Dossier de production groupe 61

628 vues

Publié le

Movilab.org
Dossier de production du groupe 61

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
628
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de production groupe 61

  1. 1. Sustainable Performance ` DOSSIER DE PRODUCTION Morgane CAFFIN Groupe 61 Caffin Morgane Clovirola David Dombar Michaël Tallandier Charleine Trehet Capucine
  2. 2. Notre consommation est elle vouée à rester dictée par une économie linéaire basée sur le « prêt à jeter » ? Résumé : A l’heure de la consommation de masse, le marché des produits n’a jamais rapporté autant d’argent qu’aujourd’hui. Une bonne nouvelle pour l’économie mondiale, avec un regard financier. Pourtant, d’un point de vue environnemental et sociétal, le constat est alarmant, et certains n’hésitent pas à parler de catastrophe (naturelle et/ou humaine)… On nous parle ainsi d’obsolescence programmée. Terme barbare qui évoque la manipulation de la durée de vie de nos produits par ceux qui les fabriquent, afin de pousser les consommateurs à consommer (acheter) toujours plus. Un tel constat peu alors en effet nous pousser à remettre en question notre système. Ce reportage tente d’aller au-delà de ce simple aspect négatif de notre société, en analysant les solutions permettant de combiner le respect du consommateur et de l’environnement, tout en assurant une rentabilité pour son producteur. La fin d’une consommation linéaire…
  3. 3. DECOUPAGE DU REPORTAGE Séquence Plan 1 Sujet 2 1 Introduction Critique de l'obsolescence programmée et dénonciation des abus. 3 4 5 2 Interview de Jean-Vincent Placé 6 7 3 Prise de recul 8 4 Interview 9 Description Travelling sur des imprimantes, le narrateur met en valeur les produits touchés par l’obsolescence programmé. Exemple des imprimantes : elles deviennent inutilisable lorsque le constructeur décide de ne plus commercialiser un certain type de cartouche, le consommateur, faute d’encre doit alors s’acheter une nouvelle imprimante. Accumulation d’image de produits devenu obsolète : magnétoscope, cassette, disquette, cartouche d’encre, chargeur, voiture. Transition avec la séquence 2 : Présentation de Jean-Vincent Placé Le journaliste et Monsieur Placé sont en face à face. Q 1 : Pouvez vous nous donner une définition de l’obsolescence programmée. Q 2 : Pourquoi avez-vous décidé de lutter contre l’obsolescence programmée. Q : 3 Comment avez-vous porté votre projet de loi au parlement européen ? Idée 1 : Certains domaines nécessitent une Exemple des Smartphones innovation constante. l'innovation ne serait elle pas une forme d'obsolescence programmée avec un impact positif sur l'économie car elle permet d'améliorer le quotidien des consommateurs et des entreprises qui sont ainsi plus compétitives. Idée 2 : Si nous partons de l’idée que notre consommation est dictée par l’obsolescence programmée, elle même provoqué par notre goût pour la consommation, nous apercevons que nous sommes dans un système très linéaire ou le produit est fabriqué, consommé, puis jeté. Idée 1 : Pensez-vous que l’obsolescence peut avoir des aspects positifs sur l’environnement ? Et comment l’encourager ?
  4. 4. 5 Trouver l’équilibre entre les impacts écologiques néfastes et les bienfaits économique s. 6 10 Idée 2 : Pensez-vous que notre économie pourrait être davantage circulaire pour éviter ce gâchis de matière première ? Qu’est-ce que la législation pourrait faire pour aller dans ce sens ? Exemple de l’industrie de l’automobile : mais le fait que la voiture vive moins longtemps permet ainsi d’avoir des voitures plus propres pour l’environnement. Le marché de l’automobile constitue un exemple d’industrie ou l’obsolescence programmée peut être un levier à la croissance et au développement durable. En effet, une automobile est conçue pour « mourir » au bout de 150 000 kms en moyenne. Cela crée donc une renouvellement des véhicules mais aussi une création de déchet. Cependant, chaque « épave » déposée en casse est dépollué et environ 70% de l’épave est recyclée. Par ailleurs, le marché de l’occasion offre une seconde vie aux véhicules. On peut ainsi soutenir une croissance durable pour l’entreprise avec ses avantages : création d’emploi, R&D environnementale, tout en essayant d’encadrer les effets néfastes (imposer des rejets de CO2, imposer le recyclage des véhicules usagés) 11 Conclusion L’obsolescence programmée doit être encadré par la loi ou l’entreprise en poussant à réduire Il faut que la création de bienfaits économiques n’engendre pas de méfaits écologiques pour que l’on considère que cela contribue au développement durable. L’innovation est une des causes de l’obsolescence programmé, pourquoi ne pas utiliser l’innovation pour avoir une démarche plus développement durable. 2 – Organisation : Prénom Capucine David Charleine Michaël Morgane nom Tréhet Clovirola Tallandier Dombar Caffin mail capucine.trehet@skema.edu david.clovirola@skema.edu charleine.taillandier@skema.edu michael.dombar@skema.edu morgane.caffin@skema.edu Fiche de poste : Cadreur Son Chargée de production journaliste Photo Capucine Tréhet Michaël Dombar Morgane Caffin Charleine Tallandier David Clovirola
  5. 5. Liste du matériel : Camera Go PRO Go PRO Son Microphone Iphone Planning de tournage : Date Mardi Mercredi Heure 14h00 15h30 10h – 18h Lieu de rendez-vous Tournage Pôle Léonard de Vinci Plan 4 5 6 7 9 Pôle Léonard de Vinci 1 2 3 810 11

×