Les activités de l’ILRI enappui aux politiques dedéveloppement des filièresPrésenté par Jo Cadilhon, Agro-économisteVisite...
Plan de la présentation1. L’ILRI en quelques mots2. Le partenariat : clé de l’activité de l’ILRI sur le   terrain3. Notre ...
L’ILRI en quelques motsL’ILRI Un membre du Consortium GCRAI qui met en œuvre des recherches sur   l’alimentation et l’env...
La valeur ajoutée de l’ILRI pour le développement« L’ILRI crée et intègre des connaissancespour permettre à différents par...
Les partenaires de l’ILRI La stratégie de partenariat L’ILRI a développé une stratégie de partenariat institutionnel en 20...
Méthode pour une recherche-développement durable desfilières de commercialisation des produits de d’élevage Toute action ...
Quelques exemples d’activités de l’ILRI en appui auxpolitiques publiques de développement des filières Appui à l’élaborat...
Appui à l’élaboration du plan stratégique pour l’élevageéthiopien Origine et processus    Demande d’appui du Ministre de...
Appui à l’élaboration du plan stratégique pour l’élevage éthiopien – analyse rapide de filière préalable Analyse rapide d...
Appui aux statistiques de systèmes d’information sur lesmarchés Expertise sur l’élaboration des questionnaires d’enquêtes...
Evaluations participatives du risque sanitaire dans lesfilières d’élevage Les filières informelles distribuent la majorit...
L’appui au développement de la filière informelle laitière auKenya                                         Omore & Baker 2...
L’appui au développement de la filière informelle laitière auKenya                     Commerçants                        ...
L’appui au développement de la filière informelle laitière au  KenyaOmore & Baker 2010, p.287   Résultats      Améliorat...
Expertise auprès du Conseil des autorités de régulation dulait en Afrique de l’Est (EADRAC) Conseille sur enjeux de la fi...
Analyse des comportements des consommateurs desproduits de l’élevage dans les pays en développement Adaptation de méthode...
Expertise sur les ressources génétiques animales Evolution de la demande pour les produits animaux et  modernisation des ...
Expertise sur les ressources génétiques animales  Importance relative des attributs de qualité des bovins pour différents ...
ReSAKSS: Système d’appui régional à l’analysestratégique et aux connaissances Système de gestion d’information et de conn...
SAKSS : Intermédiaire d’analyse stratégique et de  connaissances à l’échelle nationale                              Interm...
Pistes pour d’autres recherche sur les filières d’élevage enAfrique Appuyer les acteurs nationaux à analyser les systèmes...
Merci de votre attentionCommentaires bienvenusEmail:   j.cadilhon@cgiar.org                                22
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les activités de l’ILRI en appui aux politiques de développement des filières

765 vues

Publié le

Présenté par Jo Cadilhon, visite au CTA, 14 janvier 2013

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
765
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
100
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les activités de l’ILRI en appui aux politiques de développement des filières

  1. 1. Les activités de l’ILRI enappui aux politiques dedéveloppement des filièresPrésenté par Jo Cadilhon, Agro-économisteVisite de l’ILRI au CTA 14 janvier 2013
  2. 2. Plan de la présentation1. L’ILRI en quelques mots2. Le partenariat : clé de l’activité de l’ILRI sur le terrain3. Notre méthode pour la recherche-développe- ment des filières de commercialisation4. Nos activités en appui aux politiques publiques de développement des filières5. Autres pistes de recherche 2
  3. 3. L’ILRI en quelques motsL’ILRI Un membre du Consortium GCRAI qui met en œuvre des recherches sur l’alimentation et l’environnement  afin de contribuer à la lutte contre la pauvreté et l’accroissement de la sécurité alimentaire  tout en protégeant les ressources naturelles Inde Mali 700 collaborateurs 110 scientifiques et chercheurs Plus de 30 disciplines Chine scientifiques Viêtnam Deux campus principaux (Kenya, Ethiopie) Budget 2012 : USD 60M Laos L’ILRI travaille en réseau Nigéria avec divers partenaires Mozambique Sri Lanka Kenya Ethiopie Thaïlande La vision de l’ILRI : Un monde rendu meilleur pour les populations pauvres des pays en développement à travers l’amélioration des systèmes agraires dans lesquels 3 l’élevage joue un rôle important.
  4. 4. La valeur ajoutée de l’ILRI pour le développement« L’ILRI crée et intègre des connaissancespour permettre à différents partenaires detrouver des solutions innovantes afin de fairede l’élevage une voie durable hors de lapauvreté »
  5. 5. Les partenaires de l’ILRI La stratégie de partenariat L’ILRI a développé une stratégie de partenariat institutionnel en 2008 à travers un groupe de travail et des enquêtes auprès des partenaires du développement Principes Basée sur l’approche conceptuelle des systèmes d’innovation et partagée par l’ensemble des membres du personnelFACILITATEURS PARTENAIRES DU ACTEURS PARTENAIRES Décideurs et DEVELOPPEMENT DES FILIERES DEpolitiques à tous les Gouvernements, Secteur privé, niveaux ONU, ONG, RECHERCHE initiatives public- Institutions société civile, privé, groupements de académiques et de groupes recherche producteurs communautaires internationales et nationales Based original figure by IFPR/John McDermott 2012.
  6. 6. Méthode pour une recherche-développement durable desfilières de commercialisation des produits de d’élevage Toute action de développement des filières doit être basée sur, et accompagnée, d’une analyse empirique solide Méthode et démarche logique :  Définition de la filière à étudier en fonction du problème à résoudre  Identification de critère(s) pour mesurer la performance de la filière  Mise en place d’un protocole pour renseigner ce(s) critère(s)  Analyses ex ante ou ex post de l’action de développement Recherches effectuées en partenariat avec des collaborateurs locaux et des méthodes d’analyse adaptées Renforcement des compétences des partenaires locaux pour utiliser la méthode Durabilité de la démarche scientifique après la fin du projet Continuité du processus de suivi-évaluation de l’action 6 Cohérence entre rapports rendus aux décideurs politiques
  7. 7. Quelques exemples d’activités de l’ILRI en appui auxpolitiques publiques de développement des filières Appui à l’élaboration du plan stratégique pour l’élevage éthiopien Appui aux statistiques publiques pour renforcer les systèmes d’information sur les marchés Evaluations participatives des risques sanitaires dans les filières de produits de l’élevage Appui aux filières informelles laitières au Kenya Expertise auprès du conseil des autorités laitières en Afrique de l’Est Analyse des modes de consommation et des critères de qualité des produits de l’élevage Appui aux politiques publiques du PDDAA : Re-SAKSS 7
  8. 8. Appui à l’élaboration du plan stratégique pour l’élevageéthiopien Origine et processus  Demande d’appui du Ministre de l’agriculture éthiopien pour accroître les activités d’élevage et leurs impacts en Ethiopie  Elaboration d’un plan stratégique de développement à des fins de planification et de financement public à long terme = feuille de route pour la mise en œuvre d’activités concrètes  Création d’une unité d’appui aux politiques d’élevage au ministère Nouvelle approche après première tentative échouée 1. Développer vision et stratégie avec l’accord de toutes les parties prenantes 2. Améliorer données statistiques de situation initiale, leur analyse pour justifier le plan au sein du gouvernement 3. Mettre en place des plans de développement de filières de commercialisation 8
  9. 9. Appui à l’élaboration du plan stratégique pour l’élevage éthiopien – analyse rapide de filière préalable Analyse rapide de la filière viande bovine  Enquête des acteurs à chaque étape de la filière de commercialisation  Deux routes suivies entre Addis Abéba et deux points frontaliers au N et S du pays Résultats  Identification des acteurs de la filière et de leur mode d’organisation  Calcul des coûts de production et des marges de chaque acteur  Identification des différents critères de qualité requis par différents acteurs  Identification des problèmes encourus par les acteurs (notamment multiples vaccinations des bêtes par manque d’information)  Recommandations (dont la mise en place d’une interprofession viande) 9 GebreMariam et al 2011, ILRI
  10. 10. Appui aux statistiques de systèmes d’information sur lesmarchés Expertise sur l’élaboration des questionnaires d’enquêtes de producteurs, commerçants et ménages Appui à la gestion et à l’analyse des données du système d’information sur les marchés Exemple du projet Innovation dans les données élevage  Objectif: améliorer la qualité des données statistiques sur l’élevage en Tanzanie et en Ouganda afin d’aider la prise de décision politique  Elaboration d’un protocole d’enquête rapide permettant la collecte de 30 questionnaires par jour à données robustes auprès d’éleveurs et de commerçants  Gestion et analyse des données  Recommandations d’actions de développement aux bailleurs et10 aux gouvernements au vu des contraintes des différents éleveurs
  11. 11. Evaluations participatives du risque sanitaire dans lesfilières d’élevage Les filières informelles distribuent la majorité des produits de l’élevage en Afrique sub-saharienne Les risques sanitaires y sont parfois très élevés Les maladies liées à l’alimentation  Un danger pour les vies humaines  Risques peuvent être mitigés par bonnes pratiques des filières  Une mauvaise réputation affectant le commerce extérieur du pays L’évaluation participative des risques sanitaires  Formation des acteurs des filières à évaluer les risques sanitaires  Des méthodes quanti- et qualitatives appropriées au contexte local  Documentation des bonnes pratiques dans les filières informelles  Participation du système de santé publique dans le diagnostic  Meilleure réponse des politiques publiques aux risques de santé 11 identifiés et calculés Grace et al 2010, RASPA 8(S): 3-11.
  12. 12. L’appui au développement de la filière informelle laitière auKenya Omore & Baker 2010, pp.281-291 La filière lait au Kenya  Quelques grandes entreprises et coopératives organisées et influentes auprès des décideurs politiques  Une majorité de petits producteurs et commerçants pauvres Le projet Lait des petits producteurs  Objectif : démontrer la contribution des filières informelles laitières à la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté du pays  Approche « technologiste » de première phase évolua vers une approche plus institutionnelle autour des politiques publiques Résultats  Le risque sanitaire des filières informelles lait était surévalué  Une formation et la certification des petits commerçants de lait aux bonnes pratiques d’hygiène suffisaient à réduire le risque sanitaire 12
  13. 13. L’appui au développement de la filière informelle laitière auKenya Commerçants de lait Formation sur l’hygiène dans les filières laitières Accréditation et suivi Fournisseurs Autorité de services de tutelle de formation Comptes-rendus 13 Omore & Baker 2010, p.284
  14. 14. L’appui au développement de la filière informelle laitière au KenyaOmore & Baker 2010, p.287  Résultats  Amélioration du revenu des petits vendeurs et réduction de leurs marges brutes amélioration du bien-être des acteurs de la filière 14  Evolution du point de vue des décideurs politiques à leur égard
  15. 15. Expertise auprès du Conseil des autorités de régulation dulait en Afrique de l’Est (EADRAC) Conseille sur enjeux de la filière à une échelle régionale  Cf. supra (sécurité sanitaire, analyse du risque, formation, représentation des petits producteurs, démonstration des impacts des politiques publiques, etc.)  Potentiel inexploité pour le commerce régional en produits laitiers  Technologies post-traite pour la conservation du lait  Sous-utilisation des laiteries construites dans la région  Manque d’homogénéité entre normes de qualité du lait  Pas de forum pour réunir toutes les parties prenantes de la filière Le Conseil a entériné la proposition de reproduire à l’échelle régionale les interventions testées par le projet Lait des petits producteurs au Kenya Mise en place d’un forum interprofessionnel du lait en 15 Tanzanie
  16. 16. Analyse des comportements des consommateurs desproduits de l’élevage dans les pays en développement Adaptation de méthodes (Kenya) quantitatives du marketing aux contextes locaux Segmentation du marché Critères de qualité Disposition à payer pour de la qualité Résultat principal : les marchés dans les pays endéveloppement sont tout aussi segmentés que ceux despays industrialisés (rural/urbain, riche/pauvre, moded’utilisation envisagé pour le produit, expertise culinaire) 16 Jabbar, Baker & Fadiga 2010
  17. 17. Expertise sur les ressources génétiques animales Evolution de la demande pour les produits animaux et modernisation des systèmes d’élevage en Afrique Eleveurs n’utilisent plus les ressources génétiques animales traditionnelles, en danger de disparaître Comment allier préservation du patrimoine génétique et objectif d’augmentation du revenu des petits éleveurs ? Peut-on évaluer les incitations du marché pour élever du bétail « traditionnel » ? Construction d’un modèle de maximisation de l’utilité des acheteurs de bovins au Mali  Evalue les différents attributs de qualité d’un bovin (couleur de la robe, origine géographique, condition physique, race, catégorie17 d’animal)
  18. 18. Expertise sur les ressources génétiques animales Importance relative des attributs de qualité des bovins pour différents acheteurs au Mali Il convient d’encourager les éleveurs de races locales à privilégier l’engraissement et les bonnes conditions d’élevage afin de vendre des bœufs d’excellente condition physique et obtenir des gains de productivité équivalent à ceux par le croisement génétique Fadiga, under review 18
  19. 19. ReSAKSS: Système d’appui régional à l’analysestratégique et aux connaissances Système de gestion d’information et de connaissances  Système africain mis en oeuvre par le GCRAI  L’ILRI est maître d’œuvre pour l’Afrique de l’Est et du Centre Mis en place comme outil de suivi-évaluation du PDDAA Apporte un appui méthodologique aux régions, aux gouvernements et aux bailleurs pour la gestion et l’analyse des connaissances:  Rapports et brochures d’analyse de la situation initiale  Rapports sur les options pour l’investissement dans le développement agricole  Méthode de suivi et évaluation du PDDAA  Bases de données, outils de modélisation de l’impact des politiques, données détaillées décrivant la situation initiale Rôle de facilitateur pour la mise en place de nœuds SAKSS nationaux 19
  20. 20. SAKSS : Intermédiaire d’analyse stratégique et de connaissances à l’échelle nationale Intermédiaire Demande Offre UnitésParlement, Pri Consultants, Services de d’analysevé, OP, Bailleur Banque statistique, des s, Directeurs centrale Universités, OP politiques Comité de pilotage Noeud Réseau SAKSS SAKSS SAKSSCrédibilité du SAKSS •Identifie et justifie •Fait part de l’intérêt etdans le processus l’importance des entérine les objectifsPDDAA manquements •Généralise les activitésGouvernance •Coordonne la création de création deTransmet les de connaissances connaissancesconnaissances et •Effectue la synthèse des •Reçoit les financementsrésultats aux décideurs connaissances et formations …publics … •Appui à la formation …
  21. 21. Pistes pour d’autres recherche sur les filières d’élevage enAfrique Appuyer les acteurs nationaux à analyser les systèmes d’élevage existants et leurs marchés Modéliser de façon dynamique les systèmes d’élevage afin de proposer des outils quantitatifs pour évaluer ex-ante les outils de politiques publiques Evaluer de façon plus fine les changements dans le comportement alimentaire des consommateurs en Afrique afin de mieux renseigner les organisations de producteurs sur les demandes en évolution de leurs marchés Analyser les filières transfrontalières de commercialisation des produits de l’élevage dans les régions africaines Etudier les formes d’organisation des filières d’élevage 21
  22. 22. Merci de votre attentionCommentaires bienvenusEmail: j.cadilhon@cgiar.org 22

×