HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr
- Histoires d’art -
L’OpéraComique
Audébut,un théâtrede foireAudébut,un théâtrede foire
En 1595, des comédiens de province sont autorisés à jouer sur une scè...
AlainRenéLesage,le premiergrandauteurde l’OpéraComiqueAlainRenéLesage,le premiergrandauteurde l’OpéraComique
Alain René Le...
CharlesSimonFavart,la référenceCharlesSimonFavart,la référence
Fils de pâtissier, Charles Simon Favart est né à Paris en 1...
Aumilieudu XVIIIesiècle,unepremièreinterdictionAumilieudu XVIIIesiècle,unepremièreinterdiction
Lors des foires, les troupe...
Ladeuxièmepartiedu XVIIesiècle,le tempsde la ComédieItalienneLadeuxièmepartiedu XVIIesiècle,le tempsde la ComédieItalienne...
Pendantla Révolution,la concurrencedu Théâtrede MonsieurPendantla Révolution,la concurrencedu Théâtrede Monsieur
Nous somm...
L’OpéraComiquede la sociétédu théâtreFeydeauL’OpéraComiquede la sociétédu théâtreFeydeau
La nouvelle troupe s’installa dan...
Troisans dansla salleTroisans dansla salle VentadourVentadour
La Salle Ventadour est luxueuse.
La Salle Ventadour est très...
L’OpéraComiqueau théâtredes Variétés.L’OpéraComiqueau théâtredes Variétés.
Aussitôt dissoute, aussitôt reconstituée en 183...
Le retourà la salleFavartLe retourà la salleFavart
En 1838, la salle du théâtre de l’Opéra Comique brule.
Il faut reloger ...
Dansla 3Dansla 3ee salleFavart.salleFavart.
En 1898, 11 ans après l’incendie de la 2e salle Favart, la nouvelle salle est ...
Façadeactuellede la salleFavart:Façadeactuellede la salleFavart:
HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr
Sources bibliographiques :
◦ Solié, Émile. Histoire du théâtre royal de l'Opéra...
Opéra comique
Opéra comique
Opéra comique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Opéra comique

386 vues

Publié le

Les grandes périodes de l'Opéra Comique.
En savoir plus : www.histoires-de-paris.fr/opera-comique

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
386
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
114
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Opéra comique

  1. 1. HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr - Histoires d’art - L’OpéraComique
  2. 2. Audébut,un théâtrede foireAudébut,un théâtrede foire En 1595, des comédiens de province sont autorisés à jouer sur une scène de la foire Saint Germain, à condition de verser une redevance aux comédiens de l’Hôtel de Bourgogne. Cette autorisation démarre dans les foires Saint Germain pour arriver rapidement ensuite dans celles de Saint Laurent. On y jouait principalement des vaudevilles dans une ambiancemusicale En 1624, Honoré, qui vendait des chandelles à ces comédiens, construit le premier théâtre de foire. Trois ans plus tard, il se retire pour être remplacé par Pontau. Enfin, en 1714, les troupes foraines de la foire Saint Laurent et de Saint Germain s’associèrentsans aller jusqu’à la fusion pour former l’Opéra Comique.
  3. 3. AlainRenéLesage,le premiergrandauteurde l’OpéraComiqueAlainRenéLesage,le premiergrandauteurde l’OpéraComique Alain René Lesage ou Le Sage est né en Bretagne en 1668 et mort en 1747. Pendant plus de 20 ans, au début du XVIIIe siècle, il porta l’Opéra Comique à Paris. Auteur de plus de 80 pièces, il travailla avec Dorneval, Fuzelier, Autreau, Piron, Lafont, Fromager. On lui doit notamment Arlequin, roi de Sérendib et Sancho Pança.
  4. 4. CharlesSimonFavart,la référenceCharlesSimonFavart,la référence Fils de pâtissier, Charles Simon Favart est né à Paris en 1710 et mort dans la capitale en 1792. Il fit évoluer le genre de l’Opéra Comique en proposant des comédies qui remplaça les farces initiales. Avec le compositeur Duni, il fit renforcer le caractère musicale de ces pièces. Parmi ses œuvres, on peut citer la Chercheuse d’Esprit, Ninette à la cour,la Fée Urgèle, la Fille mal gardée, les Moissonneurs.
  5. 5. Aumilieudu XVIIIesiècle,unepremièreinterdictionAumilieudu XVIIIesiècle,unepremièreinterdiction Lors des foires, les troupes de l’Opéra Comique connaissaient un grand succès. Aussi, pendant ces périodes, les autres théâtres de la ville souffraient. Parmi ces derniers, le théâtre italien obtint des autorités de la ville l’interdiction de de l’Opéra Comique en 1745. L’interruption dura quelques années et Jean Monnet fut autorisé de le rouvrir de nouveau en 1752 Toutefois, en 1762, le théâtre de foire fut de nouveau interdit et l’Opéra Comique fusionna avec la troupe des Italiens
  6. 6. Ladeuxièmepartiedu XVIIesiècle,le tempsde la ComédieItalienneLadeuxièmepartiedu XVIIesiècle,le tempsde la ComédieItalienne Aussitôt après avoir fusionnée, la troupe reprit la salle historique des Italiens : l’Hôtel de Bourgogne. Elle retrouve très vite le succès dont quelques pièces en furent le symbole : le Roi et le fermier, Rose et Colas… Au fil du temps, c’est la partie Opéra Comique qui prit le pouvoir. En effet, cette partie de la troupe recrutait de nombreux comédiens, à la différence des Italiens. En effet, en 1780, les italiens n’étaient plus que 2. Enfin, en 1783, la troupe s’installa dans une nouvelle salle constituée pour lui : la Salle Favart. On craignait en effet à l’époque l’incendie de la salle de l’Hôtel de Bourgogne.
  7. 7. Pendantla Révolution,la concurrencedu Théâtrede MonsieurPendantla Révolution,la concurrencedu Théâtrede Monsieur Nous sommes à la veille de la Révolution, en janvier 1789 ! Monsieur, frère du roi et futur Louis XVIII, souhaite son propre théâtre. Il obtint alors une autorisationpour créer une troupe pouvant jouer les pièces de l’Opéra Comique mais aussi de l’Opéra Bouffon, le théâtre Italien et le Vaudeville. Pour accueillir cette troupe, on construisit une nouvelle salle, rue Feydeau à proximité de la salleFavart. Avecla Révolution, les comédiens italiens de la troupe fuient le pays. Toutefois, la troupe poursuit son activité, obtenant du succès en apportant un soin particulier à la mise en scène et les costumes. Ce dynamismelui permit d’attirer de nombreux talents, notamment dans la troupe de l’Opéra Comique. Toutefois, il n’y avait pas la place pour deux troupes d’Opéra Comique et les difficultés financières poussèrent à leur fusion en 1806.
  8. 8. L’OpéraComiquede la sociétédu théâtreFeydeauL’OpéraComiquede la sociétédu théâtreFeydeau La nouvelle troupe s’installa dans le théâtre de rue Feydeau. En effet, la salle Favart était devenue insalubre. Cette période fut faste avec la renommée de deux grands comédiens : •Jean Elleviou entre 1806 et 1814 •Jean Blaise Marin entre 1814 et 1828. Toutefois, sous la Restauration, Louis XVIII, l’ancien Monsieur, souhaite construire une grande salle pour l’Opéra Comique. La salle est ouverte en 1828 et la troupe quitte le théâtre de la rue Feydeau.
  9. 9. Troisans dansla salleTroisans dansla salle VentadourVentadour La Salle Ventadour est luxueuse. La Salle Ventadour est très grande. Belle mais hors de prix ! De nombreuses représentations sont données entre 1829 et 1832. Toutefois, le nombre de spectateurs n’était pas suffisant pour faire face aux coûts de la salle. Aussi, elle quitte Ventadour pour aller au théâtre de la Bourse en 1832. Toutefois, les difficultés financières continuent pour la troupe qui doit se dissoudre en 1834.
  10. 10. L’OpéraComiqueau théâtredes Variétés.L’OpéraComiqueau théâtredes Variétés. Aussitôt dissoute, aussitôt reconstituée en 1834. L’Opéra Comique est confiée à la direction de Messieurs Crosnier et Cerfbeer. Pour renouer avec le succès, de nouvelles pièces furent proposées. Cette période est marquée par un changement des règles de recrutement des comédiens. Alors que précédemment, seuls les acteurs reconnuspouvaient intégrer l’Opéra Comique, dorénavant les jeunes pouvaient en faire partie. Toutefois, il était nécessaire de faire ses preuves rapidement pour rester sur la scène.
  11. 11. Le retourà la salleFavartLe retourà la salleFavart En 1838, la salle du théâtre de l’Opéra Comique brule. Il faut reloger la troupe et les autorités reconstruisent la salle Favart. Cette période faste est marquée par les compositions de Bazin, Maurice Debourge, Boisselot. Toutefois, la salle Favart brule de nouveau en 1887.
  12. 12. Dansla 3Dansla 3ee salleFavart.salleFavart. En 1898, 11 ans après l’incendie de la 2e salle Favart, la nouvelle salle est prête. Toutefois, le genre commence à être dépassé. En 1938, la troupe est rapprochée de celle de l’Opéra pour former la Réunion des Théâtres Lyriques Nationaux. Elle ne retrouvera son indépendance qu’en 1990 lorsque l’Opéra Bastille fut ouvert. C’est aujourd’hui le théâtre de l’Opéra Comique, institution publique qui gère la salle Favart.
  13. 13. Façadeactuellede la salleFavart:Façadeactuellede la salleFavart:
  14. 14. HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr Sources bibliographiques : ◦ Solié, Émile. Histoire du théâtre royal de l'Opéra-comique, par Émile Solié. 1847. Crédit image : Bibliothèque Nationale de France http://www.histoires-de-paris.fr/opera-comique/

×