Les différents visages
des SYstèmes LOcaux de Santé
(SYLOS)
Foro Gaston Piatan & Youssoufa Hassana, MPH 2012-13
Avec la co...
Objectifs
Général: Contribuer à la réflexion sur les formes
émergentes des systèmes locaux de santé (les « districts »)
an...
Méthode
Analyse basée sur la théorie

Population de
responsabilité définie

Tendances

Système intégré
Soins centrés sur l...
Méthode
 Matériel
Présentations (powerpoint) sur analyse
« SYLOS» réalisées par les participants de la
Maîtrise en Santé ...
Résultats
Matériel
 69 présentations / 35 pays / 3 continents
Urbain
14%

Amérique,
1
Asie, 8
Rural
35%

Afrique, 59

Urb...
Résultats: Population de responsabilité
 Pop moyenne/SYLOS rural >> 245.395 hab.

 Pop moyenne /SYLOS urbain >> 168.329 ...
Résultats: Ressources humaines
 Majorité des pays >> 1ère ligne gérée par
paramédicaux, en majorité dans le secteur publi...
Résultats: Utilisation des services
 Faible utilisation des services curatifs (services publics) dans
presque tous les SY...
Résultats: Public vs Privé
 Plupart des SYLOS >> pluralistes, services privés formels
et informels, à but lucratif pour l...
Résultats: Public vs Privé
 Services privés de 1er ligne >> souvent médicalisés;
plateaux techniques parfois équivalents ...
Résultats: Qualité des soins
 Système d’information parcellaire >> pas d’indicateurs de
qualité des soins
 Faible utilis...
Résultats: Intégration du SYLOS
 Chevauchements et lacunes rapportés dans tous les
SYLOS
 Absence d’intégration du privé...
Résultats: Pilotage / Stewardship
 Nombre et composition de l’équipe de pilotage (Equipe
Cadre) très variable >> 5 à 30 m...
Résultats: Participation communautaire
 Trois formes de « participation » dominent:
 Contribution financière par les com...
Discussion: SYLOS théorique vs observé
« Génotype » (ce qui devrait être)

« Phénotype » (ce qui est)

Population de respo...
Discussion: SYLOS théorique vs observé
« Génotype »

« Phénotype »

+/Offre de soins qui couvre les soins curatifs Soins p...
Discussion: SYLOS théorique vs observé
« Génotype »

« Phénotype »

Un « PILOTE » "à la tête" du SYLOS:

« Pilote » souven...
Conclusion
 Les SYLOS sont aujourd’hui en pleine mutation
 Besoin de tirer les leçons des limites des modalités actuelle...
MERCI
DE VOTRE ATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sylos conférence_Foro Gaston Piatan et Youssoufa Hassana

347 vues

Publié le

Foro Gaston Piatan et Youssoufa Hassana (MPH 1213) en collaboration avec Catherine Lucet et Bart Criel présentent l’analyse des formes émergentes en 2013 de systèmes locaux de santé ou encore de districts de santé en Afrique Sub-Saharienne. Ils iidentifient des formes émergentes d’organisation et de gestion des Développer, établissent une typologie des « SYLOS » et enfin enrichissent ‘théorie’ sur les « SYLOS ».

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
347
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • « lady healthvisitor  »  en Birmanie« clinicalofficer» en région anglophone« microscopistes » en RDC (en zone d’hyper endémicité de trypanosomiase)« assistants médicaux » au Mali
  • Sylos conférence_Foro Gaston Piatan et Youssoufa Hassana

    1. 1. Les différents visages des SYstèmes LOcaux de Santé (SYLOS) Foro Gaston Piatan & Youssoufa Hassana, MPH 2012-13 Avec la collaboration de Catherine Lucet et de Bart Criel, IMT Anvers Dakar, le 21 octobre 2013
    2. 2. Objectifs Général: Contribuer à la réflexion sur les formes émergentes des systèmes locaux de santé (les « districts ») anno 2013 1. Identifier des 2. Développer une 3. Identifier des formes émergentes typologie des éléments pour d’organisation et de « SYLOS » anno enrichir notre gestion des 2013 ‘théorie’ sur les « SYLOS» « SYLOS » 2
    3. 3. Méthode Analyse basée sur la théorie Population de responsabilité définie Tendances Système intégré Soins centrés sur le patient Similitudes Participation pop Contrastes Pilote / Steward Quelle pop de responsabilité? Quelle qualité? Quel niveau d’intégration du système? Quelle forme de participation? Quel pilote? Comment fait-il? Enrichissement de notre « théorie » sur les SYLOS 3
    4. 4. Méthode  Matériel Présentations (powerpoint) sur analyse « SYLOS» réalisées par les participants de la Maîtrise en Santé Publique de l’IMT d’Anvers, cohortes 2011-12 et 2012-13 Commentaires écrits par le personnel enseignant  Collecte des données Grille d’analyse pré-testée 4
    5. 5. Résultats Matériel  69 présentations / 35 pays / 3 continents Urbain 14% Amérique, 1 Asie, 8 Rural 35% Afrique, 59 Urbanorural 51%  20 présentations exclues car ne décrivant que leur programme  La majorité des professionnels de santé travaillant dans des programmes verticaux éprouve des grandes difficultés à décrire le fonctionnement d’un SYLOS de leur pays 5
    6. 6. Résultats: Population de responsabilité  Pop moyenne/SYLOS rural >> 245.395 hab.  Pop moyenne /SYLOS urbain >> 168.329 hab.  SYLOS les plus peuplés (>500.000 hab.) en Inde, au Mali et au Mozambique  Population de responsabilité de < 50.000 habitants: Cameroun, Tunisie, Colombie  Non maîtrise des données démographiques, surtout en milieu urbain 6
    7. 7. Résultats: Ressources humaines  Majorité des pays >> 1ère ligne gérée par paramédicaux, en majorité dans le secteur public  Ratio personnel/population meilleur en milieu urbain qu’en milieu rural (1 méd./2.881 hab. urbain contre 1 méd./ 77.396 hab. rural)  Dénominations du personnel presque identiques entre pays mais grande variabilité des descriptions de tâches  Médicalisation 1ère ligne: pays à revenu moyen++, urbanisation ++, privatisation ++ 7
    8. 8. Résultats: Utilisation des services  Faible utilisation des services curatifs (services publics) dans presque tous les SYLOS (< 0,5 contact/hab./an) contrastant avec couvertures élevées des services préventifs (programmatiques)  3 principales barrières évoquées: géographique (rural++), financière, culturelle  Médicalisation de 1ère ligne pas toujours effet sur l’utilisation: cfr. plusieurs SYLOS d’Afrique de l’Ouest et à Madagascar (0,20 à 0,30 contact/an) 8
    9. 9. Résultats: Public vs Privé  Plupart des SYLOS >> pluralistes, services privés formels et informels, à but lucratif pour la majorité  Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire , Madagascar, Mali, RDC, Tunisie >> services privés 2 à 3 fois plus nombreux que ceux publics en zone urbaine  Très peu d’informations disponibles (entre autre sur l’utilisation des services) malgré l’importance relative des acteurs privés 9
    10. 10. Résultats: Public vs Privé  Services privés de 1er ligne >> souvent médicalisés; plateaux techniques parfois équivalents à ceux de 2ème ligne, sans population de responsabilité définie  Certains hôpitaux de référence sont privés - surtout confessionnels ou ONG 10
    11. 11. Résultats: Qualité des soins  Système d’information parcellaire >> pas d’indicateurs de qualité des soins  Faible utilisation (des services publics) >> indicateur indirect d’une qualité médiocre de l’offre publique?  Faible réactivité des SYLOS fortement critiquée, culture bureaucratique, notion de soins centrés sur le patient quasi absente  Continuité des soins, en particulier chroniques >> faible par manque des ressources humaines ou par faible disponibilité des médicaments 11
    12. 12. Résultats: Intégration du SYLOS  Chevauchements et lacunes rapportés dans tous les SYLOS  Absence d’intégration du privé; ils sont pour la plupart exclus des systèmes d’information sanitaire (et leur utilisation n’est donc pas « captée ») 12
    13. 13. Résultats: Pilotage / Stewardship  Nombre et composition de l’équipe de pilotage (Equipe Cadre) très variable >> 5 à 30 mais quasi exclusivement des techniciens de santé  Rôles cités le plus souvent: gestion des services et des ressources, planification, supervision, formation, prestatio ns cliniques  Rôles cités plus rarement : suivi et évaluation, information, coordination intersectorielle  Pertinence et rationalité de l’information produite mises en cause  Incapacité de l’équipe de pilotage à coordonner l’action des différents acteurs 13
    14. 14. Résultats: Participation communautaire  Trois formes de « participation » dominent:  Contribution financière par les communautés  Participation aux interventions de santé  Gestion comptable par des représentants  Dans la grande majorité des cas, la participation communautaire vue de façon « instrumentale »: un moyen pour réaliser des objectifs techniques définis par les professionnels de santé 14
    15. 15. Discussion: SYLOS théorique vs observé « Génotype » (ce qui devrait être) « Phénotype » (ce qui est) Population de responsabilité avec laquelle les professionnels de santé s'engagent dans une relation dans le temps +/Notion de population de responsabilité souvent présente mais peu de notion d’engagement Au moins 2 échelons de soins: - un premier niveau (professionnel) de soins avec personnel polyvalent qui offre un paquet de soins essentiels - un deuxième niveau plus spécialisé qui offre une réponse plus technique aux problèmes ne pouvant pas être pris en charge à la première ligne + Les échelons sont décrits au niveau du système public Mais faiblesse des taux d’utilisation, problèmes d’accessibilité et de qualité des soins (faible réactivité, soins peu ou pas centrés sur le patient, etc.) Plus-value d’un médecin en 1ère ligne pas claire Quelles pistes pour offrir à la population accès à un service de qualité? 15
    16. 16. Discussion: SYLOS théorique vs observé « Génotype » « Phénotype » +/Offre de soins qui couvre les soins curatifs Soins promotionnels peu décrits mais aussi les soins préventifs et Soins préventifs parfois pris en charge par des promotionnels programmes verticaux sans intégration (médecins travaillant dans les services verticaux souvent incapables de décrire leur SYLOS) Relation de dialogue entre services et population qui participe aux prises de décision +/Relations souvent figées, qui laissent peu de place aux populations Quelle approche à la participation communautaire? Approche utilitariste versus logique sociopolitique de cogestion et de démocratisation? 16
    17. 17. Discussion: SYLOS théorique vs observé « Génotype » « Phénotype » Un « PILOTE » "à la tête" du SYLOS: « Pilote » souvent présent mais peu effectif: - - - - qui structure, régule et coordonne l'action des différents intervenants qui établit un équilibre contextuel entre planification de haut en bas et planification de bas en haut qui coordonne l'action médicale avec l'action d'autres secteurs (services sociaux, agriculture, hygiène et assainissement, transport et communication, éducation, etc.) qui forme/encadre/appuie les différents acteurs de santé sur son « territoire » - Manque de coordination des différents acteurs - Système de santé peu réactif aux besoins des populations - Système public de santé isolé des autres acteurs de santé mais souvent aussi des autres secteurs Quel pilotage pour un SYLOS fort et intégrateur? 17
    18. 18. Conclusion  Les SYLOS sont aujourd’hui en pleine mutation  Besoin de tirer les leçons des limites des modalités actuelles d’organisation des SYLOS  Les SYLOS doivent relever le défi de l’agenda de couverture universelle 18
    19. 19. MERCI DE VOTRE ATTENTION

    ×