Vivre Ensemble n°23 Octobre 2012

548 vues

Publié le

Vivre Ensemble est le magazine d'information des locataires et partenaires d'IDF Habitat.

Société anonyme d'HLM, IDF Habitat est le 3ème bailleur social du Val-de-Marne (94) avec un patrimoine de 9 363 logements répartis sur 20 communes de la région parisienne.

Ce numéro d'Octobre 2012 revient sur l'actualité de la société, avec notamment la mise en location de la résidence Egality-Fourny à Champigny-sur-Marne (94). Il évoque aussi quelques grands événements du monde HLM et consacre tout un dossier au Congrès de l’USH qui s’est déroulé à Rennes du 25 au 27 septembre 2012.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
548
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vivre Ensemble n°23 Octobre 2012

  1. 1. Vivre 2b3e 2012n° r ensemble tooc MAGAZINE D’INFORMATION POUR LES LOCATAIRES DE LA SA HLM IDF HABITAT ✱ PLEINS FEUX La résidence Egalité-Fourny accueille ses premiers locataires Vivre ensemble octobre 2012 1
  2. 2. Le saviez-vous ✱Un premier pas vers plus de sécurité ✱ Action Logement sauve sa peau Il aura fallu attendre la fin juillet pour connaître le dénouement de la partie de bras de fer engagée entre Action Logement, organisme collecteur du 1% logement, et l’État. Rappel des faits. Le 25 juillet dernier, Action Logement tire la sonnette d’alarme et adresse au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, une lettre afin que l’organisme « conserve toute sa liberté daction et que larbitrage naboutisse à un niveau de prélèvements tel quil mettrait en jeu son existence même. » Depuis quelques mois déjà, il se murmurait en effet que le budget d’Action Logement pourrait être sérieusement Après des années d’atermoiements, les réduit. Faute notamment au projet de Jérôme organismes HLM du Val-de-Marne réunis au Cahuzac, le ministre délégué en charge du sein de la délégation départementale AORIF, Budget de ponctionner 1,8 milliard d’euros sur ont enfin obtenu la signature avec l’État d’un les 3,4 milliards collectés annuellement par « Contrat départemental de sécurité et de l’organisme. Le Premier ministre a finalement prévention de la délinquance dans le logement tranché : la ponction ne sera pas augmentée. social ». Objectif : renforcer le partenariat entre les acteurs de la sécurité publique (police nationale, services de justice) et les bailleurs sociaux, pour améliorer la sécurité dans les quartiers d’habitat social. Ce dispositif prévoit notamment la simplification du dépôt de plainte ✱ « Les Trois Chênes », une livraison avant Noël par les personnels de proximité des organismes HLM, la désignation de correspondants locaux les futurs accédants à la propriété de la résidence au sein de chaque commissariat et bailleur… « Les Trois Chênes » ont fêté le 12 septembre Avec 28 organismes HLM concernés, soit dernier, en présence notamment de Mme Marie 75% du parc social (160 000 logements), cet Kennedy représentant le Maire de Champigny‑sur- accord « nest pas une convention banale Marne, également Conseillère générale du mais un acte important », comme la souligné Val-de-Marne, l’avancée des travaux dans leurs le Préfet du Val de Marne, Pierre Dartout, logements. A l’initiative du projet, les représentants signataire du contrat avec la procureure de la de COOPIMMO et d’IDF HABITAT, étaient République, Nathalie Becache, et les délégués également présents. Composée de 18 maisons et AORIF, Anne-Marie Fekete et Claude Huet. de 15 logements, cette résidence labelisée BBC (Bâtiment Basse Consommation)devrait accueillir ses premiers habitants à la fin de lannée. ✱Un nouveau président à la tête de l’AORIF Le 13 septembre dernier, Stéphane Dambrine, directeur général de Paris Habitat, a été élu, à l’unanimité du conseil d’administration, Président de l’AORIF – Union sociale pour l’habitat d’Ile-de‑France. Pour rappel, l’AORIF est une organisation professionnelle qui regroupe 140 organismes de logement social, tels que des OPH ou des ESH, qui gèrent 1,2 millions de logements sociaux. Son rôle est d’aider ces organismes franciliens dans la réalisation de leurs missions et de leurs objectifs professionnels.2 Vivre ensemble octobre 2012
  3. 3. Le mot du Président En effet dans le budget 2013 de la › Sommaire Nation, l’augmentation de l’aide à la pierre (subvention au logement so- cial) n’est que de 50 millions d’euros portant le budget de 450 millions (en 2011) à 500 millions d’euros (en Page de couverture 2013) pour construire 150 000 loge- • La résidence Egalité‑Fourny ments au lieu des 120 000 actuels. accueille ses premiers habitants En 2008 ce budget était de 800 mil- p. 2 lions d’euros. On est donc encore bien loin de ce qu’il serait néces- Le saviez-vous saire.✱ La revalorisation de l’APL n’est pas suffisamment prise en compte, le Dossier p. 4-5 • Le congrès HLMMadame, surloyer demeure, les aides aux ré- habilitations sont inexistantes, les taux d’intérêts des emprunts restent Actuas Cités p. 6 à 8Monsieur élevés ce qui a bien entendu des ré- percussions sur les hausses de loyer. • Les travaux en coursAvant les élections présidentielles Pour satisfaire les besoins de ceux Qualité de service p. 10et législatives je vous avais exprimé qui en sont en grandes difficul-mes choix pour un changement ra- • La qualité de service, une tés économiques et sociales, on ne dynamique de progrès constantdical de politique du logement dans peut prendre de demi-mesures.notre pays afin de répondre aux be-soins immenses exprimés par 3,6 Si le changement c’est maintenant, Témoignage p.11millions de personnes non ou très alors prenons des décisions coura-mal logés et 1,2 million de ménages • Lagent de gérance, un maillon geuses au risque de décevoir des essentiel du logement socialen attente d’un logement social. millions de gens qui souffrent et qui se trouvent en situation de réelleLe nouveau gouvernement à la ren- fragilité de logement. L’invité p.12-13trée de septembre a décidé de pré-senter un projet de loi prévoyant no- • Interview de Jacqueline Errot, De plus la construction de loge-tamment la mise à disposition de ments sociaux crée des emplois non Vice-Présidente d’Amalliaterrains de l’État dans des condi- délocalisables, utiles à notre pays.tions favorables pour construire dulogement social dans la perspective Pleins Feux p. 15 Je reste persuadé que l’interven-d’en construire 150 000 par an. Il tion des citoyens peut peser sur • La résidence Egalité-Fournya aussi proposé d’obliger les com- les décisions politiques. Alors je ouvre ses portesmunes de construire plus de loge- vous suggère d’écrire au premierments sociaux à hauteur de 25% au ministre pour lui faire part de voslieu de 20% et de sanctionner plus souhaits et de vos attentes. Lorsdurement celles qui refuseraient de NUM du prochain conseil d’administra-participer à l’effort de solidarité. Demême il a décidé d’augmenter de tion d’IDF HABITAT, je proposerai le 23 vote d’une motion pour rappeler au50 % le plafond du livret A (alors que gouvernement et au Président de la DIRECTEUR DE LA PUBLICATIONle Président de la République avait République les attentes des loca- CLAUDE HUETpromis de le doubler), socle indis- taires et des organismes HLM.pensable au financement du loge- impression et créationment social et de supprimer en 2013 Le Président Directeur Général, public imprimla taxation des organismes HLM. Maurice OUZOULIASJ’approuve ces mesures mais ellesrestent malheureusement insuffi-santes pour répondre à la crise dulogement. Vivre ensemble octobre 2012 3
  4. 4. DOSSIER Un congrès HLM en demi-teinte ✱ Rendez-vous majeur du mouvement Hlm, le Congrès de l’USH (Union Sociale pour l’Habitat) réunit chaque année les orga- nismes Hlm, les élus, les membres du gouvernement, les repré- sentants des locataires mais également les partenaires institu- tionnels et économiques, ainsi que les journalistes. L’occasion pendant trois jours d’échanger et de débattre sur des questions de fond relatives au logement et à l’habitat social. Cette année, la 73ème édition s’est tenue du mardi 25 au jeudi 27 septembre © Roberto Neumiller  au Parc des expositions de Rennes avec pour thème central « Hlm 2012 - 2017 les urgences, les chantiers ». «  Vous avez devant vous un Mouve- dans la mise en œuvre des décisions le Congrès comme la cession de 930 ment Hlm déterminé, mobilisé prêt à de l’État. Il a ainsi proposé au gou- terrains publics pour le logement prendre la mesure des engagements vernement la signature d’un contrat social, ou encore la suppression du pris, qu’ils viennent de notre Mou- social, économique et environne- prélèvement sur les organismes Hlm vement, de nos partenaires ou du mental, un «  contrat  de progrès  » dès le 1er janvier 2013. Mais, selon Gouvernement. Les Français nous afin de faire du logement une grande les bailleurs sociaux, d’autres le- attendent, tant pour répondre à leur cause nationale. S’appuyant sur les viers doivent encore être actionnés : impérieux besoin de logements, que résolutions votées lors du Congrès, doublement immédiat des aides à la pour contribuer, en construisant, en ce contrat s’articule autour de grands pierre, bonification des prêts de la rénovant, à la relance économique et thèmes tels que : Caisse des dépôts, gratuité du fon- à l’emploi ». C’est par ces mots, que cier bâti. Marie-Noëlle Lienemann, présidente de l’USH, a clôturé le Congrès de ❱ La construction de Rennes. Jamais sans doute le loge- logements sociaux ment social n’aura été autant sous les feux des projecteurs. Signe de Construire 150  000 logements so- l’importance du dossier : la présence ciaux par an, voilà l’objectif extrê- dès l’ouverture des débats du chef du mement ambitieux que s’est fixé le © Roberto Neumiller  gouvernement, Jean-Marc Ayrault. pouvoir en place. Pour le concréti- Voilà presque seize ans qu’un Pre- ser, le Mouvement Hlm a rappelé mier ministre n’était venu participer que les aides de l’État, des collecti- au rassemblement annuel du monde vités et d’Action Logement (voir notre Hlm. Devant plus de 4 000 congres- rubrique «  L’invité  ») ne suffiront Cécile Duflot, Ministre de l’Egalité sistes, il a renouvelé son soutien aux pas. «  Il faudra chaque année, pour des territoires et du Logement reformes initiées par la ministre du atteindre les 120 000 logements Hlm, Logement, Cécile Duflot, également 3,6 milliards d’euros d’interven- présente. « C’est à une mobilisation tions complémentaires à nos fonds générale en faveur du logement so- propres et aux prêts de la Caisse des ❱ Le renforcement cial que je vous invite », a-t-il déclaré Dépôts» a souligné Marie-Noëlle Lie- nemann avant d’ajouter « soit 2 mil- d’Action Logement  avant de détailler point par point sa feuille de route pour les mois à venir. liards de plus que les aides actuelle- Concernant la participation des em- De son côté, le Mouvement Hlm en- ment mobilisées ». Certes, quelques ployeurs à l’effort de construction, tend lui-aussi prendre toute sa part mesures ont déjà été adoptées avant le Mouvement Hlm s’est mobilisé4 Vivre ensemble octobre 2012
  5. 5. dossier en faveur d’une consolidation d’Ac- tion Logement (ex 1% logement). Il ❱ La production de a également salué l’annonce d’une logements à loyers signature prochaine d’un accord abordables entre l’État et les partenaires sociaux aux termes duquel Action Logement Les débats du Congrès de Rennes devra consacrer au moins 1,5 mil- se sont également focalisés sur la © Roberto Neumiller  liard d’euros par an, pendant les 3 hausse des prix des loyers et des prochaines années, à la construction charges. En cause : la cherté du fon- de logements sociaux. L’USH sou- cier, la multiplication et le renforce- haite d’ailleurs signer avec l’ex-1% ment des règles de construction, le logement une convention destinée coût de la main d’œuvre comme des Jean-Marc Ayrault, à ce que les ressources dégagées matières premières. Selon l’USH, Premier ministre soient équitablement répartis entre «  entre 2000 et 2011, les prix de re- les différents organismes Hlm. Il de- vient de la production neuve Hlm ont lement généraliser les bâtiments meure que les fonds du 1% logement doublé  ». Les organismes Hlm ont basse consommation ainsi que le viennent en substitution aux aides de ainsi souligné la nécessité d’adapter et de faire évoluer leurs méthodes et recourt aux énergies renouvelables l’État qui demeurent insuffisants au procédés de production pour abais- mais également développer les éco- regard des besoins. ser le coût des logements. Véritables quartiers. A terme, l’objectif est d’op- pionniers dans ce domaine, ils sou- timiser l’efficacité environnementale haitent associer à leur démarche des logements et par la même d’allé- tous les acteurs de la filière. Le ger les charges qui pèsent sur les lo- cataires. Dans cette perspective, les © Roberto Neumiller  Mouvement envisage également de développer une nouvelle offre, très bailleurs sociaux attendent du gou- diversifiées, de «  logements sociaux vernement des mesures concrètes, accompagnés  » destinés à des per- notamment financières, pour favori- sonnes en grandes difficultés. ser cette transition énergétique.Marie-Noëlle Lienemann,présidente de l’USH Après trois jours de travaux, de dé- ❱ Les attributions bats et de séances plénières, c’est ❱ La mutualisation Pour la première fois, le Congrès à une ministre du Logement conci- consacré une séance plénière au trai- liante et volontaire qui est montée à des fonds des tement des demandes. Selon l’USH, la tribune clore le Congrès. « Tout ne bailleurs sociaux près de 48% des Français estiment sera pas possible  », a-t-elle admis que les procédures d’attribution des avant de préciser « l’effort budgétaire Le Mouvement HLM a réitéré sa vo- logements sociaux sont injustes. qui attend notre pays est un effort lonté de mobiliser tous les fonds dis- C’est pourquoi, les organismes se sans précédent  ». Prenant acte des ponibles pour participer à l’effort de sont dits prêts à dialoguer avec tous engagements de l’USH, elle s’est dit construction. En conséquence, il s’est les protagonistes concernés pour d’ailleurs prête à accepter la propo- engagé à entamer dans les prochains aboutir à une réforme globale des sition de pacte entre le Mouvement mois des négociations sur la mise processus d’attribution. Hlm et l’État. Un an après le Congrès en place d’un dispositif permettant la mutualisation des fonds propres de Bordeaux où Benoit Apparu, alors des organismes Hlm. «  La mutua- ❱ La réhabilitation secrétaire d’état au Logement, s’était fait hué par des congressistes en co- lisation OUI, la spoliation, NON  », a énergétique lère, Cécile Duflot a ainsi plaidé pour cependant prévenu la Présidente de l’USH. Souhaitée par le gouverne- « Construire plus est notre leitmotiv. une réconciliation entre le gouverne- ment en contrepartie de la suppres- Construire mieux est notre ambi- ment et le monde du logement social. sion du prélèvement sur les bailleurs tion  », a indiqué Marie-Noëlle Lie- Pour sa part, la délégation d’IDF HA- sociaux, cette mise en commun de- nemann, avant d’ajouter qu’  «  il n’y BITAT conduite par son PDG Maurice vrait permettre de dégager entre 100 aura pas de relance durable de la Ouzoulias à ce congrès a repris pour et 150 millions d’euros. Cela signifie construction qui ne tienne compte sienne, la déclaration du Président en clair qu’une partie des fonds des des enjeux environnementaux ». Déjà de Plaine Commune Habitat  : «  Le organismes HLM va une nouvelle fois engagé dans un vaste programme Premier ministre nous a fait une dé- être utilisée par le budget de l’État d’amélioration de la performance claration d’amour, maintenant ce que pour construire des logements neufs énergétique de 800  000  logements, nous attendons ce sont des preuves au détriment de l’entretien courant. le Mouvement Hlm entend non seu- d’amour ». Vivre ensemble octobre 2012 5
  6. 6. ACTUAS-CITÉS Travaux 2012 sur le patrimoine ✱ Voté le 18 janvier 2012 par le Conseil d’administration, le budget alloué aux travaux s’élève à 6,5 millions pour l’année en cours. Il est principalement affecté à l’entretien courant (hors contrats de maintenance), le ravalement des façades, l’étanchéité, la rénova- tion des ascenseurs, ou encore la remise en état des logements libérés par les locataires. Voici la liste des interventions déjà achevées, en cours ou à venir… ✱ Ravalement Certains travaux de ravalement sont déjà finis et d’autres sont toujours en cours : ➧ A Champigny-sur-Marne Achèvement des ravalements 58, avenue de Cœuilly 33 logements du 5 au 9 bis, rue Villebois-Mareuil 14 à 18, rue de la Mare 60 et 62, rue du Pléssis-Trévise Travaux en cours 27 au 29, mail de la Demi-Lune 23 à 25, rue du Chaloux 59 et 59 bis, rue du Monument 4 à 12, rue Dupertuis 21 à 23 ter, rue Albert-Thomas Champigny-sur-Marne : ravalement, avenue de Cœuilly 2 et 2 bis, rue Gambetta 527 et 591, avenue Maurice-Thorez (sur l’ancien patrimoine de l’OPH) ➧ A Villeneuve-le-Roi afin de limiter au maximum les zones Début des travaux de ravalement cet de cheminement et atténuer ainsi les automne nuisances sonores provoquées par le 1 et 2, rue des Jardins-Normands passage répété des deux roues. 1 à 5, place Marcel-Paul 2 à 7, place Cséry 527 et 591, avenue Maurice Thorez Etanchéité des toitures. ✱ Etanchéité ➧ A Champigny-sur-Marne ✱ Peinture des 147 à 180, et 153 à 161 bis rue Diderot. Des travaux sont en cours côté pair parties communes et côté impair. Ils comprennent la ré- ➧ A Champigny-sur-MarneChampigny-sur-Marne :ravalement, avenue de Cœuilly fection de l’étanchéité du parvis mais Achèvement des travaux également la création d’espaces verts 15, 17, rue de Beauharnais6 Vivre ensemble octobre 2012
  7. 7. ACTUAS-CITÉS Travaux en cours ou à venir 4, 4 bis, rue du Monument 4 à 12, rue Dupertuis 21 à 23 ter, rue Albert-Thomas 2 et 2 bis, rue Gambetta. ➧ A Bagneux 2 et 4, allée Anatole France peinture des paliers ➧ A Fontenay-sous-Bois Début des travaux cet automne 24 et 26, rue Louis Auroux A noter que les travaux pour la réno- vation des carrelages des locaux pou- belles sont désormais terminés Champigny-sur-Marne, Albert Thomas : avant et après le ravalement ✱ Ascenseurs 24, avenue de Cœuilly à boutons, de la porte de la cabine et ➧ A Champigny-sur-Marne Réfection complète des éléments des portes palières. Les deux autres Résidence du Plateau, avenue en machinerie (moteur, armoire de ascenseurs menant au 25e ont déjà été Maurice Thorez (ex OPH). commande, tableaux électriques) des rénovés en 2011 Remplacement petit à petit des portes portes des cabines, des boîtes à bou- 1 à 8, allée Henry Barbusse : des 16 ascenseurs. tons et de l’éclairage. Le remplacement des opérateurs des En 2012, déjà 4 d’entre elles portes des cabines est désormais ➧ A la Queue en brie ont été renouvelées. achevé. Les portes des deux ascenseurs ont 20, rue Julien Heulot et 47, été remplacées aux 19 et 21, avenue ➧ A Ivry sur Seine avenue du 8 mai 1945. du Maréchal Mortier. 7 bis, rue Bonnefoix : Rénovation des 4 ascenseurs. Remplacement de la machinerie, ➧ A Fontenay-sous-Bois Cette intervention comprend la réfec- de l’armoire de commande, des 1, allée Albert Camus tion complète des éléments en machi- portes des cabines, des boîtes Rénovation de l’ascenseur allant jus- nerie (moteur, armoire de commande, à boutons et de l’éclairage. qu’au 9e étage à venir début 2013. tableaux électriques), de l’éclairage Les travaux sont en cours. Cette intervention comprend la réfec- des cabines, de leur habillage inté- tion complète des éléments en machi- rieur et le remplacement des boîtes à nerie (moteur, armoire de commande, ✱ Remplacement boutons. Pour rappel, des travaux de tableaux électriques), de l’éclairage, remplacement des portes des cabines de boîtes aux lettres de l’habillage intérieur de la cabine, ont déjà été engagés en 2010. ainsi que le remplacement des boîtes Début des travaux cet automne ➧ A Champigny-sur-Marne 146, rue du Général Leclerc 16 à 44, impasse des Vergers 1 à 5, villa des Hautes Courantes ➧ A Fontenay-sous-Bois 1, allée Albert-Camus 1 à 8, rue Henri-Barbusse et 1 à 6, rue Maxime-Gorki 65 ter à 69, Boulevard de Verdun ✱ Remplacement des volets roulants ➧ A Villeneuve-le-Roi 1 et 2, rue des Jardins-Normands, 1 à 5, place Marcel-PaulChampigny-sur-Marne, ravalement du Mail de la Demi-Lune 2 à 7, place Paul-Cséry Vivre ensemble octobre 2012 7
  8. 8. ACTUAS-CITÉS Parallèlement aux travaux de ravalement, les volets roulants seront remplacés par des persiennes facilitant ainsi l’entretien. ✱ Travaux dans les copropriétés Des crédits ont été dégagés pour ré- pondre aux demandes de travaux qui Champigny-sur-Marne, ravalement, rue Villebois Mareuil doivent être votées dans les copro- priétés où IDF Habitat est proprié- taires de logements : ✱ Travaux de ✱ Travaux sur les ➧ A Champigny-sur-Marne sécurité incendie canalisations enterrées 1 à 7, Clos du près de l’étang 119 à 125, Bd de Stalingrad Le remplacement du système de dé- Afin de traiter des problèmes d’engor- 21 à 25, rue Blaise-Pascal tection incendie et des portes coupe gement, des travaux de réfection des 67 à 69, Bd Aristide-Briand feu de recoupement des circulations réseaux enterrés ont été entrepris 1 à 4, villa Jules-Ferry horizontales est en cours dans la tour dans le courant 2012. Ces travaux sont 1 à 29, Clos des Perroquets IGH (Immeuble de Grande Hauteur), désormais achevés : située au 1, allée Albert Camus à ➧ A Champigny-sur-Marne ➧ A Ivry sur Seine Fontenay-sous-Bois. Sur la résidence située 60 à 18, rue Gaston-Monmousseau 74, rue de Musselburgh ➧ A Fontenay-sous-Bois Sur la résidence située 2 à 12, avenue de Neuilly et la résidence du 36 à 62, rue Jean Jacques-Rousseau ✱ Travaux diffus IDF HABITAT a dégagé également comme chaque année, un budget im- portant permettant essentiellement de faire face ponctuellement aux réfec- tions d’étanchéité de terrasses, auxChampigny-sur-Marne, ravalement de la résidence de La Source réparations de toitures, aux remplace- ments de volets,… Les Visites du patrimoine dIDF HABITAT Les 2 et 11 octobre derniers, les salariés dIDF HABITAT ont été invités à découvrir, ou re-découvrir, certaines des opérations de leur société. De Champigny-sur-Marne à Fontenay-sous-Bois en passant par Valenton, ils ont ainsi pu se familiariser avec quelques uns des projets anciens et nouveaux. Au programme par exemple : la Redoute, Val-Pompadour, la Résidence Egalité-Fourny sans oublier les quartiers du Plateau et des Mordacs.8 Vivre ensemble octobre 2012
  9. 9. Qualité de service La qualité de service, une dynamique de progrès constant ✱ Depuis de nombreuses années, l’amélioration de la qualité du service rendu à ses locataires est au cœur des préoccupations d’IDF Habitat. En témoignent les investissements importants dans l’entretien des résidences, le renforcement des équipes de gestion, et la mise en place de responsables qualité. Aujourd’hui, La qualité de service, cest aussi la société confirme son implication et va plus loin avec la réali- améliorer le patrimoine pour offrir un meilleur cadre de vie sation d’un diagnostic « Habitat-Qualité-Service ». Conscient de la nécessité d’adap- mais aussi les différents respon- définir deux grands axes prioritaires ter en permanence ses services aux sables d’agence adjoints devenus d’amélioration : l’entretien des parties besoins et aux attentes de ses loca- depuis janvier 2012 référents qua- communes et le traitement des récla- taires, anciens comme nouveaux, IDF lité. Son évaluation s’est également mations. Habitat s’est engagé depuis plu- appuyée sur les dernières enquêtes Pour ce faire, IDF Habitat compte sieurs mois dans un diagnostic conseil de satisfaction réalisées auprès des bien s’appuyer sur ses ressources « Habitat-Qualité-Service ». Objectifs : locataires. humaines internes et mobiliser l’en- améliorer la qualité du service offert semble des ses collaborateurs autour aux habitants, harmoniser les pra- ❱ La qualité de service, de la démarche. Impossible sans leur tiques au sein même de ses équipes et optimiser l’efficacité des réponses l’affaire de tous savoir-faire, leur expertise et leur connaissance du terrain de mettre aux différentes difficultés inhérentes Dans un premier temps, les résultats en place un plan d’action cohérent et au logement social. Première étape du diagnostic sont venus conforter les de la démarche : établir un diagnos- pragmatique. D’ailleurs, les agences actions déjà menées par IDF Habitat ont déjà bien engagé leurs réflexions et tic. Dans le courant du mois de mars, pour améliorer les services rendus, un auditeur externe spécialisé s’est ont dès à présent commencé à prendre notamment en matière d’accueil. certaines mesures (voir encadré). donc rendu sur certains sites d’IDF Habitat. Il a ainsi pu rencontrer le Dans un second temps, il a également Reste désormais à formaliser le tout personnel de proximité (gardien…) permis aux équipes de la société de dans un document « Engagements qualité » qui détaille les développe- ments à venir et formalise les objectifs Optimiser le rappel des locataires à atteindre. Quoi ? Philipppe Baler, responsable de l’agence Les Malicots « Depuis mai, nous avons mis en place une nouvelle procédure pour améliorer la prise en charge des réclamations techniques. Pour l’instant, nous sommes en période de rodage mais à terme l’objectif est d’assurer un suivi beaucoup plus régulier des demandes des locataires. » Comment ? Philippe Pavio, responsable d’agence adjoint et responsable qualité à l’agence Les Malicots « Concrètement, dès qu’une réclamation technique est faîte, un Accueil de lagence Les ordre de service est aussitôt lancé auprès du prestataire concerné. Malicots. En 2011, sur les 903 locataires interrogés, 85% Dans les 7 jours qui suivent, l’un de nos agents appelle une première étaient satisfaits de laccueil lors fois le locataire pour savoir si la société a pris contact avec lui, des contacts avec IDF HABITAT puis une seconde fois lorsque la prestation a été effectuée. »10 Vivre ensemble octobre 2012
  10. 10. Témoignage L’agent de gérance, un maillon essentiel du logement social ✱ Il réalise la signature de votre bail, se charge de vos réclama- tions et administre votre dossier locataire. Après votre gardien, l’agent de gérance est sans doute l’une des personnes les plus importantes dans la gestion au quotidien de votre logement. Mais connaissez-vous réellement toutes ses attributions ?Noella Macquaire géreprès de 700 logements pour Arrivée en tant qu’opératrice de saisie, Noella Macquaire estlagence Campinoise agent de gérance pour IDF HABITAT depuis 20 ans. Elle nous en dit un peu plus sur le métier. Quelles sont les missions d’un agent de gérance ? Depuis quelques mois vous avez de nouvelles L’agent de gérance est l’interlocuteur unique du missions… locataire. Il l’accompagne de son entrée dans un loge- Effectivement, aujourd’hui je suis agent de gérance ment jusqu’à son départ. Son objectif est de répondre polyvalent tutorat. Mon travail n’a pas changé. A côté au mieux et, dans la mesure du possible, à toutes ses des mes tâches habituelles, j’ai désormais une mission demandes. Ses missions sont variées. Elles vont de de formation pour accompagner un futur salarié sur le la prise en charge du locataire après l’attribution, à la poste d’agent de gérance. Polyvalent signifie qu’en cas gestion du bail, en passant par le suivi des réclamations de besoin, je peux être amenée à renforcer les équipes liées aussi bien aux demandes techniques, une fuite par d’autres services, principalement sur un poste de ges- exemple, qu’aux troubles du voisinage. L’agent s’occupe tion, par exemple pour les services contentieux ou attri- également de toute la partie administrative telle que butions remplir un dossier CAF à remettre au locataire, gérer les demandes de prélèvements, faire les déclarations Quelles sont les qualités auprès des assureurs, traiter les impayés etc. indispensables d’un bon Chiffres agent de gérance ? A ce propos, qu’en est-il du précontentieux ? clés Toujours avoir le sourire et être Tous les mois, nous vérifions l’état des arrié- aimable. Notre mission est d’ac- IDF Habitat rés. Nous prenons alors contact grâce à des lettres cueillir au mieux les locataires compte 14 agents de relance avec les locataires qui ont une, deux, voire trois quittances de retard. Parfois, il nous arrive même que ce soit pour un impayé ou de gérance : un problème technique. On est de les convoquer directement. Notre but est de favori- ser le dialogue et de rechercher avec eux les solutions là pour essayer de les aider. On 9 à l’agence travaille quand même pour une Campinoise les plus adaptées à leurs situations. On essaie alors d’établir un plan d’apurement, qui planifie le rembour- sement des loyers impayés, tout en tenant compte de société d’HLM, pas pour une agence immobilière. 5 à l’agence Les Malicots leurs ressources et de leurs dépenses. On peut éga- Un dernier mot justement lement les orienter vers une conseillère sociale. Si les pour nos locataires… relances n’aboutissent pas, on transfère leurs dossiers au service contentieux. N’hésitez pas à venir nous voir en cas de difficultés. Vivre ensemble octobre 2012 11
  11. 11. Linvité Jacqueline Errot : « En France, plus de 40 % de l’effort public pour le logement provient d’Action Logement » ✱ Le groupe Amallia se définit comme « entrepreneur social du loge- ment. Il est issu de la fusion de 7 collecteurs Action Logement. Si les racines du groupe restent le logement social, Amallia développe les partenariats et étoffe son offre pour proposer aux salariés des solu- tions logement adaptées à chaque étape de leur vie. Rencontre avec Jacqueline Errot, Vice Présidente d’Amallia depuis la création du groupe en juillet 2010. Elle est aussi administrateur d’IDF Habitat. Construction de 150 000 logements Dans le projet de budget 2013, le gou- sociaux, dont près de la moitié en vernement prévoit de nouvelles me- Ile-de-France, cession du foncier public, sures concernant Action Logement (ex-1% renforcement de la loi SRU. Les mesures logement), pourriez-vous nous les préciser ? annoncées par la ministre de l’Egalité des Les discussions sont encore en cours, mais territoires et du Logement, Cécile Duflot, les premières orientations s’articulent prin- suffiront-elles à résoudre la crise du loge- cipalement autour de 3 types de dispositions : ment ? ➊ Un prélèvement sur les fonds Action Logement pour financer la La crise du logement est profonde. Elle s’est encore aggravée sur la période récente. Les dispositions mises en œuvre jusqu’à présent n’ont pas eu les effets escomptés dans la mesure où elles ont généré des contraintes pour les HLM ou les collectivités locales. Le plan affiché aujourd’hui est ambitieux. Les mesures annoncées semblent aller dans le bon sens. Ainsi, le renforcement de la loi SRU* devrait inciter les communes non encore engagées dans le dispositif à y par- ticiper plus activement. La suppression de la taxe HLM, la cession de foncier public constituent des mesures pouvant favoriser la construction de logements sociaux. La coopération entre les acteurs sera essen- Tremblay 2 à Champigny-sur-Marne tielle pour relever ce défi !12 Vivre ensemble octobre 2012
  12. 12. Linvité politique publique du logement pour les 3 ans à venir.➋ Le retour à la contractualisation permettant à Action logement de négocier et définir dans un contrat avec l’État l’emploi des fonds collectés auprès des entreprises. Pour les salariés, ce serait 1,5 milliard d’euros qui pourraient, au niveau national, directement leur être dédiés, pour financer les aides à la location, à l’accession, à la mobilité, avec un effort tout particulier en direction des jeunes.➌ Notre rôle de financeur du logement social serait également renforcé, notamment par le recours à l’emprunt, ce qui nous permettrait de participer à la dynamique de construction, indispensable pour fluidifier la demande locative. Achevé en 2012, Tremblay 2 a été financé avec Amallia Quel est l’impact des ponctions de l’État sur votre budget et no-tamment sur vos actions en faveur du développe pour cela des services delogement ? conseil en financement ou d’accom- Amallia et ActionEn France, plus de 40  % de l’effort pagnement à la mobilité. Le Groupe Logementpublic pour le logement provient reste ouvert aux partenariats que ced’Action Logement, que ce soit soit avec les bailleurs sociaux, des Amallia fait partie de la famille des CILpour financer des programmes de (Comité Interprofessionnel du Loge- coopératives pour à la fois co-inves-construction ou aider directement ment) qui collecte et gère les fondsdes ménages. L’impact s’est princi- tir et proposer des solutions inno- d’Action Logement, plus connu souspalement traduit par une baisse du vantes, facilitant le parcours rési- le nom du 1% logement. A l’origine,nombre de familles aidées. En 5 ans dentiel des salariés tout au long de les entreprises privées non agricolesnous sommes passés, toutes aides leur vie. de 10 salariés devaient consacrer 1%confondues, de 900  000 familles ai- de leur masse salariale pour faciliterdées à 600 000. Comment appréhendez-vous le logement de leurs salariés, d’où l’appellation «  1% logement  ». Deve- l’avenir d’Action Logement ? nue Action Logement en 2009, cette En Ile-de-France, la question Le mouvement est-il menacé ? du logement est particulière- participation s’adresse désormais aux Les arbitrages pris par le gouverne- entreprises privées qui emploient aument sensible. Comment se concré- moins 20 salariés et ne représentetise votre action au quotidien ? ment vont dans le sens de la préser- plus que 0,45% des salaires versés.Amallia renforce son intervention en vation de l’intégrité du mouvement Amallia utilise cette contribution pour :Ile de France. Le Groupe mène une Action Logement. Cependant le re- • Accompagner la politique socialepolitique active d’investissement no- cours à l’emprunt pour assurer notre « action logement » des entreprisestamment avec des coopératives HLM rôle de financeur du logement socialet favorise ainsi le logement en acces- renforce nos exigences en termes de • Faciliter le parcourssion. Avec beaucoup de réactivité, des résidentiel des salariés : louer, performance et d’efficience. Demeu- acheter, bouger, aidersolutions en locatif social sont propo- rer au cœur de la politique du loge-sées quotidiennement aux ménages. ment est un enjeu fort, sur lequel • Aider les bailleurs à financer lesSur l’Ile-de-France ce sont ainsi plus constructions et rénovationsde 11 000 familles logées. A l’écoute nous devons rester mobilisés. • Contribuer à l’élaboration desdes besoins de ses clients, Amallia *augmentation de 20 à 25  % de la politiques de la ville et de l’habitats’attache à leur proposer la solutionlogement la plus adaptée, que ce part de logements sociaux pour les • Financer la rénovation urbainesoit en location ou en accession. Elle communes de + 3500 habitants Vivre ensemble octobre 2012 13
  13. 13. TEL 09.67.10.25.42 FAX 09.70.06.16.23Adresse mail: ste.maisonneuve@wanadoo.fr
  14. 14. Pleins feux La résidence Egalité-Fourny ouvre ses portes ✱ Depuis septembre, la résidence Egalité-Fourny, accueille ses nouveaux locataires. Logée dans un quartier à dominante plu- tôt pavillonnaire de Champigny-sur-Marne, entre le 82 de la rue Alexandre-Fourny et le 15 de la rue de l’Egalité, elle vient tout juste d’être mise en location par IDF Habitat.Visites, états des lieux, remise des clés  : le planning deJean-Pierre Vigreux est plutôt chargé. Depuis la fin des ❱ Préserver la qualité de vietravaux dans la résidence Egalité-Fourny, pas un jour ne Il faut dire que la toute nouvelle résidence a de quoi sé-passe sans que l’agent technique d’IDF Habitat ne pré- duire. Avec ses 35 logements répartis en petits bâtimentssente l’opération à de possibles locataires ou à de nouveaux de 2 étages chacun, l’opération joue la carte de la proxi-habitants. D’ailleurs ce matin même, il a rendez-vous pour mité et du bien-être. En témoignent les jardins privatifs,un état des lieux entrant avec Bruno et Cindy, un jeune les terrasses, les balcons et les façades recouvertes d’uncouple qui s’apprête à s’installer dans un bel appartement bardage ajouré en mélèze. D’un point de vue techniquesitué au rez-de-jardin. «  Nous avons prévu d’emménager également, le programme dispose de nombreux atouts.ce weekend », prévient Bruno. Certifié Très Haute Performance énergétique – label « Qualitel THP 2005 » –, il concentre ainsi les toutes der- nières normes en matière d’économie d’énergie et de confort, comme par exemple des chaudières individuelles à gaz. La moitié des besoins en eau chaude sanitaire est assurée quant à elle grâce à des panneaux solaires instal- lés sur les toitures et couplés aux chaudières. Imaginée dans une démarche respectueuse de l’environ- nement, la résidence bénéficie du label « Habitat et envi- ronnement » qui met l’accent sur la limitation des impacts dus au chantier ou encore sur la gestion quotidienne des déchets. La sécurité n’est pas en reste non plus, puisque l’accès à la résidence se fait grâce à un visiophone pour les piétons et grâce à un badge pour les véhicules. Installée depuis le 5 septembre, Habiba se félicite d’avoir emménagé dans un grand F5. Un vaste duplex capable d’accueillir toute sa famille. « J’ai vraiment de la chance » ne cesse-t-elle de répéter. La toute nouvelle locataire fait, en effet, partie d’un vaste programme de relogement lan- cé suite à la démolition, prévue en 2013, de l’immeuble du 8, square Delacroix dans le quartier du Bois-l’Abbé de Champigny-sur-Marne. Il ne lui reste désormais plus qu’à déballer tout ses cartons. La résidence Egalité-Fourny Vivre ensemble octobre 2012 15
  15. 15. Société Parisienne Société Parisienne Société Parisienne Société Parisienne d’Élagage d’Élagage d’Élagage d’Élagage ÉLAGAGE ET ABATTAGEABATTAGE D’ARBRES ÉLAGAGE ET ABATTAGE D’ARBRES ÉLAGAGE ET D’ARBRES ÉLAGAGE ET ABATTAGE D’ARBRES CRÉATION ET ENTRETIENENTRETIENET JARDINS JARDINS CRÉATION ET ENTRETIEN DE PARCS ET JARDINS CRÉATION ET DE PARCS DE PARCS ET CRÉATION ET ENTRETIEN DE PARCS ET JARDINS Siége Siége social ––bureaux ––dépôt: dépôt: social Siége social dépôt: dépôt:dépôt: Siége – bureaux – – bureaux – Siége social social – bureaux – Siége – bureaux – dépôt: social bureaux 18 rue18 rue 18 rue de Dunkerque - CHAMPIGNY SUR MARNE 18 ruede Dunkerque --94500- 94500 CHAMPIGNYMARNE de Dunkerque - 94500- CHAMPIGNY CHAMPIGNY SUR MARNE 18 rue18 rue de Dunkerque 94500 SUR MARNE SUR MARNE de Dunkerque 94500 CHAMPIGNY SUR de Dunkerque 94500 CHAMPIGNY SUR MARNE Tel : 01Tel::82Tel :82 –3444 :–Fax ::82 33 :82 33 63 33 63 Tel :01Tel : 8234 44–34 44 – 0148 : 82 33 63 33 63 Tel 0134 44 48 82 – Fax :01 4863 48 82 48 0148 01 34 44 34 44 – 01 48 01 33 63 48 82 48 82 01 48 Fax 82 48 82 48 01 Fax Fax Fax 01 Email Email :Email : 94spe@wanadoo.fr :Email :94spe@wanadoo.fr 94spe@wanadoo.fr Email Email : 94spe@wanadoo.fr : 94spe@wanadoo.fr 94spe@wanadoo.fr TOUS TRAVAUXTRAVAUXDE GENIEDE GENIE CLIMATIQUE, PLOMBERIE & COUVERTURE: TOUS TRAVAUX DE GENIEDEGENIEDE GENIE CLIMATIQUE, PLOMBERIE & COUVERTURE: TOUS TRAVAUXTRAVAUX CLIMATIQUE, PLOMBERIE &&COUVERTURE: TOUS TRAVAUX DE GENIECLIMATIQUE, PLOMBERIE & COUVERTURE: TOUS DE GENIE CLIMATIQUE, PLOMBERIE & COUVERTURE: TOUS TRAVAUX DE GENIE CLIMATIQUE, PLOMBERIE & COUVERTURE: TOUS TRAVAUX CLIMATIQUE, PLOMBERIE COUVERTURE: TOUS CLIMATIQUE, PLOMBERIE & COUVERTURE:  CHAUFFAGE  CHAUFFAGE  CHAUFFAGE  CHAUFFAGE  CHAUFFAGE  CHAUFFAGE  CHAUFFAGE  CHAUFFAGE  VENTILATION  VENTILATION  VENTILATION  VENTILATION  VENTILATION  VENTILATION  VENTILATION  VENTILATION  CLIMATISATION CLIMATISATION  CLIMATISATION  CLIMATISATION CLIMATISATION  CLIMATISATION  CLIMATISATION   CLIMATISATION   PLOMBERIE SANITAIRE  PLOMBERIE SANITAIRE  PLOMBERIE SANITAIRE  PLOMBERIE SANITAIRE  PLOMBERIE SANITAIRE  PLOMBERIE SANITAIRE  PLOMBERIE SANITAIRE  PLOMBERIE SANITAIRE  ELECTRICITE REGULATION  ELECTRICITE REGULATION  ELECTRICITE REGULATION  ELECTRICITE REGULATION  ELECTRICITE REGULATION  ELECTRICITE REGULATION  BUREAUBUREAU D’ETUDESD’ETUDES INTERNE  BUREAUBUREAU D’ETUDES INTERNE INTERNE  ELECTRICITE REGULATION  ELECTRICITE REGULATION  D’ETUDESD’ETUDESINTERNE  D’ETUDES INTERNE INTERNE  BUREAUBUREAU INTERNE  INTERNE  BUREAUBUREAU D’ETUDES  D’ETUDES  COUVERTURE / COUVERTURE / ZINGUERIE  COUVERTURE //ZINGUERIE ZINGUERIE  COUVERTURE / COUVERTURE / ZINGUERIE  COUVERTURE //ZINGUERIE  COUVERTURE ZINGUERIE ZINGUERIE  COUVERTURE ZINGUERIE03_0304_idf_brochure.indd 10 03_0304_idf_brochure.indd 10 03_0304_idf_brochure.indd 10 03_0304_idf_brochure.indd 1003_0304_idf_brochure.indd 10 03_0304_idf_brochure.indd 10 03_0304_idf_brochure.indd 10 03_0304_idf_brochure.indd 10 20/03/12 10:26 20/03/12 10:26 20/03/12 10:26 20/03/12 10:26 20/03/12 10: 20/03/12 10:26 20/03/12 10:26 20/03/12 10:2

×