vie au quotidien, et d’adopter un comportement civique dans la société. Dans cette continuité, 82% des enfants élus interrogés et 81% des enfants non-élus ont affirmé être intéressés à présenter leur candidature aux élections du prochain FONEB s’ils sont éligibles. Afin de leur permettre de mener à bien leurs activités au sein du forum, les enfants souhaitent bénéficier du renforcement de leurs capacités sur leurs droits, l’éducation à la paix, la gestion pacifique des conflits et les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement. Pour les parents des enfants et les membres de la communauté, le FONEB est également une initiative à saluer et à soutenir car il permet de développer l’esprit de responsabilité et l’intérêt des enfants pour les questions qui les concernent, notamment aller à l’école et se projeter dans l’avenir, apporter son aide pour les activités communautaires et s’ouvrir aux autres. Plusieurs parents sont fiers de la participation de leurs enfants aux activités du forum et souhaitent prendre une part active à leur accompagnement. Au final, le FONEB est très bien perçu dans la communauté qui y fonde beaucoup d’espoirs et d’attentes, en particulier sur les changements positifs qu’il pourrait avoir sur le comportement et l’implication des enfants dans la vie sociale au Burundi. FORCES, FAIBLESSES, OPPORTUNITÉS ET MENACES POUR LA PÉRENNISATION DU FORUM Les principales forces du forum des enfants au Burundi sont liées à son statut légal qui lui confère une reconnaissance au niveau institutionnel, et à sa structure organisationnelle
  7. 7. Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 4 sur 6 du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB) décentralisée qui lui permet de prendre en compte les besoins des enfants à la base. Les faiblesses concernent l’insuffisance des appuis techniques et financiers, ainsi que des mécanismes de coordination et d’accompagnement du forum. Malgré les menaces liées à l’insuffisance des appuis externes et des partenariats, aux risques sécuritaires inhérents à la dégradation de la situation sociopolitique du pays, ainsi qu’à la programmation des activités uniquement aux périodes de vacances et congés scolaires, le FONEB peut compter sur plusieurs opportunités pour atteindre ses objectifs. Ces opportunités concernent essentiellement l’implication des hautes autorités de l’État et des Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) pour accompagner l’initiative, et l’existence de mécanismes connexes qui pourraient être capitalisées pour mieux communiquer sur les besoins de protection et les activités des enfants. Il s’agit en l’occurrence de la création de la Ligne d’Assistance aux Enfants (LAE), les actions des enfants journalistes très actifs pour faire connaître les réalisations des enfants et la présence des Comités de Protection des Enfants (CPE) dans les provinces du pays. RECOMMANDATIONS ET STRATÉGIE DE MISE EN PLACE DU PROCHAIN FORUM Principales recommandations En vue de renforcer les activités du forum pour les années à venir et faire connaître ses réalisations, plusieurs actions devront être mises en œuvre par le Ministère de tutelle et avec l’appui de l’UNICEF, dont les plus importantes demeurent : - Le renforcement des capacités des enfants élus du forum, comprenant : o La formation des enfants élus sur les droits des enfants, l’organisation et la gestion d’une réunion de comité, la rédaction d’un plan d’actions simplifié, l’Éducation à la paix, la Gestion pacifique des conflits, les Bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement et le recueil d’informations sur la situation des enfants dans leur milieu de vie. o La formation des acteurs locaux (CDFC, assistants sociaux, CPE, chefs de colline) pour l’accompagnement et l’encadrement des enfants élus. - L’amélioration de la coordination des activités et des mécanismes de financement, dont : o La création d’une cellule d’accompagnement et de coordination des activités du forum au sein du MDPHASG, appuyé par un expert de l’UNICEF. o L’élaboration d’outils de gestion pour les comités des forums existants. o L’Élaboration d’un document qui définit les modalités de collaboration entre le forum et le MDPHASG. o La finalisation de l’installation et de l’équipement du siège du FONEB à Bujumbura. o Le renforcement de la structure organisationnelle des comités au sein des forums décentralisés par la création d’un poste de Conseiller et de Trésorier.
  8. 8. Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 5 sur 6 du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB) o L’appui aux enfants élus pour l’organisation d’une assemblée générale annuelle du forum en 2016 afin, de faire le bilan du mandat passé et capitaliser les acquis pour le prochain forum. o L’appui aux enfants pour l’élaboration de plans d’actions provinciaux pour les forums décentralisés et du plan d’actions national du FONEB. o Le renforcement des mécanismes de financement et de mobilisation de fonds pour les activités du forum. o La mise en place d’un système de collecte de données décentralisé sur la situation des enfants par les enfants élus eux-mêmes. o Le renforcement de la synergie entre le FONEB et les autres mécanismes existants en faveur des enfants, la LAE, les CPE et les enfants journalistes. - Le renforcement du plaidoyer, de la communication et de la sensibilisation sur le FONEB, incluant : o La sensibilisation des enfants et de la communauté sur les élections à venir et les objectifs du FONEB. o Le développement d’outils et de signes de visibilité pour les enfants élus afin de mieux faire connaître leurs actions au grand public. o L’édition et la diffusion des règles de fonctionnement et des procédures d’inscription aux élections du FONEB à tous les enfants élus. o Le renforcement du plaidoyer auprès des acteurs institutionnels pour la mobilisation de ressources. Stratégies pour le prochain mandat Dans le cadre de la mise en place et du fonctionnement du prochain FONEB, de nouvelles actions et stratégies devront être engagées. Il s’agit dans un premier temps de la redynamisation de la structure organisationnelle actuelle du forum de telle sorte à donner la primauté des initiatives aux enfants élus, tout en renforçant leur accompagnement par la création de la Cellule de Coordination des activités du FONEB (CC-FONEB) au sein du Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre (MDPHASG). Les enfants élus devront être eux-mêmes à la base de l’identification de leurs priorités et des actions qu’ils souhaiteraient mettre en œuvre, notamment en élaborant des plans d’actions provinciaux dont la consolidation conduira à un plan d’actions national. Le Ministère de tutelle, à travers la CC-FONEB, jouerait ainsi un rôle d’accompagnement et de conseil afin d’aider les enfants élus à mieux mettre en lumière leurs réalisations, ainsi que pour l’organisation des prochaines élections. Les acteurs locaux également – en particulier les parents, les chefs de colline/quartier, les responsables d’école – sont appelés à jouer un rôle actif auprès des enfants en s’impliquant dans leurs activités. Dans un second temps, le plaidoyer pour la mobilisation de ressources supplémentaires auprès des acteurs institutionnels, notamment les PTFs des enfants, devra être renforcé. Ces ressources sont essentielles pour permettre aux enfants élus dans toutes les provinces de se rencontrer régulièrement afin de mener leurs activités. En complément et pour renforcer la pérennisation des actions sur le moyen et le long terme, Il sera nécessaire d’impliquer et responsabiliser davantage les acteurs communautaires locaux (CDFC, assistants sociaux,
  9. 9. Étude Diagnostique – Mise en place et Fonctionnement Page 6 sur 6 du Forum National des Enfants au Burundi (FONEB) chefs de colline, encadreurs scolaires, etc.) dans le renforcement de capacités et l’accompagnement des enfants élus. Dans un troisième temps, des outils de communication efficaces pour mieux faire connaître le forum et diffuser ses réalisations, tels qu’un journal des enfants, des badges pour les enfants élus, un site internet, des pages de réseaux sociaux (Facebook), devront être produits. La visibilité du forum pourra également être renforcée à travers les plateformes existantes comme U-report, ainsi que les reportages des enfants journalistes. Enfin, des stratégies de collecte d’information sur la situation des enfants devront être développées non seulement pour les enfants élus eux-mêmes, mais aussi pour les partenaires communautaires et institutionnels du forum (enfants journalistes, CPE, LAE).

×