NEWSLETTER 
N U M E R O 4 D E C E M B R E 2 0 1 4 
Le mot du Directeur 
Et c’est plus que dommage 
car il y a beaucoup à f...
P A G E 2 
« En effet, 
l’objectif était de 
dépasser les 
présentations 
institutionnelles 
jugées par tous 
comme trop 
...
N U M E R O 4 P A G E 3 
La parole à… Sylviane Chabli et Marion Sebih ! 
Sylviane CHABLI est professeur de 
Ressources Hum...
pour les étudiants volontaires au cerficat Manage-ment 
et Handicap de GEM et CED. 
- 04 février 2015 : 4ème édion du Hand...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14

707 vues

Publié le

La semaine de l’emploi des personnes en situation de handicap a été un grand succès.
Cela montre bien la prise de conscience de l’ensemble des acteurs sur ces problématiques de handicap et par là même de la diversité.
Mais cela ne bouge malheureusement pas assez vite.
Les à priori subsistent, de nombreux établissements nous refusent encore leur accès, souvent pour des questions idéologiques …., les financements accordés sont finalement refusés
La liste est longue mais l’optimiste que je suis préfère voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide !
Une autre difficulté est l’atomisation des structures d’aide et d’accompagnement et le foisonnement de projets.
C’est bien mais rend peu visible les actions et donne l’impression d’une foire d’empoigne entre tous.
C’est plus que dommage car il y a beaucoup à faire.
Il faudra peut-être réfléchir à une labellisation et à une coordination de ces dispositifs pour les rendre plus efficaces et efficients

Surement un sujet de discussion entre nous avec vous, nos partenaires !

En attendant, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année en espérant plus de sérénité et de paix pour tous

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
707
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
46
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14

  1. 1. NEWSLETTER N U M E R O 4 D E C E M B R E 2 0 1 4 Le mot du Directeur Et c’est plus que dommage car il y a beaucoup à faire ! Il faudra peut-être réfléchir à une labellisaon et à une coordinaon de ces disposi- fs pour les rendre plus effi-caces et efficients ? Cela sera sûrement un sujet de discussion entre nous, très chers partenaires ! En a'endant, je vous sou-haite de bonnes fêtes de fin d’année en espérant séréni-té et paix pour tous. La Semaine pour l’Emploi des Personnes en situaon de Handicap a été un grand succès. Cela montre bien la prise de conscience de l’ensemble des acteurs sur ces problé-ma ques de handicap et par là même, de la diversité. Mais malheureusement nous pouvons déplorer que cela ne bouge pas assez vite. Les à priori subsistent, de nombreux établissements nous refusent encore leur accès, souvent pour des quesons idéologiques, les financements accordés sont finalement refusés, etc… La liste est encore trop longue ! Mais l’opmiste que je suis, préfère voir le verre à moié plein plutôt qu’à moié vide ! Une autre difficulté est l’ato-misa on des structures d’aide et d’accompagne-ment ainsi que le foisonne-ment de projets. Sur le fond cela est posif mais en re-vanche cela rend peu visible les acons, jusqu’à parfois donner l’impression d’une foire d’empoigne entre tous. Comme chaque année, à l’occa-sion de la rentrée des étudiants de première année de GEM, se déroule sur deux jours le village de rentrée. Objecfs : per-me 're aux nouveaux étudiants de découvrir tous les services supports à leur scolarité et ren-contrer directement les interlo-cuteurs. Depuis trois ans, Laë- a Czapski, chargée du pro-gramme Diversité, présente le programme Diversité et ses partenaires. : « C’est une belle occasion de connaître l’inter-préta on qu’ont nos étudiants de la Diversité, mais également de leur présenter nos approches et acons ». Des étudiants intéressés et fiers de ce que met en place leur école. « C’est aussi pour moi l’occasion d’être idenfiée comme référente handicap auprès des étudiants. Je ne fais pas d’entreen ces jours là car ça n’est pas le lieu, mais en revanche beaucoup de rendez-vous sont convenus » . Le message semble donc pas-ser ! Jean-François FIORINA, Directeur de l’ESC Grenoble G R E N O B L E E C O L E DANS CE NUMÉRO : Bienvenue à nos étudiants ultramarins 2 Rencontre avec les entreprises partenaires 2 Former les in-tervenants du certificat 2 La parole Syl-viane Chabli et Marion Sebih 3 Agenda 4 Moi, étudiant à GEM 4 La diversité au village de rentrée D E M A N A G E M E N T 12, rue Pierre Sémard, BP 127, 38003 Grenoble Cedex 1 04 76 70 60 60 www.grenoble-em.com Directeur de la Publication : Jean-François Fiorina Réalisation : Laëtitia Czapski Rédaction : Jean-François Fiorina Laëtitia Czapski Sylviane Chabli Marions Sebih Emilie Laurent
  2. 2. P A G E 2 « En effet, l’objectif était de dépasser les présentations institutionnelles jugées par tous comme trop statistiques... » Bienvenue à nos premiers étudiants ultramarins Depuis quatre ans maintenant les disposifs post-bac ascen-sion sociale et handicap de GEM recrutent des étudiants ultramarins. En effet, une colla-bora on entre les lycées de Bellevue, Frantz Fanon (Marnique), Bellepierre (La Réunion) et l’Ecole a permis à plusieurs jeunes d’intégrer les disposifs et d’effectuer une incubaon en Prépa ou en BTS. Après une scolarité sérieuse et impliquée, GEM a accueilli à la rentrée ses premiers étudiants ultramarins en première année du programme Grande Ecole. Mathias, Emilie, Laurence, Flora, Anne-Emmanuelle, Juani-ta et Audrey ont été conviés le 28 août a une journée d’accueil spécial pour un programme fait d’échanges et de visites, avant d’effectuer leur rentrée le 11 septembre avec les autres étudiants de première année de GEM. « Dans ces disposifs, le lien permanent avec le jeune au cours de l’incubaon est fondamental pour eux comme pour nous d’ailleurs. Hors avec l’Outre-Mer, la distance com-plique les choses. Mais grâce à des équipes en local très mo- vées et à la technologie, nous arrivons à organiser des ren-contres virtuelles afin que les jeunes puissent bénéficier d’un vrai suivi, en dehors du simple accès aux ressources pédago-giques en ligne » témoigne Laëa Czapski. Dorénavant, les visio-conférences organi-sées avec les lycées dans le cadre d’informaon ou de suivi collecf seront ponctués dans la mesure du possible de té-moignages des étudiants inté-grés à GEM, car leurs expé-riences et conseils sont vrai-ment a'endus par la relève ! Rencontre avec les entreprises partenaires Former les intervenants du Certificat lier, mais aussi à expliciter le rôle de chacun. « Il est fonda-mental pour nous d’associer les entreprises au processus d’ap-pren ssage et d’évaluaon de nos étudiants car on ne voulait pas d’une formaon purement théorique, mais bien connectée au rôle du manager, explique Sylviane Chabli, professeur de Ressources Humaines à l’école. Les accompagnateurs sont des Les 23, 25 septembre et 13 octobre se sont déroulées les sessions de formaon pour les entreprises dont les collabora-teurs parcipent au cerficat Management et Handicap en tant que valideur ou accompa-gnateur. A Paris et à Grenoble, les équipes de GEM et de CED ont animé des formaons des- nées à expliquer la pédagogie de ce cerficat un peu parcu-managers qui vont partager avec les étudiants leurs expériences autour du handicap, les valideurs sont des responsables de Mission Handicap qui vont lire et évaluer les journaux d’apprenssage de nos étudiants, avec un oeil d’ex-perts ». A ce jour tous les binômes étudiants-accompagnateurs ont été lancés et les équipes de GEM comme de CED veillent au suivi des binômes pour le meilleur ! étudiants qui ont intégré GEM. En effet, l’objecf était de dépasser les présentaons instuonnelles jugées par tous comme trop stasques, afin de mulplier les interac- ons entre les parcipants, tout en perme'ant de faire connaissance avec l’entre-prise. Le Groupe Casino a choisi de se raconter à travers des anecdotes, des informa- ons dont les thèmes étaient rés au sort par les étudiants. Unilever France a choisi de se raconter à travers son méer et la réflexion autour de la mise sur le marché d’un pro-duit phare : les glaces. Des ateliers placés sous le signe de la gourmandise puisque les étudiants ont pu déguster au cours des deux ateliers. Une formule qui a remporté un franc succès , à reconduire pour l’année prochaine ! Pour la deuxième édion de ces rencontres , les entre-prises partenaires ont frappé fort afin de faire de ce mo-ment avec les étudiants en cours ou issus des disposifs post-bac, un véritable mo-ment d’échange et de convi-vialité. Après un point sur la première année de foncon-nement du tutorat, la nou-veauté ce'e année fut les ateliers, mis en place pour les N E W S L E T T E R
  3. 3. N U M E R O 4 P A G E 3 La parole à… Sylviane Chabli et Marion Sebih ! Sylviane CHABLI est professeur de Ressources Humaines à GEM et Marion SEBIH est responsable de l’Innovaon chez CED. Avec Laë- a Czapski, chargée du pro-gramme Diversité de GEM, elles ont fondé il y a trois ans le Cerfi-cat Management et Handicap. En effet, GEM est la première Grande Ecole a proposé une telle forma- on dans le cursus des étudiants. Innovante dans ses objecfs mais également dans son déroulé, ce'e formaon a pour but de changer le regard de nos étudiants futurs managers vis-à-vis des personnes en situaon de handicap. La démarche s’inscrit dans un contexte spécifique : un cadre juridique qui définit pour l’entre-prise des mesures fortement inci-ta ves voire coercives, afin de favoriser l’évoluon des praques de recrutement et d’intégraon des personnes en situaon de handicap. Mais pour garanr une inclusion pérenne des personnes en situaon de handicap dans un cadre professionnel, les entre-prises doivent contribuer à chan-ger le regard de tous les salariés en faisant tomber les préjugés. Pour me're en oeuvre leur poli- que et obtenir des résultats, de nombreux moyens sont mobilisés autour notamment d’acons de communicaon et de formaon des salariés de l’entreprise. Le manager joue un rôle essenel dans l’inclusion des personnes en situaon de handicap dans l’en-treprise. Mais il doit être formé. C’est pourquoi GEM propose à travers le cerficat, de commen-cer dès les études la formaon de ses managers en devenir et ainsi de contribuer à ce'e équaon. L’engagement de CED dans le cerficat sein de son équipe un travailleur reconnu en situaon de handicap afin que ce dernier soit en mesure d’occuper son emploi en faisant face à un minimum de con-traintes. Mais également que ce manager soit acteur de la poli- que handicap de son entreprise. Notre ambion est double : per-me 're à chacun de nos étudiants d’acquérir les connaissances né-cessaires et contribuer à modifier leurs aMtudes vis-à-vis des per- Le manager, quel que soit son méer, joue un rôle essenel dans l’inclusion des personnes en situa- on de handicap dans l’entre-prise. Or, la mission d’une Busi-ness School étant de former les futurs managers, nous avons sou-haité dépasser le stade des ac- ons de sensibilisaon en propo-sant une formaon : le Cerficat Management et Handicap. Celle-ci s’arcule autour de deux compétences-clés : Intégrer au sonnes en situaon de handi-cap, en intégrant une ré-flexion personnelle sur leurs propres expériences. De plus, le partenariat avec CED, nous permet de collaborer avec des entreprises engagées qui interviennent soit par un accompagnement de chaque étudiant par un manager, soit lors de l’évaluaon des apports des expériences vécues. supérieur que des managers se-ront convaincus de la valeur ajou-tée de recruter des personnes dites « issues » de la diversité. Grâce au cerficat, la queson du handicap n’est plus une simple queson de sensibilisaon dans les écoles, mais bien de formaon des étudiants futurs managers. Elle se transforme pour dessiner une nouvelle compétence à forte valeur ajoutée sur le cv d’un futur manager : la non-discriminaon. Pour CED le cerficat se différen-cie d’autres labels ou cerfica- ons grâce à la logique de co-ingénierie GEM/CED. Ce'e lo-gique partenariale fait que le cer- ficat est pleinement intégré pé-dagogiquement au sein de GEM. Il ne s’agit pas d’une acon portée par une associaon experte décli-née dans une école parmi d’autres. La collaboraon GEM/ CED est garante de la pérennité du disposif dans l’école et de sa capacité d’évoluon. CED est ex-pert associé mais la vie du cerfi-cat dépend avant tout de GEM. CED est une associaon pionnière en maère d’emploi, de recrute-ment et d’intégraon des per-sonnes handicapées. Ses experts constatent qu’il est difficile de demander à des managers de recruter des personnes handica-pées uniquement parce que la Loi le dit ou sur simple injoncon des responsables RH ou de la direcon RSE de l’entreprise. C’est en abor-dant la queson de la non discri-mina on comme une compétence managériale dès l’enseignement Pourquoi un tel Cerficat à GEM ? « Le manager joue un rôle essentiel dans l’inclusion des personnes en situation de handicap dans l’entreprise. Mais il doit être formé » Sylviane CHABLI A chaque numéro, la parole est donnée à une personne impliquée dans le disposif post-bac ou le programme Diversité. Aujourd’hui, Sylviane CHABLI et Marion SEBIH pour le Cerficat Management et Handicap. Marion SEBIH
  4. 4. pour les étudiants volontaires au cerficat Manage-ment et Handicap de GEM et CED. - 04 février 2015 : 4ème édion du Handicafé étu-diant à GEM, en partenariat avec la FEDEEH. - 15 février 2015 : clôture des inscripons pour les concours post-bac Ascension Sociale et Handicap. Pour plus d’informaon, contactez Laëa Czapski au - 10 décembre et 21 janvier 2015 : Réunions d’informaon à GEM à desnaon des candidats - 4 décembre et 22 janvier 2015 : Ateliers Recherche d ‘alternance, animés par Mozaïk RH pour les étu-diants issus des disposifs post-bac scolarisés à (Saint-Denis, Ile de la Réunion) où j’ai effectué mes deux années de classes préparatoires. Pen-dant ces deux années et malgré la distance entre la France mé-tropolitaine et l’île de la Réu-nion, Laea Czapski Chargée du programme Diversité, m’a accompagné par des vidéos con-férences, des mails, des appels vidéo et connue à le faire en-core aujourd’hui. L’école me permet de me're correctement sur pied mon pro-jet professionnel. Nous sommes entourés par des services comme le Centre de Développe-ment Personnel et Managérial (CDPM), des ateliers comme Connaissance de soi et des autres et même les ateliers pré-sentés par Laea Czapski et Mozaik RH. Ces différents ate- pour les disposifs post-bac. Emilie Laurent (1ère année) : J’ai intégré au début d’année le Parcours Ulysse. Parcours aty-pique qui met les étudiants en situaon par des problèmes concrets, des apprenssages par problème et des business cases. Mon intégraon à Grenoble Ecole de Management s’est effectué par le concours passe-relle Ascension Social, via le par-tenariat avec le lycée Bellepierre liers me perme'ent de mieux me connaître, de mieux me défi-nir, d’établir un curriculum vitae et une le're de movaon co-hérente avec mon projet… L’ate-lier de Mozaik RH est enrichis-sant puisqu’avec l’aide de Vin-cent Chevallier je sais où orien-ter mes recherches pour la de-mande de stage ou d’alternance dans mon domaine de prédilec- on qui est l’évènemenel. Et en cas de doutes ou de ques- onnements, Vincent Chevallier saura me répondre. Je me découvre et m’affirme chaque jour car je sais que l’Ecole et tous ses collaborateurs me donnent les clés de la réus-site. 04 76 70 64 39 ou laea.czapski@grenoble-em.com A NOTER DANS VOS AGENDAS Moi, étudiant à GEM. GEM. - 21 janvier 2015 : Conférence Passerelle handicap à GEM : Construire son projet professionnel et scolaire quand on est en situaon de handicap : la vie de Léo - Janvier 2015 : 3ème campagne de recrutement

×