43, bd du 11 novembre 1918 - Bât Hubert Curien - BP 82077 – 69 616 Villeurbanne cedex-
tél : 04 27 46 57 39 - secretariat@...
Page 2 sur 9
Contenu	
Les grandes écoles dans la région Auvergne Rhône-Alpes : quels enjeux pour la
politique régionale ? ...
Page 3 sur 9
L’AGERA : un acteur important de l’enseignement
supérieur en Auvergne Rhône-Alpes
L’AGERA regroupe 40 grandes...
Page 4 sur 9
continue, innovation pédagogique, internationale, partenariat avec les milieux
économiques, VAE (Validation d...
Page 5 sur 9
A noter que parmi les membres de l’AGERA, environ ¼ ne sont pas associés aux
regroupements de sites. La missi...
Page 6 sur 9
clusters d’entreprise. Les écoles entretiennent également un lien étroit avec les
collectivités territoriales...
Page 7 sur 9
monde académique et les entreprises ;
o Le soutien à la formation par apprentissage, notamment sur les
niveau...
Page 8 sur 9
Tout ceci leur donne une position intéressante pour contribuer, au travers de
partenariats avec des collectiv...
Page 9 sur 9
Les écoles, forces de proposition et de réflexion
Le développement des regroupements territoriaux de l’enseig...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auvergne) pour les élections régionales

316 vues

Publié le

L’AGERA : un acteur important de l’enseignement
supérieur en Auvergne Rhône-Alpes
L’AGERA regroupe 40 grandes écoles localisées en Rhône-Alpes et Auvergne :
o 23 Ecoles d’ingénieurs,
o 7 Ecoles de Management et de Sciences Politiques,
o 6 Ecoles d’Architecture, d’Art et de Design
o 4 Ecoles à enseignement spécialisé (CNAM Rhône-Alpes, ENSAM
Chambéry, IRUP : Institut Régional Universitaire Polytechnique, ESA :
Ecole de Santé des Armées).
Ces écoles comptent 33000 étudiants soit 12% de la population étudiante de
Rhône-Alpes Auvergne ce qui fait de notre réseau la plus importante
conférence régionale de grandes écoles.
L’AGERA travaille étroitement avec la Conférence des Grandes Ecoles, en
relayant régionalement des chantiers conduits nationalement ou en étant force
de proposition par rapport à des initiatives conduites en région.
La pluralité des formations et des Ecoles fédérées à l’AGERA apporte une grande
richesse au travers de projets transdisciplinaires alliant ingénierie, management,
art et est porteur de nombreuses innovations. Ainsi les doubles diplômes
Ingénieurs Managers, Ingénieurs Architectes, l’utilisation des plateformes
technologiques de types Grands Ateliers de l’Isle D’Abeau par des étudiants de
formations diverses, le Learning lab IDEA commun à l’ECL et EMLyon qui met à
disposition des salles de créativité utilisées aussi bien par les enseignants que les
étudiants de l’école d’ingénieur et de l’école de management.
L’AGERA se donne plusieurs missions :
- représentation de ses membres auprès des instances
régionales et nationales,
- animation de groupes de travail thématiques permettant le partage des
meilleures pratiques et la mutualisation de moyens : (ex : réforme de la taxe
d’apprentissage et de la formation professionnelle) production de livrables (ex :
guide des plateformes technologiques, actes pour les Journées Pays).
Ces groupes de travail pilotent des manifestations de type Rencontres des
Etudiants Internationaux, Journée Portes Ouvertes, Journée Pays,
- Think Tanks, prospective : organisation de colloques sur le thème de
l’innovation, de l’appétence pour l’industrie, de l’innovation pédagogique, Etude
sur la Santé et Sécurité au Travail, Mission aux Etats-Unis,
- Promotion et développement des Ecoles du réseau : le site web, les Echos de
l’AGERA, les communiqués et conférences de presse.
Les commissions (composées de personnels des Ecoles), dont les thématiques
peuvent évoluer dans le temps sont les suivantes : apprentissage, formation

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
316
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auvergne) pour les élections régionales

  1. 1. 43, bd du 11 novembre 1918 - Bât Hubert Curien - BP 82077 – 69 616 Villeurbanne cedex- tél : 04 27 46 57 39 - secretariat@agera.asso.fr - www.agera.asso.fr Les grandes écoles dans la région Auvergne Rhône- Alpes : quels enjeux pour la politique régionale ? Contribution de l’AGERA au débat Novembre 2015
  2. 2. Page 2 sur 9 Contenu Les grandes écoles dans la région Auvergne Rhône-Alpes : quels enjeux pour la politique régionale ? .................................................................................. 1 Contribution de l’AGERA au débat................................................................ 1 L’AGERA : un acteur important de l’enseignement supérieur en Auvergne Rhône- Alpes ...................................................................................................... 3 L’AGERA dans le paysage de l’enseignement supérieur régional : intégration et spécificités ............................................................................................... 4 Les grandes écoles, dans la diversité de leurs statuts et de leurs missions, sont aujourd’hui confrontées à plusieurs défis : ................................................. 5 Les grandes écoles porteuses des grands enjeux régionaux............................. 6 1) Les écoles, acteurs du développement économique régional.................... 6 2) Les écoles, acteurs du développement et de l’animation des territoires..... 7 3) Les écoles, partie prenante de l’attractivité de la région Auvergne Rhône- Alpes.................................................................................................... 8 4) Les écoles, forces de proposition et de réflexion .................................... 9 Les écoles : un atout pour la région Auvergne Rhône-Alpes............................. 9
  3. 3. Page 3 sur 9 L’AGERA : un acteur important de l’enseignement supérieur en Auvergne Rhône-Alpes L’AGERA regroupe 40 grandes écoles localisées en Rhône-Alpes et Auvergne : o 23 Ecoles d’ingénieurs, o 7 Ecoles de Management et de Sciences Politiques, o 6 Ecoles d’Architecture, d’Art et de Design o 4 Ecoles à enseignement spécialisé (CNAM Rhône-Alpes, ENSAM Chambéry, IRUP : Institut Régional Universitaire Polytechnique, ESA : Ecole de Santé des Armées). Ces écoles comptent 33000 étudiants soit 12% de la population étudiante de Rhône-Alpes Auvergne ce qui fait de notre réseau la plus importante conférence régionale de grandes écoles. L’AGERA travaille étroitement avec la Conférence des Grandes Ecoles, en relayant régionalement des chantiers conduits nationalement ou en étant force de proposition par rapport à des initiatives conduites en région. La pluralité des formations et des Ecoles fédérées à l’AGERA apporte une grande richesse au travers de projets transdisciplinaires alliant ingénierie, management, art et est porteur de nombreuses innovations. Ainsi les doubles diplômes Ingénieurs Managers, Ingénieurs Architectes, l’utilisation des plateformes technologiques de types Grands Ateliers de l’Isle D’Abeau par des étudiants de formations diverses, le Learning lab IDEA commun à l’ECL et EMLyon qui met à disposition des salles de créativité utilisées aussi bien par les enseignants que les étudiants de l’école d’ingénieur et de l’école de management. L’AGERA se donne plusieurs missions : - représentation de ses membres auprès des instances régionales et nationales, - animation de groupes de travail thématiques permettant le partage des meilleures pratiques et la mutualisation de moyens : (ex : réforme de la taxe d’apprentissage et de la formation professionnelle) production de livrables (ex : guide des plateformes technologiques, actes pour les Journées Pays). Ces groupes de travail pilotent des manifestations de type Rencontres des Etudiants Internationaux, Journée Portes Ouvertes, Journée Pays, - Think Tanks, prospective : organisation de colloques sur le thème de l’innovation, de l’appétence pour l’industrie, de l’innovation pédagogique, Etude sur la Santé et Sécurité au Travail, Mission aux Etats-Unis, - Promotion et développement des Ecoles du réseau : le site web, les Echos de l’AGERA, les communiqués et conférences de presse. Les commissions (composées de personnels des Ecoles), dont les thématiques peuvent évoluer dans le temps sont les suivantes : apprentissage, formation
  4. 4. Page 4 sur 9 continue, innovation pédagogique, internationale, partenariat avec les milieux économiques, VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). L’AGERA déploie actuellement un nouveau plan stratégique visant à développer les collaborations avec les milieux économiques et les organismes de recherche de taille intermédiaire et à les faire entrer dans la gouvernance de l’association. L’AGERA dans le paysage de l’enseignement supérieur régional : intégration et spécificités Les grandes écoles de l’AGERA, dans leur diversité, partagent un ensemble de valeurs communes : - Des établissements à taille humaine (de quelques centaines à quelques milliers d’étudiants), - Des formations professionnalisantes , - Une pédagogie reposant sur des fondamentaux d’excellence mais faisant une part très large au projet et à l’expérimentation sous toutes ses formes, - Une approche multidisciplinaire de la formation, une place importance donnée aux sciences sociales, - Des liens étroits avec les milieux socio-économiques et de nombreux partenariats avec les entreprises, - Des activités de recherche, transferts de technologie, de forts liens avec l’innovation, - La promotion de la réussite et de l’égalité des chances. Elles sont par ailleurs très étroitement intégrées dans le système de l’enseignement supérieur régional, à travers les liens individuels qu’elles tissent avec les universités, mais aussi de façon plus structurelle : un grand nombre d’Ecoles de l’AGERA sont en effet partie prenante des COMUE Lyon St Etienne et Grenoble et de l’association d’établissements à Clermont-Ferrand, soit en tant que membre, soit en tant qu’associé. L’AGERA n’a au demeurant aucune vocation à empiéter sur les prérogatives et les compétences des regroupements territoriaux de l’enseignement supérieur. Les champs de compétences, le périmètre (logique de site versus logique régionale), la taille et les moyens de ces structures sont en effet différents. L’AGERA, structure de taille modeste mais néanmoins agile se situe dans une position de laboratoire d’idées et de facilitateur de projets, capable de faire émerger des projets collectifs innovateurs, ouverte par ailleurs aux collaborations. Elle agit ainsi dans une logique de complémentarité vis-à-vis des universités et des Communautés d’Universités et d’Etablissements (COMUE). Les projets de l'AGERA ont vocation à contribuer, avec l'approche particulière des Ecoles, à l'enrichissement du rayonnement de la communauté académique régionale dans son ensemble.
  5. 5. Page 5 sur 9 A noter que parmi les membres de l’AGERA, environ ¼ ne sont pas associés aux regroupements de sites. La mission de représentation et de mise en réseau assurée par l’Alliance est donc essentielle pour ce qui les concerne. Ainsi quelques réalisations phares permettent d’illustrer la complémentarité de l’AGERA avec les COMUE : - Organisation de colloques avec le CESER et l’Institut Confluence sur les thèmes « Appétences et Compétences pour l’industrie en Rhône-Alpes », « Innover pour apprendre, apprendre pour Innover ». Le colloque du 24 novembre porte sur le thème « Industrie du futur, métiers de demain », - Organisation, par la commission internationale de l’AGERA de Journées Pays, dans un but de développer des partenariats dans le domaine de la formation et de la recherche auxquelles des représentants des universités sont conviés, - Organisation d’ateliers de partages de bonnes pratiques sur les thèmes de l’apprentissage, de la formation continue, de la VAE dans un objectif de formation des personnels des Ecoles (intervention d’experts), - Parcours Enseignant chercheur en entreprise qui propose aux enseignants des périodes de mobilité en entreprise afin de s’imprégner de la culture et du fonctionnement de l’entreprise, de l’intégrer dans son enseignement et d’effectuer des transferts de technologie, - Groupe de travail sur la Filière Bois, dans le cadre de la convention Massif Central, qui vise au rapprochement des acteurs économiques du bois avec les établissements de formation et la rédaction du cahier des charges d’un démonstrateur. Les grandes écoles, dans la diversité de leurs statuts et de leurs missions, sont aujourd’hui confrontées à plusieurs défis : - L’évolution rapide du monde économique, l’émergence de métiers nouveaux, - Le développement à l’international, - La raréfaction des finances publiques, qui impacte les écoles publiques, mais autant voire davantage les écoles associatives ou consulaires (réforme de la formation professionnelle et en conséquence de l’apprentissage, financement des CCI), - Les logiques de concentration et de regroupement (taille critique) - L’intégration parfois délicate dans les politiques de sites. Si la plupart d’entre elles rayonnent à l’échelle nationale et internationale, par le recrutement des étudiants, par les relations avec les entreprises et par les débouchés quelles offrent, elles entretiennent toutes une relation particulièrement étroite avec le territoire régional : beaucoup d’étudiants des écoles en sont issus, beaucoup venant d’ailleurs y trouvent leur premier emploi ou s’y installent durablement. Les écoles sont également très étroitement liées au tissu économique régional, par leurs partenariats directs avec les entreprises en recherche ou en formation, par leur participation aux réseaux comme les pôles de compétitivité et les
  6. 6. Page 6 sur 9 clusters d’entreprise. Les écoles entretiennent également un lien étroit avec les collectivités territoriales, notamment bien entendu avec les conseils régionaux tant elles sont partie prenante des politiques régionales de développement de l’enseignement supérieur, mais aussi par leurs interventions et leur expertise sur les domaines de compétences des collectivités. C’est à ce titre qu’elles sont collectivement porteuses d’un certain nombre d’enjeux importants pour la future région Auvergne Rhône-Alpes. Les modalités de contractualisations anciennes et étroites entre les grandes écoles et les instances régionales sont évidemment impactées par l’évolution des compétences régionales à la suite de la loi NOTRE. Cela étant, dans le cadre de l’élaboration des schémas régionaux d’enseignement supérieur, mais aussi dans la cadre de la formation tout au long de la vie ce partenariat garde tout son sens. C’est également sur le registre du développement économique, qui est au cœur des missions des écoles, que le développement de ce partenariat peut se poursuivre et s’amplifier. Les grandes écoles porteuses des grands enjeux régionaux Les grandes écoles représentent une part conséquente de l’enseignement supérieur de la région (40% des diplômés de grade de master), ce qui constitue pour la région Rhône-Alpes, un important facteur d’attractivité et un atout majeur. Le soutien de la région aux projets des écoles, qu’il s’agisse de projets individuels ou partenariaux est important. Il passe bien entendu par la part régionale du contrat de plan État/Région, mais aussi par la contractualisation directe entre les établissements et la région, précieuse pour mener à bien un certain nombre d’initiatives innovatrices. Par ailleurs, et indépendamment d’un soutien structurel à l’enseignement supérieur, les écoles sont partie prenantes des grands enjeux régionaux. Les écoles, acteurs du développement économique régional Fortes de leur proximité avec les milieux économiques sur le plan de la formation (au travers de stages, projets de fin d’études) comme de la recherche (accueil de doctorants, transfert de technologie) les écoles sont et peuvent être plus encore des acteurs du développement économique. Plusieurs outils permettent et pourraient permettre davantage le développement de cette dynamique : o Le soutien aux réseaux promouvant la coopération entre acteurs économiques et académiques, notamment les pôles de compétitivité et clusters ; la définition d’une stratégie régionale d’innovation a donné une structuration à la politique dans ce domaine, mais il est nécessaire d’aller au-delà dans le soutien à ces réseaux qui dynamisent de façon considérable les liens entre le
  7. 7. Page 7 sur 9 monde académique et les entreprises ; o Le soutien à la formation par apprentissage, notamment sur les niveaux I et II du RNCP ; ce type de formation représente aujourd’hui 7,5% des étudiants du réseau AGERA, et les possibilités de développement sont importantes tant du côté des écoles que des entreprises ; cette forme d’alternance contribue très clairement au développement économique des entreprises, et plus particulièrement des PME et ETI dans les territoires et sa croissance est en adéquation avec les directives nationales o Le soutien à la formation continue à destination des entreprises: ceci, au même titre que celle de l’apprentissage, constitue un puissant vecteur de diversification des publics formés, de promotion sociale et rapprochement avec le monde économique favorable aux transferts de technologie et à l’innovation o Le soutien à la formation tournée vers l’entrepreneuriat et l’innovation : cours dispensés auprès des élèves, modules spécifiques (étudiant-entrepreneur), participations à des concours (Campus Création…) animation d’incubateurs d’entreprises o Le soutien aux partenariats école/entreprise sur des registres divers : parcours enseignants en entreprise, projets de recherche et d’innovation partenariaux… Les écoles, acteurs du développement et de l’animation des territoires Même majoritairement centrées sur les métropoles, les écoles forment un maillage relativement serré du territoire de la région Auvergne Rhône-Alpes ; elles entretiennent des liens étroits avec l’ensemble des acteurs académiques, économiques et institutionnels du territoire, mais elles possèdent aussi des compétences importantes dans les champs disciplinaires et thématiques directement liés au développement territorial : l’économie et la gestion, l’aménagement, les transports, l’habitat et la construction, l’environnement, les politiques publiques… Les écoles sont également engagées dans la transition énergétique et la transition écologique, à la fois dans leur formation (politique de développement durable) et dans l’expertise qu’elles portent, mais aussi dans leur fonctionnement au quotidien : c’est tout le sens des plans verts qu’elles ont élaborés, mais également de la labellisation « développement durable et responsabilité sociale » en cours de déploiement sous l’égide de la conférence des grandes écoles, dont l’AGERA est une déclinaison régionale, et de la conférence des présidents d’universités.
  8. 8. Page 8 sur 9 Tout ceci leur donne une position intéressante pour contribuer, au travers de partenariats avec des collectivités territoriales et acteurs de terrain au développement des villes, territoires de montagne, territoires ruraux hors montagne et à l’aménagement du territoire. Plusieurs types d’actions pourraient contribuer à dynamiser l’action des écoles dans ce domaine :  Soutenir le développement de formations plus équilibrées sur les territoires, dans l’idée du continuum Bac-3/ Bac+3, en développant les partenariats entre les grandes écoles et les lycées situés hors des métropoles  Soutenir l’action des écoles dans la démocratisation de l’enseignement et le développement de la diversité via les recrutements d’étudiants hors filières classiques, les initiatives de type Cordées de la Réussite etc…  Développer la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle ; à noter en particulier que la question de la diffusion de la culture industrielle est assez peu développée, et que les écoles sont bien placées pour porter des démarches sur ce sujet. Les écoles, partie prenante de l’attractivité de la région Auvergne Rhône-Alpes Les écoles contribuent fortement à l’attractivité de leur région : attirant des étudiants de l’ensemble de la France, mais aussi de nombreux étudiants internationaux (que l’on songe aux 500 étudiants de plus de 50 pays que rassemblent chaque année les rencontres internationales de l’AGERA), participant à la création et au développement d’entreprises qui attirent à leur tour des emplois, les écoles sont acteurs du développement de l’attractivité de la région. Pour autant ceci demande la prolongation et le développement de plusieurs actions :  Soutenir la mobilité internationale, entrante et sortante, celle des étudiants comme celle des doctorants et des chercheurs, contribue à l’internationalisation des écoles, qui à son tour est un élément de visibilité et d’attractivité de la région Auvergne Rhône-Alpes ;  Soutenir les coopérations internationales en recherche à l’étranger, des écoles mais aussi des entreprises qui les accompagnent ;  Choisir les régions cible qui intéressent le monde économique et qui sont pertinentes par rapport aux alliances académiques ;
  9. 9. Page 9 sur 9 Les écoles, forces de proposition et de réflexion Le développement des regroupements territoriaux de l’enseignement supérieur suite à la loi ESR de juillet 2013 ont eu pour effet d’éloigner pour une part les écoles et leurs représentations des instances de dialogue au profit d’une représentation plus institutionnelle via les regroupements territoriaux. Pour autant les écoles restent, individuellement et collectivement, des forces de proposition, des viviers d’expertise et de contribution à des projets transversaux. Sans remettre en cause le caractère légitime et la représentativité des regroupements territoriaux, il parait possible et souhaitable de garder un haut niveau de dialogue entre les autorités régionales et la représentation des écoles. Ceci peut passer par : o La mise en place d’un cadre formalisé de dialogue, au travers par exemple d’une vice-présidence dédiée à l’enseignement supérieur et à la recherche, o La réintégration d’une représentation des écoles au sein des structures de concertation régionale (CESER, CREFOP…). Ceci permettrait notamment une meilleure représentation des écoles non membres des regroupements territoriaux dans ces structures, o L’intégration des écoles au dialogue sur des projets transversaux (exemple des projets « Montagne » ou « massif central », o Le soutien à l’animation du réseau des grandes écoles. Les écoles : un atout pour la région Auvergne Rhône-Alpes Le réseau des écoles de l’AGERA représente un ensemble unique en France de réseau structuré, actif et organisé, offrant une diversité remarquable de profils, de compétences et de métiers. Collectivement et individuellement, les écoles prennent part au développement de leur région. Elles sont ainsi des partenaires et des acteurs de la politique régionale.

×