Gestion de ses douleurs et
adaptation de son activité
physique quotidienne.
DDééfinition de la douleurfinition de la douleur
sensation ressentie par un organisme dont le
système nerveux détecte un stimulus nociceptif
peut également désigner des so...
expérience sensorielle et émotionnelle
désagréable, liée à une lésion tissulaire
réelle ou potentielle,
signal d'alarme de...
ACTIVITACTIVITÉÉS PHYSIQUESS PHYSIQUES
ActivitActivitééss
Loisirs
Ménagères
Professionnelles
Sportives (compétition)
– Physiques générales
– Physiques spécifiques
Adaptation aux stimulationsAdaptation aux stimulations
fatigue
récupération
surcompensation
temps
niveau
progression
Pourquoi avoir une activitPourquoi avoir une activitéé??
Le sport peut-il être considéré comme un
médicament?
Le sport peu...
PeutPeut--on prescrire le sport?on prescrire le sport?
Le sport sur ordonnance?
« Se bouger la santé » pour se soulager ?
...
AVANT DE RAVANT DE RÉÉPONDREPONDRE……
……COMPRENONS CE QUI SE PASSE!COMPRENONS CE QUI SE PASSE!
«« LL’’unitunitéé corpscorps--espritesprit »»
Le cerveau et ses deux hémisphères
Le système nerveux autonome
L’axe hypotha...
Le cerveauLe cerveau
Trois étages:
– Tronc cérébral
Primitif
– Système limbique
Émotionnel
– Néo cortex
Intelligent , de l...
Traitement de lTraitement de l’’informationinformation
Réactions automatiques
et réflexes
Emotions
DOULEUR
Info du corps
F...
Les deux hLes deux héémisphmisphèèresres
Rôles différents dans la gestion des émotions
Décalage dans la maturation
Schémat...
Les voies de lLes voies de l’’informationinformation
Le Yin et le yang neurologique
– C’est le système nerveux autonome
– ...
Rôle du parasympathiqueRôle du parasympathique
Ralentir le rythme cardiaque
Détendre les muscles
Calmer la respiration
Dil...
Rôle du sympathiqueRôle du sympathique
Faire réagir la surrénale (adrénaline et cortisol)
Activer le cœur
Animer la respir...
LL’é’émotionmotion
Longtemps considérée comme perturbatrice
Information essentielle à notre équilibre
Du latin: é-movere q...
La douleur:La douleur:
éévvèènementnement éémotionnelmotionnel
Engendre des mouvements caractéristiques
Provoque des postu...
Le rôle et place des muscles?Le rôle et place des muscles?
600 muscles pour le mouvement
170 pour bouger la tête
Un trenta...
Protection visProtection vis--àà--vis desvis des
éémotionsmotions
Le stress entraîne l’activation sympathique
La réaction ...
Risques du stress chroniqueRisques du stress chronique
Tensions musculaires multiples et
permanentes
Entrave respiratoire ...
BBÉÉNNÉÉFICES DE LFICES DE L’’ACTIVITACTIVITÉÉ
POUR LA SANTPOUR LA SANTÉÉ
La courbe dose/rLa courbe dose/rééponseponse
ActivitActivitéé et pathologieet pathologie
Diminution de la mortalité de 30% pour 30mn quotidienne
d’activité modérée
Dim...
RECOMMANDATIONSRECOMMANDATIONS
Evolution des recommandationsEvolution des recommandations
Années 80
Entraînement= Forme
Fréquence 3 à 5 fois /sem
Intensi...
Exemples simplesExemples simples
Marche soutenue pendant 30 mn chaque j.
Vélo comme moyen de transport
Natation (hors comp...
EN PRATIQUEEN PRATIQUE……
LesLes éétapestapes
1. Lutter contre la sédentarité, encourager le
mouvement
2. 30 mn/ jour d’intensité modérée (vie de
to...
Evaluer les obstaclesEvaluer les obstacles
Physique
Psychologique
Personnel
Social
Familial
*** il y à toujours une soluti...
La motivationLa motivation
Stade de changement
Pré contemplatifs
Contemplatifs
Actifs
Les risquesLes risques
Lésions de l’appareil de locomotion
Accidents cardio-vasculaires
DDééfinir les objectifsfinir les objectifs
Individuels
Adaptés
Objectifs simplesObjectifs simples
Action positive +++
Progression individuelle par étapes
Importance de l’aspect ludique
...
En pratiqueEn pratique
Se déplacer à pied
Prendre l’ascenceur:
– faire le premier ou le dernier étage à pied
En bus, s’arr...
Exemples dExemples d’’activitactivitéé
Intensité faible:
– Marche lente, laver la voiture, pétanque, billard,
bowling, gol...
Sens de lSens de l’’observationobservation
« Bien avant les mots, le corps est un
vecteur de langage »
« les contractions ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Douleurs et activité physique

638 vues

Publié le

Douleurs et activité physique

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
638
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
150
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Douleurs et activité physique

  1. 1. Gestion de ses douleurs et adaptation de son activité physique quotidienne.
  2. 2. DDééfinition de la douleurfinition de la douleur
  3. 3. sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif peut également désigner des souffrances d'ordre sentimentales, par exemple, suite à un décès ou une rupture amoureuse.
  4. 4. expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, signal d'alarme de l'organisme pour signifier une remise en cause de son intégrité physique
  5. 5. ACTIVITACTIVITÉÉS PHYSIQUESS PHYSIQUES
  6. 6. ActivitActivitééss Loisirs Ménagères Professionnelles Sportives (compétition) – Physiques générales – Physiques spécifiques
  7. 7. Adaptation aux stimulationsAdaptation aux stimulations fatigue récupération surcompensation temps niveau progression
  8. 8. Pourquoi avoir une activitPourquoi avoir une activitéé?? Le sport peut-il être considéré comme un médicament? Le sport peut-il être bio? Le sport permet-il de rajeunir? Le sport contribue-t-il à prolonger la vie? Le sport est –il dangereux?
  9. 9. PeutPeut--on prescrire le sport?on prescrire le sport? Le sport sur ordonnance? « Se bouger la santé » pour se soulager ? Ou même guérir? Alors : – Comment faire? – Que faire? – Quand faire?
  10. 10. AVANT DE RAVANT DE RÉÉPONDREPONDRE…… ……COMPRENONS CE QUI SE PASSE!COMPRENONS CE QUI SE PASSE!
  11. 11. «« LL’’unitunitéé corpscorps--espritesprit »» Le cerveau et ses deux hémisphères Le système nerveux autonome L’axe hypothalamo-hypophysaire-surrénalien Le système endocrinien
  12. 12. Le cerveauLe cerveau Trois étages: – Tronc cérébral Primitif – Système limbique Émotionnel – Néo cortex Intelligent , de la pensée Reptilien: archaïque, réflexe Mammifère Grands primates et hommes
  13. 13. Traitement de lTraitement de l’’informationinformation Réactions automatiques et réflexes Emotions DOULEUR Info du corps Fuites ou retrait Sentiment: douleur physique émotionnelle
  14. 14. Les deux hLes deux héémisphmisphèèresres Rôles différents dans la gestion des émotions Décalage dans la maturation Schématiquement: – Cerveau droit des deux ans: Poète, vision globale, imagine, émotion… – Cerveau gauche plus tard: Mathématicien, logique, décrypte, analyse…
  15. 15. Les voies de lLes voies de l’’informationinformation Le Yin et le yang neurologique – C’est le système nerveux autonome – Transmet l’info du cerveau au corps – Stimulant : sympathique – Apaisant: parasympathique Les hormones du stress – Axe hypothalamo-hypophysaire-surrénalien – Cascade de production d’hormone jusqu’au cortisol – Régulation immunitaire
  16. 16. Rôle du parasympathiqueRôle du parasympathique Ralentir le rythme cardiaque Détendre les muscles Calmer la respiration Dilater les vaisseaux Réchauffer la peau Préparer la réparation
  17. 17. Rôle du sympathiqueRôle du sympathique Faire réagir la surrénale (adrénaline et cortisol) Activer le cœur Animer la respiration Fermer les vaisseaux périphériques Redistribuer le sang vers les muscles Monter la température Préparer la contraction des muscles
  18. 18. LL’é’émotionmotion Longtemps considérée comme perturbatrice Information essentielle à notre équilibre Du latin: é-movere qui met en mouvement Forme de communication préalable aux mots Négative déclenche des réactions physiques – Évolution immédiate (protection, fuite, défense) Positive « ouvre l’esprit » – Évolution à distance (construction, personnalité)
  19. 19. La douleur:La douleur: éévvèènementnement éémotionnelmotionnel Engendre des mouvements caractéristiques Provoque des postures spécifiques Installe des tensions et des déséquilibres Entraîne l’activation du système nerveux sympathique Déclenche la contraction et la tension de certains muscles
  20. 20. Le rôle et place des muscles?Le rôle et place des muscles? 600 muscles pour le mouvement 170 pour bouger la tête Un trentaine pour un simple sourire CC’’est tellement dure de sourire quand onest tellement dure de sourire quand on souffre!!!souffre!!!
  21. 21. Protection visProtection vis--àà--vis desvis des éémotionsmotions Le stress entraîne l’activation sympathique La réaction musculaire est préparée L’émotion qui va naître sera amortie Au niveau cérébral le sentiment est atténué La réaction de défense ou de fuite est possible
  22. 22. Risques du stress chroniqueRisques du stress chronique Tensions musculaires multiples et permanentes Entrave respiratoire et circulatoire Accumulation de toxines Perturbation cellulaire Fragilité Fausse protection par la raideur physique et psychologique
  23. 23. BBÉÉNNÉÉFICES DE LFICES DE L’’ACTIVITACTIVITÉÉ POUR LA SANTPOUR LA SANTÉÉ
  24. 24. La courbe dose/rLa courbe dose/rééponseponse
  25. 25. ActivitActivitéé et pathologieet pathologie Diminution de la mortalité de 30% pour 30mn quotidienne d’activité modérée Diminution du risque de cancers du colon et du sein Diminution du risque d’obésité, stabilité du diabète Diminution du risque cardiovasculaire: – Pression artérielle plus basse – Bon cholestérol plus élevé Réductions des infections respiratoires Amélioration du bien être psychologique et meilleure tolérance des contraintes socio-professionnelles
  26. 26. RECOMMANDATIONSRECOMMANDATIONS
  27. 27. Evolution des recommandationsEvolution des recommandations Années 80 Entraînement= Forme Fréquence 3 à 5 fois /sem Intensité élevée Durée de 20 à 60 mn en 1 fois Type: course, vélo, natation,… Aujourd’hui Activité=Santé Fréquence: tous les jours Intensité modérée > À 30 mn/j en 1 à plusieurs fois Type : toute activité d’intensité comparable à la marche
  28. 28. Exemples simplesExemples simples Marche soutenue pendant 30 mn chaque j. Vélo comme moyen de transport Natation (hors compétition) Jardinage Activités domestiques Plus si possible ! (Plaisir, goût, …)
  29. 29. EN PRATIQUEEN PRATIQUE……
  30. 30. LesLes éétapestapes 1. Lutter contre la sédentarité, encourager le mouvement 2. 30 mn/ jour d’intensité modérée (vie de tous les jours 3. Endurance, musculation, souplesse 3/sem 4. Activité supplémentaire voir sport
  31. 31. Evaluer les obstaclesEvaluer les obstacles Physique Psychologique Personnel Social Familial *** il y à toujours une solution!!
  32. 32. La motivationLa motivation Stade de changement Pré contemplatifs Contemplatifs Actifs
  33. 33. Les risquesLes risques Lésions de l’appareil de locomotion Accidents cardio-vasculaires
  34. 34. DDééfinir les objectifsfinir les objectifs Individuels Adaptés
  35. 35. Objectifs simplesObjectifs simples Action positive +++ Progression individuelle par étapes Importance de l’aspect ludique Ré évaluer *** 1er objectif : COMMENCER
  36. 36. En pratiqueEn pratique Se déplacer à pied Prendre l’ascenceur: – faire le premier ou le dernier étage à pied En bus, s’arrêter un station plus tôt Changer de position et se déplacer si l’on est longtemps assis Diminuer TV et ordinateur
  37. 37. Exemples dExemples d’’activitactivitéé Intensité faible: – Marche lente, laver la voiture, pétanque, billard, bowling, golf… Intensité modérée: – Marche rapide, jardinage léger, danse de salon, vélo plaisir, aquagym,… Intensité élevée: – Marche en côte, randonnée, bêcher, jogging, VTT, tennis, …
  38. 38. Sens de lSens de l’’observationobservation « Bien avant les mots, le corps est un vecteur de langage » « les contractions et les rigidités musculaires permettent d’identifier de véritables armures caractérielles qui contiennent les émotions non exprimées » Le traitement repose sur le relâchement des tensions

×