It gatineau2011 observation-devillet-masselot

1 065 vues

Publié le

Observation des territoires de projet, méthode Catalyse, et outils

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 065
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
535
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Parmi les divers sens du terme observation , celui qui correspond le mieux à l’ observation territoriale est l ’ examen attentif, rigoureux et systématique de la nature et de la société, à travers les sens ou en collectant des données en vue d ’ augmenter les connaissances sur le monde extérieur.
  • L’ observation territoriale est une activité aussi ancienne que l ’ observation astronomique. Dès son origine elle est étroitement liée au pouvoir. Après la seconde guerre mondiale les observatoires socio-économiques mondiaux, continentaux (Eurostat) et nationaux sont constitués pour publier des indicateurs d’aide à la décision. Les observatoires territoriaux vont se développer avec la décentralisation et les besoins d’aide à la décision des collectivités territoriales. Notre objectif est de montrer que l’observation territoriale intéresse à présent tous les citoyens dans le contexte de la transition socio-écologique . Dès Sumer, les empires, les royaumes, puis les nations ont développé des dispositifs pour: Dénombrer les personnes Arpenter les sols Inventorier les biens => Avec des objectifs militaires et fiscaux.
  • Avec le développement des méthodes expérimentales, l’observation s’est inscrite dans le processus de la méthode scientifique : Élaborer une question sur un phénomène Faire des observations sur ce phénomène Poser cette hypothèse d’explication du phénomène Déduire une conséquence logique de cette hypothèse Tester cette hypothèse (avec les expériences) Conclure sur la base des données collectées L’observation constitue également la première étape du processus: exploration – structure – modèle Une opportunité actuelle Les observatoires sociaux et territoriaux sont longtemps restés les instruments d’aide à la décision politique. Pour réussir la transition socio-écologique, les observatoires territoriaux doivent s’ouvrir au communautés territoriales et ils en ont l’opportunité.
  • Les observatoires territoriaux ont connu un fort développement aux cours des dernières décennies du fait : Cf. Ontologie en cours, mais nombreuses définitions existantes TIC, NTIC, société de la connaissance, du savoir etc Partenariats de développement Participation Je renvoie ici à JJ Girardot qui a écrit sur ces principes de base de 2000 à 2004. ET je suis conscient qu’il manque ici des mots-clés !
  • Présentation de chaque pôle + Objectif = projet et action La méthode d’observation territoriale « Catalyse » élaborée à l’université de Franche-Comté propose depuis 1989 des outils partenariaux et participatifs de diagnostic et d’évaluation combinant l’utilisation des méthodes scientifiques d’analyse quantitatives, qualitatives et spatiales de l’information territoriale, avec un usage partenarial et participatif. Les observatoires Catalyse ont été perfectionnés à partir de 1994 dans le cadre de la recherche-action au sein d’un réseau européen comptant à ce jour plus de trente équipes de recherche et une centaine d’expériences en Europe. Chaque expérience concerne un territoire de l’importance d’un quartier urbain, d’une commune ou d’un regroupement de communes, voire un assemblage de zones infracommunales à cheval sur plusieurs communes Elle est coordonnée au sein d’un partenariat de développement qui regroupe souvent plusieurs dizaines de partenaires. Dans certains cas (ACCEM, Cocagne) ces observatoires territoriaux sont organisés en réseaux nationaux.
  • Le partenariat de développement (à mettre en place) doit être multisectoriel à double titre d’une part associant les secteurs public privé et associatif et d’autre part concernant l’ensemble des secteurs d'activité dans un cadre de combinaison des dimensions du développement durable.   Tout acteur (technicien, élu, habitant, collectivité locale, opérateur, entreprise,…) peut être impliqué dans une démarche partenariale d’observation néanmoins les rôles peuvent être hétérogènes : constitution et fourniture de données, interprétation des informations, portage d’actions et de projets.
  • Schéma procédural permettant de structurer l’information de l’observation à sa communication. La co-construction reste un principe intangible ici. Cela produit bien entendu des données statistiques quantitatives comme des analyses qualitatives.
  • … le tout étant interprété par les acteurs eux-mêmes , en fonction de leurs propres filtres
  • Confrontation ressources – demande sociale 2 parties, c’est la seconde qui permet cette comparaison
  • Tableau de données attributaires avec identifiant Fond de carte avec découpage objet = zone, avec identifiant + Méta-données
  • Intérêt = COMPARAISON avec les résultats Diagnostic + Ressources
  • Interprétation collective, au service de la co-construction de projets, d’actions concrètes. Comment mettre en place ? En inscrivant les outils et méthodes d’intelligence territoriale dans un cadre définissant les modalités d’interactions et de concertation impliquant un langage commun .   En acceptant des temps long lors des démarches utile à la création d’une relation de confiance entre les acteurs qui co-construisent alors une représentation systémique de leur territoire et une vision décloisonnée des phénomènes à observer. Il est nécessaire d’apporter une plus-value aux différents acteurs impliqués dans le processus complexe pour générer un attrait et une dynamique positive et implicative . Les projets naissent des territoires d’actions et un équilibre avec les territoires institués est à rechercher. La compréhension des différentes échelles d’analyses apparaît ainsi un enjeu pour la capacité des territoires à développer de la coopération.
  • Méthode et outils utilisés dans une trentaine d’observatoires depuis 1990.
  • L’observation territoriale peut évoluer d’un dispositif de gouvernement au service de décideurs politiques (autoritaires ou représentatifs) vers un instrument de gouvernance participative qui associe plus largement la communauté et les individus au processus décisionnel. Plus qu’un instrument de contrôle ou d’évaluation, elle peut devenir un levier d’évolution des comportements et d’innovation pour améliorer le bien être de tous et de chacun. Un travail important reste toutefois à accomplir pour disposer de véritables indicateurs multidisciplinaires et multisectoriels de développement durable et pour qu’ils soient accessibles à tous dans tous les territoires.
  • It gatineau2011 observation-devillet-masselot

    1. 1. L’Observation au sein des territoires de projet Cyril MASSELOT Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement C. N. LEDOUX (USR 3124) Université de Franche-Comté et Université de Bourgogne [email_address] Pour Guénaël DEVILLET Directeur du Service d’Etudes en Géographie Economique Fondamentale et Appliquée (SEGEFA), Université de Liège [email_address] Université du Québec en Outaouais et Cégep de l’Outaouais L’interdisciplinarité dans l’aménagement et le développement des territoires.
    2. 2. Introduction <ul><li>  Observation, </li></ul><ul><li>… et observation territoriale </li></ul><ul><li>« taking a patient look », </li></ul><ul><li>« the act of making and recording a measurement  </li></ul><ul><li>wordnetweb.princeton.edu </li></ul><ul><li>« Observation is an activity of a living being, consisting of receiving knowledge of the outside world through the senses, or the recording of data using scientific instruments. The term may also refer to any datum collected during this activity » wikipedia.org/wiki/Observation </li></ul>
    3. 3. Introduction suite <ul><li>O bservation territoriale et observation astronomique </li></ul><ul><li>… liée au pouvoir. </li></ul><ul><li>Ontologie du Territoire en cours : GDRI INTI </li></ul><ul><li>Projet : cf. Pascale Gontier, Anne Piponnier, et le réseau INTI </li></ul><ul><li>Constitution d’indicateurs d’aide à la décision </li></ul><ul><li>L’observation territoriale intéresse à présent tous les citoyens dans le contexte de la transition socio-écologique. </li></ul>
    4. 4. Observation et méthode expérimentale <ul><li>Élaborer une question sur un phénomène </li></ul><ul><li>Faire des observations sur ce phénomène </li></ul><ul><li>Poser une ou des hypothèses d’explication du phénomène </li></ul><ul><li>Déduire une conséquence logique de cette ou ces hypothèses </li></ul><ul><li>Tester cette ou ces hypothèses (avec les expériences) </li></ul><ul><li>Conclure sur la base des données collectées </li></ul><ul><li>L’observation constitue également la première étape du processus: exploration – structure - modèle </li></ul>
    5. 5. Essor de l’observation territoriale <ul><li>Évolution du concept de territoire </li></ul><ul><li>Diffusion des technologies de l’information et de la communication </li></ul><ul><li>Décentralisation </li></ul><ul><li>Nouvelles approches participatives, nouveaux partenariats </li></ul>
    6. 6. Construire du sens, et… communiquer ✪ ✪
    7. 7. Méthode Catalyse
    8. 8. Gouvernance des observatoires Catalyse
    9. 9. Méthode Catalyse : SCIT
    10. 10. SCIT : schéma général Observation => données => information quanti et quali => communication
    11. 11. Anaconda : AFC et CAH, Nuage en 3D
    12. 12. Méthode Catalyse : Ressources
    13. 13. Example 1
    14. 14. Exemple
    15. 15. Méthode Catalyse : SIT
    16. 16. Préparer les cartes … Thèmes, classes et couleurs
    17. 17. Observatoire rural de Siguënza
    18. 18. Web Application (Demo)
    19. 20. Réseau européen d’Intelligence territoriale
    20. 21. Vers la conclusion L’observation territoriale peut évoluer d’un dispositif de gouvernement au service de décideurs politiques (autoritaires ou représentatifs) vers un instrument de gouvernance participative qui associe plus largement la communauté et les individus au processus décisionnel. Plus qu’un instrument de contrôle ou d’évaluation, elle peut devenir un levier d’évolution des comportements et d’innovation pour améliorer le bien être de tous et de chacun. Un travail important reste toutefois à accomplir pour disposer de véritables indicateurs multidisciplinaires et multisectoriels de développement durable et pour qu’ils soient accessibles à tous dans tous les territoires.
    21. 22. Pourquoi lancer une démarche d’observation participative ? Parce que, l’intelligence territoriale implique une démarche d’observation partenariale qui met en œuvre des informations et une analyse croisée de données. Elle alimente une réflexion collective de re-connaissance de spécificités du territoire, de ses besoins et d’actions utiles pour y répondre. Parce que le volume d’informations territoriales ne cesse de croître et nous sommes désormais noyés sous les informations transformées en données numériques qui sont disponibles pour tous mais pose la question de leur intelligibilité . L’observation territoriale peut alors jouer deux grands rôles : - la mutualisation des ressources immatérielles du territoire ; - la création d’espaces coopératifs vers une gouvernance renouvelée , où l’information est un ciment solide entre des groupes d’intérêts dont les relations se complexifient.
    22. 23. Comment (mettre en place ces observations)  ? En inscrivant les outils et méthodes d’intelligence territoriale dans un cadre définissant les modalités d’interactions et de concertation impliquant un langage commun .   En acceptant des temps long lors des démarches utile à la création d’une relation de confiance entre les acteurs qui co-construisent alors une représentation systémique de leur territoire et une vision décloisonnée des phénomènes à observer. Il est nécessaire d’apporter une plus-value aux différents acteurs impliqués dans le processus complexe pour générer un attrait et une dynamique positive et implicative . Les projets naissent des territoires d’actions et un équilibre avec les territoires institués est à rechercher. La compréhension des différentes échelles d’analyses apparaît ainsi un enjeu pour la capacité des territoires à développer de la coopération.
    23. 24. Avec qui  (mettre en place ces observations)  ? Le partenariat de développement (à mettre en place) doit être multisectoriel à double titre d’une part associant les secteurs public privé et associatif et d’autre part concernant l’ensemble des secteurs d'activité dans un cadre de combinaison des dimensions du développement durable.   Tout acteur (technicien, élu, habitant, collectivité locale, opérateur, entreprise,…) peut être impliqué dans une démarche partenariale d’observation néanmoins les rôles peuvent être hétérogènes : constitution et fourniture de données, interprétation des informations, portage d’actions et de projets.  
    24. 25. Pour conclure    Les observatoires sont amenés à dépasser le seul rôle d’observateur et de créateur de données.   Ils sont appelés à passer de la culture du résultat vers une nouvelle culture de compréhension du processus.   Il s’agit en somme de placer l’observation en tant que «  catalyseur d'intelligences collectives au service du développement durable des territoires  ».
    25. 26. <ul><li>شكرا لاهتمامكم </li></ul><ul><li>Merci pour votre attention </li></ul><ul><li>Thank you for your attention </li></ul><ul><li>Gracias por su atención </li></ul><ul><li>Vă mulţumesc pentru atenţie </li></ul><ul><li>Köszönöm a figyelmet </li></ul><ul><li>謝謝您的關注 </li></ul><ul><li>Grazie per la vostra attenzione </li></ul><ul><li>Vielen Dank für Ihre Aufmerksamkeit </li></ul><ul><li>Kiitos huomiota </li></ul><ul><li>Σας ευχαριστώ για την προσοχή σας </li></ul><ul><li>Dziękuję za uwagę </li></ul><ul><li>Спасибо за Ваше внимание </li></ul><ul><li>İlginiz için teşekkürler </li></ul>

    ×