Comment accompagner les       universités dans le nouveau      paysage universitaire mondial?                         par ...
L’AUF en chiffres en 2009•   686 établissements membres dans 81 pays•   9 Bureaux régionaux et 65 implantations•   420 age...
Comment repenser la coopération entre les universités? Comment et pourquoi développer de nouveaux modes d’action et de    ...
Le nouveau contexte universitaire d’aujourd’hui• Les problèmes récurrents:    – Le développement de la fracture entre les ...
Les réseaux d’universités: de nouvelles postures• Deux principes fondateurs des réseaux d’universités:    – l’histoire (ex...
Quelques pistes d’action collective• Face aux problèmes récurrents:    – Développer et renforcer la culture des réseaux pa...
Un projet d’un nouveau genre:    l’Institut de la gouvernance des universités en Afrique•   Un projet « politique »: faire...
Conclusion• « Un seul doigt ne peut laver la figure »:     – Des réseaux d’universités qui ne cherchent pas à       suppri...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guadal pp prof. bonaventure mve ondo

536 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
536
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guadal pp prof. bonaventure mve ondo

  1. 1. Comment accompagner les universités dans le nouveau paysage universitaire mondial? par Bonaventure Mvé Ondo, Vice-Recteur aux partenariats AUF3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 1des Associations mondiale
  2. 2. L’AUF en chiffres en 2009• 686 établissements membres dans 81 pays• 9 Bureaux régionaux et 65 implantations• 420 agents• Budget par an: environ 40 millions d’euros• 42 Campus numériques francophones – 20 réseaux internationaux de chercheurs • 10 pôles d’excellences régionaux – 90 filières universitaires francophones - 5 Instituts - 14 réseaux institutionnels3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 2des Associations mondiale
  3. 3. Comment repenser la coopération entre les universités? Comment et pourquoi développer de nouveaux modes d’action et de partenariat? L’AUF: les leçons de l’histoire• 1961-1990: L’AUF et les paradigmes de la solidarité et du transfert de technologies – Les programmes et les outils: missions d’enseignement et de recherche, projets de coopération scientifique interuniversitaire, etc• 1990 – 2005: l’accélération de la fracture scientifique et le paradigme du réseau – Réseaux thématiques de recherche, réseaux institutionnels, pôles d’excellence régionaux, campus numériques, formations ouvertes et à distance, etc3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 3des Associations mondiale
  4. 4. Le nouveau contexte universitaire d’aujourd’hui• Les problèmes récurrents: – Le développement de la fracture entre les universités pauvres et les universités riches; – Le renforcement au Nord de la production des savoirs et l’exode des cerveaux; – La formation de la relève, etc• Les nouveaux problèmes: – Les besoins d’harmonisation devant l’éclatement des territoires – La nécessaire modernisation et la gouvernance3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 4des Associations mondiale
  5. 5. Les réseaux d’universités: de nouvelles postures• Deux principes fondateurs des réseaux d’universités: – l’histoire (ex: ACU, AUF, etc) – la géographie (ex: AUA, AUF, ACU, OUI, EUA, AIU, etc). Forts de ces déterminants, chaque réseau d’universités appliquait une « formule ». Ces postures sont en train de se renouveler.• De nouveaux principes d’action: – la co-construction des actions pour sortir des postures identitaires figées et de l’impérialisme universitaire ou de la fausse concurrence, – L’université, acteur pour un développement éthique et responsable.3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 5des Associations mondiale
  6. 6. Quelques pistes d’action collective• Face aux problèmes récurrents: – Développer et renforcer la culture des réseaux par la mobilité physique et virtuelle des étudiants et des enseignants chercheurs (pour réduire les fractures et les disparités);• Face aux nouveaux problèmes: nouvelles postures – développer des outils compatibles pour l’évaluation des universités, la modernisation des outils et le renforcement des capacités managériales, etc) – Un exemple: l’AUF et l’ACU, en partenariat stratégique avec l’UNESCO, l’AUA, l’UA, la BM: lancement d’un Institut de la gouvernance des universités en Afrique.3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 6des Associations mondiale
  7. 7. Un projet d’un nouveau genre: l’Institut de la gouvernance des universités en Afrique• Un projet « politique »: faire évoluer la gouvernance des universités et en faire des acteurs du développement (culture du don et contre-don)• Un projet « technique »: aider les universités à rationaliser les moyens pour réaliser au mieux leurs missions tout en leur faisant prendre conscience que toute téchnè est une « idéologie » (Habermas)• Un projet stratégique « métis »: les pratiques sociales et de gestion n’évoluent vraiment que par osmose• Un projet panafricain (francophones, lusophones, anglophones, arabophones), à comité de pilotage ouvert et avec des partenaires engagés (ACU, AUF, AUA, UA, UNESCO, Etats, CAMES, CRUFAOCI, etc.• Un Institut virtuel et présentiel d’appui et d’accompagnement des responsables des universités3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 7des Associations mondiale
  8. 8. Conclusion• « Un seul doigt ne peut laver la figure »: – Des réseaux d’universités qui ne cherchent pas à supprimer les autres, mais à travailler ensemble;• « Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil se lève toujours »: – Le monde qui vient ne sera pas celui du « choc des civilisations », mais celui de leur rencontre progressive, un monde où nul n’a raison par la force, un monde où l’on s’efforce de comprendre l’Autre et non de le vaincre.3° Réunion mondiale Plénière II: LAction collective 8des Associations mondiale

×