Métiers de l'environnement

1 201 vues

Publié le

Présentation de la conférence dédiée aux :
« Métiers de l’Environnement », pour répondre au besoin d’information concernant l’orientation vers les filières vertes.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 201
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
361
Actions
Partages
0
Téléchargements
79
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Métiers de l'environnement

  1. 1. LES MÉTIERS de l’ ENVIRONNEMENT et du DEVELOPPEMENT DURABLE
  2. 2. 22 rue Rivay 92300 Levallois-Perret
  3. 3. NICOLAS 23 ans Ingénieur en géologie 2013 Diplômé de l’école LASALLE BEAUVAIS 2007 Terminale S
  4. 4. Les secteurs concernés
  5. 5. Des métiers dans ces secteurs… Prévention et gestion des risques naturels et industriels Traitement des pollutions Education et la sensibilisation Aménagement du cadre de vie Protection de la nature
  6. 6. EAU & DECHETS 2 secteurs prioritaires, boudés et mal perçus... 
L’EAU : Les emplois de l’eau représentent environ 40% de ceux de l’environnement. LES DECHETS 
Les emplois liés à la gestion des déchets représentent 35% de ceux de l’environnement. C’est un secteur créateur d’emplois qui souffre toutefois d’un manque de popularité.
  7. 7. Définition
  8. 8. Qu’est-ce que le développement durable ? Quelle place pour les énergies renouvelables ? 
 Le développement durable "permet de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs" (définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement – Rapport Brundtland). 
Lors du Grenelle de l ’environnement 2007, la France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Les deux secteurs les plus visés sont l’habitat/tertiaire et les transports qui présentent des dépenses énergétiques considérables et de ce fait, sont les principaux gisements d’économie d’énergie.
  9. 9. Des chiffres
  10. 10. PANORAMA -Avec plus de 450 000 emplois en France, l'environnement est un secteur dynamique qui s'exporte bien : +4% de croissance/an -La majorité des professionnels de l'environnement exercent une activité en lien avec la gestion des eaux usées et le traitement des déchets. - Collecte et du traitement des déchets : 97 500 emplois - Traitement des eaux usées 95 500 emplois - Energies renouvelables 62 500 emplois - Agriculture biologique 22 500 emplois - En Ile-de-France, si seulement 26 300 personnes exercent un métier vert, l'offre de formation (250) s'est en revanche particulièrement développée notamment à bac + 5. - Peu de femmes: moins d’1/3 de l’effectif global
  11. 11. Des idées reçues
  12. 12. UN EMPLOI VERT, C’EST UN MÉTIER AU CONTACT DE LA NATURE ? C’EST FAUX. Peu de ces emplois sont directement liés à la préservation des milieux naturels. Les activités de plein air, au sein de parcs naturels par exemple, ne représente que 2% de ces emplois. La plupart des métiers de l’environnement s’exercent dans les bureaux, les déchetteries, les stations d’épuration…
  13. 13. LES METIERS VERTS ONT POUR FINALITÉ DIRECTE DE PRÉSERVER L’ENVIRONNEMENT ? PAS SEULEMENT. Seulement 30% des métiers verts ont pour finalité de préserver l’environnement… Depuis 2008, le ministère a élargi le périmètre des emplois verts.
  14. 14. Activités périphériques de l’économie verte : Désormais : - les métiers du bâtiment ( couverture, photovoltaïque…) - des énergies renouvelables, de la chimie (agro carburants)… - les activités de transport alternatif (transport en commun, transport non routier….).
  15. 15. LES EMPLOIS VERTS SONT DE NOUVEAUX MÉTIERS ? C’EST FAUX. Les emplois verts sont majoritairement d’anciens métiers « verdis ». 3 grandes catégories de métiers : • Les « métiers à spécialisation environnementale » sont des métiers qui existaient déjà (avocat, ingénieur, aménageur…) mais qui développent aujourd’hui des spécialités en environnement. La compétence environnementale vient donc s’ajouter à la compétence généraliste. • Les « éco-métiers » sont des métiers très spécifiques qui regroupent des spécialistes de problèmes pointus et demandent en général une formation avancée : ex : diagnostic immobilier ou du bilan carbone, technicien de mesure de la pollution Les « nouveaux emplois de base » sont des professions en émergence, développées en fonction des besoins
  16. 16. LES EMPLOIS VERTS VONT CONNAÎTRE UNE FORTE CROISSANCE ? PAS SI SÛR… Un secteur prometteur, concurrentiel aussi… nombreux candidats : les places y sont donc chères. important décalage entre les offres d'emploi actuelles et les demandes. De même on compte 4 à 5 fois plus d'étudiants formés que de places proposées 

La maîtrise de l'énergie et les énergies renouvelables est le domaine le plus favorable en termes de trajectoire professionnelle. Enfin le seul métier vert pour lequel le nombre d’offres d’emploi dépasse celui des demandes: la revalorisation de produits industriels (recyclage, tri des déchets). A bac + 5, les compétences spécifiques en approche sociétale de l’environnement (droit, politiques publiques...) sont recherchées en Ile-de-France,
  17. 17. AVEC UN MASTER EN ENVIRONNEMENT, L’AVENIR EST ASSURÉ ? PRUDENCE ! Ce sont les métiers techniques qui permettent un accès rapide à l’emploi. Les ¾ des offres concernent ainsi des métiers de niveau CAP à Bac et plutôt dans les domaines des traitements des eaux et des déchets. Méfiance donc : développement des formations à Bac + 3 ou 5 qui ne correspondent pas toujours aux besoins du marché ! Pas de profil « clé en main » : les candidats qui trouvent le plus facilement un emploi possèdent un bagage solide en chimie, agroalimentaire, aéronautique avec un complément en environnement Les compétences en génie civiltrès recherchées : les entreprises se les disputent !
  18. 18. Des métiers
  19. 19. 8 PROFESSIONS ET CATÉGORIES SOCIOPROFESSIONNELLES VERTES : 1- ouvriers de l’assainissement et du traitement des déchets 2- conducteurs de véhicule de ramassage des ordures ménagères 3- ouvriers qualifiés des autres industries (eau, gaz, énergie, chauffage) 4 - agents de maîtrise et techniciens en production et distribution d’énergie, eau, chauffage 5- ingénieurs et cadres de la production et de la distribution d’énergie et d'eau 6- agents techniques forestiers, les gardes des espaces naturels ; 7- techniciens de l’environnement et du traitement des pollutions ; 8- ingénieurs et les cadres techniques de l’environnement. SOURCE INSEE
  20. 20. PROTECTION & GESTION DE LA NATURE Tandis qu'une poignée de chercheurs travaillent à une meilleure connaissance de la Terre et de chaque espèce la peuplant, des techniciens s'activent sur le terrain pour les préserver. Agent technique forestier Technicien de rivières Ecotoxicologue Gestionnaire d’espace naturel Hydrogéologue Responsable déchets Hydraulicien Pédologue Technicien pollution
  21. 21. PRÉVENTION DES RISQUES ET TRAITEMENT DES POLLUTIONS •Secteur recrutant le plus, Agent de la qualité de l’eau •La popularité auprès des jeunes n'est cependant pas encore au rendez-vous, faute de visibilité suffisante de ces métiers. Respons. station d’épuration Resp. environnem ent commune Technicien de traitements des déchets Technicien en radio protection Ecotoxicologue Ingé. Environnem ent Techniciens de mesures pollutions Ingé. en émission atmosphériq ue Gardien de déchetterie
  22. 22. VALORISER LE CADRE DE VIE . Conseiller en agro environnement Paysagiste Responsable environnement Acousticien Urbaniste Géomaticien
  23. 23. SENSIBILISER ET EDUQUER Conseiller en environnement Ambassadeur du tri Consultant en environnement Animateur Eco tourisme
  24. 24. Des études ...
  25. 25. ETUDES ET DIPLÔMES L’évolution des techniques et des besoins implique de nouvelles formations pour les professionnels qualifiés. En Ile-de-France, plus de 50 % des étudiants en formation environnementale (contre 28,6 % au niveau national) préparent un diplôme bac + 5, et seulement 6 % un CAP.
  26. 26. SCHÉMA DES ÉTUDES LES FORMATIONS EN ENVIRONNEMENT LEXIQUE : BTS : brevet de technicien supérieur BTSA : brevet de technicien supérieur agricole DUT : diplôme universitaire de technologie L : licence M : master * Il existe aussi une prépa en 1 an post-BTS/DUT (ATS) et post-BTS/BTSA/DUT A noter : il existe des passerelles entre les différents cursus.
  27. 27. LES ÉTUDES COURTES •Les BTS, BTSA et DUT forment, en 2 ans après le bac, des techniciens appréciés des recruteurs. Mais ils représentent de plus en plus une première étape vers une poursuite d’études. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à poursuivre leurs études vers une licence professionnelle. Les meilleurs élèves peuvent aussi envisager l’entrée en école d’ingénieurs, sur dossier et entretien (souvent après une classe prépa ATS ou post-BTS/BTSA/DUT). •Les licences pro (en 1 an post-bac + 2) du domaine environnemental permettent de mieux se positionner sur le marché. Encore faut-il faire le bon choix dans une offre abondante et diversifiée.
  28. 28. LES ÉTUDES LONGUES •Formations universitaires : licences et masters. •Les écoles d’ingénieurs, en 3 ou 5 ans, - une quarantaine d’écoles proposent un cursus en 3 ans aux étudiants issus de classes prépa scientifiques ou technologiques sur concours, ou aux titulaires de BTS, DUT, L2 ou L3 scientifiques sur dossier et entretien. - une douzaine d’écoles recrutent des bacheliers sur dossier et entretien ou concours communs à plusieurs écoles. •Ecoles de commerce
  29. 29. REMARQUES PAR SECTEURS D’ETUDES Filère BIO Filière Eco TOURISME Filière BTP Vert Filière AUTO verte Environnement & développement durable
  30. 30. Quelques exemples de métiers
  31. 31. Géomaticien Acousticien Conseiller en Environnement Juriste environnement Technicien Thermicien Responsable commercial Environnement
  32. 32. AVEZ-VOUS DES QUESTIONS ?

×