Solange Cormier M.A. (ps.)
14/05/2014 Consultation Solange Cormier 1
Les composantes du conflit
 L’objet du conflit
 Le pouvoir
 L’émotion
14/05/2014 Consultation Solange Cormier 2
Problème
14/05/2014 Consultation Solange Cormier 3
Pouvoir
Émotion
Divergence
Conflit
14/05/2014 Consultation Solange Cormier 4
Pouvoir
Émotion
Préalable
 Un conflit de groupe commence par une divergence
entre deux personnes (A et B): deux leaders informels,
un che...
Début potentiel d’un conflit
 Le début d’un conflit est souvent impossible à
identifier
 Manque de respect pour la perso...
Étape 1 : opposition
 Opposition plus systématique entre A et B
 Chaque partie est certaine de détenir la Vérité
 Lutte...
Étape 2: émergence de tensions
 Les autres membres du groupe sont conscients de la
tension entre A et B
 Perception d’in...
Pièges
 Expliquer le conflit = déballage d’accusations
réciproques
 Chercher le coupable ou la cause du conflit
 Prendr...
Étape 3: formation de coalitions
 Recherche d’alliés; chaque sous-groupe renforce sa
position
 Dilemme quant à la positi...
Les rôles
 La hiérarchie du clan (p, v-p, d, etc.)ligne de clan
 Chaque partie compte les « silencieux » dans son clan
...
Étape 4: polarisation
 Enrichissement des scénarios (polarisation construite)
 Perceptions sélectives de l’autre partie
...
Favorise l’escalade
 Répétition symétrique du même scénario
 Croyance à l’effet qu’un conflit ait un coupable et une
cau...
Étape 5:rupture
 Impression que la coexistence avec l’autre partie est
impossible
 La dynamique conflictuelle est devenu...
Changer de niveau
 On ne revient jamais en arrière
 Pas de dénouement, sans changement de niveau
 Recadrer la vision du...
Références
 Cormier, S. (2004). Dénouer les conflits relationnels en milieu de travail, Sainte-Foy,
les Presses de l’Univ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’escalade des conflits de groupe, Solange Cormier, M.A., psychologue

1 549 vues

Publié le

Le début précis d’un conflit de groupe est impossible à repérer, mais plusieurs indices laissent entrevoir son
émergence, souvent à l’insu des membres de l’équipe. Comment se construit le conflit dans le temps? Quel est le
rôle de l’incident critique? Quelle est la contribution particulière de chaque membre du groupe dans l’évolution du conflit? Comment en estimer l’intensité? La connaissance de ces divers éléments permet d’intervenir de manière efficace et au moment opportun pour mettre un frein à l’escalade et mobiliser le système dans le sens opposé.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 549
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
565
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’escalade des conflits de groupe, Solange Cormier, M.A., psychologue

  1. 1. Solange Cormier M.A. (ps.) 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 1
  2. 2. Les composantes du conflit  L’objet du conflit  Le pouvoir  L’émotion 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 2
  3. 3. Problème 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 3 Pouvoir Émotion Divergence
  4. 4. Conflit 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 4 Pouvoir Émotion
  5. 5. Préalable  Un conflit de groupe commence par une divergence entre deux personnes (A et B): deux leaders informels, un chef formel et un leader informel, un leader informel et un « Autre ».  Divergence qui peut être dépassée, transcendée ou acceptée 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 5
  6. 6. Début potentiel d’un conflit  Le début d’un conflit est souvent impossible à identifier  Manque de respect pour la personne: indélicatesse, critique, ironie, dévalorisation, maladresse, affirmation péremptoire, mépris 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 6
  7. 7. Étape 1 : opposition  Opposition plus systématique entre A et B  Chaque partie est certaine de détenir la Vérité  Lutte de pouvoir plus évidente  Opposition qui peut être dépassée, transcendée avec une intervention explicite 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 7
  8. 8. Étape 2: émergence de tensions  Les autres membres du groupe sont conscients de la tension entre A et B  Perception d’intentions hostiles  Incident critique (levier) : émotivité augmente 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 8
  9. 9. Pièges  Expliquer le conflit = déballage d’accusations réciproques  Chercher le coupable ou la cause du conflit  Prendre parti 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 9
  10. 10. Étape 3: formation de coalitions  Recherche d’alliés; chaque sous-groupe renforce sa position  Dilemme quant à la position à adopter  Énergie mise à combattre l’adversaire 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 10
  11. 11. Les rôles  La hiérarchie du clan (p, v-p, d, etc.)ligne de clan  Chaque partie compte les « silencieux » dans son clan  Ressources: les personnes plus équilibrées, plus sereines et les nouveaux 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 11
  12. 12. Étape 4: polarisation  Enrichissement des scénarios (polarisation construite)  Perceptions sélectives de l’autre partie  Émotivité exacerbée  Stress, inquiétude, climat d’anxiété 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 12
  13. 13. Favorise l’escalade  Répétition symétrique du même scénario  Croyance à l’effet qu’un conflit ait un coupable et une cause  C’est l’autre qui a commencé, moi je réagis 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 13
  14. 14. Étape 5:rupture  Impression que la coexistence avec l’autre partie est impossible  La dynamique conflictuelle est devenue autonome  Demande d’aide 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 14
  15. 15. Changer de niveau  On ne revient jamais en arrière  Pas de dénouement, sans changement de niveau  Recadrer la vision du conflit  Réflexion, confrontation, dépassement 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 15
  16. 16. Références  Cormier, S. (2004). Dénouer les conflits relationnels en milieu de travail, Sainte-Foy, les Presses de l’Université du Québec.  Forsyth, D.R. (2013) (6e éd.). Group Dynamics, Wadsworth.  Harper, G. (2004). The Joy of Conflict Resolution: Transforming Victims, Villains and Heroes in the Workplace and at Home, Gabriola Island, BC.  Patterson, K., Grenny, J., McMillan, R. et A. Switzler (2005). Crucial Confrontations, New York, McGraw-Hill.  Wilmot, W. et J. Hocker (2013) (9e éd.). Interpersonnel conflict, New York, Mc Graw- Hill Humanities.  Winsdale, J. et G. Monk (2001). Narrative Mediation : A new Approach to Conflict Resolution, San Francisco, CA, Jossey-Bass. 14/05/2014 Consultation Solange Cormier 16

×