Rapportd’activités2010-2011
Composition du conseil d’administration                                                                          au 1er ju...
Éditorial                                 Au travers de ses travaux récents – mise à jour du mode d’oc-                   ...
Repères 2010-2011Janvier 2010     Février 2010            Mars 2010                Avril 2010             Mai 2010        ...
Sommaire                                                                     Autour du projet de Sdrif ......................
Autour du projet de Sdrif                                      Autour du projet de Sdrif                                  ...
Autour du projet de SdrifGuides illustratifs,                     réflexion conjointe sur l’espace ur-   schéma directeur ...
Bassin Parisien                                                                                                           ...
Aménagement régional et local                                                                                             ...
Aménagement régional et local                                                                                             ...
Aménagement régional et local                                                                                             ...
Gouvernance locale                                                                                                        ...
Environnement                                                                                                             ...
Environnement                                                                                                             ...
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Rapport d'activités 2010-2011
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activités 2010-2011

1 510 vues

Publié le

Quelques repères :
Janvier 2010 : Géographie de l'emploi
Février 2010 : Les Cahiers n° 153 « Le Bassin parisien, une méga-région ? »
Mars 2010 : Amélioration énergétique du parc résidentiel francilien
Avril 2010 : 3e Carnet pratique du Sdrif « Comment traiter les fronts urbains ? »
Mai 2010 : Intercommunalités et politique de la ville
Juin 2010 : Les Cahiers n° 154 « Le Maroc s'ouvre au XXIe siècle »
Juillet 2010 : Mise en ligne du Mode d'occupation du sol (Mos) 2008
Août 2010 : Autopartage et covoiturage à Londres, Madrid et Berlin
Septembre 2010 : Les Cahiers n° 155 « Les villes face à l'insécurité »
Octobre 2010 : Enjeux urbains d'Arc Express
Novembre 2010 : Journée nationale d'échanges des « Inter-Scot »
Décembre 2010 : 1er atlas régional des zones humides
Janvier 2011 : Les Cahiers n° 157 « Équipements et services : la métropole au quotidien »
Février 2011 : Le fleuve et les collectivités locales
Mars 2011 : Synthèse baromètre santé-nutrition 2008 (ORS)
Avril 2011 : Terrains de grands jeux en Île-de-France (IRDS)
Mai 2011 : Table ronde du Cahiers 156 : « Innovation, réseaux de travail et territoires »
Juin 2011 : Mémento 2011 de l'environnement

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 510
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activités 2010-2011

  1. 1. Rapportd’activités2010-2011
  2. 2. Composition du conseil d’administration au 1er juillet 2011 Président M. Jean-Paul HUCHON Président du conseil régional d’Île-de-France • Bureau 1er vice-président M. Daniel CANEPA Préfet de la Région d’Île-de-France, préfet de Paris 2e vice-président M. Jean-Claude BOUCHERAT Président du conseil économique, social et environnemental de la Région Île-de-France 3e vice-présidente Mme Mireille FERRI, conseillère régionale Trésorier : Mme Françoise DESCAMPS-CROSNIER Secrétaire : M. François LABROILLE • Conseillers régionaux Titulaires : Suppléants : Jean-Philippe DAVIAUD Judith SHAN Christine REVAULT D’ALLONNES Aurore GILLMANN Françoise DESCAMPS-CROSNIER Halima JEMNI Muriel GUÉNOUX Daniel GUÉRIN Jean-Luc LAURENT Éric COQUEREL François LABROILLE Marie-José CAYZAC Alain AMÉDRO Thibaud GUILLEMET Mireille FERRI Marc LIPINSKI Claire MONOD Jean MALLET Pierre-Yves BOURNAZEL Frédéric VALLETOUX Jean-Pierre SPILBAUER Martine PARESYS Denis GABRIEL Sophie DESCHIENS François DUROVRAY Patrick KARAM •Le président du conseil économique, social et environnemental de la Région Île-de-France M. Jean-Claude BOUCHERAT • Deux membres du conseil économique, social et environnemental de la Région Île-de-France Titulaires : Suppléants : M. Pierre MOULIÉ Mme Nicole SMADJA M. Jean-Loup FABRE M. Jean-Pierre HUBERTDirecteur Général •Quatre représentants de l’ÉtatFrançois Dugeny M. Daniel CANEPA, préfet de la Région d’Île-de-France, préfet de Paris ; Mme Sylvie MARCHAND, directrice régionale de l’Insee, représentant le ministre chargé du Budget ;Conception, rédactionGilles Antier M. Jean-Claude RUYSSCHAERT, représentant du ministre chargé de l’Urbanisme ; Monsieur le représentant du ministre chargé des Transports : N.Directrice de la CommunicationCorinne GuillemotResponsable des éditions • Quatre membres fondateursFrédéric Theulé Le gouverneur de la Banque de France, représenté par M. Bernard TEDESCO ; Le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations,Maquette représenté par M. Patrick FRANÇOIS, directeur interrégional ;Olivier Cransac Le gouverneur du Crédit foncier de France,Fabrication représenté par M. Florent LEGUY ;Terence Gbaguidi Le président du directoire du Crédit de l’équipement des PMEMédiathèque photothèque représenté par M. Dominique CAIGNART.Claire GalopinAurélie Lacouchiesous la direction de Philippe Montillet • Le président de la chambre de commerce et d’industrie de Paris, représenté par Mme Valérie AILLAUD.ImpressionColorteamImprimé sur un papier issu de forêts gérées durablement, certifié PEFC.ISSN 1263-2430ISBN 978-2-7371-1830-2
  3. 3. Éditorial Au travers de ses travaux récents – mise à jour du mode d’oc- cupation du sol, ateliers sur les migrations, enjeux urbains des projets de transport, problème de précarité énergétique, villes face à l’insécurité, évolution des conditions de logement des Franciliens – l’IAU île-de-France livre un ensemble d’éclairages nouveaux sur les évolutions urbaines, démographiques et so- ciales de notre région.Cette veille permanente et ces réflexions prospectives sur les évolutions impactant le devenirde l’Île-de-France ont été particulièrement mobilisées cette année, tant dans le cadre des dé-bats publics sur les projets d’infrastructures du Grand Paris Express que dans l’appuiapporté à Paris Métropole.L’institut s’est également investi sur les conditions de mise en œuvre du grand projet régionalqu’est le Sdrif, d’une part en appuyant la conférence territoriale régionale, d’autre part en dé-clinant ses préconisations au niveau des territoires au travers des Carnets pratiques, mais aussien affirmant l’échelle stratégique du Bassin parisien en tant que « méga-région ».La présence de l’IAU île-de-France dans le débat métropolitain s’est exprimée auprès desdécideurs – notamment au travers de ses publications – et dans les sphères techniques,professionnelles et universitaires. Elle s’est affirmée dans de nombreux domaines tels que lastratégie de développement économique et d’innovation, la préparation du nouvel Atlas des Fran-ciliens, ou le développement des intercommunalités.Comme chaque année, l’institut a poursuivi son appui à la mise en œuvre des politiquesrégionales, dans des domaines aussi divers que les territoires écologiquement prioritaires, lesprojets de territoires stratégiques ou les parcs naturels régionaux.À l’international, en apportant son savoir-faire aux villes et métropoles du Maroc, du Liban, duVietnam, ainsi que dans de nombreux réseaux tels que Metrex ou Metropolis, l’IAU île-de-Francea contribué au rayonnement de notre région en Europe et dans le monde. Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d’Île-de-France Président de l’IAU île-de-France
  4. 4. Repères 2010-2011Janvier 2010 Février 2010 Mars 2010 Avril 2010 Mai 2010 Juin 2010Géographie Les Cahiers n° 153 Amélioration 3e carnet pratique Intercommunalités Les Cahiers n° 154de l’emploi « Le Bassin parisien, énergétique du parc du Sdrif : comment et politique « Le Maroc s’ouvre une méga-région ? » résidentiel francilien traiter les fronts de la ville au XXIe siècle » urbainsOctobre 2010 Novembre 2010 Décembre 2010 Janvier 2011 Février 2011 Mars 2011Enjeux urbains Journée nationale 1er atlas régional Les Cahiers n° 157 Le fleuve et les ORS : Synthèsed’Arc Express d’échanges des des zones humides « Équipements et collectivités locales baromètre santé- « Inter-Scot » services : la métro- nutrition 2008 pole au quotidien »
  5. 5. Sommaire Autour du projet de Sdrif .......................................... 4 Bassin parisien .......................................................... 6 Aménagement régional et local ............................... 7 Gouvernance locale ............................................... 10 Environnement ........................................................ 11 Mobilité et transports ............................................. 14 Économie, recherche, emploi et formation .......... 17 Démographie, social et logement ......................... 20 Sécurité ................................................................... 23 Sports, loisirs et tourisme ..................................... 24 Santé ....................................................................... 25Juillet 2010 Août 2010 Septembre 2010 International ............................................................ 26Mise en ligne du Autopartage et co- Les Cahiers n° 155Mode d’Occupation voiturage à Londres, « Les villes face SIGR, Visiau, réseaux ............................................. 28du Sol 2008 Madrid et Berlin à l’insécurité » Communication ...................................................... 29 Médiathèque, mission patrimoine ........................ 32 Rapport d’activités 2010-2011 Crédits photos. P.1 - C. Lauté/IAU îdF- P.2 - a/ J.-C. Pattacini/Urba Images/IAU îdF - b/ OT Honfleur-Avril 2011 Mai 2011 Juin 2011 c/ S. Mariotte/IAU îdF - d/ J.-C. Pattacini/Urba Images/IAU îdF - e/ B.Guigou/IAU îdF-Terrains de grands Table-ronde du Mémento 2011 f/ Doc Al Omrane Sahel Lakhyayta - g/ h/ IAU îdF - i/ S. Rossi/IAU îdF - j/ S. Cas- tano/IAU îdF - k/ J.-C.Pattacini/Urba Images/IAU îdF - l/ C. Degrémont/IAU îdF -jeux en Île-de- Cahier 156 : « Inno- de l’environnement P.3 - a/ IAU îdF - b/ F. Dugeny/IAU îdF - c/ J.-C.Pattacini/Urba Images/IAU îdF -France (IRDS) vation, réseaux de d/ O. Pasquiers/ Le bar Floréal.photographie/IAU îdF - e/ DRIEA / Gobry - f/ J.-C. travail et territoires » Pattacini/Urba Images/IAU îdF. 3
  6. 6. Autour du projet de Sdrif Autour du projet de Sdrif Le Sdrif et l’aménagement l’IAU îdF, «le journal du Sdrif» a été tendances territoriales au regard régional « Autour du projet de Sdrif » édité et remis lors de cet événe- du projet de Sdrif, analyse des pro- L’IAU îdF a apporté son appui ju- Des réflexions liées au Grand Paris, ment. Sur la base du travail réa- jets locaux (SCOT, PLH, opérations ridique à la Région lors du pas- la participation à d’autres débats lisé pour le rapport annuel en d’aménagement…) au regard des sage du projet de Sdrif au Conseil publics, de nouveaux carnets 2009, il présente les processus objectifs régionaux afin de déter- d’État. Il a également alimenté les pratiques, ou la mise en place d’un mis en œuvre en Île-de-France, les miner le degré de mise en œuvre débats publics du Grand Paris et processus de suivi et d’évaluation… opérations réalisées ou en cours du projet spatial régional ou les d’Arc Express organisés fin 2010, de réalisation en réponse aux risques de divergence. Il pose éga- notamment en regard des objec- grands principes et objectifs fixés lement les bases du suivi - éva- tifs du projet de Sdrif. duisant par une implication dans dans le projet de Sdrif. Il traite des luation du Sdrif. La participation de l’IAU îdF aux ré- plusieurs conférences. flexions liées au Grand Paris a Dans le même esprit, l’IAU îdF a conduit à consolider le cadre de participé activement aux multiples la planification régionale et ses débats faisant suite à la consul-Rapport d’activités 2010-2011 principales orientations. Outre tation internationale du Grand l’expertise technique des projets Pari(s) de l’agglomération pari- soumis au débat public, l’IAU îdF sienne, favorisant la diffusion de a contribué à faire mieux com- l’enjeu métropolitain. prendre les enjeux à travers de nombreux débats ou conférences La conférence territoriale liés au Grand Paris, et par la ré- régionale daction d’articles dans divers Elle s’est tenue le 26 novembre supports. À titre illustratif, un 2010, à l’initiative de la Région, partenariat a été noué pour l’ac- pour partager le constat des évo- compagnement des réflexions lutions du territoire francilien de- sur le Grand Paris avec l’ordre des puis l’adoption du projet de Sdrif. La consultation pour le « grand pari(s) » : un nouvel éclairage architectes d’Île-de-France, se tra- Conçu par la Région en lien avec sur le débat métropolitain. V. Fouchier/IAU îdF 4
  7. 7. Autour du projet de SdrifGuides illustratifs, réflexion conjointe sur l’espace ur- schéma directeur dans toutescarnets pratiques bain et sur l’espace rural. ses dimensions (planification, stratégie et urbanisme), pour « Comment concevoir l’aménagement de la métropole des extensions urbaines francilienne. Le rapport annuel denses ? » doit permettre d’illustrer l’articu- Ce Carnet pratique donne à voir lation entre les exercices de pla- des exemples de nouveaux «mor- nification et de programmation en ceaux de ville » : de nouveaux mettant en évidence les proces- quartiers qui comportent l’es- sus à l’œuvre, les opérations sentiel des qualités de la ville, réalisées ou en cours de réalis a- mixité, proximité des services, tion en réponse aux grands prin- intensité urbaine… cipes et objectifs fixés dans le pro- Il complète la notion d’intensifi- jet de Sdrif. cation urbaine et enrichit les nou- Dans le cadre de l’élaboration velles démarches à suivre pour d’un document «prototype» de ce faire évoluer la ville, vers un mo- rapport annuel du Sdrif, un travail dèle plus compact, plus durable et a été engagé pour identifier les in- de qualité. dicateurs susceptibles de mesu- rer l’avancement des orientations D’autres carnets seront publiés du schéma directeur, à la fois au courant 2011 sur les thèmes : regard des objectifs et orientations • « Comment mieux prendre en sectorielles et thématiques et de compte les espaces agri- leur mise en œuvre territoriali- coles, forestiers et naturels sées. L’élaboration du journal du dans l’aménagement ? » ; Sdrif a donné l’occasion de rendre • « Intensification urbaine des publique une partie de ces indi- quartiers de gare ». cateurs. La recherche d’expé- Un carnet spécifique sur l’amé- riences similaires dans les mé- nagement durable est également tropoles européennes, qui aurait en cours de préparation. pu influencer la démarche, s’est révélée relativement peu fertile.L’IAU îdF a poursuivi l’élaboration Suivi du Sdrif, évaluation, L’ensemble de ce dispositif serades carnets pratiques illustrant les indicateurs ajusté au regard des dispositionsorientations les plus importantes Le projet de Sdrif, adopté en arrêtées par le futur projet deque le projet de Sdrif révisé veut septembre 2008, prévoit la mise Sdrif.promouvoir. Ces carnets, mainte- en œuvre d’un processus denant bien ancrés dans les publi- suivi/évaluation. Au-delà de l’obli- Par ailleurs et pour mieux a ppré-cations de l’Institut, ont pour ob- gation légale (article L. 141-1 du cier la réalité de la consommationjectif de faciliter la déclinaison des code de l’urbanisme), le suivi d’espaces en Île-de-France, unegrandes orientations régionales et l’évaluation au moins décen- étude a été réalisée afin de pro-dans les documents d’urbanisme nale du Sdrif ont pour but d’éclai- poser une méthodologie de com-locaux en les illustrant par des rer les différents acteurs sur l’ap- paraison des données deexemples de bonnes pratiques. plication effective des orienta- construction (Sitadel) avec lesDeux carnets ont été édités en tions du schéma directeur et la va- données d’évolution du Mode2010 : lidité dans la durée de ses prin- d’occupation du Sol (Mos). Rapport d’activités 2010-2011« Comment traiter cipaux objectifs à une échelle ré-les fronts urbains ? » gionale et infra-régionale, en te- Carte interactive du SdrifIl traite des liens physiques et pay- nant compte de l’approche par Une première version de la cartesagers à nouer entre la ville et la faisceaux. interactive existe; elle a nécessitécampagne, entre les espaces bâ- Malgré les incertitudes qui ont le développement d’un nouveltis et les espaces ouverts, et pesé sur l’approbation définitive outil, son insertion dans le réfé-aborde la manière de marquer ou du projet de Sdrif, différents tra- rentiel territorial a été testée po-au contraire de fondre les transi- vaux ont été engagés pour la sitivement. La poursuite de sontions, soit quelques 13000 km de mise en œuvre d’un processus de développement est soumise à lalinéaire à gérer en Île-de-France. suivi/évaluation. révision du Sdrif. íL’enjeu est d’établir une articula- Le rapport annuel du Sdrif a pourtion, durablement équilibrée, en- but de faire un bilan sur l’annéetre des milieux différents, via une écoulée de la mise en œuvre du 5
  8. 8. Bassin Parisien Capitalisation des savoirs Les acquis des séminaires scien- tifiques 2009 ont été édités : ils synthétisent les trois journées de séminaire et restituent l’en- semble des présentations et des débats. Visiau Bassin parisien L’IAU îdF poursuit son travail d’en- richissement des données SIG sur le Bassin parisien et à l’échelle na- tionale. La démarche vise à conforter son rôle en tant que cen- tre de ressources sur le Bassin parisien. Une première version prototype du Visiau Bassin pari- sien a été réalisée en 2010 : elle permet de capitaliser les données mises en place à cette échelle et de les présenter de ma- nière homogène. Des aménage- ments de cet outil de cartographie Bassin parisien interactive sur des territoires stra- tégiques du Bassin parisien, comme l’axe Seine, sont en cours Appui à la C8 hier d’acteur que la C8 a finalisé présent dans les travaux sur de réflexion. Ce Visiau est en ligne et autres acteurs et officialisé en le transmettant à l’économie et la logistique depuis mai 2011 avec de nom- L’accompagnement technique de la commission du débat public sur (co-pilote avec l’AURH), l’IAU breuses cartes en accès libre. l’IAU îdF pour la conférence des le Grand Paris. îdF pilote aussi le groupe Les thèmes abordés sont autant présidents des huit régions du Visiau, destiné à mutualiser la démographie, l’économie que Bassin parisien (C8) a notamment Le Grand Paris les ressources cartogra- les territoires au sens large (gou- porté sur les infrastructures, avec de l’axe Seine phiques. Il suit les autres vernance mais aussi évolution de une étude sur le maillon ouest Ce thème a mobilisé l’IAU îdF à thèmes (enseignement su- l’occupation du sol). Les parte- (fret) et un avis collectif à la pré- plusieurs titres : périeur et recherche, tou- nariats possibles vont faire l’ob- paration du livre vert pour le pro- • convention avec le départe- risme ainsi que transports). jet de la prochaine phase de son gramme RTE Europe présenté à ment de l’Eure sur son posi- Cette collaboration vise no- développement. l’Union européenne. tionnement dans le projet du tamment à fournir matière à Grand Paris ; un prochain colloque fin La politique nationale Tout en contribuant aux travaux du • développement d’une coo- 2011, à Paris ; d’aménagement CESER d’Île-de-France à l’échelle pération entre les agences • suivi du « comité Lecomte », du territoire des franges franciliennes et du de l’axe Seine, avec un tra- missionné sur l’axe Seine, Plus largement, l’IAU îdF effectue Bassin parisien, l’IAU îdF a éga- vail par commissions thé- avec contribution cartogra- une veille permanente des ré- lement proposé et rédigé un ca- matiques. Particulièrement phique. formes intéressant ses domaines de compétences et l’Île-de-France Documents régionaux et a mis en place un outil infor-Rapport d’activités 2010-2011 Aujourd’hui bien intégré aux travaux de planification matique intranet, dédié au suivi de de l’IAU îdF, le Bassin parisien consti- Une étude a permis de consoli- l’actualité juridique et des poli- tue l’une des échelles importante der ces documents régionaux tiques publiques. Il a aussi parti- pour la réflexion sur la métropole en termes d’aménagement cipé à différents groupes de travail francilienne. Cet investissement (SRADDT), de développement éco- au Gridauh (séminaire intercom- se traduit par de nombreuses nomique (SRDE) et de contrac- munalité) et à la Fnau (projet de démarches. Largement diffusé aux tualisation CPER), soulignant leur loi relatif à l’urbanisme commer- acteurs concernés, le Cahier n° 153 approche de l’interrégionalité et la cial). í « Le Bassin parisien, une méga- place qu’ils accordent au Bassin région ? » interpelle sur la place parisien. Une cartographie syn- de cet espace interrégional au sein thétisant certains volets analysés de l’espace national, européen Rouen. a pu être élaborée à l’échelle du N. Fussler/IAU îdF et international. Bassin parisien. 6
  9. 9. Aménagement régional et local La Défense Contribution au groupe de travail « Métropoliser La Défense » orga- nisé dans le cadre du syndicat mixte de Paris-Métropole, en mon- trant comment le quartier d’af- faires se situe dans son territoire environnant. Par ailleurs, une es- timation quantitative de l’impact des projets envisagés dans le ter- ritoire environnant La Défense sur la population et l’emploi a été réalisée. L’IAU îdF a eu aussi en charge le diagnostic sur le posi- tionnement de la Défense dans le marché des bureaux et son rôle dans l’espace métropolitain à la lumière d’une analyse fine des modes de localisation des activi- tés financières. Seine aval L’IAU îdF a publié un rapport sur Aménagement régional et local les conditions de mise en œuvre de la dimension du fleuve selon les orientations du projet de Sdrifí Projets métropolitains, sur le territoire Seine aval. La mise Pôle d’Orly Rungis Seine à jour des projets d’aménage- amont ments sur ce territoire est enterritoires En soutien technique à la Région, l’IAU îdF a analysé des docu- cours, en particulier pour répondre aux demandes liées au projet ments produits par l’EPA ORSA et LNPN.Appel à initiatives d’enjeux parmi les 74 initiatives, participé aux groupes de travailde Paris-Métropole et enfin, préparation des contenus thématiques (habitat-équipe- Roissy-Plaine de FranceL’IAU îdF a participé à la concep- du forum « Initiatives métropoli- ments, activités économiques- L’IAU îdF a analysé les dyna-tion, au lancement et à la mise en taines » de décembre 2010. commerces, voiries-transports-es- miques territoriales à l’œuvre surœuvre de cet appel à initiatives paces publics, génie urbain-eau- le secteur de Roissy et a animémétropolitaines depuis le forum Territoire du fleuve environnement) organisés sur le des séminaires de cadrages stra-de décembre 2009 : séminaire On dispose à présent des résul- secteur des Ardoines à Vitry. tégiques avec l’EPA Plaine de« Initiatives » (avril 2010), puis ap- tats de l’enquête-questionnaire Dans le cadre d’un partenariat France et l’UAD dans le cadre depui méthodologique, consolida- menée en 2007-2008 auprès avec l’ÉPA ORSA, des études por- la préparation du GP Plaine detion des réponses des collectivi- des 245 communes franciliennes tent sur l’évolution du système aé- France et des assises du territoiretés dans le cadre de l’équipe-pro- riveraines de la Seine, de la roportuaire francilien et les consé- de Roissy CdG.jet, identification des familles Marne et de l’Oise pour connaître quences sur l’aéroport d’Orly, les actions et projets participant l’impact des scénarios du projet Vallée scientifique à la valorisation de leurs berges LGV sur le pôle d’Orly, le posi- de la Bièvre Rapport d’activités 2010-2011Inter SCot et des espaces riverains du tionnement de celui-ci sur le mar- Dans le cadre de l’appui par l’IAULa journée nationale d’échanges fleuve. Par ailleurs, l’IAU îdF a ché des bureaux et sa place dans îdF à la conférence territoriale de« InterSCoT » : nouvelles échelles, conduit de nombreuses actions vi- le système logistique francilien. la Vallée pour la réalisation de sonnouvelles démarches », organisée sant à promouvoir les orientations schéma de référence, des ana-en novembre 2010 en partenariat du projet de Sdrif en ce qui Massy, Saclay, Saint- lyses spécifiques ont été me-avec la Fédération nationale concerne le territoire du fleuve : Quentin-en-Yvelines, nées sur les projets et les po-des SCoT, a rassemblé plus d’une création et suivi du site interactif Versailles tentiels d’aménagement, ainsicentaine de participants : élus et http://www.iau-idf.fr/debats-en- Cet appui technique à la Région que sur les leviers possibles pourtechniciens des SCoT de grandes jeux/valoriser-le-fleuve-en-ile-de- est opéré à l’occasion de la pré- une meilleure attractivité du ter-agglomérations françaises, représen- france, animation du « Groupe paration du projet de territoire et ritoire : la qualité urbaine, les pro-tants d’agences d’urbanisme, mais Fleuve» répondant aux demandes du contrat du CP 3 avec les com- jets de transports.aussi agents de services de l’État de collectivités franciliennes et au- munautés d’agglomération concer-et de collectivités locales. tres partenaires, etc. nées par l’OIN. 7
  10. 10. Aménagement régional et local de gouvernance et de médiation. miques territoriales, conventions Il a conduit des travaux sur le sys- EPF, initiatives Paris Métropole), tème aéroportuaire francilien et enrichissement des cartes par la son impact et sur le devenir de mise en place de fiches détaillées, l’aéroport d’Orly. photos, vidéos et outils. La carte projets a été complétée et mise Carte des potentiels à jour en lien avec les collectivités de densification locales. La coordination avec les À l’occasion des travaux sur les couches thématiques dédiées enjeux urbains d’Arc Express, une aux projets de transports, de bu- carte des potentiels de mutation reaux et aux quartiers en conven- et de densification à l’ilot a été tion avec l’ANRU a été mise au établie permettant de calculer point. les capacités de production des tissus urbains. Cette carte couvre Unités paysagères les 2/3 de la proche couronne et d’Île-de-France son extension est en cours sur Cette base de données intégrée l’ensemble de ces trois départe- au SIGR vise à identifier des en- ments. tités présentant une singularité paysagère suffisante pour les in- Suivi des documents dividualiser, les séparer de leurs d’urbanisme locaux voisines et leur conférer une iden- Cinq notes techniques en vue de tité. Ce découpage identifie, en la rédaction de lettres d’informa- même temps que les unités, des tion régionale ont été élaborées interfaces ou transitions qui sont en 2010 pour les SCoT de: Vallée autant de lieux d’enjeux. Le secteur des Ardoines à Vitry-sur-Seine (94). DREIF/Gobry du Grand Morin, Marne Ourcq, Fon- tainebleau et sa région, Marne et Agence d’urbanisme í Aménagement - Outils Gondoire et Ouest Plaine de France. Deux rapports techniques Chalons-le Creusot L’IAU îdF a réalisé à la demande pour avis sur SCoT arrêtés ont été de la communauté urbaine du Enjeux urbains des projets Aménagements cyclables fournis : Vallée de l’Oise et Im- Creusot-Montceau et de la com- de transport en Île-de-France pressionnistes et Cergy-Pontoise. munauté d’agglomération du Deux projets de transports ont L’IAU île-de-France recense régu- 34 notes techniques relatives à Grand Chalons l’étude de faisa- fait l’objet d’études urbaines à la lièrement les aménagements cy- des PLU arrêtés ont été établies. bilité et de préfiguration d’une demande du STIF. Pour Arc Ex- clables sur la voirie, qu’il s’agisse En concertation avec l’UAD de la agence d’urbanisme sur un péri- press, dans le cadre du débat pu- de pistes, bandes, chemins au- Région, la méthode d’analyse de mètre englobant les deux com- blic, les études de 2008 ont été torisés aux vélos ou simplement ces documents d’urbanisme a été munautés et leur voisinage. Les mises sur le site de la commis- les chemins non accessibles aux harmonisée de manière à faciliter résultats de l’étude et la propo- sion particulière du débat public. voitures dans les forêts. La der- la prise en compte et la mise en sition d’agence en résultant ayant Pour les arcs prioritaires, quatre nière enquête, réalisée en 2007, œuvre du projet de Sdrif. été validés, cette agence d’urba- cahiers portant sur les enjeux ur- souligne depuis une dizaine d’an- nisme est en phase de création. bains liés au passage d’Arc Ex- nées l’amorce d’un réseau cy- Tableaux de bord press ont permis une analyse clable structurant d’échelle ré- des documents comparative des différents tracés gionale, instrument de coordina- d’urbanisme locaux envisagés. Des documents de tion entre les différents docu- Les tableaux de bord de suivi desRapport d’activités 2010-2011 présentation des enjeux urbains ments de planification ou de pro- documents d’urbanisme (BIDUL et des territoires ont été réalisés grammation d’itinéraires élaborés BISCoT) ont été mis à jour et les pour les débats eux-mêmes. Pour sur le territoire francilien. Le indicateurs de suivi de PLU en re- le prolongement de la ligne 14 du schéma du réseau structurant a gard du Sdrif ont été enregistré au métro, l’IAU îdF a fourni au STIF été inscrit au PDUIF en cours fur et à mesure de l’analyse des une note d’enjeux urbains et les d’élaboration. documents arrêtés. documents cartographiques né- cessaires à la réalisation du Benchmark airport Visiau aménagement schéma de principe, ainsi que les L’IAU îdF a poursuivi ses travaux L’IAU îdF a poursuivi la mise à jour estimations de population et de comparaison internationale et le développement de cet outil d’emplois à 2030 pour les 12 sur la desserte des aéroports, les accessible en version simplifiée communes et arrondissements développements immobiliers sur le site internet de l’IAU île-de- Vers une agence d’urbanisme au parisiens concernés. qu’ils induisent, et les structures France : nouvelles cartes (dyna- Creusot. J.-L.Diard/Survol de France 8
  11. 11. Aménagement régional et local Forme urbaine et consom- mation énergétique L’IAU îdF a contribué à une recherche conduite par l’UTEAM de Compiègne suite à une pro- position de recherche du PUCA re- lative à «l’incidence des formes ur- baines et des dynamiques d’ag- glomération sur les émissions GES et l’efficience énergétique liées aux bâtiments» en France. Il s’agissait d’étudier les « gise- ments du développement urbain» à partir de « perspectives quanti- tatives fortement modélisées ». L’IAU idF a participé au comité de pilotage de cette étude et fourni données et conseils méthodolo- giques pour la constitution de Projet d’écoquartier à Brétigny-sur-Orge (91). l’échantillon-test francilien tout Infime Architecture en rédigeant sa part du rapport de recherche.í Ville durable La ville en sous-sol Une étude a analysé à quellesRisques majeurs Une convention avec WWF conditions la construction de bâ-L’IAU îdF a poursuivi son inves- Nouveaux quartiers urbains Cette convention a permis un timents utilisant le sous-sol pou-tissement pour une plus grande Un premier bilan global a été mis en travail commun sur le thème de vait participer à l’intensificationprise en compte des enjeux des chantier par l’IAU îdF avec la collabo- l’étalement urbain. Une plaquette urbaine sans nuire à la qualité derisques majeurs dans les ré- ration de tous les analystes des 60 « Urbanisme pour une ville dési- la ville. Elle s’est poursuivie parflexions d’aménagement portées dossiers des appels à projets 2009 et rable» a été publiée à destination une séance de formation auprèsau niveau régional comme au ni- 2010. Des séances d’échange ont eu d’un public non spécialisé. du CESER ainsi qu’une interven-veau local. lieu avec la Région, pour une finalisa- tion au colloque « L’espace sou-• nouveaux partenariats (ser- tion début 2011. Prospective et planifica- terrain, une chance pour l’Île-de- vices de l’État, collectivités, La 3e vague d’appel à projets s’est tion liées au développe- France » sur la qualité urbaine IIBRBS, opérateurs…) ; achevée en septembre 2011 selon le ment durable des espaces souterrains.• développement de l’outil même cadre méthodologique. Plusieurs démarches sont à men- Visiau risques (actualisation tionner : Durabilité et évolutivité en continu des données, miques spatiales. En effet, l’ali- • l’appui à la Ville de Paris et Dans un contexte où l’urbanisme évaluation des enjeux, déve- mentation durable d’une métro- la Région sur la création de durable interroge de plus en plus loppement de nouvelles pole de 12 millions d’habitants, l’Institut des métropoles du- l’évolutivité de la ville, l’IAU îdF a fonctionnalités…) et diffu- comme l’Île-de-France, constitue rables, dont la mise en publié une étude analysant les sion élargie ; un enjeu important au regard des place devrait intervenir en blocages et les leviers qui condi-• travaux et communications mutations en cours, tant clima- 2011 ; tionnent les transformations de la sur les enjeux et consé- tiques, qu’environnementales ou • la participation au groupe ville afin de mieux les anticiper Rapport d’activités 2010-2011 quences humaines et éco- énergétiques. de prospective de la Datar dans les projets urbains actuels. nomiques d’une inondation 2040 ; majeure en Île-de-France, no- Club des aménageurs • l’organisation d’un atelier Projet Muscade tamment à l’occasion de la franciliens sur la « planification face à L’IAU îdF poursuit son travail en commémoration de la crue La 5e séance du club des amé- l’aléa » lors de la 31e ren- partenariat dans ce projet coor- de 1910. nageurs franciliens, qui a main- contre des agences d’urba- donné par Météo France et fi- tenant fidélisé les principaux amé- nisme de la Fnau à Rennes ; nancé par l’ANR, qui consiste àEnjeux métropolitains nageurs de la région, s’est foca- • la contribution aux ateliers élaborer différents scénarios liésde l’alimentation durable lisée sur le traitement des ques- de Création urbaine de la ré- au changement climatique en Île-L’IAU îdF a été associé au groupe tions de l’eau et de l’énergie gion Île-de-France, sur le de-France. íde travail de l’INRA « Alimentation dans l’aménagement durable des thème 2010 « ville et com-durable en 2050 », en particulier quartiers (dont plusieurs « Nou- merce ».l’atelier portant sur les dyna- veaux quartiers urbains »). 9
  12. 12. Gouvernance locale de mise à jour des pages ont été menés en 2010 : mise à jour des périmètres intercommunaux, des populations légales et, éven- tuellement, des compétences, in- térêt communautaire et nature ju- ridique communautaires, ajouts de fiches pour les communautés créées en 2010, etc. Un des as- pects les plus originaux réside, en- tre autres, dans l’analyse des ac- tions concrètes menées, année après année, par les communau- tés d’agglomération. Sport et intercommunalités En s’appuyant sur le recense- ment des équipements sportifs, l’observatoire de l’intercommu- nalité francilienne et sur une dou- zaine d’entretiens auprès d’in- tercommunalités, un nouveau Dossier de l’IRDS précise l’effort Gouvernance locale des intercommunalités en faveur du sport et la façon dont elles s’investissent dans la gestion í Foncier, finances, intercommunalité des équipements et d’animation sportive. Foncier sur le rôle des acteurs et le mon- des orientations liées à la réforme Enseignement supérieur L’IAU îdF poursuit son observation tage des bilans et des références des collectivités territoriales dans et intercommunalités des potentiels de mutation ur- quantitatives sur les postes de le contexte de la loi sur le Grand Les activités d’enseignement su- baine et le suivi d’indicateurs de dépense et de recette dans le Paris et des débats métropolitains. périeur et de recherche en Île-de- marché. Des cartes régionales contexte de territoires test en France sont des pôles de services sont réalisées depuis 2009 pour proche et en grande couronne. Observatoire attractifs, susceptibles de dyna- donner une représentation des dy- des intercommunalités miser l’économie locale, et donc namiques territoriales franci- Finances régionales Accessible à tous via le site in- un atout pour les territoires qui les liennes actuelles. Comme les années précédentes, ternet www.iau-idf.fr, l’observa- accueillent. Une analyse des ac- Les partenariats sont nombreux : évaluation des recettes fiscales toire de l’intercommunalité fran- tions menées par les structures in- commission prospective de l’EPIF, courantes (redevance et taxe sur cilienne offre une base concrète tercommunales en faveur de ces partenariat avec la SAFER Île-de- les bureaux), données écono- de partage de connaissances sur activités a été menée à partir de France (évolutions des marchés miques et financières de cadrage les communautés franciliennes, il- l’observatoire de l’intercommu- fonciers ruraux et pressions fon- pour les agences de notation fi- lustrée de nombreuses cartes. nalité francilienne et d’entretiens cières sur ceux-ci) et animation de nancière ; suivi de la réforme de Dans le prolongement des années réalisés auprès de responsables l’Observatoire régional du fon- la TP et de la mise en place des précédentes, différents travaux locaux. í cier (ORF) sur les enjeux de valo- mécanismes de péréquation. EnRapport d’activités 2010-2011 risation foncière dans les quar- appui à Paris Métropole ont été tiers de gares et dans les sec- élaborées de premières proposi- teurs de rénovation urbaine. tions et simulations d’un nouvel indicateur de richesse fiscale des Économie communes. de l’aménagement Une étude vise à éclaircir les mé- Paysage intercommunal canismes de montage des opé- Une nouvelle carte du paysage rations d’aménagement urbain, en intercommunal au 1er janvier 2011 vue d’aider les urbanistes à ap- a été réalisée début 2011. Une préhender la faisabilité écono- Note rapide évoque les perspec- mique des projets. Elle a fourni à tives de l’intercommunalité fran- Les intercommunalités au 01/01/2011. IAU îdF la fois des références théoriques cilienne : elle esquisse certaines 10
  13. 13. Environnement Vers un schéma régional de cohérence écologique Ce schéma régional, instauré par le Grenelle de l’environnement, doit être approuvé en 2012. Son élaboration s’appuie notamment sur le schéma régional des continuités écologiques, élaboré par l’IAU îdF dans le cadre de la stratégie régionale de la biodi- versité et intégré au projet de Sdrif 2008. L’IAU îdF apporte son appui technique à l’élaboration du schéma au sein de l’équipe projet (Conseil régional, DRIEE, CSRPN, Natureparif, PNR). Les PNR dans l’espace rural et dans l’aménage- ment régional Véritables projets territoriaux de développement durable, les PNR prennent une place croissante dans l’espace rural francilien, Environnement souvent en limite des régions voisines. L’IAU îdF contribue à l’animation du réseau des parcs franciliens existants (Haute valléeí Espaces ouverts, cadre du schéma de cohérence écologique. Pour répondre au be- de Chevreuse, Vexin français, Gâ- tinais français, Oise – Pays de soin de tester sur le terrain les ou- France) et à l’avancement des pro-trame verte et bleue, PNR tils et méthodes pour l’application jets (Brie et 2 Morin, Bocage gâ- de la trame régionale au niveau lo- tinais), via des réunions théma-Schéma environnemental Analyse fonctionnelle cal, l’IAU îdF a entrepris une tiques associant la Région et lesdes berges des espaces ouverts étude pilote sur la commune de équipes techniques des parcs. EnCe schéma, inscrit au Plan Seine La réduction de la consommation Maurecourt, commune présen- 2010, l’IAU îdF a mis au point etet au contrat de projet interrégio- d’espace est une approche né- tant le double avantage de sa lo- testé un « outil de première ap-nal du Bassin parisien, s’appuie cessaire mais non suffisante à la calisation (confluence Seine-Oise proche» des périmètres des parcssur un diagnostic de la qualité, de métropole durable. L’approche articulée avec des boisements) et qui permet notamment d’envisa-la vulnérabilité et du potentiel en- de la fonctionnalité des espaces de la motivation de la municipalité. ger des hypothèses d’extensionvironnemental des 1 260 km de en est un complément indispen- ou de rechercher des communesberges sur l’ensemble du réseau sable, à la fois pour leur préser- Synergie IAU îdF – associées selon de multiples cri-navigable francilien (Seine, Oise, vation et pour leur valorisation : Agence des Espaces Verts tères. Un travail spécifique a étéMarne, tronçon de l’Yonne), qui l’IAU îdF a donc mis au point une L’appui à la Région et l’AEV pour réalisé sur le PNR Oise – Pays depermettra de dégager des orien- méthode d’analyse de la fonc- l’élaboration du programme plu- France.tations d’intérêt régional et des tionnalité des espaces ouverts (ur- riannuel 2010-2014 de l’Agencepropositions d’actions pour la ré- bains, agricoles, forestiers et na- et du programme prévisionnel Projet de PNR Brie Rapport d’activités 2010-2011habilitation des continuités éco- turels). Cette méthode cible l’éla- pluriannuel d’investissement et et 2 Morinlogiques. Sur la base d’une cam- boration des documents d’urba- d’entretien (PPPIE) associé s’est En accompagnement de la Régionpagne photographique systéma- nisme locaux, et par extension notamment traduit par deux sé- et des élus locaux dans cette dé-tique réalisée par bateau en toute forme de projet de territoire. minaires en juillet et septembre marche de projet depuis 2007,2008, l’interprétation a permis de 2010. Liée à la convention Region- l’étude d’opportunité et de faisa-constituer plusieurs bases de Trames vertes et bleues AEV, cette mission a nécessité bilité de ce parc naturel conclut fa-données et cartographies por- dans les documents une approche multi-échelles allant vorablement sur la pertinence detant sur : les tronçons de berges d’urbanisme locaux du système régional des espaces l’outil PNR. La prochaine étape enhomogènes, les annexes hydrau- Une trame verte et bleue régionale ouverts (inscrit dans le projet de 2011 est la création d’un syndi-liques, et des éléments ponc- est esquissée dans le schéma ré- Sdrif 2008) jusqu’aux sites des cat mixte pour l’élaboration de latuels (aménagements, érosion, gional des continuités écologiques périmètres régionaux d’interven- charte, auquel l’IAU île-de-Francevégétation aquatique, équipe- intégré dans le projet de SDRIF tion foncière. apportera son appui technique.ments de navigation, rejets). 2008, et va être reprise dans le 11
  14. 14. Environnement Mémento de l’environnement 2011 L’un des points marquants de cette nouvelle édition est son enrichisse- ment par sept nouvelles rubriques : sylviculture, patrimoine géologique, paysage, habitat, changement climatique, démarches de territoire, économie liée à l’environnement. Elle est par ailleurs valorisée sur notre site internet : une page lui est dédiée et propose le téléchargement des différents chapitres et des contenus complé- mentaires tels que des cartes, des tableaux ou des textes. territorialisation des consomma- Près de 830 000 Franciliens potentiellement menacés par une crue centenale. tions énergétiques du bâti (ac- DRIEA/Gobry tuelles et futures) et des émis- sions de gaz à effet de serre as- í Ressources, nuisances, tique d’observation de l’énergie sociées. (ROSE) animé par l’ARENE, la mise à disposition et l’entretien Produits phytosanitaires risques d’un tel outil partagé paraît de plus en plus indispensable aux ré- Si la majorité des pesticides est utilisée par le secteur agricole, leur Atlas régional Les enjeux flexions sur l’aménagement ré- utilisation non agricole est non né- des zones humides du risque inondation gional et pour les projets de ter- gligeable d’autant plus dans une Grâce à sa base de données en Île-de-France ritoires. Le travail bute cependant région urbanisée à plus de 20 % ECOMOS 2000, dont la mise Le centième anniversaire de la sur la difficulté d’obtenir des don- comme l’Île-de-France. De plus, les à jour va être engagée en 2011 crue de 2010 a été l’occasion de nées de consommation énergé- produits épandus sur des sur- dans le cadre d’un partenariat rappeler que ce risque est majeur tique en dessous de l’échelle faces imperméables (chaussées avec Natureparif, l’IAU îdF a réalisé en Île-de-France et en France, départementale auprès des et trottoirs) ruissellent rapide- ce premier atlas exhaustif. Cette compte-tenu du poids démogra- grands distributeurs d’énergie, ment. Cette étude en collaboration publication a été complétée phique et économique de la région mais une évolution plus favorable avec l’ORS présente une revue en 2011 par une notice illustrée capitale. Cependant, les risques se dessine en 2011. des conséquences sur la santé décrivant les 17 types de milieux d’inondation restent insuffisam- des pesticides ainsi que les concernés. Cette base de connais- ment pris en compte dans les pro- Schéma régional bonnes pratiques déjà mises en sance revêt une importance par- jets d’aménagement, y compris climat-air-énergie place par certaines collectivités et ticulière en Île-de-France où les mi- dans ceux dits « durables » ou La préparation de ce schéma certains gestionnaires d’i nfra- lieux humides sont naturellement «éco», alors que la vulnérabilité lo- s’appuie sur plusieurs plans, soit structures de transport. rares et ont été très malmenés par cale et globale a considérable- déjà disponibles (le plan régional les aménagements. ment augmenté et ne cesse de la qualité de l’air), soit en cours Pollution atmosphérique d’augmenter en Île-de-France. En d’élaboration (le plan régional près des grands axes Schémas des carrières 2010, l’IAU îdF a exploité les pour le climat, le schéma de dé- routiers urbainsRapport d’activités 2010-2011 Dans le cadre des quatre groupes dernières données disponibles veloppement de la géothermie), Depuis plusieurs années, l’IAU îdF de travail (ressources, besoins, lo- (MOS 2008, recensement de po- soit enfin à élaborer (schémas de apporte un appui au programme gistique et approvisionnement, pulation 2006, projets d’aména- développement des autres éner- d’études d’Airparif sur l’exposition conditions d‘exploitation et de ré- gement…) pour actualiser et ap- gies renouvelables : biomasse potentielle à la pollution atmo- aménagement), différents élé- profondir la connaissance des dont le bois-énergie, solaire, éo- sphérique à proximité des voies à ments (évolution de l’occupation enjeux d’une crue majeure, no- lien). L’ensemble est conditionné grande circulation, à la demande du sol, données sur les besoins ré- tamment pour des établissements par un plan pivot, le schéma ré- du Conseil régional. Il s’agit no- gionaux en matériaux selon les hy- spécifiques, et pour communi- gional d’efficacité énergétique. tamment de caractériser l’envi- pothèses de construction ) ont été quer largement sur ce problème. L’IAU îdF est particulièrement im- ronnement des voies et des sites intégrés aux documents de syn- pliqué dans ce dernier, ayant été concernés, dont la présence de thèse en vue de l’élaboration des SIG « énergie et émissions mandaté en 2010 par l’État et par populations sensibles. quatre schémas départementaux de gaz à effet de serre » la Région pour réaliser en colla- de carrières d’Île-de-France. Dans le cadre du réseau statis- boration avec Airparif un outil de 12

×