Tamsirt 5 imqimen udmawanen (les pronoms personnels)

990 vues

Publié le

Tamsirt 5 imqimen udmawanen (les pronoms personnels)

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
990
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tamsirt 5 imqimen udmawanen (les pronoms personnels)

  1. 1. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 11. Introduction : Le pronom personnel amazigh est, dans la phrase, un mot indépendant ou rattaché à un verbe, à unnom, à une préposition ou à un autre constituant de la phrase… Quand il est indépendant on parle depronom personnel libre et on l’écrit seul détaché des autres éléments de la phrase : D irgazen amnutni. Quand le pronom est rattaché à un élément de la phrase, on dit qu’il en est un affixe : mlalen-ten.Un pronom personnel affixe peut être affixe d’un nom, d’un verbe ou d’une préposition mais il peut parfoisêtre affixe d’un présentatif, d’un élément prédicatif ou encore d’un interpellatif, d’un interrogatif ou d’unadverbe. On rattache un tel pronom à l’élément dont il est affixe par un trait d’union.1.1 Quelques exemples de pronoms personnels1. Dans la phrase « Nekk d amazi$ ». Le pronom personnel “nekk” est un mot isolé. Il est un pronompersonnel indépendant.2. Dans la phrase « Tiḥbulin, tefka-tent i warrac », le pronom personnel “tent” est un affixe du verbe efk(donner) conjugué à la 3eme personne du singulier féminin du prétérit simple. Dans cette phrase lepronom représente le complément d’objet direct du verbe. On dira dans ce cas que « tent » est unpronom personnel direct et affixe du verbe.3. Dans la phrase : « Fki$-asen ad swen » le pronom personnel “asen” est aussi un affixe du verbe efkconjugué à la 1ere personne du singulier du prétérit simple. Et il représente dans la phrase le complémentd’objet indirect du verbe. On dira dans ce cas que « asen » est un pronom personnel indirect et affixe duverbe. 4. Dans la phrase : « ssenzen At M*end akal-nsen », le pronom personnel “nsen ”, est un affixe du nomakal. Il a la valeur d’un pronom possessif. On dira dans ce cas que « nsen » est un pronom possessifaffixe du nom.5. Dans la phrase : « Muqlem sdat-wen ammar uguren » le pronom personnel “wen” est un affixe de lapréposition sdat. On dira alors dans ce cas que « wen » est un pronom personnel affixe et complémentde préposition.6. Dans la phrase interrogative : D acu-tt ? le pronom personnel direct « tt » est rattaché à l’interrogatifacu. Il est ici un pronom personnel direct affixe de l’interrogatif « acu ».7. Dans la phrase « mazal-am ayyur ad tedduḍ d tislit », le pronom personnel indirect « am » est rattachéau prédicatif « mazal ». Il est un ici pronom personnel affixe de prédicatif.8. Dans la phrase : seg zik-nsen d imcumen, le pronom personnel « nsen » est rattaché à un adverbe detemps. Dans cette phrase, le pronom personnel direct « nsen » est un affixe de l’adverbe zik9. Dans l’expression « ttxil-m » le pronom personnel « -m » est rattaché à l’interpellatif ttxil. Il dans cecas un pronom personnel direct affixe de l’interpellatif « ttxil ».10. Dans les deux phrases suivantes « Kifkif-iten deg tmussni » et « Mazal-ik meẓẓiyeḍ » les pronomspersonnels directs -iten et -ik sont des affixes des prédicatifs kifkif et mazal. Chacun d’eux est rattachéau prédicatif dont il est affixe par un trait d’union.11. Dans les deux expressions « aql-aɣ » et « ha-tent-an » les pronoms personnels indirects a$ et tentsont respectivement rattachés aux présentatifs « aql » utilisé pour les 1ère et 2ème (du singulier et dupluriel, du masculin et du féminin) et « ha » utilisé pour la 3ème personne (du singulier et du pluriel, dumasculin et du féminin). Les pronoms a$ et tent sont ici affixes de présentatifs.© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  2. 2. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 21.2 Notions de personne, de genre et de nombre A tout pronom personnel on associe les notions de personne, de genre et de nombre. On distinguetrois personnes : Personne Définition Exemple 1ère personne correspond à celui qui parle. Nekk 2ème personne correspond à celui à qui on parle. Kenwi 3ème personne correspond à celui dont on parle. Nettat Pour chacune de ces « Personnes » : première, deuxième et troisième, on distingue deux nombres :le singulier et le Pluriel. Le singulier renvoi au nombre « un » ou « seul ». Quant au pluriel il exprime unnombre plus grand que un, c’est à dire « plusieurs » Cela donne six combinaisons : (personne, nombre) Combinaison ( personne, Nombre ) Exemple 1 La 1ere personne du Singulier Nekk 2 La 2eme personne du Singulier Kecc 3 La 3ème personne du Singulier Nettat 4 La 1ère personne du Pluriel Nekkenti 5 La 2ème personne du Pluriel Kenwi 6 La 3ème personne du Pluriel Nutenti Pour toute combinaison (personne, nombre), on distingue deux genres : le Masculin et le Féminin.Tout pronom personnel est ainsi défini par un triplet (personne, genre, nombre). Ce qui donne en principedouze combinaisons possibles car les triplets {1, 2, 3} x {Singulier, Pluriel} x {Masculin, Féminin} sonten nombre de 3 x 2 x 2 = 12. Mais en réalité, il y a 11 pronoms personnels indépendants, 10 pronomspersonnels affixes directs et 9 pronoms personnels affixes indirects. Il y a 10 pronoms personnelspossessifs et autant de pronoms personnels affixes de préposition. Ce qui s’explique par :1. La première personne du singulier exprime (toujours) en même temps le masculin et le féminin : - Le pronom personnel indépendant nekk représente aussi bien le masculin que le féminin. - Le pronom personnel (direct et indirect ) iyi qui correspond à la première personne du singulier représente aussi bien le masculin que le féminin. - Le pronom possessif iw (inu) affixe du nom représente aussi bien le masculin que le féminin. - Le pronom personnel i affixe de préposition représente aussi bien le masculin que le féminin.2. Le pronom personnel (direct et indirect ) a$ qui correspond à la première personne du pluriel nemarque pas la différence entre le masculin et le féminin.3. Le pronom personnel indirect as confond le masculin et le féminin de la 3ème personne du singulier.2. Les pronoms personnels indépendantsEn Kabyle, les onze pronoms personnels indépendants sont : Personne Pronom Prononciation Moi Nekk [ Nekk ] Toi ( Masculin ) Kecc [ Kečč ] Toi ( Féminin ) Kemm [ Kemm ] Lui Netta [ Neääa ] Elle Nettat [ Neääat ] Nous ( Masculin) Nekni [ Nekni / Nek°ni ] Nous ( Féminin ) Nekkenti [ Nekkenti / Nekk°enti ] Vous ( Masculin) Kunwi [ Kunwi / Kenwi / k°enwi ] Vous ( Féminin ) Kunnemti [ kunnemti / k(k°)ennemti ] Eux Nutni [ Nutni ] Elles Nutenti [ Nutenti ]© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  3. 3. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 3RemarquesCertains pronoms ont des variantes locales. Les pronoms indépendants nekk, kecc et kemm ont desvariantes longues : nekkini, keccini, kemmini ou encore nekki, kemmi, kecci. Pour la premièrepersonne du pluriel, c’est la prononciation qui oppose les variantes {[ nek°ni ] , [ nekk°enti ]} et {[ nekni], [ nekkenti ]}. Il en est de même pour les variantes phonétiques des pronoms kenwi, kennemti. Cettevariation ne pose pas de problèmes à l’écrit puisque l’orthographe ignore la prononciation labiovélariséeQuant à la troisième personne du pluriel, on a pour nutni deux autres variantes : nuhni et nitni et pour leféminin nutenti, on a les variantes féminines nitenti / nuhenti.Règle d’Orthographe : Le pronom personnel indépendant doit s’écrire seul.3. Pronoms personnels affixes du verbe3.1 : Les pronoms personnels directs Quand le pronom personnel représente un complément d’objet direct du verbe, on le dit pronompersonnel direct. Il est alors affixe du verbe auquel il sera rattaché par un trait d’union Exemple :ẓran-ten. Les pronoms personnels directs sont : Personne Pronom Exemple Prononciation 1e per. Singulier iyi Ad iyi-ẓren [ Ad yi-ẓren ] 2e per. Sing. Masc k Ad k-ẓren [ A keẓren ] 2e per. Sing. Fém kem Ad kem-ẓren [ A km-eẓren ] 3e per. Sing. Masc t Ad t-ẓren [ A teẓren ] 3e per. Sing. Fém tt Ad tt-ẓren [ A ää-eẓren ] 1e per. du pluriel a$ Ad a$-ẓren [ A a$-eẓren ] e 2 per. Plur. Masc ken Ad ken-ẓren [ A k°n-eẓren ] 2e per. Plur Fémi kent Ad kent-ẓren [ A k°ent-eẓren ] 3e per. Plur. Masc ten Ad ten-ẓren [ A tn-eẓren ] 3e per. Plur. Fém tent Ad tent-ẓren [ A tent-eẓren ]Quand ils se placent après le verbe et que le verbe conjugué se termine par un indice de personne (ẓriɣ,teẓriḍ, ẓran, ẓrant ) les pronoms personnels directs sont strictement les mêmes que ceux du précédanttableau comme le montre le tableau suivant : Personne Pronom Avant verbe Après verbe 1e per. Singulier iyi Ad iyi-ẓren ẓran-iyi 2e per. Sing. Masc k Ad k-ẓren ẓran-k 2e per. Sing. Fém kem Ad kem-ẓren ẓran-kem 3e per. Sing. Masc t Ad t-ẓren ẓran-t 3e per. Sing. Fém tt Ad tt-ẓren ẓran-tt 1e per. Du pluriel aɣ Ad aɣ-ẓren ẓran-aɣ 2e per. Plur. Masc ken Ad ken-ẓren ẓran-ken 2e per. Plur Fémi kent Ad kent-ẓren ẓran-kent 3e per. Plur. Masc Ten Ad ten-ẓren ẓran-ten 3e per. Plur. Fém Tent Ad tent-ẓren ẓren-tent3.2 Position des pronoms personnels directs par rapport au verbe Les pronoms personnels directs se placent avant le verbe quand celui-ci est précédé par des particulescomme : ad, ur, la, ar, ay, ara et awer comme le montre les exemples suivants :© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  4. 4. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 4 Particule Exemples Aspect Ad Ad tt-yawi neɣad tt-yerr Aoriste simple Ur Ur ten-yefki ur ten-yessenz Prétérit négatif La La kem-ttnadint Aoriste intensif Aṛju ar t-yels ad iban ma hraw Aoriste simple Ar Ggal ar ten-yewwi ? Prétérit simple Yeggul ar ken-yawi Aoriste simple Iṛuḥ d ilem, ar ken-yawi, ala ! Aoriste simple Particule Exemples Aspect Tabrat, d netta ay tt-yuran Participe simple Ay Timellalin, iḍelli ay tent-necca. Prétérit simple S axxam-is ay k-yewwi. Prétérit simple Tabrat, d netta ara tt-yarun Participe simple Ara I wedllis, melmi ara t-yaru ? Aoriste simple Awer Awer kem-laqbent tezzyiwin Aoriste simple Ara Tabrat, d netta ara tt-yarun Participe simple I wedllis, melmi ara t-yaru ? Aoriste simpleLes pronoms personnels directs se placent après le verbe dans tous les autres cas cest-à-dire quand leverbe n’est précédé par aucune particule ou s’il est précédé par une particule autre que ad, ur, la, ar, ay,ara, awer. En voici quelques exemples : Sans particule wwin-ten s axxam sensen-ten Ma Steqsi ɣef tebrat ma yura-tt Neɣ Wissen tabrat, ma ɣran-tt neɣ cerrgen-tt Alamma Ur ttnekkaren ɣef yimensi alamma ccan-t Ziɣ Ziɣ tewwiḍ-ten ! Amzun Arraw-ik, ma regmen-k amzun nɣan-k !3.3 Les pronoms directs : ik, ikem, it, itt, iken, ikent, iten, itent :Un exemple. Le pronom personnel direct ten dans les exemples : (1) kkse$-ten, tekkseê-ten, tekksem-ten, kksen-tendevient iten dans : (2) kkes-iten, yekkes-iten, tekkes-iten, nekkes-itenMais ne change pas dans : (3) ttu-ten, yettu-ten, tettu-ten, nettu-tenDans les exemples de la ligne (1) le verbe conjugué se termine par une consonne qui représente l’indicede la personne qui accomplit l’action :Verbe conjugué Kkse$ tekkseê tekksem TekksemtConsonne finale ɣ ḍ m tPersonne 1e Sing 2e Sing 2e Pl. Mas 2e Pl. Mas© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  5. 5. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 5Dans les exemples de la ligne (3) le verbe conjugué se termine par une voyelle mais dans les exemplesde la ligne (2) le verbe conjugué se termine par la dernière consonne radicale ( s ) du verbe kkes. Dansce cas le pronom direct ten devient iten. En observant les exemples des deux tableaux suivants : Tablea Exemples avec les pronoms personnels directs : u1 k, kem, t, tt, ken, kent, ten, tent Aspect Prétérit Impératif Person. 3e Sing. Mas 1e Singulier 3e Pluriel 2e Singulier e 1 Sg. Yettu-iyi Kksen-iyi Ttu-iyi 2e Sg. M Yettu-k Kkse$-k Kksen-k 2e Sg. F Yettu-kem Kkse$-kem Kksen-kem 3e Sg. M Yettu-t Kkse$-t Kksen-t Ttu-t 3e Sg. F. Yettu-tt Kkse$-tt Kksen-tt Ttu-tt 1e Plur Yettu-aɣ Kksen-aɣ Ttu-aɣ 2e Pl. M Yettu-ken Kkse$-ken Kksen-ken e 2 Pl F. Yettu-kent Kkse$-kent Kksen-kent 3e Pl. M Yettu-ten Kkse$-ten Kksen-ten Ttu-ten e 3 Pl. F Yettu-tent Kkse$-tent Kksen-tent Ttu-tent Tableau Exemples avec les pronoms personnels directs : 2 ik, kem, it, itt, iken, ikent, iten, itent Aspect Prétérit Impératif Person. 3e Sing. Mas 3e Sing Fem 1e Pluriel 2e Singulier e 1 Sg. Yekkes-iyi tekkes-iyi Kkes-iyi 2e Sg. M Yekkes-ik tekkes-ik Nekkes-ik 2e Sg. F Yekkes-ikem tekkes-ikem Nekkes-ikem 3e Sg. M Yekkes-it tekkes-it Nekkes-it Kkes-it 3e Sg. F. Yekkes-itt tekkes-itt Nekkes-itt Kkes-itt 1e Plur Yekkes-aɣ tekkes-aɣ Kkes-aɣ 2e Pl. M Yekkes-iken tekkes-iken Nekkes-iken 2e Plr F. Yekkes-ikent tekkes-ikent Nekkes-ikent 3e Pl. M Yekkes-iten tekkes-iten Nekkes-iten Kkes-iten 3e Pl. F Yekkes-itent tekkes-itent Nekkes-itent Kkes-itentOn constate que, lorsque le verbe est conjugué à la 3ème personne du singulier (masculin et féminin) ouà la 1ère personne du pluriel ( masculin et féminin ) du prétérit ou encore à la 2ème personne du singulierde l’impératif et qu’il se termine par une consonne et que le pronom indirect se place après le verbe,les pronoms personnels directs des 2e et 3e personnes deviennent : ik, ikem, it, itt, iken, ikent, iten,itent. Et remarquera que dans ce cas le verbe se termine par une consonne radicale (qui fait partie de laracine du verbe). On peut donc résumer la règle d’utilisation des pronoms directs avec le « i » initial par : Règle à retenir : On utilise la forme {ik, ikem, it, itt, iken, ikent, iten, itent} des pronoms personnels directs si, et seulement si : 1. L’affixe se place après le verbe. 2. Le verbe conjugué se termine par une consonne radicale.© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  6. 6. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 6Et le tableau suivant indique en détail pour toutes les situations les pronoms directs correspondants. On utilise la forme { k, kem, t, tt, ken, kent, ten, tent } des pronoms personnels directs dans les cas suivants 1 Quand le pronom se placent avant le verbe Toujours Quand le pronom se placent après le verbe et si : Le verbe se Termine par Personne Aspect 2 { a, i, u } Toutes les personnes Tous 3 ɣ 1ère pers. du singulier 4 ḍ 2èrme pers. du singulier Prétérit 5 m 2èrme pers. du Plur Masc et 6 mt 2ème pers. du Plur. Fém. Aoriste 7 n 3èrme pers. du Plur Masc. 8 nt 3ème pers. du Plur. Fém On utilise la forme { ik, ikem, it, itt, iken, ikent, iten, itent } des pronoms personnels directs des 2e et 3e personnes dans les cas suivants Le verbe se Termine par Personne Aspect 1 3ème pers. du singulier Prétérit 2 Consonne radicale 1ère perso. du pluriel Prétérit 3 2ème pers. du singulier Impératif3.5 Prononciation de certains pronoms directs3.5.1 - Quand les deux pronoms personnels iyi et aɣ se placent après un verbe conjugué qui se terminepar une voyelle, ils se prononcent respectivement [ yi ] et [ yaɣ]. Par exemple, on lira : [.yerna-yi ] et [yerna-ya$ ] mais on écrira : yerna-iyi et yerna-a$.3.5.2 - Dans les pronoms personnels directs : k, kem, ken, kent, la consonne k est occlusive.3.6 Pronoms personnels indirectsQuand un pronom personnel représente un complément d’objet indirect du verbe ( par exemple nni$-asen ) on dit qu’il est un pronom indirect. Les pronoms personnels indirects sont : Personne Nekk kecc kemm Netta / nettat Pronom iyi ak am as Personne Nekni (Nekkenti) kenwi kennemti nutni Nutenti Pronom aɣ awen awent asen asent© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  7. 7. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 7Les pronoms personnels indirects sont toujours des affixes du verbe comme dans les exemples dutableau suivant : Personne Pronom Exemple Prononciation e 1 pers. du Singulier Iyi Yekkes-iyi [ yekks-iyi ] 2e pers Sing. Mas ak Yekkes-ak [ yekks-ak ] e 2 pers. Sing. Fém am Yekkes-am [ yekks-am ] 3e pers. Sing. Mas as Yekkes-as [ yekks-as ] 3e pers. Sing. Fém 1e pers. du pluriel aɣ Yekkes-aɣ [ yekks-aɣ] e 2 pers. Plur. Mas awen Yekkes-awen [ yekks-awen ] 2e pers. Plur Fém awent Yekkes-awent [ yekks-ak°ent ] e 3 pers. Plur. Mas asen Yekkes-asen [ yekks-asen ] 3e pers. Plur. Fém asent Yekkes-asent [ yekks-asent ]Remarque : Les pronoms personnels iyi et aɣ correspondant à la 1ère personne (du singulier et dupluriel) sont à la fois directs et indirects comme on le montrent les exemples suivants :Pronom indirect : yekkes-iyi idrimen / yekkes-aɣidrimenPronom direct : yekkes-iyi seg terbaɛt / yekkes-aɣ seg terbaɛt.3.7 Position des pronoms indirects par rapport au verbe : La position des pronoms personnels indirects par rapport au verbe est exactement la même que pourles pronoms directs. Les pronoms personnels indirects se placent avant le verbe quand celui-ci estprécédé par l’une des particules : ad, ur, la, ar, ay, ara, awer. Prenons quelques : « ad as-yini » « d nettaay as-yennan », « ur as-yenni ara », « la am-yeqqar », « azekka ara as-yini », « awer as-terbeḥ », « ggalar as-tenniḍ… ». Les pronoms personnels indirects se placent après le verbe dans tous les autres cas cest-à-direquand il (le verbe) n’est précédé par aucune particule ou s’il est précédé par une particule autre que ad,ur, la, ar, ay, ara, awer. Quelques exemples : Sans particule Yura-as deg tebrat, yenna-as Ma Steqsi ma tebra-as tawla Neɣ Wissen ma yeqbel neɣ yugi-as Alamma Ad aṛjuɣ alamma tenniḍ-as Ziɣ Ziɣ tenna-as ! Amzun ma uran-as amzun nnan-as ! Règle : Comme tous les affixes du verbe, les prénoms personnels indirects se placent AVANT le verbe conjugué s’il est précédé par l’une de ces particules : ad, ur, la, ar, ay, ara, awer. Ils se placent APRES le verbe dans tout autre cas.3.8 Prononciations des pronoms personnels indirectsQuand le pronom indirect se place après le verbe : Les pronoms personnels indirects commencent presque tous par la voyelle a (sauf iyi). Quand lepronom indirect se place après un verbe conjugué qui se termine par une voyelle (a,.i, u) on le prononceen intercalant la semi-voyelle « y » entre la voyelle finale du verbe conjugué et la voyelle initiale dupronom : [.aru-yasen ], [.tefka-yam ], [ awi-yas ], [ nefka-yawen ], [yenna-yak] mais évidemment, on n’entiendra pas compte dans l’écriture puisque ce n’est qu’un phénomène phonétique sans importance© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  8. 8. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 8phonologique ou grammaticale et on doit écrire dans ces exemples : aru-asen, tefka-am, awi-as, nefka-awen , yenna-ak Règle Règle d’écriture Règle de prononciation Schéma Verbe + ( - ) + pronom Verbe + y + pronom Exemple Yerra-asen Yerra-yasenRègle de prononciation du pronom personnel « iyi »Quant le pronom personnel iyi se place après un verbe conjugué qui se termine par une voyelle, la règlede prononciation est décrite par le schéma qui suit : Règle Règle d’écriture Règle de prononciation Schéma Verbe + ( - ) + iyi [ Verbe ] + yi Exemple Yerra-iyi Yerra-yi Le tableau suivant décrit la prononciation des pronoms personnels indirects quand ils se placent aprèsle verbe et selon que le verbe conjugué se termine par une voyelle ou par une consonne : Ecrire Prononcer Ecrire Prononcer Yekkes-iyi [ yekkes-iyi ] Yefsi-iyi [ yefsi-yi ] Yekkes-ak [ yekkes-ak ] Yefsi-ak [ yefsi-yak ] Yekkes-am [ yekkes-am ] Yefsi-am [ yefsi-yam ] Yekkes-as [ yekkes-as ] Yefsi-as [ yefsi-yas ] Yekkes-aɣ [ yekkes-aɣ Yefsi-aɣ [ yefsi-yaɣ ] Yekkes-awen [ yekkes-awen ] Yefsi-awen [ yefsi-yawen ] Yekkes-awent [ yekkes-akent ] Yefsi-awent [ yefsi-yawent ] Yekkes-asen [ yekkes-asen ] Yefsi-asen [ yefsi-yasen ] Yekkes-asent [ yekkes-asent ] Yefsi-asent [ yefsi-yasent ]Quand le pronom indirect se place avant le verbe :Pour décrire les prononciations des pronoms personnels indirects quand ils se placent avant le verbe,observons par exemple les deux pronoms iyi et as qui seront affixes du verbe « efk » précédé par lesparticules ad, ur, ar, ay, ara, awer dans les exemples suivants : Ecriture Prononciations Complète Abrégées Ad as-yefk [ ad as-yefk ] [ a s-yefk ] Ur as-yefki ara [ ur as-yefki yara ] [ ur s-yefk ara ] [ ur as-yefk ara ] [ u s-yefk ara ] La as-yettafk [ la s-yettak ] [ a s-yettak ] Ar as-yefk [ ar s-yefk ] [ ar s-yefk ] Ay as-yefka [ i yas-yefka ] [ i s-yefka ] Ara as-yefk [ ara s-yefk ] [ a s-yefk ] Awer as-yefk [ awr as-yefk ] [ awr es-yefk ]© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  9. 9. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 9On reprend les mêmes exemples avec le pronom indirect iyi : Ecriture Prononciations Complètes Abrégées Ad iyi-yefk [ ad i-yefk ] [ ur yi-fki yara ] [ ur yi-fk ara ] Ur iyi-yefki ara [ ur iyi-fk ara ] [ u yi-fk ara ] La iyi-yettafk [ la yi-ttak ] [ a yi-ttak ] Ar iyi-yefk [ ar yi-fk ] Ay iyi-yefka [ i yi-fka ] Ara iyi-yefk [ ara yi-fk ] [ a yi-fk ] Awer iyi-yefk [ awer yi-fk ] Quand le verbe conjugué est précédé par ur, ar, ay, ara, awer on intercale assez souvent la spirante [d ] entre la particule et le pronom personnel indirect. Exemple, on dit souvent [ ur d as-yuri ] [ la d as-yettawi ], [ i d as-yuran ], [ ay d as-yura ], [ ara d as-yaru ] et on dira presque toujours [ ar d as-yaru ].Remarques :- Le pronom personnel correspondant à la deuxième personne du pluriel masculin noté awent seprononce généralement [ ak°ent ] avec un k spirant et labiovélarisé. La notation awent est motivée par lesouci de cohérence grammaticale puisque le masculin correspondant est awen et que le passage auféminin se fait en ajoutant (à l’écrit) un t final.- La transcription des pronoms directs ne change pas en fonction de leur position par rapport au verbe.Quand le pronom indirect se place après on écrit par exemple efk-as mais quand il se place avant leverbe on écrit aussi ad as-yefk et non a s-yefk. Avant le verbe on écrit ad as-yini et après le verbe onécrit aussi yenna-as et non : yenna-yas. En effet si on considère toutes ces variations phonétiquescomme des variantes à part entière du pronom personnel indirect on comptera pour le même pronom(as) trois variantes : { as, s, yas } et ainsi avec toutes « variantes » cela donneraient 25 pronomsindirects alors qu’en fait ils ne sont que neuf ! Mieux vaut donc une notation canonique simplifiée puisqueles réalisations phonétiques effectives sont obéissent à de très simples règles de prononciation faciles àmémoriser sans avoir besoin à encombrer l’orthographe.Règle d’orthographe :- Les pronoms personnels indirects affixes du verbe sont TOUJOURS rattachés au verbeconjugué par un trait d’union.- La transcription des pronoms personnels indirects ne change pas en fonction de la position parrapport au verbe et ni en fonction de leur voisinage vocalique ou consonantique.3.9 Ordre d’affixation des pronoms directs et indirects : Un affixe du verbe peut être un pronom direct, un pronom indirect ou une particule de direction : awi-t,awi-as, awi-d. Quand le verbe a un seul affixe, le problème de la disposition ne se pose pas et à l’écrit larègle consiste simplement à rattacher l’affixe au verbe par un trait d’union. Quand le verbe a deux ou troisaffixes la règle de disposition des affixes est la suivante : Le pronom indirect se place avant le pronom direct Le pronom personnel se place avant la particule de directionCette règle permet de décrire, pour toutes les situations possibles, la disposition correspondante des affixes. Si lesaffixes sont après le verbe Disposition Exemple verbe–( Pron. indirect )–( Pron. direct ) Efk-as-t verbe–( Pron. indirect )–( Particule de direction ) Efk-as-d verbe–( Pron. direct )–( Particule de direction ) Efk-it-id verbe–( Pron. indirect )–( Pron. direct )–(Part. de direction) Efk-as-t-id© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  10. 10. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 10Quand les affixes sont avant le verbe Disposition Exemple (Pron. indirect)–(Pron. direct)–verbe Ad as-t-yefk (Pron. indirect )–( Part. de direction )–verbe Ad as-d-yefk (Pron. direct)–(Parti. de direction)–verbe Ad t-id- yefk (Pn. indirect)–(Pn. direct)–(P. de Direction)–verbe Ad as-t-id-yefk4. Pronoms personnels affixes du nom4.1 Pronoms possessifs.Les pronoms personnels affixes du nom ont la valeur de pronoms possessifs : axxam-nsen. Cespronoms se placent toujours après le nom auquel ils sont rattachés par un trait d’union. Les pronomspossessifs du Kabyle sont : Pronom Libre Pronom Exemple 1e pers. du Singulier -iw Axxam-iw 2e pers Sing. Mas -ik Axxam-ik e 2 pers. Sing. Fém -im Axxam-im e 3 pers. Sing -is Axxam-is 1e pers. du pluriel -nne$ Axxam-nne$ 1e pers. du pluriel -nte$ Axxam-nte$ 2e pers. Plur. Mas -nwen Axxam-nwen 2e pers. Plur Fém -nwent Axxam-nwent e 3 pers. Plur. Mas -nsen Axxam-nsen e 3 pers. Plur. Fém -nsent Axxam-nsentQuand le nom se termine par une voyelle (a, i,u) les pronoms possessifs iw, ik, im, is affixes seprononcent de deux façons possibles qui correspondent à deux variantes régionales. L’une consiste àsupprimer la voyelle i et prononcer à [ w ], [ k ], [ m ], [ s ] et l’autre consiste à ajoutert la semi-voyelley et prononcer [.yiw ], [ yik ], [ yim ], [ yis ] comme dans les exemples du tableau suivant : Personne Ecriture Prononciations e 1 pers. du Singulier Tasa-iw Tasa-w Tasa-yiw 2e pers Sing. Mas Tasa-ik Tasa-k Tasa-yik 2e pers. Sing. Fém Tasa-im Tasa-m Tasa-yim 3e pers. du Singulier Tasa-is Tasa-is Tasa-yis 1e pers. Plur. Masc Tasa-nne$ Tasa-nne$ Tasa-nne$ e 1 pers. Plur pluriel Tasa-nte$ Tasa-nte$ Tasa-nte$ e 2 pers. Plur. Masc Tasa-nwen Tasa-nwen Tasa-nwen e 2 pers. Plur. Fém Tasa-nwent Tasa-nwent Tasa-nwent 3e pers. Plur. Mas Tasa-nsen Tasa-nsen Tasa-nsen 3e pers. Plur. Fém Tasa-nsent Tasa-nsent Tasa-nsent Mais évidement on n’en tiendra strictement pas compte à l’écrit. On peut prononcer [ tasa-m ], [asefru-k ], [ tili-w ] et on peut prononcer aussi [ tasa-yim ], [ asefru-yik ], [ tili-yiw ] mais on doitnécessairement écrire : ( tasa-im) , ( asefru-ik ) et ( tili-iw).© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  11. 11. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 11Remarque : C’est par cohérence grammaticale que nous notons le pronom personnel de la deuxièmepersonne du pluriel féminin « nwent » mais dans la pratique courante il est généralement prononcé [nk°ent ].Règle d’orthographe :Les pronoms personnels possessifs affixes du nom sont toujours rattachés au nom par un traitd’union4.2 Formes longues des pronoms possessifs Les pronoms possessifs affixes du nom ont, au singulier, des formes longues : inu, inek (nnek),inem (nnem), ines (nnes) qu’on utilise aussi comme pronoms possessifs au même titre que iw, ik, im,is. Exemples : axxam-inem, arraw-nnem, tamurt-nnes. Ces formes longues ont l’avantage d’êtrecommunes à tous les dialectes amazighs. Ce qui, d’ailleurs est le cas pour les pronoms possessifs dupluriel. Il est donc préférable de les utiliser aussi souvent que possible dans le but de renforcer l’unité dela langue Amazighe et la convergence de ses variantes régionales.4.3 Utilisation du pronom possessif sans trait d’union dans les énoncés exprimantla possession On peut utiliser les formes longues inu, inek, inem, ines des pronoms possessifs iw, ik, im, is commeaffixes du nom en les y rattachant avec un trait d’union. Mais quand on les emploie dans des énoncés quiont pour fonction d’affirmer l’appartenance ou d’exprimer la possession, on ne met pas de trait d’unionentre le nom et le pronom. Exemple : axxam-ines signifie « sa maison » mais « axxam ines » signifie « lamaison est à lui (elle est sienne ,elle lui appartient) ». Ceci est encore valable pour les pronomspossessifs du pluriel : « axxam-nwen » signifie « votre maison » mais « axxam nwen » signifie « lamaison est à vous ». En voici des exemples : Avec trait d’union Sans trait d’union Exemple Sens Exemple Sens Tasarut-inek Ta clé Tasarut inek La clé est à toi Tasarut -inu Ma clé Tasarut inu La clé est à moi Tasarut -nwen Votre clé Tasarut nwen La clé est à vous Tasarut -ines Sa clé Tasarut ines La clé est à lui Tasarut -nsen Leur clé Tasarut nsen La clé est à euxDans ces énoncés, ces pronoms isolés sont utilisés pour exprimer un thème de possession oud’appartenance sans être compléments de nom et sans y être rattachés. Il ne faut donc pas confondreles deux usages de ces pronoms. A l’oral, l’intonation permet de distinguer les deux significations mais àl’écrit seul le trait d’union permet d’éviter toute confusion.4.4 Position des pronoms possessifs isolés par rapport au nomLes pronoms personnels inu, inek, inem, ines, nneɣ , nwen, nwent, nsen et nsent, utilisés pour exprimerl’appartenance, peuvent se placer avant le nom. Prenons quelques exemples : Exemple Signification en Français inek wexxam ? La maison est-t-elle à toi ? ad nẓer ma ines wexxam Nous verrons si la maison est à lui. iban nwen wexxam Cela se voit que la maison est à vous. inu wexxam. La maison est à moi.© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  12. 12. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 12On voit bien, d’après ces exemples, que lorsqu’un nom est précédé par un pronom possessif il se met àl’état d’annexion : Position du pronom Etat du nom Exemple Avant le nom Etat d’annexion inu wexxam Après le nom Etat libre axxam inu4.5 Pronoms possessifs affixes et noms de parenté Les pronoms personnels possessifs, affixes d’un nom de parenté qui commence une consonne (autreque la marque du féminin), sont légèrement différents des pronoms possessifs cités 4.1. La voyelle « i» disparaît pour les pronoms possessifs courts du singulier : {ik, im, is} {k, m, s} et la consonne initialen des pronoms possessifs du pluriel est remplacée par un la consonne spirante t. Quant à la premièrepersonne du singulier, on exprime la possession sans pronom comme le montre cet exemple : Exemple Signification Possessif correspondant Mmi Mon fils iw Yelli Ma fille iwExemples de pronoms possessifs affixes de nom de parenté : Exemple Affixe Signification Possessif correspondant Gma-m m Ton frère Im Baba-twen twen Votre père Nwen Yemma-tsen tsen Leur mère nsen ɛemmi-k k Ton oncle ik Nanna-s s Sa tante is Baba-tneɣ tneɣ Notre père nneɣTableau des pronoms possessifs affixes des noms de parenté : Nom de parenté commençant Nom de parenté régulier par une consonne Nanna Arraw-iw Nanna-k Arraw-ik Nanna-m Arraw-im Nanna-s Arraw-is Nanna-tneɣ Arraw-nneɣ Nanna-tenteɣ Arraw-nteɣ Nanna-twen Arraw-nwen Nanna-twent Arraw-nwent Nanna-tsen Arraw-nsen Nanna-tsent Arraw-nsent© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  13. 13. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 13Les noms de parenté qui commencent par une consonne autre que la marque du féminin sont (saufoubli) : Mmi, yelli, yessi, Baba, yemma, gma, wletma, yessetma, yaya, jeddi, jida, setti, xali,xalti, nanna, dadda, yambaba, yanegma, ɛemmi, ɛemti, zizi, *ewwu, memmi… Les noms de parenté réguliers sont les noms masculins qui commencent par une voyelle et les nomsféminins commençant par t. Ils sont (sauf oubli) les suivants : alwes, talwest, ayaw, arraw,atmaten, tayawt, aḍewwal, taḍewwalt, tanuḍt, aslif, taslift, tarbibt, arbib, takna, amɣar,tamɣart, tislit, imawlan, lwaldin, lejdud.Remarques :4.5.1 - Il est inconcevable d’associer à certains noms de parenté certains pronoms possessifs. Exemple :au nom tanuḍt qui, par définition, signifie « la femme du frère du mari », il est logiquement inconcevabled’associer le pronom possessif (ik). Car « Tanuḍt-ik » n’a aucun sens. Ainsi, d’après la significationmême de chaque nom de parenté on constate que certaines combinaisons (nom de parenté, pronom)sont inconcevables :- Les pronoms possessifs masculins { ik, nneɣ, nwen, nsen } ne peuvent pas être affixes des noms deparenté suivant : Alwes, talwest, ilewsan, tilewsatin, tanuḍt, tinuḍin, takna, takniwin, amɣar.- Les pronoms possessifs féminins { im, nteɣ, nwent, nsent } ne peuvent pas être affixes des noms deparenté suivant : aslif, taslift, islifen, tislifin, tameṭṭut.4.5.2 - On peut prononcer [ takna-w ] , [ takna-m ], [ takna-s ] mais on doit nécessairement écrire :takna-iw et takna-im.5. Pronoms personnels affixes de prépositionsLes prépositions n’ont pas toutes les mêmes pronoms personnels comme affixes. Mais dans tous les casle pronom personnel affixe se place toujours après la préposition à laquelle il est rattaché avec un traitd’union.5.1 Affixes de prépositions courantsPour la majorité des prépositions en Kabyle ( deg, seg, $er, $ur, yis, yid, sdat, deffir, nnig.), les pronomspersonnels affixes sont :Pers Affixe Prép : deg Exemple Pronciation1.sing i Deg-i Nnig-i [ nnigi ]2.s.m k Deg-k Sdat-k [ zdatek / zzatek ] 2.s.f m Deg-m Seg-m [ ssgem - zzgem ]3.sing s Deg-s Yid-s [ Yid-es ]1.pl.m neɣ Deg-neɣ ɣur-neɣ [ ɣur-neɣ ]1.pl.f nteɣ Deg-nteɣ Deffir-nteɣ [ deffir-enteɣ ]2.pl.m wen Deg-wen yis-wen [ yiss-wen ]2.pl.f went Deg-went Deg-went [ dekk°ent ]3.pl.m sen Deg-sen Seg-sen [ ssegsen / zzegsen ]3.pl.f Sent Deg-sent Ɣer-sent [ Ɣersent ]5.2 Les affixes des prépositions fell, gar et ddawLorsqu’on veut associer des pronoms personnels à la préposition ɣef on utilise la préposition fell quin’est utilisée qu’avec affixes mais jamais seule. Quant à la préposition ger, quand on veut l’utiliser avecaffixes elle devient gar. Les prépositions fell et gar ont les mêmes affixes. Pour les personnes dusingulier, ces mêmes affixes sont aussi ceux de la préposition ddaw. Quant aux personnes du pluriel onintercale la spirante t entre le a et le n des affixes de fell pour avoir ceux de ddaw. En voici le détail :© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  14. 14. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 14 Prépositions : Fell et gar Préposition ddaw Fell Gar Affixes ddaw Affixes Fell-i Gar-i i Ddaw-i i Fell-ak Gar-ak ak Ddaw-ak ak Fell-am Gar-am am Ddaw-am am Fell-as Gar-as as Ddaw-as as Fell-aneɣ Gar-aneɣ aneɣ Ddaw-atneɣ atneɣ Fell-anteɣ Gar-anteɣ anteɣ Ddaw-atenteɣ atenteɣ Fell-awen Gar-awen awen Ddaw-atwen atwen Fell-awent Gar-awent awent Ddaw-atwent atwent Fell-asen Gar-asen asen Ddaw-atsen atsen Fell-asent Gar-asent asent Ddaw-atsent atsentRemarques :1. Fell-aɣ a une variante longue fell-aneɣ qui correspond à la variante longue aneɣ du pronom personnelindirect aɣ qu’on utilise aussi comme affixe du verbe à l’impératif : « efk-aneɣ » qui vaut « efk-aɣ ». Lesdeux formes { fell-aɣ, fell-aneɣ } sont utilisées aussi souvent l’une que l’autre. On peut utiliser l’une oul’autre sans préférence particulière parce qu’il ne s’agit pas de variantes phonétiques.2. Dans le Kabyle courant, la préposition ɣef n’admet de pronom personnel affixes. Mais en principe, (etcela renforce la convergence) il est tout à fait concevable d’utiliser les pronoms personnels i, k, m, s, neɣ,nteɣ, wen, went, sen, sent comme affixes de la préposition ɣef et avoir : ɣef-i, ɣef-k, ɣef-m, ɣef-s, ɣef-neɣ, ɣef-wen, ɣef-went, ɣef-sen, ɣef-sent. Cet usage est d’ailleurs attesté dans la poésie Kabyleancienne comme par exemple dans Taqsiḍt n Sidna Yusef (1) où l’on peut lire dans le premier vers : Ṣṣlatɣef-k a nnbi Lɛednan et dans le dixième vers : Cciṭan ad ɣef-s yexḍef. On remarquera aussi que dans lavariante Mozabite, la préposition ɣef prend pratiquement ces mêmes affixes puisque dans le dialecteamazighe du Mzab on dit bien :ɣif-i, ɣef-č, ɣef-m, ɣef-s, ɣef-neɣ, ɣef-wem, ɣef-čemt, ɣef-sen, ɣef-sent.5.3 Prépositions sans affixesCertaines prépositions n’ont pas d’affixes. Pour la préposition n on utilise des pronoms possessifs isolésou affixes du nom. Pour la préposition i on utilise les pronoms personnels indirects. Le tableau suivantdécrit tous les cas de prépositions sans affixes : Preposition + nom Preposition + pronom ed Argaz iteddu ed yergazen Argaz iteddu yid-sen s Tettzuxxu s wergaz-is Tettzuxxu yis-s i Isawel i yimeddukal Isawel-as ɣef Yettxemmim ɣef warraw-is Yettxemmim fell-asen am D taɣezzfant am gma-s D tamellalt am netta n Axxam n wergaz Axxam-is ( sans préposition ) Axxam, n wergaz Axxam ines(1) Voir “Légendes religieuses” dans “Poèmes Kabyles anciens” de Mouloud Mammeri.© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  15. 15. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 15Exercice 1 : Réécrire chacune de ces phrases en remplaçant par les noms soulignés par despronoms personnels :1. Mlaleɣ uccen deg webrid.2. Efk i warrac ad ccen.3. Anwa ay yerẓan taḍebsit ?4. Sliɣ i sin warrac heddren s teqbaylit.5. N Kahina uselkim-a.6. Deg tala ay llan waman.7. Sdat tewwurt ay tufiḍ Yidir ed Lyazid ttṛajun Salim.8. Nessuter deg Lmulud ad yerḍḍeḍl ṭumubil i Ceɛban.9. D Argaz n Karima ay yebnan tlata texxamin i Busseɛd ed yelli-s10. D Feṭṭa ay as-yemmalen i gma-as amek ara yexdem iluɣma-isExercice 2 : Souligner les erreurs et rectifiez. 1. Ma ufanten, atneddmen. 2. Melmi m-tenna ad d-tas ? 3. Err itt s amkan is. 4. Walanten medden. 5. Azekka ara tent-awiḍad nzen. 6. Ma tebɣiṭen, awi-ten. 7. Lekwaɣeḍ-nni, tettuṭen daɣen. 8. Ad asten-in-rreɣ azekka. 9. Ur k-t-nekkis ara, ha-ten-an ɣerk. 10. Ur kentmmalen tidet.Exercice 3 :Montrer que chacune des locutions suivantes : [ ufant ], [ atwalim ], [ atelsem ], [ telsamt ]a deux significations qu’il faut distinguer par l’orthographe. Construire pour chacune d’elle une paire dephrases qui montrent parfaitement l’opposition.Exercice 4 :Réécrire chacune des phrases suivantes en remplaçant le pronom personnel direct par (ten) et lepronom indirect par (as) 1. Ur ak-tent-id-yefki ara 2. Ad awen-tt-yekkes 3. Tewwim-asen-tt 4. D acu-ak-tt ? 5. Azekka ara am-t-id-nerr. 6. Ur iyi-k-id-yebdir.© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  16. 16. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 16Exercice 5 :Relevez et classez tous les pronoms personnels contenus dans le texte suivant. Yekka-d mmi-s n yiwen wemɛellem ed tala s tegmert-is. Tala d tala n webrid kan, yers-d ad isew. Miyeswa, ur igir ara tamawt, teɣli-as tkemmust n twiztin n yedrimen. Iṛuḥ, ur yuki ara mi as-tennser. Cwiṭakka, ha-t-a iɛedda-d umeksa yerra ɣer tala ula d netta. Yeffud, yemmeɣ ad d-isew. Akken yekna ad d-yeccaṛ urawen-is, yaf-n takemmust-nni n yedrimen. Netta ixuṣṣ, imeyyez kan deg lbal-is d aɣati ay t-id-iɣat Ṛebbi wamma ur yeẓri anwa ay tt-ilan. Yeddem-itt, yewwi-tt. Yeswa armi yeṛwa, yuɣ abrid-is : iṛuḥ.Yuɣal, iɛedda-d yiwen uderɣal, yeswa. Yeɛjeb-it ṣṣut n waman mi ara ttceṛcuṛen ɣef teblaḍin n tala,yeqqim la isell. Yuɣ lḥal, mmi-s n wemɛellem, deg webrid-is, am win ara d-tewteḍ s ubeqqa : yuki s kra iṛuḥ-as. Yuɣal-dseg tlemmast n webrid, ifaq s wayen ay as-yeɣlin. Mi yewweḍ ɣer tala, yufa-n deg-in aderɣal-nni yeqqim,yenna-as :- Teɣli-iyi deg-a tkemmust n yedrimen, d kecc kan ara yilin tufiḍ-tt, teddmeḍ-tt. Tura err-iyi-tt id, neɣ ad k-nɣeɣ ! Yenna-as uderɣal :- Nekk, ur walaɣ, ur ttwaliɣ ! ur tt-ufiɣ ! ur tt-ddimeɣ… Tura ma tebɣiḍ ad iyi-tenɣeḍ deg lbaṭel : enɣ-iyi ! Mmi-s n wemɛellem ur t-yumin ara, inuda-as akk lejyub-is, ur yufi ara, yenɣa-t. Azekka-nni, yegrareb stegmert-is : ula d netta yemmut. Tura, amek teḍra ? Aderɣal ed baba-s n umeksa, llan deg sin d ixeddamen ɣur wemɛellem-a. Xedmen-as, yecca tidi-nsendeg sin : ur ten-ixelleṣ ara. Ihi yenna-as baba-s n umeksa i uderɣal :- Anef-as ! ur t-neɣɣ ara, ejj-it i Ṛebbi. Tiyitwin n Ṛebbi ugarent tid-nneɣ. Aderɣal ur as-yuɣ ara awal : yenɣa amɛellem, yerra-d ttaṛ. D idrimen n tidi-nsen ay d-yewwi akken mmi-s n wemɛellem yid-s deg tkemmust-nni mi d-yekka ed tala. Imi d idrimen n leḥṛam, ṛuḥen-as am tadlatecca tileft. Amɛellem yeccan tidi n yixeddamen-is, yefka-as-d Ṛebbi win ay t-yenɣan. Aderɣal yenɣanyettwanɣa ula d netta. Mmi-s n wemɛellem yenɣan aderɣal yegrareb s tegmert, yemmut… Ma d mmi-s numeksa iɣellet leɛtab n baba-s. Ṛebbi ur yeḍlim ḥedd : kul wa ayen yexdem yufa-t. Yak yeqqar CcixMuḥend : ay yenjan d win yejjan ! Hamid Oubagha Lemtul - Tacemlit© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  17. 17. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 17Correction de l’exercice 11- Mlaleɣ-t deg webrid2- Efk-asen ad ccen3- Anwa ay tt-yerẓan ?4- Sliɣ-asen heddren yis-s5- Ines uselkim-a6- Deg-s ay llan waman7- Sdat-s ay ten-tufiḍ ttrajun-t.8- Nessuter deg-s ad as-tt-yerḍel9- D Argaz-is ay asen-tent-yebnan10- D nettat ay as-yemmalen amek ara ten-yexdemCorrection de l’exercice 21. Ma ufanten atneddmen : d’après le sens de la phrase, il s’agit du verbe af conjugué à la 3e personnedu pluriel masculin du prétérit : ufan. L’erreur est donc de coller le pronom personnel direct ten à la formeverbale alors qu’il faut le rattacher par un trait d’union. Il faut donc écrire : ufan-ten. Quant à« atneddmen », la première erreur concerne la particule du futur « ad » qu’il faut restituer dans sa formecanonique. Le verbe ddem est conjugué à la 3e personne du pluriel masculin de l’aoriste. La secondeerreur est de coller le pronom personnel direct au verbe sans tiret. Il fallait écrire : ad ten-ddmen. Laphrase corrigée est : ma ufan-ten ad ten-ddmen.2. Melmi m-tenna … : La première erreur concerne l’orthographe du pronom personnel indirect “ am “réduit à l’écrit à sa réalisation orale. Il fallait restituer la forme canonique “ am “ du pronom et nonreproduire à l’écrit la simplification phonétique de l’oral. La seconde faute est de masquer à l’écrit le relatif“ ay “ qui s’intercale entre melmi et le pronom. L’orthographe correcte de la phrase est donc : Melmi ay am-tenna ad d-tas3. Err itt s amkan is : il ne faut pas oublier le trait d’union entre le verbe et ses affixes. Le pronompersonnel direct itt doit être rattaché au verbe Err par un trait d’union. On doit donc écrire : Err-itt s amkan-is4. Walanten medden : Il faut mettre un tiret entre le pronom personnel direct ten et le verbe conjugué“walan” et écrire : Walan-ten medden5. Azekka ara tent-awiḍ ad nzen : Le verbe enz est conjugué à la troisième personne du pluriel masculin.Le pronom personnel complement direct du verbe awi doit donc être ten et non tent. De plus, à ladeuxième personne du singulier, la conjugaison du verbe awi est tawiḍ et non pas awiḍ. Quant à laprononciation de la consonne [ t ], elle est occlusive parcequ’elle vient immédiatement après la consonne(n) meme si, sans affixe, le verbe conjgué se prononce [ tawiḍ ]. L’orthographe correcte de la phrase estdonc : Azekka ara ten-tawiḍ ad nzen© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  18. 18. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 186. Ma tebɣiṭen, awi-ten : La première erreur est de noter l’assimilation phonétique qui se produit à larencontre de l’emphatique finale [.ḍ.] du verbe bɣu conjugué à la deuxième personne du singulier tebɣiḍet la spirante initiale [ t ] du pronom personnel affixe ten. La seconde erreur concerne le trait d’union quilie toujours le verbe et ses affixes. On devrait donc écrire : Ma tebɣiḍ-ten, awi-ten7. Lekwaɣeḍ-nni, tettuṭen daɣen : comme dans la phrase 6, la première erreur est de noter l’assimilation [ḍ + t ]= [ ṭ ] qui provient de la rencontre du son [.ḍ.] par lequel se termine le verbe conjugué tettuḍ et duson spirant [ t ] par lequel commence le pronom personnel affixe ten. La seconde faute est d’avoir colléle pronom au verbe sans trait d’union. Correctement la phrase s’écrit : Lekwaɣeḍ-nni, tettuḍ-ten daɣen8. Ad asten-in-rreɣ azekka : deux pronoms personnels l’un direct et l’autre indirect sont collés l’un àl’autre. Dans “ asten” il y a le pronom indirect “as” tet le pronom direct et “ten”. Il faut mettre un traitd’union entre eux et écrire : Ad as-ten-in-rreɣ azekka9. Ur k-t-nekkis ara, ha-ten-an ɣerk : La première faute concerne l’orthographe du pronom personnelindirect ( ak ) qu’on ne doit pas réduire à (k ). Seconde erreur : le pronom direct affixe du verbe conjuguénekkis est ten et non t puisque l’affixe du présentatif ha est ten, on a ha-ten-an et non ha-t-an. Latrosième erreur est d’avoir collé le pronom persoonel ( k ) à préposition ɣer sans tiret. Il fallait donc écrire : Ur ak-ten-nekkis ara, ha-ten-an ɣer-k10. Ur kentmmalen tidet : Il faut mettre un trait d’union entre le pronom direct kent et le verbe conjuguémmalen et écrire : Ur kent-mmalen tidetCorrection de l’exercice 3 :Chacune des locutions [ ufant ], [ atwalim ], [ atelsem ], [ telsamt ] admet deux significations selon qu’onconsidère la consonne t comme pronom direct ou comme indice de personne ou issue de l’assimilationad + t. Examinons chacune d’elle dans le détail :1. [ ufant ] : Selon qu’on écrit ufan-t ou ufant la locution [ufant] aura deux significations distinctes : Ecriture Signification 1 Ufan-t ils L’ont trouvé 2 Ufant Elles ont trouvéEn effet, si on considère la consonne t comme pronom direct, la locution s ‘écrit : ufan-t, qui signifie : ilsL’ont trouvé. Et si on considère t comme la consonne finale de l’indice de la troisième personne du plurielféminin, on écrira ufant qui signifie Elles ont trouvé. Et cela montre bien la nécessité du trait d’union.2 [ atwalim ] : Selon que nous écrivons ad twalim ou ad twalim on obtient deux significations distinctesde la locution [ atwalim ] : Ecriture Signification 1 Ad twalim Vous verrez 2 Ad t-twalim Vous le verrez Quand on considère que la consonne initiale t dans [ atwalim ] est un indice de la deuxième personnedu pluriel, et que sa prononciation occlusive provient de l’assimilation phonétique que produit sarencontre avec la particule du futur ad, on écrira ad twalim qui signifie « Vous verrez ». Mais si, en plus,on considère la consonne initiale t de [ atwalim ] comme pronom direct, la locution s ‘écrira : ad t-twalim,qui signifie « vous le verrez ».© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37
  19. 19. Leçon 5 : Orthogrape amazighe des pronoms personnels. 193. [ atelsem ] : Pour les mêmes considérations que la locution précédente nous aurons pour deuxorthographes différentes deux acceptations différentes : Ecriture Signification 1 Ad telsem Vous mettrez (vous habillez) 2 Ad t-twalim Vous le mettrez ( porter l’habit)4 [ telsamt ] : Avec cette prononciation, il y a deux orthographes possibles { telsamt, telsam-t } qui ontdes significations distinctes Ecriture Signification 1 Telsamt Vous vous êtes habillées (vous est au féminin) 2 Telsam-t Vous l’avez porté ( l’ = l’habit)Par contre avec la prononciation [ telsamt ] où le (t) initial est occlusif, une assimilation phonétique seproduit quand le pronom direct t rencontre le t initial de telsamt. On écrira alors t-telsamt commedans melmi ay t-telsamt ? ( Quand l’avez-vous porté ? ).Correction de l’exercice 4 :En remplaçant le pronom personnel direct par (ten) et le pronom indirect par (as) les phrasesdeviennent : 1. Ur as-ten-id-yefki ara 2. Ad as-ten-yekkes 3. Tewwim-as-ten 4. D acu-as-ten ? 5. Azekka ara as-ten-id-nerr. 6. Ur as-ten-id-yebdir ara.Correction de l’exercice 5 :Pronoms possessifs affixes du nom :( is ) dans : tegmert-is, urawen-is, lbal-is, abrid-is, webrid-is, , lejyub-is, yixeddamen-is.( nsen ) dans : tidi-nsenPronoms possissifs affixes de noms de parenté commençant par une consonne : ( s ) dans : mmi-s,baba-s.Pronoms personnels directs affixes du verbe :- 1ère psersonne du singulier ( iyi ) dans :Teɣli-iyi, err-iyi-tt-id, ad iyi-tenɣeḍ, enɣ-iyi,- 2ème personne du singulier masculin ( k ) dans : ad k-nɣeɣTroisième du singulier masculin ( t ) dans :ay t-id-iɣat, ur t-yumin, yenɣa-t, ur t-neɣɣ ara, ay t-yenɣan, yufa-t. Et sous sa forme ( it ) dans : Yeɛjeb-it,ejj-it.- Troisième du singulier féminin ( tt ) dans :ay tt-ilan, yewwi-tt, teddmeḍ-tt, tufiḍ-tt, ur tt-ufiɣ, ur tt-ddimeɣ et sous sa forme ( itt ) dans : Yeddem-itt- 3è personne du pluriel masculin ( ten ) dans : ur ten-ixelleṣ ara.Pronom personnel indirect affixe du verbe :- 3è personne du singulier masculin ( as ) dans :yenna-as, teɣli-as, mi as-tennser, iṛuḥ-as, ay as-yeɣlin, inuda-as, xedmen-as, anef-as, ur as-yuɣ ara,ṛuḥen-as , yefka-as-d.Pronom personnel indépendants : Nekk, d kecc.Pronom personnel direct affixe de présentatif : ( t ) dans ha-t-a.Pronom personnel affixe de préposition ( s ) dans : yid-s.Pronom personnel possessif affixe de pronom participe : tid-nneɣ© Copyright Hamid Oubagha – 2010. Ceci est un extrait du livre : Orthographe de la langue Amazighe. Editions Baghdadi. 2010.Tous les droits réservés à l’auteur. Prix : 300 DA. Version PDF : 200 DA. E-mail : hamid_oubagha@yahoo.fr - Tél : (213) 06.64.77.07.37

×