La compétition culturelle

957 vues

Publié le

Dans la cadre du cours UE4 Technologies numériques et productions culturelles.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
957
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
217
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La compétition culturelle

  1. 1. UE 4 Technologies numériques et productions créatives La compétition culturelle Di Cola Lucas – Daguenet Clément
  2. 2. Introduction - Internet permet de pousser plus loin la compétition par les chiffres. - Tout y est quantifiable. Internet permettrait donc de mesurer la popularité d'une chose quelconque. - Cette popularité internet pourrait être source d'un certain pouvoir. Notre sujet s'intéressera particulièrement à la légitimité et à la compétition culturelle sur internet. Pour se faire, nous nous servirons principalement du site senscritique.com. Comment internet, de plus en plus utilisé, permet de construire une nouvelle légitimité de l’oeuvre culturelle et de son évaluateur ? Nous commencerons par présenter le site senscritique.com, étant construit sur un principe d'accumulation, de compétition et de comparaison, favorisant la construction d'une légitimité. Ensuite, nous verrons la particularité d'une oeuvre légitime et son contre exemple. Enfin, nous nous intéresserons à l'évaluateur, qui crée sa propre légitimité par ses activités culturelles. Nous appuierons certains de nos questionnement par un questionnaire que nous avons élaborer (retrouvable en annexe).
  3. 3. I – Présentation du site senscritique.com
  4. 4. A. Présentation ● Le site senscritique.com est lancé en 2011, il a pour volonté de découvrir, noter et commenter des oeuvres. Une première version bêta privée sort en 2009. ● Les trois créateurs sont Clément Apap, Guillaume Boutin, Kevin Kuipers, qui ont revendu leur site internet GameKult en 2007 pour créer senscritique.com avec leurs fonds personnels. ● Senscritique.com s'inscrit dans un contexte participatif d'internet omniprésent dans la dernière décennie, comme nous le rappelle Thomas Beauvisage et ses collaborateur : « Les systèmes de recueil de notes et d’avis de consommateurs font partie de ces dispositifs de participation ayant connu un succès croissant au cours de la décennie passée, au point d’être omniprésents sur le web. » Mélanie Bourdaa explique, en s'appuyant sur une citation de Jenkins : « Comme le souligne Jenkins, « les fans de médias sont des consommateurs qui produisent, des lecteurs qui écrivent et des spectateurs qui participent » (Jenkins, 2008 : 212). Les fans représentent non seulement un exemple de créativité mais également de performance et d’engagement en ce qui concerne les pratiques sociales et culturelles. » (http://rfsic.revues.org/1198)
  5. 5. A. Présentation ● Comme le précisent les créateurs, «On est des passionnés, mais aussi des entrepreneurs». Le site est donc financé par la publicité et par l'achat d'informations sur les membres. Si la publicité est en général mal vue, nous avons remarqué qu'elle n'était pas polluante visuellement, et qu'elle avait toujours un rapport avec le site. Elle donne par exemple l'envie de voir un film. Ici, nous avons un panneau publicité, qui nous propose la bande-annonce d'un film en page d'accueil. Si celle-ci nous a plu, alors on clique sur « Envie de le voir ». Le nombre d'envies amènera d'autres membres à regarde la bande-annonce, et à avoir envie de le voir ou non.
  6. 6. B. Principe du site - Noter des oeuvres par catégories de 1 à 10 : Chaque membre peut mettre la note qu'il souhaite à n'importe quelle oeuvre. - Voir les classements des oeuvres par popularité : Sur le site, nous pouvons consulter des classements construits sur le théorème de Bayes (théorème qui permet d'élaborer un classement qui ne sera pas faussé par divers critères). - Consulter et créer des listes d’oeuvres : Chaque membre peut créer une liste d’oeuvres selon un critère qu'il a lui-même établis (par exemple « Top 15 des films sortis dans les années 50 », ou tout simplement une liste d'envies) - Écrire des critiques : Tout les membres peuvent écrire une critique. - Partager ses coups de coeurs : L'on peut attribuer un coup de coeur à l’oeuvre de notre choix, afin que les autres membres puissent en prendre compte. - Obtenir des badges : Les badges sont des récompenses qu'obtiennent les membres après avoir effectué diverses activités. Ces procédés permettent de se construire une bibliothèque, regroupant toutes nos activités. Grâce à celle-ci, les autres membres pourront avoir un aperçu de notre qualité de membre de senscritique.com
  7. 7. C. Construction de la compétition ● Mais le site ne permet pas seulement de construire sa propre bibliothèque pour la partager avec les autres membres, il les met aussi en compétition grâce à des procédés que nous allons nous efforcer de vous décrire. ● Beaudouin Valérie et Pasquier Dominique s'intéressent à la critique cinéphile amateur en analysant un site dont ils taisent le nom. Ils soulignent l'importance du dispositif mis à disposition des participants : « Les professionnels élaborent des dispositifs sociotechniques qui cadrent les contributions, ils font un certain nombre de choix pour configurer les relations avec et entre les participants, ils donnent à voir avec plus ou moins de saillance les éléments, ils récompensent certaines initiatives et en découragent d’autres. Bref, il s’agit d’un monde organisé. » ● Cela nous semble donc essentiel de démontrer le fonctionnement du site qui participe à une compétition culturelle.
  8. 8. - Évaluer l'évaluateur - Le site permet de se faire une image d'un membre grâce aux nombres d'éclaireurs (membres qu'il suit), d'abonnés (membres qui le suivent), et de notes donnés aux oeuvres. Par exemple, un membre sera très populaire s'il a un nombre d'abonnés et de notes conséquents. Cela participe à la légitimité du membre, que l'on va trouver plus crédible s'il est plus suivi. De même, une critique peut être apprécié ou non, le nombre de « lues » est compté et elle peut être commenter sur sa pertinence. Indication se trouvant sur le profil du membre. L'entête en dessous de la critique, permettant de la juger.
  9. 9. - Se confronter à un autre membre. Un des grands principes du site est le « Versus », il permet de se comparer directement à un autre membre par rapport aux nombre de notes attribués, l'affinité globale, ce qu'il adore et que nous ne connaissons pas, les désaccords, les accords parfaits. Section du versus qui permet de voir ce qu'un autre membre a adoré et que nous ne connaissons pas. Cela va inciter le membre à connaître consommer l’oeuvre.
  10. 10. Transition ● On assiste à un véritable combat de chiffres attribués aux goûts. Tout ces systèmes permettent de visualiser des nouvelles légitimités que nous allons nous efforcer de décrypter. ● L'oeuvre peut devenir extrêmement populaire, car elle est recommandé par les autres membres (en la notant et en donnant leur avis) Beauvisage et ses collaborateur nous explique, en parlant de la prise de note et de l'avis d'un bien sur internet (NOTES ET AVIS DES CONSOMMATEURS SUR LE WEB : Les marchés à l'épreuve de l'évaluation profane). « Comme tout dispositif, ils dessinent en creux une figure de l’utilisateur-consommateur (Peeters et Charlier, 1999 ; Beuscart et Peerbaye, 2006), celle d’un individu se fiant aux opinions des autres consommateurs anonymes ou pseudonymes pour orienter son choix. »
  11. 11. II – Notoriété et légitimité de l’oeuvre ● Ces procédés apportent une certaine légitimité ou illégitimité des oeuvres qui doivent être appréciées (car appréciées par des membres reconnus) et d'autres qui ne doivent pas l'être (car non-apprécié). L'appréciation de l’oeuvre peut dans ce cas être faussé par la note moyenne que lui ont attribué tous les membres du site ou la moyenne de nos éclaireurs.
  12. 12. A. Comment une oeuvre devient populaire. ● De façon logique, au plus une oeuvre est bien noté, au plus sa moyenne montera. ● Mais il existe différents procédés faisant monter sa notoriété : - Lui attribuer un coup de coeur - Écrire un statut rapide après l'avoir noter - L'ajouter à une liste... ● Mais pour rentrer dans un Top des meilleurs oeuvres, elle doit à la fois être bien noté, et avoir été noté beaucoup de fois afin de garantir l'équité. C'est le théorème de Bayes qui est utilisé et qui permet cela. C'est un calcul de la popularité par divers critères. L'on peut voir le nombre de notes que l’oeuvre a acquéris →
  13. 13. A. Comment une oeuvre devient populaire. ● Aussi, avant même que l’oeuvre ne soit sortie, elle peut déjà acquérir une popularité par son nombre d'envies de l'internaute. Ce procédé est un pré-critique et participe à la popularité de l’oeuvre. C'est ce que Guillaume Boutin, un des créateurs du site, explique à inaglobal.fr : « Ainsi le site est fait de telle manière que, si votre entourage, voire la communauté, interagit de manière importante avec une oeuvre, vous serez forcément au courant de l'intérêt qu'il lui porte. On a pu constater récemment ce phénomène avec le film Her de Spike Jonze. C'est le film le plus populaire de l'année sur SensCritique. Il s'est diffusé grâce au bouche-à-oreille très positif qu'il a reçu. Avant sa sortie, il était déjà attendu par quelques centaines de personnes, curieuses de l'oeuvre, alors même que le distributeur communiquait peu dessus. Les premiers retours ayant été particulièrement positifs, le phénomène s’est amplifié et le film est devenu le plus populaire de cette année et aussi l’un des mieux notés » (http://www.inaglobal.fr/edition/article/senscritique-et-babelio-comment-la-lecture-sociale-evolue-t-elle-7606)
  14. 14. B. Légitimité de l’oeuvre ● Nous avons remarqué plusieurs procédé qui permettent d'énoncer la légitimité d'une oeuvre. ● Il n'est pas rare de voir sur ce site quelqu'un qui, en commençant la critique d'une oeuvre, nous rappelles sa légitimité. Ici, le membre commence sa critique en affirmant que c'est évident que THE WIRE (Série la mieux notée du site), soit la meilleure série de tous les temps.
  15. 15. B. Légitimité de l’oeuvre Réponse au questionnaire - Pour la plupart des usagers, la légitimité d'une oeuvre s'acquiert aussi par la moyenne qui lui est attribué. Ainsi, quand nous demandons si la moyenne de l’oeuvre est importante avant de voir celle-ci, de nombreux membres nous répondent « Oui, mais je ne prend pas que ça en compte ». Nous pouvons donc nous demander si la note du membre aurait été la même sans cette pré-évaluation. - La légitimité d'une oeuvre peut aussi s'acquérir par la note de l'éclaireur. En effet, lorsque nous demandons si la note de l'éclaireur influence la note de l'abonné, on nous répond principalement que cela peut jouer, mais pas énormément. - Enfin, après avoir demander le pourquoi à une personne qui n'utilisait pas ce site, elle nous répond « C'est rare que je regarde les critiques en fait. J'aime bien me faire mon propre avis et j'ai toujours peur qu'on me spoil. ». Cela montre donc que cette personne a peur d'être influencé, et veut construire son avis, indépendamment des autres. La note d'une oeuvre influence donc et crée une légitimité que cette personne veut éviter.
  16. 16. B. Légitimité de l’oeuvre ● Au contraire, un membre peut trouver illégitime qu'une oeuvre soit aussi bien noté. On peut donc dire qu'il casse l'avis général. Ici, nous avons une comparaison entre la valeur d'une série « cop show » qui est remise en cause, et la valeur d'une série HBO adoré par tous, remise en cause elle aussi.
  17. 17. B. Légitimité Réponse au questionnaire ● Par notre questionnaire, nous avons appris que tous les membres avaient déjà été confronté à la non-compréhension d'une appréciation de l’oeuvre. ● A la question « Pensez-vous que certaines oeuvres peuvent être sur-évalués ? », une majorité de membres nous répond « Oui », et il y en a un qui ne comprend pas pourquoi « Pulp Fiction » et « Fight Club » sont dans le Top 111 des meilleurs films.
  18. 18. Transition ● Mais l’oeuvre devenue populaire n'est pas seulement le résultat d'une appréciation commune. Beaucoup de critères rentrent en compte (surtout quand le goût est une notion subjective), et parmi ceux-là, c'est le jugement expert ou profane de l’oeuvre par le membre. Dans son chapitre sur le jugement profane, Beauvisage et ses collaborateurs reviennent sur la complexité de juger de l'avis du goût du consommateur (le goût au sens général, cela va pour son analyse du bien culturel au goût culinaire), propre à chacun : « Comment faire un choix raisonné entre des établissements nombreux, très variés, qui s’inscrivent dans des univers partiellement incommensurables ? » (Karpik, 2000, p. 381). Selon lui, cette incertitude est levée par le recours à des « dispositifs de jugement » tels que la mobilisation des réseaux interpersonnels (le bouche-à-oreille) et surtout la confiance donnée aux jugements de prescripteurs experts » ● Alors comment devenir « un prescripteur expert » sur senscritique.com ?
  19. 19. III - Légitimité et popularité du membre ● Comme nous l'avons vu le site met tout en oeuvre pour que l'on accumule les oeuvres noté. ● On peut donc se demander si l’oeuvre est noté pour son appréciation ou pour le fait de l'avoir noté qui participe à une cohérence de la bibliothèque. ● Dans ce cas, s'il faut qu'elle soit noté, c'est qu'elle participe à la légitimité de notre bibliothèque d’oeuvres notées. Si elle doit être noté parce qu’il est logique qu'elle soit noté au vu de notre bibliothèque, ce n'est plus l’oeuvre seulement qui est noté mais aussi le membre en lui-même, qui doit avoir vu cette oeuvre s'il en a vu d'autres qui paraissent complémentaires à celle-ci.
  20. 20. A. La distinction Cela participe à une certaine légitimité culturelle, et ce n'est plus seulement l’oeuvre qui va être mise en compétition avec d'autres oeuvres, mais les membres entre eux par rapport à la légitimité et la distinction de leurs goûts. L'accumulation d’oeuvres apprécié est-elle donc la récompense du plaisir immédiat de la contemplation ou alors est-ce la légitimité de nos goûts par l'évaluation des autres membres qui devient essentiel ? Pierre Bourdieu, dans « La Distinction », se questionna sur le sujet. Prenant la visite au musée comme exemple, il se demanda si la visite était un plaisir en lui-même où si c'était l'accomplissement de la tache qui était le plaisir de cette activité. Cela se rapproche de senscritique.com, dans le sens où l'on pratique cela autant pour le plaisir que pour la distinction apportée de l'avoir fait : « … la vérité de la visite comme entreprise toujours un peu laborieuse, que l'on s'impose d'accomplir et d'accomplir jusqu'au bout, avec un acharnement méthodique, et qui trouve sa récompense autant dans le sentiment du devoir accompli que dans le plaisir immédiat de la contemplation. »
  21. 21. A. La distinction ● Pour illustrer, nous pouvons regarder les sondages, et plus particulièrement la section qui nous indique combien de films avons-nous vu appartenant à ce sondage. Ici, le membre n'a vu que 20% des « meilleurs séries avec un anti-héros. Cela va l'inciter à voir les 80% restant.
  22. 22. A. La distinction. D'après le questionnaire, certains membres effectueront une sorte de marathon culturelle pour pouvoir participer à ce sondage et construire sa notoriété (il ne le font pas que pour ça). Si d'autres ne le pratiquent pas, ils sont d'accord pour dire que cela amène une notoriété. Deux membres nous répondent : « Dans mon cas, oui, on peux appeler ça un marathon culturel. Après, ce n'est pas forcément "pour avoir un maximum de notes", c'est plus une question d'élargir sa culture (je note pas musique par musique). Je pense qu'on a plus tendance à prendre au sérieux quelqu'un qui a plus de note, mais on ne devrait pas, l'avis d'un éclaireur reste totalement subjectif ». « J'aime parfois me fixer des objectifs, comme essayer de voir tous les films d'une liste...Je tiens d'ailleurs un journal de lecture, c'est à dire une liste où je recense toutes mes lectures de l'année, son but est de m'encourager l'année suivante à surpasser mon nombre de lectures de l'année dernière. »
  23. 23. B. Légitimité du membre ● Nous avons remarqué que certains membre avait acquéris une certaine crédibilité. Ce membre sera considéré comme un jugeur expert. Ce membre s'inscrit dans des règles précises qui donnent son appartenance à un certain monde. ● Pour faire un parallèle, Bourdieu nous parle, dans « La distinction », du « théâtre bourgeois qui donne occasion ou prétexte à des cérémonies sociales permettant à un public d'affirmer et d'éprouver son appartenance au monde ». ● Dans son analyse d'un site semblable à senscritique.com, Beaudouin Valérie et Pasquier Dominique interrogent le fondateur du site sur la fonction de la note : « En interne, la note est l’objet de deux développements principaux. D’un côté, elle sert à établir des classements des films, classements qui sont bien mis en valeur sur le site (les films préférés des spectateurs, les 250 meilleurs films de tous les temps). De l’autre, elle permet de personnaliser le portefeuille de goûts filmiques d’un internaute... ». Le site permet donc de créer une bibliothèque personnalisée qui indique notre appartenance à un monde.
  24. 24. B. Légitimité du membre. ● Par exemple, ce membre qui a pour habitude d'aimer les anciens films et à les préféré aux « remake » qu'il trouve souvent dégradant, affirme son appartenance à cette catégorie de personne au début de sa critique sur le remake de « La Planète des singes » : ● Ce même membre répondra à Libération à propos du public de senscritique.com qu'il juge d'ignorant, et s'inscrit par là dans un monde élitiste : « C’est un public de jeunes qui ont accès à tout mais ne connaissent rien. Enfin, ils ont de grosses lacunes. Tout le monde a vu “Fight club”, mais “la Prisonnière du désert”, on tombe à un rapport de 1%. » (Libération, D'Allociné à Senscritique la course aux étoilees :http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2011/11/10/d-allocine-a-senscritique-la-course-aux-etoiles_958219)
  25. 25. B. Légitimité du membre Popularité ● Plus le membre possède d'abonnés, plus il sera reconnu, plus il aura de popularité, et plus il sera suivis, plus son avis sera pris en compte. C'est le cas d'un membre Torpenn, qui est définit comme « star du site » par Libération. Le journal reprend les chiffres du membre pour annoncer sa popularité, ce qui est significatif. « La star du site s’appelle Torpenn. Un cinéphile pur et dur qui a posté 350 critiques, mais aussi un listeur fou. Il en a déjà fabriqué 1 317 : tops 15 des films «de brouettes» , «de marché noir» ou «avec des enfants supportables» . «Je suis arrivé sur le site par hasard , explique Torpenn, 33 ans, et ça m’a intéressé de valoriser des films que les gens ne connaissent pas. » (Libération, D'Allociné à Senscritique la course aux étoiles : http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2011/11/10/d-allocine-a-senscritique-la-course-aux-etoiles_958219)
  26. 26. B. Légitimité du membre Réponse au questionnaire. ● Pour la question de la légitimité du membre, nous avons remarqué que les éclaireurs étaient suivis principalement pour trois aspect. Tout d'abord, il faut qu'il y ait une affinité entre les deux membres. Ensuite, il faut qu'il ait un nombre de notes conséquentes, mais il faut que ces notes soit cohérentes. Ces trois aspect indique une notoriété. Nous posons la question « Sous quels critères choisissez vous vos éclaireurs ? » « Connaissances/amis/affinités culturelles. » « Tout d'abord, je regarde s'il aime les même choses que moi. Je regarde ensuite s'il est connu et beaucoup suivi, ce qui m'indique sa pertinence. Un membre peu suivi avec beaucoup de notes sera sûrement illogique. » « Mon affinité avec lui et son nombres de notes, tout ce qui sert à me faire découvrir de nouvelles oeuvres. »
  27. 27. C. Acquérir et garder sa popularité. ● Le membre peut aussi adopter une position anti-conformiste et c'est aussi une source de contre-notoriété. Dans ce cas, le membre préférera affirmer ses goûts, même s'ils sont contraire à l'avis général. Critique négative de Breaking Bad (n°2 au TOP 111 série) et réponse en commentaire. Ici, ce qui est intéressant, c'est la phrase « lapidez-moi une fois de plus si vous le voulez », car elle montre que ce membre a une notoriété de « casseur de succès ».
  28. 28. C. Acquérir et garder sa popularité Il existe même des listes « guide » de consommation culturel montrant comment ne pas faire de faux pas, ce qui amène à perdre sa crédibilité et sa notoriété : Ici, la liste reprend en 10 étape comment devenir une star sur senscritique.com et avoir de la popularité.
  29. 29. C. Acquérir et garder sa popularité ● Un autre style de liste plus classique nous donne les films, livres, de jeux vidéos... à avoir absolument vu, lu, joué... : Ce genre de listes est très fréquent. Le membre qui la crée recommande des oeuvres, mais crée en même temps son style culturel et devient populaire en fonction de celui-ci.
  30. 30. C. Acquérir et garder sa notoriété. ● Une autre liste provient d'un membre qui a peur de perdre sa notoriété parce qu'il n'a pas aimé des « chefs d'oeuvres » du site. Cela nous montre bien à quel point la popularité est importante sur ce site et à quel point il faut faire attention à ses pratiques. La note de l’oeuvre est autant une appréciation de celle-ci, qu'une future évaluation du membre par rapport à notre appréciation.
  31. 31. C. Acquérir et garder sa notoriété Réponse au questionnaire. Un des membres répond à la question sur le marathon culturel et nous dit : « Je n'exerce pas le marathon culturel. Cette pratique entraîne une plus grande reconnaissance et une plus grande visibilité de l'internaute, cependant elle n'aboutit pas forcement à une perte de crédibilité, excepté si l'internaute agit uniquement dans le but de s'attirer des éclaireurs. » Ce que nous retenons est le fait que noter beaucoup permet d'acquérir une notoriété.
  32. 32. Conclusion ● Senscritique est doté d'un système permettant d'évaluer, de stocker et de trouver des oeuvres. Ce système permet non seulement d'élevé ou de rabaisser une oeuvre, mais aussi de lui donner une légitimité. ● Mais ce n'est pas seulement un site amateur permettant de partager ses goûts, c'est aussi un site où l'on se construit une personnalité par rapport aux autres membres. Les système de versus, de listes, de commentaires de critiques permettent d'affirmer son appartenance à un monde ou de se distinguer d'un autre. Cela permet donc aussi d'évaluer sa propre culture et celles des autres membres. ● Plus le jugement du membre sera retenu comme crédible, fondé, construit, plus il sera populaire, et plus il sera suivis. Il deviendra un jugeur expert, dont l'avis est à rendre en compte. ● On peut le comparer à un réseau social car son système de fonctionnement est le même. D'ailleurs le site est parfois nommé « Réseau social culturel ».
  33. 33. Bibliographie Pour l'analyse à effectuer, nous avons retenus quelques articles et textes scientifiques. Ouvrages : - BOURDIEU, Pierre, « Le sens de la distinction : Le mode d'appropriation des oeuvres d'art » in La Distinction, Les éditions de Minuit, 1979, p.301 à 321. Texte scientifique : - BEAUDOUIN Valérie et PASQUIER Dominique, « Organisation et hiérarchisation des mondes de la critique amateur cinéphile », Réseaux, 2014/1 n° 183, p. 125-159. - BEAUVISAGE Thomas et al., « Notes et avis des consommateurs sur le web » Les marchés à l'épreuve de l'évaluation profane, Réseaux, 2013/1 n° 177, p. 131-161. Article en ligne : - ALIX Christophe, PERON Didier, LORET Eric, « D'Allociné à Senscritique : la course aux étoiles », in Libération [En ligne], 10 novembre 2011, consulté le 20 novembre 2014. URL : http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2011/11/10/d-allocine-a-senscritique-la-course-aux-etoiles_958219 - WIART Louis, « SensCritique et Babellio : comment la lecture sociale évolue-t-elle ? », in INA GLOBAL [En ligne], paru le 28 mai 2014, consulté le 20 novembre 2014. URL : http://www.inaglobal.fr/edition/article/senscritique-et-babelio-comment-la-lecture-sociale-evolue-t-elle-7606
  34. 34. Documents annexes - Voici les pages dont nous nous sommes servis sur senscritique.com : - http://www.senscritique.com/films/tops/top111 : Pour montrer le nombre de notes pondérées - http://www.senscritique.com/serie/Sur_ecoute/critique/902682 : Pour la critique - http://www.senscritique.com/serie/True_Detective/497785 : Pour le versus - http://www.senscritique.com/top/resultats/Les_meilleures_series_avec_un_anti_heros/188398 Pour voir le pourcentage de séries vues dans la liste - http://www.senscritique.com/film/La_Planete_des_singes_L_Affrontement/critique/41234629 : Pour voir comment un membre s'inscrit dans un style d’oeuvre particulier - http://www.senscritique.com/liste/1001_films_a_voir_avant_de_mourir/84078 - http://www.senscritique.com/liste/Comment_devenir_une_reference_sur_Sens_Critique_en_10_etapes/252249 Pour montrer le genre de liste « Guide Senscritique ». - Le questionnaire que nous avons mis en ligne (10 réponse) : https://docs.google.com/forms/d/1A2BHolBzSyLNmQeyPLtTYVIWDN4a_lqmbZt1M4rU8Vs/viewform?c=0&w=1

×