Les Gorges de lArdèche qui forment un véritablecanyon dune trentaine de kilomètres creusé dans leplateau calcaire entre le...
Le pont dArc est un pont naturel, situé dans le sud de la France en Ardèche, à 5 km de la ville de Vallon-Pont-dArc. Le po...
Les Gorges de l’Ardèche sont visitées par de nombreux visiteurs à la recherche d’évasion et d’activités de pleine nature.B...
Vue aval du Pont dArc.Les canoë-kayaks qui descendent lArdèche passent obligatoirement sous ce pont.
La route touristique tracée sur la rive gauche s’élance à l’assaut de la cornicheet ses nombreux belvédères dévoilent des ...
Cirque de Gaud, méandre de lArdèche
Le cirque de la Madeleine
Le Balcon des Templiers et les Remparts du Garn
La maladrerie des Templiers dans les gorges de l’Ardèche
« A la fin du XIème siècle on assiste en Occident à une multiplication des institutions charitables en particulier des ins...
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Les gorges de l' ardèche
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les gorges de l' ardèche

680 vues

Publié le

Recebi da amiga Nice, compartilho.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
680
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les gorges de l' ardèche

  1. 1. Les Gorges de lArdèche qui forment un véritablecanyon dune trentaine de kilomètres creusé dans leplateau calcaire entre le pont dArc (Vallon-Pont-dArc)et Saint-Martin-dArdèche, peuvent être suivies envoiture du côté nord par une route panoramique àtravers la garrigue. Sur leur cours inférieur, ellesforment la frontière entre les départements delArdèche et du Gard. De nombreux belvédères dontles noms sont liés aux différents sites ont étéaménagés sur litinéraire, depuis le Serre de Tiourreembrassant la vue sur les Cévennes vers Alès à lentréedes gorges jusquau Ranc Pointu avant le panoramasur Aiguèze, Saint-Martin-dArdèche et, au loin, laplaine du Rhône et le mont Ventoux.
  2. 2. Le pont dArc est un pont naturel, situé dans le sud de la France en Ardèche, à 5 km de la ville de Vallon-Pont-dArc. Le pont a une largeur de 60 m pourune hauteur de 54 m et a été découpé par la rivière Ardèche. Cest un endroit réputé des canoéistes, car ils peuvent passer en dessous et même toucherla roche. Il est surnommé la « porte dentrée naturelle » des Gorges de lArdèche.
  3. 3. Les Gorges de l’Ardèche sont visitées par de nombreux visiteurs à la recherche d’évasion et d’activités de pleine nature.Beaucoup d’activités sont possibles : la spéléologie, l’escalade, la descente des gorges en canoë, en kayak ou en barque, la randonnée, le saut en élastique
  4. 4. Vue aval du Pont dArc.Les canoë-kayaks qui descendent lArdèche passent obligatoirement sous ce pont.
  5. 5. La route touristique tracée sur la rive gauche s’élance à l’assaut de la cornicheet ses nombreux belvédères dévoilent des panoramas à vous couper le souffle !
  6. 6. Cirque de Gaud, méandre de lArdèche
  7. 7. Le cirque de la Madeleine
  8. 8. Le Balcon des Templiers et les Remparts du Garn
  9. 9. La maladrerie des Templiers dans les gorges de l’Ardèche
  10. 10. « A la fin du XIème siècle on assiste en Occident à une multiplication des institutions charitables en particulier des institutions des léproseries. Ce mouvement de création est lié, non pas comme on l’a cru longtemps à une extension de la lèpre dûe aux croisades, mais au développement économique, à la croissance urbaine et surtout à une évolution des mentalités religieuses qui voient dans le pauvre et le malade une image du Christ   souffrant. [...]. Au XIIIème siècle, le testament de Louis VIII en mentionne 2000 pour le royaume qui était alors la moitié de la France actuelle. La lèpre est une maladie ancienne connue depuis la plus haute antiquité. Elle est véhiculée par les soldats barbares au service de Rome. Il s’agit d’une maladie infectieuse causée par un bacille, le «mycobacterium leprae», découvert en 1875 par le norvégien Hansen. C’est une maladie [qui] se transmet par contact prolongé ; l’incubation dure de 2 à 5 ans en moyenne. Depuis 1941 on sait traiter efficacement la lèpre et on peut la guérir à l’aide de différents antibiotiques. [...] Reconnu comme lépreux, le malade est alors conduit, souvent de façon solennelle en procession à la maladrerie. Après une messe de requiem, on lui attribue un logement dans le quartier réservé aux lépreux. De la nourriture, de l’argent, des vêtements lui sont fournis, ainsi que de gros baquets pour les bains nécessaires pour calmer les suppurations et les démangeaisons. »On reconnait facilement la chapelle et ses petites baies romanes, la citerne ou cave voûtée au centre de l’ensemble et dont l’accès protégé semble bien fragile, le bâtiment à arcades au levant, qui a pu servir de logis ou de dortoir.

×