Troponine Hypersensible et Infarctus du Myocarde :  Influence de l’Age A. Mzabi 1 , Y. Freund 3 , B. Doumenc 4 , Y.E. Clae...
<ul><li>Les troponines cardiaques (cTn) jouent un rôle clé dans la détection des nécroses myocardiques chez les sujets sus...
<ul><li>Patients consécutifs se présentant au service d’accueil des urgences des hôpitaux de la Pitié-Salpêtrière, de Coch...
TABLEAU 1   Données clinico-biologiques des patients inclus 0.664 35 (13) 9 (17) 44 (14) Diabète p Age  <75 ans Age  ≥ 75 ...
TABLEAU 2 Dosage de la cTnThs à l’admission et diagnostic final d’IDM *Autres diagnostics : angor stable (n=63), embolie p...
<ul><li>Les concentrations plasmatiques de cTnThs sont  significativement augmentées  chez les sujets ≥75 ans par rapport ...
<ul><li>Chez les  sujets ≥75 ans , un seuil optimal de cTnThs établi à  32,4 ng/L  pour le diagnostic d’IDM a montré des  ...
TABLEAU 3   Précision diagnostique de la cTnThs pour le diagnostic d’IDM selon la classe d’âge 83 [70-92]   100 [87-100]  ...
<ul><li>Nos résultats confirment que les concentrations de cTnThs sont dépendantes de l'âge. </li></ul><ul><li>L’adaptatio...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Poster 18 biochimie

2 114 vues

Publié le

Troponine Hypersensible et Infarctus du Myocarde :
Influence de l’Age

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 114
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
199
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Poster 18 biochimie

  1. 1. Troponine Hypersensible et Infarctus du Myocarde : Influence de l’Age A. Mzabi 1 , Y. Freund 3 , B. Doumenc 4 , Y.E. Claessens 2 , P. Ray 3 , C. Chenevier-Gobeaux 1 1 - Laboratoire inter-hospitalier de Biochimie, Hôpital Cochin–Broca–Hôtel-Dieu Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) 2 - Service d’Accueil des Urgences, Hôpital Cochin–Broca–Hôtel-Dieu, AP-HP 3 - Service d’Accueil des Urgences, Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP 4 - Service d’Accueil des Urgences, Hôpital Bicêtre, AP-HP 2011 Biochimie Biochemistry Poster 18
  2. 2. <ul><li>Les troponines cardiaques (cTn) jouent un rôle clé dans la détection des nécroses myocardiques chez les sujets suspects de syndrome coronarien aiguë (SCA). </li></ul><ul><li>Les nouvelles méthodes de dosages des cTn dites ultra ou hyper-sensible montrent une excellente sensibilité pour le diagnostic d’infarctus du myocarde (IDM). </li></ul><ul><li>Cependant, des concentrations élevées de cTn peuvent être retrouvées chez des sujets sains âgés ; de plus, il a été montré que les concentrations de certaines méthodes de cTn ultra ou hyper-sensible sont corrélées à l’âge. </li></ul>INTRODUCTION OBJECTIFS Etudier l’influence de l’âge sur les performances diagnostiques de troponine cardiaque T hypersensible (cTnThs) chez des patients suspects d’IDM
  3. 3. <ul><li>Patients consécutifs se présentant au service d’accueil des urgences des hôpitaux de la Pitié-Salpêtrière, de Cochin ou de Bicêtre avec une douleur thoracique suspecte d’IDM évoluant depuis moins de 6 heures </li></ul>SUJETS MATERIELS ET METHODES <ul><li>Les données clinico-biologiques recueillies à l’admission aux urgences pour chaque patient sont référencées dans le Tableau 1 . </li></ul><ul><li>Le dosage de la cTnThs plasmatique a été effectué rétrospectivement (analyseur Elecsys®2010, Roche Diagnostics, Meylan, France) ( Tableau 2 ). </li></ul><ul><li>La probabilité pré-test (PPT) et le diagnostic final d’IDM ont été établi par l’urgentiste, en aveugle par rapport au résultat de cTnThs ( Tableau 2 ). </li></ul>
  4. 4. TABLEAU 1 Données clinico-biologiques des patients inclus 0.664 35 (13) 9 (17) 44 (14) Diabète p Age <75 ans Age ≥ 75 ans Tout patients 0.004 116 (44) 12 (22) 128 (40) Tabagisme 0.627 92 (35) 21 (39) 113 (36) Dyslipidémie <0.001 58 (22) 25 (47) 83 (26) ATCD personnels coronaropathies 0.167 88 (33) 12 (22) 100 (32) ATCD familiaux coronaropathies 0.015 97 + 3 96 + 3 97 + 3 SpO 2 (%) 0.228 82 + 20 86 + 28 85 + 45 FC 0.101 81 + 17 77 + 15 80 + 16 PAD (mmHg) 0.010 139 + 27 150 + 29 141 + 28 PAS (mmHg) <0.001 182 (69) 23 (43) 205 (65) Hommes <0.001 52 + 13 85 + 7 57 + 17 Age 263 54 317 Nb de patients p Age <75 ans Age ≥ 75 ans Tout patients 0.280 112 (43) 22 (41) 134 (42) USIC 0.286 155 (59) 37 (69) 192 (61) Hospitalisation <0.001 81 (68-91) 56 (45-64) 77 (62-94) DFG (mL/min/1.73m 2 ) 0.486 72 (27) 11 (20) 83 (26) Coronarographie 0.153 118 (45) 18 (33) 136 (43) DT typique <0.001 10 (4) 11 (20) 21 (7) ICC <0.001 79 (30) 37 (69) 116 (37) HTA -PAS : Pression Artérielle Systolique -PAD : Pression artérielle Diastolique -FC : Fréquence Cardiaque -SpO2 : Saturation en Oxygène -ATCD : Antécédents -HTA : Hypertension Artérielle -ICC : Insuffisance Cardiaque Chronique -DT : Douleur Thoracique -DFG : Débit de Filtration Glomérulaire -USIC : Unité de Soins Intensifs Cardiaque RESULTATS Moyenne + écart-type Médiane (25 e -75 e percentile) Nombre (pourcentage )
  5. 5. TABLEAU 2 Dosage de la cTnThs à l’admission et diagnostic final d’IDM *Autres diagnostics : angor stable (n=63), embolie pulmonaire (n=16), myo-péricardite (n=43), insuffisance cardiaque (n=5), autres (n=134) 218 (83) 43 (80) 261 (82) Autres diagnostics* 11 (4) 0 (0) 11 (3) Angor instable 25 (10) 7 (13) 32 (10) SCA sans sus-décalage du segment ST 9 (3) 4 (7) 13 (4) SCA avec sus-décalage du segment ST 0.131 34 (13) 11 (20) 45 (14) IDM 215 (82) 43 (80) 258 (81) PPT faible 0.863 48 (18) 11 (20) 59 (19) PPT élevée ou modérée <0.001 56 (21) 34 (63) 90 (28) cTnThs positive (>14 ng/L) p Age <75 ans Age ≥ 75 ans Tout patients
  6. 6. <ul><li>Les concentrations plasmatiques de cTnThs sont significativement augmentées chez les sujets ≥75 ans par rapport à celles observées chez les sujets <75 ans </li></ul><ul><li>Les concentrations de cTnThs restent significativement augmentées chez les patients avec IDM par rapport à ceux sans IDM, quelque soit la classe d’âge </li></ul>RESULTATS
  7. 7. <ul><li>Chez les sujets ≥75 ans , un seuil optimal de cTnThs établi à 32,4 ng/L pour le diagnostic d’IDM a montré des résultats similaires à ceux obtenus chez les sujets <75 ans avec un seuil optimal à 13,7 ng/L </li></ul><ul><li>( Courbes ROC et Tableau 3 ) </li></ul>RESULTATS
  8. 8. TABLEAU 3 Précision diagnostique de la cTnThs pour le diagnostic d’IDM selon la classe d’âge 83 [70-92] 100 [87-100] 55 [32-76] 79 [64-89] 100 [68-100] cTnThs >32.4 ng/L 57 [43-71] 100 [80-100] 32 [18-51] 47 [32-62] 100 [68-100] cTnThs >13.9 ng/L Patients ≥75 ans (n=54) 89 [85-93] 99 [96-100] 55 [42-69] 89 [84-93] 91 [75-98] cTnThs >13.7 ng/L Patients <75 ans (n=263) 84 [80-88] 99 [97-100] 47 [32-61] 82 [78-87] 93 [86-100] cTnThs >13.9 ng/L Tout les patients (n=317) Précision Diagnostique Valeur Prédictive Négative Valeur Prédictive Positive Spécificité Sensibilité
  9. 9. <ul><li>Nos résultats confirment que les concentrations de cTnThs sont dépendantes de l'âge. </li></ul><ul><li>L’adaptation du seuil de positivité de la cTnThs en fonction de l’âge permet d’optimiser l’utilisation de ce marqueur : sensibilité et VPN très élevées, spécificité conservée. </li></ul>DISCUSSION LIMITES <ul><li>Petit nombre de sujets ≥75 ans : la valeur optimale de cTnThs pour le diagnostic d’IDM dans cette classe d’âge doit être confirmée. </li></ul><ul><li>Notre évaluation n’a porté que sur les performances d'une seule mesure de cTnThs à l'admission des patients aux urgences. </li></ul><ul><li>Le dosage de cTnThs chez le sujet âgé est moins spécifique que chez le sujet jeune (47% vs 89% pour un seuil proche du 99 e percentile soit 14ng/L). Ainsi, les patients ≥ 75 ans sans IDM avec des valeurs >99 e percentile de cTnThs présentent d'autres causes d'élévation de la cTnThs qu’il est important d'identifier. </li></ul>CONCLUSION Malgré une influence de l’âge sur les concentrations plasmatiques de cTnThs, ce biomarqueur reste un outil très performant pour le diagnostic d’IDM aux urgences

×