Newsletter n°3 "la diversité à GEM"

509 vues

Publié le

Bilan de l'année écoulée et perspectives

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Newsletter n°3 "la diversité à GEM"

  1. 1. tout au long du parcours. Cela ne fonc onne que s’il y a de l’employabilité et des emplois à la clef ! Le lancement du cer ficat Management et Handicap : Je crois énormément à la cer fi- ca on de compétences et celui-ci est un très bon exemple. Il permet de valori- ser des engagements dans le domaine du handicap. Mais ces points (plus que) posi fs ne doivent pas nous faire oublier que la diversité est un combat de tous les instants. Plusieurs défis nous a+endent : Comba+re les préjugés et les stéréotypes , rechercher des financements, suivre l’évolu on de ces diplô- més dans l’entreprise . C’est dans ce sens que nous con - nuerons à agir car nous y croyons ! Bon été à tous ! Comme de coutume en ce mois de juin, c’est l’heure des bilans pour préparer la pro- chaine année scolaire Même si nous n’avons pas encore fini de rencontrer tous nos partenaires (entreprises ou ins tu onnels), que de- vons-nous retenir de ce+e année de nos ac ons « diversité » ? Bien évidemment, que du posi f ! Un engouement crois- sant pour notre concours « post-bac diversité ». La for- mule fonc onne car nous avons placé l’étudiant au cœur du disposi f en lui offrant un parcours d’études et des perspec ves. Nous sommes en train de diplômer les premières promo ons et je ne vois aucune différence en termes de résultats par rapport à leurs camarades issus d’autres filières. Je suis fier du travail accompli et du chemin parcouru. Une forte implica on des en- treprises dans notre disposi- f : Nous ne pouvons réussir que si l’entreprise est pré- sente et nous accompagne C’est au cours de la tradi on- nelle réunion annuelle « Bilan et perspec ves » qui s’est tenue le 17 juin, que toutes les écoles de l’associa on Passerelle ESC impliquées dans les disposi fs post-bac font un point sur les ac ons de l’année qui s’achève et posent les jalons pour l’an- née suivante. Pour GEM, dix- neuf candidats ont été admis dans le disposi f… et compo- sent actuellement pour les épreuves du Bac. Les écoles se sont mis d’accord sur un calen- drier général et des axes de travail. Par ailleurs, la nouvelle version de la grille FACE leur a été présentée. Le cadre étant posé, GEM va pouvoir établir un rétro planning avec ses parte- naires pour organiser leurs ac- ons sur ce+e nouvelle année scolaire. Gageons que celle-ci soit construc ve et dynamique ! A très bientôt pour de nouvelles aventures. Jean-François FIORINA, Directeur de l’ESC Grenoble Le mot du Directeur D A N S CE N U M É R O Jury de valida- tion des jour- naux d’appren- tissage 2 Les établis- sements partenaires 2 Bilan de l’ac- tion de tuto- rat 2 La parole à Mark Smith 3 Agenda 4 Moi, étudiant à GEM 4 Session 2014 : le bilan ! NEWSLETTER J U I N 2 0 1 4N U M E R O 3 G R E N O B L E E C O L E D E M A N A G E M E N T 12, rue Pierre Sémard, BP 127, 38003 Grenoble Cedex 1 04 76 70 60 60 www.grenoble-em.com Directeur de la Publication : Jean-François Fiorina Réalisation : Laëtitia Czapski Rédaction : Jean-François Fiorina Laëtitia Czapski Mark Smith
  2. 2. P A G E 2 « Le dispositif sur Grenoble compte aujourd’hui dix- huit établissements partenaires » Les établissements partenaires Jury de validation des journaux d’apprentissage C’est dans le cadre du Cer ficat Management et Handicap, que s’est réuni le 27 mai dernier le jury de valida on des journaux d’appren ssage. Composé de plusieurs missions handicap d’entreprises, l’objec f de ce jury était l’évalua on des jour- naux rédigés par les étudiants de Grenoble Ecole de Manage- ment, dans la cadre de leur dernière année. En effet, cet exercice intervient en fin de forma on. Les futurs managers prennent du recul par rapport aux expériences et rencontres qu’ils ont faites autour du han- dicap sur les années précé- dentes. Ce travail favorise la réflexivité et l’analyse. Ils doi- vent prendre conscience de leur regard sur la ques on du handicap, mais également sur leur rôle de manager, c’est donc un écrit très personnel. Le journal d’appren ssage fait par e de l’évalua on finale, au côté du quiz de connaissances. Il intervient à la suite de l’ac- compagnement dont l’étudiant bénéficie d’un manager en entreprise, confronté à la ques- on du handicap également. Au final, pour ce tout premier jury, deux journaux ont été validés, dont un inscrit dans la catégo- rie « remarquable », deux autres ne le sont pas. Une ini a ve qui a été saluée par les entreprises par cipantes compte tenu de l’importance que revêt encore aujourd’hui la forma on des managers sur la ques on du handicap en entre- prise. Les managers restent les premiers relais pour concré ser l’engagement d’une entreprise sur ce+e ques on. Nous les soutenons en formant dès à présent nos étudiants, leurs futurs managers. un conseil, un partage d’expé- rience, un sou en, etc… sur différents sujets. C’est ainsi que nous l’avons défini dans la charte » explique Laë a Czapski. L’objec f est donc de favoriser la rencontre entre l’entreprise et les étudiants du disposi fs post-bac. Pour ce+e première, neuf binômes ont été créés. Si la tendance est à Lancée en novembre 2014, l’ac on de tutorat vise à me+re en rela on des étu- diants du disposi f en lien avec des collaborateurs de nos entreprises partenaires. « Le tuteur est une personne qui connaît bien l’entreprise, c’est une personne « ressource », c’est-à-dire qui peut apporter un regard extérieur, un avis, la sa sfac on générale, indé- pendamment d’une mise en route des binômes qui n’est pas immédiate, GEM et ses entre- prises partenaires ont décidé de lancer une enquête de sa sfac- on auprès des tuteurs et des tutorés. L’objec f est d’apporter aux prochaines édi ons , les correc fs nécessaires pour que ce+e ac on soit pérenne et la plus construc ve possible. si f sur Grenoble compte aujourd’hui dix-huit établisse- ments partenaires , couvrant l’académie de Grenoble, ainsi qu’une par e de l’Outre-Mer (Mar nique et Ile de La Réu- nion). Outre la diversité de l’offre de forma on, les éta- blissements partenaires ont un autre rôle important : le suivi de nos étudiants au cours des deux ou trois an- nées de forma on chez eux. L’étudiant bénéficie ainsi du suivi d’une équipe pluridisci- plinaire incluant les acteurs de l’établissement lui-même et ceux de GEM. Ce+e rela on permet de gagner en réac vi- té notamment pour les étu- diants qui peuvent rencontrer des difficultés. La liste des établissements partenaires est disponible sur simple de- mande auprès de Laë a Czapski. Ils font par e intégrante des disposi fs post-bac en par ci- pant à la sélec on des candi- dats puis en les accueillant en forma on bac+2/3 : les éta- blissements partenaires. La diversité des forma ons dites « incubantes » est importante dans le disposi f puisque l’étudiant a la possibilité de trouver une voie d’orienta on qui lui convienne : BTS, DUT, Prépa ou Bachelor… Le dispo- N E W S L E T T E R Bilan de l’action de tutorat
  3. 3. La parole à… Mark SMITH ! P A G E 3N U M E R O 3 Quels sont les thèmes, liés à la diversité, sur lesquels tra- vaille le corps professoral de Grenoble Ecole de Manage- ment ? Le groupe Work Life Ca- reers travaille sur ces thèmes à différents niveaux. Au niveau macro, nous nous intéressons aux évolu ons des poli ques qui visent à remédier aux iné- galités entre différentes caté- gories de personnes, dans le cadre professionnel et en par- culier, comment les bonnes pra ques sont diffusées entre les pays de l’Union Euro- péenne. Sur le plan organisa- onnel, nous regardons com- ment les chartes et les labels encouragent les organisa ons à adopter les bonnes pra ques du management de la diversité en entreprise. Enfin, à l’échelle de l’individu, nous nous con- centrons sur leur expérience personnelle dans différents contextes, que la personne soit en situa on de manage- ment ou simple collaborateur. Quel est l’intérêt pour Gre- noble Ecole de Management de travailler sur ces thèmes ? Pour une école à dimension interna onale comme Gre- noble Ecole de Management, nous pensons qu’il est impor- tant de travailler sur la diversi- té et de nous intéresser à toutes ses formes, mais égale- ment à différent type d’expé- rience : que ce soit celle d’une organisa on, celle d’un mana- ger ou bien celle d’un collabo- rateur. Dans le cadre de l’interna o- nalisa on de nos ac vités, mais aussi au regard d’une plus grande diversité parmi nos différentes par es pre- nantes, nous nous devons de former nos étudiants afin qu’ils aient une meilleure com- préhension des enjeux et des défis du management de la diversité, ainsi que les compé- tences nécessaires pour gérer ces ques ons. Pouvez-vous nous donner des exemples de projet en cours ? Deux projets me viennent à l’esprit. Tout d’abord celui de la Docteur Taran PATEL qui a récemment publié un livre « Cross Cultural Manage- ment—A Transac onnal Ap- proach » (Routledge 2014— 224 pages), qui remet en cause les approches tradi on- nelles de la diversité intercul- turelle, en aidant les managers et les étudiants à dépasser la probléma que de l’iden té basée sur l’appartenance eth- nique ou les origines géogra- phiques. Il y a également les travaux de la Docteur Michelle MIELLY autour des expériences de différents groupes au sein d’une même organisa on : ou comment ces groupes adop- tent des stratégies visant à faciliter leur propre intégra- on, comment ils aident les managers à avoir une meil- leure compréhension de ce que vivent certains de leurs membres au quo dien. Comment l’école et les entre- prises peuvent travailler en- semble sur ces sujets ? Y’a-t-il des liens ? Des projets à déve- lopper ? Il y a de mul ple occasions pour une école et les entre- prises de travailler ensemble sur ses sujets ! Toute la re- cherche du groupe « Work Life Careers » est basée sur des études empiriques, de situa- ons vécues dans un contexte professionnel, en France comme à l’interna onal. Cela inclut également des collabo- ra ons entre les professeurs et les doctorants qui travaillent eux-mêmes sur ces thèmes dans leur propre organisa on. Nous accueillons favorable- ment toute nouvelle occasion de collabora on avec les en- treprises, sur ces thèmes. De plus, nous me+ons à disposi- on des entreprises notre ex- per se dans le cadre de nou- velle forme de forma on à des na on des managers ac- tuels ou poten els. Contact : mark.smith@grenoble-em.com Mark SMITH « Il y a de multiple occasions pour une école et les entreprises de travailler ensemble sur ces sujets ! » Une fois n’est pas coutume, la parole est aujourd’hui donnée à Mark Smith, Di- recteur de l’Ecole Doctorale de Grenoble Ecole de Management...
  4. 4. lycée d’origine, qu’il a pour la première fois entendu parler de ce disposi f de la poursuite d’études en école de commerce, jamais envisagée auparavant. Le déclic ? « Lorsque j’ai fait la vi- site de l’école ! Et puis je me suis dit que nous avions 2 ans pour nous préparer à intégrer ce0e école, se préparer à tout point de vue, y compris financier ». Mehdi souligne la diversité des parcours et des ac vités qui permet aux étudiants de décou- vrir mille choses et surtout de construire, d’affiner son projet professionnel : « J’ai pu par exemple rencontrer des entre- prises, faire une mission humani- taire, trouver plus facilement ma césure… nous bénéficions de condi ons idéales pour concré - ser nos projets. Et puis il y a une culture, une ambiance par cu- Rencontre avec Mehdi BENAZIB (2ème an- née) : Mehdi vient de terminer sa 2ème année à GEM, au cours de laquelle il a effectué un premier semestre en parcours associa f : il a été président de l’associa on Aloha*. Il s’est ensuite orienté sur une spécialisa on commer- ciale/ vente, notamment B2B. Cela s’inscrit dans la suite lo- gique de sa forma on en DUT Tech de CO, suivie avant d’inté- grer GEM, dans le cadre du dis- posi f post-bac. C’est d’ailleurs au cours d’une informa on organisée dans son lière à GEM qui fait que l’on se sent bien. Je suis très content d’être à GEM et je remercie pour cela l’école de m’avoir offert ce0e opportunité » Mehdi poursuit par une césure afin de valider son projet profes- sionnel qui s’orienterait sur la fonc on de commercial grand compte. Sa première mission, il la fera dans un grand groupe agro-alimentaire en business development. Il cherche actuel- lement sa deuxième mission, qu’il souhaiterait effectuer à l’interna onal. La suite ? Mehdi la voit en 3ème année et si pos- sible en contrat d’appren ssage pour préparer sa vie après l’école. * Associa on en charge de l’ac- cueil des étudiants interna o- naux. - 08 août—18 août : Fermeture de l’école. - 11-12 septembre : Rentrée des étudiants post-bac en 1ère année à l’ESC Grenoble—Par cipa on de Laë a Czapski au village de rentrée pour présenter la mission handicap de GEM. - 01 octobre : Rentrée des étudiants dans le disposi- f post-bac, nouvelle promo. Pour plus d’informa on, contactez Laë a Czapski au 04 76 70 64 39 ou lae a.czapski@grenoble-em.com A NOTER DANS VOS AGENDAS Moi, étudiant à GEM. - 17 juin : Bilan de la session concours, réunion Pas- serelle ESC. - Courant juin : Entre en individuel de suivi avec les étudiants du disposi f, par skype avec les étudiants ultramarins. - Courant juillet : finalisa on des inscrip ons dans le disposi f post-bac ou à l’ESC Grenoble, en fonc- on de la situa on de l’étudiant et de ses résultats du bac ou bac+2. - 28 août : Accueil des étudiants ultramarins à GEM.

×