Conférence Régionale «Le District Sanitaire en Afrique:
Bilan et Perspectives, 25 ans après la Déclaration de
Harare »
Méd...
Dans quel contexte?
 Etat prestataire et Régulateur : Système essentiellement public
 Acteurs: Publics, associatifs et p...
Quelle approche d’emploi?
 Exclusivement, des jeunes médecins dans les CS associatifs
 Appui aux jeunes médecins en dema...
Quels sont les résultats?
 4 centres de santé de FMG: 6 médecins installés
 2 médecins installés en solo dans une commun...
Quels sont les résultats?
 A Conakry: 14 centres de santé associatifs et confessionnels en
réseau
 Les services offerts ...
Quels sont les résultats?
 Création d’un curriculum de formation en médecine de famille: 8
médecins pour la première prom...
Quels paquet de services/soins couverts par les
centres/médecins
 Prise en charge holistique des pathologies neuropsychia...
Quelle valeur ajoutée?
 Contribue à dépasser un niveau d’insatisfaction des usagers.
 Favorise un premier échelon mieux ...
Conclusion: partenariat public-privé pour une finalité
sociale
Médicalisation première ligne_Abdoulaye Sow
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Médicalisation première ligne_Abdoulaye Sow

262 vues

Publié le

Abdoulaye Sow (39ième CIPS) a aussi présenté le travail de réseau spécifique à la ville de Conakry où l’on peut voir comment le paquet d’activité a été étendu à de nouveaux besoins en matière de santé mentale, de lutte contre les violences sexuelles et de réponse aadaptée au suivi des épileptiques.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
262
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Médicalisation première ligne_Abdoulaye Sow

  1. 1. Conférence Régionale «Le District Sanitaire en Afrique: Bilan et Perspectives, 25 ans après la Déclaration de Harare » Médicalisation de la première ligne de soins en Guinée: Implication des centres de santé associatifs Dakar, Sénégal, du 21 au 23 Octobre 2013 SOW Abdoulaye, Médecin-directeur de FMG
  2. 2. Dans quel contexte?  Etat prestataire et Régulateur : Système essentiellement public  Acteurs: Publics, associatifs et privés lucratifs, confessionnels et informels  Aucun système d’assurance : CNSS peu efficace, mutuelles de santé timides  Première ligne: Pas de médecins (sauf grandes villes): ATS et infirmiers  En 2013: 1303 jeunes médecins fraichement sortis  Années 90 : initiatives privées « centres de santé associatifs »
  3. 3. Quelle approche d’emploi?  Exclusivement, des jeunes médecins dans les CS associatifs  Appui aux jeunes médecins en demande d’installation  Formation pratique avant et après installation: stages, mise en réseau  Un grenier de médecins (médecins réservistes): encadrement
  4. 4. Quels sont les résultats?  4 centres de santé de FMG: 6 médecins installés  2 médecins installés en solo dans une commune rurale: mis en réseau  Une plate-forme d’échanges de médecins rural/urbain : regard croisé des pratiques  Animation d’un réseau d’échanges nord sud: jumellage
  5. 5. Quels sont les résultats?  A Conakry: 14 centres de santé associatifs et confessionnels en réseau  Les services offerts intégrés dans le système local de santé. Les médecins:  Participent aux instances du service public  Participent aux JNV et d’autres actions du service public  Fournissent des rapports mensuels et hebdomadaires  Contribuent à l’élaboration du plan de développement local
  6. 6. Quels sont les résultats?  Création d’un curriculum de formation en médecine de famille: 8 médecins pour la première promotion  Projet d’installation de 5 médecins généralistes privés communautaires à partir de 2013 sur le modèle de SANTE SUD
  7. 7. Quels paquet de services/soins couverts par les centres/médecins  Prise en charge holistique des pathologies neuropsychiatriques  Soins aux patients VIH: ARV, visite à domicile, activités de réduction d’ impact  Encadrement des associations et ONG locales  Initiation avec les communautés des projets locaux
  8. 8. Quelle valeur ajoutée?  Contribue à dépasser un niveau d’insatisfaction des usagers.  Favorise un premier échelon mieux qualifié et fort et réduit la référence  Contribue au meilleur fonctionnement des hôpitaux encombrés  Plus d’initiatives sociales: Promotion des mutuelles de santé  Favorise l’intégration des programmes verticaux  Système d’informations sanitaires mieux utilisé
  9. 9. Conclusion: partenariat public-privé pour une finalité sociale

×