HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frPa...
Une colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne da...
Une colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne c...
Une colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnev...
Depuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des...
Déjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse ...
Quelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen...
Le couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe...
Catherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la su...
Un nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn...
Et somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une rei...
L’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel ...
Hôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel de Soissons : suiteSoissons : suiteSoissons : suiteSoissons ...
L’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant ...
HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frPa...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Colonne médicis et hôtel de soissons

1 166 vues

Publié le

La colonne Médicis, ou la tour Astronomique, vestige de la présence de Catherine de Médicis près des Halles

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 166
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
736
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Colonne médicis et hôtel de soissons

  1. 1. HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.fr - Histoires de tour - La colonne MédicisLa colonne MédicisLa colonne MédicisLa colonne Médicis EtEtEtEt llll hôtel de Soissonshôtel de Soissonshôtel de Soissonshôtel de Soissons
  2. 2. Une colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la RenaissanceUne colonne datant de la Renaissance Au sommet,Au sommet,Au sommet,Au sommet, uneuneuneune sphèresphèresphèresphère de ferde ferde ferde fer Avec 18Avec 18Avec 18Avec 18Avec 18Avec 18Avec 18Avec 18 cannelurescannelurescannelurescannelures ornésornésornésornés Un socleUn socleUn socleUn socle simplesimplesimplesimple
  3. 3. Une colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antiqueUne colonne inspirée de la mode antique La colonne de Trajan, au cœurLa colonne de Trajan, au cœurLa colonne de Trajan, au cœurLa colonne de Trajan, au cœur du forum antique à Romedu forum antique à Romedu forum antique à Romedu forum antique à Rome La colonne MédicisLa colonne MédicisLa colonne MédicisLa colonne Médicis - Gravure de Dusacq au XIXe siècle - - Extrait de A Robida Paris de siècle en siècle -
  4. 4. Une colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reineUne colonnevouluepour orner le nouvel hôtel de la reine Catherine de MédicisCatherine de MédicisCatherine de MédicisCatherine de MédicisCatherine de MédicisCatherine de MédicisCatherine de MédicisCatherine de Médicis En 1572, Catherine de Médicis quitte son Palais des Tuileries pour venir vivre près de Saint Eustache. Comme pour son hôtel, elle confie les travaux à l’architecte Jean Bullant qui édifiera la colonne en 1574. Une hauteur de 23 mètresUne hauteur de 23 mètres De style dorique Ornée des couronnes et des fleurs de lys, des cornes d’abondance, des miroirs cassés, des C et H entrelacés Un petit socle Avec au sommet une sphère de fer. Pour imiter la sphère d’or et d’airain du cirque de Rome ? Pour étudier l’astrologie ? A la mode antique Pour tenir dans la petit cour Pour rappeler son lien avec son époux mort Henri II
  5. 5. Depuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princesDepuisde nombreuxsiècles, les lieuxétaienthabités par des princes Jean de Nesle donna son hôtel à Saint Louis qui l’attribua à sa mère, Blanche de Castille ◦ La résidence fut ensuite reprise par le roi. ◦ NB : Sa proximité de l’enceinte de PhilippeAuguste était utile. En effet, on pouvait sortir vite de Paris par une fausse porte au bout de la rue de Coquillère. Philippe le Bel le confia à son frère Charles de Valois, Jean II, Valois, le donna à Amédée comte de Savoie Charles VI l’acheta de Marie de Bretagne, veuve de Louis d’Anjou pour Louis d’Orléans qui l’utilisa à partir de 1388 Hôtel de Nesle Hôtel de Bohème 1232 1352 1296 1388 Charles VI l’acheta de Marie de Bretagne, veuve de Louis d’Anjou pour Louis d’Orléans qui l’utilisa à partir de 1388 Louis XII, petit fils de Louis d’Orléans en céda une partie aux Filles pénitentes et puis une partie à son valet de chambre et son chambellan (qui cédèrent leur partie aux Filles pénitentes) ◦ Les Filles pénitentes étaient 200 anciennes prostituées qui étaient venues reconnaître leur péché suite aux prédications de Jean Tisserand de l’Ordre des frères mineurs. Catherine de Médicis racheta l’hôtel aux Filles pénitentes et le rebâtit ◦ Les Filles Pénitentes durent quitter leur hôtel pour aller au prieuré Saint Magloire , rue Saint Denis. Bohème Hôtel des Filles pénitentes 1388 1498 - 1499 1572
  6. 6. Déjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbeDéjàla résidence était somptueuse et superbe Parmi les appartements de l’Hôtel de Bohème, deux pouvaient être comparés à ceux du Louvre ou de l’Hôtel Saint Pol. ◦ Dans le principal corps de logis, ◦ Le premier, occupé par Valentine de Milan, au rez-de-chaussée, ◦ Le second par Louis d’Orléans au 1er étage, ◦ Les deux avaient vue sur le jardin et sur la cour, composés chacun d’une grande salle, d’une chambre de parade, d’une grande chambre, d’un garde robe, des cabinets et d’une chapelle.chambre de parade, d’une grande chambre, d’un garde robe, des cabinets et d’une chapelle. De son côté, le jardin avait une longueur de près de 90 mètres. ◦ Au milieu un bassin et une fontaine, ◦ avec à côté une place pour pouvoir jouter Ces appartements et la résidence furent transformés en chapelle, dortoir, réfectoire et cloître pour recueillir les Filles pénitentes au début du XVIe siècle
  7. 7. Quelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen AgeQuelques anecdotes de l’hôtel au Moyen Age 26 janvier 1392 : les noces du seigneur de Béthencourt sont donnés par le roi Charles VI. ◦ Charles VI, la reine et les princes du sang vinrent alors s’installer à l’Hôtel de Bohème, dans un confort presque équivalent à l’Hôtel Saint Pol. ◦ Ils profitèrent du parc pour y jouter. Ce fut à l’hôtel de Bohème que Valentine de Milan, veuve de Louis d’Orléans vint se réfugier après l’assassinat de son mari rue Vieille du Temple en 1407.
  8. 8. Le couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentisLe couvent des Filles repentis - Extrait du plan de Truchet Hoyaux en 1552 -
  9. 9. Catherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacedeCatherinede Médicisreprendles lieux qui furentpar la suite espacede richesserichesserichesserichesserichesserichesserichesserichesse Catherine de Médicis quitta précipitamment le palais des Tuileries en 1572 pour s’installer dans ce nouvel hôtel ◦ Un astrologue lui avait prédit qu’elle mourrait près de Saint Germain sous la ruine d’une grande maison. De ce fait elle ne voulait plus vivre aux Tuileries près de Saint Germain l’Auxerrois. ◦ Elle confia à Jean Bullant la construction de son hôtel qui intervint entre 1572 et 1578. ◦ A sa mort, Catherine de Médicis légua son hôtel à Christine de Lorraine , une de ses petites fille, qu’ elle avait élevée Hôtel de la reine 1572 fille, qu’ elle avait élevée Toutefois, en raison des dettes de la reine mère, une de ses créancières Catherine de Bourbon racheta l’hôtel en 1601. A la mort de cette dernière en 1604, il fut vendu à Charles de Bourbon, comte de Soisson. Destruction de l’Hôtel Hôtel de Soissons 1601 1748
  10. 10. Un nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reineUn nouvel hôtel vaste, digne d’une reine
  11. 11. Et somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reineEt somptueux, digne d’une reine Composé de cinq appartements Une entrée magistrale, par un portail grand imité de celui du palais Farnèse à Caprarola, ◦ Réalisé par l’architecte Salomon de Bresse rajouté en 1611. ◦ Il fut un des premiers beaux portail de la ville. Même s’il◦ Il fut un des premiers beaux portail de la ville. Même s’il ne s’élevait pas au dessus du 1er étage, il passait pour très haut pour les contemporains. Avec une grande chapelle dont le portail était couronnée avec deux clochers. ◦ À l’intérieur, le maître autel disposait de deux sculptures de Germain Pilon représentant l’annonciation -Portail de l’Hôtel de Soissons -Jean Marot BNF -
  12. 12. L’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reineL’hôtel de la reine - Extrait du plan de Belleforest en 1575 -
  13. 13. Hôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel deHôtel de Soissons : suiteSoissons : suiteSoissons : suiteSoissons : suiteSoissons : suiteSoissons : suiteSoissons : suiteSoissons : suite etetetetetetetet fin…fin…fin…fin…fin…fin…fin…fin… L’hôtel prit son nom du comte de Soisson qui l’acheta en 1604 ◦ La légende dit que le comte l’acheta en souvenir de Catherine de Bourbon qui y vivait depuis 1601, qu’il avait aimé mais dont le roi s’était opposé à leur mariage. Au XVIIe siècle, le prince de Carignan fit construire dans le jardin plus de 600 baraques louées chacune 500 livres par mois pour la kermesse de l’agio. ◦ Dans ce lieu, seigneurs et dames viennent s’y retrouver, y intriguer, y spéculer sous le son des violons.violons. A la mort du prince, aucun acheteur ne se présenta et l’hôtel fut démoli en 1748 A la place de l’hôtel, on éleva la nouvelle halle au blé entre 1763 et 1767 Seule la colonne survécut grâce à l’intervention d’un écrivain Bachaumont qui l’acheta 800 livres et la recéda à la ville
  14. 14. L’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolitionL’Hôtel de Soissons juste avant sa démolition - Extrait du plan de Turgot en 1739 -
  15. 15. HistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoiresHistoires--------dededededededede--------Paris.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.frParis.fr http://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoires----dededede----paris.fr/colonneparis.fr/colonneparis.fr/colonneparis.fr/colonne----medicis/medicis/medicis/medicis/ Sources bibliographiques : ◦ Sauval, Henri. Histoire et recherches des antiquités de la ville de Paris.1724. ◦ Robida, Albert. Paris de siècle en siècle, texte, dessins et lithographies Crédits photo : Bibliothèque Nationale de France, INHA http://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoireshttp://www.histoires----dededede----paris.fr/colonneparis.fr/colonneparis.fr/colonneparis.fr/colonne----medicis/medicis/medicis/medicis/

×