Radiothérapie - David Azria

329 vues

Publié le

L'Institut national du cancer, la Fondation Arc et la Ligue contre le cancer ont organisé le séminaire de préparation à l'appel à projet "Programme d'Actions Intégrées de Recherche (PAIR) sur les cancers de l'enfant" qui s'est tenu le 13 avril 2016 à Paris.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
329
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Radiothérapie - David Azria

  1. 1. Programme d’Actions Intégrées de Recherche en cancérologie pédiatrique (PAIR Pédiatrie) Maison de la Chimie - 13 avril 2016 Groupe Radiothérapie
  2. 2. Groupe de travail • Composition du groupe de travail Radiothérapie (mandaté INCa) – David Azria – Christian Carrie – Marc -André Mahé – Valérie Bernier – Claire Alapetite – Philippe Giraud – Renaud de Crevoisier
  3. 3. LE CONTEXTE Spécificités de la RT pédiatrique • Environ mille enfants irradiés par an en France • 17 centres agréés (Critères INCa 2008), CLCC et CHU • Une formation spécifique (DIUOP), une formation continue soutenue • Des radiothérapeutes œuvrant dans le monde pédiatrique ET adulte • La Radiothérapie pédiatrique – Une appartenance à la SFRO – Une intégration au sein de la SFCE – Un nouveau groupe (GFRP) • Une triple mission orientée en RT pédiatrique: Soin, Enseignement et Recherche
  4. 4. LES POINTS FORTS de la RT pédiatrique • Une excellente structuration • Une recherche clinique codifiée au sein des protocoles SFCE ou SIOP • Une base de données des dosimétries natives françaises (PediaRT) • Un contrôle de qualité « on line » avant le J1 RT pour la plupart des protocoles
  5. 5. LES POINTS FORTS L’expertise en recherche préclinique – Radiobiologie des tissus sains : • Biopsies liquides (Lymphocytes), biopsies cutanées (fibroblastes) – Radiobiologie des tumeurs: • ADNc, CTC, Céramides, associations TC + RT, Immunothérapie+RT Radiorésistance (GBM), Radiosensibilité des cellules souches – Radioimmunothérapie et nanoparticules – Unités de bioinformatique et de modélisation – Plateformes • RT expérimentale et d’imagerie du petit animal • Lignes de protonthérapie, GANIL, RT à très haut débits • Protéomiques et génomiques
  6. 6. LES POINTS FAIBLES de la RT pédiatrique • Une recherche translationnelle et transversale peu visible • Des spécificités mal connues • Une interface faible avec la recherche en RT adulte
  7. 7. LE CONTEXTE Problématiques médico-scientifiques • Problématiques dosimétriques spécifiques à l’enfant en cours de croissance • Impact des fractionnements modifiés sur la tumeur et les tissus sains • Biomarqueurs (non invasifs, incluant l’imagerie) de radiosensibilité tumorale et des tissus sains – Une radiosensibilité des tumeurs pédiatriques très spécifique/adulte • Absence de modèles/outils prédictifs validés de toxicités – (NTCP ?) • Prise en charge des toxicités et de la QdV à très long terme
  8. 8. LES OBJECTIFS Mettre en présence toutes les forces transdisciplinaires, du préclinique au suivi à long terme, pour une approche transversale et intégrative • COMPRENDRE les mécanismes • de radiorésistance ou de radiosensibilité spécifiques chez l’enfant • MIEUX ADAPTER LA DOSE au type tumoral et aux tissus sains • Augmenter l’efficacité et diminuer la toxicité (index thérapeutique) • EVALUER/OPTIMISER les innovations radiothérapiques • Efficacité et toxicité à long terme grâce à de nouveaux modèles intégratifs (+retentissement médico-économique) • S’AIDER DES RESEAUX DE L’ADULTE • Pour une accélération des actions
  9. 9. Thématique retenue • Thématique retenue : Facteurs prédictifs peu ou non invasifs de réponse des tissus sains et des tumeurs à la radiothérapie 6 sous groupes (WP) : • Biologie • Imagerie • Dose physique • Centres de ressources biologiques ET dosimétriques • Sciences humaines et sociales • Modèle intégratif multi-échelle Exclusion de la problématique des tumeurs radio-induites
  10. 10. Les nouveautés potentielles •Biologie Gene-pare pédiatrique , Céramides circulants •Imagerie Radiomics , imageries fonctionnelles, imagerie multimodale notamment dans des modèles animaux •Modèles physiques Particularités pédiatriques •Centres de ressources biologiques ET dosimétriques •Sciences humaines et sociales Questionnaires spécifiques et adaptés •Modèle intégratif multi-échelle
  11. 11. BASE DE DONNEES Enfants-AJA PRE-CLINIQUE RADIOBIOLOGIE IMAGERIE DOSE PHYSIQUE APRES CANCERMEDICO-ECONOMIQUE - Modèles bio - Mod. Animaux → Fact. Prédictifs - Particules (Protons…) - Radiopotentialisation - Fractionnement ... Critères prédictifs multimodaux de réponse T et toxicité Painting, ciblage, TCP / NTCP Nouvelles particules Evaluation des traitements et de leurs séquelles - Evaluation QOL - Dépistage et prise en charge des séquelles des cancers secondaires T. SAINS (TOX) T. TUMORAUX (EFFICACITE) ADULTES AUTRES PROJETS
  12. 12. CONCLUSION • Un réseau clinique structuré • Des équipes précliniques performantes (notamment en adulte) • Une recherche translationnelle à développer – Tests prédictifs biologiques et radiologiques • Un pont nécessaire adulte-enfant • Un modèle intégratif multi-échelles Un PAIR parfaitement adapté pour colmater les manques actuels
  13. 13. Institut national du cancer ● 52, avenue André Morizet ● 92513 Boulogne-Billancourt Cedex ● France ● Tél. +33 (0) 1 41 10 50 00 ● e-cancer.fr plus d’informations sur e-cancer.fr

×