Electrices, Electeurs,
Les 23 et 30 mars prochains, nous allons élire l’équipe municipale qui va diriger notre commune dur...
Développer et diversifier les modes de garde des en-
fants.
• Créer des places d’accueil en structure de type micro-
crèch...
Promouvoir une approche territoriale et globale de
l’action éducative.
• Définir un projet éducatif global;
• Créer un com...
Prévenir les comportements à risques des jeunes et
moins jeunes.
• Organiser des actions d’information et de sensibilisa-
...
Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.
• Renforcer l’action sociale de proximité;
• Accompagner nos ainés d...
• Amplifier les plages d’accueil social : plus de perma-
nences à destination du public;
• Créer une permanence d’accueil ...
Renforcer les liens avec la population.
• Organiser une permanence quotidienne d’élus;
• Désigner des élus et des référent...
Valoriser l’identité et les potentialités rurales de Trois-
Bassins.
• Affirmer l’identité de la commune: Trois-Bassins, v...
Palier au manque de logements sur le territoire.
• Accroître le nombre de logements sociaux;
• Encourager la construction ...
Favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre :
enfants, scolaires, adultes.
• Mettre en place des ateliers culturel...
Définir les axes d’une politique sportive.
• Elaborer un projet sportif territorial;
• Organiser périodiquement des concer...
Projet de la liste "Allons faire autrement"
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet de la liste "Allons faire autrement"

464 vues

Publié le

La liste "Allons faire autrement" conduite par Jacques DENNEMONT vous présente son projet réaliste et réalisable conçu avec les habitants de trois-bassins pour le développement de notre commune.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
464
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet de la liste "Allons faire autrement"

  1. 1. Electrices, Electeurs, Les 23 et 30 mars prochains, nous allons élire l’équipe municipale qui va diriger notre commune durant les six années à venir. Soucieux du devenir de Trois-Bassins et de sa population, nous serons présents à ce rendez- vous démocratique très important sous la bannière de La Politique Autrement. Ainsi, je conduirai la liste « allons faire autrement », composée de femmes et d’hommes déterminés à agir pour faire progresser notre commune et rénover l’action politique. Je vous propose une équipe compétente, avec du potentiel et désireuse d’être au service des trois-bassinoises et des trois-bassinois. « Un projet réaliste et réalisable » Faire de la politique autrement, c’est rejeter « la politique-politicienne » et les pratiques du passé. Aussi, notre équipe a fait le choix de proposer à la population un projet de développement pour Trois-Bassins. Un projet réaliste car il tient compte des besoins de nos familles et du territoire. Un projet surtout réalisable car nous l’avons élaboré en nous préoccupant d’emblée des capacités et des moyens dont la collectivité dispose ou de- vra disposer pour le mettre en œuvre. Nous avons agi véritablement autrement. Les habitants des quartiers, les personnes âgées ou porteuses d’un handicap, les jeunes, les femmes, les acteurs sociaux et économiques, les opérateurs de l’éducation, de la culture, du sport de la commune ont été associés à notre démarche. Nous avons confronté la vision des uns et des autres à travers une dynamique participative pour que « notre projet soit vrai » et qu’il soit celui des trois -bassinoises et des trois-bassinois. Nous vous invitons à consulter, dans les pages qui suivent, notre projet dans lequel sont inscrites de manière détaillées nos ambitions pour notre commune. Ainsi nous nous engageons à : • Revaloriser l’image de la commune de Trois-Bassins et œuvrer à une fierté citoyenne renouvelée; • Affirmer l’identité rurale et promouvoir les potentialités du territoire; • Améliorer le cadre de vie et l’environnement dans toute la commune; • Renforcer l’action sociale en faveur des personnes en situation de difficulté et de vulnérabilité; • Soutenir le développement économique; • Accompagner et valoriser les acteurs associatifs; • Organiser la vie locale et l’action de proximité; • Réaliser l’aménagement harmonieux du territoire; • Agir pour l’épanouissement, la réussite sociale et scolaire des enfants et des jeunes; • Promouvoir une politique culturelle et sportive; • Défendre les intérêts de Trois-Bassins au sein du conseil communautaire en incitant le TCO à porter des projets structurants pour notre commune. Pour réaliser notre projet de développement pour Trois-Bassins, au nom de l’équipe « allons faire autre- ment» je sollicite votre confiance et votre soutien. Cordialement, Jacques DENNEMONT
  2. 2. Développer et diversifier les modes de garde des en- fants. • Créer des places d’accueil en structure de type micro- crèche; • Apporter un appui technico-financier au développement d’un réseau d’assistantes maternelles. Trois-Bassins a une population de jeunes très im- portante. Près de 50% de ses habitants ont moins de 25 ans dont 12% de moins de 3 ans. Le poids des jeunes sur le territoire est significatif car il en dé- coule des besoins particuliers en matière d’équipe- ments, de services, d’activités dès la petite enfance jusqu’à l’âge adulte. L’accueil des tout-petits est actuellement probléma- tique sur la commune qui ne compte qu’une crèche de 25 places. Ainsi, il existe de manière permanen- te une liste d’attente d’une cinquantaine de noms auprès de celle-ci. Dans le même temps, unique- ment deux assistantes maternelles agréées sont en exercice à Trois-Bassins, offrant donc un nombre limité de 7 places. L’offre d’accueil en centres de loisirs et activités périscolaires ne satisfait pas la demande du territoi- re. Lors des inscriptions, les places sont vite pour- vues et seulement certains quartiers sont concernés par les actions. Cette insuffisance dans l’offre d’ac- tivités à destination des jeunes les expose à une oi- siveté préoccupante. La commune doit intégrer la politique de la peti- te enfance et de la jeunesse dans une réelle poli- tique familiale afin de permettre notamment la conciliation entre vie familiale et vie profession- nelle. Fo pans marmay i lèv!Fo pans marmay i lèv!Fo pans marmay i lèv!Fo pans marmay i lèv! N’oublions pas nos marmailles !N’oublions pas nos marmailles !N’oublions pas nos marmailles !N’oublions pas nos marmailles ! Etoffer l’offre d’activités sur le territoire et favoriser l’épanouissement des enfants. • Augmenter les places en centre de loisirs, en activité « mercredi jeunesse » et périscolaire; • Diversifier les actions socioéducatives et de loisirs en faveur des adolescents : activités hors de la commune, camping-jeune. Accueil et loisirs des enfants et des jeunes Créer une dynamique d’échange, de réflexion autour de la parentalité. • Organiser le partage d’informations et de connaissan- ces: débats, conférences, formations; • Développer des activités parents-enfants et des vacan- ces familiales; • Proposer des actions d’éducation à l’équilibre alimen- taire: lutte contre l’obésité...
  3. 3. Promouvoir une approche territoriale et globale de l’action éducative. • Définir un projet éducatif global; • Créer un comité local de la vie éducative: élus, ensei- gnants, parents, acteurs sociaux éducatifs; • Réaliser une journée annuelle de la citoyenneté. • Organiser un évènement annuel autour des jeunes ta- lents et des réussites; • Aider les jeunes talents dans leur discipline (achat d’é- quipements, aide à la mobilité,…) Identifier et valoriser les capacités et qualités sporti- ves, artistiques, culturelles des publics. L’action éducative contribue à la réussite scolaire et sociale de l’enfant et du jeune. Il est question à la fois d’instruction et de socialisation, de connaissan- ces et de compétences, de « savoir » et de « savoir- être ». L’éducation se déploie dans le temps scolai- re mais aussi ailleurs, dans les sphères familiales et sociales et se doit d’être l’affaire de toute la com- munauté : parents, enseignants, élus, acteurs so- ciaux. A l’échelle de la commune de Trois-Bassins, milieu rural où de nombreuses familles côtoient les diffi- cultés et la précarité sociale, l’action éducative doit être amplifiée et améliorée pour réduire les inégali- tés face à la réussite scolaire et de manière plus lar- ge, sur le plan social, culturel et géographique. Les difficultés du quotidien fragilisent les relations sociales au sein des familles et des quartiers conduisant parfois à des excès et à des déborde- ments. L’évolution de la société perturbe les repè- res et les valeurs d’une partie de la jeunesse. Ces situations menacent la cohésion sociale et renvoient souvent à des questionnements sur l’éducation. Dans cette optique, la continuité éducative est à rechercher afin que les enjeux du territoire soient appréhendés et partagés par l’ensemble des acteurs de la communauté éducative, et que l’action gagne en cohérence et en efficacité. Un projet éducatif global est à définir et à mettre en œuvre localement articulant temps et dispositifs scolaires, péri et extra scolaires et renforçant les collaborations entre intervenants : parents, en- seignants, éducateurs, animateurs, opérateurs institutionnels et associatifs. • Mettre en place des temps d’expression et d’échange à destination des familles. Accompagner les parents dans la dynamique éducati- ve. • Organiser une concertation entre les professionnels et les parents sur la réforme du rythme scolaire; • Mettre en place des ateliers socioéducatifs, artistiques, culturels et sportifs dans et hors temps scolaires en opti- misant les dispositifs institutionnels (CLAS, REAPP, CEJ,…); • Proposer des activités de soutien scolaire; • Améliorer le cadre et le bâti scolaire; • Développer l’usage des nouvelles technologies. Favoriser la réussite scolaire ainsi que l’épanouisse- ment des enfants et des jeunes. Alon sobat’ pou nout zanfan !Alon sobat’ pou nout zanfan !Alon sobat’ pou nout zanfan !Alon sobat’ pou nout zanfan ! BattonsBattonsBattonsBattons----nous pour nos enfants !nous pour nos enfants !nous pour nos enfants !nous pour nos enfants ! L’action éducative et citoyenne
  4. 4. Prévenir les comportements à risques des jeunes et moins jeunes. • Organiser des actions d’information et de sensibilisa- tion sur les conduites à risques; • Développer des activités socio-éducatives et de loisirs adaptées aux jeunes et jeunes adultes; • Mettre en place des actions de médiation. Le chômage des jeunes à la Réunion s’est amplifié depuis 2011. Ainsi, 60% des actifs de 15 à 24 ans sont sans emploi. A Trois-Bassins, la situation n’est pas meilleure, d’autant qu’une part significative du public concerné n’a aucune qualification. Les don- nées du dernier recensement général de l’INSEE indiquaient que sur la commune, plus de 51% des jeunes en âge de travailler n’avaient aucun diplô- me. Il faut rappeler qu’en période de crise, les moins qualifiés et les moins expérimentés ont plus de mal à s’insérer. Des difficultés qui génèrent souvent un sentiment de découragement chez les demandeurs d’emploi. L’absence de perspectives et les difficultés à se projeter dans l’avenir induisent souvent de l’immo- bilisme et une absence de motivation dans la re- cherche d’emploi. Par ailleurs, l’inactivité durable est un facteur favorisant, dans certains quartiers, le « glissement » de certains jeunes et jeunes adultes vers des pratiques et des conduites à risques : abus d’alcool, toxicomanie (consommation de zamal et autres produits illicites), petits actes d’incivilité. A Trois-Bassins, on ne peut pas ignorer cette problématique, notamment visible aux abords des boutiques. La situation plaide donc pour la mise en œuvre d’une politique de prévention et d’insertion offensive. Nous devons mieux accom- pagner l’accès ou le retour à l’insertion du pu- blic et agir à réduire les comportements dé- viants. L’éloignement de l’institution « Pôle Emploi » de Trois-Bassins constitue un nouveau frein à la dynamique d’insertion du territoire. Il convient d’agir à améliorer cette organisation. Alon okip nout bann zén !Alon okip nout bann zén !Alon okip nout bann zén !Alon okip nout bann zén ! OccuponsOccuponsOccuponsOccupons----nous de nos jeunes !nous de nos jeunes !nous de nos jeunes !nous de nos jeunes ! Prévention et insertion des jeunes • Œuvrer au rapprochement des services de Pôle Emploi de Trois-Bassins; • Mettre en place une cellule locale d’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle; • Créer un réseau de « parrains et tuteurs » pour aider les jeunes dans leur recherche d’emploi; • Développer des chantiers d’insertion; • Organiser des rencontres annuelles pour l’emploi; • Soutenir la création et la gestion de micro-entreprises. • Concevoir des actions d’éduction pour la santé avec et pour les jeunes; • Faciliter la prise en charge de jeunes souffrant de mal être. Améliorer l’éducation à la santé et la prévention. Renforcer l'accompagnement à la recherche d'emploi sur la commune.
  5. 5. Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. • Renforcer l’action sociale de proximité; • Accompagner nos ainés dans leurs démarches adminis- tratives et l’accès aux droits (CMU, APA, amélioration de l’habitat…); • Organiser de manière pérenne des visites de conviviali- té et mettre en place une télésurveillance à domicile. Au dernier recensement de l’INSEE, Trois-Bassins comptait près de 900 personnes âgées de plus de 60 ans soit 12 % de sa population. Un taux supérieur à la moyenne départementale qui est de 10,5%. Le vieillissement de sa population est une réalité. Toujours selon l’INSEE, il va s’accentuer dans les prochaines années avec une aggravation de la dé- pendance des personnes. Par ailleurs, de plus en plus de « séniors » sont en situation d’isolement. Les familles confrontées à leurs propres difficultés expriment moins de solida- rité envers leurs ainés. Les personnes âgées veulent cependant demeurer à leur domicile jusqu’au bout de leur vie. D’ailleurs, l’insuffisance de places en structures d’hébergement à la Réunion ne permet pas d’envisager réellement une autre alternative. Il convient d’œuvrer à maintenir les personnes dans leur environnement familier en préservant leur autonomie. Lés pa nout gramoun dann malizé !Lés pa nout gramoun dann malizé !Lés pa nout gramoun dann malizé !Lés pa nout gramoun dann malizé ! Ne laissons pas nos ainés dans la difficulté !Ne laissons pas nos ainés dans la difficulté !Ne laissons pas nos ainés dans la difficulté !Ne laissons pas nos ainés dans la difficulté ! Améliorer le cadre de vie des personnes âgées. • Réaliser des petits travaux d’amélioration, d’entretien de l’environnement de vie. Rompre l’isolement et favoriser la vie sociale des per- sonnes de plus de 60 ans. • Renforcer la dynamique d’animation en vue du main- tien de la vie sociale et de l’autonomie; • Organiser et faciliter les déplacements sur le territoire des personnes à mobilité réduite. Agir contre l’isolement et favoriser l’insertion sociale des personnes handicapées. • Identifier et valoriser les potentialités de chacun; • Informer le public sur les dispositifs existants et l’accès aux droits, l’accompagner dans les démarches adminis- tratives; • Soutenir la création d’une structure et d’une dynamique associatives en faveur des personnes handicapées; • Impliquer les personnes dans la vie sociale, culturelle et sportive de la commune : places réservées lors d’évène- ments, déplacements organisés, participation aux ac- tions; • Soutenir l’accès à la scolarisation des enfants. Améliorer le cadre de vie à domicile des personnes. • Réaliser des petits travaux d’adaptabilité et d’accessibi- lité du logement et de l’environnement de vie : rampe d’accès, main courante…. Valoriser les personnes âgées et leurs potentialités. • Développer des actions intergénérationnelles et impli- quer les ainés dans la vie de la commune. Le public de personnes porteuses de handicaps est actuellement mal identifié sur notre commune. L’absence d’une dynamique associative et d’une action sociale dédiées à l’échelle du territoire, contribue à l’isolement voire l’exclusion de ces personnes. La commune n’est pas dotée à ce jour d’une Com- mission Communale d’Accessibilité aux personnes handicapées comme l’exige la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la par- ticipation et la citoyenneté des personnes handica- pées. Les problématiques auxquelles sont confrontées les personnes porteuses d’un handicap sont abordées de « loin » et de manière parcellaire à travers l’ac- tion du TCO (ex : transport adapté). La commune se doit de prendre en compte ces problématiques de façon globale pour lutter contre l’exclusion sociale et améliorer le cadre de vie des personnes handicapées. Oubli pa domoun’ andikapé !Oubli pa domoun’ andikapé !Oubli pa domoun’ andikapé !Oubli pa domoun’ andikapé ! N’oublions pas les personnes porteuses de handicaps !N’oublions pas les personnes porteuses de handicaps !N’oublions pas les personnes porteuses de handicaps !N’oublions pas les personnes porteuses de handicaps ! Accompagnement des personnes vulnérables Prendre en compte les problématiques liées au handi- cap. • Mettre en place une instance locale de concertation.
  6. 6. • Amplifier les plages d’accueil social : plus de perma- nences à destination du public; • Créer une permanence d’accueil social sur le littoral. • Développer de nouveaux dispositifs d’aides à destina- tion des familles en difficultés ou en parcours d’inser- tion : aide de subsistance, au règlement des impayés d’énergie et d’eau, à l’accès et au maintien dans l’habi- tat; • Mettre en place le dispositif de micro crédit personnel pour la réalisation de projets de vie : formation, permis de conduire, acquisition de mobiliers… • Améliorer le traitement des demandes sociales : plus de réactivité des services, réduction des délais d’attribution des aides d’urgence. Renforcer la prise en charge et l’accompagnement so- cial des personnes. De nombreuses personnes de Trois-Bassins dispo- sent de revenus modestes. La proportion des bénéfi- ciaires de « minimas sociaux » (RSA, RSO, AAH, API) y est supérieure à la moyenne départementale. La pauvreté et la précarité s’installent sur le territoi- re, amplifiées par les effets de la crise et la baisse du pouvoir d’achat des ménages. De plus en plus de familles ont du mal à « finir le mois », à régler les factures, à payer les loyers et à faire face à leurs be- soins de première nécessité. La commune, au travers du CCAS, doit proposer une action sociale plus performante et agir dans de meilleurs délais, en accompagnant davantage les publics, sans tomber dans l’assistanat. Alon éd a zot !Alon éd a zot !Alon éd a zot !Alon éd a zot ! Aidons les !Aidons les !Aidons les !Aidons les ! Accompagnement des personnes en difficultés Nettoyer, entretenir, embellir les chemins, les espaces et lieux publics. • Nommer un élu chargé du cadre de vie et de l’environ- nement; • Etablir et publier un calendrier d’entretien des quartiers pour des interventions régulières; • Nettoyer, végétaliser les quartiers, les lotissements, les espaces et lieux publics et entretenir les routes. • Créer des aires de jeux dans les quartiers (ex : lotisse- ment Maloya, RHI littoral, Grand Large, Bois de Nè- fles, Monvert, Grande Ravine…) ; • Implantation d’un équipement multisports au lotisse- ment Les Calumets et à Piveteau. Implanter des équipements de proximité. Anciennement village fleuri, Trois-Bassins a souf- fert, au cours de ces dernières années, du manque d’entretien de ses quartiers, de ses lotissements, de ses rues et de ses espaces de vie et de convivialité. La commune est décrite par la population comme étant sale. Les circulations automobile et piétonne sont deve- nues risquées hors des axes principaux en raison de leurs abords en « friche ». Dans les cités et les écarts, les espaces de rencontre et les aires de jeux pour les enfants se font rares. Les habitants le déplorent notamment au cœur des lotis- sements où les jeunes enfants s’amusent essentielle- ment dans les rues, exposés à la circulation automo- bile. Trois-Bassins doit retrouver son charme et son cadre de vie agréable. Toutes les générations de notre commune doivent pouvoir trouver dans leur proximité des espaces de rencontre et de convivialité. Alon rann nout vilaz gadianm’ !Alon rann nout vilaz gadianm’ !Alon rann nout vilaz gadianm’ !Alon rann nout vilaz gadianm’ ! Rendons notre village agréable!Rendons notre village agréable!Rendons notre village agréable!Rendons notre village agréable! • Faciliter la signalisation des dépôts sauvages par le biais des nouvelles technologies; • Sensibiliser et pénaliser les auteurs de dépôts sauvages; • Réaliser des fresques et utiliser de manière intégrée les arts urbains; • Organiser des journées éco-citoyennes sur le dévelop- pement durable et les gestes éco-responsables s’adres- sant aux scolaires, aux adultes, aux professionnels... Mobiliser et impliquer les citoyens dans la dynamique de valorisation du cadre de vie. Valorisation du cadre de vie et de l’environnement Améliorer l’accueil, l’écoute, l’information et l’orienta- tion des personnes en difficultés.
  7. 7. Renforcer les liens avec la population. • Organiser une permanence quotidienne d’élus; • Désigner des élus et des référents de quartier; • Améliorer l’information et la communication à destina- tion des habitants sur les évènements, les dispositifs, les actions, notamment par le biais des nouvelles technolo- gies. • Créer un centre de ressources au sein de la Maison des Associations; • Instaurer des assises annuelles de la vie associative lo- cale: bilan et orientation de l’action en faveur du terri- toire. Soutenir le tissu associatif. La confiance d’une majorité de trois-bassinois en leurs élus et en l’institution municipale est entamée. En raison des insuffisances multiples des acteurs politiques de la ville et de l’action publique, les ha- bitants ont vécu durant la dernière mandature l’ab- sence d’interlocuteurs, d’écoute, de dialogue et de réponses face à leurs sollicitations. La relation de proximité entre les responsables mu- nicipaux et les citoyens a fait défaut, générant un sentiment d’abandon, d’isolement chez ceux qui étaient porteurs d’une demande. Il est nécessaire aujourd’hui de recréer les conditions d’une expression et d’une implication citoyennes. Il s’agit ainsi de promouvoir une dé- marche qui place l’habitant, l’usager comme « auteur et acteur » de la vie locale, du dévelop- pement et du changement de son propre envi- ronnement. Il convient également d’inscrire les acteurs asso- ciatifs dans une posture de véritables partenai- res de l’action publique et de la démocratie loca- le. Enfin, il est impératif que les trois-bassinois re- trouvent un service public performant. • Rendre lisible l’organisation et les missions des servi- ces communaux; • Améliorer les conditions de travail du personnel com- munal et valoriser les potentialités internes. Améliorer le service rendu au public. • Mettre en place des rencontres périodiques dans les quartiers entres les élus et la population: échanges, in- formations… Promouvoir la démocratie participative. Nout tout’ alon donn la min !Nout tout’ alon donn la min !Nout tout’ alon donn la min !Nout tout’ alon donn la min ! Travaillons main dans la main !Travaillons main dans la main !Travaillons main dans la main !Travaillons main dans la main ! • Impliquer les habitants du littoral dans la dynamique du territoire et faire participer les acteurs des hauts à la dy- namique du littoral : rencontres culturelles, sportives, intergénérationnelles… Conforter la place du littoral dans la dynamique terri- toriale. Organisation de la vie locale et de l’action de proximité
  8. 8. Valoriser l’identité et les potentialités rurales de Trois- Bassins. • Affirmer l’identité de la commune: Trois-Bassins, ville végétale et florale, terroir de caractère; • Aider la création et le maintien d’activités (services, commerces, artisanat): appui technique et suivi; • Soutenir et promouvoir le monde agricole et les activi- tés de diversification: accueil fermier, gites, tables et chambres d’hôte, ferme pédagogique…; • Structurer et accompagner des activités de transforma- tion agroalimentaire (canard, volaille, lapin…) en sou- tenant les acteurs (producteurs, atelier de transforma- tion); • Créer une boutique de présentation et de vente perma- nente des productions locales : agroalimentaires, artisa- nales; • Dynamiser et animer le centre ville: réorganisation du stationnement, mise en place d’évènements commer- ciaux, de marchés à thème. La commune est fortement touchée par le chômage et les perspectives d'emplois y sont limitées. Le tis- su économique est relativement pauvre et fragile. Plusieurs commerces ont fermé leurs portes au cours des dernières années, notamment dans le cen- tre ville qui a perdu de son attractivité. Trois-Bassins est un territoire rural dont l’économie agricole se maintient avec difficulté. Sur le plan touristique, la commune n’a « aucune existence » alors qu’elle a d’importants atouts à faire valoir. La situation socioéconomique exige une politique volontariste qui incite et accompagne la création d'activités. Trois-Bassins dispose de potentialités liées à sa ruralité et à son littoral qui ne sont pas valorisées ou optimisées. L’agriculture et ses possi- bilités de diversification restent à exploiter. L’attractivité touristique de la commune est à orga- niser pour qu’une véritable économie y soit pro- gressivement associée. Il est nécessaire d’affirmer une identité touristique en usant des atouts paysa- gers, végétaux, patrimoniaux, culturels du bord de mer jusqu’au Grand Bénare. Il importe de préserver et amplifier les activités commerciales et artisanales existantes. Trois- Bassins a besoin d’une notoriété économique et touristique qui promeut le territoire et ses ac- teurs. Il faut davantage soutenir ceux qui sont déjà présents et accompagner les créateurs et porteurs de projets. Alon mèt’ TrwaAlon mèt’ TrwaAlon mèt’ TrwaAlon mèt’ Trwa----Basin en lér !Basin en lér !Basin en lér !Basin en lér ! Agissons pour le développement de TroisAgissons pour le développement de TroisAgissons pour le développement de TroisAgissons pour le développement de Trois----Bassins !Bassins !Bassins !Bassins ! Développement économique et touristique • Créer des services et accompagner l’installation de commerces de proximité; • Implanter des activités de loisir et de tourisme respec- tueuses du milieu et de son caractère naturel; • Valoriser le bord de mer pour une fréquentation et une cohabitation saines et harmonieuses par l’ensemble des usagers. Engager le développement effectif du littoral. Impulser et accompagner une activité touristique sur le territoire. • Améliorer l’image et le caractère du bourg: embellisse- ment des façades, création de jardins publics, de murs végétaux et mise en place d’une signalétique; • Créer un circuit de découverte à caractère culturel, pa- trimonial et environnemental dans les hauts et sur le littoral: traditions rurales, sentiers d’antan, chemin de fer; • Implanter un camping rural et des activités de plein air (escalade, parapente, descente VTT…); • Mettre en place un réseau de partenaires touristiques et des actions de communication et de promotion.
  9. 9. Palier au manque de logements sur le territoire. • Accroître le nombre de logements sociaux; • Encourager la construction de logements intermédiai- res; • Mener à bien les deux opérations RHI (Montvert et Bois de Nèfles); • Renforcer les réseaux: eau potable, assainissement, électricité, voirie…; • Accompagner les familles dans le règlement de leur problème foncier. Trois-Bassins doit faire face au manque de loge- ments sociaux sur son territoire. Le parc locatif pu- blic est aujourd’hui restreint avec une centaine d’habitations. La production de LES (logements évolutifs sociaux) peine en raison d’une multitude de contraintes, rendant l’accession à la propriété difficile pour de nombreuses familles. Près de 260 demandes de logement sont enregis- trées à la mairie de Trois-Bassins, dont une centai- ne issue de résidents de la commune. La probléma- tique de l’insalubrité et de la précarité représente une partie significative des demandes. De nom- breuses familles vivent dans des conditions indi- gnes. Deux opérations de Résorption de l’Habitat Insalubre (Monvert et Bois de Nèfles) sont en cours depuis plusieurs années sans qu’aucun logement ne soit sorti de terre. L’amélioration de l’habitat à tra- vers les interventions d’opérateurs traditionnels (PACT et SICA) donne des résultats très insuffi- sants au vu de la situation. La politique de réalisation de logements sociaux doit se poursuivre et s’accompagner de la consti- tution d’une réserve foncière. La commune de- vra faire preuve de volontarisme sur ce point, d’autant que l’implantation d’équipements pu- blics et l’aménagement du territoire ne pourront s’envisager qu’à cette condition. Le Plan Local d’Urbanisme devra être requestionné pour sou- tenir l’évolution et le développement des quar- tiers et permettre au plus grand nombre d’accé- der à la propriété. Un développement qui passe- ra également par l’apport de mixité sociale à travers du résidentiel intermédiaire. Alon konstrwi pou domin !Alon konstrwi pou domin !Alon konstrwi pou domin !Alon konstrwi pou domin ! Construisons le TroisConstruisons le TroisConstruisons le TroisConstruisons le Trois----Bassins de demain !Bassins de demain !Bassins de demain !Bassins de demain ! Politique de logement et d’aménagement du territoire Améliorer et humaniser l’habitat précaire. • Mettre en place des dispositifs d’amélioration légère du logement. Prévoir l’évolution et la modernisation des quartiers. • Elaborer un Plan Local d’Urbanisme harmonieux et co- hérent au regard des enjeux agricoles, touristiques et d’aménagements urbains; • Structurer Bois de Nèfles en pôle urbain et en faire la seconde entrée de la commune (proximité de la Route des Tamarins); • Affirmer la vocation agro-éco-touristique de Piveteau; • Résoudre les problèmes de précarité de l’habitat à Mon- vert par de l’amélioration et de la reconstruction; • Mettre en œuvre sur le littoral une zone d’aménagement liée à la mer (logements, équipements, services,…); • Réaliser une étude prospective d’aménagement et de développement autour du CD3: portion comprise entre la Grande Ravine et la Petite Ravine.
  10. 10. Favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre : enfants, scolaires, adultes. • Mettre en place des ateliers culturels et artistiques dans les quartiers; • Optimiser et moderniser les outils existants (bibliothèque, bibliobus, cyberbase); • Renforcer la couverture numérique du territoire; • Délocaliser des manifestations et des évènements sur le littoral. L’activité culturelle et artistique contribue à l’é- mancipation, l’épanouissement, la réussite éducati- ve de l’enfant et du jeune. Elle est bénéfique à tout individu, en agissant à ouvrir les esprits, à dévelop- per les connaissances et les savoir-faire. La commune de Trois-Bassins n’a pas de politique culturelle et artistique affirmée en lien notamment avec les enjeux du territoire. Elle s’inscrit dans la démarche initiée par le TCO en tant que « consommateur » d’événements ponctuels. Les actions existantes localement sont en général à l’i- nitiative des associations, elles sont occasionnelles et éphémères. Le TCO a inauguré en 2013 à la Grande Ravine un centre culturel et artistique qu’il conviendra de fai- re vivre et dont la population de Trois-Bassins de- vra s’approprier. La bibliothèque municipale cons- titue l’autre lieu culturel de la ville dont la configu- ration et l’offre ne répondent plus aux besoins du public à l’heure du multimédia et des nouvelles technologies. Trois-Bassins doit « amener » sa population vers la culture et les arts. Kiltir nout dalon !Kiltir nout dalon !Kiltir nout dalon !Kiltir nout dalon ! La culture un partenaire de choix !La culture un partenaire de choix !La culture un partenaire de choix !La culture un partenaire de choix ! Proposer une offre culturelle et artistique diversifiée. • Proposer des spectacles de manière périodique dans le cadre d’une programmation annuelle; • Réaliser des évènements culturels (exposition, anima- tion de rues….); • Soutenir et valoriser les artistes et les créations issus du territoire: promotions et prestations lors d’évènements locaux. Valoriser la culture créole sous toutes ses formes. • Mettre en place des ateliers visant la connaissance et la pratique de la culture réunionnaise : histoires, tradi- tions, langue, écriture, musiques…. • Soutenir la transmission des savoirs et savoir-faire liés au patrimoine. Politique culturelle et artistique
  11. 11. Définir les axes d’une politique sportive. • Elaborer un projet sportif territorial; • Organiser périodiquement des concertations avec les opérateurs sportifs.La pratique du sport est source d’épanouissement, d’éducation et de socialisation. Bien souvent elle contribue à l’insertion de jeunes. A Trois-Bassins, la dynamique sportive est relativement modeste. Le football y est très présent, les clubs mobilisent lar- gement les jeunes publics. En revanche les autres associations ont du mal à se développer faute de moyens. Peu soutenues par la collectivité, elles sont « portées à bout de bras » par leurs membres béné- voles. Ces derniers regrettent l’absence d’une véri- table politique sportive communale à l’intérieur de laquelle les clubs et associations seraient en posi- tion de partenaires de la ville. L’absence d’interlo- cuteur municipal engagé, de concertations et d’o- rientations précises est facteur de rupture entre le monde sportif et la collectivité. La commune est relativement bien dotée en équipe- ments, à l’exception de certains quartiers excentrés. Cependant, les installations sont dégradées faute d’entretien et de maintenance. Leur occupation n’est pas optimisée en raison d’une faiblesse d’or- ganisation municipale. Le tissu sportif est à soutenir et à valoriser. L’implantation de nouvelles disciplines et la pé- rennisation de celles qui existent doivent être recherchées. Une bonne dynamique est égale- ment facteur de cohésion sociale dans un terri- toire comme Trois-Bassins où la lutte contre l’oisiveté et les politiques de prévention à desti- nations des jeunes sont à encourager. A ce titre, les activités hors cadre formel des clubs sont à développer. I fo nou bouz ek nout komin’ !I fo nou bouz ek nout komin’ !I fo nou bouz ek nout komin’ !I fo nou bouz ek nout komin’ ! Bougeons avec notre commune !Bougeons avec notre commune !Bougeons avec notre commune !Bougeons avec notre commune ! Renforcer le partenariat entre la ville et le monde sportif. • Soutenir les clubs et associations et les accompagner dans leurs démarches administratives; • Etablir des partenariats entre la ville et les associations sur des enjeux d’éducation, d’insertion et de prévention. Améliorer l’accès et l’entretien des installations. • Créer des installations sportives de proximité : Pive- teau, Grande Ravine; • Remettre en état l’éclairage du plateau de Bois de Nè- fles; • Réaliser un boulodrome; • Rénover le gymnase. Développer les pratiques sportives « non formelles » pour susciter des activités en dehors des clubs. • Mettre en place des activités inter quartiers ; • Faciliter l’accès aux équipements sportifs pour les usa- gers non licenciés. Ouverture et accès aux activités sportives

×