Histoires-deHistoires-de-Paris.fr
- Histoires d’église Saint Paul des champs
Des origines remontant au haut Moyen Age
Une fondation par Saint Eloi :
En 632 Saint Eloi fonde dans la cité un monastère ...
Organisation du domaine
L’église Saint Paul des champs était située rue Saint Paul, à proximité de l’angle entre cette rue...
Saint Paul des champs et son cimetière en 1552
- Extrait du plan de Truschet Hoyau -

Charniers

Grange
Saint
Eloi

Eglise...
Une église construite dans des faubourgs mais devenue
paroisse royale au XIVe siècle
Dans la mesure où cette église avait ...
Un cimetière célèbre pour ses charniers
Les charniers construits autour du cimetière étaient constitués en pierre,
avec de...
Les personnages illustres enterrés
Dans l’église :
◦ Trois mignons d’Henri III : Caylus, Maugiron,
impliqués dans le Duel ...
Plan d’entrée du cimetière
puits

Grille d’entrée
Portail de
l’église Saint
Paul

Allée d’arbres

Entrée des charniers

Po...
Extrait de Paris de
siècle en siècle par
A. Robida
Histoires-deHistoires-de-Paris.fr

http://www.histoires-de-paris.fr/saint-paul-des-champs/
http://www.histoires-de-paris.f...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Saint paul des champs

1 882 vues

Publié le

En savoir plus : http://www.histoires-de-paris.fr/saint-paul-des-champs/
Saint Paul des Champs ou Saint Paul hors les murs, une des églises les plus anciennes, fondée par Saint Eloi au VII siècle et paroisse royale au XIV siècle

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 882
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
769
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Saint paul des champs

  1. 1. Histoires-deHistoires-de-Paris.fr - Histoires d’église Saint Paul des champs
  2. 2. Des origines remontant au haut Moyen Age Une fondation par Saint Eloi : En 632 Saint Eloi fonde dans la cité un monastère pour filles nobles, sous le patronage de Sainte Aure. C’est en 640 qu’un cimetière avec une chapelle dédiée à Saint Paul en dehors des murs est retenu pour celui-ci Une seconde église est reconstruite à la place de la chapelle, qui a connu les pillages normand aux alentours de l’an mil Elle 1107 : passe sous l’abbaye Saint Maur des fossés en 1107. Elle avait déjà la titre de paroisse Au XIII siècle, l’église est reconstruite dans le style gothique et se retrouve dans l’enceinte de Paris au XIVe siècle suite la construction du rempart de Charles V
  3. 3. Organisation du domaine L’église Saint Paul des champs était située rue Saint Paul, à proximité de l’angle entre cette rue et la rue Saint Antoine. Quant à lui, le cimetière était derrière l’église dont le chevet sera construit progressivement à ses dépens. Au nord du domaine, à l’angle des rues Saint Paul et Saint Antoine, se trouvait la Grange Saint Eloi, ancienne dépendance du monastère de la Cité mais qui fut transformée en prison. Les bâtiments d’exploitation de la grange se poursuivaient derrière le long de la rue Saint Antoine. Au sud de l’église et du cimetière, on retrouvait au début du XIVe siècle, l’hôtel des abbés de Saint Maur et ses dépendances. Cet ensemble fut intégré par Charles V à partir des années 1360 à l’hôtel Saint Pol. Du côté est, le cimetière devait probablement aller jusqu’à la rue. Mais des maisons ont été progressivement construites et on estime que sa forme définitive fut atteinte au XVIe siècle
  4. 4. Saint Paul des champs et son cimetière en 1552 - Extrait du plan de Truschet Hoyau - Charniers Grange Saint Eloi Eglise Cimetière
  5. 5. Une église construite dans des faubourgs mais devenue paroisse royale au XIVe siècle Dans la mesure où cette église avait été construite en dehors des murs, sa façade était restée simple. Devenue paroisse royale lorsque les rois résidaient à l’hôtel Saint Pol, elle était utilisée pour les grandes célébrations de la monarchie. L’intérieur était très décoré : on pouvait admirer les vitraux représentant Moise et David, défenseurs de la Loi, Godefroy de Bouillon défenseur de la Foi, Jeanne d’Arc défenseur du Roi. De nombreux tombeaux de personnages illustres s’y trouvaient également. Cette église était influencée par la profession des artisans fouleurs de draps et tondeurs. A proximité de cette église, trois couvents prestigieux étaient installés : ◦ Sainte Catherine, ◦ Les Célestins, ◦ Les minimes,
  6. 6. Un cimetière célèbre pour ses charniers Les charniers construits autour du cimetière étaient constitués en pierre, avec des galeries larges, fermées extérieurement par un mur plein et ouverts côté intérieur. Lors des fêtes, on disposait des tapisseries sur les charniers et l’église (en totalité, ou sur quelques arcades suivant la circonstance) On ne pouvait pas rentrer dans le cimetière en voiture à cheval : seul le transport sur des brancards était possible.
  7. 7. Les personnages illustres enterrés Dans l’église : ◦ Trois mignons d’Henri III : Caylus, Maugiron, impliqués dans le Duel des Mignons de 1578 et Saint Mégrin, mort suite à une affaire de galanterie avec Catherine de Clèves ◦ Les architectes François Mansart et Jules Hardouin-Mansart Dans le cimetière : ◦ François Rabelais ◦ l’Homme au masque de fer.
  8. 8. Plan d’entrée du cimetière puits Grille d’entrée Portail de l’église Saint Paul Allée d’arbres Entrée des charniers Porte voûtée Porte à cintre surbaissée - Extrait du «Charnier Saint Paul » de l’abbé Dufour - Passage Saint Pierre Cour
  9. 9. Extrait de Paris de siècle en siècle par A. Robida
  10. 10. Histoires-deHistoires-de-Paris.fr http://www.histoires-de-paris.fr/saint-paul-des-champs/ http://www.histoires-de-paris.fr/saint-paul-deswww.histoires Sources bibliographiques : ◦ Les charniers des églises de Paris. I, Le charnier de l'ancien cimetière Saint-Paul : étude historique / par l'abbé Valentin Dufour 1866 ◦ Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris. Table analytique. Tome 3 / par l'abbé Lebeuf 1883 - 1893 ◦ Paris de siècle en siècle / texte, dessins et lithographies par A. Robida Crédits photo : Bibliothèque Nationale de France

×