Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 1
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 2
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 3
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 4
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 5
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 6
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 7
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 8
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 9
European Hospitality Report
European H...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 10
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 11
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 12
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 13
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 14
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 15
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 16
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 17
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 18
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 19
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 20
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 21
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 22
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 23
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 24
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 25
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 26
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 27
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 28
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 29
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 30
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 31
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 32
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 33
European Hospitality Report
European ...
Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 34
European Hospitality Report
European ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Démo - Cahier Italie 2014

890 vues

Publié le

(mise à jour avec les données du 1er semestre 2015)

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
890
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
305
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Démo - Cahier Italie 2014

  1. 1. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 1 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie L’INDUSTRIE HOTELIERE EN ITALIE EN 2013 Italie
  2. 2. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 2 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Offre globale : 30 937 Hôtels 1 013 566 Chambres 1 er Rang UE Evol : -0,3% Offre des chaînes intégrées : 624 Hôtels 79 538 Chambres 5 ème Rang UE Evol : +1,6% Taux de pénétration : 7,8 %, 27 ème dans l’UE Evol : +0,1 pt Synthèse : L’Italie en 2013 Une économie qui a souffert mais montre des signes d’amélioration Très faible taux de pénétration des chaînes : 7,8% L’hôtellerie italienne dynamisée en 2013 par le taux d’occupation (hausse de 2,2 points), soutenu par la demande internationale. Le TO est maintenant supérieur à l’avant-crise, mais encore inférieur aux standards européens Une décennie de recul des prix moyens a rendu l’offre hôtelière compétitive Les performances se redressent via les grandes villes et le haut de gamme, tandis que l’offre de chaînes évolue peu Données clés de l’hôtellerie Taux d’occupation 2013 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Prix moyens en euros TTC 2013 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 RevPAR en euros TTC 2013 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 64,3% 69,2% 62,2% 66,5%64,4% 67,9% 50% 60% 70% 80% +2,2 pt 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Italie Europe 142,6 95,9 112,2 97,3 112,2 97,4 0 50 100 150 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 EuropeItalie 91,7 66,469,7 64,8 72,2 66,1 0 20 40 60 80 100 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Italie Europe
  3. 3. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 3 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Source : Commission européenne Source: Eurostat 1. Contexte économique et touristique 1.1. L’activité économique italienne en 2013 : nouveau recul, mais amélioration en vue L’Italie, troisième économie de la zone euro, est confrontée depuis 2011 à la crise de la dette souveraine, qui a encore pénalisé son économie au cours de l’année 2013. La dette publique, deuxième dans la zone euro, s’élève ainsi à 132% du PIB en 2013. Cela a conduit le pays à appliquer au cours de la période récente des mesures d’austérité pour rééquilibrer son économie et lutter contre l’endettement du pays, tirant à la baisse la demande domestique et ayant entraîné une récession économique en 2012 et 2013. En 2013, le PIB italien affiche ainsi un nouveau recul de -1,9% après celui de 2012 de -2,4%. En 6 années, le PIB a reculé de près de 10%. A noter, une amélioration du PIB au cours du quatrième trimestre de 0,1% met fin à une série de huit trimestres consécutifs de contraction. D’après la Commission Européenne, la croissance devrait reprendre durant l’année 2014 (+0,6%) et se poursuivre en 2015 (+1,2%). Les institutions européennes anticipent ainsi un retour de la croissance en Italie après plusieurs années difficiles marquées par l’austérité. Fait notable, la balance des comptes courants italienne est pour la première fois depuis plus d’une décennie redevenue positive en 2013, ce qui traduit une compétitivité extérieure améliorée et rend moins probable le fait de devoir procéder à de nouveaux ajustements structurels ayant un effet récessif, sous la pression des autorités de Bruxelles ou des marchés financiers. Malgré l’importance de la dette italienne, le taux d’intérêt sur la dette souveraine s’est en effet également détendu : de 7% en 2011, il est passé sous la barre de 4% début 2014. Cela pourrait redynamiser le marché du crédit, qui s’était fortement contracté les années précédentes sous l’effet des taux élevés et de la nécessité pour les banques italiennes d’assainir leurs bilans, et ainsi soutenir à l’avenir les investissements, encore en forte contraction en 2013. Le regain de compétitivité externe sera aussi un moteur de retour à la croissance, mais à court terme l’impact de la forte hausse tendancielle du chômage, passé de 10,6% à 12,2% en un an (et 42% sur la tranche d’âge 15-24 ans, soit deux fois plus qu’en 2008) devrait continuer à peser sur la consommation des ménages qui attendent une embellie. La faiblesse de la demande domestique exerce actuellement une forte pression baissière sur la croissance du PIB, qui annihile les effets positifs de la bonne santé des d’exportations. Le pays est doté d’entreprises exportatrices dans différents secteurs de pointe (machines-outils, mode, luxe…) et les exportations italiennes devraient bénéficier des ajustements compétitifs réalisés. L’Italie se caractérise par d’importantes disparités économiques et sociales régionales, notamment suivant la traditionnelle séparation nord/sud du pays. Les régions du Nord concentrent près de 75% du PIB national. Le poids économique de la région de Milan, avec les villes de Turin et de Gênes, s’associe à l’attractivité de Venise, Bologne, Florence et Rome. Ces dernières sont des centres touristiques majeurs et l’activité industrielle y est également bien développée. A l’échelle locale, les entreprises exportatrices sont souvent implantées dans les « districts industriels », très présents en Italie du Nord (Lombardie, Piémont, Emilie-Romagne, Vénétie et Frioul). Le Sud du pays et les îles font face à une économie souterraine et un manque d’infrastructures. Le PIB par habitant est de 40% inférieur dans le sud et le taux de chômage y est de 60% plus important. L’agriculture et l’industrie agro-alimentaire mais aussi le tourisme d’agrément sont parmi les principaux moteurs de l’économie locale, même si l’activité économique des grands pôles urbains du Sud, notamment Naples ou Bari, est naturellement plus diversifiée. Source: Eurostat Source : Eurostat Principaux secteurs d’activité : Machines-outils, travail des métaux, produits de luxe, chimie, produits pharmaceutiques, industrie textile Principaux indicateurs macroéconomiques 2013 PIB : -1,9% Inflation : 1,3% Consommation des ménages : -2,1% Chômage : 12,2% Exportations : +0,1% FBCF : -5,5% Taux d’ouverture : 30% 5 10 15 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Italie Zone euro (17 pays) Taux de chômageTaux de chômageTaux de chômage 0 1 2 3 4 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Italie Zone euro (17 pays) Inflation 74% 24% 2% Répartition sectorielle de l'économie Services Industrie Agriculture
  4. 4. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 4 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 1.2. L’activité touristique en Italie Un marché touristique soutenu par la demande internationale en 2013 L’Italie est la cinquième destination touristique mondiale. Le secteur du tourisme représente 10,3% du PIB en 2013. Le pays bénéficie d’une attractivité touristique reflétée par son important volume annuel d’arrivées de visiteurs internationaux (+2,2% en 2013). Le tourisme est un moteur de croissance de l’économie italienne qui a généré 73 milliards d’euros en 2013. L’Observatoire National du Tourisme Italien (INTO) prévoit une hausse de la clientèle internationale de 2,5% en 2014. Certaines régions devraient bénéficier à l’échelle locale d’évènements pour améliorer leur offre et leurs performances hôtelières, par exemple à Milan qui accueillera l’Exposition Universelle en 2015 où 20 millions de visiteurs sont attendus dont 30% en provenance des marchés internationaux. Le secteur du tourisme italien s’appuie sur de nombreux atouts culturels mais aussi naturels, comme les littoraux, les îles et les Alpes. Les villes du Nord et du centre de l’Italie sont davantage caractérisées par l’héritage culturel et artistique et attirent souvent une majorité de visiteurs étrangers. Rome fait partie des villes les plus visitées au monde et bénéficie de l’attrait exercé par les vestiges romains, le Vatican et la basilique Saint Pierre qui attirent chaque année plus de cinq millions de touristes venus du monde entier. Venise et Florence sont également des destinations offrant de nombreuses richesses culturelles propices au tourisme d’agrément. Le développement des courts séjours, permis par l’expansion des liaisons aériennes low-cost à destination de l’Italie en provenance de nombreux pays européens, est une tendance de long terme qui soutient l’activité touristique des pôles urbains. Le tourisme est plus tourné vers le littoral au sud de l’Italie, qui bénéficie d’un climat favorable et de nombreuses stations balnéaires (tout en s’appuyant également sur le patrimoine historique et culturel, à travers des sites tels que Pompéi), tandis qu’aux frontières nord de l’Italie le tourisme de montagne est présent à travers les stations alpines. Le tourisme d’agrément s’appuie donc en Italie sur des typologies de tourisme assez diversifiées. L’Italie dispose principalement d’une clientèle domestique et européenne, mais relativement à d’autres pays la part des clientèles distantes y est assez importante : la clientèle en provenance de l’étranger est très diversifiée. L’Allemagne constitue tout de même de loin le premier marché émetteur en Italie ; le pays génère près d’un quart des nuitées générées par les visiteurs étrangers, devant les Etats-Unis (7,8%, soit 3,8% du total des nuitées). Les arrivées de la clientèle américaine ont progressé de +5,7% en 2013 ; cela devrait se poursuivre en 2014 : +6,3% annoncé par l’INTO. Le dynamisme de la clientèle internationale s’illustre par la bonne performance de Venise qui de Janvier à Août 2013 a accueilli 11,9 millions de touristes, soit +1,8% au total par rapport à 2012 malgré une baisse de - 1,9% des arrivées des italiens. Cela traduit l’audience internationale de la Cité des Doges, moins sensible à la conjoncture domestique italienne et plus réceptive à la croissance extra-européenne du marché touristique. Toutefois, plus généralement dans le pays, le poids encore important de la clientèle domestique (52% des nuitées) fait que les hôtels italiens (particulièrement les indépendants des segments inférieurs, où le poids des clientèles domestiques est plus fort) ont globalement souffert du recul du Principaux pays émetteurs % des nuitées non résidents % du total des nuitées Allemagne 24,6% 11,8% Etats-Unis 7,8% 3,8% Royaume-Uni 7,3% 3,5% France 7,0% 3,4% Suisse 4,8% 2,3% Source: OMT Source: Eurostat 43,7 46,1 46,4 30 40 50 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Arrivées internationales (en millions) 52,0% 34,4% Nuitées par nationalités Domestique 52,0% Europe (Hors It) 34,4% Amérique du Nord 4,4% Asie 3,5% Russie, Ukraine & Turquie 2,6% Amérique du Sud 1,4% Autres 1,8% Source: Eurostat
  5. 5. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 5 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie nombre de voyages effectué par les résidents en Italie. Ce mouvement s’est installé depuis 2009 du fait de cinq années consécutives de baisse de la consommation domestique, liée à la contraction du PIB du pays et aux ajustements compétitifs réalisés. Les destinations où vont beaucoup les italiens que ce soit pour motif d’agrément ou professionnel, sont notamment les régions du nord de l’Italie (Lombardie, Toscane, Lazio, Emilie-Romagne). L’Italie souffre du manque d’une politique nationale en ce qui concerne la coordination des différents acteurs et la mise en place d’infrastructures compétitives. Elle a enregistré dans les années 2000 une évolution moins importante en nombre d’arrivées que ses concurrents européens, du fait notamment de prix d’hébergement originellement élevés. Après une décennie de recul des prix, la Péninsule offre à l’inverse aujourd’hui une offre d’hébergement compétitive à produit comparable. Pour autant, le tourisme international en Italie est aussi concurrencé par les pays de la région voisine des Balkans, où l’activité touristique est en fort développement.
  6. 6. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 6 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 2. L’Offre hôtelière 2.1. L’offre globale dans l’offre d’hébergement L’Italie est le premier marché européen et le troisième marché mondial en termes de volume d’offre hôtelière globale, derrière les Etats-Unis et la Chine, avec plus d’un million de chambres. Ce marché est cependant très fragmenté, avec plus de 31 000 hôtels ayant une capacité moyenne de 33 chambres, largement influencée par une petite hôtellerie indépendante aux petites structures. La capacité moyenne des hôtels de chaînes hôtelières est 4 fois supérieure : les chaînes sont encore peu présentes en Italie mais à travers des établissements de plus grande taille, notamment dans les grandes villes. Dans un même temps, l’Italie propose depuis de nombreuses années une large offre d’agrotourisme qui a crû de plus de 57% entre 2003 et 2012. Depuis plusieurs années, l’offre hôtelière globale stagne : -0,5% en 2012, -0,3% en 2013, alors que les chaînes intégrées se développent : +3,4% en 2012, +1,6% en 2013. Le marché de l’hôtellerie italienne est un marché dominé par le segment moyen de gamme qui représente près de la moitié de l’offre totale, mais recule depuis plusieurs années (-8 600 chambres depuis 2010 et -0,8% au cours de l’année 2013). L’offre haut de gamme est la seule catégorie qui affiche un développement positif en 2013 avec près de 6 300 chambres supplémentaires, soit +1,7% par rapport à 2012. L’hôtellerie budget et économique prolonge la tendance baissière de son offre amorcée depuis 2003, avec un recul de près d’un tiers de son parc en une décennie. Cette tendance va à l’encontre de la montée de l’offre économique dans d’autres pays d’Europe ; elle est liée à la très faible présence des chaînes sur ces segments et à leur moindre exposition à la clientèle internationale, à l’inverse du haut de gamme qui bénéficie du dynamisme des arrivées internationales en Italie. Depuis plusieurs années, il existe ainsi une tendance structurelle de montée en gamme du parc hôtelier italien, évolution de nouveau constatée en 2013. Cette évolution liée à celle de l’hôtellerie indépendante : au cours des 5 dernières années (1 er janvier 2009 - 1 er janvier 2014), l’offre hôtelière indépendante a ainsi crû de plus de 26% en haut de gamme et luxe, alors que le parc hôtelier indépendant a reculé de 2,4% en moyen de gamme et de près de 20% sur les segments économiques. Selon Istat, en 2013, la capacité d’accueil hôtelière (en nombre de lits) représente 43% de l’offre d’hébergements touristiques marchands en Italie. Seulement 4,1% de l’offre est portée par des résidences para-hôtelières. Les campings sont l’autre grande catégorie d’acteurs importante en termes de capacité d’accueil (28,5% des lits). 1er parc hôtelier européen : plus d’1 million de chambres Stagnation de l’offre globale, mais chaînes et haut de gamme restent dynamiques
  7. 7. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 7 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 2.2. L’offre des chaînes intégrées : le moyen de gamme Même si le marché italien présente la spécificité d’être très largement dominé par l’offre indépendante, l’hôtellerie de chaînes intégrée s’est lentement développée au cours des 10 dernières années. Avec un taux de pénétration de 7,8%, l’un des plus faibles en Europe, l’Italie dispose d’un parc hôtelier de chaînes qui représente 79 538 chambres au 1 er Janvier 2014, en progression de 1,6% par rapport à l’année précédente. Ainsi, si le parc d’hôtels italien représente à lui seul 18% de l’offre hôtelière globale de l’UE à 28, l’Italie ne représente qu’une part modeste (4,9%) de l’offre des chaînes intégrées en Europe. Cette sous-représentation des chaînes fait que sur les cinq dernières années, l’hôtellerie de chaînes intégrées (+9,1%) se développe plus fortement que l’hôtellerie de chaîne volontaire et les indépendants (+2,3%, uniquement via l’essor du haut de gamme et luxe). L’offre des chaînes de 2000 à 2014 (en nombre de chambres) Source: MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 A travers la création de plus de 1 700 chambres en 2013, les marques moyen de gamme de l’hôtellerie de chaîne ont enregistré la plus belle progression : +7% sur l’année, contre une perte nette de plus de 5 600 chambres soit -1,2% chez les indépendants sur ce segment. La très faible pénétration des chaînes en Italie fait que leur croissance est plus qu’absorbée par le recul des indépendants sur ce segment. A contretemps de l’essor global du haut de gamme et luxe en Italie, l’offre de chaînes sur ces segments recule au 1er janvier 2014 (-500 chambres, soit - 1% de l’offre de chaînes du segment), sous l’effet notamment de la restructuration du parc de certaines enseignes telles que Boscolo (dont le parc recule de plus de 900 chambres) ou Le Méridien, enseigne sortie d’Italie, où elle comptait 231 chambres. A l’inverse, d’autres enseignes poursuivent ou accélèrent leur développement sur la Péninsule. Pour les chaînes, le segment haut de gamme avait été le plus dynamique en 2012 (création nette de plus de 1 400 chambres), 2013 marque ainsi une pause de la croissance de l’offre, alors que la dynamique de croissance des arrivées internationale se poursuit. L’offre économique de chaînes se maintient. Dans un contexte où les établissements indépendants ont des difficultés et où le rebond de l’économie est encore à venir, il existe des opportunités d’implantation pour les réseaux de chaînes volontaires et les franchises des groupes hôteliers, notamment par adhésion ou conversion d’établissements existants lorsque ceux-ci sont sur des marchés établis et ont une taille critique permettant d’assurer la pérennité de leur exploitation commerciale. D’autant plus que l’hôtellerie économique détient le plus fort taux d’occupation toutes catégories confondues (67,2%). 0 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 Un faible taux de pénétration des chaînes : 7,8% Sur le segment économique, remplacements partiels et potentiel de conversion
  8. 8. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 8 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 2.3. Principaux opérateurs : les leaders se renforcent, d’autres se restructurent En 2013, le classement des 10 premiers groupes hôteliers connaît peu de changements. La première place des groupes hôteliers présents en Italie est conservée par Best Western avec près de 13 000 chambres du fait de sa structure de fédération d’hôtels indépendants en assurant une croissance de 5,9% en 2013, après 3,2% en 2012. Accor talonne Best Western à la 2 nde place avec plus de 9 000 chambres, soit une croissance de 5,4% assurée à travers le développement d’hôtels sous enseignes Ibis Styles (la déclinaison de la mégabrand Ibis la plus adaptée aux reconversions d’établissements) et de son enseigne haut de gamme « boutique » MGallery qui gagne près de 240 chambres supplémentaires nettes à travers deux unités. Le parc sous enseignes des groupes Best Western et Accor est en forte progression depuis 2008, tandis qu’à l’inverse NH Hoteles, Atahotels ou Starwood sont sur une tendance stagnante ou baissière : les deux leaders se sont renforcés au cours de la période récente. Accor devance depuis l’an dernier le groupe NH Hoteles qui a fait face à des difficultés financières ayant conduit à une nouvelle baisse de -3,3% de son parc de chambres en Italie au 1 er janvier 2014. L’espagnol NH Hoteles et le groupe italien UNA Hotels (-0,8%) sont les seuls groupes parmi les 10 leaders à afficher une baisse de leur parc de chambres au cours de l’année. Avec une offre en 2013 de près de 4 500 chambres, ATA Hotels a vu son offre d’hébergement progresser de 10% (après une chute de plus de 15% l’année précédente), reprenant ainsi sa quatrième place devant Starwood qui a faiblement progressé (+0,4%), la hausse de son parc sous enseigne Luxury Collection ayant plus que compensé la sortie de l’enseigne Méridien du marché italien. IHG a développé son parc sous enseigne Holiday Inn (+10%) et introduit sa marque de conversion Indigo sur le marché italien. Hilton a développé son parc de près de 5% à travers son enseigne Garden Inn, tandis que Marriott s’est appuyé sur son enseigne Autograph Collection avec la création de deux unités représentant un total de 386 chambres supplémentaires. Le groupe américain voit son parc croître de 11,6% sur l’année. Derrière les groupes du Top 10, il faut toutefois noter le recul significatif de certaines enseignes locales, notamment Idea Hotels (-8,1%) ou Boscolo (-45% en 2013, pour 1 134 chambres en Italie au 1 er janvier 2014), enseigne dont plusieurs hôtels ont migré vers l’enseigne Marriott Luxury Collection au cours des dernières années, soutenant la croissance de cette enseigne et plus largement du groupe Marriott. Best Western et Accor se renforce Croissance à deux chiffres de Marriott et ATA Hotels NH, Boscolo, Idea Hotels, Una Hotels : les enseignes d’Europe du Sud en recul
  9. 9. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 9 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 3. Les performances hôtelières en 2013 3.1. L’année 2013 dans la période récente Le RevPAR des hôtels italiens a connu un fort recul entre 2007 et 2012 : près de -24%, à travers un fort recul en 2008-2009, un léger rebond en 2010 ensuite effacé en 2011 et 2012. Cependant une reprise a été amorcée au cours de l’année 2013, annonçant des perspectives d’évolution positives pour le futur de l’industrie hôtelière italienne. En effet, le RevPAR a progressé de 3,6% atteignant 72,2€ TTC. Si ce montant est de 9% supérieur à la moyenne européenne, il faut rappeler que l’offre de chaînes en Italie est très largement tournée vers les segments milieu et haut de gamme. A segment comparable, le RevPAR mais aussi les prix moyens italiens sont ainsi actuellement plutôt en-dessous des standards européens, traduisant la compétitivité renforcée du pays qui était au début de la décennie 2000 nettement plus cher que d’autres pays européens. L’évolution positive du RevPAR en 2013 est portée par le taux d’occupation (+2,2 points) largement soutenu par la demande internationale, tandis que le prix moyen n’a pas encore suivi. Le fort rebond d’occupation enregistré en 2013 permet à l’Italie d’atteindre 64,4%, un niveau jamais atteint depuis 2007 et de 4,7 points supérieur aux niveaux de 2010. La croissance de la fréquentation est observée sur tous les segments, mais d’abord les plus élevés qui se sont appuyés sur la clientèle internationale, plus dynamique en 2013. L’Italie comble petit à petit son retard en termes d’occupation par rapport au reste de l’Europe (67,9% en moyenne en 2013). Il faut souligner la stabilisation des prix moyens et la fin d’une décroissance depuis le début de la crise économique en 2007. Le faible taux d’occupation du marché italien, en dessous de la moyenne européenne (67,9%) a pesé sur les prix moyens, en forte baisse au cours de la dernière décennie. La stabilisation du prix moyen en 2013 et le rebond du taux d’occupation pourraient annoncer une éclaircie à venir, les hôtels retrouvant progressivement de meilleures marges de manœuvre tarifaires. Même si l’Italie affiche au global une croissance de RevPAR de 3,6% en 2013, le résultat est à nuancer entre les différentes catégories. En effet, la catégorie haut de gamme est encore la locomotive de croissance italienne avec +3,9%. Même si elle a moins crû, l’hôtellerie économique garde un taux d’occupation élevé : 67,2% en 2013. A l’inverse, le segment moyen de gamme enregistre un taux d’occupation plus faible, de 62,3%, malgré un rebond de 2,3 points sur l’année. Fait notable, l’écart de RevPAR ne fait que s’amincir entre ces deux catégories. La différence était de plus de 17€ en 2007, elle est de 7,4€ en 2013. Ce phénomène s’explique par un prix moyen qui s’est effondré plus fortement en hôtellerie moyen de gamme pour faire face à une diminution de l’occupation, et les prix moyens du segment ne se sont pas encore redressés (baisse de 1,2% en 2013 en moyen de gamme). Après une baisse significative de 5% du RevPAR en 2012, des hôtels situés sur le littoral, ceux-ci redémarrent à nouveau en 2013 avec une évolution positive de +2,0% atteignant 92,4€ TTC tiré essentiellement par l’occupation (+1,6 points) qui a comblé la baisse des prix moyens (-0,7%). Le RevPAR des hôtels d’aéroport poursuit sa progression (+5,4%) portée exclusivement par la fréquentation (+3,8 points), permettant un taux d’occupation supérieur à la moyenne nationale (69,3%). Les hôtels de centre-ville obtiennent en 2013 une croissance de RevPAR de 3,5% grâce à la hausse du taux d’occupation (66,4%, soit +2 points), les prix moyens se stabilisant (+0,3%). Un écart de RevPAR faible entre l’hôtellerie économique et moyen de gamme Un TO de 64,4%, en hausse de 2,2 points et supérieur à l’avant-crise Fin de la tendance baissière des prix moyens +3,8 points de TO dans les hôtels d’aéroport
  10. 10. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 10 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 3.2. Evolution du PIB et RevPAR Variation mensuelle en % des taux d’occupation, prix moyens et RevPAR en Italie depuis 2011 Source: MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Tandis que la croissance s’accélérait en 2011, elle a nouveau replongé en 2012 avec la baisse du PIB. Cette dégradation de l’activité s’observe à partir d’octobre 2011 durant une année complète jusqu’en octobre 2012 provoquée par la baisse simultanée du taux d’occupation et du prix moyen. La reprise de l’activité a eu lieue à partir de novembre 2012 à travers le taux d’occupation qui ne suffit toutefois pas à compenser la baisse de prix moyen jusqu’en février 2013. A compter de mars/avril, le prix moyen se stabilise et les hôtels bénéficient d’un net rebond de RevPAR au cours de l’été et du second semestre. L’hôtellerie italienne entre ainsi dans l’année 2014 sur une tendance mensuelle très positive, malgré la situation encore fragile de l’économie italienne, notamment une consommation domestique pénalisée par le chômage et des investissements encore faibles (baisse de 5,5% de la Formation Brute de Capital Fixe en 2013). A noter toutefois que la banque italienne Unicredit a annoncé avoir pour objectif de soutenir le développement et les investissements hôteliers que ce soit des groupes nationaux, internationaux, et dans un but de développement ou de repositionnement. Evolution du RevPAR et du PIB depuis 2000 Source: MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Du fait d’un positionnement-prix originellement élevé (et d’un poids significatif au début de la décennie des clientèles américaines et japonaises, qui avaient nettement reculé à la suite du 11 septembre puis du SRAS), qui a conduit à un important ajustement au cours des années de crise, le RevPAR italien a reculé depuis l’an 2000. Alors qu’au cours du précédent cycle d’expansion le RevPAR avait rebondi après l’économie générale, le marché hôtelier a cette fois précédé la reprise de l’économie, attendue en 2014, avec une croissance de 3,6% en 2013. -6% -4% -2% 0% 2% 4% 6% -18% -12% -6% 0% 6% 12% 18% RevPAR PIB Une reprise de l’activité hôtelière depuis mi-2013 -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% Taux d'occupation Prix moyen RevPAR
  11. 11. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 11 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 4. Les principaux marchés Variation du RevPAR dans les principales villes italiennes Globalement, les grandes agglomérations italiennes ont fortement amélioré leurs performances en 2013. Florence affiche la plus forte progression du RevPAR de 11,3%, talonnée de près par Venise affichant une très importante évolution de 9,1%, un marché au-dessus de la moyenne nationale. Naples est la seule ville enregistrant un recul de RevPAR en 2013 (-3,2%), mais cela fait suite à une forte hausse en 2012 (+9,4%) alors que les autres villes et l’Italie en général étaient dans le rouge. Croissance du RevPAR entre 2012 et 2013 dans les plus grandes villes d’Italie Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Rome Capitale administrative de l’Italie, Rome est avant tout une destination majeure de tourisme culturel, portée par la richesse de ses monuments, musées et sites archéologiques. Même si elle se situe en-dehors du centre économique du pays (le Nord), elle reste également un pôle économique et un centre de décision important. Rome dispose de deux aéroports, Roma Fiumicino (1 er aéroport national, 25% des flux de passagers, -2,2% en 2013) et Roma Ciampino (9 ème aéroport national, 3,3% des flux de passagers, +5,7% en 2013). La ville de la Louve compte un parc de plus de 15 000 chambres de chaînes dans son agglomération au 1 er Janvier 2014, en forte progression de 9,0% par rapport à l’année précédente. Globalement, la capitale italienne accueille ainsi près d’un cinquième de l’offre de chaînes du pays. Best Western est la première enseigne du marché romain avec près de 2 000 chambres. Face à cette offre en croissance, Rome a enregistré en 2013 une augmentation conséquente du nombre d’arrivées, de plus de 5% sur l’année selon l’Ente Bilaterale Territoriale della Regione Lazio. Comme à Londres ou Paris, les BRIC constituent des marchés porteurs pour la capitale italienne avec un nombre d’arrivées en hausse des clientèles russe (+16,7%), Chinoise (+17,3%), Indienne (+25,1%) ou d’Amérique Latine (+18,7%), notamment brésilienne. -3,2% 0,2% 4,2% 5,5% 11,3% -8% -3% 2% 7% 12% Naples Rome Milan Turin Venise Florence Rappel croissance moyenne en Italie : 3,6% Rome : essor de l’offre de chaînes, stabilisation des indicateurs de performances
  12. 12. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 12 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Rome entend travailler en partenariat avec la ville de Milan qui va accueillir en 2015 l’exposition universelle pour booster une nouvelle fois les bonnes performances de la ville. D’autres évènements pourraient avoir un effet bénéfique sur les indicateurs hôteliers comme l’organisation du congrès de la cardiologie. De plus, le tourisme religieux toujours soutenu et la bonne image du Pape pourraient contribuer à renforcer l’attractivité de Rome. Les travaux en cours visant à prolonger les lignes de métro et à en créer deux nouvelles (C et D), auront certaines tranches livrées en 2014 : le prolongement Conca d’Ono-Jonio de la ligne B, et la mise en service de la ligne C entre Monte Compatri-Pantano et Lodi (17 km). L’attractivité renforcée des hôtels qui seront desservis par ces lignes devrait localement soutenir l’évolution de leurs performances au cours des années à venir. En matière de performances, le RevPar affiche une évolution positive de 0,2% en 2013 ; le taux d’occupation et le prix moyen sont quasiment inchangés mais l’offre a fortement crû. Malgré la stabilité en 2013, les indicateurs de performances sont toujours au-dessus de ceux de la moyenne nationale, quoique en-deçà de Milan et Venise sur certains segments tels que le haut de gamme. Milan Milan, capitale économique italienne, dispose de nombreux pôles d’activités et est une destination importante de tourisme d’affaires. La mode et le design, mais aussi l’automobile, les industries chimiques, la pharmacie, les banques et assurances, les médias et la machinerie industrielle y sont d’importants secteurs d’activité. La ville dispose également d’atouts culturels et touristiques, notamment à travers la mode, mais elle demeure une destination à dominante affaires symbolisé par la « Piazza degli Affari », où se trouve la bourse italienne. Le segment MICE est également important, à travers notamment la présence de la Fieramilano. Milan est une ville ouverte vers le reste du monde avec la présence à proximité de 3 aéroports : l’aéroport de Malpensa à 52 km pour les vols internationaux, l’aéroport de Linate à 12 km pour les vols nationaux et européens, et l’aéroport low-cost de Bergamo situé à 50 km. Ces trois aéroports figurent parmi le top 5 des aéroports italiens en nombre de passagers derrière l’aéroport de Rome. L’ensemble des aéroports a enregistré plus de 35 millions de passagers en 2013 accusant un recul de 6 points par rapport à 2012. La ville dispose également de gares qui desservent la ville, la principale (Stazione Centrale) ayant été récemment rénovée et accueillant les lignes à grande vitesse ; elle enregistre 120 millions de passagers par an. La capitale de la Lombardie, 1 ère région économique d’Italie, accueillera l’Exposition Universelle en 2015 : cela devrait drainer une part de clients en provenance de l’étranger encore plus importante. Le mix nationalité des arrivées est déjà assez diversifié avec 7% d’arrivées en provenance de Russie (en forte hausse), 7% en provenance de France, suivis par les Etats- Unis, l’Allemagne, et la Chine représentant tous trois 6% des arrivées à Milan. Spécificité de Milan, 9 clients sur 10 viennent pour motif d’affaires ; contrairement à d’autres grandes villes d’Italie telles Rome ou Venise la clientèle d’agrément joue ainsi un rôle moins important sur le marché local. L’Exposition Universelle entraîne dans son sillage différents projets hôteliers, notamment en segment luxe et palaces, avec différents projets qui ont abouti récemment (Palazzo Parigi, Hotel Pierre) et ceux à venir (hotels Milan : RevPAR en hausse de 4,2% en 2013
  13. 13. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 13 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Excelsior, W et Mandarin Oriental). Un village (Villagio Expo) sera créé pour l’exposition universelle dans le secteur de Cascina Merlata, à proximité de Fieramilano. Divers bâtiments importants devraient également être livrés en 2015 dans le secteur de Porta Nuova, où a été construit le siège d’Unicredit. D’autres projets urbains majeurs s’accompagnant de projets hôteliers voient le jour à Milan. Après plusieurs années de repli, l’offre hôtelière de chaînes s’est stabilisée en 2013 et s’élève à près de 16 000 chambres dans le périmètre agglomération de Milan. Ata Hotels y est la première enseigne présente avec plus de 2 800 chambres dans le milanais, soit presque la moitié du parc global du groupe dans le pays. Le groupe italien Idea Hotels est lui aussi fortement présent à Milan (39% de son parc en Italie). Milan a enregistré en 2013 des résultats en progression avec une hausse de RevPAR des groupes hôteliers de 4,2%, du fait d’une augmentation des prix de 0,7%, et du taux d’occupation de 2,3 points. Les performances de l’hôtellerie de chaîne sont au-dessus de la moyenne nationale. L’hôtellerie haut de gamme y contribue fortement et voit ses performances augmenter (hausse de 4,2% du RevPAR en 2013). A noter un RevPAR supérieur des hôtels de chaînes économiques (non diffusé) relativement au moyen de gamme (50,1€) grâce à un taux d’occupation très supérieur. L’offre économique de chaînes représente moins de 1 000 chambres dans toute l’agglomération milanaise. Venise Ville célèbre pour sa place Saint-Marc, ses canaux, sa lagune et son carnaval, la Cité des Doges bénéficie d’une très forte activité touristique et est une destination « romance » prisée des visiteurs internationaux. Du fait de la faiblesse de l’offre foncière et du caractère patrimonial de la ville, la croissance de l’offre hôtelière est mécaniquement limitée et s’effectue principalement par des conversions d’hôtels indépendants ou de logements, mais en raison de la faiblesse du nombre d’habitants dans la Venise « historique » les autorités de la ville souhaitent limiter les reconversions de logements. Dans cet environnement contraint, les principaux projets d’aménagement à vocation économique (hors tourisme) sont donc généralement plutôt situés dans les secteurs de Mestre et de l’aéroport Marco Polo ; dans la lagune le principal projet urbain est le développement du Tronchetto. Du fait des très bons niveaux de performances enregistrées en haut de gamme et luxe, de nombreux projets d’hôtels sont envisagés sur ces segments à Venise, mais les contraintes architecturales spécifiques de la ville rendent tout projet hôtelier complexe. L’aéroport de Venise (5 ème au niveau national) enregistre plus de 8 millions de passagers en 2013 (soit +2,2%). 80% des passagers sont internationaux. Best Western est la première enseigne présente (avec près de 800 clés), du fait de la structure du parc hôtelier de l’agglomération vénitienne qui reste très largement dominée par l’hôtellerie indépendante. Venise compte tout de même plus de 4 200 chambres de chaînes, sur un total de près de 15 000 (Mestre et Lido inclus) chaînes et indépendants confondus. Pour les chaînes, un RevPAR meilleur en économique qu’en moyen de gamme, et solide en haut de gamme Des acteurs locaux de poids
  14. 14. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 14 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie En 2013, année de reprise de l’activité hôtelière alors que le PIB continue de plonger, Venise affiche une forte progression avec une croissance de son RevPAR de (+9,1%) tiré principalement par la forte hausse des prix (+6,8%) et dans une moindre mesure par la fréquentation (+1,5%). Les performances sont comme chaque année largement supérieures à la moyenne nationale. La croissance du RevPAR les années impaires est renforcée par la présence de la Biennale, mais la hausse de 9,1% en 2013 fait suite à un recul modéré de moins de 2% en 2012, l’évolution tendancielle est donc positive sur 2 ans. Florence Joyau de la Renaissance italienne, la ville de Florence est une destination prisée dont l’économie repose en grande partie sur le tourisme. Avec une économie construite autours des activités culturelles et événementielles, la ville bénéficie d’une forte demande internationale. La Toscane, région à laquelle Florence est rattachée, est également l’une des régions les plus visitées, son patrimoine culturel, viticole, urbain et littoral étant riche. Le tourisme à Florence a représenté en 2013 un peu plus de 3 milliards d’euros, soit +8% par rapport à 2008. Le premier semestre 2013 a vu une augmentation d’arrivées internationales de +2,2%, grâce à l’augmentation du flux d’arrivées en provenance des BRIC, plus particulièrement la Russie et la Chine ; même si les clientèles française, britannique et allemande restent prépondérantes dans la ville. L’aéroport de Florence a enregistré en 2013 près de 2 millions de passagers, soit une hausse de 7,1% des flux de passagers. Plus de 80% des passagers sont issus de l’étranger. Avec 3 709 chambres de chaînes au 1 er Janvier 2014 (-0,4% par rapport à 2013), Florence est un marché fragmenté : de nombreuses enseignes y sont présentes mais à travers un petit nombre d’unités. Aucune enseigne internationale n’y franchit la barre des 500 chambres. Après avoir connu une forte progression de RevPAR au cours des deux dernières années, et particulièrement en 2011 avec une hausse de 11,2%, les hôtels de Florence avaient marqué le pas en 2012 (-3,8%). L’activité repart à la hausse en 2013 avec une forte croissance du RevPAR de 11,3% porté par le taux d’occupation (+4,8 points) mais aussi les prix moyens (+3,9%). La croissance s’observe sur tous les segments : hôtellerie économique (+5,9%), hôtellerie moyenne gamme (+8,1%) et l’hôtellerie haut de gamme (+12,3%). La demande est, comme au niveau national, portée par l’arrivée de touristes internationaux, et les hôtels haut de gamme sont bien placés pour en bénéficier. Turin Pôle industriel et économique majeur de l’Italie, Turin s’appuie sur ses exportations, notamment d’automobiles, de machines et équipements mécaniques et de produits électriques. L’activité hôtelière est très liée à l’activité économique, le tourisme d’agrément étant bien moins important à Turin relativement aux autres grandes agglomérations italiennes, en dépit de la présence de sites de tourisme industriel et de la proximité des Alpes. Florence : +11,3% en 2013, une demande soutenue par les arrivées internationales Venise toujours plus haut
  15. 15. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 15 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie La ville sera toutefois Capitale Européenne du Sport en 2015, et en attend ainsi une fréquentation touristique d’agrément renforcée. A plus long terme, le projet de ligne à grande vitesse prévu entre Lyon et Turin pourrait redynamiser la ville. Actuellement, la gare de Turin Porta Nuova est la 3 ème plus grande station italienne avec 70 millions de passagers annuels. Celle de Porta Susa a fait l’objet de rénovations d’ampleur dans la perspective de l’arrivée de la future ligne vers la France (Turin étant déjà relié au réseau à grande vitesse italien). L’offre hôtelière de chaînes a encore légèrement reculé en 2013 (-2,6%) et descend sous les 3 000 chambres. Malgré la restructuration de NH Hotels ces dernières années, la chaîne reste leader sur le marché turinois. Parmi les agglomérations italiennes, Turin est l’une des plus sensibles à l’évolution de la conjoncture économique. Après de fortes chutes au cours des dernières années, elle enregistre un net rebond de ses performances en 2013. Le RevPAR affiche une croissance de 5,5% tiré par le rebond du taux d’occupation (+3,8 points) alors que le prix moyen continue de reculer (-0,9% relativement à l’année précédente). Naples Situé sur la côte ouest de l’Italie et à une heure de Rome en TGV depuis 2007, la ville de Naples dispose d’une économie axée sur le tourisme et les activités portuaires, mais également autours des secteurs de l’agriculture, du commerce, de l’industrie, de l’artisanat. L’écart avec les grandes villes du nord en termes d’activité économique et de chômage, historiquement très élevé, a beaucoup baissé au cours des dix dernières années. L’attractivité touristique de Naples se fonde sur le patrimoine historique et culturel de la ville ainsi que sur la proximité de nombreux sites archéologiques et volcaniques, ses plages et son climat favorable. Le développement des croisières méditerranéennes constitue aussi un soutien structurel appuyant le développement de son activité touristique saisonnière : sur une période de 10 ans le nombre de passagers a cru de plus de 30%. Naples est le 7 ème port du pays avec plus d’un 1,09 millions de passagers en 2013, cependant en nette baisse par rapport à l’année précédente (1,22 millions de passagers). L’aéroport de Naples (8 ème aéroport national) a accueilli 5 400 000 passagers en 2013 soit également une chute par rapport à 2012 (-6,2%). Pour autant, la ville a développé des lignes aériennes vers la Russie (Moscou puis Saint-Pétersbourg) qui drainent du trafic passager de ce nouveau marché-source que cible la ville. Point d’entrée de secteurs balnéaires (côte amalfitaine), elle cible notamment les clientèles russe, allemande, britannique et des pays de l’Est. Le parc hôtelier de chaînes napolitain reste cependant de petite taille, avec 1 875 chambres de chaînes. A contre-courant de la tendance générale italienne, et en lien avec le recul des arrivées internationales par voies aérienne et maritime, Naples enregistre en 2013 une baisse de ses performances : -3,2% de RevPAR, alors qu’elle avait été la seule métropole majeure à enregistrer une croissance positive en 2012 (+9,4%). Naples, a rebours des tendances nationales Turin, la capitale de l’automobile se relance
  16. 16. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 16 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie CAHIER STATISTIQUE ITALIE
  17. 17. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 17 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Cahier de statistiques 1. Offre Offre hôtelière globale au 01/01/2014 Hôtels 2013 Chambres 2013 Hôtels 2014 Chambres 2014 Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres Super-économique 3 612 45 777 3 438 43 455 -2 322 -5,1% Economique 6 654 113 102 6 509 110 327 -2 775 -2,5% Moyen de gamme 15 289 484 318 15 243 480 438 -3 880 -0,8% Haut de gamme / Luxe 5 607 373 050 5 747 379 346 6 296 1,7% Total 31 162 1 016 247 30 937 1 013 566 -2 681 -0,3% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Offre hôtelière de chaînes intégrées au 01/01/2014* Hôtels 2013 Chambres 2013 Hôtels 2014 Chambres 2014 Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres Economique 33 3 855 34 3 890 35 0,9% Moyen de gamme 264 24 656 280 26 383 1 727 7,0% Haut de gamme / Luxe 314 49 767 310 49 265 -502 -1,0% Total 611 78 278 624 79 538 1 260 1,6% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/13 Evolution 2014/2013 de l’offre de chaînes et indépendante Evol. chambres de chaînes Evol. chambres indépendantes Evol. offre globale Super-économique 0 -2 322 -2 322 Economique 35 -2 810 -2 775 Moyen de gamme 1 727 -5 607 -3 880 Haut de gamme / Luxe -502 6 798 6 296 Total 1 260 -3 941 -2 681 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Répartition catégorielle de l’offre hôtelière (chambres) Chambres de chaînes Chambres indépendantes Offre globale Super-économique 0,0% 4,7% 4,3% Economique 4,9% 11,4% 10,9% Moyen de gamme 33,2% 48,6% 47,4% Haut de gamme / Luxe 61,9% 35,3% 37,4% Total 100,0% 100,0% 100,0% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  18. 18. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 18 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Taux de pénétration des chaînes intégrées Hôtels 2013 Chambres 2013 Hôtels 2014 Chambres 2014 Evol. du taux de pén. hôtels Evol. du taux de pén. chambres Super-économique 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% - - Economique 0,5% 3,4% 0,5% 3,5% 0,0 0,1 Moyen de gamme 1,7% 5,1% 1,8% 5,5% 0,1 0,4 Haut de gamme / Luxe 5,6% 13,3% 5,4% 13,0% -0,2 -0,4 Total 2,0% 7,7% 2,0% 7,8% 0,0 0,1 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taille moyenne des établissements hôteliers en 2014 Offre globale Offre de chaînes intégrées Offre des établissements indépendants et de chaînes volontaires Super-économique 13 - 13 Economique 17 114 16 Moyen de gamme 32 94 30 Haut de gamme / Luxe 66 159 61 Total 33 127 31 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  19. 19. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 19 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Les 10 principaux groupes et leurs enseignes Hôtels 2013 Chambres 2013 Hôtels 2014 Chambres 2014 Evol. en nb chambres Evol. en % du nb de chambres 1- BEST WESTERN 174 12 917 183 13 680 763 5,9% 2- ACCOR 64 8 591 69 9 046 455 5,3% MERCURE 24 2 603 25 2 667 64 2,5% NOVOTEL 13 2 289 13 2 200 -89 -3,9% IBIS 10 1 738 10 1 738 - - MGALLERY 10 1 087 12 1 325 238 21,9% IBIS STYLES 5 495 7 737 242 48,9% PULLMAN 1 275 1 275 - - SOFITEL 1 104 1 104 - - 3- NH HOTELES 52 8 239 49 7 968 -271 -3,3% 4- ATA HOTELS 20 5 472 20 6 021 549 10,0% 5- STARWOOD 25 5 740 25 5 762 22 0,4% SHERATON 11 3 464 11 3 464 - - WESTIN 4 899 4 899 - - LUXURY COLLECTION 6 703 8 956 253 36,0% FOUR POINTS 2 443 2 443 - - LE MERIDIEN 2 231 - - -231 -100,0% 6- IHG 33 5 124 35 5 433 309 6,0% HOLIDAY INN 16 2 474 17 2 722 248 10,0% CROWNE PLAZA 8 1 616 8 1 626 10 0,6% HOLIDAY INN EXPRESS 8 842 8 829 -13 -1,5% INTERCONTINENTAL 1 192 1 192 - - HOTEL INDIGO - - 1 64 64 - 7- HILTON 18 4 043 19 4 242 199 4,9% HILTON INTERNATIONAL 7 2 219 7 2 211 -8 -0,4% HILTON GARDEN INN 7 993 8 1 200 207 20,8% DOUBLETREE 3 461 3 461 - - THE WALDORF ASTORIA COLLECTION 1 370 1 370 - - 8- MARRIOTT INTERNATIONAL 21 3 297 23 3 679 382 11,6% MARRIOTT 3 1 078 3 1 078 - - COURTYARD 3 449 3 449 - - RENAISSANCE HOTELS 2 406 2 402 -4 -1,0% BULGARI HOTELS 1 58 1 58 - - AUTOGRAPH COLLECTION 2 159 4 545 386 242,8% AC HOTELS MARRIOTT 10 1 147 10 1 147 - - 9- STARHOTEL 20 3 401 20 3 411 10 0,3% 10- UNA HOTELS 29 2 825 29 2 802 -23 -0,8% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  20. 20. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 20 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Les 30 principales enseignes 2013 2014 Hôtels 2013 Chambres 2013 Hôtels 2014 Chambres 2014 Evol. en nb de ch. Evol. en % du nb de ch. 1 1 BEST WESTERN 174 12 917 183 13 680 763 5,9% 2 2 NH HOTELES 52 8 239 49 7 968 -271 -3,3% 3 3 ATAHOTELS 20 5 472 20 6 021 549 10,0% 4 4 SHERATON 11 3 464 11 3 464 - - 5 5 STARHOTEL 20 3 401 20 3 411 10 0,3% 6 6 UNA HOTELS & RESORT 29 2 825 29 2 802 -23 -0,8% 9 7 HOLIDAY INN 29 2 474 29 2 722 248 10,0% 7 8 MERCURE 24 2 603 25 2 667 64 2,5% 8 9 IDEA HOTEL 21 2 499 20 2 297 -202 -8,1% 11 10 HILTON INTERNATIONAL 16 2 219 17 2 211 -8 -0,4% 10 11 NOVOTEL 13 2 289 13 2 200 -89 -3,9% 13 12 IBIS 10 1 738 10 1 738 - - 14 13 CROWNE PLAZA 8 1 616 8 1 626 10 0,6% 19 14 BARCELO HOTELES 4 1 062 6 1 608 546 51,4% 17 15 MGALLERY 10 1 087 12 1 325 238 21,9% 20 16 B&B 11 1 046 14 1 251 205 19,6% 15 17 QUALITY INN / QUALITY HOTEL 12 1 326 11 1 250 -76 -5,7% 22 18 HILTON GARDEN INN 7 993 8 1 200 207 20,8% - 19 AC HOTELS MARRIOTT 10 1 147 10 1 147 - - 12 20 BOSCOLO 14 2 066 9 1 134 -932 -45,1% 21 21 DOMINA HOTELS 10 1 032 11 1 123 91 8,8% 18 22 MARRIOTT 3 1 078 3 1 078 - - 28 23 LUXURY COLLECTION 6 703 8 956 253 36,0% 24 24 WESTIN 4 899 4 899 - - 25 25 HOLIDAY INN EXPRESS 8 842 8 829 -13 -1,5% 26 26 MELIA 4 773 5 792 19 2,5% 27 27 TURIN HOTEL 5 745 5 746 1 0,1% 32 28 IBIS STYLES 5 495 7 737 242 48,9% 23 29 GOLDEN TULIP/TULIP INN 9 911 7 687 -224 -24,6% - 30 RADISSON BLU 3 689 3 579 -110 -16,0% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Offre des 5 principaux groupes depuis 2008 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 9 046 7 968 6 021 5 762 0 2 000 4 000 6 000 8 000 10 000 12 000 14 000 16 000 BEST WESTERN ACCOR NH HOTELES ATAHOTELS STARWOOD 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
  21. 21. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 21 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 2. Performances Indicateurs d’activité en 2013 (Prix moyens et RevPAR en euros TTC) TO Evol. TO Prix Moyen Evol. RevPAR Evol. RevPAR (%)(Pts) Prix Moyen (%) Economique 67,2% 0,7 60,1 0,5% 40,4 1,6% Moyen de gamme 62,3% 2,3 76,7 -1,2% 47,8 2,6% Haut de gamme/ Luxe 65,2% 2,3 133,2 0,2% 86,8 3,9% Global 64,4% 2,2 112,2 0,0% 72,2 3,6% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taux d’occupation, prix moyen et RevPAR par type de site TO 2013 Evol. 13/12 PM 2013 Evol. 13/12 RevPAR 2013 Evol. 13/12 Centre-ville 66,4% 2,0 125,6 0,3% 83,4 3,5% Aéroport 69,3% 3,8 96,0 -0,4% 66,5 5,4% Littoral 62,4% 1,6 148,2 -0,7% 92,4 2,0% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 TO, PM et RevPAR selon la taille des hôtels en catégories économiques TO 2013 Evol. 13/12 PM 2013 Evol. 13/12 RevPAR 2013 Evol. 13/12 Supérieure à 100 chambres 67,7% -0,9 60,8 0,5% 41,2 1,6% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 TO, PM et RevPAR selon la taille des hôtels en catégories moyen et haut de gamme TO 2013 Evol. 13/12 PM 2013 Evol. 13/12 RevPAR 2013 Evol. 13/12 Inférieure à 100 chambres 65,0% 2,5 116,8 -0,6% 75,9 3,4% De 100 à 249 chambres 64,5% 2,5 116,6 0,2% 75,2 4,2% Supérieure à 249 chambres 65,1% 1,3 141,4 -0,3% 92,1 1,8% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  22. 22. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 22 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Saisonnalité 2012 & 2013 et historique du taux d’occupation par catégories depuis 2007 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Saisonnalité 2012 & 2013 et historique du prix moyen par catégories depuis 2007 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Saisonnalité 2012 & 2013 et historique du RevPAR par catégories depuis 2007 Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 40 50 60 70 80 % 2012 2013 65,0% 61,1% 65,8% 64,3% 67,2% 62,3% 65,2% 64,4% 50% 60% 70% 80% Economique Moyen de gamme Haut de gamme / luxe Total % 70 80 90 100 110 120 130 140 Euros TTC 2012 2013 70,8 104,0 165,7 142,6 60,1 76,7 133,2 112,2 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 Economique Moyen de gamme Haut de gamme / luxe Total Euros TTC 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 Euros TTC 2012 2013 46,1 63,5 109,0 91,7 40,4 47,8 86,8 72,2 0 20 40 60 80 100 120 Economique Moyen de gamme Haut de gamme / luxe Total Euros TTC
  23. 23. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 23 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie 3. Statistiques par agglomération Rome Les communes suivantes sont incluses dans le périmètre d’analyse 2013-2014 : ROME, FIUMICINO, FIANO ROMANO Offre de chaînes intégrées Hôtels Chambres Hôtels Chambres Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres2013 2013 2014 2014 Offre de chaînes intégrées 80 14 159 89 15 434 1 275 9,0% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taux d’occupation, prix moyen et RevPAR (Prix moyens et RevPAR en € TTC) Villes TO Evol. TO Prix Moyen Evol. RevPAR Evol. RevPAR (%) 2013 (Pts) 2013 Prix Moyen (%) 2013 Economique 69,9% 1,0 63,1 -3,6% 44,1 -2,2% Milieu de gamme 63,3% -0,1 85,2 -1,2% 54,0 -1,4% Haut de gamme 65,0% -0,1 147,2 -1,1% 95,7 -1,2% Toutes catégories 65,0% 0,2 135,2 -0,1% 87,9 0,2% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment super-économique et économique Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne HOLIDAY INN EXPRESS IHG 2 206 29,9% 24,8% IBIS STYLES ACCOR 1 191 27,8% 25,9% IBIS ACCOR 1 140 20,3% 8,1% B&B B&B HOTELS 1 81 11,8% 6,5% COMFORT CHOICE 2 70 10,2% 43,2% TOTAL 7 688 100%
  24. 24. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 24 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment moyen de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne BEST WESTERN BEST WESTERN 21 1 933 30,3% 14,1% NH HOTELES NH HOTELES 5 1 151 18,1% 14,4% HOLIDAY INN IHG 2 783 12,3% 28,8% MERCURE ACCOR 3 600 9,4% 22,5% QUALITY INN / QUALITY HOTEL CHOICE 2 403 6,3% 32,2% HILTON GARDEN INN HILTON WORLDWIDE 2 375 5,9% 31,3% COURTYARD MARRIOTT INTERNATIONAL 1 349 5,5% 77,7% IDEA HOTEL IDEA HOTEL 2 346 5,4% 15,1% NOVOTEL ACCOR 2 265 4,2% 12,0% GOLDEN TULIP/TULIP INN LOUVRE HOTELS 1 104 1,6% 15,1% HOTEL INDIGO IHG 1 64 1,0% 100,0% TOTAL 42 6 373 100%
  25. 25. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 25 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment haut de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne SHERATON STARWOOD HOTELS & RESORTS 2 1 476 17,6% 71,1% MARRIOTT MARRIOTT INTERNATIONAL 3 757 9,0% 70,2% BARCELO HOTELES BARCELO 4 716 8,6% 44,5% HILTON INTERNATIONAL HILTON WORLDWIDE 1 517 6,2% 23,4% BOSCOLO BOSCOLO 2 430 5,1% 37,9% EUROSTARS HOTUSA 3 420 5,0% 76,5% STARHOTEL STARHOTEL 3 415 5,0% 12,2% MELIA MELIA HOTELS INTERNATIONAL 3 386 4,6% 48,7% THE WALDORF ASTORIA COLLECTION HILTON WORLDWIDE 2 370 4,4% 100,0% AUTOGRAPH COLLECTION MARRIOTT INTERNATIONAL 2 325 3,9% 59,6% WESTIN HOTELS STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 316 3,8% 35,2% CROWNE PLAZA IHG 1 308 3,7% 18,9% ATAHOTELS ATAHOTELS 1 247 2,9% 4,1% RADISSON BLU CARLSON REZIDOR HOTEL GROUP 1 232 2,8% 40,1% UNA HOTELS & RESORT UNA HOTELS 1 197 2,4% 7,0% INTERCONTINENTAL IHG 1 192 2,3% 100,0% H10 H10 1 181 2,2% 100,0% LUXURY COLLECTION STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 161 1,9% 16,8% BAGLIONI HOTELS BAGLIONI HOTELS 1 130 1,6% 36,4% MGALLERY ACCOR 1 123 1,5% 9,3% ROCCO FORTE ROCCO FORTE HOTELS 1 122 1,5% 28,6% JUMEIRAH JUMEIRAH HOTELS 1 116 1,4% 100,0% SOFITEL ACCOR 1 104 1,2% 100,0% WARWICK WARWICK INTERNATIONAL 1 89 1,1% 24,8% CLARION CHOICE 1 43 0,5% 12,0% TOTAL 40 8 373 100% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  26. 26. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 26 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Milan Les communes suivantes sont incluses dans le périmètre d’analyse 2013-2014 : MILAN, PERO, PESCHIERA BORROMEO, ASSAGO, PIEVE EMANUELE, SEGRATE, TREZZANO SUL NAVIGLIO, CORSICO, SAN DONATO MILANESE, SESTO SAN GIOVANNI, CARDANO AL CAMPO, SOMMA LOMBARDO Offre de chaînes intégrées Hôtels Chambres Hôtels Chambres Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres2013 2013 2014 2014 Offre de chaînes intégrées 93 15 358 94 15 722 364 2,4% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taux d’occupation, prix moyen et RevPAR (Prix moyens et RevPAR en € TTC) Villes TO Evol. TO Prix Moyen Evol. Prix Moyen (%) RevPAR Evol. RevPAR (%) 2013 (Pts) 2013 2013 Milieu de gamme 57,9% 1,3 87,9 -1,7% 50,9 0,4% Haut de gamme 69,5% 2,8 146,3 0,6% 101,7 4,7% Toutes catégories 68,9% 2,3 132,1 0,7% 91,0 4,2% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment économique Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne IBIS ACCOR 3 757 86,2% 43,6% HOLIDAY INN EXPRESS IHG 1 121 13,8% 14,6% TOTAL 4 878 100% L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment moyen de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne NH HOTELES NH HOTELES 10 1 748 29,6% 21,9% BEST WESTERN BEST WESTERN 17 1 741 29,5% 12,7% IDEA HOTEL IDEA HOTEL 7 898 15,2% 39,1% NOVOTEL ACCOR 3 586 9,9% 26,6% HOLIDAY INN IHG 3 474 8,0% 17,4% HILTON GARDEN INN HILTON WORLDWIDE 1 207 3,5% 17,3% RAMADA HOTEL WYNDHAM HOTEL GROUP 1 166 2,8% 38,1% MERCURE ACCOR 2 91 1,5% 3,4% TOTAL 44 5 911 100%
  27. 27. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 27 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment haut de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne ATAHOTELS ATAHOTELS 11 2 824 31,6% 46,9% STARHOTEL STARHOTEL 6 1 163 13,0% 34,1% CROWNE PLAZA IHG 3 678 7,6% 41,7% UNA HOTELS & RESORT UNA HOTELS 6 631 7,1% 22,5% MGALLERY ACCOR 3 405 4,5% 30,6% MARRIOTT MARRIOTT INTERNATIONAL 1 321 3,6% 29,8% HILTON INTERNATIONAL HILTON WORLDWIDE 1 319 3,6% 14,4% MELIA MELIA HOTELS INTERNATIONAL 1 288 3,2% 36,4% BARCELO HOTELES BARCELO 1 280 3,1% 17,4% FOUR POINTS STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 254 2,8% 57,3% RADISSON BLU CARLSON REZIDOR HOTEL GROUP 1 250 2,8% 43,2% DOUBLETREE HILTON WORLDWIDE 1 240 2,7% 52,1% WESTIN HOTELS STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 227 2,5% 25,3% AC HOTELS MARRIOTT MARRIOTT INTERNATIONAL 1 158 1,8% 13,8% AUTOGRAPH COLLECTION MARRIOTT INTERNATIONAL 1 154 1,7% 28,3% BOSCOLO BOSCOLO 1 154 1,7% 13,6% WARWICK WARWICK INTERNATIONAL 1 131 1,5% 36,5% FOUR SEASONS FOUR SEASONS HOTELS AND RESORTS 1 118 1,3% 50,2% PARK HYATT HYATT HOTELS & RESORTS 1 112 1,3% 100,0% SHERATON STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 106 1,2% 5,1% BAGLIONI HOTELS BAGLIONI HOTELS 1 62 0,7% 17,4% BULGARI HOTELS MARRIOTT INTERNATIONAL 1 58 0,6% 100,0% TOTAL 46 8 933 100% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  28. 28. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 28 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Venise Les communes suivantes sont incluses dans le périmètre d’analyse 2013-2014 : VENISE, MESTRE Offre de chaînes intégrées Hôtels Chambres Hôtels Chambres Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres2013 2013 2014 2014 Offre de chaînes intégrées 36 4 085 36 4 223 138 3,4% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taux d’occupation, prix moyen et RevPAR (Prix moyens et RevPAR en € TTC) Villes TO Evol. TO Prix Moyen Evol. RevPAR Evol. RevPAR (%) 2013 (Pts) 2013 Prix Moyen (%) 2013 Milieu de gamme 76,1% 3,1 75,4 5,9% 57,4 10,5% Haut de gamme 69,7% 0,7 236,7 7,7% 164,9 8,9% Toutes catégories 71,8% 1,5 180,7 6,8% 129,7 9,1% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment économique Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids dans l'offre locale de chaînes Poids de la destination vs total pays APOGIA APOGIA 1 122 81,3% 100,0% COMFORT CHOICE 1 28 18,7% 17,3% TOTAL 2 150 100% L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment moyen de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids dans l'offre locale de chaînes Poids de la destination vs total pays BEST WESTERN BEST WESTERN 11 795 38,3% 5,8% NH HOTELES NH HOTELES 2 420 20,2% 5,3% NOVOTEL ACCOR 1 215 10,3% 9,8% HOLIDAY INN IHG 1 187 9,0% 6,9% HILTON GARDEN INN HILTON WORLDWIDE 1 136 6,5% 11,3% QUALITY INN / QUALITY HOTEL CHOICE 1 126 6,1% 10,1% COURTYARD MARRIOTT INTERNATIONAL 1 100 4,8% 22,3% MERCURE ACCOR 1 99 4,8% 3,7% TOTAL 19 2 078 100%
  29. 29. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 29 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment haut de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids dans l'offre locale de chaînes Poids de la destination vs total pays HILTON INTERNATIONAL HILTON WORLDWIDE 1 379 19,0% 17,1% LUXURY COLLECTION STARWOOD HOTELS & RESORTS 2 298 14,9% 31,2% MGALLERY ACCOR 2 215 10,8% 16,2% TURIN HOTEL TURIN HOTEL 1 200 10,0% 26,8% WESTIN STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 185 9,3% 20,6% BOSCOLO BOSCOLO 2 181 9,1% 16,0% STARHOTEL STARHOTEL 1 165 8,3% 4,8% BAGLIONI HOTELS BAGLIONI HOTELS 1 104 5,2% 29,1% ORIENT EXPRESS ORIENT EXPRESS 1 104 5,2% 26,5% AUTOGRAPH COLLECTION MARRIOTT INTERNATIONAL 1 66 3,3% 12,1% EUROSTARS HOTUSA 1 61 3,1% 11,1% UNA HOTELS & RESORT UNA HOTELS 1 37 1,9% 1,3% TOTAL 15 1 995 100% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  30. 30. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 30 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Florence Les communes suivantes sont incluses dans le périmètre d’analyse 2013-2014 : FLORENCE, CAMPI BISENZIO, BAGNO A RIPOLI, SESTO FIORENTINO Offre de chaînes intégrées Hôtels Chambres Hôtels Chambres Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres2013 2013 2014 2014 Offre de chaînes intégrées 34 3 725 34 3 709 -16 -0,4% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taux d’occupation, prix moyen et RevPAR (Prix moyens et RevPAR en € TTC) Villes TO Evol. TO Prix Moyen Evol. RevPAR Evol. RevPAR (%) 2013 (Pts) 2013 Prix Moyen (%) 2013 Milieu de gamme 73,3% 4,8 75,0 1,1% 55,0 8,1% Haut de gamme 72,4% 5,3 155,1 4,0% 112,4 12,3% Toutes catégories 72,1% 4,8 120,9 3,9% 87,2 11,3% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment super-économique et économique Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne IBIS ACCOR 2 347 53,1% 20,0% B&B GROUPE B&B HOTELS 3 307 46,9% 24,5% TOTAL 5 654 100% L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment moyen de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne BEST WESTERN BEST WESTERN 6 402 28,8% 2,9% NH HOTELES NH HOTELES 3 339 24,3% 4,3% NOVOTEL ACCOR 1 180 12,9% 8,2% HILTON GARDEN INN HILTON WORLDWIDE 1 121 8,7% 10,1% GOLDEN TULIP/TULIP INN GROUPE DU LOUVRE 1 111 8,0% 16,2% IDEA HOTEL IDEA HOTEL 1 72 5,2% 3,1% TOTAL 14 1 225 100%
  31. 31. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 31 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment haut de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne SHERATON STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 325 17, 8% 8,8% STARHOTEL STARHOTEL 3 301 16,4% 8,8% HILTON INTERNATIONAL HILTON WORLDWIDE 1 208 11,4% 9,4% WESTIN STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 171 9,3% 4,6% UNA HOTELS & RESORT UNA HOTELS 2 154 8,4% 5,5% MGALLERY ACCOR 2 145 7,9% 10,9% AC HOTELS MARRIOTT MARRIOTT INTERNATIONAL 1 118 6,4% 10,3% FOUR SEASONS FOUR SEASONS HOTELS AND RESORTS 1 117 6,4% 49,8% ROCCO FORTE ROCCO FORTE HOTELS 1 102 5,6% 23,9% BOSCOLO BOSCOLO 1 98 5,4% 8,6% WARWICK WARWICK INTERNATIONAL 1 67 3,7% 18,7% BAGLIONI HOTELS BAGLIONI HOTELS 1 24 1,3% 6,7% TOTAL 14 1 830 100% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  32. 32. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 32 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Turin Les communes suivantes sont incluses dans le périmètre d’analyse 2013-2014 : TURIN, MONCALIERI, BORGARO Offre de chaînes intégrées Hôtels Chambres Hôtels Chambres Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres2013 2013 2014 2014 Offre de chaînes intégrées 28 3 020 27 2 942 -78 -2,6% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taux d’occupation, prix moyen et RevPAR (Prix moyens et RevPAR en € TTC) Villes TO Evol. TO Prix Moyen Evol. RevPAR Evol. RevPAR (%) 2013 (Pts) 2013 Prix Moyen (%) 2013 Milieu de gamme 61,9% 1,0 63,9 -3,9% 39,5 -2,4% Haut de gamme 64,8% 4,7 107,9 -1,0% 69,8 6,7% Toutes catégories 62,4% 3,8 90,4 -0,9% 56,4 5,5% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment super-économique et économique Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne B&B B&B HOTELS 1 83 59,3% 6,6% IBIS STYLES ACCOR 1 57 40,7% 7,7% TOTAL 2 140 L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment moyen de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne NH HOTELES NH HOTELES 4 704 32,9% 8,8% BEST WESTERN BEST WESTERN 6 449 21,0% 3,3% GOLDEN TULIP/TULIP INN LOUVRE HOTELS 2 213 10,0% 31,0% HOLIDAY INN IHG 2 187 8,7% 6,9% IDEA HOTEL IDEA HOTEL 2 180 8,4% 7,8% NOVOTEL ACCOR 1 162 7,6% 7,4% MERCURE ACCOR 1 135 6,3% 5,1% QUALITY INN / QUALITY HOTEL CHOICE 2 108 5,1% 8,6% TOTAL 20 2 138 100%
  33. 33. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 33 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment haut de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne TURIN HOTEL TURIN HOTEL 2 315 47,4% 42,2% STARHOTEL STARHOTEL 1 161 24,2% 4,7% ATAHOTELS ATAHOTELS 1 99 14,9% 1,6% AC HOTELS MARRIOTT MARRIOTT INTERNATIONAL 1 89 13,4% 7,8% TOTAL 5 664 100% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14
  34. 34. Edition 2014 - MKG Hospitality - Paris, London, Nicosia, Berlin www.mkg-group.com 34 European Hospitality Report European Hospitality Report Italie Naples Seule la commune de Naples est incluse dans le périmètre d’analyse 2012-2013 Offre de chaînes intégrées Hôtels Chambres Hôtels Chambres Evol. en nb de chambres Evol. en % du nb de chambres2013 2013 2014 2014 Offre de chaînes intégrées 13 1 884 13 1 875 -9 -0,5% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 Taux d’occupation, prix moyen et RevPAR (Prix moyens et RevPAR en € TTC) Villes TO Evol. TO Prix Moyen Evol. RevPAR Evol. RevPAR (%) 2013 (Pts) 2013 Prix Moyen (%) 2013 Milieu de gamme 65,8% 1,2 75,6 -3,1% 49,7 -1,4% Haut de gamme 61,3% -1,7 93,1 -1,4% 57,1 -4,1% Toutes catégories 63,0% -0,6 86,0 -2,3% 54,2 -3,2% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14 L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment moyen de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids de la chaîne dans l'offre locale du segment Poids de la destination dans l’offre pays de l’enseigne HOLIDAY INN IHG 1 325 28,8% 11,9% BEST WESTERN BEST WESTERN 3 234 20,7% 1,7% NH HOTELES NH HOTELES 1 231 20,5% 2,9% MERCURE ACCOR 2 187 16,6% 7,0% RAMADA HOTEL WYNDHAM HOTEL GROUP 1 152 13,5% 34,9% TOTAL 8 1 129 100% L’ensemble des enseignes en nombre de chambres pour le segment haut de gamme Enseigne Groupes Hôtels Chambres Poids dans l'offre locale de chaînes Poids de la destination vs total pays RENAISSANCE HOTELS MARRIOTT INTERNATIONAL 1 222 29,8% 55,2% STARHOTEL STARHOTEL 1 173 23,2% 5,1% MGALLERY ACCOR 1 139 18,6% 10,5% LUXURY COLLECTION STARWOOD HOTELS & RESORTS 1 123 16,5% 12,9% UNA HOTELS & RESORT UNA HOTELS 1 89 11,9% 3,2% TOTAL 5 746 100% Source : MKG Hospitality Database – Copyright 01/14

×