HYPOGONADISME MASCULIN ET  SENSIBILITE A L’ INSULINE Naifar M . 1  , Chaabouni Kh. 1 , Rekik N. 2 ,Messedi M 1,Fendri S 1 ...
<ul><li>Introduction </li></ul><ul><li>L'hypogonadisme masculin: pathologie sérieuse très souvent méconnue en dépit d’une ...
Patients et Méthodes Etude transversale Cas Témoin portant sur 40 hommes ayant un hypogonadisme masculin isolé et 80 témoi...
Résultats Groupe des malades : L’âge moyen était de 35 ans ± 11 avec des extrêmes 17 et 65 ans. Groupe des Témoins : L’âge...
Résultats Les troubles du métabolisme glucidique ont été significativement plus  fréquents chez les malades par rapport au...
2011 <ul><li>Discussion </li></ul><ul><li>Dans notre étude: L’hypogonadisme masculin est fortement associé à la répartitio...
lipolyse +   cellules  B  pancreas insuline Effet protecteur
2011 Biochimie Biochemistry Poster  35 <ul><li>Discussion </li></ul><ul><li>Plusieurs études interventionnelles ont montré...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Poster 34 biochimie

890 vues

Publié le

HYPOGONADISME MASCULIN ET
SENSIBILITE A L’ INSULINE

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
890
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
198
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Poster 34 biochimie

  1. 1. HYPOGONADISME MASCULIN ET SENSIBILITE A L’ INSULINE Naifar M . 1  , Chaabouni Kh. 1 , Rekik N. 2 ,Messedi M 1,Fendri S 1 . Hargafi Kh 1 . Turki M. 1 , Mnif E. 1 , Koubaa M. 1 , Trigui W 1 Abid M. 2 , Ayedi F. 1 1- Laboratoire de biochimie Habib Bourghiba Sfax Tunisie 2 -Service d’endocrinologie Hédi chaker Sfax Tunisie 2011 Biochimie Biochemistry Poster 34
  2. 2. <ul><li>Introduction </li></ul><ul><li>L'hypogonadisme masculin: pathologie sérieuse très souvent méconnue en dépit d’une prévalence de 6 à 9 % chez les hommes de 40 à 70 ans en europe . </li></ul><ul><li>Des travaux récents ont montré l’impact général du déficit en testostérone </li></ul><ul><li>engendrant des modifications nuisibles sur la composition corporelle et le métabolisme glucidique </li></ul><ul><li>Objectif :Etudier la relation entre l’hypogonadisme masculin et la sensibilité à l’insuline. </li></ul>2011 Biochimie Biochemistry Poster 35
  3. 3. Patients et Méthodes Etude transversale Cas Témoin portant sur 40 hommes ayant un hypogonadisme masculin isolé et 80 témoins non hypogonadiques appariés selon l’âge et le sexe Les prélèvements ont été faits le matin à jeun Les critères de l’International Diabetes Federation IDF 2005 ont été adoptées pour définir les complications métaboliques. L’insulinorésistance a été évaluée par l’homeostasis index modal assessment (Homa IR ≥ 2.7) Dosage de la glycémie : fait par méthode colorimétrique ( Bechmann CX9 ) Dosages hormonaux ( Testostérone et insuline ) faits par chimiluminescence ( Elecsys 2010) Etude statistique : réalisée avec le logiciel SPSS (version 18) 2011
  4. 4. Résultats Groupe des malades : L’âge moyen était de 35 ans ± 11 avec des extrêmes 17 et 65 ans. Groupe des Témoins : L’âge moyen était de 31.8 ans ± 8 avec des extrêmes 20 et 60 ans. Durée moyenne d’évolution de la maladie :12.8 ± 9 ans 2011 Biochimie Biochemistry Poster 35 * Significatif si p <0.05 Tableau 1: comparaison du profil glucidique et insulinique entre populations malades et témoins Malades n= 40 Témoins n =80p p Glycémie à jeun (mmol/l) 5.56 ±1.55 4.6 ±0.67 < 0.001* Insuline (µmol/l) 12.57 ± 7.4 9.33 ± 4.3 0.006* HomaIR 3.28 ± 2.38 1.6 ± 1.24 < 0.001*
  5. 5. Résultats Les troubles du métabolisme glucidique ont été significativement plus fréquents chez les malades par rapport aux témoins (voir tableau 2) Une corrélation significative négative a été retrouvée entre la testostérone et l’insuline (voir figure 1). 2011 Biochimie Biochemistry Poster 35 Figure 1 : corrélation entre la testostérone et l’insuline dans notre étude ( r =0.41; p <0.001). Tableau2: Profil métabolique chez les malades et les témoins. Complications métaboliques Malades Témoins P Diabète 13.51% 0 0.001 Hyperglycémie modérée à jeun 27.5% 6.25% 0.001 Répartition androide des graisses 62.5% 18.62% <0.001 Insulinorésistance 50% 18.6% 0.003
  6. 6. 2011 <ul><li>Discussion </li></ul><ul><li>Dans notre étude: L’hypogonadisme masculin est fortement associé à la répartition androïde des graisses, à l’hyperglycémie modérée à jeun, au diabète et à l’insulino-résistance ( tableau 2) . </li></ul><ul><li>Sur le plan physiologique : Testostérone active la lipase des adipocytes -> libération d'acides gras libres et diminue l'accumulation de graisse . </li></ul><ul><li>Dans l'hypogonadisme : La chute de la testostérone diminue la lipolyse des lipides et favorise la formation de graisse. </li></ul><ul><li>Dans le tissu graisseux en excès il ya une aromatisation accrue en oestradiol -> testostérone ↓ + insulino-résistance ↑ ( figure 3) </li></ul>
  7. 7. lipolyse + cellules B pancreas insuline Effet protecteur
  8. 8. 2011 Biochimie Biochemistry Poster 35 <ul><li>Discussion </li></ul><ul><li>Plusieurs études interventionnelles ont montré un effet favorable du traitement par la testostérone sur la distribution des graisses, la sensibilité à l'insuline et la pression artérielle [1]. </li></ul><ul><li>Les données expérimentales in vitro indiquent également que la testostérone a un effet direct sur les cellules bêta du pancréas et induit la libération d'insuline de la même façon que les anti-diabétiques oraux [2]. </li></ul><ul><li>La testostérone, à des taux physiologiques, parait intervenir dans le maintien de l’équilibre glucidique et améliorer l’insulinosensibilité . </li></ul>[1] Pitteloud N, Mootha VK, Dwyer AA,Hardin M, Lee H, Eriksson KF, et al. Re lationship between testosterone levels, insulinsensitivity, and mitochondrial function in men. Diabetes Care 2005;28(7):1636–42. [2] Grillo ML, Jacobus AP, Scalco R, Amaral F,Rodrigues DO, Loss ES, et al. Testosterone rapidly stimulates insulin release from isolatedpancreatic islets through a non-genomic dependent mechanism. Horm Metab Res 2005; 37 :662–5.154.

×