Guide travailler au Québec - Canada

3 659 vues

Publié le

Guía para trabajar en Québec destinada a la inmigración. Buscar trabajo. Idiomas. Francés

Publié dans : Carrière
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 659
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
51
Actions
Partages
0
Téléchargements
66
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide travailler au Québec - Canada

  1. 1. travailler au Québec CV – Recherche d'emploi – Entrevue Normes et culture au travail 2013 Le guide pour les immigrants i m m i g r a n t q u e b e c .c o m
  2. 2. Carrefour Coopérer pour créer l’avenir Nous savoNs que la recherche d’emploi peut deveNir uN casse-tête... Certaines conditions s’appliquent. Pour plus de détails, voir page 88 *Offert au Québec seulement. ... LAISSEZ-NOUS VOUS SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS FINANCES! Le Carrefour Desjardins vous offre des produits sur mesure tels que: - Offre de bienvenue pour les nouveaux arrivants au Canada - Demande d’ouverture de compte à partir de l’étranger - Transferts de fonds possibles dans votre compte au Québec avant votre arrivée (virements internationaux) - Assurance soins de santé d’urgence* - Offres avantageuses de partenariats avec des ordres professionnelles de la santé et des affaires. desjardins.com/carrefour ST-MARC MACKAY CRESCENT DRUMMOND STANLEY DLEIFSNAM TNOMALEDAGNE DRUMMOND STANLEY EÉSUMUD REDPATH SIMPSON CYPRESS DES RÉCOLLETS STE-HÉLÈNE DOLLARD SAINT-PIERRRE ST-ALEXIS ST-JEAN SAINT-PAUL PLACE D'YOUVILLE ST-NICOLAS ST-FRANÇOIS-XAVIER DES FORTIFICATIONS DUPORT NORMAND DES SOEURS-GRISES KING DE L'HÔPITAL DU ST-SACREMENT CAPITALE SAINT-SULPICE ST-DIZIER DE BRÉSOLES ST-JEANBAPTISTE ST-GABRIEL ST-VINCENT PLACE DE VAUDREUIL STE-THÉRÈSE ST-CLAUDEDUMARCHÉ- BONSECOURS DE LA FRIPONNE DU CHAMP- DE-MARS SAINT-LOUIS McTAVISH LORNE AYLMER DUROCHER HUTCHISON F-ETNIASELLIMA KRALC SAINTEUQINIMOD- ELAINOLOC DEBULLION ELLIV-ED-LETÔH'LED SPILLIHP.LP CATHCART PALACE MAYOR AYLMER YTIC ROLLICNUOCS ST-ALEXANDRE ST- EDWARD DE LA CONCORDE CARMICHAEL DOWD BELMONT DES CANADIENS- DE-MONTRÉAL DE LA GAUCHETIÈRE VICTORIA MILTON McGILLCOLLEGE PRINCE-ARTHUR SAVOIE SANGUINET ST-CHRISTOPHE SAINT-ANDRÉ ST-TIMOTHÉE WOLFE MONTCALM BEAUDRY ROBIN LLEBALE SAINT-CHRISTOPHE SAINT-ANDRÉ SAINT-TIMOTHÉE WOLFE MONTCALM BEAUDRY QUEEN PRINCE IUEUGNOLEDL ST-HENRI DEL'INSPECTEUR GAUVIN ST-MAURICE WILLIAM OTTAWA DALHOUSIE ANN SHANNON YOUNG MURRAY ELEANOR DELAMONTAGNE BASIN RIOUX DUSÉMINAIRE OTTAWA ST-THOMAS BARRÉ UDEUQA'LEDC VERSAILLES ANGISULN PLACE ANGISULN ELLIASREVS ARGYLE OVERDALE DESRIVIÈRES STE-CÉCILE OSREDNAN LLIVENEHCE CÔTÉ HERMINE RICHMOND YETTE BASIN ST-MARTIN ELGIN SAINT-MARTIN S BOUSQUET DRO HENRI L SQUARE SAINT-LOUIS L FONTAIN LA FAYETTE ÉMÉRY BRAZEAU JOLY ST-NORBERT JOLY JOLY DE MONTIGNY CHARLOTTE BERGER DUFAULT STE-ÉLISABETH HÔTEL-DE-VILLE DEBULLION SAINT-DOMINIQUE CLARK DE BOISBRIAND SCENT STE YNI N G SEAFORTH SUMMERHILL SELKIRK BAILE ROBILLARD ROULIER MONTCALM JACQUES-CARTIER SAINT- AMABLECOURS LE ROYER EVANS DECALLIÈRE PLACE ROYALE SAINT-PAUL BURKE TER. ST-DENIS LABRECQUE SQUARE AMHERST N.-D.-DE-LOURDES BERNADETTE TORRANCE JOSEPH- MANSEAU AMESBURY PIERCE TARA HALL PL. SAINTE- FAMILLE WREXHAM McGREGOR TERR. SUMMERHILL LANSDOWNE DU SQUARE- DORCHESTER Information touristique PL. UNDERHILL PL. WALBRAE LÉO-PARISEAU EVANS LAVERS DE CH PL. P.-É.- BORDUAS MERCURE ST-ÉLOI REDPATH ROW REDPATH COURT PL. REDPATH PL. ONTARIO PL. CHELSEA PL. RICHELIEU PL. MOUNTAIN DE MALINES DU CANAL PAXTON BONNEAU LEMOYNE OLIER PROM ENADEDU VIEUX-PORT PROMENADE DES ARTISTES D'YOUVILLE PLACE D'YOUVILLE BISHOP PRINCE-ARTHUR LAVAL DU GLACIS SAINT- CHRISTOPHE ST-ANDRÉ ST-TIMOTHÉE WOLFE DE LA GAUCHETIÈRE DELAFERME MONTMORENCY DELASUCRERIE DECONDÉ VICTOR-HUGO COURSOL NOMEHCIR.LPD OFTNOMRT SANGUINET LINCOLN DE LA -.J.LPPEPOIR-.LEL LLIMS TUPPER TERR. COURSOL OTTAWA SMITH COURT CNAM-ENNAEJE SAINT-HUBERTSAINT-HUBERT BRENNAN METCALFE TISREVINUY CNAM-ENNAEJE VIGER SAINT-DENIS PLACE D'ARMES WILLIAM CALEDATHÉDRALE RUENGIESSEDS LA AMHERST DES PINS SAINT-URBAIN SAINTNERUAL-T PEEL ONTARIOSHERBROOKE DE MAISONNEUVE SAINTE-CATHERINE DEBLEURY AMHERST BERRI ST-LAURENT ST-URBAIN PEEL UNION UNIVERSITY SAINT-ANTOINE SAINT-JACQUES NOTRE-DAME GUY McGILL WELLINGTON DUKE NAZARETH PEEL DOCTEUR-PENFIELD DU PRÉSIDENT-KENNEDY DE RIGAUD COM M UNE BERRI RUOCESNOBS GUY DUPARC CHERRIER DE LA CÔTEDU BEAVER HALL GUY BRIDGE DELAMONTAGNE WILLIAM EILLAL-NEICULR SAINT-MATHIEU NOMALEDTAGNE GUY EÉRTSE'D-NAEJS DUELBERY SHERBROOKE DE MAISONNEUVE BERRI ROFSOGD SAINT-LAURENT DE LA COMMUNE SAINT-ANTOINE GUY IROTCIV.QSUDA AMHERST DE LA GAUCHETIÈRE CEDAR CH. DE LACÔTE-DES-NEIGES W ELLINGTON AUTOROUTEBONAVENTURE BERRI-UQAM 15-30-427-715-747 SAINT-LAURENT 15-55 BEAUDR 15 SHERBROOKE 24-30-144 Gare d’autocars de Montréal Bus interurbains 747 vers l’aéroport Mont-Saint-Hilaire 10 72 Saint- Luc Hôpital général de Montréal Université McGill Université Concordia Université du Québec à Montréal Cégep du Vieux-Montréal supérieure Marché Saint-Jacque Musée McCord Place des Arts Musée d'art contemporain Complexe Desjardins Complexe Guy-Favreau Place Ville-Marie Place Bonaventure Lieu historique national Sir-George-Étienne-Cartier Tour de l'horloge Gare Maritime Iberville Pointe-à-Callière musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Château Ramezay Basilique Notre- Dame Parc des Écluses Centre des sciences de Montréal Parc du Bassin Bonsecours Marché Bonsecours QUAI DE L'HORLOGE QUAI JACQUES-CARTIER QUAI KING-EDWARD QUAI ALEXANDRA VIEUX- MONTRÉAL VIEUX-PORT Palais des Congrès Maison Théâtre Centre d'histoire de Montréal Canadien d'Architecture Centre Bell Square Viger Grande bibliothèque du Québec Chapelle Notre-Dame- du-Bon-Secours Hôtel de Ville desjardins.com/carrefour Suivez-nous sur Facebook! facebook.com/carrefourdesjardins Ailleurs dans le monde, appel gratuit: 1 514 875-6794 Canada et États-Unis: 1 877 875-1118 Carrefour Desjardins 1241, rue Peel (coin Sainte-Catherine) Montréal (Québec) H3B 5L4 Pour de plus amples renseignements, visitez notre site à la section «Clientèles»
  3. 3. Comment trouver son premier emploi au Québec ? Quels sont les bons outils pour favoriser sa recherche? Comment écrire son CV? Comment réussir son entrevue d’embauche? Autant de questions que tout nouvel arrivant se pose lorsque vient le temps de la recherche d’emploi. Nouveau pays, nouvelle province, nouvelles habitudes au travail, nouvel environnement profession- nel... Vous aurez parfois l’impression de devoir redémarrer à zéro tant il vous reste à apprendre et à découvrir. N’hésitez pas à vous faire accompagner dans votre insertion professionnelle par des organismes compétents qui vous donneront toutes les clés pour décrocher votre premier emploi. Ne soyez pas pressé. Prenez le temps de réfléchir à vos objectifs et de définir un plan d’action qui vous mènera vers les résultats souhaités, sur un court, un moyen et un long terme. Soyez très actif dans vos démarches, renseignez-vous, rencontrez des professionnels de votre secteur d’activité... Bref, réseautez ! Le Québec offre de belles perspectives professionnelles à celui qui saura faire ses preuves et montrer ses compétences. Patience, humilité et pro-activité vous mèneront, à n’en pas douter, vers l’emploi de vos rêves ! TRAVAILLER AU QUÉBEC ––est édité par : Les Éditions Néopol Inc., 300 St-Sacrement, # 415 Montréal (Qc) H2Y 1X4. ––Tél : 514-279-3015. Fax : 514-279-1143. www.neopol.ca ––pour le compte de : Immigrant Québec, organisme à but non lucratif. ––www.immigrantquebec.com Rédaction :DelphineFolliet,MaëlCormier,ValérieGravan.Ventesetmarketing : MarieMichel.Responsablecommercialisation :DianeMartin-Graser.Graphisme etmiseenpage:BrunoDubois.Graphismedelacouverture:AlexandreBélanger. Impression:Numérix(Québec). ISBN : 978-2-924020-72-2 Dépôt légal – Bibliothèque nationale du Québec, 2013. Bibliothèque nationale du Canada, 2013. ––Malgré tout le soin apporté à leur exactitude, les textes contenus dans ce guide n’ont aucune valeur contractuelle, et les Éditions Néopol et Immigrant Québec ne sauraient être tenus responsables des propos tenus dans les témoignages retenus,deschangementsdecoordonnées,oudel’entréeenvigueurdenouvelles réglementations.Lareproductiontotaleoupartielledestextesestinterditesans accord préalable et écrit de l’éditeur. NB : Le guide Travailler au Québec a paru précédemmentsousletitreTrouversonpremieremploiauQuébec. Édito
  4. 4. Manon Barbe, présidente de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal Montréal mise depuis longtemps sur les industries de haut savoir, sur l’innovation et la créativité pour assurer sa prospérité. Sa diversité est un moteur essentiel à son développement. Elle contribue notamment au dynamisme de l’économie et de la culture, ainsi qu’à la relève en emploi et à l’essor de l’entrepreneuriat. Les personnes immigrantes apportent de nouvelles connaissances et compétences. Elles répondent à des besoins de maind’œuvre dans plusieurs secteurs éminemment stratégiques pour notre économie, en plus d’enrichir notre vision du monde. À la CRÉ de Montréal, nous travaillons depuis plusieurs années à faire la promotion de l’immigration et de son inestimable contribution à la vitalité économique de notre région. En collaboration avec plus d’une centaine de partenaires, nous nous efforçons à mettre en place un environnement favorisant une intégration rapide et durable des personnes immigrantes. La CRÉ de Montréal est fière de s’associer à Immigrant Québec pour la publication du guide «  Travailler au Québec, Edition 2013  » qui représente un outil de choix pour votre établissement dans la région de Montréal et surtout votre intégration rapide et harmonieuse en emploi. Le Guide Travailler au Québec 2013 vous permettra de mieux connaître les services et programmes qui vous sont offerts. Nous sommes convaincus que ce document, par ses précieux renseignements et ses judicieux conseils, facilitera vos démarches de recherche d’emploi. Je vous remercie de lier votre avenir à celui de la collectivité montréalaise et je vous souhaite le plus grand des succès dans votre nouvelle vie au Québec et dans la région de Montréal.
  5. 5. 5immigrer au Québec Sommaire Panorama de l'emploi au quebec. . . . . . . . . . . . . 5 - Les secteurs porteurs d'activités. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Hassina : Un changement de vie très favorable. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - Économie des régions du Québec. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 François : Le Québec, ce n’est pas que Montréal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Zoom sur Travailler en région. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Vladimir : De nombreuses opportunités et services en région. . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 - Les professions et métiers réglementés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 - Zoom sur L’accès à un ordre professionnel pour une personne formée à l’étranger. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 Claire : Une expérience enrichissante. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 Bakary : Se fixer des objectifs à court, moyen et long terme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 - Permis et programmes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Comprendre l'univers du travail québécois. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 - Normes du travail. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 Zoom sur Le contrat de travail. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 - Valeurs et vie quotidienne au travail. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Pauline : Une véritable reconnaissance professionnelle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 Zoom sur Le réseautage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110 - L’usage de la langue française au travail. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 Jorge : Une immigration bien préparée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116 - Faire évaluer ses diplômes et reconnaître ses compétences. . . . . . . . . . . . . . 119 Jean Vilimze Pierre : Venir au Québec avec un bagage professionnel. . . . . . . . . . . 122 - Se former à l’âge adulte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128 Zoom sur Tirer son épingle du jeu en arrivant au Québec !. . . . . . . . . . . . . . . 132 Chercher son emploi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137 - Préparer activement sa recherche d’emploi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 Déwi : Savoir se prendre en main pour trouver un emploi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142 - Prospecter le marché de l’emploi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 Zoom sur Le service d’aide à l’emploi (SAE) de PROMIS. . . . . . . . . . . . . . . . . . 148 - Lever les principaux obstacles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153 - Des services d’aide à la recherche d’emploi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158 Jean-Marc vincent : Ma double casquette d’immigrant et de chef d’entreprise.162
  6. 6. 6 immigrer au Québec Papa Sagana : La diversité culturelle enrichit la vie d’entreprise. . . . . . . . . . . . . . . . .164 Zoom sur Les ateliers de recherche d’emploi de la CITIM. . . . . . . . . . . . . . . . . 168 - Mesures d’aide à l’emploi pour les personnes immigrantes. . . . . . . . . . . . . . 171 Souad : Être mentor pour redonner à la société québécoise ce qu’elle m’a offert. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174 Soraya : Je conseille à tous les nouveaux arrivants de participer à un programme de mentorat. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 - CV et lettre de motivation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179 Karenn : La volonté avant tout !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180 - Entrevue d’embauche : concrétiser son expérience. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184 Michel : Une belle expérience, à refaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188 - Boîte à outils de sites Web. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 190 Zoom sur Les séances d’information offertes aux personnes immigrantes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192 Créer son entreprise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195 - Créer son entreprise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196 - Immatriculer son entreprise au registraire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 198 - Taxes : TPS et TVQ. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 198 - Conseils pour bien démarrer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 200 - S’informer et se former. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202 Boîte à outils employeurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . 209 - Des ressources pour embaucher une personne immigrante. . . . . . . . . . . . . 210 Zoom sur Emploi Nexus: sensibiliser les employeurs des secteurs innovants montréalais à l’embauche des travailleurs immigrants qualifiés. . . . . . . . . . . . . . 214 - Les bonnes pratiques en matière d’intégration professionnelle des personnes immigrantes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 216 Pierre Michaud : Nos équipes sont le reflet du Québec cosmopolite. . . . . . . . . . . . 218 Vajeethan : Au Québec, tout est possible, il faut le vouloir et aller de l’avant !. . . 220
  7. 7. Panoramadel'emploiauquebec
  8. 8. 8 Panorama de l'emploi au quebec TISSU SOCIO-ÉCONOMIQUE QUÉBÉCOIS Un vaste territoire et quelques grands centres urbains Le Québec est un vaste territoire de près de 1 668 000 km2  regroupant unepopulationestiméeà8 millionsdepersonnes.Ladensitédepopu- lation est faible : 6,1 habitant/km2  en 2011, mais avec de fortes dispa- rités régionales. Par exemple, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean compte 2,9 hab./km², l’Outaouais, 12,1 hab./km² , la région de Québec, 37,6  hab./km², la ville de Laval compte 1641,2  hab./km² et l’île de Montréalatteintles 3932,2 hab./km².Leterritoireabeauêtreimmense, la population se concentre autour de quelques agglomérations urbaines : Montréal, Québec, Laval, Gatineau, Longueuil, Sherbrooke, Saguenay, Lévis, Trois-Rivières et Terrebonne. 97% de la population québécoise est donc concentrée sur 20% du territoire, principalement le long du fleuve Saint-Laurent entre Saguenay et Gatineau. À elle seule, Montréal regroupe 1 886 481 habitants, soit le triple de la population de la ville de Québec, pourtant deuxième ville en terme de population avec 516 620 habitants. Taux de chômage et perspectives d’emploi En janvier 2013, le taux de chômage au Québec s’élève à 7,3%. La région métropolitaine de Montréal enregistrait à ce moment-là un taux de chômage de 10%, contre 4,9% dans la région de Québec, 6,6% dans celle de Sherbrooke et 7,2% dans celle de Gatineau (partie québécoise). Ces chiffres confortent le fait que des opportunités d’emploi se trouvent à l’extérieur de Montréal. L’adéquation entre les études, le niveau de formation et les besoins du marché du travail doivent sans cesse s’ajuster. Les emplois ne se trouvent pas qu’à Montréal : toutes les régions du Québec sont très dynamiques dans le développement économique. Elles ont souvent des politiques d’attraction, d’accueil et d’insertion sur le marché du Les secteurs porteurs d'activités
  9. 9. 9Panorama de l'emploi au quebec travail pour aider les immigrants. C’est un aspect important à considé- rer dans votre projet d’immigration et dans votre évolution de carrière. Selon les perspectives d’emplois à plus long terme, le taux de chômage au Québec devrait se situer à 5,3% en 2021. Le taux d’inactivité profes- sionnelle de la grande région de Montréal, actuellement supérieur à la moyennequébécoise,devraitreculerà5,8%.Lapopulationimmigrante, qui connaît un taux de chômage supérieur à la moyenne québécoise, devrait en bénéficier. D’après Emploi-Québec, il est prévu que les immi- grants occuperont 17% des nouveaux emplois ; les personnes actuel- lement au chômage, 7% ; les jeunes nouvellement sur le marché du travail, 56% ; les personnes de 65 ans ou plus, 7% ; et enfin, la hausse du taux d’activités permettra de pourvoir 12% des postes. ––Les données sont issues des études de l’Institut de la Statistique du Québec et de celles d’Emploi-Québec.  Le chômage et les immigrants Une étude réalisée de 2008 à 2011 par Statistique Canada sur la situa- tion des immigrants sur le marché du travail canadien montre que c’est au Québec que l’on enregistre le plus bas taux d’emploi du pays pour les nouveaux arrivants. JOIGNEZ UNE ORGANISATION PUBLIQUE DE GRANDE ENVERGURE revenuquebec.ca/emplois
  10. 10. 10 Panorama de l'emploi au quebec En 2011, le taux d’emploi des immigrants dans la Belle-Province s’éle- vait à 70,3 % alors qu’il était de 85,6 % en Alberta et 75,4 % en Ontario. De plus, c’est également au Québec que les écarts de taux d’emploi entre la population immigrante et les natifs du Canada sont les plus importants. De 2008 à 2011, ces écarts sont d’ailleurs restés constants et demeurés plus importants que dans d’autres provinces, notam- ment dans le cas des immigrants très récents. De même, leur taux de chômage, qui a atteint 11,9 % en 2011 — le plus élevé de toutes les provinces —, était le double de celui des Québécois nés au Canada (5,6 %). Néanmoins, l’étude indique que le taux de chômage des immigrants au Québec diminue en fonction de leur durée de résidence. Le taux de chômage observé chez les immigrants très récents (durée de rési- dence inférieure ou égale à 5 ans) était de 20,7% en 2009, de 13,2% chez les immigrants récents (durée de résidence de plus de 5 ans mais de moins de 10 ans) et de 9% chez les immigrants de longue date (durée de résidence de 10 ans et plus). De plus, pour relativiser ces chiffres, il faut noter que le Québec est la province canadienne qui a la plus forte proportion d’immigrants très récents (depuis 5 ans ou moins) sur son territoire : en 2011, 28,1 % de la populationimmigrantede25 à54 ansauQuébec étaientdesimmigrants très récents alors que ce taux était de 15 % en Ontario et 22 % en Alberta. Comme les immigrants très récents sont confrontés à davantage de défis et difficultés sur le marché du travail, leur plus forte proportion dans une province influence sur les taux de chômage et d’emploi. ––Source : Série d’analyses de la population active immigrante, Statistique Canada (2012) Alors que le taux de chômage au Québec en 2010  des personnes d’origine européenne était de 7,8%, celui des personnes originaires d’Asie s’élevait à 13,7%, 15,6% pour les immigrants d’Amérique Latine et 20,8% pour les personnes originaires d’Afrique. ––Source : ISQ (2011), La participation des immigrants au marché du travail au Québec en 2010 Le Québec, une province de PME LeQuébeccomptebeaucoupplusdePMEquedegrandesentreprises.La catégorie des PME (Petites et moyennes entreprises) regroupe des entre- prisesdemoinsde500 employésetayantdesrevenusannuelsinférieursà
  11. 11. 11Panorama de l'emploi au quebec Le classement des meilleurs employeurs au Canada Le concours Canada’s Top 100 Employers, en partenariat avec ALLIES, procède chaque année à l’élection des meilleurs employeurs au Canada selon différents critères (évolutions de carrière au sein de l’entreprise, infrastructures, conditions de travail…) et dans différentes catégories (classements par ville et province canadienne). Pourlepalmarès2013,dansleclassementdesmeilleursemployeurs à Montréal, on retrouve en tête Aima suivi de Bam Strategy, Bell Canada, Bombardier et Banque Nationale du Canada. En ce qui concerne le classement des meilleurs employeurs pour les nouveaux arrivants au Canada, on y trouve des entreprises dont certaines ont des bureaux au Québec : Bell Aliant, Banque Nationale du Canada, CIBC, Deloitte & Touche, Ernst & Young… ––www.canadastop100.com 50 millionsdedollars.AuQuébec,ils’agitmêmed’unestructuredepetites entreprises car 97,8% d’entre elles emploient moins de 50 personnes et celles de moins de 5 employés constituent 78,9% du bassin de PME. Les PME créent de l’emploi. Elles représentent 54,5% des emplois en entreprise. Il faut donc vous attendre à trouver du travail dans une PME et ne pas viser uniquement les grandes entreprises. Le nombre de travailleurs autonomes augmente depuis 2006  et, en 2009, le Québec comptait 564  500  travailleurs autonomes soit 14,7% de l’emploi total. ––Source : Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) : www.cfib-fcei.ca SECTEURS PORTEURS D’ACTIVITÉS C’est l’abondance de ses richesses naturelles qui fait la force de l’éco- nomiequébécoise.LeQuébecdisposedevastesforêts,derichesterres agricoles, d’industries extractives, mais surtout d’un énorme potentiel hydroélectrique. Aujourd’hui, l’essentiel de ses activités économiques repose sur les secteurs secondaire (25 % du produit intérieur brut) et tertiaire, c’est-à-dire les services (70 %), le secteur primaire (agricul- ture) ne représentant que 2% de l’activité économique.
  12. 12. 12 Panorama de l'emploi au quebec Les exportations du Québec à l’échelle mondiale ne cessent d’augmen- ter : elles sont estimées à 29,4% en 2011. Les exportations sont principa- lement dirigées vers les États-Unis (67% en 2011), mais s’ouvrent égale- ment sur les marchés européens et asiatiques. En 2011, la répartition des cinq principaux produits d’exportation du Québec était la suivante : aluminium et alliages (10,6%) ; avions entiers avec moteurs (8,3%) ; déri- vés du pétrole et du charbon (3,7%); cuivre et alliage (3,4%); papier jour- nal (3,3%). Les transports maritime, ferroviaire, routier ou aérien pour la distribution des exportations se montrent performants. (Sources : ministère des Finances et de l’Économie et CIRANO) Exploitation des ressources naturelles Forêt, bois et papier L’industrie du bois et du papier a pris le relais des fourrures en jouant, à partir du XIXe siècle, un rôle économique vital dans certaines régions comme l’Abitibi, la Côte-Nord, la Mauricie et le Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’exploitation des immenses forêts a été la source de revenus importants. Laconsommationintérieureétaiteneffetconsidérable.Nonseulementle boisservaitàlaconstructiondesnaviresetàcelledesmaisons,maisilétait aussi utilisé pour le chauffage. Il était en effet indispensable de chauffer les maisons pour affronter les froids rigoureux de l’hiver. Ce bois était en Le code SCIAN (Système de classification des industries de l’Amérique du Nord) Le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) est un système de classification des activités écono- miques qui a été conçu par les organismes statistiques du Canada, du Mexique et des États-Unis. Le SCIAN est un système global qui s’applique à toutes les activités économiques. Sa structure est hiérarchique. Au niveau le plus élevé, l’économie s’y trouve divisée en 20 secteurs. Faites une recherche pour connaître le code SCIAN du secteur d’activités qui vous intéresse. L’outil d’Emploi-Québec, IMTenligne,vouspermetdefaireunerecherched’entreprisespar code SCIAN. Vous pourrez ainsi obtenir la liste de l’ensemble des entreprises oeuvrant dans le secteur d’activités vous intéressant. ––Pour en savoir plus sur le code SCIAN : www.statcan.gc.ca
  13. 13. CONSULTEZ LE JOBBOOMBLOG PARTAGEZ VOS LECTURES TROUVEZ DES CONSEILS DÉCOUVREZ DES OUTILS MAGAZINE ET ÉDITIONS JOBBOOM Visitez : www.jobboom.com/carriere EMPLOIS CONTRATS CONSEILS FORMATIONS Des milliers d’articles, de reportages et de dossiers sur les meilleures pratiques en matière de recherche d'emploi, de gestion de carrière et sur la vie quotidienne au travail! VOSOUTILS POUR LA VIE AU TRAVAIL conseils
  14. 14. 14 Panorama de l'emploi au quebec Le Nord pour tous En 2011, le gouvernement du Québec a mis en place le Plan Nord ou le Nord pour tous, immense projet d’investissement évalué à plus de 80 milliards de dollars sur 25 ans, pour « le dévelop- pement durable qui intégrera le développement énergétique, minier, forestier, bioalimentaire, touristique et du transport, la mise en valeur de la faune, ainsi que la protection de l’environ- nement et la conservation de la biodiversité. » Le déploiement de ce projet de développement pour le territoire du Nord québécois prévoit la création de 20 000 emplois spécialisés. ––www.plannord.gouv.qc.ca Travailler dans les régions visées par le Nord pour tous vous tente? Chacune des régions concernées offre un portail Internet d’informations sur l’économie de la région, le développement d’affaires, les opportunités d’investissement, le marché de l’em- ploi, la vie quotidienne, etc. ––Saguenay-Lac-Saint-Jean : www.saguenaylacsaintjean.com ––Côte-Nord : www.trouvezvotreespace.com ––Nord-du-Québec : www.larueeverslenord.com ––Le site d’Emploi-Québec référence des offres d’emploi spécifiques : http://emploiquebec.net/grandsdossiers/nord-pour-tous/index.asp partieexportéversl’Angleterre.AuXXe siècle,ilservaitessentiellementàla fabricationdelapâtedestinéeàlafabricationdupapieretducartondont la demande devint grandissante avec le développement de la presse à grand tirage. La pâte était exportée brute pour être transformée ensuite en papier journal. Aujourd’hui, le tiers de la production canadienne de cette pâte provient du Québec, qui en exporte la moitié aux États-Unis. Aujourd’hui, l’industrie forestière demeure l’un des piliers de l’écono- mie québécoise, grâce à l’exploitation de la forêt et la fabrication de produits du bois et du papier. Hydroélectricité C’est la principale ressource du Québec, qui en exporte environ 15 % aux États limitrophes des États-Unis, dont New York. Elle fournit l’énergie nécessaire à l’industrie du bois, à la pétrochimie et à l’élec- trométallurgie (Alcan, Reynolds, Pechiney). C’est elle qui a permis
  15. 15. 15Panorama de l'emploi au quebec le développement économique de la province et qui lui assure aujourd’hui son indépendance énergétique. L’électricité québécoise est essentiellement produite par les centrales électriques d’Hydro- Québec. Les grands barrages construits pour produire cette énergie sont une grande source de fierté pour les Québécois. Mines Lesous-solduQuébecestparticulièrementricheenminérauxmétalliques : or, argent, fer, cuivre, zinc, plomb, nickel. Cette abondance le place parmi les premiers producteurs mondiaux. Le Québec exploite aussi des miné- raux non métalliques (minéraux industriels comme le graphite, la tourbe, le soufre, la silice... et des matériaux de construction comme la chaux, la pierre, le sable...). La province compte trois régions excellant dans l’extrac- tionminière :l’Abitibi-Témiscamingue,laCôte-NordetleNord-du-Québec. Agriculture et élevage Jusqu’au début du XXe siècle, le Québec était une province essentielle- ment agricole, les produits laitiers représentant une part importante du marché. Les principales régions agricoles se situent à proximité du Saint- Laurent : Bas Saint-Laurent, Beauce, Gaspésie. Ces régions produisent des produits dérivés du lait, permettent l’élevage du porc, des bovins, de la volaille, s’occupent de la culture des céréales (maïs, orge, blé, avoine), des culturesmaraîchèresetfruitières(bleuets,pommes,fraisesetframboises). Pêche Elle se pratique essentiellement en Gaspésie, sur la Côte-Nord et aux Iles-de-la-Madeleine, mais contribue peu au produit intérieur brut (1 %). On pêche essentiellement le flétan, le hareng, le maquereau, le sébaste, le saumon et les crustacés (crabe, homard et crevette). Un site de références sur les TI : macarrieretechno.com TECHNOCompétences, en partenariat avec d’autres collabora- teurs, a réalisé un site permettant de trouver toute l’information pertinente liée aux carrières en technologies de l’information et des communications (tests et conseils, index des professions, secteurs d’activités, entreprises, programmes de formation, etc.) ––www.macarrieretechno.com
  16. 16. Découvrez d'autres témoignages sur www.immigrantquebec.com 16 HassinaUn changement de vie très favorable ––Algérie, agent de méthode dans l’aéronautique Algérienne d’origine, je suis arrivée à Montréal en novembre 2009. J’avais le goût de changement, de découverte et j’ai choisi le Canada car c’est un pays développé, où les opportunités sont nombreuses et où on peut garantir un bon avenir à nos enfants. De l’expérience québécoise pour trouver du travail En Algérie, j’avais fait des études en aéronautique, l’équivalent du Baccalauréat dans la maintenance des aéronefs. À mon arrivé à Montréal, j’étais enceinte donc je n’ai pas commencé de suite les recherches d’emploi. Quelques mois après mon accouchement, j’ai entamé les démarches pour me trouver un travail. J’ai fait beaucoup de recherches sur Internet, sur tous les sites d’offres d’emploi, je me suisinscritesurlesréseauxsociauxtelsqueLinkedin,etj’aimultiplié les candidatures. En parallèle, je me suis adressée au Carrefour jeunesse-emploi et à mon centre local d’emploi. Les conseillers que j’ai rencontrés m’ont beaucoup aidée pour adapter mon CV et ma lettre de motivation et pour m’orienter dans mes recherches. La fréquentation du centre communautaire et l’implication bénévole m’ont aussi été très bénéfique. Cela m’a permis de me faire des contacts et de rencontrer beaucoup de monde.
  17. 17. Témoignage 17 Je me suis vite rendue compte que le principal obstacle était que les employeurs demandent toujours un minimum d’expérience québécoise. J’ai donc décidé, avec l’accord de mon conseiller d’Emploi-Québec, de suivre une formation, qui a d’ailleurs été financée par Emploi-Québec. J’ai choisi une AEC (attestation d’études collégiales) en conception assistée par ordinateur, formation courte et intense, qui m’a été très utile. Car avant même la fin du stage qui clôturait ma formation, j’ai trouvé mon travail actuel. Je continuais à postuler à des offres d’emploi, et l’entreprise MSB m’a rappelée pour me convoquer à une entrevue. Ils m’ont proposé un poste d’agent de méthode, ce qui n’était pas exactement ce que je recherchais au départ, mais j’ai accepté, en attendant qu’il y ait d’autres opportunités d’évolution en interne. J’ai donc débuté mon emploi dès la fin de ma formation en juillet 2012. Des différences cultures énormes avec les pays du Maghreb Je suis très contente de travailler chez MSB, car je me sens très à l’aise dans un univers québécois. En effet, les gens ici sont beaucoup plus respectueux de la femme et la considèrent vraiment. De plus, ils sont très compréhensifs et soutiennent des valeurs importantes comme la famille. Ils sont très ouverts et il est facile de travailler avec eux car ils comprennent vite. J’apprécie un peu moins de côtoyergrandnombred’immigrantsdansmontravail,chezlesquels je ne retrouve pas les valeurs que j’apprécie tant chez les Québécois. Les différences culturelles sont énormes et il faudrait parfois que les immigrants se détachent un peu plus de leur passé et se concentrent sur leur nouvelle vie, pour tirer le meilleur de leur immigration. Je conseillerais aux nouveaux immigrants de fréquenter les organismes communautaires et de s’impliquer dans du bénévolat. Il ne faut surtout pas rester dans son cercle fermé, mais au contraire sortir, rencontrer des gens. Par ailleurs, je leur dirais aussi d’utiliser les ressources qui sont à leur disposition comme les Carrefours jeunesse-emploi ou d’autres organismes d’aide. Il est nécessaire de s’investir dans son avenir pour assurer celui de ses enfants.
  18. 18. 18 Panorama de l'emploi au quebec Créneaux d’excellence Le Québec a développé un savoir-faire reconnu à l’échelle planétaire dans certains domaines grâce à un développement de technologies de pointe, des centres de recherche et d’une main-d’œuvre formée et qualifiée. De plus, chaque région du Québec développe des compétences spécialisées la plaçant comme tête de pôle sur certains créneaux : l’aluminium dans le Saguenay, les jeux vidéo et le multimé- dia à Montréal, l’extraction de métaux précieux en Abitibi, etc. Les secteurs des hautes technologies sont particulièrement dévelop- pés au Québec : ❯❯ l’aérospatiale ❯❯ l’industrie pharmaceutique et les biotechnologies (sciences de la vie) ❯❯ les technologies environnementales ❯❯ la photonique ❯❯ lemultimédiaetlestechnologiesdel’informationetdescommunications. Des secteurs d’excellence couvrent les domaines suivants : ❯❯ bioalimentaire ❯❯ construction ❯❯ design industriel ❯❯ énergie ❯❯ environnement ❯❯ mines ❯❯ recherche et innovation ❯❯ transport terrestre ❯❯ vêtement Le site Internet du ministère des Finances et de l’Économie (MFE) propose une information documentée agrémentée de nombreuses ressources sur lessecteursd’activitésauQuébecetlescréneauxd’excellence. ––www.economie.gouv.qc.ca Secteurs d’avenir D’après les analyses d’Emploi-Québec, il y aura 695  000  postes à pourvoir d’ici 2016 dans plusieurs secteurs d’activité économique et dans toutes les régions du Québec, grâce à la croissance économique (175 000 postes dans 21 industries sur 33) et aux prochains départs massifs à la retraite (près de 520 000 postes à remplacer). Une étude
  19. 19. 19Panorama de l'emploi au quebec sur le marché du travail et de l’emploi sectoriel pour la période 2012- 2016 prévoit une diminution du taux de chômage à 6,1% en 2016.  ––Source : emploiquebec.net/imt/perspectives.asp Une création de près de 50 000 postes annuels devrait voir le jour dans les deux prochaines années. Seuls les secteurs de l’agriculture et de la pêche, les industries des textiles et des produits textiles, des vêtements et des produits en cuir, du papier, de l’impression et du meuble, des produits pétroliers et chimiques, des produits en bois, de la première transformation des métaux, des produits informatiques, électroniques et électriques, du meuble, des activités diverses de fabrication, soit les secteurs de production de biens, ainsi que celui des administrations publiques devraient connaître une baisse. À l’inverse, c’est le secteur des services qui fournira le plus d’embauche, soit un taux estimé à 79 % d’ici 2016 (source : Le marché du travail et l’emploi par industrie au Québec, 2012- 2016, Information sur le marché du travail, Emploi-Québec, mai 2012). Parmi les secteurs de services, certains domaines seront particu- lièrement fertiles en création d’emplois. L’outil IMT (information sur le marché du travail) en ligne, d’Emploi-Québec, dresse la liste des secteurs d’activité économique selon l’importance de la croissance annuelle moyenne de l’emploi dans l’ensemble du Québec. Les 15 premiers secteurs, avec une croissance annuelle moyenne (2011- 2015) comprise entre 1 et 3% ou plus, sont : 1. Extraction minière 2. Services professionnels, scientifiques, techniques 3. Foresterie et exploitation forestière Information sur le marché du travail (IMT) : un outil d’Emploi-Québec Pour en savoir plus sur les perspectives d’emploi, les carrières d’avenir et les indices régionaux, consultez le site d’Emploi- Québec (rubrique « Information sur le marché du travail »). Plus précisément, le site IMT en ligne vous permettra de connaître les descriptions de poste, la rémunération et les perspectives d’emploi de plus de 500 métiers et professions et de savoir lesquels sont le plus en demande actuellement dans chaque région du Québec. ––http://imt.emploiquebec.net
  20. 20. 20 Panorama de l'emploi au quebec 4. Aliments, boissons et tabac 5. Produits métalliques 6. Machines 7. Matériel de transport 8. Commerce de gros 9. Commerce de détail 10. Transport et entreposage 11. Finance, assurances, immobilier et location 12. Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien 13. Soins de santé et assistance sociale 14. Information, culture et loisirs 15. Hébergement et services de restauration Cette information est également disponible par région sur IMT en ligne. Le ministère des Finances et de l’Économie distingue trois types de régions au Québec : ❯❯ les régions ressources : Bas-Saint-Laurent, Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord, Nord-du-Québec et Gaspésie-Îles-de-la- Madeleine. Peu peuplées (7,2% de la population du Québec), elles couvrent tout de même 80,4% du territoire québécois. Leur économie (7,5% du PIB du Québec) dépend de l’hydroélectricité et de l’extraction des ressources naturelles. ❯❯ lesrégionsmanufacturières :Saguenay-Lac-Saint-Jean,Mauricie,Estrie, Chaudière-Appalaches,Lanaudière,Laurentides,MontérégieetCentre- du-Québec.Regroupant49,8%delapopulationduQuébecet40,3% duPIBdelaprovince,leurdéveloppementéconomiquereposesurle secteurmanufacturieretl’exportationdesmarchandisesproduites. ÉCONOMIE DES RÉGIONS DU QUÉBEC
  21. 21. 21Panorama de l'emploi au quebec ❯❯ les régions urbaines : la Capitale-Nationale, Montréal, l’Outaouais et Laval. Elles rassemblent 43,0% de la population et leur PIB s’élève à 50% de l’économie du Québec. Les nombreux emplois dans le secteur tertiaire caractérisent les régions urbaines. ––Source : Portrait socio-économique du Québec, édition 2012, MDEIE. ABITIBI-TÉMISCAMINGUE CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 146 753 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 61,4% ❯❯ Taux de chômage : 6,9% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Agriculture et élevage bovin ❯❯ Exploitation et transformation : mines, forêt ❯❯ Transformation des matières premières ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles et Ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Commerce et services ; construction ; exploration et extraction minière ; fabrication ; services d’enseignement ; services professionnels, scienti- fiques et techniques ; soins de santé et assistance sociale. ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 Ressource en ligne : Valorisation Abitibi-Temiscamingue Ce site web présente les atouts de la région. Un espace est consa- cré aux nouveaux arrivants de la région. Vous y trouverez un ensemble d’adresses d’organismes pouvant vous aider dans votre installation et votre recherche d’emploi. Vous pouvez également visionner des capsules vidéos de témoignages de personnes récemment installées dans la région. ––www.valorisation-abitibi-temiscamingue.org
  22. 22. Découvrez d'autres témoignages sur www.immigrantquebec.com 22 FrançoisLe Québec, ce n’est pas que Montréal ––Sénégal, représentant au service à la clientèle Quand j’ai assisté à ma première réunion d’intégration à l’organisme PROMIS, le surlendemain de mon arrivée à Montréal en avril 2012, j’ai été très intéressé par les informations sur les régions du Québec. En plus d’un accueil chaleureux et d’une grande disponibilité, ma conseillère en emploi m’a aussi donné des conseils très utiles notamment dans la mise à jour de mon CV et la préparation des entrevues. Les régions embauchent Moins d’un mois après mon inscription à PROMIS, j’ai participé à des séjours exploratoires en région qui m’ont permis de découvrir de belles villes comme Trois Rivières, Rouyn-Noranda et la région de la Gaspésie. Les contacts que j’ai pu nouer avec l’aide de PROMIS m’ont permis de postuler à des offres d’emploi en région et d’avoir des entrevues. Je pense que la participation à un programme de régionalisation est un excellent tremplin pour l’intégration, dans la mesure où elle permet d’éviter aux nouveaux arrivants de limiter leur champ d’action à la ville de Montréal. En revenant d’une entrevue que j’étais allé faire en Abitibi, j’ai été frappé par le nombre de panneaux affichés aux portails de plusieurs entreprises, sur lesquels on lisait clairement l’inscription (en rouge vif) : «NOUS EMBAUCHONS». Peut-on être plus explicite ? 
  23. 23. Témoignage 23 Un emploi à Rouyn-Noranda en trois mois À mon avis, les kilomètres qui séparent Montréal des régions sont négligeables comparés aux milliers de kilomètres parcourus par la plupart des immigrants pour venir au Québec. Pour moi, le Québec ce n’est pas que Montréal. Il y a, en région, de nombreuses opportunités quinedemandentqu’àêtresaisiesetdesorganismescommePROMIS sont là pour faciliter les choses à ceux qui veulent bien y aller. Alors, à vos marques, prêt, partez..... Pour ma part, après avoir terminé ma formation à PROXIMEDIA, j’ai commencé le travail le 30 juillet 2012. J’ai eu la chance de trouver un appartement situé à 5 minutes de mon travail. Franchement je ne regrette pas d’avoir choisi la régionalisation, car en plus du job, mon employeur finance des sessions d’anglais pour les employés qui veulent être bilingues. Donc j’ai pu travailler et faire mes cours d’anglais au sein de mon entreprise. Je ne pouvais pas mieux espérer compte tenu du fait que je n’ai pas de voiture. Je finirai mon propos en disant: « Avec PROMIS, ce n’est pas que du promis, c’est aussi du concret ».
  24. 24. 24 Zoom sur ... Travailler dans une autre région que celle de Montréal vous intéresse ? Vous connaissez les opportunités d’emplois qui peuvent s’offrir à vous ? N’hésitez pas à contacter l’un des 4 organismes de régionalisation situésàMontréalpourleurparlerdevosprojets :uneéquipedeprofes- sionnels pourra vous guider dans les démarches, évaluer vos besoins, vous informer sur les réalités de l’emploi et la vie en région, propo- ser des séjours exploratoires et des rencontres avec des recruteurs, établir la corrélation entre votre profil professionnel et les besoins en main-d’œuvre, connaître les financements possibles, etc. Comme un projet d’immigration, un projet d’installation en région se prépare et implique d’acquérir des connaissances sur le milieu. Chaque orga- nisme travaille avec un réseau de partenaires – employeurs et orga- nismes d’accueil des immigrants – en région. Alpa (Accueil Liaison pour Arrivants) Alpa offre un suivi personnalisé pour les candidats à une installa- tion en région. L’équipe évalue la faisabilité du projet, participe à la définition des objectifs, aide à acquérir les techniques efficaces de recherche d’emploi, met en contact les candidats avec des agents de liaison en région. Des sessions d’informations sur l’emploi en région sont régulièrement proposées et des offres d’emploi transférées aux candidats. Son approche très concrète permet également de rece- voir, au besoin, un soutien technique et financier, des conseils sur les démarches à effectuer pour quitter Montréal : céder son bail, etc. ––http://alpaong.com Carrefour BLE (Bio Local Emploi) Le Carrefour BLE offre le programme Agrippez-vous ! qui permet de suivre des cours sur l’agro-alimentaire au Québec  : agriculture durable, production animale, fertilisation, hygiène et salubrité alimen- taire, notions sur la gestion et la législation, etc. Cette formation de mise à niveau s’adresse à des professionnels en agroalimentaire ou en environnement d’origine immigrante. D’une durée de 21 semaines (13 de cours théoriques et 8 de stage pratique), la formation vise à mettre à jour ses connaissances et ses compétences en agroalimentaire.
  25. 25. 25zoom sur ... Les 13 semaines de cours théoriques comportent également des sorties en région, des ateliers et des outils susceptibles de faciliter son intégration en emploi ainsi qu’un volet complet d’information sur la société québécoise. À la fin de la formation, le Carrefour BLE accom- pagne l’étudiant dans le processus d’intégration en emploi, pour une durée qui sera définie en fonction des ressources humaines et finan- cières disponibles à ce moment-là. ––www.carrefourble.qc.ca Le Collectif Dans son mandat d’aide à l’établissement en région, le Collectif offre un accompagnement individualisé  : visite socioprofessionnelle des régions, mise en contact avec le réseau de correspondants en région, soutien à l’établissement (logement, école, etc.), soutien technique et financier en cas de déménagement, etc. Des séances d’informa- tion sur la présentation des régions sont organisées régulièrement. Consultez le calendrier des événements à venir sur leur site Internet. ––www.cfiq.ca PROMIS (Promotion Intégration Société Nouvelle) Une équipe de cinq professionnels du Service de la régionalisation de PROMIS accompagne de façon stratégique toute personne intéressée à s’installer en région : informations sur les spécificités du marché du travail et de la vie en région, techniques de recherche d’emploi adap- tées, arrimage entre les offres d’emploi et les profils des candidats, séjour d’exploration professionnel, analyse des besoins de chacun et plan d’action personnel, etc. Des sessions d’informations sur l’emploi dans 14 régions du Québec sont régulièrement proposées. ––www.promis.qc.ca TRAVAILLER EN RÉGION
  26. 26. 26 Panorama de l'emploi au quebec SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Carrefour jeunesse-emploi Abitibi-Est (CJEAE) (Val-d’Or, Malartic, Senneterre) : offre des services pour favoriser l’installa- tion durable et la rétention à long terme des personnes immigrantes s’établissant dans la MRC Vallée-de-l’Or (conseils sur la vie quoti- dienne, soutien dans les démarches administratives, informations sur l’insertion au marché du travail). ––www.cjeae.qc.ca Mouvement de la relève d’Amos-région (MRAR) : offre plusieurs services aux personnes immigrantes tels que : soutien dans recherche d’emploi;soutienadministratif ;découverted’Abitibietactivitéssociales. ––www.mrar.qc.ca BAS-SAINT-LAURENT CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 199 834 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 56,6% ❯❯ Taux de chômage : 8,1% Projet ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement) LeprojetACCORD,pilotéparleministèredesFinancesetdel’Écono- mies’appuiesurdescomitésrégionauxpourdéfinirdespôlesd’excel- lencequicaractérisentchacunedesrégions.Cesaxessontdesactivités dans lesquelles, à travers son réseau d’entreprises, la région souhaite sespécialiser,voiresespécialisedéjà.Ilssontclassésselonunbarème précis :Leader(larégionpeutjouerunrôledepremierplanauniveau national ou international), Associé (la région peut servir de soutien à uneautrerégiondansuncréneauprécis),Émergent(larégionconnaît une forte croissance de ce pôle et pense pouvoir s’affirmer dans un rôle de leader dans le futur) et En évaluation (la région reconnaît un certainpotentiel,maissouhaiteremettreàplustardsonétude). ––www.mdeie.gouv.qc.ca/accord/
  27. 27. 27Panorama de l'emploi au quebec PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Agriculture et forêt ❯❯ Industries manufacturières : aliments, produits en bois, papier ❯❯ Technologies agro-environnementales ❯❯ Écoconstruction ❯❯ Éolien ❯❯ Biotechnologies marines ❯❯ Technologies de l’information ❯❯ Écotourisme ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles et Ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Commerce de gros et de détail ; construction ; énergie éolienne ; fabri- cation de matériel de transport ; fabrication de produits métalliques ; hébergement et restauration ; santé et services sociaux ; services professionnels, scientifiques et techniques ; technologies de l’infor- mation et des communications ; transport et entreposage ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 Ressources en ligne Le Bas-Saint-Laurent, toutes les compétences du monde Pour visionner des vidéos publicitaires valorisant l’embauche de travailleurs étrangers. ––www.competencesmonde.com La Vitrine du Bas-Saint-Laurent Pour une présentation de la région (actualités, marché de l’em- ploi, éducation, immobilier, culture...). ––www.bas-saint-laurent.org Pour consulter des offres d’emplois de la région. ––www.bas-saint-laurent.org/emploi
  28. 28. 28 Panorama de l'emploi au quebec SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup (volet Immigration) (Rivière-du-Loup) : depuis 2003, travaille de façon proactive au développement de l’immigration (accueil et intégration, aide à la recherche d’emploi, services aux entreprises pour l’embauche de travailleurs étrangers et la gestion de la diversité culturelle). ––www.riviereduloup.ca Service d’accueil-immigration de La Matanie (SAIM) : depuis mars 2012, guichet unique favorisant l’installation et l’intégration des nouveaux arrivants (support à la recherche d’emploi, accueil et établis- sement, intégration sociale et professionnelle, organisation d’activités interculturelles, etc.). Il offre des services aux entreprises (référence de candidats, gestion de la diversité culturelle...). ––www.cldmatane.qc.ca 616, avenue Saint-Rédempteur - Matane (Québec) G4W 1L1. Tél. : 418 562-1240, poste 2230 CAPITALE-NATIONALE CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 707 984 hab ❯❯ Taux d’emploi : 64,2% ❯❯ Taux de chômage : 4,9% SECTEURS QUI RECRUTENT Alimentsetboissons ;assurances ;commercededétail ;construction ;héber- gement et restauration ; information, culture et loisirs ; services profession- nels,scientifiquesettechniques ;soinsdesantéetassistancesociale. ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 LIENS UTILES Conférencerégionaledesélus(CRÉ)delaCapitale-Nationale : ––www.crecn.qc.ca Québec International : Agence de développement économique offrant une gamme complète de services d’aide aux entreprises de la région métropolitaine de Québec afin de leur permettre d’atteindre une position compétitive sur les marchés internationaux ––http://quebecinternational.ca
  29. 29. 30 Panorama de l'emploi au quebec Charlevoix international : Agence de développement écono- mique contribuant au développement économique du territoire de Charlevoix et à son rayonnement international. ––http://charlevoixinternational.com Ville de Québec : le site Internet consacre des rubriques spécifiques visant à informer les immigrants des caractéristiques de la ville (coût de la vie, économie, marché du travail, services municipaux, etc.), des démarches à effectuer pour se loger et trouver un emploi, des orga- nismes, associations et institutions de la ville de Québec offrant diffé- rents services aux immigrants. ––www.ville.quebec.qc.ca/immigrants/index.aspx SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Accès Travail Portneuf : offre des services d’aide à l’insertion en emploi dans la MRC de Portneuf, dont un service personnalisé d’ac- cueil et d’intégration destiné aux personnes immigrantes. ––www.accestravailportneuf.com Centre de formation Option-Travail Sainte-Foy : met à disposi- tion des services personnalisés pour les 16-35 ans dont un programme d’accompagnement pour les nouveaux arrivants pour l’adaptation au système scolaire et la réalité du monde du travail. ––www.optioncje.qc.ca Centre multiethnique de Québec : depuis 1960, offre des services d’accueil et d’intégration aux immigrants et réfugiés (informations, conférences, activités interculturelles, aide à la recherche de loge- ment, organisation de la vie quotidienne…). ––www.centremultiethnique.org Centre R.I.R.E. 2000 (Limoilou) : depuis 1996, propose un accom- pagnement des immigrants dans leur intégration socio-profession- nelle (aide à la préparation aux examens pour accéder à l’Ordre des ingénieurs du Québec, des informations sur les métiers et professions réglementés, des ateliers d’employabilité, des cours d’informatique, de comptabilité et de langues, une préparation à l’examen théorique pour le permis de conduire, des programmes d’aide à l’emploi et au stage pour les jeunes...). ––www.r2000.qc.ca
  30. 30. 31Panorama de l'emploi au quebec Chambre de commerce de Québec, outil Emplois- Immigrants.com (Québec) : offre aux employeurs l’accès à la consultation et à l’impression de CV de talents issus de l’immigration et aux nouveaux arrivants la possibilité de mettre en ligne leur CV, qui sera consulté par des entreprises ciblées en recherche de compé- tences diversifiées. ––www.emplois-immigrants.com Charlevoix me voilà : piloté par la MRC de Charlevoix, le site Internet Charlevoix me voilà offre un inventaire des ressources et services disponibles sur le logement, le travail, l’éducation, la santé, etc. Des services spécifiques aux nouveaux résidents y sont notifiés. ––www.charlevoixmevoila.com Comité d’adaptation de la main- d’œuvre pour les personnes immigrantes (CAMO-PI) (Bureau de la région de la Capitale- Nationale et Est du Québec, Québec) : a pour mission d’élaborer une stratégie d’intervention pour accroître l’intégration au marché du travail et assurer le maintien en emploi des personnes immigrantes (veille, analyse, carrefour d’échange et de réflexion...). ––www.camo-pi.qc.ca Ressource en ligne : Québec en tête Guichet unique d’informations et de référencements (ancien- nement 1888  Me Voilà), créé en 2009  et piloté par Québec International, visant à soutenir les entreprises qui recrutent hors Québec et les travailleurs étrangers souhaitant s’établir dans la région. Le site Internet propose également des offres d’emploi sur lesquelles vous pouvez postuler. Un espace conseil interactif vous permet de poser des questions à des agents d’orientation qui vous répondent par clavardage en direct. Québec en tête est une initiative d’Emploi-Québec, du ministère de l’Immigra- tion et des Communautés culturelles, de la Ville de Québec, de Québec International et de la Chambre de commerce et d’indus- trie de Québec. Un incontournable pour les personnes souhai- tant s’établir à Québec ! ––www.quebecentete.com
  31. 31. 32 Panorama de l'emploi au quebec GIT - Club de recherche d’emploi (Les Rivières) : offre des services d’encadrement en petit groupe pour effectuer sa recherche d’emploi (conseils sur les techniques de recherche, le CV, l’entrevue d’embauche, soutien, répertoire d’entreprises, mise à disposition logistique...). ––www.git.qc.ca Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) (bureau de Québec) : depuis 1990, accompagne en emploi les Français établis au Québec ou les étrangers résidant de façon régulière en France (suivi individuel et personnalisé, conseils sur les méthodes de recherche d’emploi, le CV, l’entrevue d’embauche, référencement des bénéficiaires auprès d’entreprises, informations sur les métiers et professions réglementés, mise à disposition logistique, ateliers et conférences...). –– www.ofiicanada.ca Services de Main-d’œuvre l’Appui Inc. (La Malbaie, Baie- Saint-Paul et Beaupré) : offrent aux personnes immigrantes rési- dantes de Charlevoix et à celles qui souhaitent venir s’établir dans la région un service d’aide à l’emploi complet afin de faciliter leur inté- gration sociale et professionnelle. ––www.cje-appui.qc.ca Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travaildeQuébec(SOIIT)(Québec) :metàdispositiondesservices en recherche d’emploi grâce à des partenariats avec des entreprises de la Capitale-Nationale (suivi individuel, orientation scolaire et professionnelle, formation préparatoire à l’emploi, programmes de mentorat...). ––www.soiit.qc.ca Ressource en ligne : Vos projets se mettent en route Un portail d’information très complet sur la région : vie, études, carrières, intégration,affaires. Lesiteoffredenombreuxliensvers des ressources concernant l’emploi dans la région, l’intégration sur le marché du travail, les opportunités d’affaires et de carrières. –– www.centreduquebec.ca
  32. 32. 33Panorama de l'emploi au quebec CENTRE DU QUÉBEC CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 235 005 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 56,4% ❯❯ Taux de chômage : 6,4% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Industrie manufacturière : textile, vêtement, meuble, bois, papier, produits métalliques, machinerie, matériel de transport, électronique, produits de plastique et matériaux composites ❯❯ Agriculture et élevage (production laitière) ❯❯ Transformation alimentaire ❯❯ Textiles techniques ❯❯ Tourisme ––Sources : Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec et ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Commerce de gros et de détail ; hébergement et restauration ; services aux entreprises ; services professionnels, scientifiques et techniques ; services relatifs aux bâtiments ; soins de santé et services sociaux ; transport et entreposage ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Accès Travail (Victoriaville et Drummondville) : offre plusieurs programmes et services spécialisés permettant d’atteindre ses objec- tifs professionnels tels que l’aide à la recherche d’emploi, la gestion de carrière, des stages en entreprise, etc. Les services de Drummondville offrentdesservicesspécifiquespourlesimmigrantsdemoinsde30 ans. ––www.acces-travail.qc.ca
  33. 33. 34 Panorama de l'emploi au quebec CHAUDIÈRE-APPALACHES CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 408 334 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 65,3% ❯❯ Taux de chômage : 4,9% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Agriculture et agroalimentaire ❯❯ Matériaux composites et en plastique, textiles techniques ❯❯ Industrie manufacturière : aliments, produits en bois, produits métalliques, meubles et produits connexes ❯❯ Valorisation du bois dans l’habitat ❯❯ Tourisme ––Sources : Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Commerce de gros ; Fabrication de machines ; finance, assurances, immobilier et location ; hébergement et restauration ; produits en caoutchouc et plastique ; produits métalliques ; services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien ; services professionnels, scientifiques et techniques ; soins de santé et assistance sociale ; transport et entreposage ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud : est un service d’ac- cueiletd’accompagnementdesimmigrantsdanslarecherched´emploi et de logements ; le jumelage-parrainage; le réseautage ; l’aide dans les démarches légales et administratives liées à l´installation. ––http://cjebeauce-sud.com Carrefour jeunesse-emploi de Lotbinière : a pour mandat d’of- frir des services visant à favoriser l’intégration sociale et économique de nouvelles populations, en offrant un support à la recherche d’em- ploi et de logement, au réseautage, à la découverte du milieu. ––www.cjelotbiniere.qc.ca
  34. 34. 35Panorama de l'emploi au quebec Carrefour jeunesse-emploi et travail de rue de la MRC de Bellechasse : pilote le programme « Place aux immigrants » favo- risant la découverte de la région et de son réseau de services et d’entreprises. ––http://cjebellechasse.qc.ca Carrefourjeunesse-emploidelaMRCdeL’Islet :offredesservices de soutien pour l’insertion en emploi des immigrants de la MRC. ––www.cjelislet.qc.ca/fr/immigration.php CÔTE-NORD CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 95 647 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 55,7% ❯❯ Taux de chômage : 5,7% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITES ❯❯ Industrie manufacturière : mines de fer, forêt ❯❯ Transformation : aluminium, hydroélectricité ❯❯ Sciences et technologies marines ––Sources : Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Côte-Nord et ministère des Finances et de l’Économie Ressource en ligne : Trouvez votre espace Vous y trouverez une multitude d’informations sur l’ écono- mie de la région, les possibilités de développement d’affaires, les investissements, le marché de l’emploi, mais aussi sur la vie quotidienne (vie culturelle, santé, services, établissements scolaires, etc.). Des ressources s’adressent spécifiquement aux immigrants qui souhaiteraient s’établir en Côte-Nord avec une présentation d’outils et d’organismes qui pourront vous aider dans la recherche d’emploi et l’installation. ––www.trouvezvotreespace.com
  35. 35. 36 Panorama de l'emploi au quebec SECTEURS QUI RECRUTENT Administration publique ; commerce ; construction ; extraction minière ; finance, assurances, immobilier ; hébergement et restau- ration ; services professionnels, scientifiques et techniques ; services publics ; transport et entreposage ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Centre Emersion : offre des services favorisant l’intégration sur le marché de l’emploi et soutient les personnes des communautés culturelles dans leur intégration sociale et professionnelle ––www.emersion.qc.ca ––Voir les services d’accueil aux nouveaux arrivants des villes de Baie-Comeau (www.ville.baie-comeau.qc.ca) et de Sept-Îles (http://ville.sept-iles.qc.ca), ainsi que les Centres locaux d’emploi (CLE). ESTRIE CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 315 487 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 59,2% ❯❯ Taux de chômage : 6,6% Ressource en ligne : Je suis sherbrookois La Ville de Sherbrooke a mis en place un micro site Internet pour les nouveaux arrivants à Sherbrooke offrant une foule d’infor- mation, de références et d’hyperliens visant non seulement à faciliter l’accueil, l’installation et l’intégration des nouveaux Sherbrookois, mais aussi à faire valoir les nombreux avantages et attraits de la ville. ––www.jesuissherbrookois.ca
  36. 36. 37Panorama de l'emploi au quebec PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Agriculture et production laitière ❯❯ Industrie manufacturière : mines (amiante et magnésium), textile ❯❯ Transformation du caoutchouc, bois et papier ❯❯ Microélectronique de pointe, outillage de précision, informatique ❯❯ Biomédical ❯❯ Bio-industries environnementales ––Sources : Conférence régionale des élus (CRÉ) de l’Estrie et et ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Caoutchouc et plastique ; commerce de détail ; héberge- ment et restauration ; services professionnels, scientifiques et techniques ; soins de santé et assistance sociale ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 Service d’aide aux Néo-Canadiens (SANC) (Sherbrooke) : offre un accompagnement personnalisé pour une démarche de recherche d’emploi afin de familiariser les chercheurs d’emploi à la réalité du milieu du travail au Québec et de s’approprier des techniques efficaces pour y accéder. 530, rue Prospect Sherbrooke J1H 1A8 Téléphone : 819 566 5373 www.sanc-sherbrooke.ca sanc@sanc-sherbrooe.ca Vous avec choisi Sherbrooke… on vous attend!
  37. 37. 38 Panorama de l'emploi au quebec SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Pro-Gestion Estrie (PGE) (Sherbrooke) : depuis 1983, fait la promotion de l’entrepreneuriat, appuie le démarrage et le dévelop- pement d’entreprises, et soutient des habiletés en matière d’adminis- tration, de gestion et de technologies de l’information (soutien aux projets d’affaires des immigrants, informations sur les services dans la région, les ressources et organismes susceptibles d’aider les immi- grants, formation pour comprendre le marché du travail et les valeurs de la société québécoise...). ––www.progestion.qc.ca Service d’aide aux Néo-Canadiens (SANC) (Sherbrooke) : offre un accompagnement personnalisé pour une démarche de recherche d’emploi afin de familiariser les chercheurs d’emploi à la réalité du milieu du travail au Québec et de s’approprier des techniques effi- caces pour y accéder. ––www.sanc-sherbrooke.ca GASPÉSIE ET ILES-DE-LA-MADELEINE CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 92 536 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 45,2% ❯❯ Taux de chômage : 16,7% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Agriculture ❯❯ Pêche ❯❯ Exploitation forestière ❯❯ Éolien ❯❯ Transformation des produits marins ❯❯ Biotechnologies marines ❯❯ Tourisme santé-nature ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) et ministère des Finances et de l’Économie
  38. 38. le seul magazine 100% québec qui vous donne rendez-vous en kiosque, sur abonnement et sur le web ! Vous pouVez Vous procurer québec le mag’ : > en kiosque (mise en vente au québec, en France, en belgique et en suisse) > par abonnement sur : www.quebeclemag.com/abonnement > en version numérique sur : www.relay.com www.quebeclemag.com le mag’ Québec maritimeGRANDS ESPACES, GRANDES ÉMOTIONS T GASPÉSIE CÔTE-NORD ÎLES DE LA MADELEINE Pour des idées de circuits visitez: www.quebecmaritime.ca ©M.Loiselle ©M.Loiselle ©S.Larose 12-NEW:Layout 1 5/12/12 11:01 AM Page 1 nouvelle formule r ê v e r , b o u g e r , r e n c o n t r e r / p r i n t e m p s 2 0 1 3 / 5,95 e le mag’ Québeclemag’N°6 Québeclemag’lemeilleurduquébecprintemps2013 6 canada9,95$ca/BELGIQUE6,95e/SUISSE9,95FS L18020-6-F:5,95€-RD le meilleur du québec Le tour complet des régions touristiques 21 destinations et leurs incontournables Le cahier Culture musique, cinéma, arts : le québec toutes voiles dehors ! le portfolio Architecture et art de vivre dans le Vieux-Montréal
  39. 39. 40 Panorama de l'emploi au quebec SECTEURS QUI RECRUTENT Administration publique ; commerce de détail ; construction ; éduca- tion ; hébergement et restauration ; santé et services sociaux ; trans- port et entreposage ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI MRC de La Haute-Gaspésie (Sainte-Anne-des-Monts) : ––www.hautegaspesie.com Pouvoir des mots Inc. (MRC Côte-de-Gaspé, Gaspé) : ––www.pouvoirdesmots.org Portail jeunesse : ––www.portailjeunesse.ca Rue de la cité (MRC Bonaventure, Bonaventure) : ––www.ruedelacite.org Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CRÉGÎM) : ––www.cre-gim.net LANAUDIÈRE CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 476 941 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 59,6% ❯❯ Taux de chômage : 6,8% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Agro-alimentaire ❯❯ Bioproduits végétaux ❯❯ Industrie manufacturière : papier, bois, métaux, caoutchouc, matière en plastique ❯❯ Production de composants métalliques et de meubles ❯❯ Construction résidentielle et commerciale ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) et ministère des Finances et de l’Économie
  40. 40. 41Panorama de l'emploi au quebec SECTEURS QUI RECRUTENT Alimentsetboissons ;commerce ;construction ;finance,assurances,immo- bilier et location ; produits métalliques ; services aux entreprises ; services professionnels, scientifiques et techniques ; soins de santé et services sociaux ;tourisme,hébergementetrestauration ;transportetentreposage ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 LIENS UTILES Répertoire Lanaudière : répertoire d’entreprises et d’organismes œuvrant dans tous les secteurs (agro-alimentaire, culture, économie, éducation, santé...). ––www.repertoirelanaudiere.qc.ca Régionautravail :sitedédiéauxressourceshumainespourlescher- cheurs d’emploi et les employeurs de Terrebonne et de Mascouche. Utile pour connaître les secteurs porteurs d’activités et les entreprises présentes sur le territoire. ––www.regionautravail.com SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Carrefour jeunesse-emploi de Montcalm (Sainte-Julienne) : est un service de placement (emploi et ou stage), d’accompagnement et de suivi offert aux travailleurs immigrants de 18 à 35 ans ainsi qu’aux entreprises dans le cadre du projet Immigr’Action ––www.cjemontcalm.qc.ca Perspectivesnouvelles(Joliette) :proposedesservicesauxchercheurs d’emploi de la région Lanaudière, plus spécifiquement aux personnes de 45 ansetplus,auxpersonnesimmigrantesetauxminoritésvisibles. ––www.laclef-perspectives.com LAURENTIDES CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 555 614 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 62,7% ❯❯ Taux de chômage : 6,2%
  41. 41. 42 Panorama de l'emploi au quebec PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Transformation du bois et de produits alimentaires ❯❯ Aéronautique (Bombardier, Bell Helicopter, Messier-Dowty, Mecachrome, Turboméca, Pratt & Whitney, entre autres) ❯❯ Technologie du transport terrestre ❯❯ Récréotourisme et villégiature ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Aérospatiale ; commerce de détail et de gros ; fabrication d’aliments et de mets préparés ; santé et services sociaux ; services professionnels, scienti- fiquesettechniques ;tourisme(hébergement,restauration,cultureetloisirs) ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Centre d’intégration en emploi Laurentides (CIE) (Saint- Jérôme) : depuis 1984, il accompagne les chercheurs d’emploi dans leurs démarches d’intégration socioprofessionnelle. Il a notamment développé une expertise spécifique auprès des nouveaux arrivants, auxquels il offre des services sur tout le territoire des Laurentides. ––www.cielaurentides.com Laurentides économique. Division Laurentides Immigration (Mirabel) : offre un service d’Immigration économique avec un accompagnement dans les démarches de recrutement de travailleurs spécialisés à l’étranger; un accueil et accompagnement personnalisés aux immigrants en prospection au Québec ; une aide technique aux entreprises d’accueil aux immigrants des Laurentides. ––www.laurentidesinternational.com Investissement Laurentides : Le site Investissements Laurentides, piloté par le Centre local de développement (CLD) des Pays-d’en-Haut, accueille et informe les entrepreneurs et investisseurs de l’extérieur qui seraient intéressés à implanter leur entreprise sur le territoire. ––www.investissementlaurentides.com Conférence régionale des élus de Laurentides : ––www.crelaurentides.qc.ca
  42. 42. Découvrez d'autres témoignages sur www.immigrantquebec.com 44 VladimirDe nombreuses opportunités et services en région ––Ukraine, soudeur Je suis arrivé d’Ukraine avec ma femme en juin 2012 et nous sommes tous les deux résidents permanents au Québec. Immigrer au Canada signifiait pour nous de vivre une nouvelle vie dans un environnement plus sécuritaire qu’en Ukraine. Nous vivons actuellement à New Richmond, en Gaspésie. Le choix de nous installer en région était un critère important pour nous. D’une partnousavionstrèsenvied’êtreaucœurdelanatureetpuisilyaaussi beaucoup plus de services et de possibilités offertes aux immigrants. C’était aussi une volonté de nous fondre très rapidement à la société québécoise. Le processus d’intégration en région va beaucoup plus vite qu’à Montréal par exemple où tu auras plutôt tendance à te rapprocher des immigrants de la même nationalité que toi. Un travail trouvé par Internet depuis l’Ukraine En Ukraine, je travaillais dans le domaine de la publicité et du marketing et j’ai aussi un diplôme dans le domaine juridique. Mais j’ai également une expérience comme soudeur dans la construction de navires. Ça s’est avéré être déterminant dans notre projet d’immigration au Québec car c’est un métier recherché donc j’ai ainsi pu bénéficier du processus d’immigration simplifiée. Ensuite, après avoir reçu une réponse positive de la part des autorités canadiennes d’immigration, je me suis mis à chercher un poste de soudeur au Québec sur Internet depuis l’Ukraine. J’ai trouvé plusieurs offres d’emploi sur le site Internet d’Emploi-Québec. Puis, j’ai rapidement eu une réponse positive et un entretien par Skype dans uneentreprisedeconstructiondetourséoliennesenGaspésie.Avecma femme, nous avions également suivi des cours intensifs de français en Ukraine pour pouvoir nous intégrer le plus rapidement possible.
  43. 43. Témoignage 45 Une fois arrivé au Québec, il a fallu que j’obtienne un certificat de qualification en soudage pour valider mes compétences. Maintenant,j’aimeraisaussireprendremesétudes,avoirdesdiplômes pour maitriser de nouveaux outils et évoluer sur des postes différents. Un environnement de travail sécuritaire Pour moi, la plus grosse différence au travail entre le Québec et l’Ukraine se situe au niveau du salaire. Par exemple, le salaire minimum au Québec est 5 fois plus élevé qu’en Ukraine ! Etpuisici,notammentdansmondomained’activité,onfaitbeaucoup plus attention au niveau de la sécurité et de la santé au travail. En Ukraine, le port du masque ou de protections n’est pas toujours respecté… Tout ce qu’il faut en région pour s’épanouir Je conseillerais aux nouveaux arrivants de jeter un coup d’œil à ce qui se passe en région au Québec. Il y a beaucoup d’opportunités, moins de stress et de nombreux organismes pour nous aider à nous intégrer. Dans notre cas, la Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la- Madeline (CRÉGIM) nous a beaucoup aidés dans la recherche d’un logement et pour suivre des cours de français. Beaucoup de mes amis qui vivent à Montréal pensent qu’il n’y a rien à faire en Gaspésie. C’est faux ! Il y a tout ce qu’il faut pour s’épanouir et les paysages sont vraiment magnifiques. L’idéal est aussi de trouver un emploi avant d’arriver au Québec. C’est tout à fait possible en passant par Internet.
  44. 44. 46 Panorama de l'emploi au quebec LAVAL CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 409 718 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 62,9% ❯❯ Taux de chômage : 6,5% LAVAL TECHNOPOLE Elle relève le défi du développement de Laval depuis sa création en 1995 et offre de nombreux services aux entreprises lavalloises afin de les soutenir dans leur cheminement d’affaires. Les entreprises sont établies dans l’un des pôles suivants : le Biopôle, le e-Pôle, l’Agro- pôle, le pôle récréotourisme et le Pôle industriel. Il existe plusieurs services, aux missions bien différentes, mais couvrant globalement tous les besoins des entreprises : immobilier, coordination avec le Gouvernement et la municipalité, suivi de l’installation, forma- tion, soutien stratégique aux entreprises connaissant des difficultés, financement, aide gouvernementale, recherche de partenaires stra- tégiques, représentation à l’international, stratégie d’exportation, accueil des acheteurs, missions commerciales, etc. ––Site : www.lavaltechnopole.com CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DE LAVAL :UN MODÈLE UNIQUE Le CLD de Laval est en étroite collaboration avec la Conférence régio- nale des élus de Laval, qui en a la direction, et la Technopole Laval où s’administrent ses services. Au cœur du territoire et des acteurs locaux, le centre propose un service sur mesure aux entrepreneurs pour leur implantation et leur plan d’affaires. Le service de la mobilité interna- tionale favorise l’emploi de travailleurs immigrants déjà présents à Laval ou encore à l’étranger pour répondre aux besoins spécifiques et exigeants des employeurs. ––www.cldlaval.com
  45. 45. 47Panorama de l'emploi au quebec PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Industries manufacturières ❯❯ Production et transformation agroalimentaire ❯❯ Biotechnologie ❯❯ Sciences de l’information ❯❯ Laboratoires pharmaceutiques ❯❯ Services ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles (MICC) et ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Commercededétailetdegros ;construction ;fabricationd’alimentset de boissons ; fabrication de machines ; fabrication de produits métal- liques ; finance et assurance ; hébergement et restauration ; matériel de transport ; santé et services sociaux ; services professionnels, scien- tifiques et techniques ; technologies de l’information ; transport ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI La Conférence régionale des élus (CRÉ) de Laval, la Ville de Laval et les acteurs du développement social et économique du terri- toire, créent une synergie commune pour attirer les immigrants à Laval et favoriser leur intégration professionnelle. ––Conférence régionale des élus (CRÉ) de Laval : www.crelaval.qc.ca ––Ville de Laval : www.ville.laval.qc.ca Carrefour d’Intercultures de Laval (CIL) : depuis 1990, accueille, oriente et accompagne les nouveaux arrivants et les personnes immi- grantes dans leur processus d’intégration (programme d’alternance formation-emploi, soutien scolaire, francisation...). ––www.carrefourintercultures.com Perspective Carrière : depuis 1989, offre des services-conseils en transition de carrière et recherche d’emploi (compréhension du marché du travail, club de recherche, rencontres individuelles avec un conseiller, ateliers de groupe, etc.) ––www.perspectivecarriere.ca
  46. 46. 48 Panorama de l'emploi au quebec MAURICIE CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 263 269 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 46,4% ❯❯ Taux de chômage : 10,3% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Secteur manufacturier : industrie du bois, industrie des pâtes et papiers, métallurgie ❯❯ Meubles ❯❯ Énergie ❯❯ Hydrogène ❯❯ Transformation des métaux ❯❯ Tourisme ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministère des Finances et de l’Économie SECTEURS QUI RECRUTENT Construction ; fabrications de produits métalliques ; hébergement et restauration ; matériel de transport ; santé et services sociaux ; services professionnels, scientifiques et techniques ; technologies de l’infor- mation ; transport ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Stratégie Carrière (Trois-Rivières) : depuis 1998, favorise l’inté- gration socioprofessionnelle des individus. Un service spécifique est offert aux immigrants : informations sur le marché du travail, aide à la recherche d’emploi et programme de familiarisation de la culture québécoise au travail. ––www.strategiecarriere.com Conférence régionale des élus de la Mauricie : ––www.cre-mauricie.qc.ca
  47. 47. 49Panorama de l'emploi au quebec MONTÉRÉGIE CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 1 456 743 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 64,8% ❯❯ Taux de chômage : 5,9% PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Agroalimentaire ❯❯ Bioalimentaire et biotechnologie ❯❯ Technologies de matériel de transport et logistique ❯❯ Transformation des métaux ❯❯ Tourisme, loisirs ––Sources : ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministère des Finances et de l’Économie SERVICES SPÉCIFIQUES AUX IMMIGRANTS Agglomération de Longueuil Maison internationale de la Rive Sud (Brossard) : depuis 1975, favorise l’intégration des personnes immigrantes et réfugiées sur la Rive-Sud (accueil et aide à l’établissement, francisation, employabilité, assermentation, clinique d’impôts...). ––www.mirs.qc.ca Services et formation aux immigrants en Montérégie (SFIM) (Saint-Hubert) : favorise l’intégration socioéconomique des nouveaux arrivants dans la société québécoise par l’insertion profes- sionnelle (intégration en emploi, information scolaire et profession- nelle, formation, ateliers thématiques...). ––www.sfim.qc.ca Montérégie Est Espace Carrière : l’organisme accompagne, de façon individuelle et en groupe, les nouveaux arrivants et les personnes immigrantes afin de favoriser leur adaptation au marché du travail maskoutain. ––www.espacecarriere.org
  48. 48. 50 Panorama de l'emploi au quebec Forum-2020  (Saint-Hyacinthe) : consortium formé de la Ville de Saint-Hyacinthe, de la MRC des Maskoutains, de la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains, de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, du Centre de Santé et des Services sociaux Richelieu-Yamaska, du Centre local de développement Les Maskoutains et du Cégep de St-Hyacinthe, le Forum-2020 vise à dynamiser le déve- loppement démographique dans la MRC des Maskoutains au moyen  de l’immigration (recherche de logement, inscription scolaire, séances d’informations sur les services offerts par la région...). ––www.forum-2020.qc.ca Service l’ANCRE, Corporation Droit à l’emploi (Saint-Jean- sur-Richelieu) : Le service L’ANCRE vise à permettre aux nouveaux arrivants d’acquérir une meilleure connaissance du fonctionnement du marché du travail québécois, connaître les entreprises du milieu, identifier et valider une cible professionnelle réaliste et réalisable à court terme, connaître et appliquer des stratégies de recherche d’em- ploi adaptées aux exigences des employeurs québécois et bénéficier d’un réseau de contacts. ––http://www.droitalemploi.ca L’Orienthèque, corporation de services d’aide à l’emploi (Sorel- Tracy) :offredesservicesspécifiquesd’orientationetderecherched’em- ploi aux habitants développés en fonction des besoins et de la réalité de la région (services spécifiques pour les nouveaux arrivants et services aux entreprises pour recruter une main-d’œuvre immigrante). ––www.orientheque.ca Service l’ENVOL, Carrefour jeunesse-emploi de la Vallée- du-Richelieu (Mont-Saint-Hilaire, Chambly, Saint-Basile-le- Grand) : L’Envol a pour mission la démystification du système québé- cois et de ses rouages auprès des personnes immigrantes, mais aussi la Ressource en ligne : Immigration régionale Le site, piloté par la Conférence régionale des élus (CRÉ) Montérégie Est, donne des renseignements aux nouveaux arri- vants sur les organismes et les ressources pouvant les aider dans leur intégration socio-professionnelle. L’information est dispo- nible en français, en anglais et en espagnol. ––www.immigrationmonteregie-est.org
  49. 49. 51Panorama de l'emploi au quebec démystification de l’image de l’immigrant (diplômes, compétences et acquis) auprès des employeurs. Le projet vise aussi à concerter les diffé- rents intervenants du milieu afin d’assister les nouveaux arrivants dans leur insertion socioprofessionnelle et les encourager à se maintenir en région par une vie sociale agréable et des emplois stables répondant à leurs besoins. ––www.cjevr.com Solidarité ethnique régionale de la Yamaska (SERY) (Granby) : offre un accueil et favorise l’intégration des familles et des personnes immigrantes dans les cinq premières années de leur arrivée au Québec (intégration scolaire, aide à l’emploi, francisation...). ––www.sery-granby.org Vallée du Haut-Saint-Laurent Centre de recherche d’emploi du Sud-Ouest (CRESO) (Salaberry- de-Valleyfield) : aide les chercheurs de plus de 17 ans à se trouver rapi- dement un emploi correspondant à leurs aspirations (services aux immi- grants pour la recherche d’emploi et aux entreprises pour la pré-sélection decandidatsimmigrants,lesinformationssurlessubventionsspécifiques...). ––www.creso.osbl.ca AUTRES LIENS UTILES Tourisme Montérégie : ––www.tourisme-monteregie.qc.ca Conférence régionale des élus (CRÉ) de Longueuil : ––www.credelongueuil.org Conférence régionale des élus (CRÉ) de Vallée du-Haut-Saint-Laurent : ––www.crevhsl.org Conférence régionale des élus (CRÉ) Montérégie Est : ––www.monteregie-est.org MONTRÉAL CARTE D’IDENTITÉ ❯❯ Population : 1 981 672 hab. ❯❯ Taux d’emploi : 58,9 % ❯❯ Taux de chômage : 10%
  50. 50. 52 Panorama de l'emploi au quebec PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉS ❯❯ Finances et assurances ❯❯ Aérospatial ❯❯ Technologies de l’information ❯❯ Pharmaceutique ❯❯ Biotechnologies ❯❯ Santé ❯❯ Transports ❯❯ Multimédia et jeux vidéos ❯❯ Textile ❯❯ Tourisme, hébergement, loisirs SECTEURS QUI RECRUTENT Construction ; fabrication (aliments, machines, matériel de trans- port, produits informatiques et électroniques, produits métalliques) ; finance et assurances ; information, culture et loisir (édition de logi- ciel, conception de systèmes informatiques, traitement et héberge- ment de données, télécommunications) ; santé et assistance sociale ; services professionnels, scientifiques et techniques ––Source : Jobboom, Les carrières d’avenir 2013 SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI Les Carrefours jeunesse-emploi (CJE) de l’Île de Montréal se montrent très dynamiques dans l’accueil et l’accompagnement de la clientèle immigrante. Si vous avez moins de 35 ans, n’hésitez pas à utili- ser leurs services. Pour trouver un CJE près de chez vous, consultez le site du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec. ––www.rcjeq.org Accueil aux immigrants de l’Est de Montréal : depuis 1986, aide à l’insertion socio-économique des immigrants et des minorités visibles (counselling, ateliers d’information sur l’emploi...). ––www.aiemont.com Alpa(AccueilLiaisonpourArrivants) :proposedepuisplusde25 ans des services gratuits, tant individuels que collectifs, que ce soit pour l'ins- tallation dans la vie quotidienne ou l'insertion sur le marché du travail. Les clubs de recherche d’emploi permettent de connaître les méthodes dynamiques de recherche d’emploi, refaire son CV, préparer son entrevue d’embauche, etc. Alpa offre aussi l’apprentissage de la langue française,
  51. 51. 53Panorama de l'emploi au quebec la recherche de logement et le soutien aux démarches administratives. Il a aussi un mandat du ministère chargé de l’immigration pour favoriser l’installation et l’emploi en région. ––http://alpaong.com Alliancepourl’accueiletl’intégrationdesimmigrant-es(ALAC) : depuis 1983, vouée à l’éducation et à la promotion sociale, culturelle et économique, elle vise l’intégration des différentes collectivités ethnocul- turelles de Montréal. Cette intégration est axée sur trois domaines essen- tiels : cours de langues, insertion à l’emploi et intervention sociale. ––www.alac.qc.ca Carrefour BLE (Bio Local Emploi) : depuis 10 ans, a pour mission l’insertion en emploi de professionnels immigrants dans les secteurs de l’agroalimentaire et de l’environnement. Ses services s’articulent autour du programme Agrippez-vous !, qui propose une formation qualifiante de mise à jour des connaissances sur l’agro-alimentaire au Québec, et du programme Cap sur les régions qui offre un accompa- gnement aux personnes souhaitant travailler hors de Montréal. ––www.carrefourble.qc.ca Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants (CANA) : depuis 1979, offre des services d’accueil et d’orientation pour les nouveaux immi- grants (séances d’informations sur la vie quotidienne, démarches vers l’emploi, cours de français et d’anglais, activités socio-culturelles...). ––http://cana.site.koumbit.net CARI St-Laurent : offre une grande gamme d’activités pour aider les immigrants à créer de nouveaux réseaux et à participer pleinement à une société québécoise pluraliste (services « Famille et rapprochement interculturel », « Francisation », « Emploi » et « Éducation populaire »). ––www.cari.qc.ca Centre d’action socio-communautaire de Montréal : Services aux personnes socio-économiquement défavorisées provenant des commu- nautés ethnoculturelles (accompagnement en vue de la recherche d’un emploi ou d’un retour aux études, activités de préparation au marché du travail, aide à la réorientation professionnelle). ––http://cascmontreal.ca Centre des femmes de Montréal : offre un service d’employabilité pour les femmes nouvelles arrivantes sans emploi (aide à la recherche, counselling individuel, simulation d’entrevues d’embauche, etc. ––www.centredesfemmesdemtl.org
  52. 52. 54 Panorama de l'emploi au quebec Centre d’intégration multi-services de l’Ouest de l’Île (CIMOI) : depuis 1993, travaille dans le domaine de l’intégration et de l’aide aux nouveaux arrivants (renseignements sur le marché de l’emploi, méthodologie de recherche...). ––www.cimoi.com Centre Génération Emploi : a pour mission première la préparation etl’intégrationenemploidespersonnesimmigrantes,desmembresdes communautés ethnoculturelles et des minorités visibles, ainsi que des jeunes et des femmes du Grand Montréal (informations sur le marché du travail, méthodologie de recherche, mentorat et parrainage...). ––www.generationemploi.org Centre social d’aide aux immigrants (CSAI) : accompagne les nouveaux arrivants dans leurs démarches d’intégration et favorise le rapprochement interculturel (counselling individuel, atelier de forma- tion à la recherche d’emploi, cours d’informatique...). ––www.centrecsai.org CITIM (Clef pour l’intégration au travail des immigrants) : offre un service d’aide à l’insertion sur le marché du travail pour les nouveaux arrivants permanents ou temporaires, notamment par des ateliers intensifs de recherche d’emploi en groupe (CV, entrevue d’embauche, techniques de recherche...). Il propose un accompagnement spécifique aux personnes ayant obtenu un diplôme d’ingénieur dans leur pays d’origine souhaitant exercer la profession d’ingénieur au Québec. ––www.citim.org CLAM (Carrefour de liaison et d’aide multi-ethnique) : offre aux immigrants des services afin de contribuer à leur intégration et à leur adaptation à la société québécoise, avec notamment un service indivi- duel avec un conseiller en emploi, des ateliers de méthode dynamique de recherche d’emploi, des séances d’information sur le marché travail. ––www.leclam.ca Le Collectif : depuis 1983, favorise l’intégration des personnes immi- grantes à la société québécoise et offre un service d’aide à l’emploi adapté à leurs besoins : techniques de recherche, préparation aux entrevues, diagnostic professionnel, atelier de connaissance de la société québécoise, etc. Le Collectif, de par son engagement histo- rique, est également un porte-parole des femmes immigrantes. Il a aussi pour objectifs de favoriser la régionalisation de l’immigration. ––www.cfiq.ca
  53. 53. le talent le succès Qui cultive récolte
  54. 54. 56 Panorama de l'emploi au quebec Objectif Emploi et Filière Employabilité : depuis 1993, offre des services d’intégration dans la société québécoise. Le programme d’inté- gration en emploi propose des informations sur le marché du travail, les méthodes de recherche d’emploi, la mise en place d’un plan d’action... ––www.oe2.ca Fondation Ressources Jeunesse (FRJ) : depuis 1979, axe son intervention sur l’insertion des jeunes adultes au marché du travail. Aujourd’hui, la FRJ poursuit sa mission : développer l’employabilité des jeunes adultes et les aider à s’intégrer de façon durable au marché du travail. Pour réaliser sa mission, la FRJ propose différentes activités gratuites aux jeunes de 18 à 35 ans : des ateliers participatifs sur des outils liés à la recherche d’emploi (LinkedIn, le réseautage, la prospection télépho- nique, le CV, l’entrevue …) ; des programmes de recherche d’emploi motivants ; des conférences inspirantes dispensées par des profes- sionnels bénévoles investis dans la relève En plus de fournir des techniques de recherche d’emploi, ces activités sont un lieu d’échange et de réseautage pour les participants. ––www.frj.qc.ca Forum économique de Verdun : propose le service Action travail pour immigrants à Verdun (ACTIVER) dont la mission est de faciliter l’insertion des personnes issues de l’immigration au marché du travail par l’accompagnement, le partage de réseaux et la promotion de leurs compétences auprès des employeurs. ––www.forumeconomiqueverdun.com Hirondelle, services d’accueil et d’intégration des immi- grants : depuis 1979, offre des services personnalisés d’accueil et d’intégration pour les nouveaux arrivants au Québec et démontre à la société d’accueil tous les avantages liés à la diversité des cultures et des expériences. ––www.hirondelle.qc.ca Impulsion-Travail : depuis 1984, œuvre au développement de l’em- ployabilité des adultes (informations sur le marché du travail, tech- niques de recherche d’emploi, ateliers informatiques...). ––www.impulsion-travail.com La Maisonnée (Service d’aide et de liaison pour immigrants) : depuis 1979, offre des services collectifs et individuels reliés à l’accueil et à l’établissement des nouveaux résidents, à leur employabilité et
  55. 55. 57Panorama de l'emploi au quebec leur insertion en emploi, pour favoriser l’exercice de la citoyenneté et de la participation civique et le développement des réseaux sociaux. ––www.lamaisonneeinc.org Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) (bureau de Montréal) :  depuis 1990,accompagne en l’emploi les Français établis au Québec ou des étrangers résidant de façon régulière en France (suivi individuel et personnalisé, conseils sur les méthodes de recherche d’emploi, le CV, l’entrevue d’embauche, réfé- rencement des bénéficiaires auprès d’entreprises, informations sur les métiers et professions réglementés, mise à disposition logistique, ateliers et conférences…). ––www.ofiicanada.ca PROMIS (Promotion Intégration Société Nouvelle) : depuis 1988, favorise l’intégration des personnes immigrantes et réfugiées et aide à défendre leurs droits. Les services sont offerts dans de nombreuses langues autour de l’intégration, l’éducation, l’emploi, la régionalisation et l’hébergement. Il propose un accueil aux nouveaux Montréal International : un allié dans l’attraction des travailleurs qualifiés et l’obtention de la résidence permanente Créé en 1996, Montréal International (MI) est un organisme sans but lucratif issu d’un partenariat public-privé. Sa mission est de contribuer au développement économique du Montréal métro- politain et d’accroître son rayonnement international. MI a comme mandats d’attirer dans la région montréalaise des inves- tissements étrangers, des organisations internationales et de la main-d’œuvre étrangère qualifiée, ainsi que de promouvoir l’en- vironnement concurrentiel et international du Grand Montréal. Son site Internet met à disposition une foule de renseignements sur les avantages de vivre et travailler dans le Grand Montréal. L’équipe de Montréal International offre des séances d’infor- mation aux employeurs qui souhaiteraient en savoir plus sur la résidence permanente et les possibilités pour leurs travailleurs temporaires de s’établir durablement au Québec. ––www.montrealinternational.com ––Pour la résidence permanente : www.residencepermanente.ca

×