La gestion du risque des bâtiments historiques

668 vues

Publié le

Êtes-vous propriétaire ou gestionnaire d'un bâtiment historique? trouvez-vous que le nombre de réparations ou rénovations est accablant et gruge vos profits? alors vous devez apprendre une chose ou deux à propos de la gestion des risques

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
668
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • This template can be used as a starter file for a photo album.
  • La gestion du risque des bâtiments historiques

    1. 1. Gestion des risquesBâtimentshistoriques
    2. 2. IntroductionUNE BÊTE À PART
    3. 3. Le quartier historique montréalais est unportrait vivant de l’amalgame de culturesqu’est notre continent: bâti et rénovépendant plusieurs siècles, on y trouve unmélange fascinant (et quelque peudéroutant) de diverses pratiques deconstruction.Pour tout propriétaire ou gestionnaire debâtiments historiques, la gestion desrisques est un outil essentiel pour optimiserses efforts de maintenance ouréhabilitation.Avantages pour le bâtiment:1. Identification des points vulnérables2. Analyse des causes multiples de dommages3. Planification d’un programme de reconstruction efficace4. Présentation d’un meilleur portrait du risque matériel5. Préservation du patrimoine
    4. 4. MéthodeIDENTIFICATION DE LAVULNÉRABILITÉ
    5. 5. Identification de la vulnérabilitéMatrice d’identification des risques
    6. 6. À partir de votre journal de maintenance,vous pouvez dresser une matriced’identification des risques de votrebâtiment. Plus étoffé sera votre échantillon(1 an, 5 ans ou 10 ans) plus fidèle sera votreanalyse.Créez un axe pour la fréquence des activitésde maintenance ou réparation:hebdomadaire, mensuelle, saisonnière ouannuelle.Ensuite, créez un deuxième axe sur le coûtdesdits évènements (4 niveaux)Finalement, identifiez à quel type desystème vos évènements appartiennent:électricité, plomberie, ventilation,structure, etc. Et classez vos évènementssur la matrice.À la fin vous devriez identifier quels sont lessystèmes de votre bâtiment qui ont le plusde défaillance et qui vous coûtent le plus.
    7. 7. MéthodeANALYSE DE LA PROBLÉMATIQUE
    8. 8. La matrice d’identification des risques vous permet de cibler vos priorités.Adressez les systèmes qui ont des défaillances le plus souvent et qui génèrent le plus decoûts (zone rouge). Ceux-ci méritent une inspection détaillée par un spécialiste pouridentifier toutes les failles et anomalies. Passez tout de suite à l’action: demandez un plande réparation.Les systèmes d’un bâtiment moyennement problématiques sont ceux qui ont desdéfaillances à des intervalles moins régulières et qui génèrent moins de coûts (zoneorange). Demandez à votre technicien de vous proposer une stratégie de réparation et devous expliquer la source de la problématique: est-ce un problème local ou plus généralisé?Finalement, les systèmes dont les défaillances ont lieu rarement et dont les réparations sontd’un coût mineur méritent une moindre attention (zone verte). Il se peut qu’uneintervention ou un incident ait causé un débalancement temporaire et que l’intégrité dusystème n’est pas mis en cause. Réparez et soyez vigilent à la sécurité et accès à vossystèmes.Ajoutez un dernier niveau d’analyse: avez-vous des interdépendances? Des défaillancesmineures peuvent avoir des conséquences graves qui ne peuvent passer inaperçues.Exemple: un tuyau de ventilation mal isolé dans l’entre-toît d’un bâtiment peut causer le gelet bris des tuyaux des gicleurs qui eux, à leur tour, causeront des graves dommages à labâtisse.
    9. 9. MéthodeLA RECONSTRUCTION OUMAINTENANCE EFFICACE
    10. 10. Une fois que vous avez complété laclassification de vos évènements encatégories (rouge, orange ou verte) et quevous avez obtenu les résultats de vosexpertises techniques…c’est le moment dedresser votre plan de reconstruction oumaintenance.Définissez vos priorités en tenant comptedes exigences financières, logistiques,technologiques et sécuritaires de vosprojets. Doivent-ils être réalisés de façonurgente ou ils peuvent attendre laprochaine saison? Demanderont-ilsl’interruption des affaires des occupants del’immeuble ou des voisins? Causeront-ilsdes délais additionnels ou des nuisances àd’autres activités concurrentes dansl’immeuble?La réponse à ces questions, entre autres,vous permettront d’établir vos priorités etélaborer un plan d’action annuel.
    11. 11. ConclusionAUTRES AVANTAGES
    12. 12. DIMINUTION DES PRÉSERVATION PRIMES DU PATRIMOINE D’ASSURANCE LOCATAIRES PLUS AUGMENTATION SATISFAITS DU TAUX D’OCCUPATION MEILLEUR PLANIFICATION CONTRÔLE DU EFFICACE BUDGET
    13. 13. À propos de l’auteureIvette Chorro Fong est gestionnaire de risque et analyste de réclamations d’assurance avecdix ans d’expérience. Spécialisée dans la construction, services publics et productionmédias. Ivette réside à Montréal, Canada.info@ichorrofong.caLinkedin: http://www.linkedin.com/in/ichorrofong

    ×